F Nous contacter

0

Documents  Agriculteur | enregistrements trouvés : 154

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 371

Le dispositif sera capable de produire 4,5 Mégawatts par an et d'alimenter ainsi une ville de 4 000 habitants. Sa particularité réside dans le fait que les panneaux photovoltaïques ne sont pas posés sur un toit, mais constituent le toit. Son propriétaire, un agriculteur, compte amortir ce projet de 20 millions d'euros sur une douzaine d'années en revendant sa production d'énergie à Electricité de Strasbourg (ES).
Le dispositif sera capable de produire 4,5 Mégawatts par an et d'alimenter ainsi une ville de 4 000 habitants. Sa particularité réside dans le fait que les panneaux photovoltaïques ne sont pas posés sur un toit, mais constituent le toit. Son propriétaire, un agriculteur, compte amortir ce projet de 20 millions d'euros sur une douzaine d'années en revendant sa production d'énergie à Electricité de Strasbourg (ES).

Agriculteur ; Alsace ; Centrale photovoltaïque ; Coût d'investissement ; Électricité renouvelable ; Fournisseur d'électricité ; Grande puissance ; Intégration architecturale ; Milieu agricole ; Projet ; Record

... Lire [+]

V

- n° 575

Inauguré le 2 juillet dernier, le nouveau bâtiment intègre en effet une toiture photovoltaïque de 170 m2 comprenant quelque 120 panneaux pour une puissance totale de 21 kWc. L'installation, réalisée par la société SUNNCO GC, filiale du groupe SUNNCO dédiée aux professionnels, devrait produire pas moins de 24 MWh, assurant un revenu additionnel de 13 680 euros par an à l'agriculteur sur les vingt prochaines années.©SUNNCO
Inauguré le 2 juillet dernier, le nouveau bâtiment intègre en effet une toiture photovoltaïque de 170 m2 comprenant quelque 120 panneaux pour une puissance totale de 21 kWc. L'installation, réalisée par la société SUNNCO GC, filiale du groupe SUNNCO dédiée aux professionnels, devrait produire pas moins de 24 MWh, assurant un revenu additionnel de 13 680 euros par an à l'agriculteur sur les vingt prochaines années.©SUNNCO

Agriculteur ; Batiment agricole ; Intégration architecturale ; Midi Pyrénées ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 583

Inauguré le 2 juillet dernier, le nouveau bâtiment intègre en effet une toiture photovoltaïque de 170 m2 comprenant quelque 120 panneaux pour une puissance totale de 21 kWc. L'installation, réalisée par la société SUNNCO GC, filiale du groupe SUNNCO dédiée aux professionnels, devrait produire pas moins de 24 MWh, assurant un revenu additionnel de 13 680 euros par an à l'agriculteur sur les vingt prochaines années.
Inauguré le 2 juillet dernier, le nouveau bâtiment intègre en effet une toiture photovoltaïque de 170 m2 comprenant quelque 120 panneaux pour une puissance totale de 21 kWc. L'installation, réalisée par la société SUNNCO GC, filiale du groupe SUNNCO dédiée aux professionnels, devrait produire pas moins de 24 MWh, assurant un revenu additionnel de 13 680 euros par an à l'agriculteur sur les vingt prochaines années.

Agriculteur ; Batiment agricole ; Exploitation agricole ; Midi Pyrénées ; Milieu agricole ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 3 hors serie
ISBN 0295-5873

Le cadre juridique applicable à la production d'énergie solaire s'est considérablement renforcé depuis quelques mois. C'est en réalité une véritable pluie de textes écrits ou en cours d'élaboration qui vient transformer en profondeur les conditions de création et d'exploitation de ces infrastructures énergétiques. Trois thèmes majeurs émergent: les continuités écologiques, l'urbanisme et le dispositif tarifaire.
Le cadre juridique applicable à la production d'énergie solaire s'est considérablement renforcé depuis quelques mois. C'est en réalité une véritable pluie de textes écrits ou en cours d'élaboration qui vient transformer en profondeur les conditions de création et d'exploitation de ces infrastructures énergétiques. Trois thèmes majeurs émergent: les continuités écologiques, l'urbanisme et le dispositif tarifaire.

