F Nous contacter

0

Documents  Gestionnaire de réseau | enregistrements trouvés : 43

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

Prise sur le fondement de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, cette ordonnance vise à favoriser le développement du biogaz. Elle permet aux pouvoirs publics d'avoir recours à une procédure d'appel d'offres en cas d'écart avec la trajectoire de développement prévu pour le biométhane. Ces appels d'offres valorisent notamment les investissements participatifs des particuliers ou des collectivités dans les sociétés de projets.

Les objectifs d'injection de biométhane dans les réseaux représentent 6 à 8 TWh par an en 2023.

La filière biogaz contribue pleinement aux objectifs de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte : elle participe au développement des énergies renouvelables, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à l'essor d'une économie circulaire, avec la valorisation des déchets produits localement.

Une part croissante du gisement de biogaz peut être valorisée par l'injection de biométhane, un gaz épuré, directement injecté dans le réseau de gaz naturel. Ce mode de valorisation, encouragé par le tarif d'achat mis en place en 2011, permet d'obtenir des rendements énergétiques élevés et contribue à l'atteinte de l'objectif de 10 % de gaz d'origine renouvelable dans la consommation de gaz en 2030, fixé par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Plus de 300 projets d'injection techniquement réalisables se sont déclarés auprès des gestionnaires de réseaux de gaz naturel. En mars 2016, 18 sites injectaient du biométhane dans les réseaux.
Prise sur le fondement de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, cette ordonnance vise à favoriser le développement du biogaz. Elle permet aux pouvoirs publics d'avoir recours à une procédure d'appel d'offres en cas d'écart avec la trajectoire de développement prévu pour le biométhane. Ces appels d'offres valorisent notamment les investissements participatifs des particuliers ou des collectivités dans les sociétés ...

Ordonnance/Obligation ; Biogaz ; Politique énergétique ; Transition énergétique ; Injection réseau ; Gestionnaire de réseau ; Gaz ; Distribution de l'énergie ; Appel d'offre

... Lire [+]

V

- n° 919
ISBN 1267-0545

En période de vague de froid, RTE, gestionnaire du réseau de transport d'électricité, invite ses abonnés à mieux maîtriser leurs consommations, surtout aux heures de pointe, entre 17h00 et 20h00. Un dispositif d'alerte en Bretagne et région PACA.

Approvisionnement ; Bretagne ; Collectivité locale ; Consommateur d'électricité ; Économie d'énergie ; Gel / Givre / Froid ; Intempérie climatique ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Pic de consommation ; Programme de développement ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Réalisation ; Réseau électrique ; RTE ; Sécurité ; Sensibilisation ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

y

Le gestionnaire de réseau a adressé à la Commission de régulation de l'énergie une proposition de règles pour expérimenter l'effacement de consommation d'électricité et se dit prêt à démarrer dans un délai d'un mois.

RTE ; Gestionnaire de réseau ; Régulateur de l'énergie ; Consommation d'électricité ; Pic de consommation

... Lire [+]

V

- n° 120210

Le nouveau dispositif permet de prévoir leur comportement afin de maintenir l'équilibre entre l'offre et la demande d'électricité et gérer les flux d'énergie sur le réseau. Il permet, quatre fois par jour, à réception de nouvelles prévisions de vent fournies par Météo-France, de recalculer de nouvelles prévisions de production éolienne. Ce dispositif est opérationnel depuis le dispatching national et les 8 dispatchings régionaux dont celui de Lomme (59) ou de Villers-les-Nancy, désormais mis en service dans l'Est de la France. Eolien : 4 400 MW de puissance installée : Selon RTE, avec 1.020 GWh d'énergie d'origine éolienne produite en 2009 en Picardie, 543 GWh dans le Nord - Pas de Calais et 314 GWh dans le nord de la Champagne Ardennes, la filière éolienne ''poursuit son essor dans le nord-est de la France'', a-t-il précisé le 3 février. Entre 2008 et 2009, la production d'origine éolienne a augmenté de plus de 90 % sur le territoire picard et de 30 % sur le Nord - Pas de Calais et le nord de la Champagne - Ardenne. La production éolienne a également augmenté en 2009 de 15% par rapport à 2008 soit un total de 940 Gwh pour la région Est dont 640 Gwh produit en Lorraine. Sur le territoire français, cette production a ainsi été multipliée par 20 en 6 ans (avec près de 4 400 MW de puissance installée). Photovoltaïque : 185 MW de production installée : De son côté, la production photovoltaïque est ''en pleine émergence'' dans le sud de la France et des projets sont en cours pour les prochaines années, notamment dans la région Est. La production photovoltaïque est ainsi passée de moins de 1 MW en 2003 à 185 MW de production installée en 2009 sur le territoire français. Les objectifs fixés lors du Grenelle de l'environnement devraient permettre d'atteindre en 2020, 19.000 MW de puissance éolienne terrestre et 5.400 MW de puissance photovoltaïque. RTE estime ''qu'un milliard d'euros d'investissements sont nécessaires d'ici 2020'' pour intégrer les 19.000 MW de puissance éolienne. ''Accueillir au mieux ces énergies intermittentes, disposer des meilleures informations et des prévisions les plus fines sur la production éolienne sont des enjeux majeurs pour la sûreté du système électrique français'', a souligné RTE.
Le nouveau dispositif permet de prévoir leur comportement afin de maintenir l'équilibre entre l'offre et la demande d'électricité et gérer les flux d'énergie sur le réseau. Il permet, quatre fois par jour, à réception de nouvelles prévisions de vent fournies par Météo-France, de recalculer de nouvelles prévisions de production éolienne. Ce dispositif est opérationnel depuis le dispatching national et les 8 dispatchings régionaux dont celui de ...

