F Nous contacter

0

Documents  Prix de l'electricité | enregistrements trouvés : 213

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

MENSONGES MINISTERIELS | SILENCE 1/05/02

Article

XXXXX

V

- n° 283
ISBN 0756-2640

apres edf, c'est le ministre de l'industrie qui a annoncé le 22/01/02 qu'il fallait s'attendre à une hausse du cout de l'électricité.

Abonnement / Tarif EDF ; EDF ; Ministère de l'industrie ; Prix de l'electricité

... Lire [+]

EDF AU RAPPORT | INFO ENERGIE 1/08/02

Article

XXXXX

V

- n° 24

EDF a annoncé un investissement de 50 millions d'Euros dans la recherche sur les énergies renouvelables de 2002 à 2007. A cela s'ajoute la création de l'option " équilibre ", une offre aux entreprises qui leur permet de choisir de l'électricité issue de sources renouvelables (garantie par des " certificats verts ", qui existent déjà dans d'autres pays européens). Pour en finir avec EDF, notons que le Premier Ministre vient de trancher contre la hausse de ses tarifs en 2003. L'électricien (appartenant à l'Etat) justifiait sa demande par ses difficultés concernant ses missions de service public, notamment sur les énergies renouvelables. Or, comme le rappelle le Syndicat des énergies renouvelables (SER), cet argument n'est pas valable ! Pour en savoir plus : lire le communiqué de presse du SER en annexe 1 à cet Info-Energie.
EDF a annoncé un investissement de 50 millions d'Euros dans la recherche sur les énergies renouvelables de 2002 à 2007. A cela s'ajoute la création de l'option " équilibre ", une offre aux entreprises qui leur permet de choisir de l'électricité issue de sources renouvelables (garantie par des " certificats verts ", qui existent déjà dans d'autres pays européens). Pour en finir avec EDF, notons que le Premier Ministre vient de trancher contre la ...

Consommation d'électricité ; EDF ; Médiatisation ; Prix de l'electricité

... Lire [+]

V

- n° 151
ISBN 0295-5873

Dans le débat sur l'augmentation des tarifs d'électricité, de nombreuses voix ont imputé une partie des hausses éventuelles à l'obligation d'achat par EDF et les autres distributeurs de l'électricité d'origine renouvelable, essentiellement éolienne. Le syndicat des énergies renouvelables tient à faire le point

Électricité ; Prix de l'electricité

... Lire [+]

V

- n° 139
ISBN 0242-4959

C'est un premier en Suise, la ville de Genève, au travers de ses services de distribution d'énergie, propose une gamme tarifaire originale pour la fournitue d'électricité. Bleus, jaunes ou verts, les tarifs VITALE permettent de choisir entre l'électricité d'origine hydraulique, issue d'energies renouvelables ou produite localement.

Collectivité locale ; Électricité ; Électricité renouvelable ; Prix de l'electricité ; Suisse

... Lire [+]

V

- n° 99

En Espagne, la canicule fait exploser la consommation La vague de chaleur qui sest abattue sur lEspagne depuis le début du mois de juillet a provoqué une augmentation de la consommation et du prix de lélectricité sans précédent. Les prix de léletricité senvolent sur les Bourses européennes - Le Monde, 14 août 2003 Toutes les bourses européennes de lélectricité ont connu des niveaux jamais observés depuis leur création: jusquà 2.000 euros le mégawattheure (MWh) , contre 25 à 30 euros habituellement. Les centrales EDF autorisées à dépasser les normes - Le Figaro, 12 août 2003 Pour prévenir toute pénurie délectricité en France, le gouvernement a finalement lâché du lest quant à la température limite des eaux de refroidissement que doivent rejeter les centrales électriques. La canicule relance le débat sur les économies dénergie en France - Les Echos, 13 août 2003 En vingt ans, la consommation dénergie primaire a grimpé de 40% dans lHexagone. La France est plutôt à la traîne en matière déconomie dénergie, sans volonté politique. Stopper toute campagne de promotion de la consommation délectricité - Libération, 12 août 2003 Interrogé par Libération, Bernard Laponche ex-conseiller technique de Dominique Voynet, revient sur les difficultés et les risques de pénurie rencontrés par EDF suite à la canicule. Quotas et certificats pour économiser lénergie - La Tribune, 14 août 2003 Le gouvernement français étudie un ensemble de mesures destinées à favoriser les économies dénergie et à accentuer la lutte contre leffet de serre dans la loi dorientation sur les énergies.
En Espagne, la canicule fait exploser la consommation La vague de chaleur qui sest abattue sur lEspagne depuis le début du mois de juillet a provoqué une augmentation de la consommation et du prix de lélectricité sans précédent. Les prix de léletricité senvolent sur les Bourses européennes - Le Monde, 14 août 2003 Toutes les bourses européennes de lélectricité ont connu des niveaux jamais observés depuis leur création: jusquà 2.000 euros ...

