F Nous contacter

0

Documents  Dépendance énergétique | enregistrements trouvés : 65

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 760
ISBN 1267-0545

3ème edition du tour de l'énergie en Bretagne. Objectif : sensibiliser le public et les élus locaux à la maîtrise de l'énergie et aux énergies renouvelables.

Bretagne ; Consommation d'énergie ; Dépendance énergétique ; Événement / Manifestation ; Généralité énergie renouvelable ; Grand public ; Sensibilisation

... Lire [+]

y

- n° 10673 - p.17 à p.23

Premier grand objectif "énergie" affiché par François Hollande dès la campagne présidentielle: sortir du tout pétrole dans les transports. Un secteur dans lequel l'or noir couvre en France 93% des besoins énergétiques et soulève des problèmes environnementaux, financiers et sanitaires. différentes solutions alternatives sont d'ores et déjà disponibles. Mais lesquelles privilégier, chacune présentant à la fois avantages et inconvénients ? Et quelles sont celles que les consommateurs plébisciteront demain ?
Premier grand objectif "énergie" affiché par François Hollande dès la campagne présidentielle: sortir du tout pétrole dans les transports. Un secteur dans lequel l'or noir couvre en France 93% des besoins énergétiques et soulève des problèmes environnementaux, financiers et sanitaires. différentes solutions alternatives sont d'ores et déjà disponibles. Mais lesquelles privilégier, chacune présentant à la fois avantages et inconvénients ? Et ...

Transport ; Mobilité ; France ; Pétrole ; Dépendance énergétique ; Facture énergétique ; Généralité énergie renouvelable ; Véhicule électrique ; Véhicule alternatif

... Lire [+]

V

- n° non numéroté - non paginé

Un prêt de 200 millions de dollars pour financer le "Projet sur l'efficacité énergétique en Ukraine" a été approuvé le 19 mai dernier par le Conseil d'administration de la Banque mondiale (BM).

Financement ; Efficacité énergétique ; Ukraine ; Société financière ; Investissement ; Dépendance énergétique ; Importation ; Gaz naturel ; Économie d'énergie ; Consommation d'électricité ; Pologne ; Généralité énergie ; Généralité énergie renouvelable

... Lire [+]

V

- n° 329
ISBN 0292-1731

L'Agence Internationales de l'Energie analyse l'influence des prix élevés du pétrole sur l'économie mondiale.

Agence de l'énergie ; Crise énergétique ; Dépendance énergétique ; Donnée économique ; Importation ; Organisation internationale ; Pays En Développement ; Pétrole ; PIB ; Prix du pétrole ; Production

... Lire [+]

