F Nous contacter

0

Documents  Cours d'eau | enregistrements trouvés : 83

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 196
ISBN 0295-5873

Dans quelques mois, le quart de la puissance hydroélectriquee française pourrait changer d'exploitant à l'occasion du renouvellemnt des concessions de centrale, désormais soumis à une procédure de mis e concurrence. Un bouleversement historique, qui concerne à terme l'ensemble du parc hydroélectrique national.

Autorisation ; Barrage hydraulique ; Concession ; Concurrence ; Cours d'eau ; EDF ; France ; GDF ; Energie hydraulique ; Impact environnemental ; Libéralisation énergétique ; Puissance ; Turbine hydraulique

... Lire [+]

V

- n° 050210

La Guadeloupe est très dépendante de l'extérieur pour son approvisionnement et sa production énergétiques, qui reposent principalement sur des importations de produits pétroliers (près de 700 000 tonnes par an, dont un tiers est destiné à la production d'électricité). Les énergies renouvelables contribuent pour leurs parts à 14 % de la production d'électricité locale. Variabilité des prix, coût élevé de l'énergie et qualité de la distribution de l'électricité inférieure à celle de métropole sont les conséquences de cette forte dépendance énergétique (90 %). Pourtant la Guadeloupe bénéficie d'un fort ensoleillement tout au long de l'année, de la présence de vents réguliers et constants. Irriguée par 82 cours d'eau, Basse-Terre peut exploiter l'énergie hydraulique. Enfin, la bagasse peut être utilisée comme biomasse et la présence du volcan permet l'utilisation de l'énergie géothermale (centrales de Bouillante). Ce fort potentiel en énergies renouvelables est pour l'instant sous-exploité. Mais depuis le milieu des années 90, la Guadeloupe est un territoire d'expérimentation en matière d'ENR et de maîtrise de l'énergie. Premier territoire d'Outre-mer à avoir accueilli un parc éolien raccordé au réseau, la Guadeloupe a lancé aussi la première campagne de diffusion massive de lampes basse consommation. Une consommation d'électricité en hausse : La consommation d'énergie primaire est estimée à 7.600 GWh en 2006. Les produits pétroliers dominent largement cette consommation (71,8 % contre 9,7 % pour les ENR et 18,5 % pour le charbon). La part du secteur résidentiel est évaluée à 32,1 %, des transports à 31,7 % et des entreprises à 27,5 %. La consommation d'énergie finale est estimée à 4.312 de GWh en 2006 (56 % pour les transports, 18,7 % pour le résidentiel, 18,6 % pour les entreprises). Entre 2000 et 2006, cette consommation a augmenté de 10,3 %. La consommation d'électricité a augmenté de 27 % sur la même période. Cette croissance est poussée par le secteur résidentiel : +4,6 % contre +0,8 % pour les transports. L'électricité concentre 82 % de la consommation du secteur. Cette augmentation des consommations est liée à l'augmentation du nombre d'abonnés (+ 2,3% par an entre 2000 et 2006), mais aussi à l'augmentation de la consommation annuelle par abonné (4.250 kWh en 2006 contre 3.644 kWh en 2000 soit une évolution de 16,5 % en six ans). Le secteur résidentiel concentre finalement près de 50 % des consommations d'électricité de la Guadeloupe en 2006. L'accroissement de l'équipement des ménages est responsable de cette hausse de consommation : entre 1990 et 2006, la part de la climatisation a été multipliée par 5 pour atteindre 23 % de la consommation du secteur résidentiel. La diffusion de l'eau chaude sanitaire s'est fortement développée : alors qu'elle était limitée en 1990, elle atteint 24 % de la consommation totale des ménages en 2006. La consommation d'électricité (climatisation, froid alimentaire, pompes et ventilateurs, éclairage) représente également 65 % de la consommation d'énergie des entreprises. En excluant les consommations thermiques à partir de bagasse (sucrerie, distilleries), l'électricité représente 80 % de la consommation. La part des énergies renouvelables s'accroît : En 2006, la production d'électricité était assurée à près de 86 % par des énergies fossiles, notamment fioul lourd et charbon. Les énergies renouvelables représentent 13,6 % de la production. De ce fait, la production d'électricité est très émettrice de gaz à effet de serre. En 2006, elle a été responsable de 1,4 million de