F Nous contacter

0

Documents  Étiquette énergie | enregistrements trouvés : 207

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

ARTICLE EN LIGNE
Topten, l'équipe derrière le guide d'achat en ligne d'appareils sobres en énergie, vient tout juste de publier une étude dédiée aux marchés des réfrigérateurs, des lave-linge et des sèche-linge pour la France, le Portugal et l'Europe. Principales conclusions : les produits vendus en France sont globalement plus chers et moins efficaces.

Étude ; France ; Efficacité énergétique ; Électroménager ; Étiquette énergie

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le 26 septembre 2015, les réglementations écoconception et étiquette énergie pour les chaudières, les pompes à chaleur et les chauffe-eaux entreront en vigueur dans tous les Etats-membres. Cette information sera peu relayée et pourtant les enjeux environnementaux sont très importants : l'utilisation globale de ces produits représente environ un quart du total des émissions européennes de CO2
ARTICLE EN LIGNE
Le 26 septembre 2015, les réglementations écoconception et étiquette énergie pour les chaudières, les pompes à chaleur et les chauffe-eaux entreront en vigueur dans tous les Etats-membres. Cette information sera peu relayée et pourtant les enjeux environnementaux sont très importants : l'utilisation globale de ces produits représente environ un quart du total des émissions européennes de CO2

Eau ; Étiquette énergie ; Réglementation ; Ecoconception ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Pompe à chaleur ; Bâtiment ; Économie d'énergie ; Chauffe-eau thermodynamique ; Chaudière

... Lire [+]

V

- n° 133
ISBN 1267-8066

- L'équipement de la maison, - Le réfrigérateur et le congélateur, - Le lave-linge et le lave-vaisselle, - L'éclairage, - Les appareils multimédias, - La cuisine.

Appareil de cuisson ; Appareil électrique ; Bureautique ; Consommation d'électricité ; Éclairage ; Efficacité énergétique ; Étiquette énergie ; Label de performance ; Lampe basse consommation ; Lampe incandescante ; Lave linge ; Lave-vaisselle ; LED / Diode ; Réfrigérateur / Congélateur ; Télévision / Hifi ; Veille

... Lire [+]

V

- n° 437
ISBN 1267-8066

"Alors que la disparition des lampes à incadescence est enfin programée par l'union européenne qui vient d'abopter un calendrier de retrait définitif des lampes les plus gloutonnes en électricitéles, les fluocompactes ""basse énergie"" font encore des progrès. C'est loin d'être le cas, en revanche, concernant l'information sur leur qualité."

Coût d'investissement ; Délai de réalisation ; Directive européenne ; Durée de vie ; Éclairage ; Efficacité énergétique ; Étiquette énergie ; Europe ; France ; Lampe basse consommation ; Lampe halogène ; Lampe incandescante ; LED / Diode ; Ordonnance/Obligation ; Perspective

... Lire [+]

y

- n° Hors série n°163 - p.36 à p.37

Pour évaluer la qualité d'un isolant ou d'un appareil électrique, on se tourne souvent les labels ou vers l'étiquette énergie... au risque de se trouver perdu sous une avalanche d'informations complexes.

Label de performance ; Label écologique ; Label européen ; Label Habitat et Environnement ; Étiquette énergie ; Isolation

... Lire [+]

V

- n° 487 - p.38 à p.38

Désormais obligatoire sur les téléviseurs, l'étiquette énergie permet d'orienter ses choix vers les modèles les plus sobres. Du moins en théorie. Car il ne faut pas surestimer l'intérêt de cet affichage.

