F Nous contacter

0

Documents  Programme d'action | enregistrements trouvés : 314

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

- n° 38 - p.05 à p.05

Les actions présentées dans cet article sont issues du travail de recherche financé par le PUCA, le PREBAT, l'ADEME et l'ANAH.
Les actions présentées:
- Habitat et Développement nord-Ouest
- CREAQ Bordeaux
-PIG expérimentaux de lutte contre la précarité énergétique
- La communauté d'agglomération Pau Pyrénées


Plus d'informations sur http://rp.urbanisme.equipement.gouv.fr
Les actions présentées dans cet article sont issues du travail de recherche financé par le PUCA, le PREBAT, l'ADEME et l'ANAH.
Les actions présentées:
- Habitat et Développement nord-Ouest
- CREAQ Bordeaux
-PIG expérimentaux de lutte contre la précarité énergétique
- La communauté d'agglomération Pau Pyrénées


Plus d'informations sur http://rp.urbanisme.equipement.gouv.fr

Précarité ; Précarité énergétique ; Programme d'action ; Bailleur social ; Aquitaine ; Nord Pas de Calais ; Midi Pyrénées

... Lire [+]

V

- n° 752 - p.72 à p.72

La politique de résorption de l'habitat insalubre qui sera menée par l'Agence nationale de l'amélioration de l'habitat de 2011 à 2017 est soutenue par cet arrêté qui crée le certificat d'économies d'énergie PRO-PE-01

Ministère Écologie Développement Aménagement Durables - MÉDAD ; Décret ; Politique énergétique ; Précarité énergétique ; Programme d'action ; Logement ; Particulier / Ménage ; Fonds social ; Certificat d'économie d'énergie ; Précarité

... Lire [+]

V

- n° 752 - p.23 à p.23

Lancée fin mai dernier, la table ronde de concertation pour l'efficacité énergétique a présenté en décembre un plan d'actions visant à approfondir des mesures déjà prises dans le cadre du Grenelle.

Grenelle de l'environnement ; Efficacité énergétique ; Entreprise ; Économie d'énergie ; Norme ; Norme européenne ; Logement ; Rénovation ; Programme d'action

... Lire [+]

V

- n° 010310

En l'absence de règles harmonisées au niveau de l'UE, les États membres sont libres de mettre en place leur propre système national en faveur de la biomasse mais la Commission recommande de suivre des méthodes similaires et, surtout, d'appliquer certains critères de viabilité environnementale. ''Ainsi, il sera possible de réduire le risque que des critères différents et potentiellement incompatibles ne se multiplient au niveau national, ce qui entraverait les échanges et briderait le développement du secteur bioénergétique'', explique la Commission. Parmi ces critères, le rapport cite une interdiction générale d'utiliser la biomasse issue de terres prises sur la forêt, de zones renfermant un important stock de carbone et de zones riches en biodiversité. La Commission recommande également d'utiliser une méthode commune pour le calcul des émissions de gaz à effet de serre évitée grâce à la biomasse et de contrôler l'origine de la biomasse. Il est en outre conseillé de ne pas appliquer ces critères de viabilité aux déchets, étant donné que ceux-ci doivent déjà respecter une législation spécifique, et d'appliquer les exigences en matière de viabilité environnementale aux grands producteurs d'énergie d'une puissance thermique ou électrique de 1 MW au moins. Selon l'étude d'impact annexée au rapport de la Commission, la fixation de critères de durabilité contraignants générerait des coûts importants pour les acteurs économiques en Europe. La Commission préfère par conséquent éviter toute nouvelle réglementation pour l'instant. Elle précise toutefois qu'elle réfléchira à l'opportunité de mettre en place des mesures supplémentaires telles que des critères de viabilité environnementale communs à toute l'UE une fois qu'elle aura étudié les plans d'action de chaque Etat membre en matière d'énergies renouvelables. Conformément à la directive sur les EnR, les Etats membres doivent lui transmettre leur plan d'actions pour juin 2010. Consulter les documents de la Commission : http://ec.europa.eu/energy/renewables/transparency_platform/transparency_platform_en.htm
En l'absence de règles harmonisées au niveau de l'UE, les États membres sont libres de mettre en place leur propre système national en faveur de la biomasse mais la Commission recommande de suivre des méthodes similaires et, surtout, d'appliquer certains critères de viabilité environnementale. ''Ainsi, il sera possible de réduire le risque que des critères différents et potentiellement incompatibles ne se multiplient au niveau national, ce qui ...

