F Nous contacter

0

Documents  Réseau électrique intelligent | enregistrements trouvés : 134

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 865
ISBN 1774-5071

Développement des énergies renouvelales, réduction nécessaire des émissions de gaz à effet de serre, amélioration du fonctionnement du marché électrique et réduction des coûts d'exploitation des réseaux, voilà ce que promettent les "smart grids". Mais que sont ces "réseaux intelligents"? Comment intègrent-ils les productions d'électricité issues des sources renouvelables? Quels outils sont étudiés pour permettre de moduler la demande d'électricité? Quelles sont les incidences pour les fabricants de matériel de CVC? c'est pour initier une réflexion sur ce sujet que bernard Caroff a réuni au siège de l'AICVF (Association des ingénieurs en climatique, ventilation et froid) le 3 juin 2010, Dominique Allehaux (Setac Bâtiment), Olivier Finot (atlantic), Jean-Pierre Lafargue (EDF Recherche et Développement) et Guillaume Brecq (GDF-SUEZ).
Développement des énergies renouvelales, réduction nécessaire des émissions de gaz à effet de serre, amélioration du fonctionnement du marché électrique et réduction des coûts d'exploitation des réseaux, voilà ce que promettent les "smart grids". Mais que sont ces "réseaux intelligents"? Comment intègrent-ils les productions d'électricité issues des sources renouvelables? Quels outils sont étudiés pour permettre de moduler la demande d'...

CO2 / Dioxyde de carbone ; CO2 evité ; EDF ; Généralité énergie renouvelable ; Quotas d'émission de gaz à effet de serre ; Réseau électrique intelligent ; Réseau énergétique

... Lire [+]

V

- n° 459 - p.13 à p.13

Les conclusions des cinq ateliers thématiques menés dans le cadre de l'Observatoire énergies d'entreprises créé par EDF Entreprises sont regroupées dans un livre blanc début janvier 2011.

EDF ; Entreprise ; Observatoire ; Livre Blanc ; Généralité énergie ; Bilan carbone ; Économie d'énergie ; Consommation d'énergie ; Architecte ; Ingénieur ; Bâtiment ; Biomasse ; Grenelle de l'environnement ; Réseau électrique intelligent ; Mobilité

... Lire [+]

V

- n° 467 - p.22 à p.25

L'expérimentation des compteurs communicants Linky est terminée depuis quelques semaines et la Commission de régulation de l'énergie dispose désormais de toutes les informations pour en faire le bilan. ERDF est satisfait mais d'autres ont encore des réticences. Le comité de suivi lancé le 4 mai dernier par le gouvernement permettra aux différents acteurs de se confronter et livrera ses conclusions ce mois-ci. Le gouvernement donnera ensuite le feu vert ou non pour le déploiement dans 35 millions de foyers.
L'expérimentation des compteurs communicants Linky est terminée depuis quelques semaines et la Commission de régulation de l'énergie dispose désormais de toutes les informations pour en faire le bilan. ERDF est satisfait mais d'autres ont encore des réticences. Le comité de suivi lancé le 4 mai dernier par le gouvernement permettra aux différents acteurs de se confronter et livrera ses conclusions ce mois-ci. Le gouvernement donnera ensuite le ...

Compteur électrique ; Réseau électrique intelligent ; France ; EDF ; Expérimentation ; CRE ; Client / Usager ; Logement ; Installation ; Consommateur d'électricité ; Puissance ; Intensité énergétique ; Facture énergétique ; Efficacité énergétique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Les énergies renouvelables, notamment le solaire photovoltaïque et l'éolien, sont par nature intermittentes, cela explique pourquoi leur taux de pénétration dans le marché des ENR reste limité par rapport à la biomasse ou à l'énergie hydraulique, malgré un coût d'investissement moyen comparable. Plusieurs pistes sont explorées pour faciliter la gestion de cette discontinuité telles que en aval de la production, le stockage de ces énergies, et en amont la fiabilisation des prévisions météorologiques permettant d'estimer au plus juste les productions.
ARTICLE EN LIGNE
Les énergies renouvelables, notamment le solaire photovoltaïque et l'éolien, sont par nature intermittentes, cela explique pourquoi leur taux de pénétration dans le marché des ENR reste limité par rapport à la biomasse ou à l'énergie hydraulique, malgré un coût d'investissement moyen comparable. Plusieurs pistes sont explorées pour faciliter la gestion de cette discontinuité telles que en aval de la production, le stockage de ...