tonnes de CO2 (pour 1,8 TWh produit). La centrale bagasse - charbon du Moule représente 32 % des émissions de CO2 pour 23 % de la production. La centrale au fioul Lourd de Jarry Nord représente 43 % des émissions pour 45 % de la production électrique. La géothermie* représente 5,1% de la production d'électricité guadeloupéenne, la bagasse 4,8 % . Le photovoltaïque a produit 0,2 % de l'électricité du territoire. L'éolien représente une puissance installée de 21 MW en 2006 avec douze parcs installés et une contribution dans la production d'électricité de 2,3 %. Les centrales hydroélectriques contribuent à hauteur de 1,2 % à la production d'électricité. Enfin, la valorisation des déchets ménagers et le solaire thermique sont également peu développés. Un potentiel à développer : La disponibilité de la bagasse est faible (1244 heures). Une seule centrale thermique mixte bagasse charbon l'utilise pour la production d'électricité et seulement deux mois par an, lors de la campagne sucrière. Par contre, le potentiel photovoltaïque est énorme alors qu'en 2006, seuls 2MW étaient installés. Le potentiel éolien peut également être développé, via les éoliennes anti- cycloniques de type Vergnet qui équipent déjà le territoire. Enfin, suivant le régime hydrologique, les centrales hydroélectriques peuvent atteindre 2 % de la production guadeloupéenne. Scénarios 2020 : ENR et maîtrise de l'énergie : Le Plan énergétique pluriannuel de prospection et d'exploitation des énergies renouvelables et d'utilisation rationnelle de l'énergie (PRERURE), publié en 2008, prévoit qu'en 2030, la population guadeloupéenne pourrait dépasser les 500.000 habitants alors qu'actuellement elle approche les 467.000 habitants. Selon un scénario tendanciel établit dans le document, d'ici 2020, la consommation d'énergie de l'habitat devrait progresser de 2,8 % par an (augmentation du taux d'équipement principalement). La consommation du secteur des entreprises est quant à elle estimée à +2,6 % par an (+ 3 % hors bagasse). Le secteur des transports reste le secteur où la consommation d'énergie évolue le plus rapidement (+4,8 % par an). Un scénario volontariste mise sur la réduction des consommations du secteur résidentiel (climatisation performante et développement du solaire thermique). A l'horizon 2020, ce scénario permet d'économiser 268 GWh. 42% de ce potentiel est le fait du développement du solaire thermique dans l'habitat. La consommation du scénario volontariste atteint 1.224 GWh en 2020, soit une augmentation de 1,7 % par an. Pour répondre à cette demande, un scénario d'évolution volontariste de la production d'électricité a été retenu. Ce scénario se cale sur les objectifs de développement des énergies renouvelables définis selon le potentiel guadeloupéen. Ces objectifs permettraient de réduire la part de la production d'électricité d'origine thermique à 44,4 %, alors qu'elle atteint 86 % en 2006. Le facteur d'émission de l'électricité diminuerait de 49 % par rapport à 2006, passant de 759 g CO2/kWh électrique à 390 g CO2/kWh électrique. Les énergies renouvelables aléatoires (photovoltaïque, éolien, hydroélectricité) représenteraient 24 % de la production d'électricité en 2020, ce qui est inférieur à la limite technique de 30 % définie par EDF. L'objectif du PRERURE est également de maîtriser la demande en énergie. Équipements efficaces, évolution des modes de construction doivent être développés, tant au niveau des entreprises que des particuliers. Pour parvenir à cet objectif ambitieux, la Guadeloupe a obtenu en mai 2009 une habilitation qui lui permet de réglementer la maîtrise et la demande de l'énergie sur son sol, un cas inédit en France. Cette habilitation est décisive pour la Guadeloupe. La Région pourra par exemple définir une réglementation thermique adaptée au contexte local.
La Guadeloupe est très dépendante de l'extérieur pour son approvisionnement et sa production énergétiques, qui reposent principalement sur des importations de produits pétroliers (près de 700 000 tonnes par an, dont un tiers est destiné à la production d'électricité). Les énergies renouvelables contribuent pour leurs parts à 14 % de la production d'électricité locale. Variabilité des prix, coût élevé de l'énergie et qualité de la distribution de ...

