F Nous contacter

0

Documents  Étude socio-économique | enregistrements trouvés : 24

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 451
ISBN 0292-1731

Le projet de recherche Biomap a livré ses résultats cette anné. Depuis juillet dernier, ils sont consultables sur Internet afin que les porteurs de projes de valorisation énergétique de la biomasse (chaleur, électricité ou biocarburant) les utilisent pour mieux évaluer les impacts de leurs installations.

Biomasse ; Étude socio-économique ; Généralité énergie renouvelable ; Grenelle de l'environnement ; Recherche

... Lire [+]

V

- non paginé

D'après les données issues de sa Grande Enquête sur la Consommation des foyers français, Acxiom a mis en lumière le profil type des foyers dits « photovoltaïques », propriétaires de maison intéressés par ce type d'installations d'énergie renouvelable.

Solaire photovoltaïque ; France ; Consommateur d'électricité ; Consommation d'électricité ; Client / Usager ; Geste écologique ; Milieu rural ; Isolant thermique ; Étude ; Étude socio-économique ; Étude sociologique

... Lire [+]

2 y

- n° 82 - p.11 à p.11

Les territoires ont besoin d'outils pour les guider dans la construction et la mise en oeuvre d'un plan d'actions qui leur permette de s'engager sur la trajectoire du territoire à énergie positive.

Aménagement du territoire ; Généralité énergie renouvelable ; Politique énergétique ; Collectivité locale ; Plan Climat ; Grenelle de l'environnement ; Étude socio-économique ; Outil ; ADEME ; CLER ; Expérimentation ; Élu local ; #clerinfos

... Lire [+]

2 y

- n° 7 - p.06 à p.07

Au delà de la transposition des statistiques de l'ENL (Enquête Nationale Logement) 2006, beaucoup de territoires s'interrogent sur les méthodes possibles pour faire une évaluation de la précarité énergétique à l'échelle régionale, départementale ou infra-départementale.

Logement ; Enquête publique ; Donnée climatique ; Particulier / Ménage ; Cartographie / Atlas ; Consommation d'énergie ; Recette / Revenu ; Étude socio-économique ; Déperdition thermique ; Commune / Ville ; Poitou Charentes ; Précarité énergétique

... Lire [+]

2 y

- n° 99 - p. 14 à p. 14

La fondation Abbé Pierre a analysé les résultats en matière de consommation énergétique de son program « Toits d'abord ! » en partenariat avec l'ALE de l'Indre et Loire.

Centre ; Fondation ; Consommation d'énergie ; Rénovation ; Étude socio-économique ; #clerinfos

... Lire [+]

H

- 78 p.
ISBN 1956-0486

Le « Grenelle de l'environnement » fixe un objectif d'accroissement des capacités de production d'électricité éolienne et photovoltaïque pour atteindre, en 2020, une production de 59 TWh d'électricité éolienne et de 5,3 TWh de photovoltaïque, soit respectivement, 10% et 1% de la production électrique française. Le programme d'investissements s'élève à 55 milliards d'euros sur la période 2009-2020 (36 milliards pour l'éolien, 19 milliards pour le photovoltaïque). Le coût moyen de production de ces énergies est encore élevé en comparaison du prix de l'électricité. Le développement de ces énergies renouvelables imposera donc un surcoût pour l'économie française. Dans le cas d'un scénario où le prix de pétrole augmenterait jusqu'à 150 dollars par baril en 2020, le surcoût serait compensé par les économies de CO2 pour l'éolien terrestre. En revanche, le bilan socio-économique demeurerait négatif pour l'éolien maritime et le photovoltaïque. Il le resterait pour ce dernier, même avec un prix du pétrole à 250 dollars le baril. Seul le développement d'une filière industrielle dans ce domaine peut pleinement justifier les efforts à consentir.
Le « Grenelle de l'environnement » fixe un objectif d'accroissement des capacités de production d'électricité éolienne et photovoltaïque pour atteindre, en 2020, une production de 59 TWh d'électricité éolienne et de 5,3 TWh de photovoltaïque, soit respectivement, 10% et 1% de la production électrique française. Le programme d'investissements s'élève à 55 milliards d'euros sur la période 2009-2020 (36 milliards pour l'éolien, 19 milliards pour le ...

