F Nous contacter

0

Documents  Gel / Givre / Froid | enregistrements trouvés : 24

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 530

L'influence du climat sur les activités économiques, et en particulier sur le secteur de l'énergie, est très sensible en cette période de vague de froid. Sans anticipation des aléas météorologiques, l'ensemble de la chaîne de production et d'approvisionnement énergétique peut se voir rapidement dans l'incapacité de répondre à la demande des consommateurs particuliers, industriels et collectivités. « Nous prévoyons aujourd'hui la consommation journalière de nos 200 000 clients et 46 communes en fonction de la météo et de la consommation passée, sur des horizons de J à J+10 . » explique Cyril Vincent ­ Ingénieur Négoce ­ Gaz de Bordeaux. Les solutions METNEXT permettent de prévoir plus finement la courbe de charge et d'optimiser les approvisionnements. Les producteurs d'énergie renouvelables font également appel à METNEXT pour prévoir la production et optimiser leur stratégie de stockage. « Depuis 3 ans, avec le logiciel Metnext Decide, nous calculons quotidiennement la prévision de la demande de nos clients en fonction de l'impact météo et gérons ainsi toutes les variables de commandes et de productions » explique Bruno Millot, Directeur des approvisionnements et acheminements Altergaz. « Nous avons besoin d'une très grande précision dans la prévision de consommation de gaz des professionnels comme des particuliers pour ne pas déséquilibrer notre portefeuille sur le réseau de transport ». Les énergéticiens anticipent les pics de consommations « Dans le secteur de l'énergie et dans un nombre croissant de secteurs économiques, l'influence de la météo peut être décisive. L'expertise de Metnext et nos modélisations permettent de mieux anticiper et gérer les aléas météo perturbateurs, et ainsi optimiser les coûts d'exploitation » précise Frédéric Bardoux Président de Metnext. NETNEXT est présent dans des secteurs comme l'agroalimentaire, les produits de grande consommation, la distribution, les loisirs, l'assurance et la finance. Lien vers le site internet METNEXT Weather Indices : http://www.weatherindices.com/
L'influence du climat sur les activités économiques, et en particulier sur le secteur de l'énergie, est très sensible en cette période de vague de froid. Sans anticipation des aléas météorologiques, l'ensemble de la chaîne de production et d'approvisionnement énergétique peut se voir rapidement dans l'incapacité de répondre à la demande des consommateurs particuliers, industriels et collectivités. « Nous prévoyons aujourd'hui la consommation ...

Consommation d'énergie ; Entreprise ; Fournisseur d'électricité ; Gel / Givre / Froid ; Logiciel ; Producteur d'électricité ; Prospective / Prévision ; Station météo

... Lire [+]

V

- n° 531

C'est au moment où nous sommes dans une vague de froid que RTE (Réseau de Transport de l'Electricité) alerte sur un record prévisible de consommation électrique, et que le gouvernement publie un rapport sur la précarité énergétique. Le développement exceptionnel en France du chauffage électrique cumulé à la mauvaise qualité des logements est le principal responsable de cette double précarité : les ménages concernés ont du mal à payer leurs factures et le système électrique sature. Le chauffage est responsable de plus du tiers de la consommation d'électricité en période de pointe hivernale. Dans le même temps, des centaines de milliers de familles ont froid dans leurs logements car elles ne peuvent tout simplement faire face à ces charges. Le paiement des factures d'énergie impayées coûte chaque année des millions d'euros aux fonds sociaux départementaux comme aux Centres communaux d'action sociale (CCAS). « Rénover massivement les logements et arrêter le développement du chauffage électrique comme nous le proposons est une réponse incontournable et urgente pour lutter contre la précarité énergétique de nombreuses familles champardennaises », déclare Eric Loiselet, tête de liste Europe Ecologie pour les élections régionales de mars prochain, qui précise : "Europe Ecologie Champagne Ardenne a pour objectif en 2014 la rénovation de 25 000 logements. Pour cela, nous créerons un opérateur public régional capable de mobiliser les investissements nécessaires en se rémunérant sur les économies d'énergie réalisées." Cet operateur pourra travailler en coopération interrégionale avec les operateurs similaires dans d'autres régions. Nous prendrons appui sur l'Agence Régionale pour la Construction et l'aménagement Durable (ARCAD), quitte a en élargir les missions, pour mettre en place une collaboration régionale renforcée pour lutter contre la précarité énergétique et mobiliser actions et flux financiers vers la prévention plutôt que le paiement a posteriori des factures de chauffage électrique.
C'est au moment où nous sommes dans une vague de froid que RTE (Réseau de Transport de l'Electricité) alerte sur un record prévisible de consommation électrique, et que le gouvernement publie un rapport sur la précarité énergétique. Le développement exceptionnel en France du chauffage électrique cumulé à la mauvaise qualité des logements est le principal responsable de cette double précarité : les ménages concernés ont du mal à payer leurs ...