Chiffre clé ; Électricité renouvelable ; Éolien ; France ; indicateur ; Outil ; Production d'électricité ; Puissance installée ; Région ; RTE ; Solaire photovoltaïque ; Suivi ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Stéphanie Gandet, Avocat associé au sein du cabinet Green Law Avocat, analyse l'arrêt de la Cour de cassation du 9 juin dernier, qui va marquer de façon importante les contentieux solaires contre le gestionnaire de réseau.

Électricité ; Solaire photovoltaïque ; Gestionnaire de réseau ; Réglementation

... Lire [+]

V

- n° 120210

Devant un hémicycle presque vide, le 27 janvier dernier, Jean-Louis Borloo, lors d'un débat parlementaire sur la sécurité des réseaux d'approvisionnement en électricité, en appelait à l'intelligence dans les réseaux électriques : ''Dans vingt ans, on ne trouvera rien de plus bête que de se contenter d'appuyer sur un bouton permettant, quelle que soit la forme d'énergie, de faire appel à un mode de production un peu éloigné, et ce en temps réel et en situation standard''. L'objectif premier de ces smart grids est de développer l'interactivité du réseau pour mieux ajuster la consommation à l'offre. D'autant qu'il n'y a pas un, mais plusieurs usages de l'électricité ­ thermiques, mais aussi domestiques spécifiques ­ et dans des secteurs très différents. Les moyens de production eux aussi sont de nature diverse ­ nucléaire, thermique, éolien, hydraulique ­ possédant leurs propres modes de modulation. Les puissances unitaires des unités de productions les plus courantes varient de quelques dizaines de watts pour les dispositifs photovoltaïques décentralisés, à 1.500 MW pour les réacteurs nucléaires les plus importants. Les différentes filières se caractérisent aussi par les caractéristiques temporelles de leur production. Certaines des filières, comme la filière nucléaire PWR (Pressurized Water Reactor), qui, en France, produit 114 Mtep sur un total de 130, sont adaptées à des productions quasiment continues. Du coup, se plaît à souligner le député (Verts) Yves Cochet, ''lorsque la demande est moindre, nous produisons beaucoup trop'', parce que le réseau est surdimensionné pour répondre aux appels de puissance pendant les grands froids : ''il existe une contrainte structurelle sur le système électrique : il faut produire à tout instant autant d'électricité que la demande. Il n'y a en effet que très peu de stockage. La pointe de puissance est le moment de l'année où la demande est la plus importante, à cause du chauffage électrique. C'est cette pointe de puissance qui entraîne un surdimensionnement considérable, même pour quelques heures par an. Nous sommes donc en face d'une contradiction majeure du système électrique français : d'un côté nous avons un parc électronucléaire excédentaire en base ­ lorsque la demande est moindre, nous produisons beaucoup trop ­ et, de l'autre, une demande excédentaire en pointe''. EDF, pilote de la stratégie énergétique française : La revue Global Chance se penche sur cette difficulté. Dans une livraison de janvier 2010, réalisée et éditée conjointement avec l'association négaWatt, la revue propose une analyse fournie du système énergétique français. Selon ses auteurs, le débat sur les orientations énergétiques n'a pas cours. Celui du 27 janvier, à l'Assemblée nationale, a été demandé par le groupe de la Gauche démocrate et républicaine, mais n'a mobilisé qu'une vingtaine de députés. Et à l'issue des trois heures de discussion, bien des questions sont en attente de réponse, qu'il s'agisse du dimensionnement du réseau, des investissements à effectuer pour enfouir les lignes, ou de l'entretien même des réseaux électriques par ERDF pour lesquels le ministre d'Etat a annoncé 1,5 milliard d'euros. Evoquant la récente nomination de Henri Proglio à la tête d'EDF, Jean-Louis Borloo a rassuré les députés : ''Certaines décisions récemment prises sous l'autorité du Premier ministre, car il y a bien un pilote dans l'avion, visent à redéfinir l'intelligence générale du système. La mission confiée au président d'EDF est bien d'atteindre, et de façon immédiate, un coefficient de disponibilité de 85%, contre 76 ou 77% actuellement - ce qui explique en partie que nous devions importer et ne puissions pas exporter. En affirmant que l'Etat doit reprendre son rôle de stratège'' en matière énergétique, le ministre d'Etat a implicitement reconnu que, depuis 1974, date du choc pétrolier, la politique énergétique de la France relève du soutien aux stratégies des grands groupes - EDF, Areva, Total,- plutôt que d'une politique publique. Dans ces conditions, la marge de manoeuvre de la puissance publique semble étroite. Selon Global Chance, le débat est d'une actualité brûlante : ''la très forte centralisation du système et la tension sur les usages crée une grande vulnérabilité de la société française au risque d'une panne géante sur le réseau, qu'elle ait pour origine des difficultés de fonctionnement du parc nucléaire français comme on l'observe en ce début d'hiver, des aléas naturels, une cause accidentelle ou un acte malveillant. Le redimensionnement du réseau et la maîtrise de la demande d'électricité sont des réponses possibles pour renforcer la résilience du système. Mais les indicateurs restent au rouge. Tous les scénarios français depuis 15 ans, du Conseil d'analyse stratégique à la DGEMP, enregistrent une augmentation constante de la part de l'électricité dans la consommation finale d'énergie. La plupart des scénarios tendanciels anticipent une croissance forte de la consommation d'électricité. Le scénario DGEMP anticipe même une accélération de cette tendance. Seul le scénario post-Grenelle anticipe une quasi stabilisation de cette consommation en 2020 aux valeurs actuelles. ''Il convient toutefois de considérer avec une grande précaution les projections proposées par le scénario post-Grenelle dans le secteur de l'électricité, nuancent les auteurs de Global Chance. Celui-ci laisse en effet de côté la question du nucléaire, pourtant centrale dès lors qu'on aborde le secteur électrique en France, mais délibérément exclue de toute discussion dans le cadre du Grenelle de l'environnement. L'hypothèse de référence de ce scénario est (...) le maintien à un niveau constant ou légèrement croissant de la capacité de production nucléaire, via le remplacement en tant que de besoin des réacteurs actuels par des réacteurs EPR. L'arithmétique étant têtue, il est difficile de boucler le bilan électrique français à l'équilibre en maintenant la production nucléaire, tout en développant fortement les renouvelables et en maîtrisant la demande''. Le (non) débat sur la transition énergétique française a encore de beaux jours devant lui.
Devant un hémicycle presque vide, le 27 janvier dernier, Jean-Louis Borloo, lors d'un débat parlementaire sur la sécurité des réseaux d'approvisionnement en électricité, en appelait à l'intelligence dans les réseaux électriques : ''Dans vingt ans, on ne trouvera rien de plus bête que de se contenter d'appuyer sur un bouton permettant, quelle que soit la forme d'énergie, de faire appel à un mode de production un peu éloigné, et ce en temps réel ...

Approvisionnement ; Consommation d'électricité ; Gel / Givre / Froid ; Grenelle de l'environnement ; Intempérie climatique ; Production d'électricité ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; Scénario ; Sécurité ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

V

- n° 30 - p. 01 à p. 02

Le réseau belge sera-t-il capable d'absorber et de valoriser en temps utile la production d'électicité verte programmée pour 2020? Le Plan d'action national et les gestionnaires de réseaux annoncent quelques turbulences.