Centrale au sol ; Chiffre clé ; CO2 evité ; Coût de production ; CSPE - Contribution Service PubliC Électricité ; Distribution de l'électricité ; Donnée économique ; Électricité ; Électricité renouvelable ; Énergie primaire ; Éolien ; Étude ; Étude socio-économique ; Grenelle de l'environnement ; Investissement ; Marché de l'électricité ; Marché français ; Milieu agricole ; Objectif ; Obligation d'achat ; Offre électrique ; Offshore ; Programme de développement ; Prix de l'electricité ; Prix de l'énergie ; Prix du pétrole ; Production d'électricité ; Puissance installée ; Recensement / Inventaire ; Rentabilité ; Scénario ; Secteur résidentiel ; Solaire photovoltaïque ; Surcoût ; Tarif d'achat ; Transport de l'électricité

... Lire [+]

H

- 64 p.

Le gouvernement devrait fixer prochainement les objectifs du deuxième programme de certificats d'économies d'énergie, relatif à la période 2009-2012. L'étude du bilan socio-économique de différentes hypothèses à laquelle nous avons procédé montre que le meilleur programme de certificats pour la période prochaine combinerait un objectif ambitieux mais qui dépasserait les trois prochaines années et qui serait étalé sur neuf ans. Le mécanisme des certificats d'économie d'énergie vise à inciter les fournisseurs d'énergies à persuader leurs clients (particuliers ou entreprises) de réaliser des travaux d'économies d'énergie (chauffage, isolation thermique, etc.). Chaque fournisseur se voit attribuer en début de période un objectif d'économies à faire réaliser par ses clients. L'incitation consiste en une pénalité financière qu'il devra payer en fin de la période si cet objectif n'a pas été réalisé au total par ses clients. Les coûts et les avantages socioéconomiques du mécanisme des certificats d'économie d'énergie dépendent largement des comportements des acteurs économiques face aux incitations créées, ainsi que de l'environnement macroéconomique des prochaines années (notamment l'évolution future du prix de l'énergie). Nous analysons et comparons les conséquences de plusieurs hypothèses de renforcement de l'objectif pour la période 2009-2012. L'hypothèse le plus souvent avancée est un objectif de 270 terawattheures (cumulées et actualisées) pour 2009-2012, ce qui représenterait cinq fois plus qu'au cours de la période 2006-2009. Il apparaît que des objectifs trop ambitieux et peu réalistes auraient un impact socio-économique négatif. Il serait souhaitable de définir un niveau de renforcement de l'objectif qui soit certes ambitieux mais réaliste et compatible avec les possibilités des différents acteurs. Fixer un objectif élevé à réaliser sur une période plus longue serait une solution optimale pour générer des économies d'énergie et d'émissions de CO2 dans le secteur résidentiel et tertiaire, sans pénaliser l'économie. Un programme bien calibré peut présenter un bilan socio-économique positif.
Le gouvernement devrait fixer prochainement les objectifs du deuxième programme de certificats d'économies d'énergie, relatif à la période 2009-2012. L'étude du bilan socio-économique de différentes hypothèses à laquelle nous avons procédé montre que le meilleur programme de certificats pour la période prochaine combinerait un objectif ambitieux mais qui dépasserait les trois prochaines années et qui serait étalé sur neuf ans. Le mécanisme des ...

Avantage ; Bâtiment ; Bilan ; Certificat d'économie d'énergie ; CO2 / Dioxyde de carbone ; Consommation d'énergie ; Coût d'investissement ; Économie d'énergie ; Électricité ; Emploi ; Chaleur ; Étude socio-économique ; Financement ; Fioul ; Fournisseur d'énergie ; Gaz naturel ; Généralité énergie ; GPL ; Objectif ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Principe de fonctionnement ; Prix du pétrole ; Programme d'action ; Recensement / Inventaire ; Scénario ; Secteur résidentiel ; Secteur tertiaire

... Lire [+]

y

- 134 p.

ETUDE EN LIGNE
Depuis dix-sept ans, EurObserv'ER collecte des données sur les sources d'énergies renouvelables de l'Union européenne afin de décrire, dans des baromètres thématiques, l'état et la dynamique des filières. La première partie de cet ouvrage constitue une synthèse des baromètres diffusés en 2016 pour les filières éolienne, photovoltaïque, solaire thermique, pompes à chaleur, biocarburants et biomasse solide. Les données issues des ces baromètres ont été consolidées et complétées avec les données portant sur les filières non couvertes par des baromètres thématiques : la petite hydraulique, le biogaz, l'énergie géothermique, le solaire thermodynamique, l'incinération des ordures ménagères et les énergies marines renouvelables.

