F Nous contacter

0

Documents  Aspect économique | enregistrements trouvés : 479

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

- n° 59 - p.7 à p.11

ARTICLE CONSULTABLE AU CLER
L'économie sociale et l'écologie politique sont apparues dans des contextes et à des époques distincts. Philisophe, économiste spécialiste de l'économie sociale et solidaire (ESS), Sophie Swaton étudie leur rapprochement. Elle propose d'instaurer un revenu de transition écologique qui, au contraire d'un revenu de base inconditionnel, n'aurait pas pour possible corollaire le démantèlement de l'état social.
ARTICLE CONSULTABLE AU CLER
L'économie sociale et l'écologie politique sont apparues dans des contextes et à des époques distincts. Philisophe, économiste spécialiste de l'économie sociale et solidaire (ESS), Sophie Swaton étudie leur rapprochement. Elle propose d'instaurer un revenu de transition écologique qui, au contraire d'un revenu de base inconditionnel, n'aurait pas pour possible corollaire le démantèlement de l'état social.

Collectivité locale ; Transition énergétique ; Politique énergétique ; Aspect économique ; Changement climatique ; Psychologie du changement ; Politique environnementale ; Politique énergétique ; Economie sociale et solidaire - ESS ; Revenu de transition écologique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le Comité de gestion des charges de service public de l'électricité a publié son premier rapport annuel. Il analyse les charges liées au soutien des énergies renouvelables (EnR) électriques et à la cogénération au gaz naturel en métropole continentale. Le coût des EnR est-il entrain de baisser en France ? Quel sera l'impact de la prochaine Programmation pluriannuelle de l'énergie ? Quel autre critère faut-il prendre en compte pour mesurer l'efficacité des EnR ? Les explications de Marie-Laure Lamy, co-présidente du CLER, et présidente ce comité.
ARTICLE EN LIGNE
Le Comité de gestion des charges de service public de l'électricité a publié son premier rapport annuel. Il analyse les charges liées au soutien des énergies renouvelables (EnR) électriques et à la cogénération au gaz naturel en métropole continentale. Le coût des EnR est-il entrain de baisser en France ? Quel sera l'impact de la prochaine Programmation pluriannuelle de l'énergie ? Quel autre critère faut-il prendre en compte ...

CLER ; Rapport ; Électricité ; Généralité énergie renouvelable ; France ; Énergie solaire ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Éolien ; Biomasse ; Programmation Pluriannuelle de l'Energie - PPE ; Politique énergétique ; Efficacité énergétique ; Coût de production ; Aspect économique ; CSPE - Contribution Service PubliC Électricité

... Lire [+]

y

- n° 173 - p.9 à p.14

ARTICLE CONSULTABLE AU CLER + EN LIGNE
Catherine Larrière, philosophe spécialiste de la philosophie morale et politique, présidente de la Fondation d'écologie politique de 2013 à 2016, et professeur émérite à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne met en perspective la notion de durabilité.
Extraits choisis :
"...personne n'échappe à la dégradation environnementale mais en même temps on en souffre inégalement du fait de l'inégale répartition des impacts, mais aussi des capacités inégales à y faire face. (...) L'inégalité devient ici une injustice car ceux qui souffrent le plus c'est ceux qui ont le moins contribué aux problèmes environnementaux."
- "On pourrait résumer le développement durable dans la formule "polluer moins pour polluer plus longtemps". Ce qui n'est pas très novateur : il s'agit avant tout de conserver ce qui est, le modèle occidental de développement ou de croissance.
ARTICLE CONSULTABLE AU CLER + EN LIGNE
Catherine Larrière, philosophe spécialiste de la philosophie morale et politique, présidente de la Fondation d'écologie politique de 2013 à 2016, et professeur émérite à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne met en perspective la notion de durabilité.
Extraits choisis :
"...personne n'échappe à la dégradation environnementale mais en même temps on en souffre inégalement du fait de l'inégale r...