Belgique ; Réseau électrique ; Production d'électricité ; Consommateur d'électricité ; Consommation d'énergie ; Généralité énergie renouvelable ; Gestionnaire de réseau ; Installation

... Lire [+]

y

- n° 36 - p.54 et p.71 à p.73

ARTICLE PAPIER
La Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE) est la feuille de route qui détaille les objectifs énergétiques définis dans la loi de Transition énergétique. Les travaux pour l'élaboration de la PPE ont déjà commencé. L"association AMORCE a été invitée à contribuer à ces travaux...

Programmation Pluriannuelle de l'Energie - PPE ; Collectivité locale ; Transition énergétique ; France ; Politique énergétique ; Gestionnaire de réseau ; Réglementation

... Lire [+]

V

- n° 4 - p.10 à p.11

Parmi les conditions à réunir pour réussir le développement des énergies renouvelables électriques en France, le raccordement au réseau est un dossier clé.

France ; Réseau électrique ; Généralité énergie renouvelable ; Raccordé réseau ; Raccordement réseau ; Électricité renouvelable ; Grenelle de l'environnement ; Gestionnaire de réseau ; RTE ; Production d'électricité ; Energie hydraulique

... Lire [+]

H

- n° 19

Eandis, le gestionnaire du réseau de distribution en Belgique flamande, installera 4 000 compteurs "intelligents" en 2010 dans la commune pilote de Malines, puis 40 000 nouveaux compteurs en 2012. http://www.eandis.be/eandis/client.htm (Cf. p5 : Vers l'intelligence des compteurs et des réseaux, au bénéfice de qui ?)

Belgique ; Compteur électrique ; Électricité renouvelable ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