Étiquette énergie ; Ordonnance/Obligation ; Électroménager ; Appareil électrique ; Consommation d'électricité

... Lire [+]

V

- n° 7

Afin d'accompagner les propriétaires dans l'amélioration énergétique de leur bien immobilier, un site propose d'analyser et de compléter un DPE réaliser par un diagnostiqueur, d'obtenir des préconisations sur les travaux à réaliser, de recevoir des offres de la part de professionnels locaux proposant des produits éco-labellisés ou encore de constituer un dossier de financement pour obtenir un éco-prêt à taux zéro. : http://www.diag-online.com
Afin d'accompagner les propriétaires dans l'amélioration énergétique de leur bien immobilier, un site propose d'analyser et de compléter un DPE réaliser par un diagnostiqueur, d'obtenir des préconisations sur les travaux à réaliser, de recevoir des offres de la part de professionnels locaux proposant des produits éco-labellisés ou encore de constituer un dossier de financement pour obtenir un éco-prêt à taux zéro. : http://www.diag-online.com

Bâtiment ; Consommation d'énergie ; Diagnostic Performance Énergétique - DPE ; Étiquette énergie ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Logement ; Site Internet

... Lire [+]

V

- n° 50309

L'« éco-prêt logement social » est un prêt d'un montant de 9 000 à 16 000 € par logement, accessible aux organismes d'habitations à loyer modéré, aux sociétés d'économie mixte ou encore aux communes possédant des logements sociaux. L'Etat et la Caisse des Dépôts combinent leurs efforts pour proposer un éco-prêt au taux fixe très bonifié de 1,90% sur une durée de quinze ans. C'est un prêt qui utilise la ressource des fonds d'épargne (sommes collectées sur le livret A, le livret de développement durable...) comme la majorité des prêts au logement social. Les objectifs : L'éco-prêt logement social est une mesure nouvelle, prise à la suite du Grenelle Environnement, pour permettre la rénovation thermique du parc de logements sociaux les plus consommateurs en énergie (« logements énergivores»). 800 000 sont identifiés au sein du parc de logements locatifs sociaux et doivent faire l'objet, dans les prochaines années, d'une rénovation thermique. Une enveloppe de prêts de 1,2 Md€ est déterminée et doit permettre de traiter, sur la période 2009-2010, les 100.000 logements les plus prioritaires (40.000 en 2009 et 60.000 en 2010). Quels travaux sont financés ? : Les travaux financés sont ceux permettant de transformer un « logement énergivore» en un logement aux standards actuels ou mieux. En termes de classes de diagnostic de performance énergétique (DPE), cela correspond environ à la rénovation de logements classés E, F ou G en logements classés C ou mieux. Les logements prioritaires sont ceux classés F et G aujourd'hui. C'est donc un engagement de résultat sur la performance énergétique du bâtiment qui est requis. La consommation conventionnelle en énergie primaire du bâtiment, avant les travaux, doit être supérieure ou égale à 230 kWh / m2 / an pour que celui-ci puisse bénéficier du prêt. Les travaux doivent permettre l'atteinte d'une consommation conventionnelle en énergie primaire inférieure ou égale à 150 kWh / m2 / an (modulé selon les zones climatiques et l'altitude). Si les travaux permettent également de justifier d'un label réglementaire de performance énergétique, un montant supplémentaire de prêt de 2.000 € par logement sera accordé. À partir de quand ces dispositions s'appliqueront-elles ? : Les premiers prêts pourront être accordés dès le début du mois de mars. Les 10.000 premiers prêts seront majorés d'un montant de 1.500 € pour inciter fortement les bailleurs à s'engager rapidement dans la rénovation thermique et ainsi participer au soutien de l'activité économique dans le secteur du bâtiment. La première enveloppe de prêts est ouverte jusqu'à la fin de l'année 2010. Un bilan permettra de décider des modalités de reconduction de ce prêt. Qui le distribue? : L'Etat a confié la distribution de l'« éco-prêt logement social » à la Caisse des Dépôts, en cohérence avec la mission de financement du logement social de la CDC et la priorité qu'elle accorde au développement durable dans son plan stratégique « Elan 2020 ». Vient-il en complément d'autres financements ? : Cet outil financier complète les autres financements mis à disposition des bailleurs sociaux : dégrèvement de taxe foncière, dotations ANRU, aides de l'ADEME, soutiens du « Fonds chaleur renouvelable » créé par le Grenelle Environnement, aides du FEDER, certificats d'économies d'énergie...
L'« éco-prêt logement social » est un prêt d'un montant de 9 000 à 16 000 € par logement, accessible aux organismes d'habitations à loyer modéré, aux sociétés d'économie mixte ou encore aux communes possédant des logements sociaux. L'Etat et la Caisse des Dépôts combinent leurs efforts pour proposer un éco-prêt au taux fixe très bonifié de 1,90% sur une durée de quinze ans. C'est un prêt qui utilise la ressource des fonds d'épargne (sommes ...