Agriculteur ; Code de l'Urbanisme ; Député / Sénateur ; Énergie solaire ; Éolien ; Exploitation agricole ; Généralité énergie renouvelable ; Gisement forestier ; Milieu agricole ; Milieu rural ; Producteur ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 170909

Le 10 septembre dernier, ont commencé les travaux de construction d'une usine de méthanisation sur le territoire de la communauté de communes du Mené dans les Côtes d'Armor. Baptisé Geotexia, le projet a été initié par des habitants regroupés au sein de l'association Mené Initiatives Rurales. Il a très vite reçu l'appui des 32 agriculteurs de la coopérative CUMA Mené Energie en manque de place pour l'épandage de leurs effluents. Ces derniers, épaulés par l'Association d'Initiatives Locales pour l'Energie et l'Environnement et l'Ademe, ont à leur tour réussi à convaincre les industries agroalimentaires de la région de traiter ensemble leurs effluents et co-produits. Après 10 ans de montage technique et administratif, de réunions publiques et de discussions avec les associations de protection de l'environnement et les riverains, la réflexion aboutit aujourd'hui à la construction d'une usine de méthanisation capable d'accueillir à la fois des déchets organiques d'origines agricoles, municipales et industrielles. Au total, l'usine Géotexia accueillera 75.000 tonnes de déchets dont 35.000 tonnes de lisiers et 40.000 tonnes de matières d'agro-industries et de collectivités. Ces déchets seront mélangés dans un méthaniseur. L'unité de traitement permettra de valoriser les déchets sous forme de biogaz qui alimentera deux turbines de production d'électricité de 1,3 MW. Cette électricité sera revendue à EDF et injectée sur le réseau. Le résidu de la méthanisation (digestat) sera ensuite centrifugé. La partie solide sera valorisée sous forme de compost. Au final, l'unité de traitement devrait en produire 7.000 tonnes par an. La partie liquide (3.000 tonnes par an) sera quant à elle épurée sur place. Avec une teneur en nitrates inférieure à 10 mg/l, cette eau devrait servir à irriguer 14 hectares de cultures énergétiques pérennes, principalement des taillis à très courte rotation de saule. Ces plantations serviront à l'alimentation de chaufferies bois industrielles locales. Le projet Geotexia est porté par trois actionnaires regroupés au sein d'une société du même nom Geotexia Mené : la Cuma Mené Energie (34%), le groupe IDEX (32%) qui sera également l'exploitant de l'usine et la Caisse des dépôts et consignations (34%). 14,6 millions d'euros sont nécessaires à la réalisation de l'usine. L'Ademe, l'Agence de l'eau et le Feder subventionnent le projet à hauteur de 29% des investissements. Le reste sera financé par l'emprunt (Crédit agricole, Crédit Mutuel de Bretagne, OSEO et le Crédit Coopératif). Le Conseil Régional de Bretagne et le Conseil Général des Côtes d'Armor ont garanti les emprunts à hauteur de 1 million d'euros et la communauté de communes du Mené a cédé le terrain de construction à Géotexia. L'exploitation du site débutera en mai 2011 pour un chiffre d'affaires prévisionnel de 4 millions d'euros avec 4 salariés au démarrage. La méthanisation collective encore rare en France : L'usine Geotexia sera l'une des premières en France à mettre en application le principe de la « méthanisation collective » ou « centralisée ». Outre les avantages intrinsèques à la méthanisation que sont la production d'énergie renouvelable, la limitation des émissions de gaz à effet de serre et notamment du méthane et le retour au sol de la matière organique, la méthanisation collective est particulièrement intéressante pour les élevages et entreprises de petite et moyenne taille, pour lesquelles une solution individuelle performante est hors de portée financière. Les économies d'échelle qu'elle permet améliorent la rentabilité économique des projets, l'un des principaux freins au développement de la méthanisation en France. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que ces installations sont des équipements industriels qui peuvent avoir des impacts sur leur environnement au même titre qu'une usine de traitement classique. La mutualisation des déchets va souvent de pair avec des installations de grandes tailles qui nécessitent les autorisations adéquates et par conséquent des montages administratifs plus longs. Une taille conséquente peut également inquiéter les riverains. Un projet similaire prévu en 2004 à Lannilis dans le Finistère a d'ailleurs été avorté face à la colère des habitants. Cette usine aurait traité plus du double de lisier et de déchets que ce qui est prévu pour Géotexia. Près d'une soixantaine d'agriculteurs y étaient associés.
Le 10 septembre dernier, ont commencé les travaux de construction d'une usine de méthanisation sur le territoire de la communauté de communes du Mené dans les Côtes d'Armor. Baptisé Geotexia, le projet a été initié par des habitants regroupés au sein de l'association Mené Initiatives Rurales. Il a très vite reçu l'appui des 32 agriculteurs de la coopérative CUMA Mené Energie en manque de place pour l'épandage de leurs effluents. Ces derniers, ...