Généralité énergie renouvelable ; Énergie solaire ; Éolien ; Stockage de l'énergie ; Réseau électrique intelligent ; Capacité de production

... Lire [+]

y

- n° 17 - p.38 à p.49

DOSSIER CONSULTABLE AU CLER
SMART GRID Dossier principal
-FRANCE ET ALLEMAGNE MULTIPLIENT LES INITIATIVES
- Greenlys, une percée française dans les réseaux intelligents
- Intégration des EnR en Allemagne

Réseau électrique intelligent ; Énergie solaire ; Solaire photovoltaïque ; France ; Allemagne ; Politique énergétique ; Centrale photovoltaïque

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Avec ses écoquartiers et transports intelligents, Montpellier s'est installée dans le palmarès des villes intelligentes, ou smart cities, en France comme en Europe.

Ville Intelligente ; Transport ; Urbanisme ; Réseau électrique intelligent ; Collectivité locale

... Lire [+]

V

- n° 5

"Désormais, le courant électrique circulera dans les réseaux intelligents, digitalisés pour ainsi dire, où l'échange d'informations occupera une place essentielle dans la commande des flux d'énergie. Techniquement, cela implique la mise en place de réseaux et d'instruments de mesure dits ""Smart Grids"" et ""Smart Meters"". http://www.eranet-smartgrids.eu/"
"Désormais, le courant électrique circulera dans les réseaux intelligents, digitalisés pour ainsi dire, où l'échange d'informations occupera une place essentielle dans la commande des flux d'énergie. Techniquement, cela implique la mise en place de réseaux et d'instruments de mesure dits ""Smart Grids"" et ""Smart Meters"". http://www.eranet-smartgrids.eu/"

Appareil de mesure ; Besoin énergétique ; Consommation d'électricité ; Europe ; Producteur d'électricité ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; Suisse ; Technologie ; Télégestion

... Lire [+]

V

- n° 7

"Tant qu'on ne saura pas stocker l'électricité à grande échelle et face à l'afflux de nouvelles productions d'origine renouvelable, toutes les solutions permettant de synchroniser l'offre et la demande seront bonnes à prendre. C'est exactement ce que propose le ""smart grid"", c'est-à-dire les réseaux intelligents. Un sujet dans le lequel les collectivités doivent s'impliquer."
"Tant qu'on ne saura pas stocker l'électricité à grande échelle et face à l'afflux de nouvelles productions d'origine renouvelable, toutes les solutions permettant de synchroniser l'offre et la demande seront bonnes à prendre. C'est exactement ce que propose le ""smart grid"", c'est-à-dire les réseaux intelligents. Un sujet dans le lequel les collectivités doivent s'impliquer."

Collectivité locale ; Consommation d'électricité ; Offre et demande ; Production d'électricité ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent

... Lire [+]

PARIS BRILLE-T-IL ? | PLEIN SOLEIL 1/10/09

Article

XXXXX

V

- n° 23
ISBN 1769-3861

- La plus grosse installation photovoltaïque de Paris intra-muros et en cristallin d'Ile de France se situe dans le 14ème arrondissement, dans la rue Raymond Losserand. - Le Sipperec (Syndicat intercommunal de la périphérie de Paris pour l'électricité et

Bâtiment public ; Bâtiment tertiaire ; Ecoquartier ; Entreprise ; Établissement scolaire ; Étude de faisabilité ; Fédération / Syndicat ; Ile de France ; Objectif ; Politique énergétique ; Puissance installée ; Réalisation ; Réseau électrique intelligent ; Semi-transparent ; Solaire photovoltaïque ; Zone d'activité / Zone industrielle

... Lire [+]