Biomasse ; Cogénération biomasse ; Commission européenne ; Déchet ; Directive européenne ; Europe ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Impact environnemental ; Méthode de calcul ; Politique énergétique ; Production d'électricité ; Programme d'action ; Rapport

... Lire [+]

V

- n° 737

« Le 27 mars 2010, de 20h30 à 21h30, faites un geste pour la planète : éteignez vos lumières, allumez vos consciences ! » Le slogan de WWF, mobilise de nouveau pour 2010, année internationale de la biodiversité, 100 jours après le sommet de Copenhague. « La plus grande manifestation planétaire » : L'association rappelle que « Copenhague a ouvert une nouvelle ère d'espoir. Mais le chemin est encore long avant de parvenir à la signature d'un accord international sur le changement climatique équitable, ambitieux et contraignant. » Plus qu'éteindre les lumières pendant une heure, participer à Earth Hour 2010 ( une heure pour la Planète) est « une nouvelle occasion de nous faire entendre ». Au fil des éditions, Earth Hour rassemble toujours plus. En 2009, des centaines de millions de personnes dans près de 4000 villes et 88 pays ont éteint leurs lumières pendant une heure pour manifester leur soutien à la lutte contre le changement climatique. Le Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, la Tour Eiffel, les Pyramides de Gizeh, l'Acropole d'Athènes, l'Alhambra de Grenade, etc. Au total 375 monuments symboliques ont participé à l'opération Earth Hour. En France, plus de 200 villes ont éteint leurs monuments emblématiques dont la Tour Eiffel... « La plus grande manifestation en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique » a déclaré Ban Ki-Moon, secrétaire des Nations Unies. Que vous soyez simple citoyen, entreprise, école, ville ou association, vous pouvez montrer votre mobilisation pour Earth Hour. Le site vous donne le mode d'emploi avec, entre autre, l'invite à signer la pétition/vidéo.
« Le 27 mars 2010, de 20h30 à 21h30, faites un geste pour la planète : éteignez vos lumières, allumez vos consciences ! » Le slogan de WWF, mobilise de nouveau pour 2010, année internationale de la biodiversité, 100 jours après le sommet de Copenhague. « La plus grande manifestation planétaire » : L'association rappelle que « Copenhague a ouvert une nouvelle ère d'espoir. Mais le chemin est encore long avant de parvenir à la signature d'un ...

Collectivité locale ; Éclairage ; Éclairage public ; Écocitoyenneté ; Économie d'énergie ; Événement / Manifestation ; International ; Monument historique ; Programme d'action ; Réalisation ; Sensibilisation

... Lire [+]

V

- n° 1684
ISBN 1163-2720

À Grenoble (38), les propriétaires d'appartements construits pendant les Trente Glorieuses recevront des aides financières pour isoler leurs façades. Cette année, la Métro engage une campagne d'isolation des copropriétés construites entre 1945 et 1975, les plus énergivores.

