F Nous contacter

0

Documents  Technologie | enregistrements trouvés : 457

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 2901
ISBN 0042-126

Le groupe Siemens annonce la mise au point d'un matériaux qui augmente de 66% les performances des cellules photovoltaiques en matériau organique

Cellule photovoltaïque ; Innovation ; Recherche ; Solaire photovoltaïque ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° sup 3197
ISBN 0042-126

Les infrastructures de réseaux de télécommunications doivent gagner en efficacité. Opréateurs et équipementiers se sont emparés du sujet, et inventent des solutions.

Consommation d'énergie ; Facture énergétique ; Industrie ; Matière première ; Secteur industriel ; Technologie ; Télécommunication

... Lire [+]

V

- n° 3041
ISBN 0042-126

1. Le CO2 est mis sous séquestre 2. Les accumulateurs au lithium deviennent XXL 3. Le photovoltaïque coûte moins cher 4. Les plaques photosensibles soufflent le chaud et le froid 5. La pile à combustible promet zéro émission 6. Les raffinerie digèrent les végétaux...

Batterie ; Biocarburant ; Cellule photovoltaïque ; Climatisation solaire ; Innovation ; Pile à combustible ; Raffinerie / Raffinage ; Recherche ; Rendement ; Séquestration CO2 ; Silicium ; Solaire photovoltaïque ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 3140
ISBN 0042-126

Connu en zone montagneuse au voisinage des barrages, le pompage-turbinage peut également servir à réguler la production d'électricité éolienne...en plein mer.

Coût d'investissement ; Électricité renouvelable ; Éolien ; France ; Japon ; Milieu marin ; Offshore ; Pompage-turbinage ; Production d'électricité ; Projet ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 010210

