F Nous contacter

0

Documents  Société financière | enregistrements trouvés : 166

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 10
ISBN 1634-5460

"Les nouveaux projets 2002-2003 de la Nef, société financière coopérative, concernent le logement ""très social"" et les énergies renouvelables"

Société financière

... Lire [+]

V

- n° 292
ISBN 0292-1731

Le FIDEME est un nouveau tye de fonds d'investissement de 45 millions d'euros qui associe deux tiers de capitaux privés (banques) et un tiers de capitaux publics (ADEME).Il sera accessible début novembre et servicra à financer des sociétés projets dans les domaines des énergies renouvelables et de l'environnement, mais aussi des projets de developpement chez les équipementiers de ces secteurs

Fonds d'investissement ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 43
ISBN 1244-7897

Premiere banque francaise à intégrer dans son activité le sousi du respect de l'environnement, la banque populaire du haut rhin créé des 1990, un outil de sensibilisation ui aide les industriels et les particuliers à intégrer la dimension environnemenatle dans leur investissement.Ce consept , le PREVair, est aujourd'hui décliné en plusieurs facettes, comme nous l'explique Arnaud Berger, conseiller environnement de la banque populaire du Haut rhin
Premiere banque francaise à intégrer dans son activité le sousi du respect de l'environnement, la banque populaire du haut rhin créé des 1990, un outil de sensibilisation ui aide les industriels et les particuliers à intégrer la dimension environnemenatle dans leur investissement.Ce consept , le PREVair, est aujourd'hui décliné en plusieurs facettes, comme nous l'explique Arnaud Berger, conseiller environnement de la banque populaire du Haut rhin

Alsace ; Coût d'investissement ; Energie hydraulique ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 153
ISBN 0295-5873

Variations météo sur le réseau ANEMOS (Programme européen) pour mieux prédire le vent Des capitaux pour le vent Des perspectives de rentabilité raisonnable un marché boursier instable

Aspect financier ; Bilan ; Concertation sociale ; Coût d'investissement ; Donnée climatique ; Éolien ; Financement ; Programme européen ; Rentabilité ; Société financière ; Vitesse du vent

... Lire [+]

V

- n° 1622
ISBN 1163-2720

La banque populaire d'Alsace a dressé son bilan carbonne et mesuré son empreinte ecologique

Alsace ; Bilan carbone ; Empreinte écologique ; Haute Qualité Environnementale / HQE ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 305
ISBN 0756-2640

L'agence provencale d'économie alternative et solidaire aide à mettre en place des activités professionnelles et favorise l'apport de capitaux par la formule originale des cigales, clubs d'investissement pour la gestion alternative locale de l'économie. C'est ainsi qu'a pu se mettre en place auto partage à Marseille

Épargne solidaire ; Investissement collectif ; Investissement local ; Société financière

... Lire [+]

BREVE SUR L'ENERGIE | SILENCE 1/04/04

Article

XXXXX

V

- n° 309
ISBN 0756-2640

La crise du pétrole est là Centrale géothermique en allemagne Salon bois energie en France Nef passe au soleil dans le Rhone (13 KW de PV) (locaux d'hespul) Visite d'une maison autonome en Bretagne

Allemagne ; Bois énergie ; Bretagne ; France ; Géothermie ; Pétrole ; Réalisation ; Rhône Alpes ; Société financière ; Solaire photovoltaïque ; Système autonome ; Visite possible

... Lire [+]

V

- n° 117

L'Agence internationale de l'énergie dénonce la faiblesse des actions en faveur des ENR et la Banque mondiale va augmente fortement ses financements.

Consommation d'énergie ; Électricité renouvelable ; Financement ; Généralité énergie renouvelable ; International ; Production d'électricité ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 58
ISBN 1150-529X

Les PME soucieuse de mieux maitriser leurs couts énergétqiues et respecter les règles en matière de protection environnementale doivent engager des investissements souvent élévés. Afin de faciliter l'accès au crédit, la BDPME vient en appui sous différentes formes. Maitrise de l'énergie pour petites et moyennes entreprises qui peuvent bénéficier de conseils et de soutiens financiers pour réaliser des actions de maitrise de l'énergie.
Les PME soucieuse de mieux maitriser leurs couts énergétqiues et respecter les règles en matière de protection environnementale doivent engager des investissements souvent élévés. Afin de faciliter l'accès au crédit, la BDPME vient en appui sous différentes formes. Maitrise de l'énergie pour petites et moyennes entreprises qui peuvent bénéficier de conseils et de soutiens financiers pour réaliser des actions de maitrise de l'énergie.