Aide financière ; Collectivité locale ; Commune / Ville ; Copropriété / Propriétaire ; Logement ; Isolation ; Logement collectif ; OPATB / OPAH ; Programme d'action ; Rénovation ; Rhône Alpes

... Lire [+]

V

- n° 547

Une lettre commune des 27 États membres a été adressée jeudi dernier au secrétariat de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Avec les 27 de l'Union, ce sont près de 50 pays qui ont devancé la date limite du 31 janvier fixée par l'accord de Copenhague. Accord qui demande aux pays développés de présenter leurs objectifs chiffrés de réduction d'émissions pour 2020, par rapport à une année de référence, et aux pays en développement les plus importants de présenter leurs actions de limitation nationale de leurs émissions pour 2020. L'Union européenne, le Japon, les Etats unis, la Chine, la Corée et l'Australie sont les principaux pays à avoir également communiqué leur objectif chiffré de réduction pour 2020. L'accord de Copenhague, est un texte qui rassemble des orientations à l'échelle planétaire sur le traitement du changement climatique, en particulier sur la réduction des émissions et les financements pour les pays en développement pour les prochaines décennies. Texte de 3 pages et 2 annexes entériné par les leaders mondiaux, il a été rédigé à l'issue de négociations informelles au sein d'un groupe restreint représentatif de toutes le positions ( pays industrialisés, pays émergents , pays en développement, pays les moins avancés). Même si la conférence des parties n'a fait que prendre note de l'Accord du fait de l'opposition de quatre Parties, l'accord de Copenhague a permis d'obtenir des résultats sur 10 éléments concrets, qui n'avaient jamais pu être obtenus auparavant dans un format aussi élargi et à un tel niveau de représentation. Il convient de signaler que plusieurs de ces résultats reprennent certaines positions et messages portés depuis 2 ans par l'Union européenne et la France. Vision partagée : - Objectif de limiter le réchauffement en dessous de 2°C - Reconnaissance de la priorité à accorder dans le domaine de l'adaptation aux pays les plus vulnérables (Etats insulaires en développement, pays les moins avancés, Afrique) - Evaluation de la mise en oeuvre de l'accord à conclure en 2015, tenant compte de l'objectif ultime de la Convention en vue d'une limitation plus ambitieuse de 1,5°C. Actions et obligations des Parties : - Engagement des pays développés à réduire leurs émissions d'ici 2020, avec la déclaration d'objectifs de réduction des émissions avant le 31 janvier 2010 et engagement pour les pays Parties au protocole de Kyoto à renforcer leurs objectifs « initiés » par le protocole . Mise en place d'un un système de mesure, rapport, et vérification (« MRV ») des réductions et du financement qui sera rigoureux, robuste et transparent - Mise en place d'un mécanisme pour accélérer le développement et le transfert de technologies - Engagement des pays en développement de mener des actions d'atténuation de leurs émissions d'ici 2020 et à répertorier avant le 31 janvier 2010. Communication tous les deux ans de ces actions à travers les communications nationales existantes sous la Convention, mais ce dans le respect du principe de la souveraineté nationale ; souplesse pour les pays les moins avancés et les petits Etats insulaires en développement - Mise en place « immédiate » d'un mécanisme pour lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts ( REDD+) Financement : - Engagement de fournir des ressources « nouvelles et additionnelles » par les pays développés de 30 milliards USD sur la période 2010-2012 avec équilibre entre adaptation et atténuation (dont REDD) - Objectif collectif des pays développés de mobiliser 100 milliards USD par an d'ici 2020 pour les pays en développement « dans le contexte d'actions crédibles dans le domaine d'atténuation et de la transparence » avec de multiples sources de financement (publique, privée, bilatérale, multilatérale y compris financement « alternatif ») - Financement pour l'adaptation à travers des arrangements avec gouvernance paritaire entre pays développés et pays en développement - Création du Fonds vert pour le climat - Mise en place d'un panel à haut niveau pour étudier les sources potentielles de revenus, dont les sources alternatives
Une lettre commune des 27 États membres a été adressée jeudi dernier au secrétariat de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Avec les 27 de l'Union, ce sont près de 50 pays qui ont devancé la date limite du 31 janvier fixée par l'accord de Copenhague. Accord qui demande aux pays développés de présenter leurs objectifs chiffrés de réduction d'émissions pour 2020, par rapport à une année de référence, et aux pays ...