2009 aura donc été une année de forte croissance mais aussi de transition pour le photovoltaïque en France. Après avoir entamé un cycle de croissance remarquable depuis 2007, le secteur photovoltaïque double sa capacité installée en 2009, avec une estimation par les acteurs du secteur de 250 MW en 2009 à comparer aux 105 MW installés en 2008. Le résultat d'une baisse de 30% des prix des modules ! Selon le deuxième rapport de PricewaterhouseCoopers sur l'état de la filière photovoltaïque, la France passe ainsi de la 12e à la 7e position derrière l'Italie et devant la Chine. Les changements réglementaires de ce début d'année devraient se traduire par une croissance moindre mais plus saine en 2010, avec un rééquilibrage à attendre des projets de centrale au sol entre les régions plus ou moins ensoleillées mais un déséquilibre en faveur du sud de la France sur les toitures. Du côté des installateurs et distributeurs, la consolidation risque de se polariser plus tôt que prévu autour de grands acteurs structurés et de petits acteurs locaux. En amont de la filière, les technologies continuent d'évoluer et des ruptures sont attendues, sur fond de prédominance du silicium. L'avenir de ce secteur stratégique dépend aujourd'hui de sa capacité à poursuivre le développement d'un aval structuré et à convertir ce développement en opportunités industrielles pour la France. Année 2010, année de la consolidation : Le marché devrait ainsi trouver en 2010 son rythme de croissance après un fort essor en 2009. « L'arrêté du 12 janvier 2010 devrait, selon notre rapport, améliorer l'attractivité de l'intégration au bâti sans laisser de marge à la spéculation. En 2010, le marché restera solide et ressortira probablement avec une croissance plus modérée, mais aussi plus saine. Sur les cinq prochaines années, nous anticipons une croissance à deux chiffres pour l'ensemble du secteur » commente Alain Calmé, Associé en charge du Conseil en Stratégie chez PricewaterhouseCoopers. Secteur en plein essor, la filière photovoltaïque française devrait compter 15 000 emplois directs en 2012, générés principalement par l'aval de la chaîne de valeur. Justement, dans son ensemble, l'aval risque de se concentrer autour des grands acteurs et des petits acteurs locaux. Pour de nombreux installateurs structurés du secteur, l'année 2010 devrait être celle de la consolidation. Cette consolidation sera impulsée d'une part par la forte croissance de 2009 qui provoque des difficultés de financement, et d'autre part par les ajustements tarifaires qui, couplés à leur rétroactivité à novembre 2009, vont tempérer le marché, limiter sa capacité d'accueil et impacter le chiffre d'affaires de nombreux acteurs. « La physionomie du marché pourrait changer au cours de l'année 2010. De grands groupes regardent le secteur et on devrait ainsi voir arriver de nouveaux entrants soit en accès direct soit via des acquisitions et des partenariats » précise Benjamin Cros, Senior manager, en charge de l'énergie au sein du pôle Conseil en Stratégie de PricewaterhouseCoopers. Le retard industriel : un enjeu stratégique pour la filière française : En matière de technologie, la compétition entre les constructeurs a commencé. Le défi majeur est d'atteindre le plus rapidement possible la parité réseau c'est-à-dire un coût de production du kWh photovoltaïque égal au coût d'achat de l'électricité au détail. La filière silicium et les transitions technologiques attendues devraient aller dans ce sens et soutenir la croissance du secteur amont et la baisse des coûts de production. Dans ce contexte, l'amont français a commencé à se créer une capacité de production, mais accuse un véritable retard en matière de fabrication et d'innovation. « 2009 aura vu une tendance encourageante dans l'amont, avec de nombreux projets de fabrication de modules, qui devrait continuer en 2010 : mais les producteurs français sont toujours peu nombreux, non intégrés et fragiles. On compte un projet dans les couches minces en France contre une quinzaine chez nos voisins d'Outre-Rhin et aucun projet intégré opérationnellement avancé dans le silicium cristallin », constate Benjamin Cros. Selon le 2e rapport de PricewaterhouseCoopers sur l'état de la filière photovoltaïque en France, l'avenir se joue actuellement et dépendra autant du développement de l'amont que des changements réglementaires. Méthodologie : Le « Deuxième rapport de PricewaterhouseCoopers sur l'état de la filière en France » a été publié en février 2010. Il s'agit d'une étude qualitative, basée sur une série de 80 entretiens ciblés conduits auprès d'acteurs du secteur (installateurs, exploitants, organismes financiers, organismes d'audit et de contrôle, bureaux d'études, etc.). Commander l'intégralité (500€) : http://www.pwc.fr/etat-de-la-filiere-photovoltaique-en-france-2009.html
2009 aura donc été une année de forte croissance mais aussi de transition pour le photovoltaïque en France. Après avoir entamé un cycle de croissance remarquable depuis 2007, le secteur photovoltaïque double sa capacité installée en 2009, avec une estimation par les acteurs du secteur de 250 MW en 2009 à comparer aux 105 MW installés en 2008. Le résultat d'une baisse de 30% des prix des modules ! Selon le deuxième rapport de Pricewaterh...

Bureau d'étude ; Diagnostiqueur ; Emploi ; Étude de marché ; Installateur ; International ; Marché français ; Prospective / Prévision ; Puissance installée ; Secteur industriel ; Société d'exploitation ; Société financière ; Solaire photovoltaïque ; Sondage ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 010210