Chauffage électrique ; Consommation d'électricité ; Gel / Givre / Froid ; Logement ; Isolation ; Pic de consommation ; Précarité ; RTE ; Précarité énergétique

... Lire [+]

V

- n° 120210

Devant un hémicycle presque vide, le 27 janvier dernier, Jean-Louis Borloo, lors d'un débat parlementaire sur la sécurité des réseaux d'approvisionnement en électricité, en appelait à l'intelligence dans les réseaux électriques : ''Dans vingt ans, on ne trouvera rien de plus bête que de se contenter d'appuyer sur un bouton permettant, quelle que soit la forme d'énergie, de faire appel à un mode de production un peu éloigné, et ce en temps réel et en situation standard''. L'objectif premier de ces smart grids est de développer l'interactivité du réseau pour mieux ajuster la consommation à l'offre. D'autant qu'il n'y a pas un, mais plusieurs usages de l'électricité ­ thermiques, mais aussi domestiques spécifiques ­ et dans des secteurs très différents. Les moyens de production eux aussi sont de nature diverse ­ nucléaire, thermique, éolien, hydraulique ­ possédant leurs propres modes de modulation. Les puissances unitaires des unités de productions les plus courantes varient de quelques dizaines de watts pour les dispositifs photovoltaïques décentralisés, à 1.500 MW pour les réacteurs nucléaires les plus importants. Les différentes filières se caractérisent aussi par les caractéristiques temporelles de leur production. Certaines des filières, comme la filière nucléaire PWR (Pressurized Water Reactor), qui, en France, produit 114 Mtep sur un total de 130, sont adaptées à des productions quasiment continues. Du coup, se plaît à souligner le député (Verts) Yves Cochet, ''lorsque la demande est moindre, nous produisons beaucoup trop'', parce que le réseau est surdimensionné pour répondre aux appels de puissance pendant les grands froids : ''il existe une contrainte structurelle sur le système électrique : il faut produire à tout instant autant d'électricité que la demande. Il n'y a en effet que très peu de stockage. La pointe de puissance est le moment de l'année où la demande est la plus importante, à cause du chauffage électrique. C'est cette pointe de puissance qui entraîne un surdimensionnement considérable, même pour quelques heures par an. Nous sommes donc en face d'une contradiction majeure du système électrique français : d'un côté nous avons un parc électronucléaire excédentaire en base ­ lorsque la demande est moindre, nous produisons beaucoup trop ­ et, de l'autre, une demande excédentaire en pointe''. EDF, pilote de la stratégie énergétique française : La revue Global Chance se penche sur cette difficulté. Dans une livraison de janvier 2010, réalisée et éditée conjointement avec l'association négaWatt, la revue propose une analyse fournie du système énergétique français. Selon ses auteurs, le débat sur les orientations énergétiques n'a pas cours. Celui du 27 janvier, à l'Assemblée nationale, a été demandé par le groupe de la Gauche démocrate et républicaine, mais n'a mobilisé qu'une vingtaine de députés. Et à l'issue des trois heures de discussion, bien des questions sont en attente de réponse, qu'il s'agisse du dimensionnement du réseau, des investissements à effectuer pour enfouir les lignes, ou de l'entretien même des réseaux électriques par ERDF pour lesquels le ministre d'Etat a annoncé 1,5 milliard d'euros. Evoquant la récente nomination de Henri Proglio à la tête d'EDF, Jean-Louis Borloo a rassuré les députés : ''Certaines décisions récemment prises sous l'autorité du Premier ministre, car il y a bien un pilote dans l'avion, visent à redéfinir l'intelligence générale du système. La mission confiée au président d'EDF est bien d'atteindre, et de façon immédiate, un coefficient de disponibilité de 85%, contre 76 ou 77% actuellement - ce qui explique en partie que nous devions importer et ne puissions pas exporter. En affirmant que l'Etat doit reprendre son rôle de stratège'' en matière énergétique, le ministre d'Etat a implicitement reconnu que, depuis 1974, date du choc pétrolier, la politique énergétique de la France relève du soutien aux stratégies des grands groupes - EDF, Areva, Total,- plutôt que d'une politique publique. Dans ces conditions, la marge de manoeuvre de la puissance publique semble étroite. Selon Global Chance, le débat est d'une actualité brûlante : ''la très forte centralisation du système et la tension sur les usages crée une grande vulnérabilité de la société française au risque d'une panne géante sur le réseau, qu'elle ait pour origine des difficultés de fonctionnement du parc nucléaire français comme on l'observe en ce début d'hiver, des aléas naturels, une cause accidentelle ou un acte malveillant. Le redimensionnement du réseau et la maîtrise de la demande d'électricité sont des réponses possibles pour renforcer la résilience du système. Mais les indicateurs restent au rouge. Tous les scénarios français depuis 15 ans, du Conseil d'analyse stratégique à la DGEMP, enregistrent une augmentation constante de la part de l'électricité dans la consommation finale d'énergie. La plupart des scénarios tendanciels anticipent une croissance forte de la consommation d'électricité. Le scénario DGEMP anticipe même une accélération de cette tendance. Seul le scénario post-Grenelle anticipe une quasi stabilisation de cette consommation en 2020 aux valeurs actuelles. ''Il convient toutefois de considérer avec une grande précaution les projections proposées par le scénario post-Grenelle dans le secteur de l'électricité, nuancent les auteurs de Global Chance. Celui-ci laisse en effet de côté la question du nucléaire, pourtant centrale dès lors qu'on aborde le secteur électrique en France, mais délibérément exclue de toute discussion dans le cadre du Grenelle de l'environnement. L'hypothèse de référence de ce scénario est (...) le maintien à un niveau constant ou légèrement croissant de la capacité de production nucléaire, via le remplacement en tant que de besoin des réacteurs actuels par des réacteurs EPR. L'arithmétique étant têtue, il est difficile de boucler le bilan électrique français à l'équilibre en maintenant la production nucléaire, tout en développant fortement les renouvelables et en maîtrisant la demande''. Le (non) débat sur la transition énergétique française a encore de beaux jours devant lui.
Devant un hémicycle presque vide, le 27 janvier dernier, Jean-Louis Borloo, lors d'un débat parlementaire sur la sécurité des réseaux d'approvisionnement en électricité, en appelait à l'intelligence dans les réseaux électriques : ''Dans vingt ans, on ne trouvera rien de plus bête que de se contenter d'appuyer sur un bouton permettant, quelle que soit la forme d'énergie, de faire appel à un mode de production un peu éloigné, et ce en temps réel ...