Actionnaire / Action ; Agriculteur ; Agroalimentaire ; Biogaz ; Bretagne ; Chaufferie bois ; Collectivité locale ; Commune / Ville ; Concertation sociale ; Coopérative ; Coproduit / Sous-produit ; Coût d'investissement ; Déchet ; Déchet agricole ; Déchet industriel ; Déchet ménager ; Déchet organique ; Effluent ; Exploitation ; Industrie ; Installation collective ; Lisier / Excrément animal ; Production d'électricité ; Réalisation ; Société d'exploitation ; Tailli Courte Rotation - TCR / TTCR ; Turbine à gaz ; Usine de méthanisation

... Lire [+]

V

- n° 446

Convaincu du rôle décisif des agriculteurs dans la modernisation des ressources énergétiques, Monsieur Hernandes voit dans le «choix judicieux» du photovoltaïque une occasion unique de valoriser ses infrastructures existantes tout en bénéficiant de retombées financières immédiates et durables dues à la production d'électricité. Dans le contexte difficile que traverse le monde agricole, tributaire des fluctuations du marché de l'énergie, ce concept photovoltaïque permet aux agriculteurs d'entrevoir de nouvelles perspectives économiques, de maintenir les emplois sur leurs exploitations et de garantir la pérennité de leur activité. La société SUNNCO GC s'est vue confier l'intégralité de l'installation des panneaux photovoltaïques sur leurs bâtiments. Le premier bâtiment réservé à l'habitation représente une surface de toiture de 240 m2, équipée de 156 modules photovoltaïques monocristallins. Le second bâtiment destiné à entreposer le matériel agricole comprend 36 modules photovoltaïques monocristallins sur une surface de toiture de 60 m2. Cet aménagement procure une puissance totale de 33 600 Wc (33,6 kWc), ce qui permet au final d'obtenir une production électrique annuelle de 36 MWh, ce qui équivaut à la consommation énergétique d'une quinzaine de foyers. Comparativement à une centrale à énergie fossile, une réalisation de cette envergure entraîne une réduction d'émission de CO2 équivalente au rejet de dioxyde de carbone d'une voiture effectuant 20 000 km par an.
Convaincu du rôle décisif des agriculteurs dans la modernisation des ressources énergétiques, Monsieur Hernandes voit dans le «choix judicieux» du photovoltaïque une occasion unique de valoriser ses infrastructures existantes tout en bénéficiant de retombées financières immédiates et durables dues à la production d'électricité. Dans le contexte difficile que traverse le monde agricole, tributaire des fluctuations du marché de l'énergie, ce ...

Agriculteur ; Aquitaine ; Batiment agricole ; Caractéristique technique ; Chiffre clé ; Milieu agricole ; Puissance installée ; Réalisation ; Silicum monocristallin ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

photovoltaïque, biogaz | AGRAVALOR 1/12/10

Article

XXXXX

V

- n° 190
ISBN 1259-3125

Dans l'éolien, le biogaz, le photovoltaïque ou la biomasse, le monde agricole a des atoutsà faire valoir ( surfaces, matières premières...). Et beaucoup à gagner, en termes de complément de revenus notamment. mais les signaux politiques ne sont pas au vert. Le Gouvernement vient de suspendre l'obligation d'achat de l'électricité photovoltaïque jusqu'à la fin du mois de mars, et le nouveau tarif d'achat pour biogaz se fait toujours attendre. Même si la situation se débloque, les agriculteurs aussi savent qu'ils devront s'organiser pour garder la main sur la valeur ajoutée de cette nouvelle source de revenus.
Dans l'éolien, le biogaz, le photovoltaïque ou la biomasse, le monde agricole a des atoutsà faire valoir ( surfaces, matières premières...). Et beaucoup à gagner, en termes de complément de revenus notamment. mais les signaux politiques ne sont pas au vert. Le Gouvernement vient de suspendre l'obligation d'achat de l'électricité photovoltaïque jusqu'à la fin du mois de mars, et le nouveau tarif d'achat pour biogaz se fait toujours attendre. Même ...