Centrale nucléaire ; Centrale thermique ; Consommation d'énergie ; EDF ; Espagne ; Europe ; Norme ; Prix de l'electricité

... Lire [+]

V

- n° 5

L'énergie dans la constitution européenne Vers une taxation de l'énergie en Europe Libéralisation des marchés de l'électricité et du gaz Achat d'électricté : rédaction des cahiers des charges Hausse du prix de l'électricité

Directive européenne ; Écotaxe ; Électricité ; Libéralisation énergétique ; Marché de l'électricité ; Marché du gaz ; Prix de l'electricité ; Taxe ; TGAP

... Lire [+]

V

- n° 1621
ISBN 1163-2720

"Poweo vient de lancer en direction des clients dits éligibles une offre d'électricité baptisée ""optionplanète21"", garantissant que 21% de l'électricité fournie provient de sources renouvelables: www.poweo.com"

Certificat vert ; Électricité renouvelable ; Prix de l'electricité

... Lire [+]

V

- n° 37

Depuis quelques temps, la presse fait écho de la grogne de certaines grosses entreprises wallonnes estimant que la libéralisation du marché allait faire bondir leurs factures énergétiques. La région Wallonne a confié une étude dont l'objectif est d'analyser, par catégorie de client, les différents postes qui coposent le tarif d'électricité et l'évolution de ceux-ci entre 1996 et 2003. L'étude compara dans la foulée les tarifs partiqués dans les apys voisins : Allemagne, France, Pays-Bas et Grande Bretagne. Verdict :fin 2003
Depuis quelques temps, la presse fait écho de la grogne de certaines grosses entreprises wallonnes estimant que la libéralisation du marché allait faire bondir leurs factures énergétiques. La région Wallonne a confié une étude dont l'objectif est d'analyser, par catégorie de client, les différents postes qui coposent le tarif d'électricité et l'évolution de ceux-ci entre 1996 et 2003. L'étude compara dans la foulée les tarifs partiqués dans les ...

Allemagne ; Angleterre ; Belgique ; Étude ; Facture énergétique ; France ; Libéralisation énergétique ; Marché de l'électricité ; Pays Bas ; Prix de l'electricité ; Surcoût

... Lire [+]

V

- n° 37

Depuis le 1er juillet 2003, la majoration tarifaire de 0,05 euros qui venait encourager la production d'électricité à partir de sources renouvelabkes est remplacée par un mécanisme de marché des certificats certs. Un système plus juste qui demande néanmoins quelques explications, histoire de faciliter la transition pour les anciennes installations comme pour les nouveaux équipements.

Certificat vert ; Électricité renouvelable ; Offre et demande ; Principe de fonctionnement ; Prix de l'electricité ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 156
ISBN 0295-5873

"Whirpool a choisi ""l'option equilibe "" pour son site d'Amiens (20% d'electricté d'origine renouvelable)"

Abonnement / Tarif EDF ; Électricité renouvelable ; Offre électrique ; Prix de l'electricité

... Lire [+]