V

- n° 050210

La Martinique a une superficie de 1 128 km2 et sa population s'élevait à 400 000 habitants en 2006, avec une densité très forte (l'une des plus élevée au monde) : 354 habitants au km2. Contrairement à l'île voisine de la Guadeloupe, ce territoire reste encore plus que jamais tributaire des énergies fossiles, d'autant que sa facture énergétique ne cesse de croître. La Martinique est fortement dépendante des importations d'hydrocarbures et son potentiel en énergies renouvelables est limité. Par conséquent, la maîtrise des consommations d'électricité constitue un enjeu majeur à l'échelle de la région. Une consommation d'électricité en hausse : Si la Martinique a une consommation d'énergie finale de 1,25 tonne équivalent pétrole (Tep) par habitant et par an, inférieure à la moyenne métropolitaine, la structure du parc de production d'électricité rend cette consommation très émettrice de gaz à effet de serre. Comme la production est à 97 % d'origine fossile, le contenu en CO2 d'un kWh électrique est donc dix fois plus important qu'en métropole ! Ainsi, le niveau des émissions de gaz à effet de serre par habitant (5.3 tCO2/hab annuellement tous secteurs confondus) se rapproche de la moyenne française. Malgré une légère diminution de la consommation d'énergie finale (512.628 Tep en 2007 contre 519.526 en 2005), notamment issue de produits pétroliers (367.225 Tep en 2007 contre 376.717 en 2005), la consommation d'électricité augmente (118.454 Tep en 2007 contre 113.677 Tep en 2005), fortement poussée par le secteur du bâtiment. Si le secteur des transports reste le principal consommateur d'énergie (51 %), la part de la consommation d'énergie dans le secteur de l'habitat et dans le secteur tertiaire augmente (respectivement de 3.7% et 5.5% entre 1999 et 2005). Augmentation du nombre de logements et des surfaces tertiaires, augmentation des usages (climatisation, eau chaude électrique...) sont à l'origine de cette hausse de la demande. La hausse de la consommation électrique est également caractérisée par une hausse nette des phénomènes de pointe. Une production dominée par les énergies fossiles : La Martinique dispose d'un parc productif vieillissant, dont le déclassement progressif prévu à 2012 nécessitera un renouvellement et une hausse de la capacité de production. La production d'électricité repose aujourd'hui principalement sur des centrales thermiques et des turbines à combustion (pour les périodes de pointe). Les ENR contribuent à seulement 2 % de la production d'électricité, et encore essentiellement grâce à l'usine d'incinération des ordures ménagères. Le développement de l'éolien est récent et encore limité. En 2007, les énergies renouvelables ont permis de produire 18.158 Tep contre 16.992 en 2005. La production d'énergie d'origine hydraulique était de 5 Tep, la production d'origine éolienne était de 125 Tep (contre 86 en 2005), le solaire photovoltaïque produisait 931 Tep (contre 710 en 2005), le solaire thermique 2.088 Tep (contre 2.197 en 2005), les autres énergies renouvelables (bagasse, UIOM) ont produit 18.158 Tep (contre 16.992 en 2005). Un potentiel en énergies renouvelables contrasté : Si le potentiel éolien semble a priori important, il est limité par une densité de puissance plus faible qu'en métropole (40 % de moins environ). De plus, la densité de l'habitat sur la côte est très importante, ce qui réduit notablement la zone de prospection, les terrains sont très morcelés (beaucoup de parcelles pour une zone) et les meilleurs espaces (gisement supérieur à 7,5 m/s, très proche de la côte, sans habitat, superficie importante) sont à forte protection environnementale imposée par le Schéma d'aménagement régional. Le potentiel éolien martiniquais est donc limité à une zone située sur les hauteurs de Basse-Pointe pour une trentaine de MW. La Martinique bénéficie par contre d'un gisement solaire important (moyenne de 5kWh/m©6/jour) et relativement constant dans l'année. Ce potentiel permettrait d'électrifier des habitations par énergie solaire de manière autonome toute l'année mais aussi d'obtenir une production annuelle d'électricité solaire sur le réseau importante, sans grandes variations. Par contre, la demande d'eau chaude n'est pas générale (température ambiante de l'eau du robinet à 25°C), le développement de chauffe-eau solaire semble limité. Des forages réalisés pour évaluer le potentiel géothermique du territoire ont révélé seulement 2 zones présentant des indices élevés de présence de sources à haute température, soit plus de 200°C et a priori exploitables. Mais ce potentiel géothermique reste à confirmer. Enfin, la faible quantité de bagasse sur l'île semble limiter la production électrique à partir de biomasse. La maîtrise de l'énergie : une priorité : Selon des études prospectives, la population atteindra 432.000 habitants en 2020 avec une parcellisation plus forte des foyers (2,25 personnes par ménage contre 2,7 en 2005). Le taux d'équipement des ménages devrait augmenter : +42 % pour la climatisation contre 19 % en 2005 et +73 % pour l'eau chaude sanitaire contre 50 %. Le projet de Plan climat énergie de la Martinique a établi deux scénarios de consommations, l'un tendanciel, l'autre volontariste. Le premier évalue la consommation d'énergie à 7.300 GWh en 2025 (+26 % par rapport à 2005), le second à 5.400 GWh (-9 % en vingt ans). Les consommations d'électricité seraient respectivement de 2.300 GWh en 2025 (+75 %) et 1.470 GWh (+13 %). EDF, qui assure une mission de service public mais est aussi le principal producteur de la région, a établi un scénario ''maîtrise de l'énergie renforcé'', basé sur une économie d'énergies de 15 % en 2020 dans le résidentiel comme dans le secteur productif. En puissance, cela permettrait d'éviter une quarantaine de mégawatts à la pointe. Dans le résidentiel, il s'agirait d'opter pour des équipements performants (classe A, A+, A++ pour l'électroménager, lampes basse consommation, remplacement des chauffe eau électriques par des installations solaires...). L'équipement en climatisation doit être freiné par la rénovation des logements (isolation) ou des constructions performantes. Dans le tertiaire et l'industrie, il s'agirait d'accroître l'efficacité des équipements (luminaires, détecteurs de présence, gestionnaires d'intermittence, climatisation...), de promouvoir l'isolation, les solutions centralisées performantes et les contrats de maintenance, et l'efficacité du froid (+15 %) grâce aux systèmes de limitation des pertes (rideaux, isolation, dégivrage performant). Enfin, l'électricité doit être utilisée de manière rationnelle en limitant ses usages thermiques dans l'industrie.
La Martinique a une superficie de 1 128 km2 et sa population s'élevait à 400 000 habitants en 2006, avec une densité très forte (l'une des plus élevée au monde) : 354 habitants au km2. Contrairement à l'île voisine de la Guadeloupe, ce territoire reste encore plus que jamais tributaire des énergies fossiles, d'autant que sa facture énergétique ne cesse de croître. La Martinique est fortement dépendante des importations d'hydrocarbures et son ...

