F Nous contacter

0

Documents  International | enregistrements trouvés : 771

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

BIBLIOGRAPHIE EN LIGNE
Quelques références pour la formation initiale et continue

Bibliographie ; Généralité énergie ; Formation ; Politique énergétique ; Massive Open Online Course - MOOC ; International

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
A perte de vue, le soleil se reflète sur 130 000 panneaux solaires. Nous entendons encore quelques coups de pioche, et les premiers bourdonnements des transformateurs qui permettront, d'ici quelques jours, d'injecter l'électricité solaire produite à Zagtouli sur le réseau national burkinabé. C'est sur ce site de 55 hectares, situé à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Ouagadougou, que la première centrale photovoltaïque du pays doit être mise en service d'ici quelques jours. Dotée d'une puissance de 33 MW crête, c'est la plus grande d'Afrique de l'Ouest. Elle représente une fierté et un espoir pour les Burkinabés.
ARTICLE EN LIGNE
A perte de vue, le soleil se reflète sur 130 000 panneaux solaires. Nous entendons encore quelques coups de pioche, et les premiers bourdonnements des transformateurs qui permettront, d'ici quelques jours, d'injecter l'électricité solaire produite à Zagtouli sur le réseau national burkinabé. C'est sur ce site de 55 hectares, situé à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Ouagadougou, que la première centrale photovoltaïque du ...

Burkina Faso ; International ; Généralité énergie renouvelable

... Lire [+]

V

- n° 18

Le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) s'est mis en quête des meilleurs sites possibles pour développer les énergies solaire et éolienne dans 13 pays en développement (tels que le Brésil, la Chine et plusieurs pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud). Objectif : faciliter les opérations des investisseurs qui se montreraient intéressés par les énergies renouvelables. Ce projet de recensement, baptisé SWERA, est financé par l'ONU, le Global Environment Facility (GEF) et la Banque Mondiale. Les résultats seront disponibles sur Internet à l'adresse : www.unep.org
Le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) s'est mis en quête des meilleurs sites possibles pour développer les énergies solaire et éolienne dans 13 pays en développement (tels que le Brésil, la Chine et plusieurs pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud). Objectif : faciliter les opérations des investisseurs qui se montreraient intéressés par les énergies renouvelables. Ce projet de recensement, baptisé SWERA, est financé par ...

Généralité énergie renouvelable ; International ; Pays En Développement ; Programme d'action

... Lire [+]

V

- n° 29 - p. 4 à 4

L'agence Internationale de l'Energie (AIE) pointe les aides publiques octroyées aux énergies fossiles: 312 milliards de dollars en 2009 (principalement dans les pays émergents), contre à peine 57 milliards de dollars aux énergies renouvelables.

Généralité énergie renouvelable ; Agence de l'énergie ; International ; Généralité énergie ; Energie fossile ; Aide financière

... Lire [+]