V

- n° 41103

"LE MONDE | 04.11.03 | 13h43 EDF et les électriciens européens sont en train d'acheter du courant pour couvrir leurs besoins à l'approche de l'hiver, alimentant l'inflation. Les grandes entreprises consommatrices d'énergie s'inquiètent des conséquences d'une libéralisation mal régulée. +50  % ! Quel produit de consommation courante, quelle matière première pourraient se permettre d'augmenter ses prix de la sorte en quelques mois  ? L'électricité  ! Au mois d'octobre, sur la Bourse électrique française Powernext - qui a battu tous ses records de volume d'échanges, avec plus de 718  000  mégawatt heures (MWh) échangés - le prix moyen s'est établi à 33,7  euros le MWh d'électricité de base. En 2002 à la même époque, ce prix était de 23,7  euros/MWh. Depuis un an, des événements climatiques ou techniques exceptionnels ont bousculé la construction en cours du marché européen de l'électricité. La sécheresse en premier lieu, qui a vidé les barrages français et scandinaves, réduisant d'autant les capacités de production de courant hydraulique. En Norvège et en Suède, les niveaux des réservoirs sont moins élevés qu'il y a un an, alors que 2002 était déjà considérée comme une année sèche. Ces bassins ne sont remplis qu'à 60  %, faute de précipitations. La Suède a dû tirer davantage sur ses barrages pour compenser l'arrêt temporaire de plusieurs réacteurs nucléaires. En France, le niveau des retenues d'eau est inférieur de 20  % à ce qu'il devrait être en cette saison, alors même qu'EDF a dû mettre à l'arrêt deux tranches de centrales nucléaires de plus que de coutume pour maintenance. l'équivalent de 2000 MW sont de fait retirés du réseau. Certaines centrales thermiques, vieilles et mises à contribution de façon intensive cet été durant la canicule, ont aussi dû être arrêtées pour entretien. Du coup, EDF, premier producteur et exportateur de courant en Europe, se retrouve en position d'acheteur pour couvrir ses besoins. ""Au cours de la deuxième quinzaine d'octobre, nous avons acheté jusqu'à 4  000 MW"", reconnaît Bruno Lescoeur, directeur de la branche énergie. Cela représente l'équivalent de la puissance installée de quatre tranches nucléaires. Comme EDF, la plupart des électriciens européens sont en train d'acheter du courant pour couvrir leurs besoins à l'approche de l'hiver, alimentant la hausse des prix. Début octobre, la Suède avait déjà importé 10,2  millions de MWh nets, soit près de 70  % de plus que ce qui avait été importé durant toute l'année record de 1996. Les Suisses ont eu plus de chance  : la canicule, cet été, a fait fondre leurs glaciers, remplissant leurs barrages. Le coût de l'électricité augmente, donc, sans pour autant que la qualité des prestations s'améliore, bien au contraire  : l'hiver qui approche s'annonce porteur de nouveaux risques de ruptures d'approvisionnements. Les prix, certes, sont loin des niveaux délirants atteints au plus fort de la vague de chaleur - jusqu'à 2  000 euros le MWh certaines heures sur les marchés spot de Londres ou d'Amsterdam -, mais cette hausse continue est probablement durable et irréversible, compte tenu du rééquilibrage des marchés européens entre eux. ""L'année 2004 est déjà à 33 euros le MWh, alors qu'en juin 2003, nous commercialisions encore notre courant à 24  euros pour l'an prochain. Et ça continue à monter"", constate, perplexe, un producteur d'électricité