Approvisionnement ; Consommation d'électricité ; Gel / Givre / Froid ; Grenelle de l'environnement ; Intempérie climatique ; Production d'électricité ; Réseau électrique ; Réseau électrique intelligent ; Scénario ; Sécurité ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

V

- n° 919
ISBN 1267-0545

En période de vague de froid, RTE, gestionnaire du réseau de transport d'électricité, invite ses abonnés à mieux maîtriser leurs consommations, surtout aux heures de pointe, entre 17h00 et 20h00. Un dispositif d'alerte en Bretagne et région PACA.

Approvisionnement ; Bretagne ; Collectivité locale ; Consommateur d'électricité ; Économie d'énergie ; Gel / Givre / Froid ; Intempérie climatique ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Pic de consommation ; Programme de développement ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Réalisation ; Réseau électrique ; RTE ; Sécurité ; Sensibilisation ; Gestionnaire de réseau

... Lire [+]

V

- n° 446
ISBN 0292-1731

L'ATEE vient de créer le club Stockage d'énergies. Celui-ci va fédérer les professionnels des stockages embarqué et stationnaire d'électricité, où les enjeux sont importants, mais également ceux du stockage thermique.

ADEME ; Appel à projet ; Batterie ; Électricité ; Chaleur ; Éolien ; Financement ; Fiscalité ; Gel / Givre / Froid ; Pompe à chaleur ; Raccordement réseau ; Réglementation ; Réseau électrique ; Stockage de l'énergie ; Technologie ; Veille

... Lire [+]

V

- n° 2

L'institut des matériaux et des procédés d'ingénierie de la Haute école des sciences appliquées de Zurich à Winterthour développe actuellement une méthode pour prévenir la formation de givre et de glace sur les pales des éoliennes. Adoptant une approche originale imitant l'effet antigel de certaines protéines naturelles, le projet suscite l'intérêt des milieux industriels. Il est soutenu par l'Office fédéral de l'énergie.
L'institut des matériaux et des procédés d'ingénierie de la Haute école des sciences appliquées de Zurich à Winterthour développe actuellement une méthode pour prévenir la formation de givre et de glace sur les pales des éoliennes. Adoptant une approche originale imitant l'effet antigel de certaines protéines naturelles, le projet suscite l'intérêt des milieux industriels. Il est soutenu par l'Office fédéral de l'énergie.