Politique environnementale ; Éducation à l'environnement ; Outil pédagogique ; Aspect social ; Aspect économique ; Développement durable ; Politique énergétique

... Lire [+]

y

- n° 173 - p.43 à p.46

ARTICLE CONSULTABLE AU CLER + EN LIGNE
L'éducation à l'environnement et au développement durable EEDD qui s'est longtemps appelée éducation à l'environnement (EE) ou éducation relative à l'environnement (ERE) se situe au croisement de deux grands courants de pensée qui traversent le corps social. Explications.

Politique environnementale ; Éducation à l'environnement ; Outil pédagogique ; Aspect social ; Aspect économique ; Développement durable ; Politique énergétique

... Lire [+]

V

- n° 861
ISBN 1774-5071

Innovation, développement technologique, économique, soutien financier... En intégrant un pôle de compétitivité, une entreprise entre dans un réseau qui facilite ses échanges avec des acteurs aux compétences complémentaires. Quatre pôles de compétitivité liés au génie énergétique dans le bâtiment présentent leurs activités : Tenerrdis, Derbi, S2E2 et Capénergies. http://www.competitivite.gouv.fr
Innovation, développement technologique, économique, soutien financier... En intégrant un pôle de compétitivité, une entreprise entre dans un réseau qui facilite ses échanges avec des acteurs aux compétences complémentaires. Quatre pôles de compétitivité liés au génie énergétique dans le bâtiment présentent leurs activités : Tenerrdis, Derbi, S2E2 et Capénergies. http://www.competitivite.gouv.fr

Aspect financier ; Entreprise ; Financement ; France ; Innovation ; Pôle de compétences / pôle de compétitivité ; Recherche ; Technologie ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 050210