V

- n° 81009

Le Plan technologique stratégique pour l'énergie (Plan SET), présenté en novembre 2007 par la Commission européenne et adopté par le Conseil de l'Union européenne en février 2008, vise à doter l'Europe d'un nouvel agenda de recherche dans le domaine de l'énergie pour atteindre l'objectif de réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020. Il s'agit de coordonner les programmes de recherche déjà mis en oeuvre dans chaque Etat membre, dans le cadre du programme cadre européen de recherche (7ème PCR) ou encore au sein des plateformes européennes de technologie. Le Plan SET doit surtout permettre de développer un portefeuille de technologies à faible teneur en carbone afin d'éviter que l'Union européenne ne soit contrainte de les importer. Six technologies ont déjà été identifiées comme stratégiques et font l'objet d'initiatives industrielles. Elles concernent l'énergie éolienne avec la démonstration de grandes turbines, l'énergie solaire pour la démonstration à grande échelle dans le domaine de l'électricité photovoltaïque et de l'énergie solaire concentrée, la bioénergie axée sur les biocarburants de seconde génération, le piégeage, le transport et le stockage du CO2 (CCS) mais aussi le développement d'un système électrique intelligent et la fission nucléaire axée sur les technologies de la quatrième génération. Mais pour favoriser ces technologies énergétiques, une augmentation des investissements publics et privés s'avère nécessaire. En juillet 2008, les députés européens avaient déjà demandé à la Commission d'assurer, dès 2009, qu'au moins 2 milliards d'euros par an du budget de l'UE soient dédiés aux technologies décarbonées, ''si l'on veut faire de l'Union européenne un fer de lance dans ce secteur''. Ils avaient également exhorté la Commission d'accorder ''une place plus importante'' à l'efficacité énergétique dans le Plan SET. 8 milliards d'euros par an d'investissements d'ici 2020 : Dans cette perspective, la Commission européenne a dévoilé le 7 octobre son projet visant à quasiment tripler le financement de la recherche énergétique peu émettrice de CO2 sur les dix prochaines années. L'objectif est de passer de 3 à 8 milliards d'euros par an d'investissements, provenant du secteur public et privé au niveau national et européen, selon la communication présentée par la Commission qui a appelé l'industrie ''à prendre de plus grands risques''. Au total, 50 milliards d'euros de financements supplémentaires pourraient ainsi être dégagés d'ici 2020, afin de rester dans la course face au Japon et aux Etats-Unis. Pour Janez Potocnik, commissaire européen chargé de la Recherche, ''avec les estimations actuelles, la Commission veut faire du plan SET le tremplin vers une économie sobre en carbone, qui ne pourra devenir une réalité que si les acteurs publics et privés coordonnent leurs ressources de manière cohérente''. La Commission européenne propose ainsi d'allouer au global 16 milliards d'euros pour la recherche dédiée à l'énergie solaire qui pourrait fournir 15% des besoins en électricité de l'UE en 2020 et 6 milliards d'euros pour développer l'énergie éolienne qui pourrait contribuer à hauteur de 20%. Les investissements dans le nucléaire devraient atteindre 7 milliards d'euros pour développer les centrales de quatrième génération. 13 milliards d'euros pourraient aller aux projets CCS, et 9 milliards seront dédiés aux agrocarburants de seconde génération. Afin d'améliorer l'efficacité énergétique, 30 ''villes intelligentes'' économes en énergie pourraient également être construites grâce à 11 milliards d'euros. Ces villes durables s'engageraient à réduire de 40 % leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020 par rapport à 1990. ''L'augmentation actuelle des investissements intelligents dans la recherche constitue une opportunité de développer de nouvelles sources de croissance, d'écologiser notre économie et d'assurer la compétitivité de l'UE lorsque nous sortirons de la crise'', a souligné Janez Potocnik. La Commission a ainsi appelé les pouvoirs publics, les entreprises et les chercheurs à se mobiliser d'ici 2020 pour le développement des technologies énergétiques à faible émission de carbone. Pour accompagner ce développement, la Commission a également annoncé aujourd'hui le lancement d'un système d'information en ligne sur le plan SET baptisé ''Setis'' (http://setis.ec.europa.eu/) qui fournit les derniers résultats scientifiques concernant l'état d'avancement, les prévisions et les niveaux d'investissement en R&D dans le domaine des technologies sobres en carbone. Selon la Commission, les financements publics et privés ''aideront un secteur industriel en pleine croissance et contribueront à créer de l'emploi''. Rappelons que l'objectif européen de 20 % d'énergies renouvelables d'ici 2020 permettrait notamment de créer 2,8 millions d'emplois (contre 1,4 million en 2005), et créer une valeur ajoutée totale d'environ 1,1 % du PIB, d'après l'étude EmployRES publiée en juin. Dans un communiqué, si le Conseil européen des énergies renouvelables (EREC) a notamment salué la proposition de la Commission en matière d'EnR (place de l'éolien, solaire, biomasse) et du projet des villes économes en énergie, il a de nouveau regretté le manque d'attention accordé au secteur du chauffage et au refroidissement et l'exclusion de la géothermie, du solaire thermique ou des énergies marines dans les initiatives industrielles proposées. - Télécharger la proposition de la Commission (anglais) : http://ec.europa.eu/energy/technology/set_plan/set_plan_en.htm - le site Setis : http://setis.ec.europa.eu/
Le Plan technologique stratégique pour l'énergie (Plan SET), présenté en novembre 2007 par la Commission européenne et adopté par le Conseil de l'Union européenne en février 2008, vise à doter l'Europe d'un nouvel agenda de recherche dans le domaine de l'énergie pour atteindre l'objectif de réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020. Il s'agit de coordonner les programmes de recherche déjà mis en oeuvre dans chaque Etat ...