Composant ; Éolienne ; Gel / Givre / Froid ; Inconvénient ; Intempérie climatique ; Matériau de construction ; Montagne ; Pale ; Recherche ; Suisse

... Lire [+]

H

- n° 12

Suite à la vague de froid vécue de décembre à janvier, c'est l'occasion de rappeler les bonnes pratiques d'installation et d'entretien et de faire le point sur les chauffe-eau solaires. Pour les systèmes sous pression, les basses températures rappellent que le dosage de l'antigel doit être calculé par rapport aux extrêmes locaux afin de ménager une marge de sécurité. Par ailleurs, la qualité de l'antigel doit être vérifiée annuellement. Les systèmes à vidange sont à l'abri de ce problème si toutes les parties exposées au gel se vidangent correctement.
Suite à la vague de froid vécue de décembre à janvier, c'est l'occasion de rappeler les bonnes pratiques d'installation et d'entretien et de faire le point sur les chauffe-eau solaires. Pour les systèmes sous pression, les basses températures rappellent que le dosage de l'antigel doit être calculé par rapport aux extrêmes locaux afin de ménager une marge de sécurité. Par ailleurs, la qualité de l'antigel doit être vérifiée annuellement. Les ...

Capteur solaire ; Chauffe eau solaire ; Donnée climatique ; Gel / Givre / Froid ; Intempérie climatique ; Maintenance / Entretien

... Lire [+]

V

- n° 355

Les panneaux solaires en cellules au silicium polycristallines d'un rendement de 15% recouvrent la facade sud du nouveau restaurant sur une superficie de 170 m2. L'installation produira environ 37 000 kilowattheures par an, avec une pointe de rendement de 22 kw, soit la consommation annuelle d'une douzaine de foyers. Cette centrale d'un coût d'environ 600 000 CHF (soit 400 000 euros) est un des piliers du restaurant du « Matterhorn Glacier Paradise », construit selon les normes les plus modernes (Minergie P). Grâce à une conception optimale, à la récupération de chaleur et à l'énergie solaire, il constitue un immeuble à zéro énergie. La production de la nouvelle centrale devrait atteindre plus du double de celle d'une installation de taille équivalente dans le Mittelland. Ce meilleur rendement s'explique par un air plus pur à cette altitude, par la réflexion du rayonnement solaire sur la neige et par les températures plus basses, qui rendent les cellules solaires plus performantes.
Les panneaux solaires en cellules au silicium polycristallines d'un rendement de 15% recouvrent la facade sud du nouveau restaurant sur une superficie de 170 m2. L'installation produira environ 37 000 kilowattheures par an, avec une pointe de rendement de 22 kw, soit la consommation annuelle d'une douzaine de foyers. Cette centrale d'un coût d'environ 600 000 CHF (soit 400 000 euros) est un des piliers du restaurant du « Matterhorn Glacier ...

Avantage ; Établissement de restauration ; Gel / Givre / Froid ; Montagne ; Producteur d'électricité ; Réalisation ; Rendement ; Solaire photovoltaïque ; Suisse

... Lire [+]