Aide financière ; Coût d'investissement ; Diagnostic ; Entreprise ; Fonds d'investissement ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Société financière

... Lire [+]

SOLEIL MARGUERITE | HESPUL INFOS 1/04/04

Article

XXXXX

V

Equipement du toit des batiments d'HESPUL et de la Nef d'une centrale photovoltaique : 13kw en lots differents : bp solar - total energie - sunwatt

Entreprise ; Raccordement réseau ; Réalisation ; Rhône Alpes ; Société financière ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 327
ISBN 0292-1731

Promouvoir les Enr dans les pays du Sud, c'est la mission de la fondation energies pour le monde. Quand, au Sénégal, il faut marcher 5 kilomètres our aller chercher de l'eau, une pompe soalie dans le village change tout. Des actions à soutenir d'une manière originale : une banque soalidaire propose de partager les intérêts de son plan d'épargne

Financement ; Pays En Développement ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 707
ISBN 1267-0545

"Délégation languedoc roussillon et l'ADEME et la Banque populiare des pyrénées-orientales, de l'Aude et de l'Ariège BPPOAA) ont signé un partenariat : Opération ""le soleil source d'eau chaude"" - qualisol/plan soleil - la banque se mue en guichet unique et prend en charge l'ensemble du dossier de subvention "

ADEME ; Aide financière ; Chauffe eau solaire ; Guichet unique ; Languedoc Roussillon ; Plan soleil ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 5
ISBN 1769-3861

L'associatio de Rhone Alpes a installer 100 m2 de capteurs PV sur ses locaux

Réalisation ; Rhône Alpes ; Société financière ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 5
ISBN 1769-3861

Les chauffe-eau solaires jouissent d'une forte image auprès du grand public. Pourtant, peu de particuliers sautent le pas pour s'équiper. La raison en est assez simple : un cout jugé élevé et surtout des procédures administartives contraignantes. C'est là que l'initiative de la Banques Populaire des Pyrénérs Orientales, de l'Aude et de l'Ariège (BPPOAA) tombe à pic. Elle propose depuis quelques jours, via une convention avec l'ADEME, un traitement complet du dossier et son financement adapté. Pour un chauffe-eau solaire clé en main.
Les chauffe-eau solaires jouissent d'une forte image auprès du grand public. Pourtant, peu de particuliers sautent le pas pour s'équiper. La raison en est assez simple : un cout jugé élevé et surtout des procédures administartives contraignantes. C'est là que l'initiative de la Banques Populaire des Pyrénérs Orientales, de l'Aude et de l'Ariège (BPPOAA) tombe à pic. Elle propose depuis quelques jours, via une convention avec l'ADEME, un ...

Aide financière ; Chauffe eau solaire ; Démarche administrative ; Financement ; Languedoc Roussillon ; Midi Pyrénées ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 511

Un contrat de financement de 170 millions d'euros a été signé le 20 novembre dernier entre la Banque européenne d'investissement (BEI) et la compagnie d'énergie islandaise "Orkuveita Reykjavikur" pour l'expansion de sa capacité de production d'électricité d'origine géothermique. Le projet concerne l'agrandissement de la centrale géothermique de Hellishei©£i, la dotant ainsi d'une capacité supplémentaire de 90 MW, et la construction d'une nouvelle centrale géothermique d'une capacité de 90 MW à Hverahlí©£. Ces nouvelles unités de production ont principalement pour objectif de répondre à la demande croissante d'électricité dans les secteurs industriels tournés vers l'exportation, et notamment d'approvisionner une nouvelle fonderie d'aluminium ainsi qu'une fonderie existante. S'exprimant au sujet de l'opération, Mme Eva Srejber vice-présidente de la BEI a déclaré : "Nous sommes heureux de promouvoir cette technologie respectueuse de l'environnement dans le cadre d'un projet qui vise à soutenir la reprise économique en Islande, et de poursuivre notre coopération avec un partenaire bien connu, Orkuveita Reykjavikur." En contrepartie de l'aide financière accordée par la BEI, ce projet apporte en définitive un soutient à la politique de l'UE
Un contrat de financement de 170 millions d'euros a été signé le 20 novembre dernier entre la Banque européenne d'investissement (BEI) et la compagnie d'énergie islandaise "Orkuveita Reykjavikur" pour l'expansion de sa capacité de production d'électricité d'origine géothermique. Le projet concerne l'agrandissement de la centrale géothermique de Hellishei©£i, la dotant ainsi d'une capacité supplémentaire de 90 MW, et la construction d'une ...