Canne à sucre ; Chiffre clé ; CO2 / Dioxyde de carbone ; Collectivité locale ; Consommation d'électricité ; Consommation d'énergie ; Cours d'eau ; Dépendance énergétique ; Dom Tom ; Donnée économique ; Économie d'énergie ; Électricité renouvelable ; Energie fossile ; Généralité énergie renouvelable ; Géothermie ; Gisement solaire ; Guadeloupe ; Energie hydraulique ; Objectif ; Parc éolien ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Potentiel de développement ; Potentiel hydraulique ; Prospective / Prévision ; Puissance installée ; Réalisation ; Scénario ; Secteur résidentiel ; Solaire photovoltaïque ; Transport

... Lire [+]

V

- n° 1684
ISBN 1163-2720

La décision de ne pas renouveler la concession du barrage de Vezins, sur la Sélune (50) a finalement été annoncée en décembre par le MEEDDM à l'occasion de la signature du premier contrat d'objectifs de l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques.

Barrage hydraulique ; Basse Normandie ; Concession ; Cours d'eau ; Poisson

... Lire [+]

V

- n° 290110

Selon Michel Rodes, président de Sepanso Béarn, ''dans les Pyrénées, l'hydroélectricité affecte plus de 85 % des cours d'eau. Mais si les grands barrages produisent l'essentiel [de l'électricité d'origine hydraulique], le développement envisagé de nouvelles microcentrales (qui ne fournissent que 0,6 à 1,2 % de la production électrique française) est une menace pour les dernières rivières vivantes des Pyrénées''. La Convention d'engagements pour le développement d'une hydroélectricité durable, lancée à la suite du Grenelle de l'environnement avec l'ensemble des acteurs concernés (industriels, asssociations...), tarde à aboutir. Pour l'association, cette convention ''reste inacceptable en l'état'' : ''FNE a déjà dénoncé ce projet de convention, qui flatte les appétits des industriels de l'hydroélectricité sans intégrer suffisamment de garantie de progrès environnemental, hormis l'éventuel démantèlement symbolique de 2 ou 3 sites'', explique Bernard Rousseau, responsable des politiques de l'association. En outre, l'association regrette que l'hydroélectricité soit présentée davantage comme une énergie faiblement carbonée et que la dégradation des milieux liée à l'installation des barrages ne soit pas davantage prise en compte. ''Les barrages, petits et grands, sont aujourd'hui l'une des principales causes de non atteinte du bon état des eaux en 2015 dans tous les bassins (...). Il est inconcevable de développer l'hydroélectricité sur les cours d'eau encore préservés et non aménagés. Avant tout développement nouveau, il est impératif d'optimiser les équipements qui ont une réelle utilité, et de diminuer rapidement les impacts sur les cours d'eau. Il est nécessaire de prévoir le démantèlement de bon nombre de seuils et autres barrages inutiles. Le démantèlement de certains ouvrages très perturbateurs sur des axes migrateurs étant la priorité''.
Selon Michel Rodes, président de Sepanso Béarn, ''dans les Pyrénées, l'hydroélectricité affecte plus de 85 % des cours d'eau. Mais si les grands barrages produisent l'essentiel [de l'électricité d'origine hydraulique], le développement envisagé de nouvelles microcentrales (qui ne fournissent que 0,6 à 1,2 % de la production électrique française) est une menace pour les dernières rivières vivantes des Pyrénées''. La Convention d'engagements pour ...