Aide financière ; Bailleur social ; Budget ; Collectivité locale ; Consommation d'énergie ; Emprunt bancaire ; Étiquette énergie ; Financement ; Logement social ; Performance énergétique ; Rénovation

... Lire [+]

V

- n° 170909

Après plusieurs semaines de pause estivale, le Sénat fait sa rentrée avec le « projet de loi portant engagement national pour l'environnement » dit Grenelle 2. Ce « pavé » de 120 articles répartis en sept titres constitue la boîte à outils juridique du Grenelle de l'Environnement. Il traite de sujets aussi divers que la performance énergétique des bâtiments, l'urbanisme, les transports, l'énergie et le climat, la biodiversité, les risques pour la santé, les déchets et la gouvernance en matière de protection de l'environnement. Concrètement, le projet de loi Grenelle 2 est constitué d'une liste détaillée d'amendements et de rectifications à des textes existants que l'on trouve aussi bien dans le Code de la construction que dans le Code des collectivités territoriales ou encore celui des ports maritimes. Il est par ailleurs l'un des premiers textes de loi à « expérimenter » la réforme constitutionnelle adoptée le 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Ve République. Cela signifie que le projet de loi proposé par le gouvernement en janvier 2009 a été examiné par la Commission de l'Economie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire qui l'a amendé avant sa présentation en séance plénière ce mardi 15 septembre. Sur les 1.089 amendements proposés, la Commission en a retenu près de 300. Autrement dit plus de 300 modifications ont déjà été apportées au texte du gouvernement. C'est sur la base d'un texte considérablement renforcé et amélioré par vos Commissions, sur la base d'un texte extrêmement dense que nous allons poursuivre la mutation écologique de notre pays, a commenté le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de la Mer Jean-Louis Borloo à l'occasion de la présentation du texte au Sénat mardi après-midi. Derrière ce qui peut sembler au premier abord, comme quelque chose d'un peu technique, on a finalement un grand texte qui, après le Grenelle 1, après le projet de loi de finances, achève le verdissement de la société française dans son ensemble, a-t-il ajouté. Plus de 300 modifications déjà apportées : En matière d'urbanisme, la commission a par exemple rendu obligatoire l'affichage des performances énergétiques dans les annonces immobilières et a souhaité renforcer le rôle des schémas de cohérence territoriale (SCOT) surtout pour mettre en cohérence les politiques publiques locales d'urbanisme, d'habitat et de transport. La commission a également voté la création d'une taxe sur les plus-values immobilières effectives liées à la réalisation d'une infrastructure de transport collectif afin de financer en partie les nombreux projets de transport inscrits dans le Grenelle. Côté énergie, les sénateurs ont rendu obligatoire la synthèse des actions envisagées pour réduire les émissions de gaz que les entreprises de plus de 500 personnes et les collectivités de plus de 50.000 habitants devront joindre à leurs bilans de gaz à effet de serre. La commission propose aussi de reporter d'un an l'intégration des éoliennes dans le régime ICPE. En termes de biodiversité et d'agriculture, la commission a précisé la réglementation concernant la vente et l'usage de produits phytopharmaceutiques, l'épandage aérien et les modalités de mise en place de bandes enherbées de cinq mètres le long des cours d'eau. Elle a par ailleurs créé des comités nationaux et régionaux associant l'ensemble des acteurs concernés à l'élaboration et la gestion de la trame verte et bleue et a limité les conditions d'acquisition de zones humides par les agences de l'eau. En outre, les sénateurs ont réduit le dispositif