Biocarburant ; Budget ; Commission européenne ; Concentrateur solaire ; Éolien ; Financement ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Nucléaire ; Programme de développement ; Recherche ; Réseau électrique intelligent ; Séquestration CO2 ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 261109

Dans une étude consacrée aux filières vertes, le Commissariat Général au développement durable (CGDD) a analysé les forces et les faiblesses de 17 filières et a proposé pour chacune d'entre elles des objectifs de développement à moyen et long terme. Le but final étant de proposer une stratégie industrielle ''pertinente'' qui permette de ''maximiser'' l'impact de chaque filière dans la croissance verte française. ''Toutes ces filières ont besoin d'une feuille de route stratégique claire, d'un investissement public massif dans la R&D et dans la mise en place d'infrastructures ainsi que d'un soutien fort destiné aux PME innovantes afin d'en faire les futurs leaders du marché'', note le rapport. Définition des secteurs porteurs : L'étude qui compte plus de 120 pages, distingue 6 filières prioritaires en termes de politique industrielle, compte tenu du rôle que la France pourrait y jouer et de l'intérêt qu'elle en retirerait en terme de développement économique : véhicules décarbonés, énergies marines, biocarburants de 2ème et 3ème générations, éolien off-shore (en mer), efficacité énergétique du bâtiment et captage et stockage de CO2. Elle identifie également cinq secteurs pour lesquels le potentiel français, sans être de premier plan actuellement, est suffisamment important pour qu'un plan d'action bien orienté permette à la France de jouer un rôle notable sur certains segments de marché : batteries embarquées, chimie verte, biomasse matériaux, photovoltaïque et smart grids. Enfin, le document retient 4 filières dans lesquelles la France a des atouts majeurs, mais dont le potentiel de croissance du marché est probablement un peu moindre, parce qu'il s'agit de filières relativement mâtures : applications satellitaires en métrologie, recyclage des déchets à haute valeur ajoutée, géothermie profonde (filière en décollage) et biomasse énergie. Des filières complémentaires dans le domaine de l'eau et des piles à combustible sont proposées à analyse par le CGDD. De potentiels champions bleu blanc rouge : Sur ces bases, le document distingue les filières dans lesquelles la France peut espérer voir se constituer des champions mondiaux parmi les entreprises françaises : véhicules électriques, captage et stockage de CO2, énergies marines, éolien off-shore, biocarburants de 2ème et 3ème générations, applications satellitaires en terme de métrologie, recyclage des déchets à haute valeur ajoutée. Il repère en outre les filières dans lesquelles la France a intérêt à soutenir l'implantation de grandes entreprises étrangères ou à s'associer avec elles : captage et stockage de CO2, éolien off-shore, métrologie satellitaire, biomasse matériaux et smart Grids. Il précise aussi dans chaque filière le rôle respectif du tissu de PME et des grandes entreprises. Il liste par ailleurs les filières pour lesquelles la France est aujourd'hui relativement mal positionnée alors que le marché est très prometteur à l'instar du marché du stockage de l'énergie et de l'éolien on-shore (terrestre). Identifier les graines de champions : À l'occasion de la visite de la société Leosphere, une PME française basée à Orsay (91) spécialisée dans les technologies vertes, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno, a annoncé, vendredi 20 novembre, le lancement d'une consultation publique sur ces documents avec l'ouverture d'un forum Internet sur le sujet. ''Il s'agit d'identifier toutes ces filières d'avenir et toutes ces pépites qu'on a en France'', a expliqué la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, citant l'exemple de la PME visitée et spécialisée en observations atmosphériques par LIDAR. Outre le recueil de contributions en ligne, la consultation, ouverte jusqu'au 15 janvier 2010, sera notamment à l'ordre du jour des débats début décembre entre les chefs d'entreprises et personnalités qualifiées qui composent le Comité d'orientation stratégique des éco-industries (COSEI). ''L'objectif de la consultation est d'échanger avec tous les acteurs concernés, d'améliorer encore le diagnostic établi et de définir, ensemble, les orientations à prendre en matière de technologies vertes, explique le ministère. On a des talents mais il ne faut pas qu'ils partent à l'étranger parce qu'on n'arrive pas à les accompagner, a prévenu Chantal Jouanno à l'occasion de sa visite. Ce document et cette consultation vont nous permettre très concrètement, dans le cadre du grand emprunt, de déterminer les projets prioritaires, a-t-elle souligné. Il faudra mettre de l'argent là où il faut et ne pas s'éparpiller''. Le rapport complet : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_filieres_vertes_document_de_concertation_basse_definition__cle18ad29.pdf Le site de la consultation publique : http://enqueteur.dicom.sg.developpement-durable.gouv.fr/index.php?sid=64932&lang=fr
Dans une étude consacrée aux filières vertes, le Commissariat Général au développement durable (CGDD) a analysé les forces et les faiblesses de 17 filières et a proposé pour chacune d'entre elles des objectifs de développement à moyen et long terme. Le but final étant de proposer une stratégie industrielle ''pertinente'' qui permette de ''maximiser'' l'impact de chaque filière dans la croissance verte française. ''Toutes ces filières ont besoin ...

Bâtiment ; Batterie ; Biocarburant ; Biomasse ; Efficacité énergétique ; Emploi ; Énergie marine ; Éolien ; Étude ; Géothermie ; Marché français ; Offshore ; Potentiel de développement ; Réseau électrique intelligent ; Séquestration CO2 ; Solaire photovoltaïque ; Véhicule alternatif

... Lire [+]

H

- n° 19

Eandis, le gestionnaire du réseau de distribution en Belgique flamande, installera 4 000 compteurs "intelligents" en 2010 dans la commune pilote de Malines, puis 40 000 nouveaux compteurs en 2012. http://www.eandis.be/eandis/client.htm (Cf. p5 : Vers l'intelligence des compteurs et des réseaux, au bénéfice de qui ?)

Belgique ; Compteur électrique ; Électricité renouvelable ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

H

- n° 62

Le vent, comme le soleil, étant aléatoire, une solution comme Smart Grid permet d'en tenir compte en temps réel, ou en fonction de prévisions météo (J-1), afin d'assurer une fourniture continue.

Belgique ; Conférence / Colloque ; Électricité renouvelable ; Outil ; Réseau électrique intelligent ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

V

- n° 438
ISBN 0292-1731

Le monde de l'électricité a énormément changé : ouverture à la concurrence, développement des énergies renouvelables, maîtrise de la consommation énergétique, etc. Autant de facteurs qui se répercutent sur la gestion du réseau de transport. Les années à venir sont déterminantes, le réseau doit s'adapter pour y faire face.