V

- n° 462

"C'est l'Agence suédoise de l'Energie (Energimyndigheten) qui est chargée de mettre en pratique la stratégie décidée au niveau politique. L'Agence finance notamment des projets de recherche ; trois d'entre eux ont bénéficié d'un financement de 234 millions de couronnes (environ 23 millions d'euros) en avril. La Suède a des conditions climatiques difficiles, avec des températures très basses en hiver; une grande partie de son territoire est recouvert de forêts. Ce pays cherche donc à développer de nouvelles techniques pour pouvoir construire des champs éoliens dans des zones jusqu'à présent évitées par les entrepreneurs. Vattenfall (entreprise de distribution et de production d'électricité) a ainsi inauguré cette année un parc éolien expérimental à Ryningsnäs (sud-est de la Suède), dont le but est de développer des éoliennes assez hautes pour s'affranchir de la gêne occasionnée par les arbres dans les forêts. Dans le nord du pays, c'est le froid qui pose problème et la compagnie O2 vindkompaniet à Härjedalen teste une nouvelle technique : les pales sont recouvertes d'un matériau qui a pour caractéristique de se réchauffer très rapidement sous l'effet d'un courant électrique (feuille de graphite expansé). Cette technique appelée Thermawing a déjà été utilisée pour le dégivrage des ailes d'avion et est développée par une société américaine en collaboration avec la NASA. L'opinion publique suédoise est très favorable à l'énergie éolienne. 39% des Suédois choisiraient l'éolien si le choix de la source d'électricité qu'ils consomment leur était donné. L'éolien arrive également en premier parmi les sources d'énergie à développer selon les Suédois. Ce boom ne profitera pourtant pas directement à l'industrie suédoise puisque la Suède n'a aucun grand constructeur d'éoliennes. Mais des fournisseurs comme ABB et SKF occupent de bonnes positions sur le marché des équipements pour l'éolien (générateurs ABB). Un immense projet de parc éolien a par ailleurs été lancé par Svevind (société spécialisée dans le secteur de l'énergie éolienne). L'entreprise projette de construire 1101 éoliennes dans le nord de la Suède; le projet a reçu le soutien de l'Agence suédoise de l'énergie et de l'Union européenne. La production annuelle du champ d'éoliennes pourrait atteindre 8 à 12 TWh (la production totale d'électricité éolienne en 2008 en Suède était d'environ 2 TWh). http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60554.htm"
"C'est l'Agence suédoise de l'Energie (Energimyndigheten) qui est chargée de mettre en pratique la stratégie décidée au niveau politique. L'Agence finance notamment des projets de recherche ; trois d'entre eux ont bénéficié d'un financement de 234 millions de couronnes (environ 23 millions d'euros) en avril. La Suède a des conditions climatiques difficiles, avec des températures très basses en hiver; une grande partie de son territoire est ...

Éolien ; Gel / Givre / Froid ; Gisement forestier ; Gouvernement ; Inconvénient ; Objectif ; Politique énergétique ; Production d'électricité ; Sondage ; Suède

... Lire [+]

V

- n° 78 - p.19 à p.21

En France, face à un recours massif des aides aux impayés d'énergie, les acteurs locaux misent sur les actions de prévention des impayés qui se traduisent par des ateliers sur les économies dénergie, pas toujours bien adaptés à des publics qui adoptent au quotidien des comportements de restriction. A défaut d'une amélioration durable des situations économiques, celle de la qualité (thermique) de l'habitat est un enjeu majeur à relever pour lutter efficacement contre la précarité énergétique. Prenons exemple sur les Anglais dont l'approche globale permet d'obtenir des résultats satisfaisants.
En France, face à un recours massif des aides aux impayés d'énergie, les acteurs locaux misent sur les actions de prévention des impayés qui se traduisent par des ateliers sur les économies dénergie, pas toujours bien adaptés à des publics qui adoptent au quotidien des comportements de restriction. A défaut d'une amélioration durable des situations économiques, celle de la qualité (thermique) de l'habitat est un enjeu majeur à relever pour ...

Sensibilisation ; Précarité ; France ; Angleterre ; Confort thermique ; Économie d'énergie ; Particulier / Ménage ; Facture énergétique ; Rénovation ; Isolation ; Bailleur social ; Généralité énergie ; Prix de l'énergie ; ADEME ; Fournisseur d'énergie ; Locataire ; Consommation d'énergie ; Compteur électrique ; Gel / Givre / Froid ; Bâtiment ; Logement ; Performance énergétique ; Précarité énergétique

... Lire [+]

2 y

- n° 7 - p.02 à p.03

Selon l'Enquête Nationale Logement 2006 (INSEE) 14,8% des ménages français ont déclaré avoir eu froid dans leur logement au cours de l'hiver précédant l'enquête. Parmi eux, 621 000 ménages dépensent plus de 10% de lerus revenus dans le poste énergétique.

Précarité ; Logement ; Facture énergétique ; Gel / Givre / Froid ; Fournisseur d'énergie ; Fournisseur d'électricité ; Chauffage ; Copropriété / Propriétaire ; Locataire ; Logement social ; Précarité énergétique

... Lire [+]

y

- n° 1 - p.04 à p.05

Les systèmes de réfrigération et de climatisation consomment beaucoup d'électricité. Le potentiel d'optimisation n'est souvent pas suffisamment exploité, faute de connaissance.la campagne Froid efficace doit permettre d'y remédier.