V

- n° 91105

"AFP [ mercredi 09  novembre  2005 - 16h16 ] STOCKHOLM (AFP) - Avec une consommation de pétrole sans cesse croissante, liée au développement de l'Asie, et des gisements de plus en plus rares, l'avenir appartient aux carburants ""verts"", a-t-on affirmé mercredi à Stockholm lors d'un symposium international sur les véhicules et énergies ""propres"". ""La Chine représente 21% de la population mondiale et consomme 8% de la production mondiale de brut. Pourra-t-elle un jour consommer 21% de la production? Je ne le crois pas"", a affirmé Kjell Aleklett, professeur de physique à l'université d'Uppsala (50 km au nord de Stockholm) et spécialiste des questions pétrolières. La demande énergétique mondiale va croître de plus de 50% d'ici 2030 et les deux tiers de cette progression seront à mettre au compte des pays en développement, selon le rapport de perspectives de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) publié lundi. Si l'AIE relève que ""les réserves mondiales de pétrole dépassent actuellement la production cumulée d'ici à 2030"", elle indique aussi que quelque 17.000 milliards de dollars d'investissements seront nécessaires dans le secteur énergétique pour assurer l'approvisionnement. Or, de telles dépenses ne sont pas réalistes selon M. Aleklett qui considère qu'il faudra nécessairement investir dans les sources d'énergie renouvelables. L'expert a également souligné qu'il fallait considérer les risques géopolitiques étant donné que le pétrole le moins cher à extraire ""provient à 75% de pays musulmans"". Dans ce contexte, les biocarburants doivent devenir une priorité, selon les promoteurs des véhicules ""propres"", c'est-à-dire respectueux de l'environnement en matière d'émissions polluantes. Selon André Faaij, de l'Institut Copernic pour le développement durable à l'Université d'Utrecht, aux Pays Bas, 10% de l'énergie consommée dans le monde provient de la biomasse (produits organiques végétaux et animaux utilisés à des fins énergétiques) mais elle est utilisée principalement par certaines industries. Mais pour la production de carburants verts destinés au transport, le potentiel agricole existe selon lui, principalement en Asie, en Australie ainsi qu'en Amérique du Sud et en Afrique du Nord. En Europe, la Pologne et la Roumanie ont également d'importants potentiels, selon lui. A côté de la production agricole de différents types de végétaux, d'autres éléments de biomasse peuvent servir à la production de biocarburants, comme les résidus forestiers ou les déchets organiques. Pays en développement n'ayant pas encore de parc automobile important (7 voitures pour 1.000 habitants), l'Inde a résolument mis le cap sur les carburants verts, selon Pamela Tikku, de la fédération des constructeurs automobiles du pays. De vastes plantations de jatropha, une plante surnommée ""l'or vert du désert"", auront lieu sur les terres non agricoles et le long des voies ferrées du pays, les plus longues du monde. La jatropha donne une huile végétale non comestible pouvant être mélangée à du diesel. Ce biocarburant servira d'abord en Inde pour les moteurs de trains et d'autocars. Le symposium de trois jours qui s'achève jeudi offre également des démonstrations des différents véhicules propres actuellement disponibles sur le marché mondial. Une directive de l'Union européenne datant de 2003 incite les pays membres à promouvoir le remplacement à hauteur de 2% de l'essence et du diesel par des biocarburants ou d'autres énergies renouvelables. "
"AFP [ mercredi 09  novembre  2005 - 16h16 ] STOCKHOLM (AFP) - Avec une consommation de pétrole sans cesse croissante, liée au développement de l'Asie, et des gisements de plus en plus rares, l'avenir appartient aux carburants ""verts"", a-t-on affirmé mercredi à Stockholm lors d'un symposium international sur les véhicules et énergies ""propres"". ""La Chine représente 21% de la population mondiale et consomme 8% de la production mondiale de ...

Automobile ; Biocarburant ; Carburant ; Conférence / Colloque ; Demande en énergie ; International ; Potentiel de développement

... Lire [+]

V

- n° 1059
ISBN 0036-8369

Flambée du prix du pétrole, pollution, crise de l'agriculture... C'est dans ce contexte brûlant que le gouvernement Villepin a annoncé le renforcement du plan de développement des biocarburants. Mais ces simples additifs ne suffiront pas à couvrir les besoins.

Biocarburant ; Biodiesel ; Biogaz ; Éthanol ; Aspect historique ; International ; Politique énergétique ; Procédé de fabrication ; Production carburant ; Schéma de principe

... Lire [+]

V

- n° 255
ISBN 0986-2943

"Les grands acteurs du secteur de la construction et du bâtiment ont lancé le 21 férier dernier à Paris une initiative internationale pour ""Construire vert"""

Bâtiment ; Construction écologique ; International ; Programme des Nations Unies pour l'environnement - PNUE

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Dans le Land conservateur de Bade-Wurtemberg, une révolution verte est en cours. Un exemple à suivre pour les écologistes français empêtrés dans leurs crises à répétition estiment deux dirigeants d'une fondation allemande « verte », Ralf Fücks et Jens Althoff.

Image d'illustration : By Wappenentwurf: der Grafiker Fritz Meinhard für das Land Baden-Württemberg [Public domain], via Wikimedia Commons
ARTICLE EN LIGNE
Dans le Land conservateur de Bade-Wurtemberg, une révolution verte est en cours. Un exemple à suivre pour les écologistes français empêtrés dans leurs crises à répétition estiment deux dirigeants d'une fondation allemande « verte », Ralf Fücks et Jens Althoff.