Agriculteur ; Biogaz ; Éolien ; Exploitation agricole ; Généralité énergie renouvelable ; Réglementation ; Solaire photovoltaïque ; Tarif d'achat ; Tarif réglementé

... Lire [+]

V

- n° 727
ISBN 0750-1552

"L'heure du biogaz a-t-elle enfin sonné ? Confortée par le Grenelle, cette énergie renouvelable a son rôle à jouer dans la production de chaleur destinée aux bâtiments. Si le monde agricole suscite quelques espoirs de développement à moyen terme, la possible injection de biogaz épuré dans le réseau pourrait également permettre à la production nationale de franchir un cap. La production de biogaz devrait bientôt avoir un droit de cité dans la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement. De nouvelles rubriques sont en cours de finalisation, notamment pour la méthanisation agricole. Exemple d'un projet pour chauffer un hameau au biogaz agricole : portée par deux frères agriculteurs, l'unité de méthanisation du Gaec ""Les Châtelet"" implantée sur la commune de Gruffy (74) traitera 3 200 t de déchets organiques par an, fera fonctionner un moteur de cogénération et alimentera un petit réseau de chaleur du hameau."
"L'heure du biogaz a-t-elle enfin sonné ? Confortée par le Grenelle, cette énergie renouvelable a son rôle à jouer dans la production de chaleur destinée aux bâtiments. Si le monde agricole suscite quelques espoirs de développement à moyen terme, la possible injection de biogaz épuré dans le réseau pourrait également permettre à la production nationale de franchir un cap. La production de biogaz devrait bientôt avoir un droit de cité dans la ...

Agriculteur ; Biogaz ; CET - Centre d'Enfouissement Technique ; Chaudière biogaz ; Cogénération biogaz ; Déchet ménager ; Déclaration ; Effluent ; Grenelle de l'environnement ; ICPE - Installation Classée Protection Environnement ; Injection réseau ; Installation classée ; Milieu agricole ; Milieu rural ; Moteur biogaz ; Principe de fonctionnement ; Production d'électricité ; Production de chaleur ; protection environnement ; Réalisation ; Réglementation ; Réseau de chaleur ; Réseau de gaz ; Rhône Alpes ; Schéma de principe ; Station d'épuration ; Tarif d'achat ; Usine de méthanisation

... Lire [+]

