F Nous contacter

0

Documents  Tarif d'achat | enregistrements trouvés : 632

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

H

- n° 34
ISBN 1282-5832

Voyage d'étude en Styrie (Autriche), sur le thème de l'autonomie énergétique, dont la ville de Müreck (proche des 100% énergies renouvelables). Le compte rendu est téléchargeable sur http://www.raee.org

Autriche ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Biodiesel ; Biogaz ; Biomasse ; Chaudière bois ; Collectivité locale ; Commune / Ville ; Indépendance énergétique ; Projet ; Réalisation ; Rénovation ; Réseau de chaleur ; Solaire thermique ; Système autonome ; Tarif d'achat ; Visite possible

... Lire [+]

V

- n° 37

Depuis le 1er juillet 2003, la majoration tarifaire de 0,05 euros qui venait encourager la production d'électricité à partir de sources renouvelabkes est remplacée par un mécanisme de marché des certificats certs. Un système plus juste qui demande néanmoins quelques explications, histoire de faciliter la transition pour les anciennes installations comme pour les nouveaux équipements.

Certificat vert ; Électricité renouvelable ; Offre et demande ; Principe de fonctionnement ; Prix de l'electricité ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 1648
ISBN 1163-2720

Gas Environnement a installé une unité de valorisation électrique du biogaz sur la décharge de Vert-le-Grand (91)

Biogaz ; Cogénération biogaz ; Stockage de déchet ; Ile de France ; Production d'électricité ; Réalisation ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 192 - p. 11 à p. 11

"C'est une de nos préoccupations", a assuré Nathalie Kosciusko-Morizet à propos des projets agricoles "sérieux" bloqués par le moratoire de trois mois sur les installations photovoltaïques. Les ministères de l'Ecologie et l'Economie planchent sur une solution pour sauver les projets agricoles.

Solaire photovoltaïque ; Ministère Écologie Développement Aménagement Durables - MÉDAD ; Exploitation agricole ; Milieu agricole ; Agriculteur ; Batiment agricole ; Tarif d'achat ; France ; Entreprise ; Chine ; Module photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 192 - p. 11 à p. 11

"C'est une de nos préoccupations", a assuré Nathalie Kosciusko-Morizet à propos des projets agricoles "sérieux" bloqués par le moratoire de trois mois sur les installations photovoltaïques. Les ministères de l'Ecologie et l'Economie planchent sur une solution pour sauver les projets agricoles.

Solaire photovoltaïque ; Ministère Écologie Développement Aménagement Durables - MÉDAD ; Exploitation agricole ; Milieu agricole ; Agriculteur ; Batiment agricole ; Tarif d'achat ; France ; Entreprise ; Chine ; Module photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 211 - p. 58 à p.64

Consommer l'énergie de manière responsable, c'est avant tout en consommer moins. c'est ausi limiter les pertes et produire localement son énergie renouvelable. Il s'agit donc d'appliquer à son échelle le principe négawatt: sobriété, efficacité, renouvelable.

CLER ; Efficacité énergétique ; Négawatt ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Particulier / Ménage ; Logement ; Transport ; Chauffage ; Généralité énergie renouvelable ; Électricité renouvelable ; Production d'électricité ; Tarif d'achat ; Consommation d'électricité ; Consommation d'énergie ; Aspect financier ; Rénovation

... Lire [+]