Image d'illustration : By Wappenentwurf: der Grafiker Fritz Meinhard für das Land Baden-Württemberg [Public domain], via Wikimedia Commons

Politique ; International ; Politique énergétique ; Collectivité locale ; Allemagne ; Transition énergétique ; Développement durable ; Aspect économique ; Aspect social

... Lire [+]

V

- n° 60
ISBN 0241-2926

L'histoire de l'énergie, l'illusoire et l'abondance De la sécheresse aux inondations en passant par les tempêtes... notre climat s'emballe! NOtre lanète en surchauffe L'air conditionné vous rafraichi? il chauffe la planète! Le nucéaire : vrai problème, fausse solution

Canicule / Sécheresse ; Catastrophe naturelle ; Changement climatique ; Effet de serre ; Énergie primaire ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Aspect historique ; Impact environnemental ; International ; Nucléaire ; Réchauffement climatique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Lauréate de l'édition 2016 du MIT TR 35 France, Clémentine Chambon crée une technologie hybride pour électrifier l'Inde avec de l'énergie renouvelable. Avec Oorja, elle ambitionne ainsi de participer au développement économique et social du pays.

Inde ; Technologie ; France ; Asie ; Innovation ; Généralité énergie renouvelable ; Électrification rurale ; Aspect économique ; Aspect social ; International

... Lire [+]

V

- n° 8
ISBN 1957-1992

Les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables, de 2005 à 2006, sont passés de 80 milliards à 100 milliards de $ (74,6 Mds €) indique un rapport de l'ONU. Sur ce total, 70,9 Mds $ ont été investis dans de nouveaux projets, de nouvelles technologies et le développement des entreprises de ce secteur.

Budget ; Chiffre clé ; Fonds d'investissement ; Généralité énergie renouvelable ; International

... Lire [+]

V

- n° 3 hors serie
ISBN 0295-5873

Le marché mondial du photovolataïque a continué sa progesssion en 2009. L'onde de choc générée par le verrouillage du marché ibérique a pu être contenue grâce à un nouveau record d'installation en Allemagne et par la montée en puissance des nouveaux grands marchés du solaire photovoltaïque. L'Union européenne reste le principal lieu d'implantation des centrales photovoltaïques, avec près de 5,5 GWc installés durant l'année 2009.
Le marché mondial du photovolataïque a continué sa progesssion en 2009. L'onde de choc générée par le verrouillage du marché ibérique a pu être contenue grâce à un nouveau record d'installation en Allemagne et par la montée en puissance des nouveaux grands marchés du solaire photovoltaïque. L'Union européenne reste le principal lieu d'implantation des centrales photovoltaïques, avec près de 5,5 GWc installés durant l'année 2009.

Europe ; France ; International ; Marché européen ; Marché français ; Marché mondial ; Production ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 14
ISBN 1660-3192

Rencontre avec Martha Lux-Steiner qui dirige le département Sytèmes de matériaux à l'institut de Berlin

Allemagne ; Cellule photovoltaïque ; Intégration architecturale ; International ; Matériau de construction ; Perspective ; Production d'électricité ; Recherche ; Rendement ; Solaire photovoltaïque ; Suisse ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 147
ISBN 0295-5873

Depuis que les États-Unis ont lancé l'ère moderne de l'industrie éolienne au début des années 80 en Caligfornie, la parcours effectué par la filière est exceptionnel. En 2001, 3 pays en tête, l'Allemagne, les EU et l'espgne ont installé 5 558 MW. Les 24 554 MW installés dans le monde permettent, début 2002 d'alimenter en électricité près de 15 millions de foyers.
Depuis que les États-Unis ont lancé l'ère moderne de l'industrie éolienne au début des années 80 en Caligfornie, la parcours effectué par la filière est exceptionnel. En 2001, 3 pays en tête, l'Allemagne, les EU et l'espgne ont installé 5 558 MW. Les 24 554 MW installés dans le monde permettent, début 2002 d'alimenter en électricité près de 15 millions de foyers.