Ce dossier offre donc un tour d'horizon complet de la dimension énergétique des douze filières renouvelables développées, aujourd'hui, à une échelle industrielle au sein de l'Union européenne.
ETUDE EN LIGNE
Depuis dix-sept ans, EurObserv'ER collecte des données sur les sources d'énergies renouvelables de l'Union européenne afin de décrire, dans des baromètres thématiques, l'état et la dynamique des filières. La première partie de cet ouvrage constitue une synthèse des baromètres diffusés en 2016 pour les filières éolienne, photovoltaïque, solaire thermique, pompes à chaleur, biocarburants et biomasse solide. Les données issues des ...

Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Éolien ; Solaire photovoltaïque ; Biogaz ; Biomasse ; Géothermie ; Déchet ; Heliothermodynamique ; Bilan ; Perspective ; Pompe à chaleur ; Biocarburant ; Étude socio-économique ; Programme d'investissement ; Chiffre clé

... Lire [+]

V

- 0 p.

The availability of clean, renewable power is without question going to be the defining challenge and goal of the 21st century, and wind will lead the way. Internationally acclaimed wind energy expert Paul Gipe is as soberly critical of past energy mistakes as he is convincingly optimistic about the future. The overwhelming challenge of transforming our world from one of fossil carbon to one of clean power seems daunting at best²&sand paralyzingly impractical at worst. Wind Energy Basics offers a solution. Wind power can realistically not only replace the lion's share of oil-, coal-, and naturalgas­ fired electrical plants in the U.S., but also can add enough extra power capacity to allow for most of the cars in the nation to run on electricity. Gipe explains why such a startlingly straightforward solution is eminently doable and can be accomplished much sooner than previously thought²&sand will have the capacity to resuscitate small and regional economies. Wind Energy Basics offers a how-to for home-based wind applications, with advice on which wind turbines to choose and which to avoid. He guides wind-energy installers through considerations such as renewable investment strategies and gives cautionary tales of wind applications gone wrong. And for the activist, he suggests methods of prodding federal, state, and provincial governments to promote energy independence.
The availability of clean, renewable power is without question going to be the defining challenge and goal of the 21st century, and wind will lead the way. Internationally acclaimed wind energy expert Paul Gipe is as soberly critical of past energy mistakes as he is convincingly optimistic about the future. The overwhelming challenge of transforming our world from one of fossil carbon to one of clean power seems daunting at best²and paralyzingly ...

Air ; Batterie ; Canada ; Durée de vie ; Emploi ; Énergie solaire ; Éolien ; Éolienne ; Espagne ; États Unis ; Étude socio-économique ; Investissement ; Milieu rural ; Montagne ; Québec ; Tarif d'achat ; Véhicule ; Véhicule électrique ; Vent ; Vitesse du vent ; Aspect économique

... Lire [+]

H

- 170 p.
ISBN 2101-9622

Depuis plus de 11 ans, EurObserv'ER collecte des données sur les sources d'énergies renouvelables de l'Union européenne afin de décrire, dans des baromètres thématiques, l'état et la dynamique des filières. Le présent bilan constitue une synthèse des travaux publiés en 2009 (Systèmes Solaires, le Journal des Énergies Renouvelables n° 189 au n° 194), actualisée et complétée. Il offre un tour d'horizon complet des 9 filières renouvelables et deux filières en devenir: l'héliothermodynamique et l'énergie marine. Leurs performances sont comparées aux objectifs du Livre blanc de la Commission européenne et de son Plan d'action biomasse. Enfin, les indicateurs socio-économiques (emploi, marché, chiffre d'affaires) et des études de cas de collectivités territoriales (Italie, Luxembourg, Danemark, Royaume-Uni , Finlande, Suède et Slovaquie) viennent compléter cette étude.
Depuis plus de 11 ans, EurObserv'ER collecte des données sur les sources d'énergies renouvelables de l'Union européenne afin de décrire, dans des baromètres thématiques, l'état et la dynamique des filières. Le présent bilan constitue une synthèse des travaux publiés en 2009 (Systèmes Solaires, le Journal des Énergies Renouvelables n° 189 au n° 194), actualisée et complétée. Il offre un tour d'horizon complet des 9 filières renouvelables et deux ...