Appareil économe ; Canne à sucre ; Chauffe eau solaire ; Chiffre clé ; Collectivité locale ; Consommation d'électricité ; Consommation d'énergie ; Dépendance énergétique ; Dom Tom ; Donnée économique ; Économie d'énergie ; Energie fossile ; Facture énergétique ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Gisement solaire ; Logement ; Martinique ; Plan Climat ; Potentiel de développement ; Potentiel éolien ; Potentiel géothermique ; Secteur industriel ; Secteur résidentiel ; Secteur tertiaire ; Transport

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Alors que les besoins énergétiques urbains explosent, le Pnue plaide pour les réseaux de chaleur et de froid. Deux aspects sont mis en avant : l'intérêt économique et l'efficacité énergétique qui limite les investissements à réaliser.

Généralité énergie ; Généralité énergie renouvelable ; Efficacité énergétique ; Indépendance énergétique ; Coût d'investissement ; Dépendance énergétique ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Collectivité locale ; Aspect économique ; Milieu urbain

... Lire [+]

V

- n° 51

LES ETATS UNIS adoptent une loi pour réduire la dépendance énergétique. 2,7 milliards de dollars seront consacrés sur 10 ans à la production d'électricité par énergies renouvelables, (deux fois plus que le budget consacré au nucléaire) avec un objectif de 10 % d'énergies renouvelables en 2020. Les organisations de défense de l'environnement ont dénoncé un manque d'ambition en matière d'économies d'énergie. Lire l'article
LES ETATS UNIS adoptent une loi pour réduire la dépendance énergétique. 2,7 milliards de dollars seront consacrés sur 10 ans à la production d'électricité par énergies renouvelables, (deux fois plus que le budget consacré au nucléaire) avec un objectif de 10 % d'énergies renouvelables en 2020. Les organisations de défense de l'environnement ont dénoncé un manque d'ambition en matière d'économies d'énergie. Lire l'article

Budget ; Dépendance énergétique ; Électricité renouvelable ; États Unis ; Objectif ; Programme de développement ; Texte législatif

... Lire [+]

V

- n° 202 - p. 64 à p. 66

Pour répondre à une demande croissante d'électricité, le Maroc va tripler d'ici à 2020 sa puissance électrique installée par rapport à son niveau actuel. À cet horizon, les centrales fonctionnant avec des renouvelables représenteront 42% de la capacité électrique totale installée, le solaire, l'éolien et l'hydraulique occupant chacun 14%. Les premiers appels d'offres de ce programme énergétique d'envergure sont sur les rails avec des mesures d'accompagnement pour développer un tissu industriel national.
Pour répondre à une demande croissante d'électricité, le Maroc va tripler d'ici à 2020 sa puissance électrique installée par rapport à son niveau actuel. À cet horizon, les centrales fonctionnant avec des renouvelables représenteront 42% de la capacité électrique totale installée, le solaire, l'éolien et l'hydraulique occupant chacun 14%. Les premiers appels d'offres de ce programme énergétique d'envergure sont sur les rails avec des mesures ...

Généralité énergie renouvelable ; Puissance installée ; Centrale photovoltaïque ; Potentiel hydraulique ; Marché énergétique ; Industrie ; Dépendance énergétique ; Solaire photovoltaïque ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Réserve / Ressource energétique ; Éolien ; Module photovoltaïque ; Afrique

... Lire [+]

y

- n° 51 - p.1 à p.1
ISBN 176-1212

Les prix de l'énergie augmentent et cette tendance va perdurer dans le temps. Les ressources fossiles, utilisées à hauteur de 50% en France, sont limitées et les réserves s'épuisent.

