F Nous contacter

0

Documents  Consommation de carburant | enregistrements trouvés : 82

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

2 y

Le covoiturage repose sur le principe de partage d'un véhicule entre plusieurs passagers pour effectuer un trajet identique à un moment donné.
Le CGDD constate qu'au moins 90% des allers-retours domicile-travail directs lors d'un jour ouvré moyen, quelle que soit la zone géographique, sont réalisés par "un individu voyageant seul." Le taux d'occupation des véhicules est compris entre 1,04 personne par véhicule au sein des unités urbaines du pôle urbain de Paris et de sa couronne et 1,084 pour les déplacements entre communes rurales et communes hors espace rural.
Si on suppose un taux d'occupation maximum de 2 personnes par véhicule, l'étude conclut à un potentiel de réduction des véhicules en circulation de 2% en zones rurales et de 16% dans les zones urbaines.
Il en résulterait également une diminution de la consommation de carburants et d'émissions de CO2 de 4% lors d'un jour ouvré moyen (soit -2.846 tonnes d'émissions de CO2). Cette réduction est portée à 6,6% si on suppose que les personnes voyagent à 4 par véhicule. "Cela pourrait aller jusqu'à économiser 628.000 litres d'essence et 1,11 million de litres de diesel et éviter 4.537 tonnes d'émissions de CO2 si les individus sont supposés voyager jusqu'à 4 par véhicules", chiffre le CGDD
Le covoiturage repose sur le principe de partage d'un véhicule entre plusieurs passagers pour effectuer un trajet identique à un moment donné.
Le CGDD constate qu'au moins 90% des allers-retours domicile-travail directs lors d'un jour ouvré moyen, quelle que soit la zone géographique, sont réalisés par "un individu voyageant seul." Le taux d'occupation des véhicules est compris entre 1,04 personne par véhicule au sein des unités urbaines du pôle ...

France ; Transport ; Automobile ; Covoiturage ; Mobilité ; Milieu urbain ; Milieu rural ; Consommation de carburant ; CO2 evité ; Aspect économique

... Lire [+]

y

La croissance de la consommation de biocarburants stagne en Europe : elle ne dépasse pas 2,9% en 2012, selon le baromètre annuel réalisé par EurObserv'ER. Le dispositif de certification de durabilité de ces derniers peine également à s'établir.

Agrocarburant ; Biogaz ; Transport ; Consommation de carburant ; Europe ; Certification ; Généralité énergie renouvelable ; Taxe

... Lire [+]

y

- n° 2 - p.06 p.06

L'étiquette-énergie pour les voitures de tourisme a déjà une riche histoire. il y a dix ans, au moment de son introduction, l'objectif était de renseigner les utilisateurs de manière simple et uniforme sur la consommation de carburant de leur nouvelle voiture. Depuis lors, l'étiquette-énergie a été perfectionnée au cours de diverses révisions et enrichie par des informations supplémentaires.
L'étiquette-énergie pour les voitures de tourisme a déjà une riche histoire. il y a dix ans, au moment de son introduction, l'objectif était de renseigner les utilisateurs de manière simple et uniforme sur la consommation de carburant de leur nouvelle voiture. Depuis lors, l'étiquette-énergie a été perfectionnée au cours de diverses révisions et enrichie par des informations supplémentaires.

Suisse ; Étiquette énergie ; Consommation de carburant ; Établissement touristique ; Efficacité énergétique

... Lire [+]

V

- n° 204 - p.69 à p.93

Dans les pays de l'Union européenne, les biocarburants ont continué en 2010 à se substituer à la consommation d'essence et de diesel. Ils l'ont cependant fait à un rythme plus lent, confirmant la perte de vitesse de la croissance de la consommation de biocarburants dans l'Union européenne. Dans le secteur des transports, l'augmentation n'a été que de 1,7 Mtep en 2010 contre une augmentation de 2,7 Mtep en 2009. La consommation totale de biocarburants devrait finalement être de l'ordre de 13,9 Mtep en 2010.
Dans les pays de l'Union européenne, les biocarburants ont continué en 2010 à se substituer à la consommation d'essence et de diesel. Ils l'ont cependant fait à un rythme plus lent, confirmant la perte de vitesse de la croissance de la consommation de biocarburants dans l'Union européenne. Dans le secteur des transports, l'augmentation n'a été que de 1,7 Mtep en 2010 contre une augmentation de 2,7 Mtep en 2009. La consommation totale de ...