Concurrence ; Électricité renouvelable ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Libéralisation énergétique ; Marché de l'électricité ; Marché français ; Production d'électricité ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; RTE ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

V

- n° 438
ISBN 0292-1731

ERDF va déployer en mars prochain de nouveaux compteurs capables de transmettre des informations de consommation et de puissance aux fournisseurs d'électricité. Permettant une meilleure maîtrise de l'énergie, ces compteurs ouvrent de nouvelles perspectives.

Appareil de mesure ; Compteur électrique ; Consommation d'électricité ; France ; Innovation ; Puissance ; Réseau électrique intelligent

... Lire [+]

V

- n° 120210

Devant un hémicycle presque vide, le 27 janvier dernier, Jean-Louis Borloo, lors d'un débat parlementaire sur la sécurité des réseaux d'approvisionnement en électricité, en appelait à l'intelligence dans les réseaux électriques : ''Dans vingt ans, on ne trouvera rien de plus bête que de se contenter d'appuyer sur un bouton permettant, quelle que soit la forme d'énergie, de faire appel à un mode de production un peu éloigné, et ce en temps réel et en situation standard''. L'objectif premier de ces smart grids est de développer l'interactivité du réseau pour mieux ajuster la consommation à l'offre. D'autant qu'il n'y a pas un, mais plusieurs usages de l'électricité ­ thermiques, mais aussi domestiques spécifiques ­ et dans des secteurs très différents. Les moyens de production eux aussi sont de nature diverse ­ nucléaire, thermique, éolien, hydraulique ­ possédant leurs propres modes de modulation. Les puissances unitaires des unités de productions les plus courantes varient de quelques dizaines de watts pour les dispositifs photovoltaïques décentralisés, à 1.500 MW pour les réacteurs nucléaires les plus importants. Les différentes filières se caractérisent aussi par les caractéristiques temporelles de leur production. Certaines des filières, comme la filière nucléaire PWR (Pressurized Water Reactor), qui, en France, produit 114 Mtep sur un total de 130, sont adaptées à des productions quasiment continues. Du coup, se plaît à souligner le député (Verts) Yves Cochet, ''lorsque la demande est moindre, nous produisons beaucoup trop'', parce que le réseau est surdimensionné pour répondre aux appels de puissance pendant les grands froids : ''il existe une contrainte structurelle sur le système électrique : il faut produire à tout instant autant d'électricité que la demande. Il n'y a en effet que très peu de stockage. La pointe de puissance est le moment de l'année où la demande est la plus importante, à cause du chauffage électrique. C'est cette pointe de puissance qui entraîne un surdimensionnement considérable, même pour quelques heures par an. Nous sommes donc en face d'une contradiction majeure du système électrique français : d'un côté nous avons un parc électronucléaire excédentaire en base ­ lorsque la demande est moindre, nous produisons beaucoup trop ­ et, de l'autre, une demande excédentaire en pointe''. EDF, pilote de la stratégie énergétique française : La revue Global Chance se penche sur cette difficulté. Dans une livraison de janvier 2010, réalisée et éditée conjointement avec l'association négaWatt, la revue propose une analyse fournie du système énergétique français. Selon ses auteurs, le débat sur les orientations énergétiques n'a pas cours. Celui du 27 janvier, à l'Assemblée nationale, a été demandé par le groupe de la Gauche démocrate et républicaine, mais n'a mobilisé qu'une vingtaine de députés. Et à l'issue des trois heures de discussion, bien des