Électricité renouvelable ; Fonds d'investissement ; Géothermie ; Islande ; Projet ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 517

D'une puissance prévue d'environ 10,5 MWc, soit l'équivalent de l'électricité consommée par plus de 5 000 foyers, cette centrale représentera le plus grand projet photovoltaïque du Lot et l'un des premiers de la région Midi-Pyrénées. La production de la centrale photovoltaïque, qui sera intégralement réinjectée dans le réseau EDF, devrait permettre d'économiser 1 300 tonnes de CO2 chaque année, ce qui équivaut à 5 millions de kilomètres parcourus en voiture. Selon la société, "l'installation de centrales photovoltaïques permet de redynamiser des zones sans autre avenir économique : terrains pollués, friches industrielles, carrières à réhabiliter, parkings.... et offre ensuite l'opportunité d'investir dans ces projets qui présentent un couple risque / rentabilité extrêmement attractif". Photosol gère l'ensemble du projet, depuis la sécurisation des sites propices, le suivi des études en vue de l'obtention des autorisations administratives, le montage du financement, la construction et l'exploitation des centrales. Le montant de l'investissement global est estimé à 35 millions d'euros, intégralement financé par Photosol et ses partenaires financiers via la holding Photosol Invest Energie 2009** , notamment. Photosol dispose actuellement d'un portefeuille de plus d'une vingtaine de projets en étude et développement (supérieur à 450 MWc) dans toute la France, sur des sites sécurisés et sélectionnés selon les critères d'exigence du photovoltaïque. Calendrier de l'opération et modalités de souscription : Statut : Société Anonyme faisant offre au public Réduction de l'Impôt sur le Revenu 25% du montant investi, prime d'émission incluse Titres non éligibles au PEA, ni à la réduction d'ISF au titre de la loi TEPA Prix de l'action 105€ Dont prime d'émission 5€ Droits d'entrée, frais de dossier... 0% Droit de sortie 0% Date limite de souscription 15 décembre 2009 ** La holding agréée par l'AMF et dédiée à l'exploitation de centrales photovoltaïques, permet au souscripteur, personne physique redevable de l'Impôt sur le Revenu, de participer à la croissance d'un secteur en fort développement, soutenu par les pouvoirs publics. En effet, cet investissement permet de réduire son impôt sur le revenu de 25% des montants investis tout en profitant de la rentabilité et de la sécurité des projets photovoltaïques. Vous avez jusqu'au 15 décembre 2009, pour souscrire via des Bons de Souscription d'Actions (BSA) gratuits. Retrouvez toute l'information sur : http://www.photosol-invest.fr
D'une puissance prévue d'environ 10,5 MWc, soit l'équivalent de l'électricité consommée par plus de 5 000 foyers, cette centrale représentera le plus grand projet photovoltaïque du Lot et l'un des premiers de la région Midi-Pyrénées. La production de la centrale photovoltaïque, qui sera intégralement réinjectée dans le réseau EDF, devrait permettre d'économiser 1 300 tonnes de CO2 chaque année, ce qui équivaut à 5 millions de kilomètres ...

Actionnaire / Action ; Centrale photovoltaïque ; Coût d'investissement ; Fonds d'investissement ; Investissement collectif ; Investissement privé ; Midi Pyrénées ; Projet ; Société d'exploitation ; Société financière

... Lire [+]

H

- n° 9

Avec la fin du pétrole bon marché, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique présentent de plus en plus d'intérêt autant pour les particuliers que pour les entreprises et les collectivités qui s'impliquent de plus en plus dans leur problématique énergétique. Interlocuteurs incontournables des développeurs de projets, les banques voient passer sur leurs bureaux beaucoup de projets de production d'énergie ou d'efficacité énergétique.
Avec la fin du pétrole bon marché, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique présentent de plus en plus d'intérêt autant pour les particuliers que pour les entreprises et les collectivités qui s'impliquent de plus en plus dans leur problématique énergétique. Interlocuteurs incontournables des développeurs de projets, les banques voient passer sur leurs bureaux beaucoup de projets de production d'énergie ou d'efficacité énergétique.