V

- n° 160709

Depuis 2006, la Chambre d'agriculture de l'Ariège (09) encourage les agriculteurs à produire de l'énergie solaire photovoltaïque, leur permettant de diversifier leurs revenus, malgré l'ampleur des investissements de départ. Cette électricité est en effet revendue à EDF à un prix de rachat indexé et garantie pendant 20 ans, ce qui permet au producteur d'amortir sa centrale photovoltaïque en 10 ans, explique la Chambre d'agriculture de l'Ariège. Soit en moyenne 24.000 euros/an/exploitation pour une centrale photovoltaïque d'environ 300 m2. La Chambre d'agriculture de l'Ariège prend ainsi en charge l'ensemble des démarches administratives que suppose ce type de projet photovoltaïque - de la formation à la mise en place des panneaux - et gère leur installation dans le cadre de commandes groupées. Un succès grandissant : 55 projets qui ont été engagés en 2008, et ont bénéficié d'une subvention européenne FEDER à hauteur de 10% de leur investissement, concernent l'équipement de 62 bâtiments en panneaux solaires, soit 21.000 m2 de panneaux (36 kWc en moyenne par exploitation). Si l'investissement moyen est de l'ordre de 180.000 € par exploitation, la production d'électricité des 55 exploitants devrait au total représenter 3 millions de KWh par an, soit la fourniture en électricité de 750 foyers (hors chauffage). Concernant les achats groupés qui permettent de négocier les prix, selon David Brus, technicien à la Chambre d'agriculture en charge du photovoltaïque, trois entreprises ont été retenues dans le cadre de l'installation groupée de centrales photovoltaïques : Energy Prod (Pamiers), Groupe Fauché (Montauban) et AE 3000 (Perpignan). Concrètement, les poses de panneaux des 55 porteurs de projets ont vu le jour en 2009. Le Préfet de l'Ariège a ainsi inauguré le 17 juin le toit solaire photovoltaïque de Jean Mistou à Saverdun, dont les 268 m2 de panneaux ont été raccordés en mai dernier. Ce polyculteur éleveur a investi 195 000 euros HT (dont 175.279 euros HT pour les panneaux) dans un bâtiment neuf de stockage de matériel (bipente, 410 m2) et des panneaux monocristallins sur la toiture. M. Mistou table sur une production de 40.000 Kwh/an et un retour sur investissement de 11 ans. Forte de l'intérêt des agriculteurs ariégeois au photovoltaïque, la Chambre d'Agriculture a lancé une seconde vague de projets en 2009. Plus de 130 agriculteurs ont suivi une journée de formation et 90 porteurs de projets ont démarré les démarches et les perspectives sont encourageantes : la totalité des projets engagés sur les 2 années 2008 et 2009 devrait aboutir à l'installation de 7 hectares et produire l'équivalent de la consommation électrique hors chauffage de 2.000 foyers, souligne la Chambre d'agriculture. A l'instar de celle de l'Ariège, la chambre régionale d'agriculture d'Alsace a lancé le 30 juin un observatoire du photovoltaïque pour aider les exploitants de la région à équiper leurs bâtiments de panneaux solaires, en échangeant leurs expériences. Avec 300.000 m2 installés sur 250 projets (pour près de 3,5 millions d'euros d'investissement) et 150 autres en gestation, les agriculteurs alsaciens sont les champions de France en photovoltaïque, a indiqué à l'AFP Jean-Paul Bastian, président de la chambre régionale d'agriculture. Depuis deux mois, est notamment mise en service à Weinbourg (Bas-Rhin), la plus grande unité de production photovoltaïque intégrée à des bâtiments agricoles, d'une capacité de 4,5 MW, pouvant fournir de l'électricité à une commune de 4.000 habitants. L'objectif de cet observatoire est de fédérer les compétences régionales en matière de photovoltaïque agricole, de réaliser un inventaire comparatif des installations et d'apporter conseils aux agriculteurs. http://sd1.cra-mp.org/ca09/ca09spip/spip.php?rubrique135 (cf. Environnement Magazine n°1679 - juillet/août 2009 - p. 16)
Depuis 2006, la Chambre d'agriculture de l'Ariège (09) encourage les agriculteurs à produire de l'énergie solaire photovoltaïque, leur permettant de diversifier leurs revenus, malgré l'ampleur des investissements de départ. Cette électricité est en effet revendue à EDF à un prix de rachat indexé et garantie pendant 20 ans, ce qui permet au producteur d'amortir sa centrale photovoltaïque en 10 ans, explique la Chambre d'agriculture de l'Ariège. ...

Agriculteur ; Alsace ; Appel d'offre ; Batiment agricole ; Collectivité locale ; Coût d'investissement ; Démarche administrative ; Fonds Européen Développement Régional - Feder ; Groupement d'achat ; Midi Pyrénées ; Milieu agricole ; Programme de développement ; Réalisation ; Recensement / Inventaire ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

GROUPEMENT D'ACHAT | SILENCE 1/06/02

Article

XXXXX

V

- n° 284
ISBN 0756-2640

Agriculteur ; Chauffe eau solaire

... Lire [+]

V

- n° 83
ISBN ref : 4794

En bretagne, les couts énergétique représentent 30 à 40% pour les cultures maraichères. 3 chaufferies ont été mises en place pour réduire ces coûts.

Agriculteur ; Bretagne ; Chaufferie bois ; Milieu agricole

... Lire [+]

V

- n° 600
ISBN 1267-0545

Les CTE et les agriculteurs permettent aux élus d'instaurer une politique environnement à l'échelle d'un bassin versant ou d'un territoire. Attention toutefois à deux travers : les CTE ne proposent pas d'outils nouveaux et , pour être efficaces, ils ne doivent pas être utilisés comme une pompe à subventions

Agriculteur ; Aménagement du territoire ; Permis d'exploiter

... Lire [+]

V

- n° 151
ISBN 0295-5873

Le moissonneur du vent : dans la marne l'eolienne de 1,5 MW de l'agriculteura été couplée au réseau en septembre les differents projets francais et européens

Agriculteur ; Éolien ; France ; Ile de France

... Lire [+]

V

- n° 152
ISBN 0295-5873

Le syndicat des énergies renouvelables a signé ele 24 octobre 2002, un protocole d'accord avec l'APCA et la FNSEA pour développer la production d'électricité éolienne sur des terres agricoles.