d'incitation à la réduction des fuites d'eau en réseaux aux zones où la ressource en eau est critique. La question du lien entre la santé et l'environnement a également fait l'objet de nombreuses modifications : intégration des publicités et des enseignes lumineuses au dispositif encadrant les « pollutions lumineuses », relève de 12 à 14 ans du seuil d'interdiction de la publicité en matière de téléphonie mobile, interdiction de l'utilisation par un élève du téléphone portable dans les écoles maternelles et élémentaires ainsi que dans les collèges. Enfin en matière de déchets et de gouvernance, la commission a mis en place une Responsabilité Elargie du Producteur (REP) pour la filière d'ameublement des ménages et a rendu systématique l'utilisation de critères environnementaux dans le choix des investissements proposés par les gestionnaires de portefeuilles. Les filiales françaises ont par ailleurs été intégrées dans l'obligation de reporting environnemental. De nombreux débats en perspective : Concernant la politique maritime de la France, les conclusions et les engagements du Grenelle de la Mer n'ont pas encore été intégrés dans le texte de la Commission. Le Gouvernement a donc déposé plusieurs amendements dans ce sens. Certaines mesures sont par ailleurs au coeur de divergences et n'ont pas été complètement traitées au sein de la Commission. C'est le cas notamment du rôle des Architectes des bâtiments de France (ABF). Les sénateurs ont en effet rétabli l'avis conforme des ABF pour les permis de construire en zone protégée alors que cet avis avait été supprimé dans le cadre des discussions du Grenelle 1. La discussion n'est pas terminée, a prévenu Dominique Braye, rapporteur du texte pour la partie traitant de l'urbanisme. De même pour l'Eco-PTZ. Une disposition prévoit de l'étendre aux collectivités mais pour le rapporteur, cet outil n'a pas été conçu pour cela. Un amendement de suppression a d'ailleurs été déposé. Les associations de protection de l'environnement sont également prêtes à en débattre. La fédération France Nature Environnement prévient que certains articles ne semblent changer que quelques mots d'une loi ancienne mais constituent en fait des petites révolutions juridiques tandis que d'autres semblent très novateurs au premier regard mais se révèlent après une analyse du contexte et de l'existant très décevants par rapport à nos espérances. FNE remarque plus précisément que les dispositions du Grenelle 2 relatives aux déchets manquent d'ambition. L'idée même d'une fiscalité écologique n'est pas encore comprise : bonus/malus, taxe pique-nique..., ajoute l'association. La FNE note également que le dossier sols pollués et risques industriels n'est pas traité et estime qu'on ne parle toujours pas assez de l'eau. FNE espère par conséquent que le Gouvernement fera avancer, par voie d'amendements, le contenu du projet de loi Grenelle 2 pour tenir compte notamment des conclusions de la table ronde sur les risques industriels. Les discussions concrètes sur les premiers articles du projet de loi devraient commencer dans la soirée de mardi et se prolonger jusqu'au 8 octobre prochain. L'Assemblée nationale prendra ensuite le relais. Déclaré d'urgence par le gouvernement, le texte bénéficiera d'une seule lecture dans chacune des assemblées. Le vote final est attendu pour la fin de l'année.
Après plusieurs semaines de pause estivale, le Sénat fait sa rentrée avec le « projet de loi portant engagement national pour l'environnement » dit Grenelle 2. Ce « pavé » de 120 articles répartis en sept titres constitue la boîte à outils juridique du Grenelle de l'Environnement. Il traite de sujets aussi divers que la performance énergétique des bâtiments, l'urbanisme, les transports, l'énergie et le climat, la biodiversité, les risques pour ...