Aspect financier ; Aspect juridique ; Bois énergie ; Collectivité locale ; Développeur de projet ; Entreprise ; Financement ; Investissement ; Particulier / Ménage ; Projet ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 010210

2009 aura donc été une année de forte croissance mais aussi de transition pour le photovoltaïque en France. Après avoir entamé un cycle de croissance remarquable depuis 2007, le secteur photovoltaïque double sa capacité installée en 2009, avec une estimation par les acteurs du secteur de 250 MW en 2009 à comparer aux 105 MW installés en 2008. Le résultat d'une baisse de 30% des prix des modules ! Selon le deuxième rapport de PricewaterhouseCoopers sur l'état de la filière photovoltaïque, la France passe ainsi de la 12e à la 7e position derrière l'Italie et devant la Chine. Les changements réglementaires de ce début d'année devraient se traduire par une croissance moindre mais plus saine en 2010, avec un rééquilibrage à attendre des projets de centrale au sol entre les régions plus ou moins ensoleillées mais un déséquilibre en faveur du sud de la France sur les toitures. Du côté des installateurs et distributeurs, la consolidation risque de se polariser plus tôt que prévu autour de grands acteurs structurés et de petits acteurs locaux. En amont de la filière, les technologies continuent d'évoluer et des ruptures sont attendues, sur fond de prédominance du silicium. L'avenir de ce secteur stratégique dépend aujourd'hui de sa capacité à poursuivre le développement d'un aval structuré et à convertir ce développement en opportunités industrielles pour la France. Année 2010, année de la consolidation : Le marché devrait ainsi trouver en 2010 son rythme de croissance après un fort essor en 2009. « L'arrêté du 12 janvier 2010 devrait, selon notre rapport, améliorer l'attractivité de l'intégration au bâti sans laisser de marge à la spéculation. En 2010, le marché restera solide et ressortira probablement avec une croissance plus modérée, mais aussi plus saine. Sur les cinq prochaines années, nous anticipons une croissance à deux chiffres pour l'ensemble du secteur » commente Alain Calmé, Associé en charge du Conseil en Stratégie chez PricewaterhouseCoopers. Secteur en plein essor, la filière photovoltaïque française devrait compter 15 000 emplois directs en 2012, générés principalement par l'aval de la chaîne de valeur. Justement, dans son ensemble, l'aval risque de se concentrer autour des grands acteurs et des petits acteurs locaux. Pour de nombreux installateurs structurés du secteur, l'année 2010 devrait être celle de la consolidation. Cette consolidation sera impulsée d'une part par la forte croissance de 2009 qui provoque des difficultés de financement, et d'autre part par les ajustements tarifaires qui, couplés à leur rétroactivité à novembre 2009, vont tempérer le marché, limiter sa capacité d'accueil et impacter le chiffre d'affaires de nombreux acteurs. « La physionomie du marché pourrait changer au cours de l'année 2010. De grands groupes regardent le secteur et on devrait ainsi voir arriver de nouveaux entrants soit en accès direct soit via des acquisitions et des partenariats » précise Benjamin Cros, Senior manager, en charge de l'énergie au sein du pôle Conseil en Stratégie de PricewaterhouseCoopers. Le retard industriel : un enjeu stratégique pour la filière française : En matière de technologie, la compétition entre les constructeurs a commencé. Le défi majeur est d'atteindre le plus rapidement possible la parité réseau c'est-à-dire un coût de production du kWh photovoltaïque égal au coût d'achat de l'électricité au détail. La filière silicium et les transitions technologiques attendues devraient aller dans ce sens et soutenir la croissance du secteur amont et la baisse des coûts de production. Dans ce contexte, l'amont français a commencé à se créer une capacité de production, mais accuse un véritable retard en matière de fabrication et d'innovation. « 2009 aura vu une tendance encourageante dans l'amont, avec de nombreux projets de fabrication de modules, qui devrait continuer en 2010 : mais les producteurs français sont toujours peu nombreux, non intégrés et fragiles. On compte un projet dans les couches minces en France contre une quinzaine chez nos voisins d'Outre-Rhin et aucun projet intégré opérationnellement avancé dans le silicium cristallin », constate Benjamin Cros. Selon le 2e rapport de PricewaterhouseCoopers sur l'état de la filière photovoltaïque en France, l'avenir se joue actuellement et dépendra autant du développement de l'amont que des changements réglementaires. Méthodologie : Le « Deuxième rapport de PricewaterhouseCoopers sur l'état de la filière en France » a été publié en février 2010. Il s'agit d'une étude qualitative, basée sur une série de 80 entretiens ciblés conduits auprès d'acteurs du secteur (installateurs, exploitants, organismes financiers, organismes d'audit et de contrôle, bureaux d'études, etc.). Commander l'intégralité (500€) : http://www.pwc.fr/etat-de-la-filiere-photovoltaique-en-france-2009.html
2009 aura donc été une année de forte croissance mais aussi de transition pour le photovoltaïque en France. Après avoir entamé un cycle de croissance remarquable depuis 2007, le secteur photovoltaïque double sa capacité installée en 2009, avec une estimation par les acteurs du secteur de 250 MW en 2009 à comparer aux 105 MW installés en 2008. Le résultat d'une baisse de 30% des prix des modules ! Selon le deuxième rapport de Pricewaterh...