Gel / Givre / Froid ; Production de froid ; Suisse

... Lire [+]

y

- p.13 à p.29

DOSSIER CONSULTABLE AU CLER
Par petites touches, le stockage d'énergie entre dans le paysage énergétique français, en premier lieu sur les systèmes électriques des zones non interconnectées gérées par EDF SEI. Si la technologie des batteries semble une solution rapidement généralisable pour le stockage d'électricité, d'autres solutions sont étudiées, comme les super-condensateurs ou le stockage thermique en sous-sol... Ce dossier fait un état des lieux de la question, précisant que pour passer à une échelle plus vaste en Europe, des études sont encore nécessaires... pendant qu'en Californie, on agit déjà !

Sommaire des articles
- Des petits pas vers le stockage en France dans les ZNI
- La Californie veut stocker
- En Allemagne, le stockage se cherche encore
- Les conditions de développement du power-to-gas doivent s'affirmer
- Les batteries aux portes de la compétitivité
- Etude étendue à l'Europe (suite de l'étude PEPS 2013)
- Le stockage d'énergie dans le sous-sol
- Projet Seti : stocker de l'énergie thermique pour mieux utiliser les EnR
- Utiliser le froid des aliments pour procéder à des effacements
- Les supercondensateurs, batteries du futur ?
DOSSIER CONSULTABLE AU CLER
Par petites touches, le stockage d'énergie entre dans le paysage énergétique français, en premier lieu sur les systèmes électriques des zones non interconnectées gérées par EDF SEI. Si la technologie des batteries semble une solution rapidement généralisable pour le stockage d'électricité, d'autres solutions sont étudiées, comme les super-condensateurs ou le stockage thermique en sous-sol... Ce dossier fait un état ...

Stockage de l'énergie ; Innovation ; Batterie ; Europe ; Californie ; Généralité énergie renouvelable ; Transition énergétique ; Allemagne ; Hydrogène ; Distribution de l'énergie ; Gel / Givre / Froid

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Regard sans fard sur la précarité énergétique.Travail réalisé fin 2015, avec le soutien de la Fondation Abbé Pierre, par Stéphanie Lacombe pour les photographies et Bruno Maresca, directeur de recherche associé auprès du CREDOC pour les textes.

Image d'illustration : © Stéphanie Lacombe

Précarité énergétique ; Oeuvre artistique ; Gel / Givre / Froid ; Patrimoine

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
C'est au coeur du nouvel écoquartier de la Cartoucherie qu'a été inauguré un réseau de froid alimenté à 100% par la valorisation des déchets.

Chaleur ; Déchet ; Ecoquartier ; Valorisation des déchets ; Réseau de chaleur ; Commune / Ville ; Collectivité locale ; Gel / Givre / Froid ; Production de froid ; Déchet

... Lire [+]

2 y

Ce rapport final présente les résultats d'une recherche avancée sur les questions relatives à la consommation d'énergie des ménages.
Le premier chapitre est consacré à l'analyse de deux enquêtes Logement (EL) anciennes de l'INSEE (1984 et 1988) sur les dépenses énergétiques des ménages. Réalisées sur le même échantillon de ménages ces enquêtes permettent de se rapprocher au mieu de la condition "toutes choses égales par ailleurs".
Le second chapitre traite de la vulnérabilité au froid des personnes à travers trois EL (1996, 202, 2006). Le chapitre trois analyse quant à lui les dépenses énergétiques, la consommation d'énergie et les émissions de gaz carbonique en fonction de caractéristiques des ménages, des logements et de la localisation. Enfin le chapitre quatre présente une analyse synthétique des facteurs qui expliquent la sensation de froid dans le logement à partir d'analyse factorielle multiple.

Ce rapport final présente les résultats d'une recherche avancée sur les questions relatives à la consommation d'énergie des ménages.
Le premier chapitre est consacré à l'analyse de deux enquêtes Logement (EL) anciennes de l'INSEE (1984 et 1988) sur les dépenses énergétiques des ménages. Réalisées sur le même échantillon de ménages ces enquêtes permettent de se rapprocher au mieu de la condition "toutes choses égales par ailleurs".
Le second ...