Aquitaine ; Conflit / Opposition ; Cours d'eau ; Enquête publique ; Impact environnemental ; Microhydraulique ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Petite puissance ; Poisson ; Production d'électricité ; Projet

... Lire [+]

V

- n° 438
ISBN 0292-1731

EDF souhaite augmenter de 10% sa capacité de production hydroélectrique sur le Rhin. Une opération est menée en partenariat avec l'énergéticien allemand EnBW qui comprend l'aménagement de microcentrales. EDF et EnBW ont prévu de profiter des dernières ressources turbinales du fleuve en construisant trois microcentrales pour une puissance totale de 12,6 MW.

Allemagne ; Alsace ; Concession ; Construction ; Cours d'eau ; Débit ; Débit réservé ; Energie hydraulique ; Microhydraulique ; Production d'électricité ; Puissance installée ; Rénovation

... Lire [+]

V

- n° 1

Une circulaire du Ministère chargé de l'Écologie en date du 21 octobre 2009 (NOR : DEVO0918449C) détaille les conditions de mise en oeuvre du relèvement, au 1er janvier 2014, des débits d'eau réservés des ouvrages existants : champ, règle, modalité d'application.

Cours d'eau ; Débit ; Débit réservé ; Energie hydraulique ; Réglementation ; Texte législatif ; Circulaire

... Lire [+]

V

- n° 515

Nous avions déjà réduit nos dépenses énergétiques de 25% l'année dernière en supprimant les illuminations le matin, rappelle le maire de Laval. Nous continuons également à remplacer systématiquement les ampoules et les projecteurs par des LED (70% d'économies). Mais aujourd'hui, nous franchissons un nouveau seuil. Nous organisons les illuminations les plus écologiques de France par une maîtrise de la dépense énergétique. Deux "aérogénérateurs" (de petites éoliennes) sont installés sur l'écluse du centre-ville. D'un diamètre d'un mètre soixante, ils pivotent selon la direction du vent en haut d'un mât d'un mètre. Grâce à deux rotors, ils produisent entre 3 et 6 kW/h en fonction de la puissance du vent, "de quoi alimenter entre un quart et un tiers des Lumières de Laval", explique Jacques Mallet, directeur d'ErDF en Mayenne qui met à la disposition de la Ville ces appareils. Dès que le vent dépasse les 6 km/h, l'équivalent d'une brise légère, elles peuvent produire de l'électricité. "Silencieuse et élégante, cette innovation change l'image de l'éolien", complète Jean-Pierre Le Scornet, vice-président du Conseil régional en charge de l'environnement. C'est pour cette raison que la Région a souhaité s'associer cette année aux Lumières de Laval. Elles font la démonstration concrète que la réduction de l'empreinte écologique passe également par des solutions locales. "L'éolien demain, ce ne sera plus seulement de grandes installations, mais aussi des aérogénérateurs plus petits installés dans les villes", ajoute-t-il. Un tiers des Lumières de Laval alimentés à l'éolien Et pour accroître l'effet pédagogique, les aérogénérateurs sont eux aussi illuminés. "Ils sont un élément à part entière des Lumières de Laval" pour Jean-Christophe Boyer, adjoint au maire. Ils participent du décor sobre et élégant qui est aujourd'hui la signature des illuminations. Pour prolonger le sujet sur le petit éolien, nous vous invitons à consulter également notre article sur la nouvelle éolienne à axe verticale de "PRAMAC by Starck".
Nous avions déjà réduit nos dépenses énergétiques de 25% l'année dernière en supprimant les illuminations le matin, rappelle le maire de Laval. Nous continuons également à remplacer systématiquement les ampoules et les projecteurs par des LED (70% d'économies). Mais aujourd'hui, nous franchissons un nouveau seuil. Nous organisons les illuminations les plus écologiques de France par une maîtrise de la dépense énergétique. Deux "aérogénérateurs" ...