Biocarburant ; Consommation de carburant ; Europe ; Biodiesel ; Transport ; Huile végétale ; Biodiversité ; Éthanol ; Blé ; Tournesol ; Canne à sucre ; Betterave ; Véhicule ; Production ; Industrie ; Royaume Uni ; Entreprise ; Algue

... Lire [+]

V

- n° 204 - p.60 à p.65

Avec un rendement surfacique bien supérieur aux cultures traditionnelles et un carburant liquide à haute densité énergétique facilement substituable aux carburants pétroliers, les biocarburants algaux offrent de sérieux atouts. Depuis près de cinq ans, la filière connaît une croissance fulgurante. Plusieurs indicateurs en attestent : le nombre d'entreprises impliquées dans leur dévelppement a été multiplié par plus de trois entre 2005 et 2009, les rapprochements entre sociétés sont nombreux et les dépôts de brevets foisonnent. Pourtant, tous les pays ne sont pas engagés dans la course avec le même dynamisme. Tour d'horizon et explications.
Avec un rendement surfacique bien supérieur aux cultures traditionnelles et un carburant liquide à haute densité énergétique facilement substituable aux carburants pétroliers, les biocarburants algaux offrent de sérieux atouts. Depuis près de cinq ans, la filière connaît une croissance fulgurante. Plusieurs indicateurs en attestent : le nombre d'entreprises impliquées dans leur dévelppement a été multiplié par plus de trois entre 2005 et 2009, ...

Algue ; Biocarburant ; France ; Croissance / Augmentation ; États Unis ; Politique énergétique ; Recherche ; Campagne de développement ; Consommation de carburant ; Pétrole ; Investissement ; Besoin énergétique ; Europe ; Commission européenne ; Biomasse ; Analyse Cycle de Vie - ACV

... Lire [+]

V

- n° 198
ISBN 0295-5873

durant l'année 2009, la consommation de biocarburants dédiés aux transports de l'Union européenne a atteint le seuil des 12 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep). Ce résultat marque une nouvelle diminution du rythme de croissance de la filière, +18,7% seulement entre 2008 et 2009, qui n'ajoute que 1,9 Mtep à la consommation de 2009 par rapport à celle de 2008. Le taux d'incorporation des biocarburants dans le contenu énergétique de l'ensemble des carburants utilisés dans les transports de l'UE ne devrait pas dépasser les 4% en 2009. On est encore très loin de l'objectif de 5,75% en 2010 de la directive européenne sur les biocarburants de 2003, qui nécessiterait une consommation de biocarburants de l'ordre de 18 Mtep.
durant l'année 2009, la consommation de biocarburants dédiés aux transports de l'Union européenne a atteint le seuil des 12 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep). Ce résultat marque une nouvelle diminution du rythme de croissance de la filière, +18,7% seulement entre 2008 et 2009, qui n'ajoute que 1,9 Mtep à la consommation de 2009 par rapport à celle de 2008. Le taux d'incorporation des biocarburants dans le contenu énergétique de ...

Biocarburant ; Biodiesel ; Consommation de carburant ; Croissance / Augmentation ; Directive européenne ; Europe ; Transport

... Lire [+]

H

- n° 34
ISBN 1282-5832

Résultats présentés et issus d'une étude sur l'évolution de l'utilisation des carburants fossiles et alternatifs en France menée dans le cadre du projet européen Altermotive : http://www.alter-motive.org

Alternative ; Biodiesel ; Carburant ; Consommation de carburant ; Étude ; France ; GPL ; Huile végétale ; Programme européen ; Transport ; Véhicule

... Lire [+]

V

- n° 160909

Ce simulateur se fonde sur les propositions de modalités annoncées par le Président de la République le 10 septembre dernier. Il prend en compte les consommations annuelles en carburant, fioul et gaz, la situation familiale ainsi que l'accès aux transports en commun dans la zone d'habitation du futur contribuable. http://www.taxe-carbone.clcv.org/

Automobile ; Consommation d'énergie ; Consommation de carburant ; Consommation de gaz ; Déplacement ; Fioul ; Fiscalité ; Méthode de calcul ; Site Internet ; Taxe Carbone

... Lire [+]