V

- n° 11

Selon l'EWEA et le media Wind Energy l'accord signé pour le Royaume-Uni par Lord Hunt l'aurait été aussi par les ministres et/ou représentants des pays suivants : Allemagne, France, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Danemark, Suède et Irlande. Cette proposition de développement (il ne s'agit pour l'heure que d'une proposition) de réseau éolien offshore servirait à accroître la sécurité énergétique des pays signataires, tout en aidant à optimiser la production éolienne offshore d'électricité. Il aiderait également l'Union européenne dans son ensemble (qui en a visiblement bien besoin eu égard aux récentes déclarations entendues pendant la Conférence de Copenhague) à atteindre ses objectifs en matière de production d'énergie renouvelable pour 2020 et 2030. Bien que l'EWEA ait toujours porté et défendu l'idée d'un gigantesque réseau européen de distribution d'électricité produite par l'éolien offshore, un tel réseau relève pour l'instant plutôt du domaine du rêve que de la réalité (cf. notre article du 5/5/2009 sur le projet de super-réseau européen (http://energiesdelamer.blogspot.com/2009/05/supergrid-un-giga-reseau-offshore.html). Prendre des paris et des risques : Le financement du futur réseau européen impliquerait donc des investissements importants qui ne seraient pas consentis seulement par les autorités gouvernementales des Etats mais aussi et surtout par des investisseurs privés et des groupements financiers qui sauraient prendre des paris (et des risques) sur les perspectives commerciales futures. Comme je le signalais déjà dans l'article du 5 mai 2009, la Banque européenne d'investissement (BEI) a, dans ce sens, un rôle capital à jouer. Des fonds spécifiques existent déjà en son sein comme les fonds pour les réseaux trans-européens qui répondent au doux nom de « fonds Marguerite », mais cela n'est pas suffisant. Ce sont des instruments comme le « Mécanisme de financement avec partage des risques » (MFPR), créés par la BEI qui pourraient, selon l'EWEA, garantir le type d'investissements attendus dans le domaine de l'éolien offshore, le tout appuyé aux niveaux régionaux par des fonds structurels orientés vers le développement des infrastructures d'électricité. Développer par étapes au fur et à mesure des besoins : Voilà pour le point de vue financier. Du point de vue technologique, l'EWEA pense que c'est l'utilisation de la technologie HVDC (High Voltage Direct Current) qui est la plus attrayante pour l'exploitation du réseau offshore car elle offre la maniabilité nécessaire dont a besoin ce type de réseau. Il existe à l'heure actuelle deux principaux types de liaison HVDC : - la HVDC-LCC HVDC (la technologie la plus conventionnelle et la plus largement utilisée dans le monde) - la VSC HVDC (Voltage Source Converter High Voltage Direct Current), d'apparition récente et qui, selon de nombreux experts, serait plus appropriée aux besoins spécifiques en mer, car elle permet des liaisons sur de longues distances (jusqu'à 600 km) avec des pertes minimes. Son faible encombrement minimise également son impact environnemental et ses coûts de construction. L'aspect modulaire de cette technologie permet aussi de la développer par étapes au fur et à mesure des besoins. Dernier avantage d'une longue liste détaillée par L'EWEA, cette technologie est directement compatible avec les réseaux à terre. Il existe deux grands fabricants de la technologie HVDC VSC. Le premier est le leader mondial des technologies de l'énergie et de l'automation, ABB, qui utilise le nom de marque HVDC Light. Le second est Siemens dont la technologie s'appelle HVDC Plus. Le but, à terme, est d'utiliser conjointement ces deux technologies sur le réseau offshore du futur, mais pour l'instant elles ne sont pas identiques et des efforts sont nécessaires pour les rendre compatibles. Au-delà des intentions, les défis à relever restent toujours les mêmes : Toujours dans cet intéressant entretien, les questions de la réglementation et de l'autorité de gestion d'un tel réseau sont largement évoquées. L'intégration, par exemple, de ce super-réseau offshore dans l'initiative européenne est aussi abordée de même qu'une collaboration avec le REGRT-E est évoquée, ainsi qu'une collaboration avec le Pentalateral Energy Forum. Je rappelle que le REGRT-E (Réseau européen des gestionnaires de réseau de transport d'électricité) créé voici tout juste un an, le 19 décembre 2008, réunit 42 gestionnaires européens de réseau de transport, qui sont devenus ainsi responsables du plus grand réseau interconnecté, et ont créé de ce fait l'organisation GRT prévue par le troisième paquet « marché intérieur » de la Commission Européenne. En résumé, ce qu'il ressort de cet entretien, reflet de la situation actuelle de l'offshore en Europe, c'est qu'au-delà des intentions, les défis à relever semblent rester hélas toujours, mois après mois, les mêmes. Au-delà du défi technique (finalement presque le moins complexe à relever !), c'est la construction d'un réseau européen en mer qui intègre les 40 GW d'énergie éolienne offshore attendus d'ici à 2020, et les 150 GW d'énergie éolienne offshore attendus d'ici 2030, les défis principaux restent toujours ceux des implications. Un super-réseau européen ne pourra pas voir le jour sans une vision pan-européenne, impliquant plus qu'une contribution, un véritable engagement de la Commission européenne, du REGRT-E, d'intervenants tels que l'EWEA mais aussi une forte coopération entre les États membres (pour l'instant quasi inexistante), et bien sûr toujours, encore, surtout... un accès au financement. C'est pour cette raison que l'EWEA a proposé son Offshore Development Network Master Plan qui se déroule sur 20 ans. On en retrouvera les grandes lignes dans le document 2009 « Ocean of opportunity » téléchargeable sur le site de l'EWEA.
Selon l'EWEA et le media Wind Energy l'accord signé pour le Royaume-Uni par Lord Hunt l'aurait été aussi par les ministres et/ou représentants des pays suivants : Allemagne, France, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Danemark, Suède et Irlande. Cette proposition de développement (il ne s'agit pour l'heure que d'une proposition) de réseau éolien offshore servirait à accroître la sécurité énergétique des pays signataires, tout en aidant à optimiser ...

Allemagne ; Belgique ; Danemark ; Éolien ; Europe ; Fonds structurels ; France ; Investissement ; Irlande ; Luxembourg ; Objectif européen ; Offshore ; Pays Bas ; Puissance ; Réseau électrique ; Royaume Uni ; Suède ; Transport de l'électricité ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

V

- n° 4 - p.14 à p.15

Face aux difficultés rencontrées par certains porteurs de projets pour raccorder leurs parcs, RTE admet que le réseau doit être renforcé pour que se concrétise l'essor attendu de l'éolien terrestre (19 000MW en 2020).

RTE ; Éolienne ; Parc éolien ; France ; Réseau électrique ; EDF ; Gestionnaire de réseau ; Aspect financier ; Raccordement réseau ; Raccordé réseau ; Grenelle de l'environnement ; Développeur de projet ; Schéma régional

... Lire [+]

2 y

Sur les 34 plans pour une "nouvelle France industrielle", neuf ont validé leurs feuilles de route et sont entrés en phase opérationnelle.
Parmi eux, figure le plan sur les réseaux électriques intelligents (smart grids), piloté par Dominique Maillard, président du Directoire de RTE (réseau de transport d'électricité).