Consommation d'énergie ; Consommation d'électricité ; France ; Particulier / Ménage ; Précarité énergétique ; Précarité ; Logement social ; Logement ; Chauffage ; Donnée climatique ; Dépense énergétique ; Locataire ; Gel / Givre / Froid ; Copropriété / Propriétaire ; Bâtiment ; Maison individuelle ; Prix de l'énergie ; CO2 / Dioxyde de carbone

... Lire [+]

V

- 48 p.
ISBN 0941-6579

Transmettre son savoir pour éviter les sinistres, c'est ce que Schadenspiegel, plus que tout autre publication, s'est attaché à faire depuis plus de 50 ans. Ce numéro porte sur les risques liés aux énergies renouvelables : - Énergies renouvelables : assurer la technologie du futur - Les voleurs aussi misent sur l'énergie solaire - Installations photovoltaïques : de l'électricité tirée du soleil, mais de façon sécurisée ! - Un produit d'assurance innovant pour le secteur du photovoltaïque - En avant toutes : l'énergie éolien offshore - Marine Warranty Survey : la sécurité en mer agitée - Les parcs éoliens, un risque de naufrage pour les navires ? - Production d'électricité et de chaleur grâce au biogaz - L'énergie à travers champ - Un projet de centrale hydroélectrique en construction tombe à l'eau
Transmettre son savoir pour éviter les sinistres, c'est ce que Schadenspiegel, plus que tout autre publication, s'est attaché à faire depuis plus de 50 ans. Ce numéro porte sur les risques liés aux énergies renouvelables : - Énergies renouvelables : assurer la technologie du futur - Les voleurs aussi misent sur l'énergie solaire - Installations photovoltaïques : de l'électricité tirée du soleil, mais de façon sécurisée ! - Un produit d'assurance ...

Accident ; Approvisionnement ; Bateau ; Biogaz ; Énergie marine ; Éolien ; Europe ; Garantie / Assurance ; Gel / Givre / Froid ; Généralité énergie renouvelable ; Energie hydraulique ; Intempérie climatique ; Jurisprudence ; Module photovoltaïque ; Offshore ; Sécurité ; Solaire photovoltaïque ; Vol / Vandalisme

... Lire [+]

y

- n° 1351 - 4 p.

La loi reconnaît la précarité énergétique comme une difficulté à disposer de la fourniture d'énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l'inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d'habitat. Dans tous les cas, le ménage doit alors faire des arbitrages : se chauffer au risque d'impayés ou ne plus se chauffer et subir les conséquences du froid sur sa santé, son logement, sa vie sociale.
Ainsi, 3,8 millions de ménages de France métropolitaine ont un taux d'effort énergétique supérieur à 10% de leur revenu tandis que 3,5 millions déclarent souffrir du froid dans leur logement. Les ménages modestes sont surtout exposés au froid car ils cumulent des contraintes financières et un habitat peu performant. 621 000 ménages souffrent des deux formes de précarité.
La loi reconnaît la précarité énergétique comme une difficulté à disposer de la fourniture d'énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l'inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d'habitat. Dans tous les cas, le ménage doit alors faire des arbitrages : se chauffer au risque d'impayés ou ne plus se chauffer et subir les conséquences du froid sur sa santé, son logement, sa vie sociale.
Ainsi, 3,8 ...

Précarité ; France ; Particulier / Ménage ; Consommation d'énergie ; Chauffage ; Gel / Givre / Froid ; Logement ; Dépense énergétique ; Locataire ; Copropriété / Propriétaire ; Logement collectif ; Confort thermique ; Vitrage ; Bruit ; Toiture ; Précarité énergétique

... Lire [+]

y

- 60 p.

La précarité énergétique n'est pas un phénomène nouveau. Notion complexe et souvent mal appréhendée à cause de son approche nécessairement transversale, elle est définie par la loi du 12 juillet 2010, plus connues sous le nom de "loi Grenelle II": Est en précarité énergétique au titre de la présente loi, une personne qui éprouve dans son logement ds difficultés particulières à disposer de la fourniture d'néergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison notamment de l'inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d'habitat".
Face à l'augmentation croissante des demandes de FSE (Fond Social Européen), à l'augmentation des inégalités d'effort énergétique, aux inégalités sociales liées aux progrès énergétiques, la Ville de montreuil entend se saisir pleinement de cette politique
La précarité énergétique n'est pas un phénomène nouveau. Notion complexe et souvent mal appréhendée à cause de son approche nécessairement transversale, elle est définie par la loi du 12 juillet 2010, plus connues sous le nom de "loi Grenelle II": Est en précarité énergétique au titre de la présente loi, une personne qui éprouve dans son logement ds difficultés particulières à disposer de la fourniture d'néergie nécessaire à la satisfaction de ...