Bilan ; Biocarburant ; Biodiesel ; Biogaz ; Biomasse ; Bois énergie ; Centrale thermique ; CET - Centre d'Enfouissement Technique ; Chaleur renouvelable ; Chiffre clé ; Chiffre d'Affaire ; Cogénération ; Cogénération biomasse ; Cogénération bois ; Collectivité locale ; Commune / Ville ; Concentrateur solaire ; Consommation de bois ; Danemark ; Déchet ménager ; Électricité renouvelable ; Emploi ; Énergie marine ; Éolien ; Éthanol ; Étude de marché ; Étude socio-économique ; Europe ; Finlande ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Géothermie ; Incinération ; Italie ; Livre Blanc ; Luxembourg ; Marché européen ; Marché français ; Objectif européen ; Offshore ; Parc éolien ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Pompe à chaleur ; Production d'électricité ; Production de chaleur ; Puissance installée ; Raccordé réseau ; Réalisation ; Royaume Uni ; Scénario ; Site isolé ; Slovaquie ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Station d'épuration ; Suède ; Surface installée ; Tarif d'achat ; Heliothermodynamique

... Lire [+]

H

- 52 p.

Le 21 octobre 2008, l'Assemblée nationale a adopté, en première lecture, le projet de loi de programme de mise en oeuvre des engagements du Grenelle Environnement. Dans une démarche innovante et exemplaire, cette loi a été évaluée par une étude d'impact, suivant les trois piliers du développement durable : économique, environnemental et social.

Bilan ; Développement durable ; Emploi ; Étude d'impact ; Étude socio-économique ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Grenelle de l'environnement ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Aspect économique

... Lire [+]

H

- 48 p.

"Le contexte actuel de récession économique et d'urgence climatique offre à l'éolien l'opportunité d'un développement de grande ampleur, même si certaines barrières techniques et économiques restent à dépasser. Les critiques sont nombreuses en Europe et semblent s'intensifier dans l'espace français, où la prédominance du nucléaire, énergie non carbonée au coût de production particulièrement compétitif, fragilise l'argumentaire éolien. Qu'en est-il réellement et quels sont les paramètres majeurs dans le coût de l'éolien pour la collectivité ? Quelques pays ont parié sur l'énergie du vent : l'examen attentif de leurs politiques publiques permet de souligner certains leviers intéressants. Le rapport ""Le pari de l'éolien"" propose d'évaluer la rentabilité de l'éolien en fonction de l'évolution possible d'un certain nombre de paramètres (prix des énergies fossiles, amélioration de la technologie, optimisation des potentiels de vent). Il souligne également les faiblesses du tissu industriel français. Grâce à l'analyse d'exemples étrangers, il propose des leviers incitatifs afin que les mesures proposées par le Grenelle de l'Environnement répondent à la fois à l'urgence climatique et à la nécessité d'une croissance plus verte. Pour le Centre d'analyse stratégique, le développement éolien en France doit obéir à un triple critère : remplir les engagements fixés par le Grenelle de l'Environnement, créer des emplois mais aussi répartir équitablement les risques entre contribuable et investisseur, afin que ce dernier continue à obtenir une rentabilité suffisante et que l'augmentation de la part de l'éolien dans la contribution au service public de l'électricité reste acceptable pour le consommateur. Différents niveaux de déploiement sont à envisager. Les grands champs, créateurs d'emplois, pourraient être soumis à des appels d'offres. Les champs de taille moyenne continueraient à bénéficier du tarif d'achat existant : la population locale serait invitée à s'associer aux projets. "
"Le contexte actuel de récession économique et d'urgence climatique offre à l'éolien l'opportunité d'un développement de grande ampleur, même si certaines barrières techniques et économiques restent à dépasser. Les critiques sont nombreuses en Europe et semblent s'intensifier dans l'espace français, où la prédominance du nucléaire, énergie non carbonée au coût de production particulièrement compétitif, fragilise l'argumentaire éolien. Qu'en ...

Allemagne ; Avantage ; Chine ; Collectivité locale ; Conflit / Opposition ; Coût d'investissement ; Coût de connexion ; CSPE - Contribution Service PubliC Électricité ; Danemark ; Donnée économique ; Emploi ; Entreprise ; Éolien ; États Unis ; Étude ; Étude socio-économique ; France ; Impact environnemental ; Inconvénient ; Objectif ; Perspective ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Potentiel éolien ; Prix de l'énergie ; Puissance installée ; Recensement / Inventaire ; Renforcement du réseau électrique ; Rentabilité ; Réseau électrique intelligent ; Scénario ; Secteur industriel ; Surcoût ; Tarif d'achat ; ZDE - Zone de Développement de l'Éolien

... Lire [+]

H

- 88 p.