V

- n° 270809

Avec près de 10 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) consommées en 2008 (+2,2 Mtep par rapport à 2007), les agrocarburants de première génération (biodiesel et bioéthanol) ont représenté 3,3 % du contenu énergétique des carburants utilisés dans les transports routiers de l'Union européenne, selon le dernier baromètre EurObserv'ER publié en juillet, soit une augmentation de 0,7 point. La consommation d'agrocarburants destinés aux transports a ainsi augmenté de 28,5% en 2008 dans l'UE. Une hausse de la consommation qui reste toutefois moins soutenue par rapport à 2007 où la consommation avait crû de 45,7% et de 70,9% en 2006. Cette tendance est due à l'Allemagne, l'un des leaders du marché des biocarburants, qui a vu sa production diminuer en 2008, suivie d'une réduction significative de la consommation du pays. Cette diminution s'explique par la décision du gouvernement fédéral de réduire les exemptions fiscales des biocarburants et de mettre en place un système de quotas jusqu'en 2015, précise EurObserv'ER. 3.257 ktep de biocarburants ont ainsi été consommées dans les transports en Allemagne, soit 642 ktep de moins qu'en 2007. La part des biocarburants dans le contenu énergétique de l'ensemble des carburants routiers est ainsi passée de 7,2 % à 6,1 % en 2008 en Allemagne qui reste avec la France (2.424 ktep) les premiers consommateurs d'agrocarburants dans les transports de l'UE l'an dernier. Biodiesel : une hausse de la consommation et de la production respective autour de 35% : Si la consommation européenne de biodiesel a augmenté de 33,9% passant de 5.899 ktep à 7.900 ktep entre 2007 et 2008, la production de biodiesel dans l'UE a également crû de 35,7% en 2008 et s'élève à 7,7 millions de tonnes, selon les dernières données de l'Européen Biodiesel Board (EBB) repris dans le baromètre. Rappelons que le biodiesel est le premier agrocarburant produit en Europe et 65% de la production mondiale provient de l'UE. L'Allemagne reste le premier producteur de biodiesel avec 2,8 millions de tonnes en 2008 (contre 2,9 millions de tonnes en 2007), suivie de la France (1,8 millions de tonnes en 2008 contre 872.000 tonnes en 2007) et l'Italie avec 595.000 tonnes en 2008 contre 363.000 tonnes en 2007. La consommation de biodiesel représente ainsi en contenu énergétique, 78,5 % du total dédié aux transports l'an dernier, contre 17,5 % pour le bioéthanol et 4 % pour l'huile végétale. L'Allemagne (2.478 ktep) et la France (2.021 ktep) suivies du Royaume-Uni (691 ktep), l'Italie (557 ktep) et l'Espagne (519 ktep) figurent au Top 5 des plus gros consommateurs de biodiesel dans les transports en 2008. Toutefois selon les industriels du secteur, la production européenne de biodiesel n'est pas suffisante pour répondre à l'objectif de 10% d'énergies renouvelables (EnR) destinées au transport d'ici 2020, fixé par la directive EnR, dans le cadre du paquet climat/énergie européen adopté en décembre dernier. L'EBB met en cause la forte hausse des importations européennes d'agrocarburants américains, dont la production bénéficie d'aides importantes de la part des Etats-Unis. Selon l'EBB, les importations de biodiesel américain ont atteint 1,5 million de tonnes en 2008, soit, selon EurObserv'ER, 16,3 % de la consommation européenne de biodiesel utilisée pour les transports, contre plus d'1 million de tonnes en 2007. La consommation de bioéthanol a pratiquement doublé en 2008 tout comme la production : Concernant le bioéthanol carburant, la production européenne oscille entre 2,8 milliards de litres selon l'EBIO (European Bioethanol Fuel Associations) et 2,3 milliards de litres selon l'UEPA (European Union of Ethanol Producers), soit une augmentation de 56,2 % pour l'EBIO et de 30,4 % pour l'UEPA en 2008. La France est le premier producteur de bioéthanol de l'UE en 2008 (de 840 millions à 1 milliard de litres produits en 2008 selon les estimations), suivie de l'Allemagne (de 425 millions à 568 millions de litres) et de l'Espagne (de 317 millions à 373 millions de litres). Selon l'EBIO, la France a quasi doublé sa production, passant de 539 millions de litres en 2007 à 1 milliard de litres de bioéthanol produits en 2008, tandis que l'Allemagne est passée de 394 millions à 568 millions de litres produits l'an passé. Les importations européennes sont également en forte augmentation en 2008. L'EBIO estime que 1,9 milliard de litres ont été importés (400 millions de litres de plus qu'en 2007) dont environ 1,5 milliard de litres provenant du Brésil. Sur le total des importations, l'EBIO estime qu'1,1 milliard de litres est destiné au secteur des carburants. Le Royaume-Uni et la Suède font partie des plus gros importateurs européens. Si ce chiffre était confirmé, le taux d'importation hors Union européenne du bioéthanol destiné au transport serait de 31,8 %, souligne EurObserv'ER. La consommation de bioéthanol carburant a également augmenté de 47,1% en 2008 passant de 1.201 ktep à 1.766 ktep dans l'UE. L'Allemagne (402 ktep) et la France (403 ktep) suivies du Royaume-Uni (105 ktep) sont les 3 premiers pays consommateurs de bioéthanol dans l'UE. La consommation des autres agrocarburants - quasi exclusivement de l'huile végétale - a en revanche chuté de 45,9 % en 2008. L'Allemagne reste le premier consommateur avec plus de 377.000 tep consommés en 2008. Des objectifs d'incorporation d'ici 2010 et 2020 difficiles à atteindre ? : Certains pays de l'Union devront redoubler d'efforts dans les prochains mois pour atteindre le premier objectif de la directive européenne sur les agrocarburants qui vise un taux d'incorporation de 5,75 % en 2010, prévient EurObserv'ER. Si certains pays comme la France et l'Allemagne ont déjà atteint leurs objectifs européens, d'autres à l'instar du Royaume-Uni ont encore un taux d'incorporation très bas (2% en 2008). Les polémiques liées aux agrocarburants, - notamment les conditions environnementales de leur exploitation dans les pays du Sud, l'augmentation du prix des denrées alimentaires et celui des matières premières - ont conduit l'Allemagne et le Royaume-Uni à restreindre leurs objectifs pour 2010, souligne EurObserv'ER, et réduire progressivement les avantages fiscaux sur les agrocarburants. L'Allemagne, après avoir évoqué un objectif d'incorporation de 10% d'éthanol d'ici à 2009, a en effet fait marche arrière en avril 2008. De son côté, si le gouvernement français maintient son objectif d'incorporation de 7% de biocarburants en 2010 par le plan biocarburants national, boosté notamment par la mise sur le marché le 1er avril 2009 du supercarburant 95-E10 (10% de bioethanol), la France avait annoncé fin septembre 2008 sa décision de mettre également fin en 2012 à la fiscalité privilégiée dont bénéficiaient depuis 2005 les agrocarburants, estimant que la hausse des prix du pétrole avait rendu cette incitation inutile, dans le cadre de la loi des finances 2009. L'industrie du biodiesel et bioéthanol freinée par la Directive EnR ? : La décision de certains États Européens de limiter leurs objectifs d'incorporation mais aussi la forte augmentation des importations enregistrée ces deux dernières années pourraient freiner le développement de l'industrie européenne du biodiesel et bioéthanol, estime EurObserv'ER. L'organisme a d'ores et déjà revu à la baisse ses estimations en matière de consommation pour 2010. À cette échéance, la consommation d'agrocarburants pourrait au mieux atteindre 16,5 Mtep, équivalent à un taux d'incorporation de 5,3 % pour une consommation totale dans les transports routiers de 310 Mtep. Par ailleurs, la nouvelle directive sur les énergies renouvelables qui fixe des critères de durabilité sur les agrocarburants, devrait favoriser en 2017 la commercialisation des agrocarburants de deuxième génération produits à partir de plantes entières, estime EurObserv'ER. Si ces critères devaient avoir un impact sur les importations de pays tiers, l'industrie de production européenne serait en mesure de faire face à l'accroissement de la demande, souligne-t-il. Rappelons que les agrocarburants, pris en compte dans la nouvelle directive, devront permettre une économie d'au minimum 35% d'émissions de gaz à effet de serre (GES) comparés aux carburants fossiles et à compter de 2017, les économies d'émission de GES des installations existantes devront s'élever à 50%, et celles des nouvelles installations d'au moins 60%.
Avec près de 10 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) consommées en 2008 (+2,2 Mtep par rapport à 2007), les agrocarburants de première génération (biodiesel et bioéthanol) ont représenté 3,3 % du contenu énergétique des carburants utilisés dans les transports routiers de l'Union européenne, selon le dernier baromètre EurObserv'ER publié en juillet, soit une augmentation de 0,7 point. La consommation d'agrocarburants destinés aux ...