privé, concurrent d'EDF. Le consommateur particulier français ne verra rien de cette hausse. Du moins pas dans l'immédiat et dans cette ampleur. Il est ""protégé"" par le monopole public d'EDF jusqu'au 1er  juillet 2007, et l'on voit mal le gouvernement autoriser des hausses trop conséquentes de tarifs en cette période de ralentissement économique. DYSFONCTIONNEMENT DU MARCHÉ En revanche, pour les clients dits ""éligibles"" à la concurrence -  aujourd'hui les grandes entreprises, mais dès le 1er  juillet 2004, la totalité des professionnels  -, la facture risque d'être douloureuse. ""Une augmentation de 10 euros du MWh, comme celle observée depuis un an, pour un site industriel qui consomme 500  000 MWh par an, c'est 5  millions d'euros à sortir, c'est souvent la marge opérationnelle du site"", observe Jean-Claude Aghetti, président de la commission électricité de l'Union des industries utilisatrices d'énergie (Uniden), qui regroupe les 33 plus gros consommateurs d'électricité en France (industrie automobile, chimique, cimentiers, papetiers...) Ce responsable devait s'exprimer, mardi 4  novembre, au cours d'un colloque organisé par la revue Passages et le Réseau de transport d'électricité (RTE), et auquel devait également participer Loyola de Palacio, la commissaire européenne à l'énergie et aux transports. M.  Aghetti, qui est aussi acheteur d'énergie pour Pechiney, n'a pas l'intention de mâcher ses mots  : ""Nous avons le sentiment d'avoir affaire à un marché qui dysfonctionne complètement, expliquait-il au Monde lundi. En 1996, je négociais pendant six mois un contrat électrique, aujourd'hui, j'ai une demi-heure pour me décider  ! Les prix ne veulent plus rien dire, ils sont fixés on ne sait comment par on ne sait qui, dans des salles de marché, selon des indices sur lesquels s'alignent tous les électriciens. C'est un peu comme si on était passé sous le régime d'un monopole européen  !"" Tous ces événements alimentent le doute qui s'est levé quant aux bienfaits de la libéralisation du marché pour l'électricité. Déjà, d'aucuns soupçonnent les électriciens d'entretenir la pénurie pour faire monter les prix, comme cela s'était produit en Californie en 2001. ""Dans au moins deux pays, Grande Bretagne et Italie, des capacités de production avaient été mises ""sous cocon"", constate l'observatoire européen de la libéralisation des marchés de l'énergie de Cap Gemini. En Angleterre, la forte baisse des prix de gros en 2003 (plus de 20  %) a incité des producteurs a mettre hors ligne certaines de leur centrales. En Italie, c'est l'autorité-anti trust qui avait obligé Enel, en 2001-2002, à-vendre (ou mettre sous cocon) certaines de ses centrales pour-créer un marché concurrentiel sur l'approvisionnement."" Mais après la panne de septembre, l'électricien italien va devoir rouvrir des unités peu rentables ou trop polluantes qu'elle avait fermées. Pascal Galinier avec Antoine Jacob (à Stockholm) "
"LE MONDE | 04.11.03 | 13h43 EDF et les électriciens européens sont en train d'acheter du courant pour couvrir leurs besoins à l'approche de l'hiver, alimentant l'inflation. Les grandes entreprises consommatrices d'énergie s'inquiètent des conséquences d'une libéralisation mal régulée. +50  % ! Quel produit de consommation courante, quelle matière première pourraient se permettre d'augmenter ses prix de la sorte en quelques mois  ? L'électricité ...