Premier constat, les brevets d'éco-innovation représentent 37 % du total des brevets français publiés en 2009, soit plus de 5 000 brevets. La France est donc particulièrement dynamique dans ce domaine. Deuxième constat, la répartition des brevets d'éco-innovation montre une adéquation de la réponse des industriels aux problèmes d'émission importante de CO2 liés à leur secteur. Pour son étude, l'INPI s'est limité à l'analyse de 2 000 brevets spécifiquement « verts », c'est-à-dire ceux dont l'objet porte directement et uniquement sur les éco-innovations dans l'énergie, les transports, le bâtiment, et la dépollution et pas seulement sur une éventuelle application dans l'éco- innovation. La part de ces "éco-brevets" a été multipliée par 2 entre 2000 et 2009, pour atteindre 15 % du total des brevets français. Si l'on entre dans le détail, les tendances de l'innovation pour la production d'énergie se décline suivant la règle des trois tiers : 1/3 des brevets concerne l'énergie nucléaire, 1/3 l'énergie solaire et l'ensemble des autres types d'énergie représente le tiers restant. Le solaire a ainsi fait l'objet de 85 brevets en 2009 soit trois fois plus qu'en 2000. Parmi les technologies en développement, on note des procédés de fabrication de silicium impur et les cellules solaires organiques à base de polymères. Ainsi, depuis le Grenelle de l'environnement, parmi les technologies les plus dynamiques, on retrouve les cellules photovoltaïques, les moteurs électriques et l'isolation des bâtiments, parmi les technologies en recul on retrouve les biocarburants. Plus récemment le traitement de l'air et la valorisation des déchets marquent sensiblement le pas. De manière plus générale, les technologies en hausse sont le solaire, l'éolien, les propulsions alternatives, l'isolation, le chauffage, le stockage du CO2; les technologies en baisse sont la biomasse, la pile à combustible, le moteur à combustion interne. L'étude complète : http://www.pro-environnement.com/images/PDF/presentation_eco-innovations.pdf
Premier constat, les brevets d'éco-innovation représentent 37 % du total des brevets français publiés en 2009, soit plus de 5 000 brevets. La France est donc particulièrement dynamique dans ce domaine. Deuxième constat, la répartition des brevets d'éco-innovation montre une adéquation de la réponse des industriels aux problèmes d'émission importante de CO2 liés à leur secteur. Pour son étude, l'INPI s'est limité à l'analyse de 2 000 brevets ...

Bâtiment ; Brevet ; Éco-conception ; Étude ; France ; Généralité énergie ; Innovation ; Recherche ; Technologie ; Transport

... Lire [+]

V

- n° 59

BP SOLAR vient de développer un procédé de fabrication du silicium, appelée Mono2, qui augmente l'efficacité des cellules solaires de 5 à 8 %. Ceci se traduit par une réduction substantielle des coûts. Les premiers modules Mono2 seront disponibles aux USA, en 2007.

Cellule photovoltaïque ; Coût de production ; Procédé de fabrication ; Rendement ; Silicium ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 63

EMIX : La société installée dans la Creuse produit depuis cinq ans des lingots de silicium grâce à la technologie brevetée. Pour répondre à la forte demande, EMIX d'investir 2,5 M€ dans l'acquisition de deux nouveaux fours, ce qui portera la capacité de production du site à 45 MW/an. La société qui emploi 25 personnes pour un CA de 3 M€ a engagé par ailleurs un important programme de recherche. Le site d'Emix : http://www.emix.fr/
EMIX : La société installée dans la Creuse produit depuis cinq ans des lingots de silicium grâce à la technologie brevetée. Pour répondre à la forte demande, EMIX d'investir 2,5 M€ dans l'acquisition de deux nouveaux fours, ce qui portera la capacité de production du site à 45 MW/an. La société qui emploi 25 personnes pour un CA de 3 M€ a engagé par ailleurs un important programme de recherche. Le site d'Emix : http://www.emix.fr/

Capacité de production ; Chiffre d'Affaire ; Coût d'investissement ; Emploi ; Limousin ; Recherche ; Silicium ; Technologie ; Usine de fabrication/production

... Lire [+]

V

- n° 74

Au Centre de Valpré-Lyon à Ecully (69), Transénergie a inauguré sa plate-forme pédagogique et démonstrative solaire photovoltaïque de 220 m2 de toiture équipée des principaux composants photovoltaïques disponibles sur le marché. Toutes les technologies sont recensées : monocristallin, polycristallin, amorphe, Cuivre indium sélenium (CIS), Tellurure de Cadmium (CdTe). (cf. aussi Plein soleil n°20 - p2)
Au Centre de Valpré-Lyon à Ecully (69), Transénergie a inauguré sa plate-forme pédagogique et démonstrative solaire photovoltaïque de 220 m2 de toiture équipée des principaux composants photovoltaïques disponibles sur le marché. Toutes les technologies sont recensées : monocristallin, polycristallin, amorphe, Cuivre indium sélenium (CIS), Tellurure de Cadmium (CdTe). (cf. aussi Plein soleil n°20 - p2)