Si les objectifs de développement de l'énergie solaire en France sont ambitieux - 5400 MW en 2020 - les moyens pour les atteindre le sont beaucoup moins. Depuis plusieurs mois, la filière connaît une forte tempête en raison de l'instabilité de la règle de droit. Ce climat d'incertitude juridique, s'il devait durer, pourrait créer un risque pour la pérennité de ce secteur de l'économie verte. Instabilité de la règle d'urbanisme : Cette incertitude juridique a tout d'abord affecté les règles d'urbanisme qui encadrent la création des installations de production d'énergie solaire. Certes, le Gouvernement a entendu encourager le développement de cette énergie dés 2005 à l'occasion notamment du vote de la loi « POP » du 13 juillet 2005. Certes, au lendemain du Grenelle de l'environnement, il en a même fait une priorité lors de la présentation du plan « Borloo » sur les énergies renouvelables, le 17 novembre 2008. Pourtant, il faudra attendre le 19 novembre 2009 pour qu'un décret vienne définir précisément quelles sont les conditions de construction d'une centrale solaire ou d'un système solaire sur toit. Jusqu'en 2009, des centrales solaires au sol ont pu être réalisées sans permis alors même que certaines administrations réclamaient de telles autorisations. La situation était confuse. Elle n'est toutefois pas tout à fait stabilisée car plusieurs députés viennent de déposer des amendements au projet de loi Grenelle 2 « portant engagement national pour l'environnement », déposé à l'Assemblée nationale, pour modifier et faire remonter au niveau de la loi, ces règles d'urbanisme. Instabilité du dispositif tarifaire : L'incertitude juridique ne concerne pas que le code de l'urbanisme. Il en va de même des tarifs d'achat de l'énergie produite par les panneaux solaires. Sur ce dossier, c'est un vrai feuilleton que connaissent actuellement les opérateurs de la filière. De manière assez curieuse, le Gouvernement a entendu mettre un terme à une « spéculation » qui se serait caractérisée par le dépôt, fin 2009 de milliers de demandes de contrat d'achat auprès d'EDF, destinées à bénéficier des tarifs fixés par un arrêté du 10 juillet 2006. Pourtant, en faisant savoir, dés l'été 2009, que les tarifs allaient être corrigés à la baisse, le Gouvernement a lui-même contribué à cette précipitation sur les anciens tarifs. L'opprobre a été jeté un peu facilement sur cette « bombe » qui aurait été amorcée par des « spéculateurs » avides de retours rapides sur investissement. Il est étrange que les investissements dans « l'éolien industriel » - les mots ont un sens - ou dans le solaire soient plus souvent suspectés que ceux réalisés dans l'énergie nucléaire par exemple. In fine, alors que les nouveaux tarifs devaient être fixés avant le 31 décembre 2009, ils ne le seront que par un arrêté du 12 janvier 2010. Last but not least, cet arrêté sera également doublé d'un autre arrêté du 12 janvier 2010 abrogeant l'arrêté du 10 juillet 2006. Il sera aussi l'objet d'une modification technique par un arrêté du 15 janvier. Il sera surtout complété par un communiqué de presse du Ministère de l'Ecologie, de l'Energie et du Développement durable en date du 13 janvier 2010. Or, si l'arrêté du 12 janvier ne comporte pas de remise en cause précise des dossiers déposés avant sa publication, le communiqué de presse le fait. En d'autres termes, le nouveau dispositif tarifaire repose à la fois sur un arrêté et...sur un communiqué de presse.... vous suivez toujours ? Difficile pour un non juriste de ne pas perdre le fil des évènements. En clair, le Ministère a souhaité rétroactivement écarter les demandes de contrat d'achat déposées après le 1er novembre 2009 pour en réduire le stock mais sans bien garantir la sécurité juridique de l'opération. D'où la nécessité d'élaborer en urgence un nouveau projet d'arrêté destiné à retirer l'arrêté bis du 12 janvier 2010 abrogeant l'arrêté du 10 juillet 2006...Inutile de continuer. Cette énumération de textes rend compte à elle seule de la confusion ambiante. De plus, à ce problème de rétroactivité s'ajoute une définition des catégories de tarifs d'achat plus complexe. Le Gouvernement a en effet créé deux sous catégories au sein de celle relative aux installations intégrées au bâti. Il est parfois difficile d'opérer une différence entre les installations relevant de la prime d'intégré simplifié au bâti et celles relevant de la catégorie relative au reste des installations. Sécurité juridique et économie verte : Cette situation d'instabilité de la règle de droit, tant du point de vue de l'urbanisme que des tarifs d'achat génère une certaine anxiété de la part des investisseurs alors que l'objectif affiché par le Gouvernement était au contraire d' « assainir » le marché de manière à renforcer la confiance dans cette filière. En réalité, il est aussi possible de regarder le verre à moitié plein. La situation actuelle de la filière solaire démontre l'impératif de règles de droit claires et stables pour permettre un développement à la fois écologique et économique d'une filière, un développement durable en quelque sorte. Or, la réflexion juridique a peut être été un peu laissée de côté. Des engagements politiques forts et des objectifs techniques ambitieux ne peuvent se dispenser de textes stables et bien écrits. En comparaison, il ne faut pas oublier que le développement du nucléaire a aussi été rendu possible par le fait qu'un ­simple - décret du 11 novembre 1963 a constitué l'essentiel du droit applicable à cette énergie jusqu'en 2006. En comparaison toujours, les opposants à l'éolien ont bien compris qu'il fallait militer pour compliquer le régime juridique applicable à l'énergie du vent pour en freiner le développement. Il suffit de lire les dispositions du projet de loi Grenelle 2 qui soumet ces aérogénérateurs à la police des installations classées pour s'en convaincre. Il est également utile de lire les propositions d'amendements tendant à créer un référé spécial éoliennes, à convertir les zones de développement de l'éolien en documents d'urbanisme ou...à ordonner un moratoire sur toute installation d'éolienne dans l'attente de la publication de documents de planification territoriale. Le besoin de droit est donc évident pour assurer un développement ambitieux et maîtrisé des sources d'énergies renouvelables. Il faut tirer les leçons de ce qui s'est passé pour l'éolien et le solaire, notamment pour éviter que les mêmes causes ne produisent les mêmes effets dans le secteur de la biomasse ou de la géothermie par exemple.
Si les objectifs de développement de l'énergie solaire en France sont ambitieux - 5400 MW en 2020 - les moyens pour les atteindre le sont beaucoup moins. Depuis plusieurs mois, la filière connaît une forte tempête en raison de l'instabilité de la règle de droit. Ce climat d'incertitude juridique, s'il devait durer, pourrait créer un risque pour la pérennité de ce secteur de l'économie verte. Instabilité de la règle d'urbanisme : Cette i...