EDF ; Europe ; Prix de l'electricité ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 105

Une situation liée à la sucession d'événements climatiques ou techniques exceptionnels. D'aucuns soupsonnent les electriciens d'entretenir la pénurie pour faire monter les prix

Prix de l'electricité ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 218
ISBN 0247-3739

La liberalisation de l'électricité en Europe pourrait mener à terme à des situations de pénurie et de flambée des prix

Directive européenne ; Électricité ; Libéralisation énergétique ; Marché de l'électricité ; Prix de l'electricité

... Lire [+]

V

- n° 38

Selon Eurostat, le prix industriel de l'electricité serait en augmenetation

Industrie ; Prix de l'electricité

... Lire [+]

V

- n° 310104

"LE MONDE | 30.01.04 | 13h20 A compter du 1er juillet, 3,5 millions de petites entreprises, artisans, commerçants, pourront choisir d'autres fournisseurs de gaz et d'électricité qu'EDF et GDF. Des incertitudes demeurent quant aux modalités, techniques et règlementaires, mais aussi politiques, de ce ""big bang"". La tension monte dans le monde de l'énergie, à cinq mois de l'ouverture du marché français à la concurrence pour l'ensemble des consommateurs professionnels, le 1er juillet, selon le calendrier fixé par Bruxelles. 3,5 millions d'entreprises, dont environ 3 millions d'artisans, de professions libérales ou de commerçants, pourront décider de mettre EDF et GDF en concurrence avec d'autres acteurs. Combien de clients seront prêts à sauter le pas ? Le marché sera-t-il en mesure de les accueillir ? Jeudi 29 janvier, lors d'une conférence de presse, Jean Syrota, le président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), s'est voulu ""raisonnablement optimiste"" pour la prochaine étape de la libéralisation. Une étape cruciale pour l'avenir du marché de l'énergie, car, pour les fournisseurs d'électricité, ""l'accès à un cordonnier en Corrèze est équivalent à celui d'un particulier"", souligne Philippe Lermusieau, PDG d'Electrabel France, filiale électrique du groupe Suez. La CRE a déjà agréé une soixantaine d'opérateurs électriques (dont une vingtaine qui livrent directement leur courant aux clients) et une dizaine d'opérateurs gaziers. Mais, pour leur permettre d'accéder aux futurs clients, des obstacles, d'ordre juridique ou technique, restent à lever. A cet effet, la CRE a mis en place deux groupes de travail, électricité et gaz, composés de consommateurs, de fournisseurs, de gestionnaires de réseaux. Les contrats ""Pour le petit consommateur, les opérations devront être faciles et rapides à réaliser, a indiqué M. Syrota. Il ne devra pas avoir de contrats compliqués à lire et à signer."" La CRE a arrêté, le 24 décembre 2003, des modalités pratiques précisant que les clients devront se voir proposer un contrat ""court et lisible"". Le changement de fournisseur devra pouvoir être réalisé, gratuitement, en un mois. Les clients devront aussi bénéficier d'un contrat unique de fourniture et de distribution. A cet effet, les fournisseurs devront signer un contrat avec les gestionnaires de réseau, les clients finaux, eux, n'ayant affaire en théorie qu'à celui qui leur vend le courant ou le gaz. Les réseaux Alors que le transport de l'électricité sur les lignes haute tension est désormais quasiment indépendant grâce à la création de RTE (Réseau de transport d'électricité) au sein d'EDF en 2000, la distribution finale aux clients reste une prérogative d'EDF-GDF Services, ainsi que de régies ou entreprises locales de distribution. Celles-ci, au nombre de 170 en France, desservent 1,5 million de clients dans sept régions. ""La gestion des réseaux doit être séparée de la partie commerciale, nous y veillons"", a précisé M. Syrota. EDF-GDF Services est ainsi en voie d'autonomisation vis-à-vis de ses maisons-mères, mais cette entité restera un ""opérateur commun de réseau"". Les offres Les gestionnaires de réseau devront mettre à la disposition des nouveaux opérateurs les informations nécessaires à l'élaboration de leurs offres commerciales. Les opérations de ""profilage"" des entreprises clientes risquent d'être complexes, les compteurs n'étant relevés qu'une à deux fois par an. En France, 1 % seulement des clients sont en ""télérelevé"" (à distance). Les nouveaux fournisseurs auront besoin de visibilité pour adapter leur production à la consommation de leurs clients. Les groupes de travail poursuivent dans ce but la mise en place de systèmes d'information, ainsi que la réalisation de simulations et de tests. De leur côté, les