Agrocarburant ; Allemagne ; Biocarburant ; Biodiesel ; Chiffre clé ; Consommation de carburant ; Directive européenne ; Éthanol ; Europe ; France ; Objectif européen ; Production carburant ; Taux de biocarburant

... Lire [+]

V

- n° 523

Un agriculteur français, Alberic Barbette a amélioré le système de moteur Pantone qui utilise 25 % de carburant pour 75% d'eau. Le système Vulcano permet aux moteurs agricoles d'économiser jusqu'à 50 % de carburant et de réduire de 75% les émissions de gaz à effet de serre. 250 tracteurs et 2 bateaux utilisent déjà avec succès cette innovation.

Bateau ; CO2 evité ; Consommation de carburant ; Économie d'énergie ; Engin agricole ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Moteur à eau ; Moteur pantone ; Réalisation

... Lire [+]

V

- n° 26
ISBN 1633-3004

- Comparaison des bâtiments selon leur classe énergétique avec un chauffage au fioul ou au bois - Une commune dépense en moyenne 36 € par an et par habitant pour ses propres besoins en énergie (chauffage, éclairage..) soit 3 à 8 % de son budget de fonctio

Bâtiment ; Chauffage bois ; Chauffage fioul ; Choix de l'énergie ; CO2 / Dioxyde de carbone ; Collectivité locale ; Consommation d'énergie ; Consommation de bois ; Consommation de carburant ; Coût chauffage ; Dépense énergétique ; Diagnostic Performance Énergétique - DPE ; Étiquette énergie

... Lire [+]

V

- n° 185
ISBN 0295-5873

Les biocarburants représentent aujourd'hui 2,6 % du contenu énergétique de l'ensemble des carburants utilisés dans les transports routiers en Europe. Près de la moitié de l'objectif de la directive sur les biocarburants fixé à 5,75 % en 2010 a donc été atteinte en quatre ans. Pour parvenir aux 5,75 %, l'Union devra continuer à augmenter sa production et sans doute faire appel davantage aux importations, au moment où les biocarburants se trouvent au coeur d'enjeux écologiques et économiques complexes.
Les biocarburants représentent aujourd'hui 2,6 % du contenu énergétique de l'ensemble des carburants utilisés dans les transports routiers en Europe. Près de la moitié de l'objectif de la directive sur les biocarburants fixé à 5,75 % en 2010 a donc été atteinte en quatre ans. Pour parvenir aux 5,75 %, l'Union devra continuer à augmenter sa production et sans doute faire appel davantage aux importations, au moment où les biocarburants se trouvent ...