Europe ; Financement ; France ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Objectif européen ; Politique environnementale ; Programme d'action

... Lire [+]

H

- n° 24
ISBN 1769-3861

Facilasol a fini par concrétiser ses projets par la signature d'un programme de mise en oeuvre de 37 centrales solaires photovoltaïques de tailles moyennes, intégrées en toiture sur des bâtiments industriels. Cette commande pour une puissance totale de 5 MW est assortie d'une option portant sur 5 MW supplémentaires. Facilasol a déjà engagé la réalisation des 15 premières centrales du programme, réparties en Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. 4 sont actives et connectées au réseau EDF.
Facilasol a fini par concrétiser ses projets par la signature d'un programme de mise en oeuvre de 37 centrales solaires photovoltaïques de tailles moyennes, intégrées en toiture sur des bâtiments industriels. Cette commande pour une puissance totale de 5 MW est assortie d'une option portant sur 5 MW supplémentaires. Facilasol a déjà engagé la réalisation des 15 premières centrales du programme, réparties en Bretagne, Pays de la Loire et ...

Actionnaire / Action ; Bâtiment industriel ; Bretagne ; Centrale photovoltaïque ; Chiffre d'Affaire ; Intégration architecturale ; Pays de la Loire ; Poitou Charentes ; Programme d'action ; Projet ; Puissance installée ; Réalisation ; Société / Compagnie ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 12

La nouvelle crèche ou maison de l'enfance de Cesson (77) devrait consommer à peine 20 kWh/m2.an. Elle offre une architecture bioclimatique, avec des panneaux photovoltaïques et thermiques, une toiture végétalisée, une ventilation double flux, deux chaudières bois et des petites éoliennes.

Architecture bioclimatique ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Chaudière bois ; Crèche ; Ile de France ; Politique énergétique ; Programme d'action ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Toiture ; Végétalisation ; Ventilation double flux ; ZDE - Zone de Développement de l'Éolien ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 80
ISBN 1265-3209

L'Ajena lance l'opération AGPV, il s'agit d'organiser l'achat de 10 à 20 toitures PV individuelles de 3 kWc sur le secteurs"Franche-Comté". Ajena recueillera les demandes des particuliers volontaires et consultera des entreprises spécialisées pour la fourniture et la pose des toitures PV. Ce programme se déroule entre novembre 2009 (recueil des demandes) et avril 2010 (pose des systèmes).

Franche Comté ; Groupement d'achat ; Particulier / Ménage ; Programme d'action ; Solaire photovoltaïque ; Technicien ; Toiture

... Lire [+]

H

- n° 37
ISBN 1256-6098

Ville pionnière de l'énergie en Europe de l'Est, Bielsko-Biata (Pologne) est également l'une des toutes premières collectivités locales de l'Europe des 12 à avoir fait de la gestion énergétique une pierre angulaire de ses partenariats. http://www.bielsko-biala.pl

Aide financière ; Bâtiment communal ; Chauffage urbain ; Commune / Ville ; Économie d'énergie ; Énergie solaire ; Financement ; Logement ; Politique énergétique ; Pologne ; Programme d'action ; Réseau de chaleur

... Lire [+]

H

- n° 37
ISBN 1256-6098

Ce pays a déjà démontré son leadership dans ce domaine en réduisant ses émissions de CO2 de près de 9 % entre 1990 et 2006, dépassant largement les objectifs du protocole de Kyoto. En 2009, la Suède possède la taxe carbone la pus élevée au monde. Des aides de l'État ont permis de généraliser les projets locaux durables et de créer en 2003 le réseau des villes Klimatkommunernas. http://www.klimatkommunerna.se
Ce pays a déjà démontré son leadership dans ce domaine en réduisant ses émissions de CO2 de près de 9 % entre 1990 et 2006, dépassant largement les objectifs du protocole de Kyoto. En 2009, la Suède possède la taxe carbone la pus élevée au monde. Des aides de l'État ont permis de généraliser les projets locaux durables et de créer en 2003 le réseau des villes Klimatkommunernas. http://www.klimatkommunerna.se

CO2 evité ; Commune / Ville ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Programme d'action ; Protocole de Kyoto ; Réalisation ; Suède ; Taxe Carbone

... Lire [+]

H

- n° 37
ISBN 1256-6098

Kirkless a joué un rôle de premier plan en matière de développement durable et d'environnement en Grande-Bretagne. C'est également la première ville britannique à avoir pour maire un membre du parti Vert en la personne de Mme Julie Stewart-Turner.