Bricolage/Expérience/Manipulation ; Cadmium Telluride / CdTe ; Centre de démonstration ; Charte qualité ; CIS / Cuivre Indium Selenium ; Expérimentation ; Installateur ; Rhône Alpes ; Silicium amorphe ; Silicum monocristallin ; Silicum polycristallin ; Solaire photovoltaïque ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 8

Dans une précédente tribune, j'appelais les responsables politiques à baisser très rapidement les aides au solaire photovoltaïque (PV), celles-ci risquant de provoquer une « bulle » incontrôlable comme ce fut le cas en Espagne l'an passé. Avec les aides actuelles, les flux financiers correspondant risquent en effet de se chiffrer en dizaines de milliards d'euros pour les seuls engagements des 3 prochaines années. Un rapport du très sérieux Rheinisch-Westfälisches Institut fûr Wirtschaftsforchung (RWI) sur les conséquences réelles du soutien massif apporté au solaire PV (et à l'éolien) en Allemagne depuis quelques années vient compléter et conforter cette analyse. Après avoir rassemblé les données sur les coûts engagés et sur la réduction des émissions de CO2 dus au développement du solaire, l'étude analyse les impacts de la politique allemande (telle que définie par la loi dite EEG [1]) dans cinq domaines : * La protection du climat ; * Le prix de l'électricité ; * Les emplois ; * La sécurité énergétique ; * La promotion de technologies innovantes. Aucune des vertus supposées du système allemand n'échappe à sa critique. Nous en résumons ci-après les points essentiels : 1. La protection du climat Le paradoxe allemand : alors que les ENR remplacent effectivement des énergies fossiles pour la production d'électricité, le « bilan carbone » est quasi nul. Ceci est dû à la coexistence du système d'aides et du European Trading System (ETS) [2] : les producteurs d'électricité renouvelable peuvent vendre leurs permis d'émissions à d'autres « pollueurs », avec comme résultat un transfert des émissions vers ceux-ci [3]. Pire, selon l'étude, l'abondance des permis fait chuter les cours et incite les industriels européens à acheter des permis plutôt qu'à réduire leurs émissions. 2. Le prix de líélectricité L'étude RWI calcule le coût sur 20 ans de la promotion du solaire photovoltaïque (PV) pour les engagements 2000/2010 (en €, 2007) : 53 milliards d'euros (et de 11 à 18 milliards d'euros pour l'éolien). Elle en déduit un surcoût de l'électricité vendue aux consommateurs de 3 % [4]. 3. Les emplois L'étude souligne le nombre élevé d'emplois créés par le développement massif des ENR : 280.000 en 2008, 400.000 prévus d'ici 2020 selon le ministère de l'industrie allemand (BMU). Mais elle note que ces bilans omettent systématiquement les pertes d'emploi liées à la baisse de pouvoir d'achat des ménages et des profits des industriels. Elle cite un certain nombre d'études qui laissent penser que le bilan net ne pourrait être légèrement positif, que si l'industrie allemande arrivait à exporter massivement ses produits [5], ce qui est loin d'être le cas du fait de la très vive concurrence des pays asiatiques, au premier rang desquels la Chine. Elle critique particulièrement la politique de promotion du PV, qui reviendrait, pour la seule année 2008, à créer 48.000 emplois subventionnés à hauteur de 175.000 € chacun. 4. La sécurité énergétique Les ENR devraient normalement réduire les besoins d'énergies fossiles. L'étude conteste cet atout, du fait du caractère intermittent du vent et du soleil. Les centrales thermiques nécessaires en « back up » entraînent des surcoûts de maintenance non négligeables (évalués à 590 millions d'euros en 2006) et, paradoxalement, une augmentation des importations de gaz naturel [6] (dont 36 % provient de Russie, « qui n'a pas convaincu au cours des dernières années qu'elle était un partenaire fiable »). 