questions sont en attente de réponse, qu'il s'agisse du dimensionnement du réseau, des investissements à effectuer pour enfouir les lignes, ou de l'entretien même des réseaux électriques par ERDF pour lesquels le ministre d'Etat a annoncé 1,5 milliard d'euros. Evoquant la récente nomination de Henri Proglio à la tête d'EDF, Jean-Louis Borloo a rassuré les députés : ''Certaines décisions récemment prises sous l'autorité du Premier ministre, car il y a bien un pilote dans l'avion, visent à redéfinir l'intelligence générale du système. La mission confiée au président d'EDF est bien d'atteindre, et de façon immédiate, un coefficient de disponibilité de 85%, contre 76 ou 77% actuellement - ce qui explique en partie que nous devions importer et ne puissions pas exporter. En affirmant que l'Etat doit reprendre son rôle de stratège'' en matière énergétique, le ministre d'Etat a implicitement reconnu que, depuis 1974, date du choc pétrolier, la politique énergétique de la France relève du soutien aux stratégies des grands groupes - EDF, Areva, Total,- plutôt que d'une politique publique. Dans ces conditions, la marge de manoeuvre de la puissance publique semble étroite. Selon Global Chance, le débat est d'une actualité brûlante : ''la très forte centralisation du système et la tension sur les usages crée une grande vulnérabilité de la société française au risque d'une panne géante sur le réseau, qu'elle ait pour origine des difficultés de fonctionnement du parc nucléaire français comme on l'observe en ce début d'hiver, des aléas naturels, une cause accidentelle ou un acte malveillant. Le redimensionnement du réseau et la maîtrise de la demande d'électricité sont des réponses possibles pour renforcer la résilience du système. Mais les indicateurs restent au rouge. Tous les scénarios français depuis 15 ans, du Conseil d'analyse stratégique à la DGEMP, enregistrent une augmentation constante de la part de l'électricité dans la consommation finale d'énergie. La plupart des scénarios tendanciels anticipent une croissance forte de la consommation d'électricité. Le scénario DGEMP anticipe même une accélération de cette tendance. Seul le scénario post-Grenelle anticipe une quasi stabilisation de cette consommation en 2020 aux valeurs actuelles. ''Il convient toutefois de considérer avec une grande précaution les projections proposées par le scénario post-Grenelle dans le secteur de l'électricité, nuancent les auteurs de Global Chance. Celui-ci laisse en effet de côté la question du nucléaire, pourtant centrale dès lors qu'on aborde le secteur électrique en France, mais délibérément exclue de toute discussion dans le cadre du Grenelle de l'environnement. L'hypothèse de référence de ce scénario est (...) le maintien à un niveau constant ou légèrement croissant de la capacité de production nucléaire, via le remplacement en tant que de besoin des réacteurs actuels par des réacteurs EPR. L'arithmétique étant têtue, il est difficile de boucler le bilan électrique français à l'équilibre en maintenant la production nucléaire, tout en développant fortement les renouvelables et en maîtrisant la demande''. Le (non) débat sur la transition énergétique française a encore de beaux jours devant lui.
Devant un hémicycle presque vide, le 27 janvier dernier, Jean-Louis Borloo, lors d'un débat parlementaire sur la sécurité des réseaux d'approvisionnement en électricité, en appelait à l'intelligence dans les réseaux électriques : ''Dans vingt ans, on ne trouvera rien de plus bête que de se contenter d'appuyer sur un bouton permettant, quelle que soit la forme d'énergie, de faire appel à un mode de production un peu éloigné, et ce en temps réel ...