France ; Réseau électrique ; Gestionnaire de réseau ; Renforcement du réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; Consommation d'électricité ; Distribution de l'électricité ; Fournisseur d'électricité ; Marché de l'électricité ; Stockage électricité ; Transport de l'électricité

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
La convention d'auto-consommation (CAC) vise à faciliter le raccordement des installations de production de puissance inférieure ou égale à 36 kVA raccordée en auto-consommation totale sur l'installation intérieure d'un site de consommation dont la puissance souscrite est inférieure ou égale à 36 kVA.

Électricité ; Autoconsommation ; Installation ; Production ; Solaire photovoltaïque ; Contrat ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

2 V

- n° 98 - p.14 à p.14

Le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité (TURPE) est principalement payé par le consommateur pour rémunérer la distribution et le transport d'électricité. C'est environ 46 % de la facture du consommateur et le flux annuel d'environ 15 milliards d'€ qu'il représente est parfois source de conflit quant à son montant et son utilisation.

France ; Réseau électrique ; Gestionnaire de réseau ; Tarif d'Utilisation du Réseau - TURP ; #clerinfos

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Un décret publié au Journal officiel détaille la manière d'évaluer le potentiel d'efficacité énergétique des réseaux et des infrastructures appartenant aux gestionnaires d'électricité ou de gaz. Cette obligation est prévue à l'article 15 de la directive 2012/27/UE relative à l'efficacité énergétique.

ARTICLE EN LIGNE
Un décret publié au Journal officiel détaille la manière d'évaluer le potentiel d'efficacité énergétique des réseaux et des infrastructures appartenant aux gestionnaires d'électricité ou de gaz. Cette obligation est prévue à l'article 15 de la directive 2012/27/UE relative à l'efficacité énergétique.

Gestionnaire de réseau ; Électricité ; Gaz ; Efficacité énergétique ; Réglementation ; Généralité énergie

... Lire [+]

V

- n° 438
ISBN 0292-1731

Le monde de l'électricité a énormément changé : ouverture à la concurrence, développement des énergies renouvelables, maîtrise de la consommation énergétique, etc. Autant de facteurs qui se répercutent sur la gestion du réseau de transport. Les années à venir sont déterminantes, le réseau doit s'adapter pour y faire face.

Concurrence ; Électricité renouvelable ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Libéralisation énergétique ; Marché de l'électricité ; Marché français ; Production d'électricité ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; RTE ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

y

- n° 36 - p.67 à p.69

ARTICLE PAPIER
Le mode de régulation et de gouvernance de la distribution de gaz et d'électricité en France est très singulier. Ce dossier en fait l'état des lieux et explique en quoi la transition énergétique impose un changement de paradigme... Les marges de manoeuvre sont trop étroites pour les collectivités locales, tandis que la distribution d'énergie est pour elles un enjeu économique d'envergure.
ARTICLE PAPIER
Le mode de régulation et de gouvernance de la distribution de gaz et d'électricité en France est très singulier. Ce dossier en fait l'état des lieux et explique en quoi la transition énergétique impose un changement de paradigme... Les marges de manoeuvre sont trop étroites pour les collectivités locales, tandis que la distribution d'énergie est pour elles un enjeu économique d'envergure.

Distribution de l'énergie ; Logement ; Collectivité locale ; Particulier / Ménage ; Transition énergétique ; France ; Politique énergétique ; Gestionnaire de réseau ; France ; Outil pédagogique ; Outil pédagogique ; Aspect économique

... Lire [+]

2 y

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) présente 41 recommandations pour accompagner le développement des réseaux intelligents.
Pour effectuer cette analyse, la CRE s'est appuyé sur une consultation de l'ensemble des acteurs du secteur.
L'enjeu industriel est de taille : la feuille de route sur les réseaux électriques intelligents de la Nouvelle France industrielle table sur un secteur représentant d'ici 2020 plus de 25.000 emplois directs (contre 15.000 aujourd'hui), pour un chiffre d'affaires d'au moins 6 milliards d'euros (contre 3 milliards actuellement).
La Commission de régulation de l'énergie (CRE) présente 41 recommandations pour accompagner le développement des réseaux intelligents.
Pour effectuer cette analyse, la CRE s'est appuyé sur une consultation de l'ensemble des acteurs du secteur.
L'enjeu industriel est de taille : la feuille de route sur les réseaux électriques intelligents de la Nouvelle France industrielle table sur un secteur représentant d'ici 2020 plus de 25.000 emplois ...