V

- n° 250805

"France Sur le site de ""Actu-environnement"" (dont la Newsletter vient de sortir) http://www.actu-environnement.com/ae/articles/valorisation_dechet_biogaz/IKOS_GAS.php4 VALORISER LE BIOGAZ ISSU DE LA METHANISATION DES ORDURES MENAGERES ET DECHETS INDUSTRIELS BANALS Publié le 24/08/2005 Alors que la France est en retard dans la valorisation du biogaz par rapport à l'Allemagne, la Belgique ou bien l'Espagne, G.A.S. Environnement, le spécialiste dans la valorisation des biogaz, s'est associé à IKOS Environnement, PME Normande familiale et indépendante, pour produire de l'énergie électrique et thermique à partir de biogaz venant d'un Centre de Valorisation des Déchets. Avec son Centre de Valorisation des Déchets (CVD) de Fresnoy-Folny en Seine-Maritime (76) ouvert en 1997, la société IKOS Environnement propose des services de gestion des déchets aux collectivités locales et aux industriels : CET de classe 2 et 3, centre de tri, plateforme de regroupement et plateforme de compostage. Le CVD traite 70.000 tonnes de déchets par an. La société IKOS Environnement travaille également depuis 10 ans à la modernisation du métier du stockage. Le CVD propose désormais un processus de traitement des déchets ménagers et assimilés par méthanisation en cellule. La méthanisation des déchets est un procédé biologique de dégradation de la matière organique par des micro-organismes. Naissant de cette décomposition, le biogaz de décharge est essentiellement composé d'azote et surtout de méthane (55%), gaz explosif, dangereux. De plus, il est gaz à effet de serre 21 fois plus de que le dioxyde de carbone. Dans les centres de traitements classiques, le biogaz est simplement brûlé grâce à une torchère. Au contraire, Le procédé mis en place par IKOS Environnement et G.A.S.Environnement a donc un double intérêt : il permet de stabiliser les déchets ménagers résiduels et d'optimiser la valorisation avec la valorisation énergétique du biogaz. Encore à l'état de site pilote, le CVD permet déjà de valoriser 65% des OM et DIB et de n'obtenir que 35% de déchets, dès lors considérés ultimes. La valorisation énergétique assurée par le centre de méthanisation permet également de passer de l'appellation CET 2 (Centre d'Enfouissement Technique) à celle de CSDU 2 (Centre de Stockage des Déchets Ultimes). En effet selon l'article L 541-1 du Code de l'Environnement, le déchet ultime est défini comme un déchet, résultant ou non du traitement d'un déchet, qui n'est plus susceptible d'être traité dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par réduction de son caractère polluant ou dangereux. Ultime, le déchet est stocké dans un CSDU. L'ancienne appellation de CET, perdure pour le stockage des déchets dont la valorisation n'est pas encore viable Techniquement ou économiquement. L'industrialisation du procédé actuellement en cours de demande d'autorisation de construction, devrait présenter un rendement de 80% pour seulement 20% de déchets ultimes. Le procédé par méthanisation en cellule breveté se déroule en 3 étapes. Pré-traitement des déchets Le prétraitement permet notamment de contrôler les déchets entrants, de trier les déchets valorisables mal orientés et d'optimiser les déchets pour la méthanisation. Un soin tout particulier est apporté à la limitation des émissions de poussières. Méthanisation en cellule des déchets La technique fonctionnant sur un cycle de 3,5 ans consiste en un traitement biologique assuré par remplissage, décomposition biologique puis évacuation et contrôle de déchets en cellules (compartiments). Le biogaz est récupéré pendant la phase de décomposition biologique. L'optimisation du processus de dégradation de la matière organique conduit par ailleurs à une production de biogaz supérieure à celle d'un CET classique. Le Moteur à Gaz développé par G.A.S. Environnement Photo : Cogiterra © biogaz est récupéré par IKOS Environnement est acheminé jusqu'au moteur à gaz développé par la société G.A.S Environnement pour entraîner un alternateur et produire de l'électricité. L'électricité est réinjectée dans le réseau EDF. La valorisation énergétique permet ainsi de supprimer les GES émanant du centre d'enfouissement et de produire de