Ce document constitue une évaluation réalisée par un cabinet de consultants américains à la demande du ministère du développement durable. Elle a pour objet la question de la « croissance verte » puisqu'il s'agit de mesurer les impacts des différents programmes promus par le récent « Grenelle de l'Environnement » : impacts économiques, sociaux (le niveau d'emploi) et environnementaux. En bref, la création de 600 000 emplois en moyenne pendant 12 ans, résultant de la mise en oeuvre des programmes du Grenelle, est annoncée sur la période 2009-2020 (emplois verts, notamment dans le bâtiment et le secteur des énergies renouvelables). Quant à l'environnement, relevons l'évaluation de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 24% entre 2007 et 2020. Outre les évaluations qu'il présente, le document s'attache à dresser des comparaisons internationales, ainsi qu'à présenter les difficultés potentielles à prévoir et, en regard, les conditions de réussite de la mise en oeuvre des programmes. La méthodologie utilisée est présentée en annexe. L'impact économique, environnemental et sociétal des mesures du Grenelle sur l'environnement est abordé : génération d'activité sur 12 ans d'environ 450 milliards d'euros, création de plus de 600 000 emplois sur la période 2009-2020, 25% de réduction de la consommation d'énergie thermique à l'horizon 2020, réduction de 24% des émissions de gaz à effet de serre entre 2007 et 2020. Les comparaisons internationales montrent que le plan de la France est équilibré et qu'aucun plan de relance n'est aussi orienté développement durable que celui de la France. Les conditions de succès nécessaires pour répondre aux défis de mise en oeuvre sont exposées.
Ce document constitue une évaluation réalisée par un cabinet de consultants américains à la demande du ministère du développement durable. Elle a pour objet la question de la « croissance verte » puisqu'il s'agit de mesurer les impacts des différents programmes promus par le récent « Grenelle de l'Environnement » : impacts économiques, sociaux (le niveau d'emploi) et environnementaux. En bref, la création de 600 000 emplois en moyenne pendant 12 ...

Allemagne ; Bâtiment ; Bâtiment public ; Biocarburant ; Biomasse ; Budget ; Chauffage bois ; Cogénération biomasse ; Construction ; Déchet ; Donnée économique ; Effet de serre ; Emploi ; Enjeu énergétique ; Éolien ; États Unis ; Étude ; Étude de faisabilité ; Étude socio-économique ; Étude sociologique ; Financement ; Fonds chaleur ; France ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Grenelle de l'environnement ; Energie hydraulique ; Impact environnemental ; Logement social ; Milieu agricole ; Objectif ; Offshore ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Pompe à chaleur ; Potentiel de développement ; Programme d'action ; Programme d'investissement ; Recherche ; Rénovation ; Réseau électrique intelligent ; Royaume Uni ; Secteur d'activité ; Secteur industriel ; Séquestration CO2 ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Suède ; Véhicule électrique

... Lire [+]

H

- 98 p.

Ce rapport, récemment transmis au Parlement, fait le point sur la mise en oeuvre du Grenelle Environnement, depuis son lancement à l'été 2007. Ce bilan obligatoire, inscrit à l'initiative des parlementaires dans l'article 1er de la loi Grenelle 1 , témoigne de l'intérêt qu'ils portent à la poursuite, sur le long terme, de la mutation initiée par le Grenelle. Loin de se limiter à la seule dimension législative, ce rapport dresse un bilan économique, budgétaire et fiscal de sa mise en oeuvre en accordant une attention particulière à son incidence sur les collectivités locales. Il montre que la dynamique du Grenelle est partagée au sein des cinq collèges (Etat, collectivités locales, entreprises, syndicats et ONG) et souligne l'engagement des acteurs extérieurs, allant des avis rendus par les instances consultatives à l'implication des services déconcentrés et des établissements publics, en passant par les conventions signées avec les acteurs économiques. Il détaille également les bénéfices directs ou indirects du Grenelle Environnement, tant sur les plans économiques, environnementaux que sociaux. Enfin, ce rapport rend compte aux parlementaires, domaine par domaine, de la mise en oeuvre des engagements du Grenelle en rappelant pour chacun d'eux les grands objectifs et ambitions, les textes d'application déjà élaborés, les réalisations entreprises jusqu'à mi-2009, y compris les mesures contractuelles, et les actions à venir pour fin 2009-début 2010. Ce bilan officiel du Grenelle Environnement sera réitéré chaque année et celui de l'année 2010 portera notamment sur la territorialisation du Grenelle Environnement, condition indispensable à la réussite de la mise en oeuvre de ses engagements, ainsi qu'aux différents aspects de la croissance verte (emplois, formation, politique industrielle...).
Ce rapport, récemment transmis au Parlement, fait le point sur la mise en oeuvre du Grenelle Environnement, depuis son lancement à l'été 2007. Ce bilan obligatoire, inscrit à l'initiative des parlementaires dans l'article 1er de la loi Grenelle 1 , témoigne de l'intérêt qu'ils portent à la poursuite, sur le long terme, de la mutation initiée par le Grenelle. Loin de se limiter à la seule dimension législative, ce rapport dresse un bilan ...