Transition énergétique ; Prix de l'énergie ; Réserve / Ressource energétique ; Gaz à Effet de Serre / GES ; CO2 / Dioxyde de carbone ; Changement climatique ; Dépendance énergétique ; Précarité énergétique ; Débat Énergie ; Débat public ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Économie d'énergie ; Développement durable ; Production d'énergie ; Consommation d'énergie ; Éco-consommation

... Lire [+]

V

- n° 14
ISBN 1637-2603

Les tensions géopolitiques liées à l'énergie résultent de la répartition très inégale des réserves mondiales et de la situation géographique de certains d'entre elles. L'enjeu pour les pays consommateurs est de sécuriser leurs approvisionnements tout en réduisant leur dépendance énergétique. Les principaux flux de pétrole et de gaz dans le monde.
Les tensions géopolitiques liées à l'énergie résultent de la répartition très inégale des réserves mondiales et de la situation géographique de certains d'entre elles. L'enjeu pour les pays consommateurs est de sécuriser leurs approvisionnements tout en réduisant leur dépendance énergétique. Les principaux flux de pétrole et de gaz dans le monde.

Approvisionnement ; Charbon ; Dépendance énergétique ; Exportation ; Gaz naturel ; Importation ; Indépendance énergétique ; International ; Pétrole ; Politique énergétique ; Réserve / Ressource energétique ; Sécurité ; Uranium

... Lire [+]

V

- n° 23
ISBN 1764-2817

Depuis un vingtaine d'année, La Réunion connaît une forte croissance de la population, une expansion économique ainsi qu'une évolution du niveau de vie. Sa consommation en électricité a doublé en 15 ans. L'île est doté d'un fort potentiel en ressources naturelles, bagasse, soleil, vent, et eau. La région Réunion a récement élaboré un Plan régional d'exploration et d'exploitation des énergies renouvelables et d'utilisation rationnelle de l'énergie (PRERURE), qui a pour objectif ambitieux l'autonomie énergétique de lîle en 2025.
Depuis un vingtaine d'année, La Réunion connaît une forte croissance de la population, une expansion économique ainsi qu'une évolution du niveau de vie. Sa consommation en électricité a doublé en 15 ans. L'île est doté d'un fort potentiel en ressources naturelles, bagasse, soleil, vent, et eau. La région Réunion a récement élaboré un Plan régional d'exploration et d'exploitation des énergies renouvelables et d'utilisation rationnelle de ...

Bilan énergétique ; Chauffe Eau Solaire Individuel ; Chiffre clé ; Collectivité locale ; Consommation d'électricité ; Dépendance énergétique ; Économie d'énergie ; Energie fossile ; Éolien ; Généralité énergie renouvelable ; Energie hydraulique ; Ile ; Ile de la Réunion ; Importation ; Indépendance énergétique ; Objectif ; Programme de développement ; Programme d'action ; Puissance installée ; Raccordé réseau ; Recensement / Inventaire ; Site isolé ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 260209