Aspect juridique ; Centrale au sol ; Code de l'Urbanisme ; Décret ; Document d'urbanisme ; Objectif ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Puissance installée ; Réglementation ; Solaire photovoltaïque ; Tarif d'achat ; Urbanisme ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 182
ISBN 1624-7876

Parmi toutes les énergies renouvelables, le photovoltaïque est celle dont la notoriété grimpe le plus, tant auprès des professionnels que du grand public. L'état lui-même y a placé de grands espoirs dans le cadre du Grenelle de l'environnement. Mais les produits doivent encore évoluer pour répondre aux attentes du plus grand nombre. Cette mutation est en marche. - Des coûts variables, - Cellules tandem et cellules organiques - L'évolution des produits - Faut-il consommer ou revendre l'électricité produite ?
Parmi toutes les énergies renouvelables, le photovoltaïque est celle dont la notoriété grimpe le plus, tant auprès des professionnels que du grand public. L'état lui-même y a placé de grands espoirs dans le cadre du Grenelle de l'environnement. Mais les produits doivent encore évoluer pour répondre aux attentes du plus grand nombre. Cette mutation est en marche. - Des coûts variables, - Cellules tandem et cellules organiques - L'évolution des ...

Aide financière ; Cellule photovoltaïque ; Coût d'investissement ; Crédit d'impôt ; Intégration architecturale ; Production d'électricité ; Rendement ; Solaire photovoltaïque ; Tarif d'achat ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 446
ISBN 0292-1731

Le Limousin souffre d'une image d'Epinal tenace: un petit territoire enclavé peu dynamique. Pourtant, les chiffres récents montrent une autre réalité et plusieurs initiatives s'inscrivent dans un objectif de production d'énergie propre.

Agriculteur ; Aide financière ; Approvisionnement ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Bois ; Bois énergie ; Chaudière bois ; Chauffage urbain ; CO2 / Dioxyde de carbone ; CRE ; Éclairage ; EDF ; Électricité ; Franche Comté ; Gaz naturel ; Généralité énergie renouvelable ; Logement ; Isolation ; Limousin ; Martinique ; Méthanisation ; Parc éolien ; Pétrole ; Puits de carbone ; Qualisol ; Région ; Réseau de chaleur ; Réseau de gaz ; Turbine hydraulique ; Valorisation des déchets ; Véhicule ; ZDE - Zone de Développement de l'Éolien ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 18
ISBN 1964-9843

Perpignan Méditerranée entend regrouper une panoplie complète de production d'énergies renouvelables sur tout son territoire. Mieux, toutes ces initiatives dessinent l'Ecoparc catalan: un espace où inventer de nouvelles synergies entre respect de l'environnement et des paysages, activité économique et agricole, identité touristique et confort du "cluster" de Tecnosud notamment, Perpignan Méditerranée s'est engagée, à travers la convention G2015, à être exemplaire dans ce domaine, avec l'objectif de devenir le premier territoire à énergie positive d'Europe.
Perpignan Méditerranée entend regrouper une panoplie complète de production d'énergies renouvelables sur tout son territoire. Mieux, toutes ces initiatives dessinent l'Ecoparc catalan: un espace où inventer de nouvelles synergies entre respect de l'environnement et des paysages, activité économique et agricole, identité touristique et confort du "cluster" de Tecnosud notamment, Perpignan Méditerranée s'est engagée, à travers la convention G2015, ...