Aspect financier ; Bâtiment ; Bilan ; Biodiversité ; Changement climatique ; Collectivité locale ; Commune / Ville ; Consommation d'énergie ; Déchet ; Donnée économique ; Effet de serre ; Étude socio-économique ; Fiscalité ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Grenelle de l'environnement ; Loi de finances ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Texte législatif ; Transport ; Urbanisme

... Lire [+]

V

- 200 p.

Depuis plus de dix ans, Eurobserv'ER collecte des données sur les sources d'énergies renouvelables de l'Union européenne afin de décrire, dans des baromètres thématiques, l'état et la dynamique des filières.
La première partie de cet ouvrage constitue une synthèsedes travaux publiés en 2010 dans la revue Sysèmes Solaires actualisée et complétée. Elle offre un tour d'horizon complet des dix filières renouvelables, complétée par deux notes de synthèse sur l'héliothermodynamique et l'énergie marine. Ces filières sont analysées à l'aide de différents indicateurs de types énergétiques. Leur sperformances ont comparées aux objectifs du Livre Blanc de la Commission européenne et de son Plan d'action biomasse. A partir de cette édition, les membres du consortiumEurObserv'ER publieront chaque fin d'année leus estimations de la part des énergies renouvelables dans la consommation brute d'énergie finale pour chaque pays de l'Union européenne. Ces estimations pemettront de donner une première indication sur la trajectoire énergie renouvelable des différents pays et de vérifier en tendance s'ils sont en mesure d'atteindre leurs objectifs.
Depuis plus de dix ans, Eurobserv'ER collecte des données sur les sources d'énergies renouvelables de l'Union européenne afin de décrire, dans des baromètres thématiques, l'état et la dynamique des filières.
La première partie de cet ouvrage constitue une synthèsedes travaux publiés en 2010 dans la revue Sysèmes Solaires actualisée et complétée. Elle offre un tour d'horizon complet des dix filières renouvelables, complétée par deux notes de ...

indicateur ; Généralité énergie renouvelable ; Chiffre clé ; Étude ; Europe ; Éolien ; Production d'électricité ; Puissance installée ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Capacité de production ; Géothermie ; Pompe à chaleur ; Biogaz ; Biocarburant ; Valorisation des déchets ; Biomasse ; Heliothermodynamique ; Énergie marine ; Objectif ; Étude socio-économique ; Emploi

... Lire [+]

y

- 60 p.

La précarité énergétique n'est pas un phénomène nouveau. Notion complexe et souvent mal appréhendée à cause de son approche nécessairement transversale, elle est définie par la loi du 12 juillet 2010, plus connues sous le nom de "loi Grenelle II": Est en précarité énergétique au titre de la présente loi, une personne qui éprouve dans son logement ds difficultés particulières à disposer de la fourniture d'néergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison notamment de l'inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d'habitat".
Face à l'augmentation croissante des demandes de FSE (Fond Social Européen), à l'augmentation des inégalités d'effort énergétique, aux inégalités sociales liées aux progrès énergétiques, la Ville de montreuil entend se saisir pleinement de cette politique
La précarité énergétique n'est pas un phénomène nouveau. Notion complexe et souvent mal appréhendée à cause de son approche nécessairement transversale, elle est définie par la loi du 12 juillet 2010, plus connues sous le nom de "loi Grenelle II": Est en précarité énergétique au titre de la présente loi, une personne qui éprouve dans son logement ds difficultés particulières à disposer de la fourniture d'néergie nécessaire à la satisfaction de ...