l'électricité sans utiliser aucune énergie fossile. D'une puissance de 626 kW (équivalent de 1.200 foyers) le centre assure une production annuelle d'environ 4,5 à 5,0 millions de kWh. Quant à la chaleur produite, elle est également réutilisée (cogénération) pour les besoins du site et notamment pour l'alimentation du procédé de méthanisation. Dès le premier mois suivant sa mise en route, la disponibilité de l'installation a atteint 91,5%, indique Xavier Joly, Directeur général de G.A.S Environnement. G.A.S. Environnement se rémunère par la vente d'énergie électrique au réseau électrique, et rémunère IKOS Environnement, exploitant du centre de stockage pour la mise à disposition du biogaz. La valorisation des biogaz apporte une rémunération stable sur 15 ans aux budgets de fonctionnement des collectivités en contrepartie de la mise à disposition des biogaz, ajoute Xavier Joly. Notons toutefois que le procédé est viable pour un centre traitant plus de 50.000 tonnes de déchets par an. Post-valorisation des déchets Après décomposition, les déchets dégradés sont extraits de leur cellule pour subir le déferraillage et le criblage, qui permettent de séparer les déchets ultimes de la fraction fine (matrice terreuse) valorisable. Après maturation et contrôle de ses caractéristiques chimiques, la matrice terreuse est réutilisée comme matière dans différents domaines : remblai pour les Travaux Publics, matériau de couverture de CSDU, réaménagement de sites industriels et CSDU de classe 3. Ce procédé augmente les quantités de sous-produits valorisés comparativement à un centre de stockage traditionnel, indique Paul LHOTELLIER, l'un des dirigeants de la société IKOS Environnement, soulignant encore que l'application de cette technique au centre de stockage de déchets ménagers résiduels augmente la pérennité du site. Par ailleurs, plusieurs techniques respectueuses de l'Environnement sont utilisées pour gérer le site : un rapace captif éloigne rongeurs et oiseaux attirés par les déchets organiques, le traitement des eaux pour l'épuration des rejets industriels est assuré par phytorémédiation (capacité de certaines plantes à fixer ou accumuler les métaux lourds) alors que les camions roulent au colza. Le procédé novateur développé en partenariat par ces deux PME et appuyé financièrement par l'ADEME, la région Haute Normandie et FEDER (UE) ouvre de nouvelles portes pour la modernisation de la gestion des déchets résiduels en France et plus spécifiquement dans les zones à faible densité de population. Pourtant en France, comparativement aux autres pays (Allemagne notamment), le frein à la valorisation du Biogaz reste le faible prix du tarif de rachat de l'électricité par EDF (avec environ 0,3 centime/kw il est le plus bas d'Europe). Pour que la filière Biogaz se développe et devienne financièrement plus intéressante, il reste au citoyen à mieux trier et aux industriels à commercialiser des écoproduits (pot de yaourt en amidon de maïs par exemple) et bien sûr à diminuer la quantité d'emballages des produits : à l'heure actuelle, chaque citoyen européen est responsable, directement ou indirectement, volontairement ou non, de la production de près d'un demi-kilo de déchets d'emballages par jour. D.A & C.S En savoir plus : * IKOS Environnement est une structure familiale et indépendante, elle emploie 400 personnes qui génèrent un chiffre d'affaires annuel de plus de 60 millions d'euros. http://www.ikos.fr   * G.A.S. Environnement SA et sa maison mère G.A.S. Energie technologie GmbH capitalisent 20 ans d´expertise dans la valorisation des biogaz. 500 installations de valorisation de biogaz ont déjà été mises en place dans toute l´Europe (Allemagne, Belgique, Norvège, Espagne, etc....). http://www.gas-environnement.fr "
"France Sur le site de ""Actu-environnement"" (dont la Newsletter vient de sortir) http://www.actu-environnement.com/ae/articles/valorisation_dechet_biogaz/IKOS_GAS.php4 VALORISER LE BIOGAZ ISSU DE LA METHANISATION DES ORDURES MENAGERES ET DECHETS INDUSTRIELS BANALS Publié le 24/08/2005 Alors que la France est en retard dans la valorisation du biogaz par rapport à l'Allemagne, la Belgique ou bien l'Espagne, G.A.S. Environnement, le spécialiste ...