Biocarburant ; Biodiesel ; Chiffre clé ; Consommation de carburant ; Entreprise ; Éthanol ; Europe ; Producteur ; Usine de fabrication/production

... Lire [+]

V

- n° 29
ISBN 1660-3192

"- Situation de l'énergie agricole dans le monde ; - Exploiter l'énergie de la ferme nécessite beaucoup de discernement ; - Les agrocarburants invitent... à ranger les voitures ; - Les carburants végétaux de deuxième génération, nouvelle voie de garage ? "

Allemagne ; Betterave ; Bilan ; Biocarburant ; Biodiesel ; Biodiversité ; Biogaz ; Biomasse ; Blé ; Canne à sucre ; CH4 / Méthane ; Chaudière biogaz ; Chiffre clé ; CO2 / Dioxyde de carbone ; Cogénération biogaz ; Colza ; Commune / Ville ; Consommation de carburant ; Déchet organique ; Énergie grise ; Éthanol ; Europe ; France ; Huile végétale ; Impact santé ; Indépendance énergétique ; International ; Mali ; Milieu agricole ; Objectif ; Pays En Développement ; Potentiel de développement ; Production carburant ; Réalisation ; Rendement ; Soja ; Suisse ; Système autonome ; Tournesol

... Lire [+]

V

- n° 159
ISBN 1259-3125

La commission européenne a proposé le 23 janvier la mise en oeuvre au 1er avril 2010 d'une législation devant amener tous les États membres de l'UE à atteindre, d'ici 2020, une proportion obligatoire de 10% de biocarburants dans la consommation totale des véhicules. Cet objectif spécifique fait partie d'un objectif global de développement des énergies renouvelables : porter à 20% leur part dans la consommation européenne, contre 8,5% aujourd'hui.
La commission européenne a proposé le 23 janvier la mise en oeuvre au 1er avril 2010 d'une législation devant amener tous les États membres de l'UE à atteindre, d'ici 2020, une proportion obligatoire de 10% de biocarburants dans la consommation totale des véhicules. Cet objectif spécifique fait partie d'un objectif global de développement des énergies renouvelables : porter à 20% leur part dans la consommation européenne, contre 8,5% aujourd'hui.

Biocarburant ; Consommation de carburant ; Directive européenne ; Europe ; Objectif européen ; Taux de biocarburant ; Texte législatif

... Lire [+]

V

- n° 179
ISBN 0295-5873

Les cultures énergétiques dédiées à la production de biocarburants redessinent chaque année un peu plus le paysage agricole des pays de l'Union européenne. Selon les premières estimations pour 2006, la consommation de biocarburants a atteind 5,38 Mtep dans l'UE, ce qui correspond à une part de 1,8% de la consommation totale de carburants destinés aux transports (contre 1% en 2005).
Les cultures énergétiques dédiées à la production de biocarburants redessinent chaque année un peu plus le paysage agricole des pays de l'Union européenne. Selon les premières estimations pour 2006, la consommation de biocarburants a atteind 5,38 Mtep dans l'UE, ce qui correspond à une part de 1,8% de la consommation totale de carburants destinés aux transports (contre 1% en 2005).

Biocarburant ; Biodiesel ; Chiffre clé ; Consommation de carburant ; Éthanol ; Europe ; Production carburant

... Lire [+]

V

- n° 149
ISBN 1259-3125

Prix de l'énergie : attention ça chauffe ! les dépenses consacrées à l'énergie ont progressé de 15% dans les exploitations agricoles françaises pour atteindre les 7 000 euros en moyenne. Les recherches et les initiatives se multiplient pour alléger la facture des agriculteurs, à l'initiative de l'ADEME en particulier. Avec une priorité : économiser l'énergie et optimiser son utilisation dans les exploitations.
Prix de l'énergie : attention ça chauffe ! les dépenses consacrées à l'énergie ont progressé de 15% dans les exploitations agricoles françaises pour atteindre les 7 000 euros en moyenne. Les recherches et les initiatives se multiplient pour alléger la facture des agriculteurs, à l'initiative de l'ADEME en particulier. Avec une priorité : économiser l'énergie et optimiser son utilisation dans les exploitations.