Changement climatique ; Commune / Ville ; Développement durable ; Fonds énergie ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Logement ; Isolation ; Objectif ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Programme d'action ; Réalisation ; Royaume Uni

... Lire [+]

L'énergie des déchets | ACTIONS ENR 1/11/09

Article

XXXXX

V

- n° 8

La valorisation énergétique des déchets ménagers se situe au deuxième rang en France pour la production de chaleur et d'électricité. La plan d'actions gouvernementaux sur les déchets pour la période 2009-2012 poursuit deux objectifs prioritaires : réduire la source de déchets et développer e recyclage et la valorisation. - La valorisation par incinération - Biogaz de décharge et méthanisation - Le déchet devient combustible de substitution
La valorisation énergétique des déchets ménagers se situe au deuxième rang en France pour la production de chaleur et d'électricité. La plan d'actions gouvernementaux sur les déchets pour la période 2009-2012 poursuit deux objectifs prioritaires : réduire la source de déchets et développer e recyclage et la valorisation. - La valorisation par incinération - Biogaz de décharge et méthanisation - Le déchet devient combustible de substitution

Biocarburant ; Biogaz ; Combustible ; Déchet ; France ; Incinération ; Méthanisation ; Objectif ; Politique énergétique ; Potentiel de développement ; Programme d'action ; Tarif d'achat ; TGAP ; Valorisation des déchets ; Valorisation énergétique

... Lire [+]

V

- n° 525

Ce contrat de partenariat public-privé porte sur la conception, le financement, la construction et l'exploitation des équipements énergétiques de quatorze lycées alsaciens. Conclu pour vingt ans, à partir du 1er janvier 2010, il permettra de réduire de 35 % la consommation d'énergies de l'ensemble des bâtiments et de 65 % leurs émissions de gaz à effet de serre, en évitant l'émission de 90.000 tonnes de CO2, sur toute la durée du contrat. Au niveau national, il s'agit du premier Contrat de performance énergétique passé par une collectivité sous la forme d'un Contrat de partenariat sur des équipements publics. En mandatant Cofely, Groupe GDF-Suez, associé en groupement à la Caisse des Dépôts et au FIDEPPP(2) Fonds d'investissement et de développement des partenariats publics-privés), la Région Alsace entend également par ce biais favoriser le recours aux énergies renouvelables, tout en explorant de nouvelles méthodes de gestion des installations techniques dans les lycées. Le groupement investira 30 millions d'euros de travaux dans ces quatorze établissements en 2010 et 2011. Ces travaux représentent un montant variable de 1 à 4 millions d'euros par lycée et concernent notamment : * la construction de six chaufferies biomasse, * l'optimisation des installations de chauffage et de ventilation, * l'installation de 5 000 m2 de panneaux photovoltaïques, * la généralisation et l'amélioration des régulations de chauffage, * l'isolation des bâtiments et le remplacement des menuiseries. Dès la rentrée de septembre 2010, une première tranche de travaux correspondant à sept lycées sera livrée. L'achèvement total des travaux est prévu pour septembre 2011. S'ouvrira alors la deuxième phase du contrat : la période d'exploitation pendant laquelle Cofely s'est engagé contractuellement sur 35 % d'économie d'énergie, dans le respect des paramètres de confort des usagers. En contrepartie, la Région versera au Groupement porté par Cofely un loyer annuel de 3,5 millions d'euros, qui prendra en compte le remboursement de l'investissement et de ses intérêts. Les lycées continueront à régler leurs factures d'énergie. Les économies générées par les investissements du Groupement se traduiront ainsi directement dans le budget de la Région. Cette opération permet à la Région de lisser ses investissements dans les lycées, de réaliser des travaux non programmés avant plusieurs années dans les quatorze établissements et d'associer l'exploitant au concepteur et au constructeur, pour le bon fonctionnement du matériel. 1 Lycées : Mathis (Schiltigheim), Bloch (Bischheim), Briand (Schiltigheim), l'EREA (Illkirch), Haut Barr (Saverne), Marchal (Molsheim), Stanislas (Wissembourg), Armand (Mulhouse), Henner (Altkirch), Pointet (Thann), Zurcher (Wittelsheim), Koeberlé (Sélestat), Weiss (Sainte-Marie-aux-Mines) et Blaise Pascal (Colmar) 2 Le Groupement a créé une société ad hoc, Ecolya, dont l'actionnariat est réparti entre Cofely, 15 %, Caisse des Dépôts, 42,5% et FIDEPPP, 42,5%. La Caisse d'Epargne d'Alsace accompagnera Ecolya en mettant en place les financements nécessaires.
Ce contrat de partenariat public-privé porte sur la conception, le financement, la construction et l'exploitation des équipements énergétiques de quatorze lycées alsaciens. Conclu pour vingt ans, à partir du 1er janvier 2010, il permettra de réduire de 35 % la consommation d'énergies de l'ensemble des bâtiments et de 65 % leurs émissions de gaz à effet de serre, en évitant l'émission de 90.000 tonnes de CO2, sur toute la durée du contrat. Au ...