Biocarburant ; Biogaz ; CET - Centre d'Enfouissement Technique ; Déchet industriel ; Déchet ménager ; Eau usée ; Filtration de l'eau ; France ; Haute Normandie ; Méthanisation ; Moteur à gaz ; Production d'électricité ; Réalisation ; Tarif d'achat ; Valorisation des déchets ; Valorisation énergétique

... Lire [+]

y

ARRETE EN LIGNE
Arrêté du 30 octobre 2015 modifiant l'arrêté du 19 mai 2011 fixant les conditions d'achat de l'électricité produite par les installations qui valorisent le biogaz

Copyright de l'image : By DALIBRI (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Installation ; Biogaz ; Électricité renouvelable ; Réglementation ; Tarif d'achat ; Biogaz ; Collectivité locale

... Lire [+]

V

- n° 329
ISBN 0292-1731

"Selon un sondage de l'Ademe, les français dans leur majorité aiment les énergies renouvelables, et en particulier l'éolien. Pourtant cette énergie tarde à se développer en Franceet les députés ont même introduit un amendement ""éolicide"" dans la loi d'orientation, selon le président du SER..."

Amendement / Réforme ; Énergie solaire ; Éolien ; Loi d'orientation énergie ; Ministère de l'industrie ; Objectif ; Politique énergétique ; Puissance installée ; SER / Syndicat Énergie Renouvelable ; Sondage ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 67
ISBN 1289-5857

Précisions sur les dispositions de l'obligation d'achat et du renouvellement du contrat d'achat.

Contrat d'achat ; Directive européenne ; Électricité renouvelable ; Grande puissance ; Energie hydraulique ; Réglementation ; Loi électricité ; Obligation d'achat ; Rénovation ; Service public ; Tarif d'achat ; Texte législatif

... Lire [+]

V

- p.06 à p.08

C'est en décembre dernier, au salon Energaïa, que le groupe norvégien REC, l'un des leaders mondiaux de l'énergie solaire, a présenté une nouvelle solution photovoltaïque intégrée au bâtiment, baptisée Peak Energy Integrated.

Solaire photovoltaïque ; Recherche ; International ; Module photovoltaïque ; Toiture ; Intégration architecturale ; Matériau de construction ; Secteur résidentiel ; Commerce / Magasin ; Tarif d'achat ; France ; Irlande ; Royaume Uni ; Industrie

... Lire [+]

V

- n° 4/2011 - p.18 à p.19

Le Portugal a trouvé comment gagner de l'argent: vendre aux enchères des autorisations de construction de centrales photovoltaïques! 75 permis de deux mégawatts chacun ont d'abord été proposés, avec une mise à prix unitaire de 0,8 million d'euros. La moyenne des offres reçues a dépassé les deux millions, avec un pic à 2,3. Car, malgré l'importance de l'investissement, les marges assurées par le prix d'achat élevé de l'électricité restent confortables. Résultat : le solaire porugais semble plus coûteux qu'il ne l'est.
Le Portugal a trouvé comment gagner de l'argent: vendre aux enchères des autorisations de construction de centrales photovoltaïques! 75 permis de deux mégawatts chacun ont d'abord été proposés, avec une mise à prix unitaire de 0,8 million d'euros. La moyenne des offres reçues a dépassé les deux millions, avec un pic à 2,3. Car, malgré l'importance de l'investissement, les marges assurées par le prix d'achat élevé de l'électricité restent ...

Portugal ; Solaire photovoltaïque ; Centrale photovoltaïque ; Financement ; Appel d'offre ; Investissement public ; Taxe ; Entreprise ; Tarif d'achat ; Consommateur d'électricité

... Lire [+]