France ; Perspective ; Gestionnaire de réseau ; Renforcement du réseau électrique ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; Tarif d'Utilisation du Réseau - TURP ; Stockage électricité

... Lire [+]

y

DELIBERATION EN LIGNE
La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a formulé de nouvelles recommandations pour accélérer le développement des réseaux intelligents (smart grids) en France. L'objectif est de faire passer les smart grids du stade d'expérimentation à celui du déploiement industriel, en métropole comme dans les territoires non interconnectés aux réseaux nationaux, a indiqué le régulateur du marché énergétique dans un communiqué.
DELIBERATION EN LIGNE
La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a formulé de nouvelles recommandations pour accélérer le développement des réseaux intelligents (smart grids) en France. L'objectif est de faire passer les smart grids du stade d'expérimentation à celui du déploiement industriel, en métropole comme dans les territoires non interconnectés aux réseaux nationaux, a indiqué le régulateur du marché énergétique dans un communiqué.

Électricité ; Gaz ; CRE ; Régulation ; France ; Réseau énergétique ; Gestionnaire de réseau ; Réseau électrique intelligent

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Gestionnaire de réseau [43]

France [18]

Réseau électrique [17]

Électricité [10]

Généralité énergie renouvelable [10]

Réseau électrique intelligent [9]

Production d'électricité [8]

Réglementation [8]

RTE [8]

Électricité renouvelable [7]

Marché de l'électricité [7]

Politique énergétique [7]

Collectivité locale [6]

Fournisseur d'électricité [6]

Distribution de l'électricité [5]

Distribution de l'énergie [5]

Efficacité énergétique [5]

Gaz [5]

Maitrise De l'Énergie - MDE [5]

Sécurité [5]

Transition énergétique [5]

Approvisionnement [4]

Belgique [4]

Chiffre clé [4]

Consommation d'électricité [4]

Europe [4]

Libéralisation énergétique [4]

Raccordement réseau [4]

Renforcement du réseau électrique [4]

Service public [4]

Solaire photovoltaïque [4]

Aspect économique [3]

Biogaz [3]

Consommateur d'électricité [3]

Consommation d'énergie [3]

Décret [3]

EDF [3]

Éolien [3]

Fournisseur d'énergie [3]

Grenelle de l'environnement [3]

Installation [3]

Intempérie climatique [3]

Investissement [3]

Objectif européen [3]

Réseau énergétique [3]

Tarif d'Utilisation du Réseau - TURP [3]

Transport de l'électricité [3]

Accès au réseau [2]

Allemagne [2]

Aspect financier [2]

Bâtiment [2]

Client / Usager [2]

Concession [2]

Concurrence [2]

Energie hydraulique [2]

Fournisseur / Distributeur [2]

Gaz à Effet de Serre / GES [2]

Gaz naturel [2]

Gel / Givre / Froid [2]

Généralité énergie [2]

Injection réseau [2]

Logement collectif [2]

Marché énergétique [2]

Outil [2]

Pic de consommation [2]

Précarité énergétique [2]

Prix de l'énergie [2]

Programmation Pluriannuelle de l'Energie - PPE [2]

Prospective / Prévision [2]

Provence Alpes Côte d'Azur [2]

Raccordé réseau [2]

Réalisation [2]

Recensement / Inventaire [2]

Réseau de gaz [2]

Stockage de l'énergie [2]

Stockage électricité [2]

Tarif d'achat [2]

Technologie Information Communication - TIC [2]

Transport de l'énergie [2]

#clerinfos [1]

ADEME [1]

Affermage [1]

Appel d'offre [1]

Autoconsommation [1]

Bilan [1]

Bilan énergétique [1]

Biomasse [1]

Bretagne [1]

Carburant [1]

Cartographie / Atlas [1]

Chaleur [1]

Chaleur renouvelable [1]

Charbon [1]

Chauffage urbain [1]

Chaufferie [1]

Choix de l'énergie [1]

Cogénération [1]

Cogénération biogaz [1]

Colonne montante électrique [1]

Commission européenne [1]

Compteur électrique [1]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z