Architecte du bâtiment de france ; Bâtiment ; Bilan carbone ; Biodiversité ; Changement climatique ; Collectivité locale ; Déchet ; Entreprise ; Éolien ; Étiquette énergie ; Généralité énergie ; Généralité énergie renouvelable ; Grenelle de l'environnement ; ICPE - Installation Classée Protection Environnement ; Impact santé ; Installation classée ; Ordonnance/Obligation ; Performance énergétique ; Permis de construire ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Pollution lumineuse ; protection environnement ; Transport ; Urbanisme

... Lire [+]

V

- n° 101109

SB Alliance, regroupant à ce jour une vingtaine de pays, a défini 6 indicateurs ''harmonisés'' : gaz à effet de serre, production de déchets, énergie non renouvelable, eau, confort thermique et qualité de l'air intérieur. Suite à la présentation des indicateurs par le SB Alliance, les filiales du CSTB et de QUALITEL, organismes certificateurs des bâtiments en France, ont annoncé le 9 novembre qu'elles intégreront dans leurs référentiels ces étiquettes ''uniques'' de mesure de la performance énergétique et environnementale courant 2010. ''Il est nécessaire de développer une base commune d'affichage compatible avec les certifications et labels existants'', ont indiqué le CSTB et QUALITEL. ''Cela se traduira par une étiquette inspirée de celle que l'on trouve aujourd'hui pour les produits de consommation courante. Cette initiative permettra d'apprécier de façon concrète et compréhensible les qualités et performances d'un ouvrage'', ont souligné les organismes. Plus de 200 000 logements individuels et collectifs et plus de 6 000 000 de m2 de bâtiments non résidentiels sont aujourd'hui certifiés en France, ont-ils précisé.
SB Alliance, regroupant à ce jour une vingtaine de pays, a défini 6 indicateurs ''harmonisés'' : gaz à effet de serre, production de déchets, énergie non renouvelable, eau, confort thermique et qualité de l'air intérieur. Suite à la présentation des indicateurs par le SB Alliance, les filiales du CSTB et de QUALITEL, organismes certificateurs des bâtiments en France, ont annoncé le 9 novembre qu'elles intégreront dans leurs référentiels ces ...

Bâtiment ; Étiquette énergie ; Etiquette environnementale ; Référentiel

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Les députés européens ont adopté par 580 voix pour, 52 voix contre, et 79 absentions le projet de réforme de l'étiquette énergie.

Maitrise De l'Énergie - MDE ; Europe ; Étiquette énergie

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le Cercle Promodul, EDF, Saint-Gobain Habitat, Schneider Electric s'associent pour mettre leur Passeport efficacité énergétique au banc d'essai.

Efficacité énergétique ; Environnement ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Rénovation ; Collectivité locale ; Plateforme de rénovation ; Étiquette énergie

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le Parlement européen a adopté en première lecture la nouvelle législation sur l'étiquette énergie. Celle-ci prévoit une nouvelle échelle de A à G et la création d'une base de données des produits pour une meilleure surveillance du marché.

Environnement ; Europe ; Étiquette énergie ; Parlement européen ; Électroménager ; Éco-consommation

... Lire [+]

V

- n° 110703

"La directive 2003/66/CEde la Commission du 3 juillet 2003 modifiant la directive 94/2/CE portant modalités d'application de la directive 92/75/CEE du Conseil en ce qui concerne l'indication de la consommation d'énergie des réfrigérateurs, des congélateurs et des appareils combinés électriques a été publiée au JO UE. Cette directive aidera, à partir de 2004, les consommateurs à repérer les réfrigérateurs et congélateurs particulièrement économes sur le plan de la consommation électrique ; ils afficheront les classes A+ et A++ sur les étiquettes que les fabricants doivent apposer sur les produits exposés à la vente. D'autres appareils ménagers sont déjà couverts par le programme européen d'étiquetage de la consommation d'énergie. Le consommateur ne doit ainsi d'ores et déjà pas hésiter à réclamer cette information au vendeur lorsqu'il envisage l'achat d'un four, d'une machine à laver le linge ou encore d'un lave-vaisselle. Les modèles consommant le moins d'énergie sont affiché! s en classe « A », ceux consommant le plus sont classés « F » ou « G ». Source : Rapid IP/03/941 http://www.industrie.gouv.fr/eic/actu/doc03/l03170.pdf "
"La directive 2003/66/CEde la Commission du 3 juillet 2003 modifiant la directive 94/2/CE portant modalités d'application de la directive 92/75/CEE du Conseil en ce qui concerne l'indication de la consommation d'énergie des réfrigérateurs, des congélateurs et des appareils combinés électriques a été publiée au JO UE. Cette directive aidera, à partir de 2004, les consommateurs à repérer les réfrigérateurs et congélateurs particulièrement économes ...