Approvisionnement ; Consommation d'électricité ; Gel / Givre / Froid ; Grenelle de l'environnement ; Intempérie climatique ; Production d'électricité ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; Scénario ; Sécurité ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

V

- n° 736 - p.38 à p.38
ISBN 0750-1552

Si les réseaux électriques doivent être modernisés au moins faudrait-il profiter de l'occasion pour les rendre plus"intelligents". De cela, tous les acteurs de la filière électriques sont convaincus. Reste à savoir comment procéder.

EDF ; Généralité énergie ; Pic de consommation ; Programme européen ; Réseau électrique intelligent

... Lire [+]

V

- n° 38
ISBN 1660-3192

Préparer l'avenir, c'est sortir au plus vite de l'ère éphépmère du pétrole et, d'une manière générale, des énergies fossiles. Or, entre la myopie des Etats et du monde de la finance sur ce chapitre et l'inaptitude des actes individuels seuls à répondre à un défi d'une telle envergure, il y a de la place pour le désespoir... ou pour un vaste mouvement social fondé sur un autre mode de vie et capable d'en faire l'horizon commun.
Préparer l'avenir, c'est sortir au plus vite de l'ère éphépmère du pétrole et, d'une manière générale, des énergies fossiles. Or, entre la myopie des Etats et du monde de la finance sur ce chapitre et l'inaptitude des actes individuels seuls à répondre à un défi d'une telle envergure, il y a de la place pour le désespoir... ou pour un vaste mouvement social fondé sur un autre mode de vie et capable d'en faire l'horizon commun.