Éolien ; International

... Lire [+]

V

- n° 010210

2009 aura donc été une année de forte croissance mais aussi de transition pour le photovoltaïque en France. Après avoir entamé un cycle de croissance remarquable depuis 2007, le secteur photovoltaïque double sa capacité installée en 2009, avec une estimation par les acteurs du secteur de 250 MW en 2009 à comparer aux 105 MW installés en 2008. Le résultat d'une baisse de 30% des prix des modules ! Selon le deuxième rapport de PricewaterhouseCoopers sur l'état de la filière photovoltaïque, la France passe ainsi de la 12e à la 7e position derrière l'Italie et devant la Chine. Les changements réglementaires de ce début d'année devraient se traduire par une croissance moindre mais plus saine en 2010, avec un rééquilibrage à attendre des projets de centrale au sol entre les régions plus ou moins ensoleillées mais un déséquilibre en faveur du sud de la France sur les toitures. Du côté des installateurs et distributeurs, la consolidation risque de se polariser plus tôt que prévu autour de grands acteurs structurés et de petits acteurs locaux. En amont de la filière, les technologies continuent d'évoluer et des ruptures sont attendues, sur fond de prédominance du silicium. L'avenir de ce secteur stratégique dépend aujourd'hui de sa capacité à poursuivre le développement d'un aval structuré et à convertir ce développement en opportunités industrielles pour la France. Année 2010, année de la consolidation : Le marché devrait ainsi trouver en 2010 son rythme de croissance après un fort essor en 2009. « L'arrêté du 12 janvier 2010 devrait, selon notre rapport, améliorer l'attractivité de l'intégration au bâti sans laisser de marge à la spéculation. En 2010, le marché restera solide et ressortira probablement avec une croissance plus modérée, mais aussi plus saine. Sur les cinq prochaines années, nous anticipons une croissance à deux chiffres pour l'ensemble du secteur » commente Alain Calmé, Associé en charge du Conseil en Stratégie chez PricewaterhouseCoopers. Secteur en plein essor, la filière photovoltaïque française devrait compter 15 000 emplois directs en 2012, générés principalement par l'aval de la chaîne de valeur. Justement, dans son ensemble, l'aval risque de se concentrer autour des grands acteurs et des petits acteurs locaux. Pour de nombreux installateurs structurés du secteur, l'année 2010 devrait être celle de la consolidation. Cette consolidation sera impulsée d'une part par la forte croissance de 2009 qui provoque des difficultés de financement, et d'autre part par les ajustements tarifaires qui, couplés à leur rétroactivité à novembre 2009, vont tempérer le marché, limiter sa capacité d'accueil et impacter le chiffre d'affaires de nombreux acteurs. « La physionomie du marché pourrait changer au cours de l'année 2010. De grands groupes regardent le secteur et on devrait ainsi voir arriver de nouveaux entrants soit en accès direct soit via des acquisitions et des partenariats » précise Benjamin Cros, Senior manager, en charge de l'énergie au sein du pôle Conseil en Stratégie de PricewaterhouseCoopers. Le retard industriel : un enjeu stratégique pour la filière française : En matière de technologie, la compétition entre les constructeurs a commencé. Le défi majeur est d'atteindre le plus rapidement possible la parité réseau c'est-à-dire un coût de production du kWh photovoltaïque égal au coût d'achat de l'électricité au détail. La filière silicium et les transitions technologiques attendues devraient aller dans ce sens et soutenir la croissance du secteur amont et la baisse des coûts de production. Dans ce contexte, l'amont français a commencé à se créer une capacité de production, mais accuse un véritable retard en matière de fabrication et d'innovation. « 2009 aura vu une tendance encourageante dans l'amont, avec de nombreux projets de fabrication de modules, qui devrait continuer en 2010 : mais les producteurs français sont toujours peu nombreux, non intégrés et fragiles. On compte un projet dans les couches minces en France contre une quinzaine chez nos voisins d'Outre-Rhin et aucun projet intégré opérationnellement avancé dans le silicium cristallin », constate Benjamin Cros. Selon le 2e rapport de PricewaterhouseCoopers sur l'état de la filière photovoltaïque en France, l'avenir se joue actuellement et dépendra autant du développement de l'amont que des changements réglementaires. Méthodologie : Le « Deuxième rapport de PricewaterhouseCoopers sur l'état de la filière en France » a été publié en février 2010. Il s'agit d'une étude qualitative, basée sur une série de 80 entretiens ciblés conduits auprès d'acteurs du secteur (installateurs, exploitants, organismes financiers, organismes d'audit et de contrôle, bureaux d'études, etc.). Commander l'intégralité (500€) : http://www.pwc.fr/etat-de-la-filiere-photovoltaique-en-france-2009.html
2009 aura donc été une année de forte croissance mais aussi de transition pour le photovoltaïque en France. Après avoir entamé un cycle de croissance remarquable depuis 2007, le secteur photovoltaïque double sa capacité installée en 2009, avec une estimation par les acteurs du secteur de 250 MW en 2009 à comparer aux 105 MW installés en 2008. Le résultat d'une baisse de 30% des prix des modules ! Selon le deuxième rapport de Pricewaterh...