5. La promotion des technologies innovantes Le soutien aux ENR est censé favoriser les progrès technologiques. L'étude est extrêmement sévère sur ce chapitre, considérant que les tarifs d'achat très élevés, particulièrement pour le solaire PV, favorisent des effets d'aubaine pour les « gros » industriels, et pas du tout pour les « start ups ». Elle note également que la dégressivité des tarifs d'achat, définie dans la loi EEG et destinée à inciter à l'innovation, a l'effet contraire et encourage le développement massif à court terme des technologies éprouvées. Ceci « permet aux industriels de s'assurer pendant 20 ans des revenus aux tarifs favorables actuels, sans avoir à rechercher de nouvelles technologies ». Conclusions de l'étude Après avoir montré les graves défauts du système allemand, l'étude conclut sur trois recommandations : * Eviter la coexistence de deux systèmes, tels que l'ETS et le système EEG. * Privilégier le système ETS, car celui-ci crée une situation permettant aux différents acteurs de rechercher l'optimum économique [7], ce qui n'est pas le cas du système allemand actuel. * Investir dans la recherche et développement : « dans les phases de démarrage de technologies non compétitives, il est plus efficace d'investir dans la R&D que de promouvoir la production de masse ». De toute évidence, les mêmes recommandations sont valables pour la France. Les avatars espagnol et allemand doivent nous permettre d'éviter de commettre les mêmes erreurs. Il est urgent que nos responsables politiques en prennent conscience. [1] Cette loi régissant le développement des énergies renouvelables a été révisée en octobre 2008 par des amendements, notamment pour l'éolien et le PV, d'application au 1er janvier 2009. [2] Rappelons que les rejets de CO2 par les industries les plus polluantes font l'objet de « permis de rejets » négociables sur un « marché carbone » européen, líETS. [3] Paradoxe déjà relevé dans un article de Der Spiegel dans son numéro du 10 février 2009. [4] Selon nos recoupements, environ 5 €/MWh [5] Les auteurs citent une étude commanditée par le BMU qui conclut que le bilan net pourrait être de 56.000 emplois créés d'ici 2020, à condition que l'exportation joue à plein. [6] Cet argument n'est pas expliqué : peut-être est-ce dû au fait que les centrales au charbon se prêtent mal à la reprise en secours rapide nécessaire pour faire face aux caprices de l'éolien ? [7] L'étude cite le rapport 2007 de l'Agence Internationale de l'Energie (OCDE), qui recommande à l'Allemagne de chercher d'autres moyens que les tarifs d'achat élevés pour promouvoir le solaire PV, et rappelle « que le gouvernement devrait toujours rechercher les moyens les plus efficaces... » Pierre Bacher, ancien élève de polytechnique, est l'auteur de « L'énergie en 21 questions » - édition Odile Jacob (2007), membre du conseil scientifique de Sauvons le Climat et éditorialiste à l'Espace Veille de Techniques de l'ingénieur."
Dans une précédente tribune, j'appelais les responsables politiques à baisser très rapidement les aides au solaire photovoltaïque (PV), celles-ci risquant de provoquer une « bulle » incontrôlable comme ce fut le cas en Espagne l'an passé. Avec les aides actuelles, les flux financiers correspondant risquent en effet de se chiffrer en dizaines de milliards d'euros pour les seuls engagements des 3 prochaines années. Un rapport du très sérieux ...