Aménagement du territoire ; Commune / Ville ; Généralité énergie renouvelable ; Plan Climat ; Réseau électrique intelligent ; Urbanisme

... Lire [+]

V

- n° 32
ISBN 1633-3004

Un décret daté du 2 septembre a mis fin à l'expérimentation des compteurs numériques "intelligents" Linky et rend obligatoire leur mise en place au 1er janvier 2012. La Fédération Nationale des Autorités et Régies (FNCCR) ou encore l'uFC que Choisir s'alarment de cette décision jugée hâtivee alors que des questions restent encore sans réponse.

Compteur électrique ; Décret ; France ; Réseau électrique intelligent

... Lire [+]

V

- n° 177
ISBN 1148-554X

Les compteurs communicants, électriques et gaz doivent améliorrer à la fois l'information des consommateurs, les conditions de fonctionnement des marchés, ainsi que les coûts des gestionnaires de réseaux, à qualité de service égale, voire supérieure.

Compteur électrique ; Compteur énergie ; Réglementation ; Réseau électrique intelligent

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Réseau électrique intelligent [134]

Généralité énergie renouvelable [37]

France [34]

Réseau électrique [30]

Collectivité locale [27]

Consommation d'électricité [26]

Maitrise De l'Énergie - MDE [22]

Technologie Information Communication - TIC [22]

Bâtiment [21]

Compteur électrique [21]

Innovation [20]

Solaire photovoltaïque [20]

Marché de l'électricité [19]

Production d'électricité [18]

Efficacité énergétique [17]

Politique énergétique [17]

Éolien [16]

Transition énergétique [16]

Technologie [15]

Consommation d'énergie [13]

Distribution de l'électricité [13]

EDF [13]

Emploi [13]

ADEME [12]

Consommateur d'électricité [12]

Réglementation [11]

Stockage de l'énergie [11]

Urbanisme [11]

Ville Intelligente [11]

Batterie [10]

Biomasse [10]

Électricité renouvelable [10]

Marché français [10]

Stockage électricité [10]

Électricité [9]

Entreprise [9]

Europe [9]

Gestionnaire de réseau [9]

Biocarburant [8]

Économie d'énergie [8]

Investissement [8]

Particulier / Ménage [8]

Potentiel de développement [8]

Recherche [8]

Aspect économique [7]

Chiffre clé [7]

Gaz à Effet de Serre / GES [7]

Généralité énergie [7]

Géothermie [7]

Objectif [7]

Production d'énergie [7]

Projet citoyen [7]

Séquestration CO2 [7]

Véhicule électrique [7]

Allemagne [6]

Commune / Ville [6]

Énergie marine [6]

Énergie solaire [6]

Logement [6]

Milieu urbain [6]

Mobilité [6]

Scénario [6]

Transport [6]

#clerinfos [5]

Bâtiment Intelligent - Smart Building [5]

Développement durable [5]

États Unis [5]

Expérimentation [5]

Fournisseur d'électricité [5]

Grenelle de l'environnement [5]

Industrie [5]

Nucléaire [5]

Production decentralisee [5]

Programme de développement [5]

Projet [5]

Secteur industriel [5]

Appareil de mesure [4]

Appel à projet [4]

Aspect financier [4]

Avantage [4]

Belgique [4]

Centrale photovoltaïque [4]

Client / Usager [4]

Commission européenne [4]

Compteur énergie [4]

CRE [4]

Étude [4]

Facture énergétique [4]

Indépendance énergétique [4]

Installation [4]

Livre Blanc [4]

Logiciel [4]

Performance énergétique [4]

Perspective [4]

Pic de consommation [4]

Pile à combustible [4]

Stockage de chaleur [4]

Transport de l'électricité [4]

Aménagement du territoire [3]

Architecte [3]

Autoconsommation [3]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z