Agriculteur ; Carburant ; Chiffre clé ; Consommation d'énergie ; Consommation de carburant ; Croissance / Augmentation ; Exploitation agricole ; Facture énergétique ; Fioul ; Maraîcher / serre ; Milieu agricole ; Prix de l'énergie ; Recherche

... Lire [+]

V

- n° 201
ISBN 0996-858X

Selon un outil de modélisation économique de l'INRA, les biocarburants devraient doper les cours mondiaux des céréales de 30 à 60% dans les dix ans. En prix réel, cette hausse reste tout de même plus mesurée. Une simulation économique réalisée par l'INRA

Biocarburant ; Blé ; Céréale ; Consommation de carburant ; Donnée économique ; Marché mondial

... Lire [+]

V

- n° 81206

"http://www.vendee.fr/vendee/actualites/default.asp?art=1480 Avec l'aide du Conseil Général, la Coopérative d'Utilisateurs de Matériel Agricole (CUMA) Défi 85 vient d'acquérir une nouvelle presse à huile végétale brute. L'huile végétale, énergie renouvelable Elle est arrivée mi-octobre, la nouvelle presse à huile semi-automatique que la trentaine d'adhérents de la CUMA Défi 85 attendait tant. Au sein de cette coopérative, un groupe Huile Végétale Brute a été créé fin 2004 avec quelques pionniers. Celui-ci avait alors investi dans une petite presse capable d'extraire l'huile des graines de colza ou de tournesol. Une expérience qui s'avère rapidement payante puisque de nombreux agriculteurs se rallient au projet qui leur permet de faire fonctionner leurs tracteurs avec de 30% à 100% d'huile : un carburant respectueux de l'environnement et qui leur revient à un moindre coût. Une huile de meilleure qualité L'engouement des agriculteurs pour cette énergie renouvelable et le soutien du Conseil Général a donc poussé les adhérents de la CUMA défi 85 à moderniser leur équipement. Et c'est au GAEC des Trois Pierres, à Treize-Septiers, que la nouvelle presse fait ses premières armes. Sous une trémie, grand cône pouvant contenir jusqu'à trois tonnes de tournesol ou de colza, une vis sans fin broie les graines; jusqu'à 100kg/h soit trois fois plus que l'ancienne machine. Mais surtout, l'intérêt de la nouvelle presse est qu'elle permet d'obtenir une huile de bien meilleure qualité en évitant les surchauffes. Car quand la machine chauffe, des gommes et des phospholipides se créent et abîment ensuite les moteurs. Le pressage à froid, c'est ainsi qu'on le nomme, permet aujourd'hui d'extraire de chaque graine 30% d'huile. Réduction des gaz à effets de serre Cette huile, que l'on pourrait mettre dans sa salade, décante ensuite durant environ un mois en cuve. Puis elle est filtrée avant d'être stockée dans des cuves à eau potable. En huit jours environ, un agriculteur peut ainsi produire près de 5 000 litres d'huile soit la consommation annuelle de ses engins agricoles. Un litre d'huile lui coûte environ 0,45 centimes s'il a acheté ses graines et 10 de moins s'il les a cultivées lui-même. Par ailleurs, ce procédé permet de réduire les gaz à effet de serre. En effet, quand on brûle de l'huile végétale, le bilan énergétique est nul : le CO2 produit est égal au CO2 que la plante a détruit durant sa croissance. Dernier atout de la presse à huile, et non des moindres : ce qui reste de la graine après qu'elle ait été pressée est comestible par les animaux. Les tourteaux gras, riches en protéines, sont par exemple utilisés pour l'alimentation des porcs ou des bovins. «Cet aliment nous évite d'acheter du soja américain pour nos bêtes», se félicite un agriculteur, qui ajoute : «Grâce au projet du Conseil Général, de nombreux autres groupements d'agriculteurs devraient s'engager dans cette voie à la fois économique et respectueuse de l'environnement.» ------------------------------------- France : Les maires dans une mer d'huile http://www.liberation.fr/actualite/terre/221709.FR.php?utk=0006bf47   Energie. Les huiles végétales seront autorisées en janvier pour les collectivités. Le point avec un pionnier de leur utilisation, le socialiste Jérôme Cahuzac.   A titre expérimental, les ministres de l'Agriculture et de l'Industrie, Dominique Bussereau et François Loos, ont autorisé la semaine dernière l'utilisation des huiles végétales pures dans les véhicules des collectivités territoriales. Jusqu'à présent, les agriculteurs produisant ces huiles n'étaient autorisés à les utiliser qu'en autoconsommation, et la vente était passible de poursuites. A partir du 1er janvier, les collectivités pourront s'en servir pour rouler, à condition de «signer des protocoles avec l'Etat», ainsi que les agriculteurs et les marins pêcheurs. Pionnière en la matière, la communauté de communes du Villeneuvois (Lot-et-Garonne) fait déjà rouler depuis un an ses camions bennes à l'huile de tournesol. En juin, le tribunal administratif de Bordeaux lui avait donné tort, et avait annulé ses délibérations. Une demande de sursis à exécution a été introduite. Le point avec le député-maire (PS) Jérôme Cahuzac, président de la communauté de communes.   La décision du tribunal se fait attendre...    Le jugement aurait dû être publié il y a une semaine. Puis il a été reporté à la fin de celle-ci. Et finalement on ne sait pas quand il sera annoncé. Entre-temps, le gouvernement a changé de position afin de ne pas perdre la face. Je ne veux y voir qu'une coïncidence. Lors de l'audience, en octobre, le commissaire du gouvernement avait clairement indiqué que la directive européenne de 2003 autorisant les huiles végétales primait sur le droit national. Tout laisse penser que le sursis va être accordé. Mais si on nous donne raison sur le fond, tout le monde aura le droit d'utiliser ce produit. Alors que le gouvernement veut continuer à en restreindre l'accès.   Quel est votre sentiment face aux annonces des deux ministres ?    C'est un frein supplémentaire. Contrairement à ce qu'ils veulent afficher, cela limite l'utilisation des huiles végétales pures à l'agriculture, à la pêche et aux flottes captives des collectivités. Mais si c'est bon pour les uns, pourquoi ça ne le serait pas pour les autres ? Par ailleurs, ils proposent une taxation de 17 %, à laquelle s'ajoute la TVA agricole à 5,5 %. Ce n'est pas viable. Ça ne peut fonctionner que si on taxe à hauteur de 10 ou 12 %, tout confondu. Donc le combat continue, pour parvenir à une utilisation pour tous, et à une taxation non-dissuasive.   Quelle différence entre les huiles végétales et les autres biocarburants ?    Il existe deux biocarburants : le flex fuel, un substitut d'essence, à base de blé ou de betterave, dont la production est maîtrisée et contrôlée par l'industrie pétrolière, et que le gouvernement veut privilégier. L'autre ce sont les huiles végétales pures, qui remplacent le gasoil, et que le gouvernement fait tout pour stopper. Ces huiles sont produites localement, et les compagnies pétrolières n'ont aucun pouvoir dessus. Il n'y a pas de transport, pas de transformation, la valeur ajoutée reste sur le territoire. Dans le département, les gens connaissent les presses qui produisent de l'huile clandestinement. Ils les utilisent : c'est une distribution locale avec un profit local.   Après un an d'utilisation, avez-vous rencontré des difficultés techniques ?    Aucune. Quand on respecte la norme de filtrage à un micron, ça marche très bien. Nous avons déjà fait plusieurs dizaines de milliers d'euros d'économies. L'exploitation qui nous fournit a augmenté son chiffre d'affaires de 30 %. Et avec 16 000 hectares en jachère dans le département, le potentiel est énorme. Ensuite les déchets végétaux, le tourteau, servent d'alimentation pour le bétail, alors que c'est actuellement un produit qu'on importe. En fait, il n'y a que des avantages. C'est une filière économique qui permet aux territoires ruraux d'espérer.   Comment se présente l'avenir ?    Agen, Marmande, La Rochelle et Château-Thierry l'expérimentent. Plusieurs dizaines d'autres collectivités sont venues s'informer. Du jour où le tribunal nous donnera le sursis à exécution, elles suivront. Sur la taxation, le débat parlementaire va s'ouvrir dans les jours qui viennent. Mais il y a peu de chances que le gouvernement recule. Et dans ce cas, on rouvrira le débat pour la campagne présidentielle."
"http://www.vendee.fr/vendee/actualites/default.asp?art=1480 Avec l'aide du Conseil Général, la Coopérative d'Utilisateurs de Matériel Agricole (CUMA) Défi 85 vient d'acquérir une nouvelle presse à huile végétale brute. L'huile végétale, énergie renouvelable Elle est arrivée mi-octobre, la nouvelle presse à huile semi-automatique que la trentaine d'adhérents de la CUMA Défi 85 attendait tant. Au sein de cette coopérative, un groupe Huile ...