Bureau d'étude ; Diagnostiqueur ; Emploi ; Étude de marché ; Installateur ; International ; Marché français ; Prospective / Prévision ; Puissance installée ; Secteur industriel ; Société d'exploitation ; Société financière ; Solaire photovoltaïque ; Sondage ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 090210

Selon la FBF, le montant moyen d'un éco-prêt était d'environ 17.000 Euros. La FBF regrette cependant la complexité de la réglementation définissant les travaux éligibles, souvent '' source de retards dans le montage des dossiers''. ''Malgré plusieurs dem andes, les pouvoirs publics n'ont toujours pas apporté les clarifications et simplifications nécessaires qui permettraient d'accélérer la réalisation des projets et d'en augmenter le nombre '', commente-t-elle. Créé par la loi de finances pour 2009, l'éco-prêt à taux zéro permet aux particuliers de souscrire un prêt à taux zéro pour financer les travaux d'amélioration de l'efficacité énergétique de leur résidence principale pour un montant pouvant aller jusqu'à 30 000 euros (travaux d'isolation, de chauffage, etc.) et sur une durée de 10 ans.
Selon la FBF, le montant moyen d'un éco-prêt était d'environ 17.000 Euros. La FBF regrette cependant la complexité de la réglementation définissant les travaux éligibles, souvent '' source de retards dans le montage des dossiers''. ''Malgré plusieurs dem andes, les pouvoirs publics n'ont toujours pas apporté les clarifications et simplifications nécessaires qui permettraient d'accélérer la réalisation des projets et d'en augmenter le nombre '', ...

Avantage fiscal ; Bilan ; Chauffage ; Chiffre clé ; Démarche administrative ; Efficacité énergétique ; France ; Grenelle de l'environnement ; Logement ; Isolation ; Particulier / Ménage ; Performance énergétique ; Prêt à Taux Zéro - PTZ ; Recensement / Inventaire ; Rénovation ; Société financière

... Lire [+]