Commune / Ville ; Cours d'eau ; Éclairage public ; Économie d'énergie ; Éolienne carénée ; Pays de la Loire ; Petite puissance ; Réalisation ; Vitesse du vent ; Petit éolien

... Lire [+]

H

- n° 70
ISBN 1289-5857

Modèle de lettre de demande de reconnaissance de l'existence de droits fondés en titre à l'usage de l'eau déjà publié en octobre 2002, avec mise à jour des textes actuels. Sous réserve que la situation concernée corresponde bien aux éléments décrits, ce courrier peut être utilisé comme modèle en cas de démarche auprès des services de l'État.
Modèle de lettre de demande de reconnaissance de l'existence de droits fondés en titre à l'usage de l'eau déjà publié en octobre 2002, avec mise à jour des textes actuels. Sous réserve que la situation concernée corresponde bien aux éléments décrits, ce courrier peut être utilisé comme modèle en cas de démarche auprès des services de l'État.

Autorisation ; Concession ; Cours d'eau ; Droit fondé en titre ; Entreprise ; Exploitation ; Aspect historique ; Energie hydraulique ; Loi sur l'eau ; Société d'exploitation ; Texte législatif

... Lire [+]

H

- n° 70
ISBN 1289-5857

Le titre du journal a interpellé un producteur qui n'hésite pas à nous communiquer ses réactions toujours vives, preuves de son amour pour son métier. "La valeur du Gave d'Oloron, 1 200 pêcheurs par an sur le Gave d'Oloon, Dialogue avec les autres utilisateurs de la rivière, inquiets pour la pêche en été"

Association ; Client / Usager ; Conflit / Opposition ; Cours d'eau ; Energie hydraulique ; Poisson

... Lire [+]

V

- n° 174
ISBN 1145-2455

La production normative dans le domaine de l'eau et des milieux aquatiques pour les années 2008 et 2009 reste fortement mais non exclusivement liée à la déclinaison réglementaire de la loi sur l'eau et des milieux aquatiques du 30 décembre 2009 à la publication d'environ 90 textes d'application de la loi (décrets et arrêtés). Le présent article qui a pour objet de retracer, à grands traits, les principaux textes publiés sur la période 2008-2009, est structuré autour de sept thématiques : protection du patrimoine piscicole, protection des milieux aquatiques, gestion qualitative, gestion quantitative, usages récréatifs, sécurité des ouvrages hydrauliques, assainissement.
La production normative dans le domaine de l'eau et des milieux aquatiques pour les années 2008 et 2009 reste fortement mais non exclusivement liée à la déclinaison réglementaire de la loi sur l'eau et des milieux aquatiques du 30 décembre 2009 à la publication d'environ 90 textes d'application de la loi (décrets et arrêtés). Le présent article qui a pour objet de retracer, à grands traits, les principaux textes publiés sur la période 2008-2009, ...

Cours d'eau ; Energie hydraulique ; Réglementation ; Loi sur l'eau ; Pisciculture ; protection environnement ; Réglementation ; Sécurité ; Texte législatif ; Traitement/épuration

... Lire [+]

V

- n° 68
ISBN 1289-5857

Certains services préfectoraux s'emploient depuis quelques mois à remettre à plat les autorisations anciennes ou droits fondés en tire à l'usage de l'eau dont bénéficient les centrales hydroélectriques dans leur département. Détail sur les potentielles illégalités d'une réglementation du droit fondé en titre, d'une limitation de la durée de l'autorisation, de l'obligation d'équiper les ouvrages de barreaux de grilles resserrés, d'ouvrages de dévalaison ou de montaison et de la fixation du débit réservé ou de la puissance maximale brute.
Certains services préfectoraux s'emploient depuis quelques mois à remettre à plat les autorisations anciennes ou droits fondés en tire à l'usage de l'eau dont bénéficient les centrales hydroélectriques dans leur département. Détail sur les potentielles illégalités d'une réglementation du droit fondé en titre, d'une limitation de la durée de l'autorisation, de l'obligation d'équiper les ouvrages de barreaux de grilles resserrés, d'ouvrages de ...