Le Réseau d'observation statistique de l'énergie (ROSE) de l'Agence Régionale de l'Energie et de l'Environnement de l'île-de-France (ARENE) a présenté son dernier tableau de bord de l'énergie en début de semaine. Réalisé par le cabinet Explicit, cet exercice est le second du genre après celui présenté en 2006 basé sur les données de la période 1990-2002. Réalisée cette fois-ci sur les chiffres de l'année 2005, ce bilan conclut que la région représente 15% de la consommation nationale française bien qu'elle accueille 19% de la population et 22% de l'emploi. Mais entre 1999 et 2005, le niveau des consommations a progressé de manière significative : +15% sur la période, soit une croissance de 1,8% par an en moyenne, contre 0,4% par an à l'échelle nationale. En 2005, cette consommation a atteint 25 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep). Une consommation accrue du fait des transports et du bâtiment : Le secteur des transports contribue fortement à cette évolution puisqu'il représente 44% des consommations totales alors qu'au niveau national ce secteur représente 31% des consommations. La région est en effet caractérisée par une forte intensité des trafics routiers, ainsi que la présence en son sein de deux aéroports internationaux. Même s'il est caractérisé pas un maillage sans commune mesure dans le pays, le transport ferroviaire ne parvient pas à inverser la tendance. L'utilisation des produits pétroliers est prédominante dans le secteur des transports. Le secteur résidentiel est au second rang des postes consommateurs (29%). Près de 70% des logements ont été construits avant 1975, date de la première réglementation thermique. Les énergies traditionnelles restent fortement majoritaires pour assurer le chauffage, l'eau chaude sanitaire et la cuisson : 43% gaz naturel, 28% d'électricité, 14% fioul domestique. 10% de l'énergie provient du réseau de chauffage urbain alimenté principalement par la chaleur des incinérateurs de déchets. Malgré tout, du fait de la densité de population, un Francilien consomme 16% moins d'énergie que la moyenne française : 2,14 tep par an contre 2,56 tep/an au niveau national. Une très forte dépendance énergétique : Le bilan du ROSE met surtout en évidence la forte dépendance énergétique de la région. En 2005, l'Ile-de-France a produit 32,1 TWh d'énergie, dont 20% d'électricité et 64% de chaleur. Les 16% restant sont constitués par l'énergie produite par la filière fossile : quelques puits de pétrole sont en effet situés en Seine-et-Marne et dans l'Essonne. Ainsi, la région produit globalement environ 11% de l'énergie qu'elle consomme. Côté chaleur, la cogénération produit 36% des besoins et les chaufferies urbaines 32%. 25% provient de l'incinération des déchets et 7% de la géothermie. Côté électricité, l'étude révèle que seuls 8% de la production provient de sources renouvelables : 1% de l'hydroélectricité et 7% de l'incinération tout en sachant que le caractère renouvelable de cette source d'énergie reste discutable et discuté. Pour Michel Vampouille, Vice-Président de la Région Ile-de-France et responsable des questions d'environnement, ces résultats confirment les orientations du Conseil Régional : nous allons continuer à encourager les transports alternatifs et surtout les énergies renouvelables notamment la géothermie. En décembre 2007, la Région a voté plusieurs subventions pour développer et aménager le transport de fret fluvial en Ile-de-France incluant la modernisation de barrages, la modernisation et fiabilisation d'écluses, l'extension et la création de plates-formes portuaires. En 2008, la Région a lancé un plan énergie visant à développer l'énergie thermique renouvelable d'ici 2010, notamment en installant 35.000 m2 de panneaux solaires nouveaux chaque année, en étendant les réseaux de chaleur et en raccordant 30.000 nouveaux logements à ces réseaux d'ici 2010. La Région a également comme projet d'utiliser 300.000 tonnes de bois par an dans les chaufferies collectives ou valoriser le biogaz, issu de la méthanisation ou du stockage des déchets ménagers. En revanche, rien n'est prévu pour le secteur du bâtiment : explique Michel Vampouille qui rappelle toutefois que la région a lancé un appel d'offres en janvier dernier pour la promotion des Bâtiments Basse Consommation. Cet appel d'offres est destiné à disposer d'un échantillon de bâtiments neufs et réhabilités très performants et d'apprécier les conditions techniques, architecturales, organisationnelles et économiques de leur réalisation. Les bâtiments visés sont les bâtiments résidentiels ou tertiaires représentatifs d'opérations courantes (bureaux, bâtiments d'enseignements, hôtels, commerces,...) implantés sur l'Ile de France. Deux sessions sont prévues ayant chacune une date limite de dépôt des dossiers : le 30 avril 2009 et le 30 octobre 2009. L'ARENE et la Région prévoient de présenter l'ensemble des résultats du tableau de bord 2005 du ROSE à l'occasion de leurs Assises de l'Energie en juin 2009. Le prochain tableau de bord portera sur les données 2008 et sera finalisé dans deux ans.
Le Réseau d'observation statistique de l'énergie (ROSE) de l'Agence Régionale de l'Energie et de l'Environnement de l'île-de-France (ARENE) a présenté son dernier tableau de bord de l'énergie en début de semaine. Réalisé par le cabinet Explicit, cet exercice est le second du genre après celui présenté en 2006 basé sur les données de la période 1990-2002. Réalisée cette fois-ci sur les chiffres de l'année 2005, ce bilan conclut que la région ...