Bureau d'étude ; Diagnostiqueur ; Emploi ; Étude de marché ; Installateur ; International ; Marché français ; Prospective / Prévision ; Puissance installée ; Secteur industriel ; Société d'exploitation ; Société financière ; Solaire photovoltaïque ; Sondage ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 159
ISBN 0295-5873

Avec une croissance de 25,1% en 2003, la puissance éolienne dans le monde a encore établi un nouveau record d'installation. Les premiers chiffres disponibles annoncent une puissance supplémentaire de 7 948 MW durant l'année 2003 portant la puissance éolienne mondiale aux environs de 39 294 MW. L'essor de la filière est remarquable puisque la puissance éolienne installée annuellement n'a cessé de progresser depuis 1993 et ceci malgré une diminution du niveau d'installation dans l'union européenne en 2003.
Avec une croissance de 25,1% en 2003, la puissance éolienne dans le monde a encore établi un nouveau record d'installation. Les premiers chiffres disponibles annoncent une puissance supplémentaire de 7 948 MW durant l'année 2003 portant la puissance éolienne mondiale aux environs de 39 294 MW. L'essor de la filière est remarquable puisque la puissance éolienne installée annuellement n'a cessé de progresser depuis 1993 et ceci malgré une ...

Appel d'offre ; Bilan énergétique ; Emploi ; Éolien ; Éolienne ; Europe ; Fabricant ; Grande puissance ; International ; Objectif européen ; Offshore ; Parc éolien ; Petite puissance ; Puissance installée ; Secteur industriel

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
L'Union européenne a approuvé la proposition de la Commission visant à investir 444 millions d'euros dans de grands projets européens d'infrastructures énergétiques. Dix-huit projets ont été sélectionnés dans les domaines de l'électricité, du gaz et des réseaux intelligents. Détails.

Projet ; Généralité énergie ; International ; Financement ; Europe

... Lire [+]

V

- n° 688
ISBN 0750-1552

L'AIE prévoit que la consommation mondiale d'énergie solaire pour la production d'eau chaude passera de 4 Mtep ren 2002 à environ 35 Mtep en 2030

Chauffe eau solaire ; Consommation d'eau ; Consommation d'énergie ; Eau chaude sanitaire - ECS ; International ; Prospective / Prévision ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 160210