Aspect juridique ; Autorisation ; Cours d'eau ; Débit réservé ; Droit fondé en titre ; Durée du contrat ; Energie hydraulique ; Réglementation ; Ordonnance/Obligation ; Passe à poisson ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Réglementation ; Seuil de puissance

... Lire [+]

V

- n° 1679
ISBN 1163-2720

Fin 2010, Énergie de la Lune, spécialisée dans l'étude et l'installation de parcs hydroliens en France, projette d'immerger dans la Garonne, sous le pont de Pierre à Bordeaux (33), un prototype de 100 kW relié au réseau électrique. Les créateurs de cette société veulent tirer parti de la puissance du courant influencé par la marée, montante et descendante qui caractérise cette partie de la Garonne. Une étude plus approfondie a permis d'évaluer que des petites hydroliennes pourraient fournir 20% de la consommation de l'éclairage public de Bordeaux.
Fin 2010, Énergie de la Lune, spécialisée dans l'étude et l'installation de parcs hydroliens en France, projette d'immerger dans la Garonne, sous le pont de Pierre à Bordeaux (33), un prototype de 100 kW relié au réseau électrique. Les créateurs de cette société veulent tirer parti de la puissance du courant influencé par la marée, montante et descendante qui caractérise cette partie de la Garonne. Une étude plus approfondie a permis d'évaluer ...

Aquitaine ; Cours d'eau ; Éclairage public ; Expérimentation ; Hydrolienne ; Production d'électricité ; Projet ; Puissance installée ; Raccordé réseau

... Lire [+]

L'ENERGIE DES EAUX | ACTIONS ENR 1/06/09

Article

XXXXX

V

- n° 6

"Avec 3 000 TWh produits dans le monde, l'hydroélectricité se situe au troisième rang des sources de production électrique mondiale (16%) derrière le charbon (40%) et le gaz (19%) et au tout premier rang des énergies renouvelables (89%). En France, elle constitue la deuxième force de production électrique (près de 12%) derrière le nucléaire. Elle représente 20% des capacités électriques françaises avec 23 500 MW et un peu moins du tiers des EnR françaises, derrière le bois-énergie. La production hydroélectrique annuelle s'élève en moyenne à 70 TWh, sur un potentiel exploitable de 98 TWh. Mais l'énergie des eaux ne couvre pas que l'hydroélectricité proprement dite. Aujourd'hui, on récupère de plus en plus l'énergie de l'eau des réseaux par turbinage mais aussi l'énergie thermique des eaux usées, c'est à dire une énergie qui, jusque là, était perdue. - Le point sur l'hydroélectricité : différents types de centrales, des turbines aux barrages, une énergie décentralisée par excellence, un plan de relance pour ""rénover, optimiser et mieux équiper l'existant). - Les acteurs de l'hydraulique, - Les autres sources d'énergie issues de l'eau : le turbinage des eaux dans les réseaux, quand les calories des eaux usées assurent le confort thermique d'un bâtiment, à la recherche de l'énergie perdue. - Du nouveau dans le régime d'attribution des concessions d'énergie hydraulique (p55-56)"
"Avec 3 000 TWh produits dans le monde, l'hydroélectricité se situe au troisième rang des sources de production électrique mondiale (16%) derrière le charbon (40%) et le gaz (19%) et au tout premier rang des énergies renouvelables (89%). En France, elle constitue la deuxième force de production électrique (près de 12%) derrière le nucléaire. Elle représente 20% des capacités électriques françaises avec 23 500 MW et un peu moins du tiers des EnR ...

Au fil de l'eau ; Barrage hydraulique ; Chiffre clé ; Collectivité locale ; Concession ; Cours d'eau ; Eau usée ; Fournisseur / Distributeur ; France ; Energie hydraulique ; Ile de France ; International ; Organisme ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Programme de développement ; Pompage-turbinage ; Production d'électricité ; Puissance installée ; Réalisation ; Recensement / Inventaire ; Recupération de la chaleur ; Rénovation ; Réseau d'eau ; Rhône Alpes ; Société d'exploitation ; Turbine hydraulique

... Lire [+]