V

- n° 417

"Après avoir étudié le projet, Weole Energy leur a installé une éolienne de 12 mètres - hauteur maximale autorisée sans permis de construire, - et d'une puissance de 5kW, correspondant aux besoins de production moyens d'une maison particulière. Mise en service fin mai, le couple devrait atteindre leur autonomie en électricité dans les mois à venir. L'éolienne attise aujourd'hui la curiosité de tout le voisinage, et devient même un point de repère géographique sur les routes sinueuses des monts du Lyonnais. Un signe de reconnaissance dont M. Goubier est particulièrement fier : ""Nous disposons aujourd'hui d'une installation à la pointe de la technologie, et beaucoup de gens s'arrêtent pour voir notre éolienne ou nous demander des informations."" Une éolienne de 12 mètres chez les Goubier : Mme Goubier suit de très près la production de son éolienne : ""Sur le premier mois de fonctionnement, notre éolienne a tourné 190 heures. Si nous extrapolons sur l'année, nous devrions donc avoir plus de 2 000 heures de vent productif par an, soit 10 000kWh d'électricité. C'est plus qu'il n'en faut pour couvrir notre consommation annuelle, 8 000kWh en moyenne, pour les 130m2 de notre maison, chauffage électrique compris"". Le surplus de la production électrique pourra être éventuellement revendu à Direct-Energie (un opérateur alternatif), et ceci à un taux préférentiel (0,080 € HT/kWh pour les 1500 premiers kWh et 0,055 € HT/kWh pour les suivants). Attention, il faut savoir qu' EDF n'a plus d'obligation de rachat d'électricité hors ZDE (Zone de Développement Eolien). L'opération citée ci-dessus a été possible grâce à un accord exclusif passé entre Weole Energy et Direct Energie. "
"Après avoir étudié le projet, Weole Energy leur a installé une éolienne de 12 mètres - hauteur maximale autorisée sans permis de construire, - et d'une puissance de 5kW, correspondant aux besoins de production moyens d'une maison particulière. Mise en service fin mai, le couple devrait atteindre leur autonomie en électricité dans les mois à venir. L'éolienne attise aujourd'hui la curiosité de tout le voisinage, et devient même un point de ...

Fournisseur d'énergie ; Réalisation ; Rhône Alpes ; Tarif d'achat ; ZDE - Zone de Développement de l'Éolien ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 53
ISBN 1634-5460

"Mue par la force des vents, la petite éolienne a, plus que tout autre source d'énergie, un pouvoir de fascination immense. Et pourtant en France, deux types d'hommes lui compliquent diablement la vie. D'un côté, des députés de tout poil ne cessent de lui mettre des bâtons dans les pales. De l'autre côté, des ""éco-entrepeneurs"" improvisés qui sont prêts à vendre de l'éolien à tout prix, jurant monts et merveilles à leurs clients, et semant des contre-exemples. Entre les deux, il y a des passionnés, qui s'échinent à vouloir donner une juste place à ces machines, aux meilleures d'entre elles, dans nos campagnes. Qu'est-ce qu'une bonne éolienne ? Qu'est-ce qu'une bonne installation ? "
"Mue par la force des vents, la petite éolienne a, plus que tout autre source d'énergie, un pouvoir de fascination immense. Et pourtant en France, deux types d'hommes lui compliquent diablement la vie. D'un côté, des députés de tout poil ne cessent de lui mettre des bâtons dans les pales. De l'autre côté, des ""éco-entrepeneurs"" improvisés qui sont prêts à vendre de l'éolien à tout prix, jurant monts et merveilles à leurs clients, et semant des ...

Bretagne ; Caractéristique technique ; Code de l'Urbanisme ; Coût d'investissement ; Déclaration ; Démarche administrative ; Éolienne ; Étude ; Étude de vent ; Expérimentation ; Expertise ; FACÉ ; France ; Garantie / Assurance ; Ile ; Installateur ; Investissement collectif ; Languedoc Roussillon ; Réglementation ; Maintenance / Entretien ; Midi Pyrénées ; Permis de construire ; Petite puissance ; Production d'électricité ; Professionnel ; Raccordé réseau ; Réalisation ; Recensement / Inventaire ; Régulation ; Résultat / Conséquence ; Rotor ; Site Internet ; Suivi ; Système autonome ; Tarif d'achat ; ZDE - Zone de Développement de l'Éolien ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 200110