Aide financière ; Bilan énergétique ; Biogaz ; Bois énergie ; Chauffage urbain ; Chaufferie bois ; Chiffre clé ; Cogénération ; Consommation d'énergie ; Consommation de bois ; Dépendance énergétique ; Électricité renouvelable ; Logement ; Energie hydraulique ; Ile de France ; Incinération ; Objectif ; Observatoire ; Programme de développement ; Production d'électricité ; Production d'énergie ; Réseau de chaleur ; Secteur résidentiel ; Solaire thermique ; Surface capteur ; Transport

... Lire [+]

V

- n° 25
ISBN 1282-6405

"Dans le somaine de l'énergie, l'UE dépend aujourd'hui à 50% de ses importations. L'offre interne d'énergie se réduit et la demande augente, en sorte que les experts prévoient qu'à l'horizon 2030, l'Europe devra importer 70% de ses besoins en énergie, et ces importations devraient être encore constituées essentiellement d'énergies fossiles, malgré les efforts qui sont faits pour diversifier davantage le bouquet énergétique européen.. Dans 20 à 30 ans, l'Europe sera ainsi dépendante à 90% pour le pétrole, à 70% pour le gaz et à 100% pour le charbon. Tel est le constat et le pronostic que la commission européenne dressait de la situation dans son livre vert de 2001 intitulé ""vers une stratégie européene de sécurité d'approvisionnement énergétique - Maîtrisons notre dépendance"""
"Dans le somaine de l'énergie, l'UE dépend aujourd'hui à 50% de ses importations. L'offre interne d'énergie se réduit et la demande augente, en sorte que les experts prévoient qu'à l'horizon 2030, l'Europe devra importer 70% de ses besoins en énergie, et ces importations devraient être encore constituées essentiellement d'énergies fossiles, malgré les efforts qui sont faits pour diversifier davantage le bouquet énergétique européen.. Dans 20 à ...

Approvisionnement ; Besoin énergétique ; Bilan énergétique ; Charbon ; Consommation d'énergie ; Dépendance énergétique ; Distribution de l'énergie ; Énergie primaire ; Europe ; France ; Gaz naturel ; International ; Pétrole ; Politique énergétique ; Russie

... Lire [+]

V

- n° 42 - p.06 àp.10

Le Danemark est aujourd'hui le premier pays au monde à avor adopté une politique énergétique officielle planifiée globale de réduction drastique de sa consommation énergétique. Il est également le premier producteur mondial d'éoliennes, le premier pays à construire des éoliennes en mer et à injecter la plus grande part d'énergie renouvelable intermittente dans son réseau électrique. Il est enfin le seul pays dont l'ensemble des ingénieurs s'est fixé comme mission de donner à leur pays les moyens scientifiques et technologiques pour parvenir à couvrir 50% de ses besoins énergétiques en 230 et 100% en 2050.
Le Danemark est aujourd'hui le premier pays au monde à avor adopté une politique énergétique officielle planifiée globale de réduction drastique de sa consommation énergétique. Il est également le premier producteur mondial d'éoliennes, le premier pays à construire des éoliennes en mer et à injecter la plus grande part d'énergie renouvelable intermittente dans son réseau électrique. Il est enfin le seul pays dont l'ensemble des ingénieurs s'est ...

Danemark ; Scénario ; Politique énergétique ; Généralité énergie renouvelable ; Efficacité énergétique ; Éolien ; Éolienne ; Offshore ; Consommation d'électricité ; Consommation d'énergie ; Producteur ; Energie fossile ; Dépendance énergétique ; Pétrole ; Chauffage ; Production d'électricité ; Besoin énergétique ; Recherche ; Bilan énergétique ; Énergie primaire ; Aide financière ; Cogénération ; Plan Climat

... Lire [+]

LA FACTURE S'ENFLAMME | ENERGIE PLUS 15/05/05

Article

XXXXX

V

- n° 346
ISBN 0292-1731

Alors que le prix du pétrole continuent de cotoyer les sommets, le bilan énergétique de l'année 2001, en prrésente les 1ers symptômes. En effet la facture énergétique fait un bond vertigineux (+2,1%à à 28,35 mimmiards d'euros bien que l'efficacité énergétique s'améliore. L'indépendance énergétique de la France se maintient à 50,2 % même si sa dépendance aux ressources fossiles est désormais complète avec la fermeture de la dernière mine de charbon.
Alors que le prix du pétrole continuent de cotoyer les sommets, le bilan énergétique de l'année 2001, en prrésente les 1ers symptômes. En effet la facture énergétique fait un bond vertigineux (+2,1%à à 28,35 mimmiards d'euros bien que l'efficacité énergétique s'améliore. L'indépendance énergétique de la France se maintient à 50,2 % même si sa dépendance aux ressources fossiles est désormais complète avec la fermeture de la dernière mine de ...