Agriculteur ; Éolien

... Lire [+]

V

- n° 224
ISBN 0986-2943

Une charte de déontologie est un argument que la FEE pourra opposer à ceux qui contestent l'implantation des parcs .

Agriculteur ; Belfort ; Éolien

... Lire [+]

V

- n° 674
ISBN 1267-0545

Cotes d'amor : Le conseil général finace à hauteur de 20% l'acquisition, par les agriculteurs, de chaudières à bois individuelles à alimentation automatique. Il finace aussi l'acquisition de déchiqueteuses par les entreprises de travaux agricoles et les cumas.

Agriculteur ; Aide financière ; Bois énergie ; Bretagne ; Chaudière automatique ; Chaudière bois ; Conseil général ; Coopérative ; Déchiqueteuse / Broyeur ; Milieu agricole

... Lire [+]

BIOCARBURANT | CIV'INFO 3/10/03

Article

XXXXX

V

- n° 44
ISBN 1765-3983

90 tonnes devraient être pressés dans le courant de l'hiver

Agriculteur ; Biocarburant ; Milieu agricole ; Pays de la Loire

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Agriculteur [154]

Milieu agricole [69]

Réalisation [42]

Solaire photovoltaïque [32]

Biogaz [27]

Exploitation agricole [27]

Généralité énergie renouvelable [25]

Coopérative [24]

France [24]

Biocarburant [23]

Collectivité locale [23]

Méthanisation [22]

Bois énergie [21]

Éolien [20]

Bretagne [18]

Biomasse [16]

Batiment agricole [15]

Gaz à Effet de Serre / GES [14]

Pays de la Loire [14]

Consommation d'énergie [13]

Huile végétale [13]

Tarif d'achat [13]

ADEME [12]

Aide financière [12]

Europe [12]

Chaudière bois [11]

Investissement collectif [11]

Particulier / Ménage [11]

Réglementation [11]

Réseau de chaleur [11]

Rhône Alpes [11]

Chauffe eau solaire [10]

Chiffre clé [10]

Élevage animal [10]

Midi Pyrénées [10]

Politique énergétique [10]

Programme de développement [10]

Société / Compagnie [10]

Coût d'investissement [9]

Économie d'énergie [9]

Entreprise [9]

Production d'électricité [9]

Transport [9]

Chaufferie bois [8]

Effluent [8]

Engin agricole [8]

Industrie [8]

Investissement local [8]

Lisier / Excrément animal [8]

Milieu rural [8]

Projet [8]

Basse Normandie [7]

Bois déchiqueté / Plaquette [7]

Carburant [7]

Centrale photovoltaïque [7]

Centre [7]

Chauffage [7]

CO2 / Dioxyde de carbone [7]

Colza [7]

Culture énergétique [7]

Déchet [7]

Installateur [7]

Maitrise De l'Énergie - MDE [7]

Puissance installée [7]

Usine de fabrication/production [7]

Allemagne [6]

Alsace [6]

Aménagement du territoire [6]

Approvisionnement [6]

Céréale [6]

Commune / Ville [6]

Déchet agricole [6]

Déchet organique [6]

Éthanol [6]

Exploitation [6]

Fournisseur / Distributeur [6]

Généralité énergie [6]

Parc éolien [6]

Potentiel de développement [6]

Scénario [6]

Aspect économique [5]

Bâtiment [5]

Champagne Ardenne [5]

Changement climatique [5]

Chauffage bois [5]

Déchet ménager [5]

Diagnostic [5]

Donnée économique [5]

Gisement forestier [5]

Impact environnemental [5]

Maraîcher / serre [5]

Poitou Charentes [5]

Production d'énergie [5]

Production de chaleur [5]

Recherche [5]

Solaire thermique [5]

Transition énergétique [5]

Usine de méthanisation [5]

Valorisation des déchets [5]

Agroalimentaire [4]

Aquitaine [4]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z