La circulaire apporte quant à elle un éclairage sur les dispositions du décret du 19 novembre 2009 qui est venu préciser les procédures administratives (déclaration préalable, permis de construire, étude d'impact, enquête publique) applicables aux projets de centrales solaires au sol et entend améliorer le contrôle de leur développement et de leur insertion environnementale en confiant notamment aux préfets la responsabilité de la délivrance des permis de construire pour les équipements d'une puissance crête supérieure à 250 KW. Pour l'heure, si les projets de centrales solaires au sol sont nombreux, les réalisations sont encore assez rares. Toutefois, sans attendre la mise en place des schémas régionaux des énergies renouvelables prévus par l'article 19 de la loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement, le Gouvernement a souhaité poser un cadre juridique pour l'installation des centrales solaires au sol afin de limiter les conflits d'usage ainsi générés et d'apaiser les inquiétudes quant à l'apparition d'une véritable « trame grise » peu respectueuse des considérations paysagères et environnementales. Tout en relevant la nécessité de développer rapidement cette source d'énergie renouvelable, la circulaire attire l'attention des préfets sur la protection des espaces agricoles et forestiers existants ainsi que sur la préservation des milieux naturels et des paysages. Ainsi, les projets de centrales au sol n'ont-ils « pas vocation à être installés en zones agricoles, notamment cultivées ou utilisées pour des troupeaux d'élevage ». L'installation d'une centrale solaire sur un terrain situé en zone agricole (dite NC pour les plans d'occupation des sols ou A pour les plans locaux d'urbanisme), ou sur un terrain agricole dans une commune couverte par une carte communale s'avère dès lors inadaptée, note la circulaire. Toutefois, une telle installation est envisageable sur des terrains, qui bien que situés en zone agricole, n'ont pas fait l'objet d'un usage agricole dans une période récente. Dans un tel cas une modification de la destination du terrain est alors nécessaire, ajoute le texte. Sur les territoires non couverts par un document d'urbanisme, il est possible de s'opposer à la délivrance d'une autorisation d'occupation du sol ou d'une déclaration préalable, si le projet apparaît de nature à porter atteinte au caractère ou l'intérêt des lieux environnants, à compromettre les activités agricoles ou forestières ou à comporter des risques pour la sécurité publique. La circulaire insiste, par ailleurs, concernant les projets d'une certaine importance, sur la nécessaire mise en place d'un processus de concertation entre les parties intéressées (entre autre consultation de la commission départementale de la nature des paysages et des sites), « dans le cadre d'une analyse approfondie du choix de localisation des projets au regard notamment des enjeux paysagers ». Enfin, elle invite les préfets à « examiner la pertinence des projets au regard de l'objectif de développement de la filière industrielle et du bilan carbone global de l'installation en cause ». - La circulaire du 18 décembre 2009 : http://www.arnaudgossement.com/media/02/00/1822647751.pdf - Le décret n° 2009-1414 du 19 novembre 2009 venant clarifier le cadre juridique des installations photovoltaïques au sol: http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000021291950&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id (Cf Plein Soleil n°24 - décembre 2009 - p.10 à p.11)
La circulaire apporte quant à elle un éclairage sur les dispositions du décret du 19 novembre 2009 qui est venu préciser les procédures administratives (déclaration préalable, permis de construire, étude d'impact, enquête publique) applicables aux projets de centrales solaires au sol et entend améliorer le contrôle de leur développement et de leur insertion environnementale en confiant notamment aux préfets la responsabilité de la délivrance des ...

Aspect juridique ; Bilan carbone ; Centrale au sol ; Centrale photovoltaïque ; Concertation sociale ; Déclaration ; Démarche administrative ; Enquête publique ; Étude d'impact ; Grande puissance ; Impact environnemental ; Intégration paysagère ; Réglementation ; Milieu agricole ; Milieu naturel ; Permis de construire ; Plan Occupation Sol / POS ; PLU / Plan Local d'Urbanisme ; Préfet / Préfecture ; Solaire photovoltaïque ; Tarif d'achat ; Texte législatif ; Circulaire

... Lire [+]

V

- n° 157
ISBN 0295-5873

il existe un tarif applicable aux installations d'une puissance inférieure ou egale à 36 kVA pour la production d'électricité renouvelable

Électricité renouvelable ; Petite puissance ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 17