Appareil économe ; Appareil électrique ; Directive européenne ; Électroménager ; Étiquette énergie

... Lire [+]

V

- n° 190304

La direction générale de lénergie et des transports de la Commission européenne vient de publier une neuvième note interprétative sur la mise en —uvre des directives de libéralisation du marché européen de lénergie, qui concerne plus particulièrement létiquetage de lélectricité. La note porte sur linterprétation de larticle 3 de la directive « électricité » 2003/54/CE qui oblige les Etats membres à sassurer que les fournisseurs délectricité spécifient dans ou avec les factures envoyées aux clients finaux la composition du bouquet énergétique de lélectricité vendue, ainsi quau minimum lindication dune source où lon peut trouver des informations sur son impact environnemental. La Commission suggère une série de lignes directrices à observer. http://europa.eu.int/comm/energy/electricity/legislation/doc/notes_for_implementation_2004/labelling_en.pdf
La direction générale de lénergie et des transports de la Commission européenne vient de publier une neuvième note interprétative sur la mise en —uvre des directives de libéralisation du marché européen de lénergie, qui concerne plus particulièrement létiquetage de lélectricité. La note porte sur linterprétation de larticle 3 de la directive « électricité » 2003/54/CE qui oblige les Etats membres à sassurer que les fournisseurs d...

Complémentarité énergétique ; Directive européenne ; Électricité ; Étiquette énergie ; Facture énergétique ; Fournisseur d'électricité ; Impact environnemental ; Libéralisation énergétique

... Lire [+]

V

- n° 84
ISBN ref : 4794

Une directive européenne impose l'étiquetage en consommation et en CO2 des voitures neuves mises en vente. En France un guide répertorie ces données, avec le classeent des véhicules les plus performants.

Automobile ; CO2 / Dioxyde de carbone ; Consommation de carburant ; Étiquette énergie ; Pollution de l'air

... Lire [+]

V

- n° 4
ISBN 1957-1992

Partout en Europe, l'initiative Display incite les municipalités à afficher les performances énergétiques des bâtiments municipaux. Plus de 200 villes ont déjà adopté cette nouvelle forme d'information des populations.

Bâtiment communal ; Bâtiment tertiaire ; Bretagne ; Centre sportif ; Consommation d'eau ; Consommation d'énergie ; Efficacité énergétique ; Établissement scolaire ; Étiquette énergie ; Europe ; France ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Maison de retraite ; Picardie ; Réalisation

... Lire [+]

V

- n° 8
ISBN 1957-1992

"Face au défi du changement climatique, la France s'est engagée à diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050. Ce qui passe par une forte réduction des consommations d'énergie dans le secteur du bâtiment, responsable à lui seul d'environ 25% des rejets de CO2 et de 43% de la dépense énergétique en France. Des gains importants ont été déjà obtenus pour les constructions neuves, grâce notamment aux réglementations thermiques. Reste que le rythme annuel de renouvellement des bâtiments ne dépasse pas 1%. Par conséquent, l'objectif du ""facteur 4"" ne pourra être atteint sans améliorer également les performances des logements et bâtiments tertiaires existants."
"Face au défi du changement climatique, la France s'est engagée à diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050. Ce qui passe par une forte réduction des consommations d'énergie dans le secteur du bâtiment, responsable à lui seul d'environ 25% des rejets de CO2 et de 43% de la dépense énergétique en France. Des gains importants ont été déjà obtenus pour les constructions neuves, grâce notamment aux réglementations thermiques. ...

Bâtiment ; Diagnostic Performance Énergétique - DPE ; Étiquette énergie ; Logement ; Performance énergétique ; Réglementation thermique ; Rénovation ; Texte législatif

... Lire [+]

V

- n° 19
ISBN 1957-1992

La commune vient de signer un deuxième accord-cadre avec l'ADEME. Objectif : produire d'ici à 2015 plus de la moitié de l'électricité consommée par la ville à partir d'énergies renouvelables, tout en divisant par quatre les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050.