Précarité ; Précarité énergétique ; Chauffage ; Facture énergétique ; Fonds social ; Ile de France ; Logement ; Budget ; Aspect financier ; Aspect économique ; Conférence / Colloque ; Politique énergétique ; ANAH ; Particulier / Ménage ; Aide financière ; Copropriété / Propriétaire ; Étude socio-économique ; Étude sociologique ; Gel / Givre / Froid ; Impact santé ; CO / Monoxyde de carbone ; Risque ; Performance énergétique ; Logement social ; #clerpubli

... Lire [+]

2 y

- 8 p.

La capacité installée des centrales solaires thermiques de concentration est de l'ordre de 500 MW. Les premières centraes furent installées en Californie à la fin des années 80 et au début des années 90. Plusieurs projets sont actuellement en cours d'implantation ou de développement cumulant une capacité de plus de 3000 MW au total dans le monde une fois ces projets achevés, dont plus de 2000 MW en Espagne.
La capacité installée des centrales solaires thermiques de concentration est de l'ordre de 500 MW. Les premières centraes furent installées en Californie à la fin des années 80 et au début des années 90. Plusieurs projets sont actuellement en cours d'implantation ou de développement cumulant une capacité de plus de 3000 MW au total dans le monde une fois ces projets achevés, dont plus de 2000 MW en Espagne.

Solaire thermique ; Concentrateur solaire ; Gisement solaire ; Tour solaire ; Reflet / Éblouissement ; Dimensionnement ; Caractéristique technique ; Matériau de construction ; Aspect économique ; Étude socio-économique

... Lire [+]

2 y

- 404 p.

Au cours des dernières décennies, les problématiques de coût et de sécurité d'approvisionnement énergétique sont devenues une préoccupation majeure pour tous es pays. En réponse aux chocs pétroliers des années 70, les pays industrialisés ont cherché à diversifier leurs sources d'approvisionnement, en investissant notamment dans les sources d'énergies renouvelables, principalement l'éolien, le solaire, la géothermie, l'énergie contribuent en effet à l'autonomie des nations, tout en stabilisant leur économie dans un contexte mondial de hausse de a demande d'énergie. Parallèlement la prise de conscience collective des problèmes écologiques locaux et transnationaux, renforcée par la récente confirmation du risque de changement climatique (GIEC,2000), a provoqué un intérêt croissant pour es EnR, du fait des bénéfices écologiques qu'elles génèrent par rapport aux sources conventionnelles d'énergie. Les EnR sont notamment un recours vis-à-vis des engagements internationaux sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre (Protocole de Kyoto de 1997).
Les technologies EnR occupent donc une place de plu en plus importante dans la réflexion sur la viabilité d'un développement économique soutenable. ce double intérêt a motivé le lancement en octobre 197 de la directive Européenne relative à la promotion de l'électricité produite à partir des sources d'énergies renouvelables (CE, 2001). Cette directive communautaire fixe un niveau de production à atteindre pour les États membres, objectifs rehaussé depuis mars 207 à 20% d'énergies renouvelables consommées d'ici 2020. Pour atteindre cet objectif ambitieux, les États membres ont mis en place des politiques de soutien et d'incitation, comme le prix d'achat garantis, les quotas obligatoires ou les certificats verts. Cependant, allant de pair avec un désengagement des États dans la gestion du système énergétique, la restructuration progressive u secteur électrique incite les décideurs publics à atteindre les objectifs indicatifs de la Commission Européenne à moindre coût, en minimisant les distorsions sectorielles provoquées par les politiques volontaristes.
Cette thèse se propose d'appréhender et de conceptualise le processus de décision du consommateur dans son choix entre l'électricité conventionnelle et l'électricité verte, puis de tester ces résultats théoriques grâce à une étude empirique grande échelle.
Au cours des dernières décennies, les problématiques de coût et de sécurité d'approvisionnement énergétique sont devenues une préoccupation majeure pour tous es pays. En réponse aux chocs pétroliers des années 70, les pays industrialisés ont cherché à diversifier leurs sources d'approvisionnement, en investissant notamment dans les sources d'énergies renouvelables, principalement l'éolien, le solaire, la géothermie, l'énergie contribuent en ...

Généralité énergie ; Généralité énergie renouvelable ; Électricité ; Économie d'électricité ; Économie d'énergie ; France ; Europe ; Consommateur d'électricité ; Consommation d'énergie ; Aspect économique ; Vente ; Production d'énergie ; Production d'électricité ; Marché de l'électricité ; Marché énergétique ; Client / Usager ; Étude sociologique ; Étude socio-économique ; Prix de l'electricité ; Prix de l'énergie

... Lire [+]

2 y

- n° 5 - 25 p.