Aide financière ; Allemagne ; Approvisionnement ; Bilan carbone ; Changement climatique ; Emploi ; Éolien ; Espagne ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Innovation ; Permis d'émission - Droit à polluer ; Politique énergétique ; Prix de l'electricité ; Rapport ; Résultat / Conséquence ; Sécurité ; Solaire photovoltaïque ; Tarif d'achat ; Technologie

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Fondée par l'entrepreneur Denis Payre la start-up Nature & People First repose sur une technologie parfaitement fiable et durable: les STEP (Station de Transfert d'Energie par Pompage), une « batterie » gravitaire.

Technologie ; Ingénieur ; Stockage de l'énergie ; Éolien ; Énergie solaire ; Station de Transfert d'Energie par Pompage - STEP ; Batterie

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le ministère de l'Energie et du Développement Durable a annoncé deux nouveaux lauréats de l'appel à projets pour des fermes pilotes d'éoliennes flottantes en Méditerranée. Ils rejoignent les deux autres vainqueurs de cet été. Quatre technologies vont ainsi être testées.

Éolien ; Technologie ; Éolienne ; Ingénieur ; Eolien en mer ; Appel d'offre

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le ministère de l'Environnement et de l'Energie lance un appel d'offres "pour les technologies solaires innovantes, dont la route solaire", a annoncé jeudi Ségolène Royal à Grenoble lors d'un déplacement sur la transition énergétique.

Technologie ; Appel d'offre ; Ingénieur ; Énergie solaire ; Innovation

... Lire [+]

V

- n° 155
ISBN 1624-7876

"Dans le contexte actuel, la récupération d'énergie ""gratuite"" pour la transformer en électricité retrouve un intérêt certain. Et parmi les pistes, la thermoélectricité, dont les effets ont été découverts durant le XIXè siècle, fait désormais l'objet de nombreux travaux. Il s'agit, ni plus ni moins, de créer de l'électricité à partir d'une source de chaleur disponible. Ex. des vitres qui transforment la chaleur en électricité."
"Dans le contexte actuel, la récupération d'énergie ""gratuite"" pour la transformer en électricité retrouve un intérêt certain. Et parmi les pistes, la thermoélectricité, dont les effets ont été découverts durant le XIXè siècle, fait désormais l'objet de nombreux travaux. Il s'agit, ni plus ni moins, de créer de l'électricité à partir d'une source de chaleur disponible. Ex. des vitres qui transforment la chaleur en électricité."

Chaleur ; Vitrage ; Production d'électricité ; Recherche ; Recupération de la chaleur ; Technologie

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Technologie [457]

Solaire photovoltaïque [124]

Recherche [113]

Innovation [85]

Généralité énergie renouvelable [79]

Europe [73]

France [69]

Politique énergétique [68]

Bâtiment [65]

Éolien [55]

Production d'électricité [53]

Perspective [51]

Cellule photovoltaïque [50]

Coût d'investissement [48]

Projet [48]

Allemagne [45]

Généralité énergie [45]

Rendement [43]

Réalisation [42]

Solaire thermique [40]

Énergie solaire [36]

Industrie [36]

International [36]

Programme européen [35]

Biomasse [34]

Marché mondial [34]

Consommation d'énergie [33]

Efficacité énergétique [33]

Potentiel de développement [32]

Biocarburant [31]

Donnée économique [30]

Module photovoltaïque [30]

Couche mince [28]

Impact environnemental [28]

Performance énergétique [28]

Économie d'énergie [27]

Emploi [27]

Puissance installée [27]

Silicium [27]

Aide financière [26]

Géothermie [26]

Maitrise De l'Énergie - MDE [26]

Nucléaire [26]

Pile à combustible [26]

ADEME [25]

Energie hydraulique [25]

Entreprise [25]

Expérimentation [25]

Gaz à Effet de Serre / GES [25]

Programme de développement [25]

Installation [24]

Objectif [24]

Secteur industriel [24]

Biogaz [23]

Chiffre clé [23]

Collectivité locale [23]

Concentrateur solaire [23]

Coût de production [23]

Hydrogène [23]

Transport [23]

Chauffage [22]

Intégration architecturale [22]

Production d'énergie [22]

Aspect financier [21]

Développement durable [21]

Réseau électrique [21]

Bois énergie [20]

Éolienne [20]

Marché européen [20]

Offre et demande [20]

Energie fossile [19]

Énergie marine [19]

Financement [19]

Marché français [19]

Pompe à chaleur [19]

Principe de fonctionnement [19]

Réglementation [19]

Tarif d'achat [19]

Espagne [18]

Logement [18]

Marché énergétique [18]

Scénario [18]

Budget [17]

Ile de France [17]

Laboratoire [17]

Offshore [17]

Rhône Alpes [17]

Cogénération [16]

Déchet [16]

Électricité [16]

Réserve / Ressource energétique [16]

Schéma de principe [16]

Aspect historique [15]

Charbon [15]

Consommation d'électricité [15]

Électricité renouvelable [15]

Environnement [15]

Étude [15]

Fabricant [15]

Formation [15]

Gaz naturel [15]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z