V

- n° 190804

Développement durable Intitulée une croissance responsable pour le nouveau millénaire, l'étude publiée en juin par la Banque mondiale examine les perspectives socio-économiques à l'horizon 2050, bien au delà des objectifs de développement du millénaire, fixés pour 2015 par un sommet des Nations unies, réuni il y a quatre ans. James Wolfensohn, le président de la Banque mondiale (BM) estime, dans une préface à cette étude, que des «politiques éclairées», fondées sur «la création responsable de richesses qui accélèrent la croissance économique, en particulier dans les pays en développement, mais d'une manière responsable sur le plan de l'environnement et socialement», pourraient aboutir en 2050 à un «monde libéré de la pauvreté». «Mais si nous choisissons d'autres options et priorités, 2050 pourrait être une époque de conflits sociaux et de dégradation de l'environnement», a-t-il ajouté, estimant que le risque serait réel notamment si la distribution actuelle des revenus - 80% de la population ne dispose que de 20% des revenus mondiaux - ne devient pas plus équitable. Selon l'étude, la population mondiale pourrait passer de 6 milliards à présent à 9  milliards en 2050 avec une forte pression dans les villes des pays en développement (PED). Si, selon un scénario optimiste, le produit intérieur brut (PIB) par habitant des pays riches augmentait de 2% par an et celui  des pays à bas et moyens revenus de 3,3%, le revenu mondial quadruplerait à 135 000 milliards de dollars, la part des pays pauvres doublant pratiquement. Mais il faudrait changer de modes de  production et de consommation pour préserver l'environnement. Ces questions doivent donc faire partie du dialogue politique mondial. Réduire les barrières commerciales des pays riches Etant donné que le monde devra nourrir 2 à 3 milliards de personnes de plus dans les 30 à 50 années à venir, il est urgent, affirment les auteurs du rapport, de mettre en oeuvre ce qu'ils appellent «une croissance responsable» dans les régions rurales. Les données récentes démontrent  que la pauvreté rurale perdure alors que la croissance de la production agricole stagne. Pour renverser la tendance, des efforts sont nécessaires : le monde développé doit libéraliser l'accès à ses marchés et réduire les subventions agricoles alors que les PED doivent améliorer leurs politiques agricoles et mieux gérer leurs ressources naturelles. Dès à présent, il faut investir dans le développement à long terme du capital social et humain. Agir dès maintenant, exige également des progrès à l'aide et le commerce. L'aide au développement couplée avec la bonne gouvernance dans les pays qui la reçoivent, peut être un très fort moteur de croissance. Les études récentes indiquent cependant qu'une réduction des barrières commerciales des pays riches pourraient produire des effets beaucoup plus importants que l'aide : les pays en développement pourraient ainsi voir leurs revenus augmenter de 350 milliards de dollars par an d'ici à 2015 alors que l'aide s'élève actuellement à une cinquantaine de milliards par an. Une énergie propre La Banque mondiale met également l'accent dans son rapport sur les énergies renouvelables jusqu'ici négligées. A l'heure actuelle, 1,6 milliard de personnes n'ont pas accès à l'électricité. Environ 2,4 milliards dépendent de méthodes traditionnelles de combustion de la biomasse (bouse, herbe ou bois) pour faire cuire leurs aliments sur des foyers primitifs. La pénétration des énergies propres est restée limitée, car elles coûtent plus cher et les pouvoirs publics subventionnent avant tout les combustibles fossiles (pétrole et charbon). Le résultat est qu'aujourd'hui, moins de 2% de l'énergie provient de sources renouvelables comme l'énergie éolienne, solaire, géothermique et  hydroélectrique ou la biomasse ad hoc (plantations industriellesd'arbres ou d'herbages graminés) Pour les experts de la banque, subventionner le combustible fossile est peu efficace pour améliorer la disponibilité d'énergie chez les plus pauvres. La nécessité d'éliminer cette distorsion des politiques relatives aux combustibles fossiles et les coûts engendrés par les efforts d'atténuation de l'impact de la pollution sur l'environnement et la santé rendent impératif le développement d'un marché de l'énergie renouvelable. Aujourd'hui, les pays industrialisés produisent 80% des gaz responsables de l'effet de serre générés par l'activité humaine. D'ici vingt à trente ans, les émissions des pays en développement rattraperont, voire surpasseront, celles des pays industrialisés mais il s'agira surtout des pays comme la Chine et l'Inde appelés à devenir les géants économiquess de ce siècle. L'enjeu de l'eau Le rapport fait état de prévisions selon lesquelles la consommation d'eau devrait augmenter de 50% au cours des trois prochaines décennies alors que la moitié de la population mondiale, surtout en Afrique, au Moyen Orient et en Asie du sud, en manquera d'ici 2025. Le développement des infrastructures de l'eau est essentiel pour beaucoup de PED afin de générer des richesses, réduire les risques sanitaires et combattre la pauvreté à condition de préserver l'environnement. Début juillet, au cours d'une réunion à Tunis, la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé son intention de mobiliser  615 millions de dollars pour une «Facilité africaine de l'eau». La BAD a aussi lancé sa nouvelle initiative pour l'approvisionnement en eau et l'assainissement en milieu rural qui compte mobiliser quelque 15 milliards de dollars d'ici à 2015. La banque s'est engagée à fournir 30% de ce montant. Les pays retenus pour la phase de lancement de ce projet sont le Bénin, le Burkina Faso, l'Ethiopie, le Ghana, le Mali, le Nigeria, l'Ouganda, le Rwanda et le Sénégal. Pour sa part, l'Union européenne s'est engagée à accorder un financement de 500 millions d'euros pour des projets dans le secteur de l'eau et de l'assainissement dans les pays Afrique-Caraïbes-Pacifique au titre de l'initiative «L'eau pour la vie». 18-08-2004 M. J.
Développement durable Intitulée une croissance responsable pour le nouveau millénaire, l'étude publiée en juin par la Banque mondiale examine les perspectives socio-économiques à l'horizon 2050, bien au delà des objectifs de développement du millénaire, fixés pour 2015 par un sommet des Nations unies, réuni il y a quatre ans. James Wolfensohn, le président de la Banque mondiale (BM) estime, dans une préface à cette étude, que des «politiques ...