V

- n° 354

Les vagues et les marées n'ont pas cet inconvénient et constituent également un potentiel en énergies renouvelables encore trop souvent négligé. Mike Lowery, un inventeur de 63 ans vivant à Blackpool dans le nord-ouest de l'Angleterre a eu l'idée de concevoir un flotteur hydraulique générateur d'électricité. Le flotteur peut ainsi être suspendu au-dessus d'une rivière ou d'un cours d'eau, indépendamment de la profondeur et de la vitesse d'écoulement. Le système se compose d'une pièce unique en plastique moulé rainuré (le barillet) qui tourne autour d'un axe horizontal. Le mouvement de l'eau fait tourner deux disques sur chaque côté de l'axe qui intégrent des bobines à aimant [les aimants en mouvement induisent un courant électrique dans les bobines]. D'après son concepteur, le générateur fonctionne d'une manière silencieuse et reste beaucoup plus facile à transporter et à installer. Dans le cas où des débris joncheraient la surface de l'eau, le flotteur a la possibilité de passer par dessus et s'assure ainsi d'un écoulement de l'eau en continu. Une variante du concept HEB existe aussi avec l'intégration de deux vérins hydrauliques qui jouent le rôle de pistons par des mouvements de translation verticale.
Les vagues et les marées n'ont pas cet inconvénient et constituent également un potentiel en énergies renouvelables encore trop souvent négligé. Mike Lowery, un inventeur de 63 ans vivant à Blackpool dans le nord-ouest de l'Angleterre a eu l'idée de concevoir un flotteur hydraulique générateur d'électricité. Le flotteur peut ainsi être suspendu au-dessus d'une rivière ou d'un cours d'eau, indépendamment de la profondeur et de la vitesse ...

Angleterre ; Cours d'eau ; Energie hydraulique ; Innovation ; Production d'électricité ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 1675
ISBN 1163-2720

- Des mini houliennes en rivière : des cylindres fixés au fond du lit des rivières pourraient produire de l'électricité sous l'effet du courant, même lorsque celui-ci est faible. - Un capteur photovoltaïque tubulaire : un panneau californien recueille la

Bretagne ; Bus ; Capteur tube sous vide ; Composant ; Cours d'eau ; Eau usée ; Éolienne ; Équipement urbain ; Expérimentation ; Groupe électrogène ; Houlomotrice ; Huile végétale ; Energie hydraulique ; Ile de France ; Innovation ; Montagne ; Offshore ; Production d'électricité ; Recupération de la chaleur ; Solaire photovoltaïque ; Station d'épuration ; Système autonome ; Technologie ; Tour solaire ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 65
ISBN 1289-5857

Les droits fondés en titre à l'usage de l'eau permettent parfois notamment de faire renaître des moulins et installations hydrauliques sur un site où plus aucune autorisation ou acte ancien de l'administration ne subsiste. Ces droits présentent bien entendu beaucoup d'intérêts, dont un et pas des moindres, est la possibilité de transformer un ancien moulin en centrale hydroélectrique ou même de demander une augmentation de puissance au-delà de la consistance d'origine, y compris lorsque cette installation est installée sur un des nombreux cours d'eau réservés, sur lesquels toute construction de centrale hydroélectrique nouvelle est interdite.
Les droits fondés en titre à l'usage de l'eau permettent parfois notamment de faire renaître des moulins et installations hydrauliques sur un site où plus aucune autorisation ou acte ancien de l'administration ne subsiste. Ces droits présentent bien entendu beaucoup d'intérêts, dont un et pas des moindres, est la possibilité de transformer un ancien moulin en centrale hydroélectrique ou même de demander une augmentation de puissance au-delà de ...

Aspect juridique ; Autorisation ; Concession ; Cours d'eau ; Démarche administrative ; Droit de l'environnement ; Durée du contrat ; Grenelle de l'environnement ; Energie hydraulique ; Moulin à eau ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Réglementation ; Site classé

... Lire [+]

V

- n° 189
ISBN 0295-5873

Malgré la lourdeur des travaux qu'il impose, le captage des eaux souterraines serait-il la solution idéale des futurs aménagements hydroélectriques ? Reportage au discret site de la Verna, dans la montagne Pyrénéenne au gouffre de la Pierre-Saint-Martin , qu'exploite la Société hydroélectrique du Midi (shem), une filiale de GDF Suez. Ce barrage hydroélectrique souterrain de La Verna à Sainte-Engrâce (64), d'une puissance de 4 mégawatts a été mis en service le 2 avril 2008.
Malgré la lourdeur des travaux qu'il impose, le captage des eaux souterraines serait-il la solution idéale des futurs aménagements hydroélectriques ? Reportage au discret site de la Verna, dans la montagne Pyrénéenne au gouffre de la Pierre-Saint-Martin , qu'exploite la Société hydroélectrique du Midi (shem), une filiale de GDF Suez. Ce barrage hydroélectrique souterrain de La Verna à Sainte-Engrâce (64), d'une puissance de 4 mégawatts a été mis ...