Bassin méditerranéen ; Centrale solaire ; Éolien ; Établissement touristique ; Généralité énergie renouvelable ; Milieu agricole ; Réseau de chaleur ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 25

Une étude de l'European Climate Foundation (ECF) évalue et trace une feuille de route. Un rapport de l'EREC (European Renewable Energy Council) confirmeet précise: l'objectif "100% énergies renouvelables" dans l'Union Européenne d'ici 2050 est et bien à portée de main

Aspect financier ; Caractéristique technique ; CO2 / Dioxyde de carbone ; CO2 evité ; Coût d'exploitation ; Emploi ; Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Investissement ; Prix de l'énergie ; Production d'énergie ; Rapport ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° edition speciale Fra

La France mise sur l'énergie nucléaire. Et cela ne va pas changer. De plus, le pays investit dans l'expansion d'énergies renouvelables. Selon le Chef d'Etat Nicolas Sarkozy, laa devise est "l'une et l'autre" et pas "l'une ou l'autre". Ces signaux promettent une continuation de la tendance à la hausse de la filière photovoltaïque qui, malgré la crise économique, a prospéré en 2009.
La France mise sur l'énergie nucléaire. Et cela ne va pas changer. De plus, le pays investit dans l'expansion d'énergies renouvelables. Selon le Chef d'Etat Nicolas Sarkozy, laa devise est "l'une et l'autre" et pas "l'une ou l'autre". Ces signaux promettent une continuation de la tendance à la hausse de la filière photovoltaïque qui, malgré la crise économique, a prospéré en 2009.

Donnée économique ; Environnement ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Réglementation ; Nucléaire ; Politique énergétique ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 91

"L'UE s'est fixée comme objectif de devenir l'économie la plus décarbonnée du monde en 2020. Elle a adopté un paquet "Enargie-Climat" que les Etats vont devoir mettre en oeuvre. Mais il lui manque la dimension sociale et le volet industriel pour pouvoir diffuser les technologies décarbonnées sur nos territoires, rester leader dans la compétition mondiale, et développer les industries propres dans les transports et le bâtiment, comme l'explique Jean-Louis marchand de la FNTP", telles sont les thématiques qu'aborde ce trimestre la revue Confrontations Europe.
"L'UE s'est fixée comme objectif de devenir l'économie la plus décarbonnée du monde en 2020. Elle a adopté un paquet "Enargie-Climat" que les Etats vont devoir mettre en oeuvre. Mais il lui manque la dimension sociale et le volet industriel pour pouvoir diffuser les technologies décarbonnées sur nos territoires, rester leader dans la compétition mondiale, et développer les industries propres dans les transports et le bâtiment, comme l'explique ...

Commission européenne ; Donnée économique ; Économie d'électricité ; Emploi ; Énergie Intelligente Europe ; Europe ; Financement ; Formation ; Gaz naturel ; Généralité énergie renouvelable ; Nucléaire ; Pétrole ; Politique énergétique ; Réchauffement climatique ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 12

les défis auxquels l'Afrique est confrontée sur son sol consistent principalement à assurer la sécurité alimentaire, la sécurité énergétique et le développement durable. Parallèlement à cela, de nombreux programmes de développement de sources d'énergies renouvelables ont été lancés à grande échelle dans la plupart des pays d'afrique pardes acteurs extérieurs à l'afrique. Parmi ces sources d'énergies renuouvelables, les bioénergies en général et les biocarburants en partiuclier sont celles qui attirent le plus l'attention des industriels et des responsables politiques. Ces initiatives dites modernes découlent le plus souvent d'accords entre les états africains et de grands groupes d'investisseurs internationaux qui ont pour objectif d'exporter la totalité de la production vers les marchés internationaux en pleine croissance sur ces thématiques de bioénergies. Maisces pratiques ne sont pas sas conséquences sur l'économie des populations locales et sur l'environnement, car en donnant leur accord sur l'utilisation des terres agricoles de leurs pays, elles ouvrent la porte à la pauvreté, à l'insécurité alimentaire mais aussi à la déforestation.
les défis auxquels l'Afrique est confrontée sur son sol consistent principalement à assurer la sécurité alimentaire, la sécurité énergétique et le développement durable. Parallèlement à cela, de nombreux programmes de développement de sources d'énergies renouvelables ont été lancés à grande échelle dans la plupart des pays d'afrique pardes acteurs extérieurs à l'afrique. Parmi ces sources d'énergies renuouvelables, les bioénergies en général et ...