Précarité ; Précarité énergétique ; Chauffage ; Facture énergétique ; Fonds social ; Ile de France ; Logement ; Budget ; Aspect financier ; Aspect économique ; Conférence / Colloque ; Politique énergétique ; ANAH ; Particulier / Ménage ; Aide financière ; Copropriété / Propriétaire ; Étude socio-économique ; Étude sociologique ; Gel / Givre / Froid ; Impact santé ; CO / Monoxyde de carbone ; Risque ; Performance énergétique ; Logement social ; #clerpubli

... Lire [+]

2 y

- 23 p.

Parce que logement frais ne rime pas systématiquement avec climatisation, l'ADEME propose à tous d'anticiper les désagréments des fortes chaleurs à venir grâce au guide pratique « confort d'été ». D'une dizaine de pages, ce manuel du « chaud dehors, frais dedans » propose quelques conseils afin de concilier respect de l'environnement, fraîcheur dans le logement et sobriété énergétique.
Parce que logement frais ne rime pas systématiquement avec climatisation, l'ADEME propose à tous d'anticiper les désagréments des fortes chaleurs à venir grâce au guide pratique « confort d'été ». D'une dizaine de pages, ce manuel du « chaud dehors, frais dedans » propose quelques conseils afin de concilier respect de l'environnement, fraîcheur dans le logement et sobriété énergétique.

France ; Bâtiment ; Éco-consommation ; Éducation à l'énergie ; Gel / Givre / Froid ; Production de froid ; Construction écologique ; Éco-consommation ; Eco-responsabilité ; Économie d'énergie ; Empreinte écologique ; Geste écologique ; Isolation ; VIR - Vitrage Isolation Renforcée

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Gel / Givre / Froid [24]

Précarité énergétique [9]

Logement [8]

Précarité [7]

Chauffage [6]

Éolien [5]

France [5]

Intempérie climatique [5]

Particulier / Ménage [5]

Bâtiment [4]

Consommation d'énergie [4]

Copropriété / Propriétaire [4]

Facture énergétique [4]

Locataire [4]

Politique énergétique [4]

Approvisionnement [3]

Consommation d'électricité [3]

Économie d'énergie [3]

Isolation [3]

Logement social [3]

Oeuvre artistique [3]

Production de froid [3]

Réseau électrique [3]

Sécurité [3]

Suisse [3]

Transition énergétique [3]

ADEME [2]

Batterie [2]

Chaleur [2]

Collectivité locale [2]

Confort thermique [2]

Dépense énergétique [2]

Donnée climatique [2]

Électricité [2]

Europe [2]

Fournisseur d'électricité [2]

Fournisseur d'énergie [2]

Généralité énergie [2]

Généralité énergie renouvelable [2]

Gestionnaire de réseau [2]

Inconvénient [2]

Montagne [2]

Performance énergétique [2]

Pic de consommation [2]

Prix de l'énergie [2]

Producteur d'électricité [2]

Production d'électricité [2]

Réalisation [2]

RTE [2]

Sensibilisation [2]

Solaire photovoltaïque [2]

Stockage de l'énergie [2]

Uchronie éolienne [2]

Ecoquartier [1]

#clerpubli [1]

Accident [1]

Aide financière [1]

Allemagne [1]

ANAH [1]

Angleterre [1]

Appel à projet [1]

Aspect économique [1]

Aspect financier [1]

Avantage [1]

Bailleur social [1]

Bateau [1]

Biogaz [1]

Bretagne [1]

Bruit [1]

Budget [1]

Californie [1]

Capteur solaire [1]

Chauffage électrique [1]

Chauffe eau solaire [1]

Chiffre clé [1]

CO / Monoxyde de carbone [1]

CO2 / Dioxyde de carbone [1]

Commune / Ville [1]

Composant [1]

Compteur électrique [1]

Conférence / Colloque [1]

Consommateur d'électricité [1]

Construction écologique [1]

Déchet [1]

Distribution de l'énergie [1]

Éco-consommation [1]

Eco-responsabilité [1]

Éducation à l'énergie [1]

Efficacité énergétique [1]

Empreinte écologique [1]

Energie hydraulique [1]

Énergie marine [1]

Entreprise [1]

Éolienne [1]

Établissement de restauration [1]

Étude socio-économique [1]

Étude sociologique [1]

Financement [1]

Fiscalité [1]

Fonds social [1]

Garantie / Assurance [1]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z