Aquitaine ; Cours d'eau ; Coût d'investissement ; Eau souterraine ; Energie hydraulique ; Montagne ; Production d'électricité ; Puissance installée ; Réalisation ; Société d'exploitation

... Lire [+]

BIOCARBURANT | AGRAVALOR 1/04/08

Article

XXXXX

V

- n° 161
ISBN 1259-3125

- L'Europe garde le cap mais s'interroge : réduire les GES de 20% d'ici 2020 grâce à l'utilisation de 20% d'énergie renouvelable et de 10% de biocarburant, mais une réduction de ce dernier objectif n'est toutefois pas exclue. - L'Allemagne décide de rédui

Allemagne ; Biocarburant ; Cours d'eau ; Directive européenne ; Éthanol ; Étude ; Europe ; France ; Impact environnemental ; Mexique ; Objectif européen ; Producteur ; Taux de biocarburant

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Cours d'eau [83]

Energie hydraulique [43]

Petite Centrale Hydroélectrique [29]

Impact environnemental [23]

Débit réservé [15]

France [15]

Loi sur l'eau [15]

Production d'électricité [15]

Barrage hydraulique [14]

Microhydraulique [12]

Réglementation [12]

Texte législatif [12]

Électricité renouvelable [11]

Généralité énergie renouvelable [11]

Puissance installée [11]

Turbine hydraulique [11]

Concession [10]

Poisson [10]

Autorisation [9]

Projet [9]

Réalisation [9]

Recensement / Inventaire [9]

Aspect historique [8]

Débit [8]

Donnée économique [8]

Environnement [8]

Moulin à eau [8]

Hauteur de chute [7]

protection environnement [7]

Aménagement du territoire [6]

Aquitaine [6]

Aspect financier [6]

Collectivité locale [6]

Déchet [6]

Démarche administrative [6]

Économie d'énergie [6]

Emploi [6]

Entreprise [6]

Ile de France [6]

Politique énergétique [6]

Politique environnementale [6]

Potentiel de développement [6]

Site classé [6]

Solaire photovoltaïque [6]

Technologie [6]

Cartographie / Atlas [5]

Chiffre clé [5]

Directive européenne [5]

Éolien [5]

Étude d'impact [5]

Europe [5]

Houlomotrice [5]

Impact paysager [5]

Maintenance / Entretien [5]

Milieu naturel [5]

Parc régional [5]

Pollution de l'eau [5]

Potentiel hydraulique [5]

Recherche [5]

Rénovation [5]

Société d'exploitation [5]

Allemagne [4]

Aspect juridique [4]

Bâtiment [4]

Belgique [4]

Bourgogne [4]

Bretagne [4]

Bruit [4]

Bureau d'étude [4]

Caractéristique technique [4]

Coût d'investissement [4]

Eau potable [4]

Expérimentation [4]

Géothermie [4]

Haute Normandie [4]

Impact sonore [4]

Industrie [4]

International [4]

Métier [4]

Milieu agricole [4]

Passe à poisson [4]

Provence Alpes Côte d'Azur [4]

Rhône Alpes [4]

Sécurité [4]

Tarif d'achat [4]

Air [3]

Association [3]

Auvergne [3]

Avantage [3]

Bois énergie [3]

Code de l'environnement [3]

Commune / Ville [3]

Conflit / Opposition [3]

Développement durable [3]

Document d'urbanisme [3]

Donnée climatique [3]

Droit de l'environnement [3]

Durée du contrat [3]

Eau [3]

Eau usée [3]

Effet de serre [3]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z