Croissance / Augmentation ; Dépendance énergétique ; Efficacité énergétique ; Facture énergétique ; France ; Indépendance énergétique ; Prix de l'énergie

... Lire [+]

V

- n° 280
ISBN 0292-1731

La consommation intérieure brute totale d'énergie de l'union européenne a augmenté de 0,8% en 2000 et la taux dde dépendance énergétique global a passé la barre symbolique des 50%

Consommation d'énergie ; Dépendance énergétique ; Europe

... Lire [+]

V

- n° 51109

L'objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre mais surtout de répondre aux impératifs de sécurité d'approvisionnement et de desserte énergétique spécifique à la Bretagne. En effet, la Région est largement dépendante pour son approvisionnement en énergie car elle ne produit que 7% de ses besoins énergétiques. Par ailleurs, elle a consommé 7 millions de tonnes équivalent pétrole en 2008 pour sa consommation finale, soit 92 % de l'électricité finale importée des autres régions. De plus, la situation géographique de la Bretagne, excentrée, engendre une fragilité de l'alimentation électrique lors des pics de consommation. Pourtant selon l'Observatoire de l'énergie et des gaz à effet de serre de Bretagne, la région dispose d'un potentiel important d'économies d'énergie de l'ordre de 18 % d'ici 2020, en particulier sur le transport.
L'objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre mais surtout de répondre aux impératifs de sécurité d'approvisionnement et de desserte énergétique spécifique à la Bretagne. En effet, la Région est largement dépendante pour son approvisionnement en énergie car elle ne produit que 7% de ses besoins énergétiques. Par ailleurs, elle a consommé 7 millions de tonnes équivalent pétrole en 2008 pour sa consommation finale, soit 92 % de ...

Approvisionnement ; Bretagne ; Chiffre clé ; Consommation d'énergie ; Contrat Plan État Région ; Dépendance énergétique ; Économie d'énergie ; Généralité énergie ; Généralité énergie renouvelable ; Observatoire ; Programme de développement ; Politique énergétique

... Lire [+]

V

- n° 11

L'énergie produite à partir de la biomasse représente la majeure partie de l'approvisionnement énergétique de l'Afrique. Il est toutefois important de noter que les données sur la biomasse en Afrique sont particulièrement problématiques. La plupart des pays ne disposent pas de bases de données fiables et actualisées sur l'énergie, tout spécialement en ce qui concerne la biomasse. Les estimations disponibles indiquent que la biomass constitutait 58% de la consommation énergétique finale en Afrique. Selon la même source, la biomasse représentait 49% de la fourniture totale en énergie primaire. Bien qu'elle ait connu une baisse de sa part relative dans l'approvisionnement total en énergie primaire en l'espace de 30 ans (de 62 à 49%), la biomasse joue encore un rôle dominant. La forte dépendance vis-à-vis de la biomasse est particulièrement visible en Afrique subsaharienne, où elle rprésente 70 à 90% de l'approvisionnement en énerie primaire dans certains pays et, selon les estimations, 86% de la consommation énergétique.
L'énergie produite à partir de la biomasse représente la majeure partie de l'approvisionnement énergétique de l'Afrique. Il est toutefois important de noter que les données sur la biomasse en Afrique sont particulièrement problématiques. La plupart des pays ne disposent pas de bases de données fiables et actualisées sur l'énergie, tout spécialement en ce qui concerne la biomasse. Les estimations disponibles indiquent que la biomass constitutait ...