Rappelons qu'il s'agit du second rapport publié dans le cadre du projet EEB (Energy Efficiency in Buildings), initié en 2006 par le WBCSD, un consortium regroupant plus de 200 entreprises, et le PNUE, auquel participent 14 groupes notamment Lafarge, Arcelor Mittal, EDF et GDF Suez. Objectif de l'EEB : réfléchir à la conception et à la construction de bâtiments ne consommant aucune énergie d'origine externe, neutres en carbone et pouvant être construits et gérés au meilleur coût. D'une durée de quatre ans, ce projet couvre l'intégralité du cycle de vie des bâtiments, de leur construction à leur démolition. Il concerne à la fois les immeubles résidentiels et commerciaux, responsables d'environ 40% de la consommation d'énergie et d'émissions de CO2 au niveau mondial. Le rapport se concentre sur six régions : Europe, Etats-Unis, Brésil, Chine, Japon et Inde. Une réduction de 60% de la consommation d'énergie d'ici 2050 : Selon le rapport ''Transformer le marché'', réduire de 60% la consommation d'énergie dans les immeubles d'ici à 2050, est possible, ''à condition d'engager dès aujourd'hui une transformation profonde du secteur du bâtiment. Sans mesures immédiates, des milliers de nouveaux bâtiments seront construits sans aucune considération pour l'efficacité énergétique et des millions de bâtiments existants consommant plus d'énergie que nécessaire seront toujours présents en 2050'', avait souligné en avril dernier Björn Stigson, président du WBCSD. Ce rapport expose les vecteurs de transformation nécessaires et propose une feuille de route pour réduire la consommation d'énergie dans les bâtiments. Pour ce faire, il formule ainsi six recommandations : renforcer la réglementation thermique et les labels énergétiques, mettre en place les subventions nécessaires au soutien des investissements et faire usage de signaux prix, encourager les innovations, développer et utiliser des technologies de pointe, développer une main d'oeuvre pour les économies d'énergie et mobiliser la société autour des économies d'énergie. Des recommandations qui vont notamment dans le sens des mesures prises en France dans le cadre du Grenelle en matière de performance énergétique et de formations professionnelles des salariés et artisans du bâtiment, annoncées dans le plan de mobilisation des métiers de la croissance verte, présenté en janvier par le gouvernement. Si l'Etat a été invité à revoir sa copie concernant la mise en place d'une taxe carbone (contribution carbone), le rapport propose d'utiliser plutôt les revenus de cette mesure fiscale pour subventionner les investissements d'économie d'énergie. Il s'agirait d'appliquer une taxe spécifique au bâtiment (un impôt modifié ou supplémentaire) ''pour éviter un impact négatif sur l'économie d'une taxe générale sur l'énergie ou le carbone''. Les coûts d'une transformation du secteur du bâtiment ? En se basant sur un prix de référence du baril de pétrole à 60 dollars (42 euros le baril), de nombreux projets d'économie d'énergie ''seraient rentables aux coûts énergétiques actuels''. Ainsi, investir 150 milliards de dollars (105 milliards euros) par an dans l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments dans les six régions étudiées permettrait de réduire de 40% la consommation d'énergie et des émissions de CO2 avec un retour sur investissement de cinq ans pour les propriétaires, selon l'étude. 150 milliards de dollars supplémentaires amortis sur une période comprise entre 5 et 10 ans, permettrait d'atteindre même une réduction de 50% des émissions de CO2 ou de dépenses en énergie à l'horizon 2050. 650 milliards de dollars (455 milliards euros) d'investissements supplémentaires permettraient d'atteindre l'objectif de 77 % de réduction énergétique préconisé par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), en appliquant les mesures préconisées. Un manifeste : Suite à la publication du rapport, cinquante entreprises membres du WBCSD ont déjà signé un manifeste élaboré en octobre dernier par le consortium, qui est destiné à mobiliser les entreprises pour améliorer l'efficacité énergétique de leurs bâtiments tertiaires. ''Il s'agit donc de faire ce qu'on préconise'', a souligné Constant van Aerschot, directeur de la prospective de Lafarge, à l'occasion d'une conférence de presse. Ce manifeste propose donc ''cinq actions'' : fixer des objectifs de réduction des consommations énergétiques et/ou des émissions de CO2 et ''des échéances ambitieuses et cohérentes avec la transformation souhaitée'' ou encore élaborer une politique d'entreprise fixant des niveaux de performance énergétique minimaux dans les bâtiments tertiaires de l'entreprise. Les groupes signataires parmi lesquels la Société générale, Adidas, Nissan, Vestas s'engagent également à définir et réaliser une politique d'audit et publier, chaque année, la consommation d'énergie et les émissions de CO2 de leurs immeubles, ainsi que les progrès réalisés pour atteindre les objectifs de réduction. Ils s'engagent en outre à promouvoir l'efficacité énergétique des immeubles auprès des employés, des fournisseurs et des autres partenaires. ''L'exemplarité en matière d'efficacité énergétique dans le bâtiment représente des opportunités de réduction des coûts d'exploitation, d'amélioration de la productivité des employés et de leur satisfaction et, de valorisation de l'image des entreprises'', a fait valoir le WBSCD. - En savoir plus sur le rapport et le Manifeste : http://www.wbcsd.org/Plugins/DocSearch/details.asp?DocTypeId=251&ObjectId=MzY4NDk&URLBack=%2Ftemplates%2FTemplateWBCSD5%2Flayout.asp%3Ftype%3Dp%26MenuId%3DMTA5Nw%26doOpen%3D1%26ClickMenu%3DLeftMenu
Rappelons qu'il s'agit du second rapport publié dans le cadre du projet EEB (Energy Efficiency in Buildings), initié en 2006 par le WBCSD, un consortium regroupant plus de 200 entreprises, et le PNUE, auquel participent 14 groupes notamment Lafarge, Arcelor Mittal, EDF et GDF Suez. Objectif de l'EEB : réfléchir à la conception et à la construction de bâtiments ne consommant aucune énergie d'origine externe, neutres en carbone et pouvant être ...