Afrique ; Aspect juridique ; Biocarburant ; Généralité énergie renouvelable ; Gisement forestier ; Investissement ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 866
ISBN 1774-5071

Le secteur des chaudiéristes connaît depuis une quinzaine d'annés une révolution tant industrielle que technique. De grands groupes regroupant plusieurs marques se sont constitués de chaudières gaz ou fioul se sont élargis à d'autres équipements: panneaux solaires thermiques, pompes à chaleur, cogénérateurs, chaudières biomasse, kits hydrauliques, voire convecteurs et panneaux radiants. la contrainte d'une performance énergétique accrue a accéléré le déploiement de techniques telle que la condensation. Le renforcement décrété dans le cadre du Grenelle de l'environnement devrait encore favoriser l'arrivée de nouveaux produits. Ce dossier dresse un état des lieux de l'offre de chaudières individuelles, puis passe en revue quelques innovations en cours de maturation: pompe à chaleur eau-zéolithe, chaudière hybride et écogénérateur.
Le secteur des chaudiéristes connaît depuis une quinzaine d'annés une révolution tant industrielle que technique. De grands groupes regroupant plusieurs marques se sont constitués de chaudières gaz ou fioul se sont élargis à d'autres équipements: panneaux solaires thermiques, pompes à chaleur, cogénérateurs, chaudières biomasse, kits hydrauliques, voire convecteurs et panneaux radiants. la contrainte d'une performance énergétique accrue a ...

Biomasse ; Chaudière ; Chaudière à condensation ; Chaudière fioul ; Chaudière gaz naturel ; CO2 / Dioxyde de carbone ; Cogénération bois ; Cogénération gaz ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Pompe à chaleur ; Solaire thermique ; Technologie ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 36 - p. 66 à 69

Initié en 2008 par la Fédération Française du Bâtiment (FFB) du Nord-Pas-de-Calais, Villavenir est un projet pilote. Ce dernier a réuni tous les corps de métiers du bâtiment dans le but de construire sur un même site trois couples de maisons BBC individuelles. Les principes constructifs de ces maisons sont tous différents: deux maisons bois, deux maisons acier et deux maisons maçonnées.
Initié en 2008 par la Fédération Française du Bâtiment (FFB) du Nord-Pas-de-Calais, Villavenir est un projet pilote. Ce dernier a réuni tous les corps de métiers du bâtiment dans le but de construire sur un même site trois couples de maisons BBC individuelles. Les principes constructifs de ces maisons sont tous différents: deux maisons bois, deux maisons acier et deux maisons maçonnées.

Maison individuelle ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Architecture ; Nord Pas de Calais ; Environnement ; Aspect économique ; Concertation sociale ; Aspect financier ; Caractéristique technique ; Formation

... Lire [+]

V

- n° 943 - p. 08 à p.08

Avec ses partenaires et développeurs, la communauté de communes du sud marnais (CCSM) a créé la première ZDE (Zone de développement éolien) de la région. Après la Picardie, la région Champagne-Ardennes est la deuxième région éolienne française.

Éolien ; Éolienne ; ZDE - Zone de Développement de l'Éolien ; Champagne Ardenne ; Picardie ; Commune / Ville ; Permis de construire ; Parc éolien ; Producteur d'électricité ; Production d'énergie ; Consommation d'électricité ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 192 - p. 18 à p. 18

Un an après avoir fortement valorisé le tarif d'obligation d'achat de l'électricité produite par cogénration à partir de biomasse, le gouvernenment l'a raboté de 3,6% dans un décret du 30 janvier 2011. En contrepartie, il est ouvert aux unités de moyenne puissance ds scieries. Comme dans la filière photovoltaïque, cette décision ne donne pas confiance aux professionnels pour investir. Pourtant le Grenelle a fixé un objectif de 2300 MW électrique installé à l'horizon 2020.
Un an après avoir fortement valorisé le tarif d'obligation d'achat de l'électricité produite par cogénration à partir de biomasse, le gouvernenment l'a raboté de 3,6% dans un décret du 30 janvier 2011. En contrepartie, il est ouvert aux unités de moyenne puissance ds scieries. Comme dans la filière photovoltaïque, cette décision ne donne pas confiance aux professionnels pour investir. Pourtant le Grenelle a fixé un objectif de 2300 MW ...