Agriculteur ; Biocarburant ; CO2 / Dioxyde de carbone ; Collectivité locale ; Consommation de carburant ; Coopérative ; Expérimentation ; France ; Huile végétale ; Midi Pyrénées ; Pays de la Loire ; Prix du carburant ; Production carburant ; Réalisation ; Tritureuse / presse ; Vehicule municipal

... Lire [+]

V

- n° 144
ISBN 1259-3125

"La production d'éthanol aux États-Unis a explosé en 10 ans : les volumes de carburant produits à partir de maïs sont passés de 40 millions d'hectolitres en 1996 à ... 182 millions en 2006. Près de 300 millions d'hectolitres sont attendus en 2010. Cette révolution agricole, les ""farmers"" américains la construisent depuis plus d'une décennie. Retour sur une story bien américaine Éthanol : les prémices d'un marché mondial"
"La production d'éthanol aux États-Unis a explosé en 10 ans : les volumes de carburant produits à partir de maïs sont passés de 40 millions d'hectolitres en 1996 à ... 182 millions en 2006. Près de 300 millions d'hectolitres sont attendus en 2010. Cette révolution agricole, les ""farmers"" américains la construisent depuis plus d'une décennie. Retour sur une story bien américaine Éthanol : les prémices d'un marché mondial"