opérateurs historiques risquent d'être handicapés par les atermoiements du gouvernement quant à leur changement de statut. Si celui-ci n'est pas intervenu au 1er juillet, le ""principe de spécialité"", qui empêche EDF de faire théoriquement autre chose que de l'électricité, et GDF du gaz, ne sera pas levé. Leur premier concurrent privé, Suez, a fait savoir qu'il entendait que la loi soit respectée par les deux ex-monopoles. Au-delà de ces écueils réglementaires et techniques, demeurent des incertitudes sur lesquelles ni le régulateur ni les opérateurs du marché n'ont de prise. Les prix Ceux de l'électricité sont orientés à la hausse depuis un à deux ans (Le Mondedu 5 novembre 2003). En 2003, le prix moyen ""spot"" (du jour pour le lendemain) sur les Bourses électriques européennes était de 29,2 euros par mégawattheure (MWh), contre 21,2 euros en 2002. ""Aujourd'hui, les consommateurs bénéficient des tarifs réglementés -d'EDF et GDF-, souligne M. Syrota. Si les prix de l'électricité sont supérieurs sur le marché, les clients ne changeront pas d'opérateur. Il faut un écart de prix suffisant pour changer de fournisseur."" Les commerçants et artisans, suggère le président de la CRE, ""pourront s'organiser par l'intermédiaire de leur chambre syndicale pour obtenir de meilleurs prix"". ""S'ils négocient seuls, ce sera moins intéressant"", a-t-il précisé au Monde. Rien n'interdira aux professionnels qui décideront de ne pas changer d'opérateur de renégocier avec EDF ou GDF leur contrat. C'est ce qui s'était produit lors de l'ouverture du marché des gros industriels, en janvier 2001. Reste à régler la question de la réversibilité, pour permettre à un client de changer d'avis. Notant que les tarifs réglementés ne reflètent pas l'évolution des prix, la CRE se dit plutôt favorable, ""dans la logique d'ouverture du marché"", à une suppression de ces tarifs pour les professionnels. Le gaz Ce marché est un cas à part. Ses prix sont indexés sur ceux du pétrole et les contrats sont négociés à long terme. Les clients devraient avoir du mal à trouver une offre alternative au 1er juillet. Le contexte est donc pour l'instant défavorable, selon la CRE, qui réfléchit à des solutions pour permettre à la concurrence d'exister véritablement. Laetitia Clavreul et Pascal Galinier  1 000 fois plus de clients concernés à partir du 1er juillet Calendrier Le 1er juillet, trois ans et demi après les gros industriels et trois ans avant les particuliers, tous les consommateurs professionnels pourront choisir leur fournisseur. Electricité Les sites dits ""éligibles"" (pouvant choisir leur opérateur) vont passer de 3 100 actuellement à 3,5 millions, représentant les deux tiers de la consommation française d'électricité. Gaz Les sites ""éligibles"" passeront de 1 200 à 530 000, soit les deux tiers de la consommation. Acteurs Dix fournisseurs exercent sur le marché gazier français, et plus de 60 fournisseurs dans l'électricité. Il s'agit de producteurs français (Suez, SNET...), de grandes compagnies électriques européennes (Endesa, RWE...), de pétroliers (Total, BP...) et de traders (Poweo...).  La facture EDF aggravée de 40 % pour la SNCF Avec 8 milliards de kilowattheures, soit près de 2 % du total de l'électricité consommée en France, la SNCF est au troisième rang des clients d'EDF derrière le site nucléaire Eurodif et le sidérurgiste Arcelor. Pour l'entreprise ferroviaire, l'augmentation de la facture d'électricité pourrait atteindre 40 %, voire plus, en 2004. Soit un montant supplémentaire ""de 80 à 100 millions d'euros"", précise-t-on. Cette somme, à comparer à la perte de 91 millions d'euros inscrite au budget prévisionnel de la SNCF pour 2004, est d'ores et déjà provisionnée dans ledit budget. ""On nous augmente comme si nous étions les premiers clients venus, alors que nous sommes sûrement le plus ancien et le plus prévisible en terme de consommation d'une année sur l'autre"", s'insurge-t-on en interne, où l'on n'exclut pas de faire jouer la concurrence lors de la révision du contrat, prévue à la fin février 2004.  ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 31.01.04 "
"LE MONDE | 30.01.04 | 13h20 A compter du 1er juillet, 3,5 millions de petites entreprises, artisans, commerçants, pourront choisir d'autres fournisseurs de gaz et d'électricité qu'EDF et GDF. Des incertitudes demeurent quant aux modalités, techniques et règlementaires, mais aussi politiques, de ce ""big bang"". La tension monte dans le monde de l'énergie, à cinq mois de l'ouverture du marché français à la concurrence pour l'ensemble des ...