Aide financière ; Bâtiment ; Bâtiment industriel ; Bâtiment tertiaire ; Brésil ; Chine ; Commerce / Magasin ; Consommation d'énergie ; Économie d'énergie ; Efficacité énergétique ; Entreprise ; États Unis ; Étude ; Europe ; France ; Inde ; International ; Japon ; Label de performance ; Logement collectif ; Perspective ; Rapport ; Réglementation thermique ; Rentabilité ; Analyse Cycle de Vie - ACV

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

International [771]

Généralité énergie renouvelable [213]

France [211]

Politique énergétique [199]

Europe [198]

Chiffre clé [192]

Généralité énergie [144]

Changement climatique [140]

Éolien [126]

Consommation d'énergie [116]

Solaire photovoltaïque [115]

Production d'électricité [88]

Puissance installée [79]

CO2 / Dioxyde de carbone [77]

Gaz à Effet de Serre / GES [77]

Allemagne [76]

Nucléaire [76]

Energie hydraulique [70]

États Unis [70]

Scénario [70]

Pétrole [69]

Biomasse [68]

Géothermie [68]

Réserve / Ressource energétique [67]

Effet de serre [65]

Marché mondial [64]

Bilan énergétique [62]

Perspective [62]

Potentiel de développement [61]

Charbon [60]

Électricité renouvelable [59]

Biocarburant [58]

Chine [58]

Transport [58]

Efficacité énergétique [53]

Solaire thermique [52]

Impact environnemental [50]

Emploi [48]

Aspect historique [47]

Donnée économique [47]

Industrie [46]

Prospective / Prévision [46]

Recherche [46]

Energie fossile [45]

Énergie primaire [45]

Gaz naturel [43]

Japon [43]

Milieu agricole [43]

Électricité [42]

Développement durable [41]

Énergie solaire [41]

Recensement / Inventaire [41]

Production d'énergie [40]

Réalisation [40]

Transition énergétique [40]

Réchauffement climatique [39]

Afrique [36]

Espagne [36]

Étude [36]

Technologie [36]

Entreprise [35]

Prix de l'énergie [35]

Secteur industriel [35]

Coût d'investissement [34]

Économie d'énergie [34]

Rapport [33]

Secteur d'activité [33]

Tarif d'achat [33]

Environnement [32]

Pays En Développement [32]

Approvisionnement [31]

Bâtiment [31]

Politique environnementale [31]

Déchet [30]

Maitrise De l'Énergie - MDE [30]

Aspect économique [29]

Bilan [29]

Demande en énergie [29]

Inde [29]

Asie [28]

Protocole de Kyoto [28]

Collectivité locale [27]

Consommation d'électricité [27]

Éolienne [27]

Réglementation [27]

Biogaz [26]

Cellule photovoltaïque [26]

Investissement [26]

Objectif [26]

Italie [25]

Politique [25]

Rendement [25]

Coût de production [24]

Danemark [24]

Définition [24]

Amérique du Nord [22]

Énergie finale [22]

Éthanol [22]

Amérique Latine [21]

Chaleur [21]

Module photovoltaïque [21]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z