Trois nouveaux tarifs de rachat concernant les énergies renouvelables viennent d'être publiés officiellement. Il s'agit des tarifs de rachat de l'électricité produite par les petites centrales hydrauliques (6,1 à 6,9 cent. d'euro par kWh), par l'incinération des ordures ménagères (4,6 à 5,8 cent. d'euro par kWh) et par le biogaz des décharges (4,5 à 6 cent. d'euro par kWh). Pour en savoir plus : arrêtés disponibles sur www.legifrance.gouv.fr (JO des 03/10 et 21/11)
Trois nouveaux tarifs de rachat concernant les énergies renouvelables viennent d'être publiés officiellement. Il s'agit des tarifs de rachat de l'électricité produite par les petites centrales hydrauliques (6,1 à 6,9 cent. d'euro par kWh), par l'incinération des ordures ménagères (4,6 à 5,8 cent. d'euro par kWh) et par le biogaz des décharges (4,5 à 6 cent. d'euro par kWh). Pour en savoir plus : arrêtés disponibles sur www.legifrance.gouv.fr (JO ...

Biogaz ; Stockage de déchet ; Généralité énergie renouvelable ; Energie hydraulique ; Incinération ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 110908

Jean-Luc Westphal, un agriculteur alsacien a débuté la construction d'un parc photovoltaïque géant de 36 000 m2 dans son exploitation de Weinbourg, dans le Bas-Rhin. La particularité principale de cette installation capable d'alimenter l'équivalent d'une ville de 4 000 habitants en électricité réside dans le fait que les panneaux photovoltaïques ne sont pas installés sur le toit mais constituent eux-même le toit. Ils recouvriront en effet les cinq immenses hangars de séchage de la biomasse de l'exploitation de Jean-Luc Westphal.
Jean-Luc Westphal, un agriculteur alsacien a débuté la construction d'un parc photovoltaïque géant de 36 000 m2 dans son exploitation de Weinbourg, dans le Bas-Rhin. La particularité principale de cette installation capable d'alimenter l'équivalent d'une ville de 4 000 habitants en électricité réside dans le fait que les panneaux photovoltaïques ne sont pas installés sur le toit mais constituent eux-même le toit. Ils recouvriront en effet les ...

Agriculteur ; Alsace ; Batiment agricole ; Centrale photovoltaïque ; Exploitation agricole ; Fournisseur d'électricité ; Grande puissance ; Intégration architecturale ; Milieu agricole ; Raccordé réseau ; Réalisation ; Séchage ; Tarif d'achat ; Vente

... Lire [+]

V

- n° 48

"Un nouveau tarif d'achat pour l'électricité d'origine éolienne :  le 18 mai, l'administration a exposé ses propositions pour le nouveau tarif d'achat éolien. La DIDEME propose un maintien de la structure tarifaire actuelle pour la métropole tout en incitant à maximiser la production et en améliorant la rentabilité de certaines installations pour atteindre un TRI Projet avant impôts de 8% : - Le seuil de 1500 MW a été supprimé ; - Les paliers ont été modifiés comme suit : le premier est fixé à 2400 heures et moins, le suivant à 2800 heures et le dernier à 3600 heures ; - Un tarif fixe de 82 euros/MWh est proposé pour les 10 premières années. Pour les 5 dernières années du contrat, le tarif est fonction de la durée annuelle de fonctionnement. Les seuils sont fixés à 68 euros/MWh pour 2800 heures et 28 euros/MWh pour 3600 heures ; - Pour les DOM et Mayotte, il est proposé d'appliquer un tarif unique de 100 euros/MWh en tenant compte des mécanismes de défiscalisation ; - L'arrêté ne s'appliquerait pas au contrat en cours. Une période transitoire est prévue pendant laquelle le producteur pourra décider de renouveler sa demande de contrat d'achat afin de bénéficier des nouveaux tarifs ; - Les modalités d'indexation (coefficient K et L) ont été simplifiées en remplaçant l'indice PsdA par l'indice PPEI. L'indexation L ne s'applique que sur 60% de l'inflation. - Le coefficient (0,967)n appliqué au coefficient K est remplacé par (0,98)n applicable à partir de 2008. Par ailleurs, le projet d'arrêté tarifaire prévoit la mise en place d'un tarif pour l'éolien en mer (130 euros/MWh pour les 10 premières années avec un contrat sur 20 ans). Suite à cette réunion, un courrier de SER/FEE a été adressé à François JACQ, Directeur de la demande et des marchés énergétiques, pour lui demander un certain nombre d'ajustements portant notamment sur des propositions d'amélioration pour les sites faiblement ventés, les DOM et l'éolien offshore. Le calendrier commun à l'ensemble des filières prévoit une publication des arrêtés tarifaires en juin après passage à la CRE et au CSE. "
"Un nouveau tarif d'achat pour l'électricité d'origine éolienne :  le 18 mai, l'administration a exposé ses propositions pour le nouveau tarif d'achat éolien. La DIDEME propose un maintien de la structure tarifaire actuelle pour la métropole tout en incitant à maximiser la production et en améliorant la rentabilité de certaines installations pour atteindre un TRI Projet avant impôts de 8% : - Le seuil de 1500 MW a été supprimé ; - Les paliers ...