Afrique ; Biogaz ; Biomasse ; Dépendance énergétique ; Pollution de l'air

... Lire [+]

V

- n° 465

"La BEI prêtera jusqu'à 300 millions d'euros au gestionnaire du réseau électrique irlandais EirGrid, pour la construction de l'""interconnecteur Est-Ouest"". Cela se traduit par la mise en place d'un cable à haut voltage de 256 km reliant l'Irlande et le Pays de Galles. Cet interconnecteur qui doit être achevé en 2012, permettra à l'Irlande d'importer et d'exporter en Grande-Bretagne de l'énergie éolienne excédentaire, tout en améliorant la sécurité énergétique de l'île. Le service public irlandais intégré ""Electricity Supply Board"" (ESB) recevra jusqu'à 200 millions d'euros de prêts pour développer son activité énergies renouvelables par l'installation de 248 MW de capacité d'énergie éolienne d'ici à 2012 sur son territoire. Le coût total du programme d'investissement est estimé à 475 millions d'euros. Le soutien financier global apporté par la BEI à l'Irlande pour 2009 s'élèvera à 760 millions d'euros contre 450 millions d'euros en 2008. L'Irlande satisfait actuellement 95 % de ses besoins énergétiques grâce aux importations de combustibles fossiles. Le gouvernement irlandais ambitionne d'atteindre 40 % de la consommation d'électricité à partir de sources renouvelables d'ici à 2020. "
"La BEI prêtera jusqu'à 300 millions d'euros au gestionnaire du réseau électrique irlandais EirGrid, pour la construction de l'""interconnecteur Est-Ouest"". Cela se traduit par la mise en place d'un cable à haut voltage de 256 km reliant l'Irlande et le Pays de Galles. Cet interconnecteur qui doit être achevé en 2012, permettra à l'Irlande d'importer et d'exporter en Grande-Bretagne de l'énergie éolienne excédentaire, tout en améliorant la ...

Angleterre ; Approvisionnement ; Bilan énergétique ; Budget ; Dépendance énergétique ; Électricité ; Éolien ; Exportation ; Fonds d'investissement ; Généralité énergie renouvelable ; Importation ; Irlande ; Objectif ; Programme de développement ; Programme d'investissement ; Réseau électrique ; Sécurité ; Société financière

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Dépendance énergétique [65]

Généralité énergie renouvelable [37]

Consommation d'énergie [30]

Politique énergétique [26]

Généralité énergie [23]

Europe [20]

France [20]

Pétrole [20]

Chiffre clé [19]

Gaz naturel [17]

Transport [17]

Nucléaire [16]

Éolien [15]

Biomasse [14]

Gaz à Effet de Serre / GES [14]

Solaire photovoltaïque [14]

Charbon [13]

CO2 / Dioxyde de carbone [13]

Importation [13]

Bilan énergétique [12]

Energie fossile [12]

International [12]

Production d'énergie [12]

Consommation d'électricité [11]

Efficacité énergétique [11]

Production d'électricité [11]

Approvisionnement [10]

Biocarburant [10]

Changement climatique [10]

Économie d'énergie [10]

Électricité [10]

Energie hydraulique [10]

Géothermie [10]

Objectif [10]

Programme de développement [10]

Scénario [10]

Donnée économique [9]

Électricité renouvelable [9]

Impact environnemental [9]

Prix de l'énergie [9]

Indépendance énergétique [8]

Milieu agricole [8]

Puissance installée [8]

Réserve / Ressource energétique [8]

Allemagne [7]

Effet de serre [7]

Emploi [7]

Énergie primaire [7]

Exportation [7]

Logement [7]

Maitrise De l'Énergie - MDE [7]

Solaire thermique [7]

Biogaz [6]

Collectivité locale [6]

Facture énergétique [6]

Hydrogène [6]

Ile de France [6]

Industrie [6]

Automobile [5]

Canne à sucre [5]

Chauffage [5]

Chauffe eau solaire [5]

Cogénération [5]

Développement durable [5]

États Unis [5]

Ile de la Réunion [5]

Marché de l'électricité [5]

Perspective [5]

Potentiel de développement [5]

Prix du pétrole [5]

Taxe [5]

Aspect économique [4]

Aspect historique [4]

Belgique [4]

Brésil [4]

Bretagne [4]

Carburant [4]

Chine [4]

Demande en énergie [4]

Éthanol [4]

Fioul [4]

Huile végétale [4]

Intensité énergétique [4]

Objectif européen [4]

Performance énergétique [4]

Plan Climat [4]

Politique environnementale [4]

Polluant [4]

Prix du carburant [4]

Protocole de Kyoto [4]

Recensement / Inventaire [4]

Rénovation [4]

Réseau électrique [4]

Russie [4]

Secteur d'activité [4]

Secteur industriel [4]

Secteur résidentiel [4]

Sécurité [4]

Transition énergétique [4]

Aide financière [3]

Bâtiment [3]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z