Aide financière ; Coopération ; Développement durable ; Eau potable ; Pays En Développement ; Perspective ; Site isolé ; Société financière ; Sommet mondial

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Société financière [166]

Financement [46]

Généralité énergie renouvelable [41]

Solaire photovoltaïque [39]

Aide financière [29]

Entreprise [28]

Emprunt bancaire [27]

Éolien [21]

France [21]

Bâtiment [20]

Logement [20]

Politique énergétique [20]

Réalisation [20]

Aspect financier [19]

Fonds d'investissement [18]

Rénovation [18]

Changement climatique [17]

Investissement [17]

Collectivité locale [16]

Économie d'énergie [14]

Particulier / Ménage [13]

Transition énergétique [13]

Efficacité énergétique [12]

Europe [12]

Projet [12]

Chiffre clé [11]

Réglementation [11]

Recensement / Inventaire [10]

Bâtiment tertiaire [9]

Investissement collectif [9]

Investissement privé [9]

Isolation [9]

Programme de développement [9]

Puissance installée [9]

Rhône Alpes [9]

ADEME [8]

Allemagne [8]

Alsace [8]

Aspect économique [8]

Biomasse [8]

Bureau d'étude [8]

Centrale photovoltaïque [8]

Crédit d'impôt [8]

International [8]

Organisme [8]

Société / Compagnie [8]

Bois énergie [7]

Budget [7]

Chauffage [7]

CO2 / Dioxyde de carbone [7]

Coût d'investissement [7]

Électricité renouvelable [7]

Emploi [7]

Energie hydraulique [7]

Garantie / Assurance [7]

Généralité énergie [7]

Haute Qualité Environnementale / HQE [7]

Isolant thermique [7]

Languedoc Roussillon [7]

Maitrise De l'Énergie - MDE [7]

Milieu agricole [7]

Outil pédagogique [7]

Performance énergétique [7]

Provence Alpes Côte d'Azur [7]

Solaire thermique [7]

Actionnaire / Action [6]

Biogaz [6]

Chauffe eau solaire [6]

Développement durable [6]

Environnement [6]

Formation [6]

Gaz à Effet de Serre / GES [6]

Géothermie [6]

Industrie [6]

Installateur [6]

Midi Pyrénées [6]

Partenariat [6]

Professionnel [6]

Réseau de chaleur [6]

Avantage fiscal [5]

Belgique [5]

Conseil régional [5]

Consommation d'énergie [5]

Coût des travaux [5]

Diagnostic [5]

Éducation à l'environnement [5]

Energie fossile [5]

Énergie solaire [5]

Ile de France [5]

Intégration architecturale [5]

Réglementation thermique [5]

Secteur résidentiel [5]

Toiture [5]

Afrique [4]

Agriculteur [4]

ANAH [4]

Aspect juridique [4]

Association [4]

Bâtiment industriel [4]

Biocarburant [4]

Chaudière [4]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z