Durée du contrat ; Éolien ; Projet ; Tarif d'achat ; Texte législatif

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Tarif d'achat [632]

Solaire photovoltaïque [297]

France [206]

Éolien [137]

Électricité renouvelable [123]

Politique énergétique [111]

Production d'électricité [109]

Généralité énergie renouvelable [108]

Biogaz [107]

Réglementation [92]

Puissance installée [89]

Réalisation [84]

Europe [78]

Allemagne [73]

Chiffre clé [71]

Intégration architecturale [63]

Collectivité locale [61]

Aide financière [60]

Coût d'investissement [58]

Raccordement réseau [56]

Texte législatif [56]

Energie hydraulique [54]

Méthanisation [51]

Entreprise [49]

Obligation d'achat [48]

Démarche administrative [47]

Projet [45]

Appel d'offre [43]

Installation [43]

Cogénération [42]

Milieu agricole [42]

Objectif [42]

Raccordé réseau [40]

Contrat d'achat [39]

Géothermie [39]

Biomasse [38]

Bois énergie [38]

Solaire thermique [38]

Recensement / Inventaire [36]

Rentabilité [36]

Marché français [34]

Bâtiment [33]

International [33]

Module photovoltaïque [33]

Potentiel de développement [33]

Emploi [31]

Grenelle de l'environnement [31]

Logement [31]

Électricité [30]

Espagne [30]

Réseau de chaleur [30]

Aspect financier [29]

Directive européenne [29]

Réseau électrique [28]

EDF [27]

Énergie solaire [27]

Marché de l'électricité [27]

Programme de développement [27]

Biocarburant [26]

Recherche [26]

Toiture [26]

ADEME [25]

Ile de France [25]

Permis de construire [25]

Principe de fonctionnement [25]

Prix de l'electricité [25]

Rhône Alpes [25]

Secteur industriel [25]

Aspect juridique [24]

Éolienne [23]

Petite Centrale Hydroélectrique [23]

Production d'énergie [23]

Centrale photovoltaïque [22]

Consommation d'énergie [22]

Donnée économique [22]

Industrie [22]

Production de chaleur [22]

ZDE - Zone de Développement de l'Éolien [22]

Centrale au sol [21]

Certificat vert [21]

Déchet [21]

Dom Tom [21]

Exploitation agricole [21]

Objectif européen [21]

Bretagne [20]

Cellule photovoltaïque [20]

Crédit d'impôt [20]

Financement [20]

Pompe à chaleur [20]

Schéma de principe [20]

Cogénération biogaz [19]

CSPE - Contribution Service PubliC Électricité [19]

Impact environnemental [19]

Perspective [19]

Technologie [19]

Bilan [18]

Consommation d'électricité [18]

Déchet ménager [18]

Fiscalité [18]

Italie [18]

Maitrise De l'Énergie - MDE [18]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z