Biomasse ; Obligation d'achat ; Scierie ; Solaire photovoltaïque ; Ministère Écologie Développement Aménagement Durables - MÉDAD ; Efficacité énergétique ; EDF ; France ; Entreprise ; Aspect financier ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° non numéroté

Jean-Michel Charpin et Claude Trink ont remis officiellement vendredi dernier leur rapport aux différents ministres concernés (Nathalie Koscisusko-Morizet, Christine Lagarde) sur les modalités de soutien au développement de la filière photovoltaïque.

Solaire photovoltaïque ; Politique énergétique ; Gouvernement ; Tarif d'achat ; Intégration architecturale ; Module photovoltaïque ; Régulation ; Aspect économique ; Environnement

... Lire [+]

V

- n° 461 - p. 14 à p. 15

Crise économique, suprresion du crédit d'impôt, succès du photovoltaïque, prix du fioul attractif... Le marché français des PAC est en berne.

Pompe à chaleur ; France ; Association ; Climatisation / Rafraîchissement ; Secteur tertiaire ; Industrie ; Établissement de santé ; Installation ; Vente ; Réglementation ; Réglementation thermique ; Aspect économique

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Aspect économique [479]

France [141]

Politique énergétique [136]

Généralité énergie renouvelable [128]

Transition énergétique [110]

Collectivité locale [88]

Bâtiment [66]

Chiffre clé [66]

Éolien [59]

Aspect financier [53]

Emploi [52]

Changement climatique [44]

Précarité énergétique [43]

Efficacité énergétique [42]

Logement [42]

Consommation d'énergie [41]

Généralité énergie [41]

Biomasse [40]

Solaire photovoltaïque [38]

Entreprise [37]

Europe [37]

Éco-consommation [36]

Rénovation [36]

International [34]

Marché de l'électricité [34]

Réglementation [34]

Transport [34]

Financement [32]

Industrie [31]

Développement durable [30]

Maitrise De l'Énergie - MDE [29]

Innovation [27]

Politique environnementale [27]

Chauffage [26]

Économie d'énergie [26]

Énergie solaire [26]

Outil pédagogique [25]

Particulier / Ménage [25]

Précarité [25]

Électricité [23]

Électricité renouvelable [23]

Mobilité [23]

Investissement [22]

Performance énergétique [22]

Éolienne [21]

Gaz à Effet de Serre / GES [21]

Milieu agricole [21]

Production d'électricité [21]

Allemagne [20]

Aménagement du territoire [20]

Biogaz [20]

Bois énergie [20]

Nucléaire [20]

Bilan [19]

Energie fossile [19]

Facture énergétique [19]

Isolation [19]

Projet citoyen [19]

ADEME [18]

Environnement [17]

Production d'énergie [17]

Tarif d'achat [17]

Aspect social [15]

Déchet [15]

Éducation à l'énergie [15]

Scénario [15]

#clerinfos [14]

Aspect juridique [14]

Avis technique [14]

Gaz naturel [14]

Méthanisation [14]

Pétrole [14]

Technologie Information Communication - TIC [14]

Effet de serre [13]

Logement collectif [13]

Marché français [13]

Prix de l'énergie [13]

Stockage de l'énergie [13]

Commune / Ville [12]

EDF [12]

Étude [12]

Impact environnemental [12]

Isolant thermique [12]

Objectif [12]

Parc éolien [12]

Politique [12]

Projet [12]

Réseau de chaleur [12]

Solaire thermique [12]

Aide sociale [11]

Bâtiment Basse Consommation - BBC [11]

Formation [11]

Gisement forestier [11]

Grenelle de l'environnement [11]

Pompe à chaleur [11]

Réglementation thermique [11]

Réseau électrique [11]

Caractéristique technique [10]

Charbon [10]

Construction [10]

Coût de production [10]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z