Bâtiment public ; Boue d'épuration ; Chauffage bois ; Chauffe eau solaire ; Chaufferie bois ; Commune / Ville ; Consommation d'électricité ; Éclairage public ; Économie d'énergie ; Électricité renouvelable ; Établissement scolaire ; Étiquette énergie ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Isolation ; Logement social ; Méthanisation ; Objectif ; Parc éolien ; Picardie ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Programme d'action ; Projet ; Réalisation ; Rénovation ; Réseau de chaleur ; Sensibilisation ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 43 - p. 03 à p.03

L'étiquette énergie évolue désormais vers un nouveau format qui donne plus de lisibilité quant aux informations délivivrées au consommateur. Cette dernière sera obligatoire à compter du 20 décembre 2011.

Étiquette énergie ; Particulier / Ménage ; Appareil domestique ; Appareil électrique ; Appareil économe ; Électroménager ; Consommateur d'électricité ; Consommation d'énergie ; Consommation d'électricité ; France

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Étiquette énergie [207]

Consommation d'énergie [78]

Performance énergétique [57]

Bâtiment [54]

Logement [47]

Efficacité énergétique [46]

Diagnostic Performance Énergétique - DPE [39]

Maitrise De l'Énergie - MDE [34]

Électroménager [33]

Économie d'énergie [32]

Directive européenne [29]

France [29]

Chauffage [28]

Europe [27]

Rénovation [25]

CO2 / Dioxyde de carbone [23]

Appareil électrique [22]

Gaz à Effet de Serre / GES [22]

Réglementation [22]

Réglementation thermique [22]

Politique énergétique [21]

Chiffre clé [20]

Éclairage [20]

Isolation [20]

Collectivité locale [18]

Diagnostic [18]

Eau chaude sanitaire - ECS [17]

Bâtiment public [15]

Climatisation / Rafraîchissement [15]

Consommation d'électricité [15]

Généralité énergie renouvelable [15]

Logement collectif [15]

Ratio énergétique [15]

Certification [14]

Maison individuelle [14]

Particulier / Ménage [14]

Transport [14]

Ventilation [14]

Appareil de cuisson [13]

Label de performance [13]

Appareil domestique [12]

Bâtiment Basse Consommation - BBC [12]

Étude [12]

Isolant thermique [12]

Réfrigérateur / Congélateur [12]

Vitrage [12]

Aide financière [11]

Ordonnance/Obligation [11]

Programme d'action [11]

Réalisation [11]

Appareil économe [10]

Automobile [10]

Bâtiment communal [10]

Certificat d'économie d'énergie [10]

Chauffage électrique [10]

Commission européenne [10]

Confort thermique [10]

Économie d'électricité [10]

Lave linge [10]

Logement social [10]

Objectif [10]

Architecture bioclimatique [9]

Changement climatique [9]

Chauffe eau solaire [9]

Commune / Ville [9]

Consommation d'eau [9]

Construction [9]

Crédit d'impôt [9]

Électricité [9]

Facture énergétique [9]

Programme européen [9]

ADEME [8]

Aspect financier [8]

Bâtiment tertiaire [8]

Bilan carbone [8]

Bilan énergétique [8]

Chauffage bois [8]

Coût d'investissement [8]

Déperdition thermique [8]

Développement durable [8]

Établissement scolaire [8]

Lampe basse consommation [8]

Matériau de construction [8]

Plan Climat [8]

Pompe à chaleur [8]

Secteur résidentiel [8]

Sensibilisation [8]

Vente [8]

Bureautique [7]

Copropriété / Propriétaire [7]

Effet de serre [7]

Généralité énergie [7]

Suisse [7]

Texte législatif [7]

Veille [7]

Analyse Cycle de Vie - ACV [6]

Biocarburant [6]

Climatiseur [6]

Coût des travaux [6]

Déchet [6]

Entreprise [6]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z