L'UNCCAS a réalisé auprès de son réseau, entre octobre et décembre 2012, une enquête sur l'implication des CCAS/CIAS dans la lutte contre la précarité énergétique. Cette étude aborde la précarité énergétique dans sa globalité avec une attention particulière portée à la fois aux aides à l'énergie attribuées par les CCAS/CIAS, en lien avec leurs partenaires institutionnels ou privés (approche curative), et aux actions de prévention ou d'amélioration de l'état des logements dans lesquelles les CCAS sont également impliqués (approche préventive).
L'UNCCAS a réalisé auprès de son réseau, entre octobre et décembre 2012, une enquête sur l'implication des CCAS/CIAS dans la lutte contre la précarité énergétique. Cette étude aborde la précarité énergétique dans sa globalité avec une attention particulière portée à la fois aux aides à l'énergie attribuées par les CCAS/CIAS, en lien avec leurs partenaires institutionnels ou privés (approche curative), et aux actions de prévention ou d'a...

Précarité ; Précarité énergétique ; Logement ; Logement social ; Logement collectif ; Consommation d'énergie ; Facture énergétique ; Fournisseur d'énergie ; Tarif réglementé ; Étude socio-économique ; Chiffre clé ; Aide financière ; Aide sociale

... Lire [+]

2 y

- 34 p.

Bruno Léchevin, président de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), pilote opérationnel de l'ONPE (Observatoire National de la Précarité Énergétique) a remis à Philippe Martin, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, son audit sur les tarifs sociaux de l'énergie.

Tarif d'achat ; Généralité énergie ; ADEME ; Précarité énergétique ; Précarité ; Audit ; Chiffre clé ; Aspect économique ; Étude socio-économique

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Étude socio-économique [24]

Généralité énergie renouvelable [10]

Éolien [8]

France [8]

Bilan [7]

Consommation d'énergie [7]

Emploi [7]

Politique énergétique [7]

Solaire photovoltaïque [7]

Aspect économique [6]

Biomasse [6]

Chiffre clé [6]

Grenelle de l'environnement [6]

Précarité énergétique [6]

Biocarburant [5]

Collectivité locale [5]

Étude [5]

Europe [5]

Objectif [5]

Pompe à chaleur [5]

Programme de développement [5]

Tarif d'achat [5]

Biogaz [4]

Déchet [4]

Donnée économique [4]

Étude sociologique [4]

Géothermie [4]

Heliothermodynamique [4]

Précarité [4]

Production d'électricité [4]

Puissance installée [4]

Scénario [4]

Solaire thermique [4]

Bâtiment [3]

Commune / Ville [3]

Électricité [3]

États Unis [3]

Généralité énergie [3]

Logement [3]

Logement social [3]

Milieu rural [3]

Offshore [3]

Particulier / Ménage [3]

Perspective [3]

Politique environnementale [3]

Prix de l'énergie [3]

Programme d'investissement [3]

Recensement / Inventaire [3]

Rénovation [3]

#clerinfos [2]

ADEME [2]

Aide financière [2]

Allemagne [2]

Aménagement du territoire [2]

Aspect financier [2]

Avantage [2]

Budget [2]

Client / Usager [2]

Cogénération biomasse [2]

Concentrateur solaire [2]

Consommateur d'électricité [2]

Coût d'investissement [2]

CSPE - Contribution Service PubliC Électricité [2]

Danemark [2]

Économie d'énergie [2]

Effet de serre [2]

Électricité renouvelable [2]

Énergie marine [2]

Facture énergétique [2]

Financement [2]

Fournisseur d'énergie [2]

Gaz à Effet de Serre / GES [2]

Ile de France [2]

Impact environnemental [2]

Investissement [2]

Marché de l'électricité [2]

Marché français [2]

Milieu agricole [2]

Milieu urbain [2]

Petite Centrale Hydroélectrique [2]

Prix de l'electricité [2]

Prix du pétrole [2]

Programme d'action [2]

Recette / Revenu [2]

Recherche [2]

Rentabilité [2]

Réseau électrique intelligent [2]

Royaume Uni [2]

Secteur industriel [2]

Secteur résidentiel [2]

Suède [2]

Surcoût [2]

Urbanisme [2]

Véhicule électrique [2]

#clerpubli [1]

Aide sociale [1]

Air [1]

Amélioration de l'habitat [1]

ANAH [1]

Audit [1]

Automobile [1]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z