Amérique du Nord ; Brésil ; Céréale ; Chiffre clé ; Consommation de carburant ; Culture énergétique ; États Unis ; ETBE - Ethyl Tertio Butyl Ether ; Éthanol ; Europe ; Exploitation agricole ; International ; Japon ; MDP / Mécanisme Développement Propre ; Milieu agricole ; Polluant ; Production carburant ; Rendement ; Usine de fabrication/production

... Lire [+]

V

- n° 50
ISBN 1023-9006

"2006 pourrait être une année verte du côté des véhicules à moteur. En Février, la commission publiait sa ""stratégie de l'Union Européenne en faveur des biocarburants"", mettant en avant 7 axes politiques pour la réussir. Venait ensuite la publication du rapport du Biofrac (Biofuels Reseatch Advisory Commitee), groupe d'experts issus des grandes entreprises et instituts de recherche. Intitué ""Les biocarburants dans l'UE, une vision pour 2030 et au delà, ce document fait le point sur les connaissances et les perspectives à long terme, proposant un objectif de consommation de 25% de ces carburants naturels d'ici trois décennies, contre moins de 1% aujord'hui. Ce rapport a été discuté lors d'une conférence-débat, à bruxelles, au mois de juin, peu après le lancement, à Paris, de la ""plate forme technologique pour les biocarburants"". Sans parler des initiatives nationales qui se multiplient dans les États memebres. "
"2006 pourrait être une année verte du côté des véhicules à moteur. En Février, la commission publiait sa ""stratégie de l'Union Européenne en faveur des biocarburants"", mettant en avant 7 axes politiques pour la réussir. Venait ensuite la publication du rapport du Biofrac (Biofuels Reseatch Advisory Commitee), groupe d'experts issus des grandes entreprises et instituts de recherche. Intitué ""Les biocarburants dans l'UE, une vision pour 2030 ...

Biocarburant ; Brésil ; Chiffre clé ; Commission européenne ; Consommation de carburant ; Europe ; Objectif européen ; Perspective ; Programme de développement ; Rapport ; Taux de biocarburant

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Consommation de carburant [82]

Biocarburant [29]

Transport [27]

Consommation d'énergie [25]

France [25]

Chiffre clé [23]

CO2 / Dioxyde de carbone [21]

Europe [21]

Automobile [20]

Pétrole [16]

Biodiesel [15]

Politique énergétique [15]

Gaz à Effet de Serre / GES [14]

Généralité énergie renouvelable [14]

Milieu agricole [14]

Éthanol [13]

Biogaz [12]

Huile végétale [12]

Consommation d'électricité [11]

Généralité énergie [11]

Production carburant [11]

Bilan énergétique [10]

Carburant [10]

Effet de serre [10]

International [10]

Biomasse [9]

Économie d'énergie [9]

Objectif européen [9]

Perspective [9]

Solaire photovoltaïque [9]

Allemagne [8]

Emploi [8]

Energie hydraulique [8]

Pollution de l'air [8]

Solaire thermique [8]

Bâtiment [7]

Bois énergie [7]

Collectivité locale [7]

Directive européenne [7]

Efficacité énergétique [7]

Énergie primaire [7]

Engin agricole [7]

Éolien [7]

Fiscalité [7]

Impact environnemental [7]

Industrie [7]

Production d'électricité [7]

Production d'énergie [7]

Taxe [7]

Charbon [6]

Chauffage [6]

États Unis [6]

ETBE - Ethyl Tertio Butyl Ether [6]

Exploitation agricole [6]

Facture énergétique [6]

Gaz naturel [6]

Géothermie [6]

GNL / GNV [6]

Logement [6]

Objectif [6]

Polluant [6]

Prix de l'énergie [6]

Secteur d'activité [6]

Taux de biocarburant [6]

Texte législatif [6]

Approvisionnement [5]

Betterave [5]

Bilan [5]

Brésil [5]

Canne à sucre [5]

Céréale [5]

Culture énergétique [5]

Déchet [5]

Dépense énergétique [5]

Donnée économique [5]

Énergie finale [5]

Energie fossile [5]

Entreprise [5]

Étude [5]

GPL [5]

Importation [5]

Maitrise De l'Énergie - MDE [5]

Potentiel de développement [5]

Puissance installée [5]

Réalisation [5]

Secteur industriel [5]

Transport en commun [5]

Véhicule [5]

Véhicule alternatif [5]

Coût d'investissement [4]

Coût de production [4]

Croissance / Augmentation [4]

Eau chaude sanitaire - ECS [4]

Électricité [4]

Espagne [4]

Essence [4]

Établissement scolaire [4]

Étiquette énergie [4]

Fioul [4]

Intensité énergétique [4]

Mobilité [4]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z