Client / Usager ; Contrat d'achat ; CRE ; EDF ; Facture énergétique ; Fournisseur d'électricité ; France ; Gaz naturel ; Libéralisation énergétique ; Marché de l'électricité ; Marché du gaz ; Prix de l'electricité ; Réseau électrique

... Lire [+]

V

- n° 321
ISBN 0292-1731

Interview : la CNR reste prudente Libéralisation : la CRE reste vigilante Electricité : vers quelles évolution des prix? Gaz de France vise les Maires Les collectivités face à la libéralisation Des acteurs optimistes mais inquietsGaz : Suez réclame un marché plus ouvert

Collectivité locale ; CRE ; EDF ; Éligibilité ; GDF ; Libéralisation énergétique ; Marché de l'électricité ; Marché du gaz ; Prix de l'electricité ; Producteur d'électricité ; Rhône Alpes

... Lire [+]

V

- n° 39

"Tout a commencé chez nous en avril 1999. Pour la première fois des industriels wallons pouvaient choisir à leur guise leur fournisseur d'électricité. Ils n'étaient encore que quelque-uns (les consommateurs de plus en plus nombreux à bénéficier de ce privilège. 145 sites industriels wallons y ont droit depuis janvier 2003. Tous les clients ""haut-tension"" et assimiliés dès juillet prochain. Une victoire, vraiment?... il faut s'attendre à ce que le prix des énergies de toutes les énergies, augmente..."""
"Tout a commencé chez nous en avril 1999. Pour la première fois des industriels wallons pouvaient choisir à leur guise leur fournisseur d'électricité. Ils n'étaient encore que quelque-uns (les consommateurs de plus en plus nombreux à bénéficier de ce privilège. 145 sites industriels wallons y ont droit depuis janvier 2003. Tous les clients ""haut-tension"" et assimiliés dès juillet prochain. Une victoire, vraiment?... il faut s'attendre à ce que ...

Belgique ; Industrie ; Marché de l'électricité ; Prix de l'electricité

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Prix de l'electricité [213]

France [66]

Prix de l'énergie [61]

Électricité [49]

Marché de l'électricité [48]

Prix du gaz [47]

Libéralisation énergétique [44]

Europe [41]

Généralité énergie renouvelable [38]

Consommation d'électricité [36]

Production d'électricité [36]

Fournisseur d'électricité [30]

Chiffre clé [29]

Électricité renouvelable [29]

Solaire photovoltaïque [28]

Consommation d'énergie [27]

Politique énergétique [27]

EDF [26]

Gaz naturel [26]

Particulier / Ménage [25]

Prix du fioul [25]

Tarif d'achat [25]

Facture énergétique [24]

Allemagne [22]

Prix du bois [21]

CO2 / Dioxyde de carbone [20]

Granulé bois [20]

Nucléaire [20]

Bois déchiqueté / Plaquette [19]

International [19]

Bûche de bois [18]

Marché du gaz [18]

Industrie [17]

Réseau électrique [16]

Éolien [15]

Abonnement / Tarif EDF [14]

Aspect historique [14]

Consommateur d'électricité [14]

Distribution de l'électricité [14]

Efficacité énergétique [14]

Généralité énergie [14]

Chauffage [13]

Collectivité locale [13]

Offre électrique [13]

Recensement / Inventaire [13]

Secteur industriel [13]

Secteur résidentiel [13]

Aide financière [12]

Économie d'énergie [12]

Fournisseur d'énergie [12]

Belgique [11]

Coût d'investissement [11]

Directive européenne [11]

Donnée économique [11]

Entreprise [11]

Maitrise De l'Énergie - MDE [11]

Propane [11]

Puissance installée [11]

Solaire thermique [11]

Suisse [11]

Tarif réglementé [11]

Certificat vert [10]

Energie fossile [10]

Énergie primaire [10]

Marché énergétique [10]

Réserve / Ressource energétique [10]

Scénario [10]

Bilan énergétique [9]

Client / Usager [9]

Coût de production [9]

Energie hydraulique [9]

Potentiel de développement [9]

Prix du pétrole [9]

Rendement [9]

Texte législatif [9]

Approvisionnement [8]

Bois énergie [8]

Concurrence [8]

CRE [8]

Eau chaude sanitaire - ECS [8]

Emploi [8]

Énergie solaire [8]

Financement [8]

Gaz à Effet de Serre / GES [8]

Installation [8]

Logement [8]

Offre et demande [8]

Perspective [8]

Pétrole [8]

Service public [8]

Taxe [8]

Bilan [7]

Demande en énergie [7]

Espagne [7]

Intensité énergétique [7]

Italie [7]

Pompe à chaleur [7]

Production d'énergie [7]

Raccordement réseau [7]

Réglementation [7]

Réseau de chaleur [7]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z