Alsace ; Chauffage ; Chaufferie bois ; Contrat Performance Énergétique - CPE ; Coût d'investissement ; Économie d'énergie ; Établissement scolaire ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Isolation ; Partenariat public-privé ; Programme d'action ; Régulation ; Rénovation ; Solaire photovoltaïque ; Ventilation

... Lire [+]

V

- n° 8

La communauté de communes le Grésivaudan (38) a été sélectionnée par la Région Rhône-Alpes comme territoire pilote pour mettre en application un Plan Climat Énergie Territoire (PCET) et l'associer à son Contrat de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA). L'AGEDEN accompagne la Communauté de Communes dans la phase de diagnostic et d'élaboration d'un profil climat du territoire. L'objectif étant d'établir un plan d'actions qui permettra à la collectivité de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et de s'adapter face au changement climatique. http://www.le-gresivaudan.fr
La communauté de communes le Grésivaudan (38) a été sélectionnée par la Région Rhône-Alpes comme territoire pilote pour mettre en application un Plan Climat Énergie Territoire (PCET) et l'associer à son Contrat de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA). L'AGEDEN accompagne la Communauté de Communes dans la phase de diagnostic et d'élaboration d'un profil climat du territoire. L'objectif étant d'établir un plan d'actions qui permettra à la ...

Collectivité locale ; Diagnostic ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Plan Climat ; Programme d'action ; Rhône Alpes

... Lire [+]

V

- n° 8

La commune d'Allevard (38), déjà engagée par ailleurs dans une opération importante (réseau de chaleur au bois), adopte une démarche volontariste et globale pour réduire les consommations d'énergie et promouvoir les énergies renouvelables sur son territoire. Elle souhaite contribuer à son niveau à la lutte contre le changement climatique. Pour atteindre cet objectif global de réduction des impacts environnementaux des usages de l'énergie, la commune souhaite d'abord être exemplaire dans sa gestion de l'énergie sur le patrimoine et les équipements municipaux, puis contribuer à la sensibilisation des citoyens. Pour plus de renseignements : http://www.allevard.fr  
La commune d'Allevard (38), déjà engagée par ailleurs dans une opération importante (réseau de chaleur au bois), adopte une démarche volontariste et globale pour réduire les consommations d'énergie et promouvoir les énergies renouvelables sur son territoire. Elle souhaite contribuer à son niveau à la lutte contre le changement climatique. Pour atteindre cet objectif global de réduction des impacts environnementaux des usages de l'énergie, la ...

Bâtiment communal ; Bois énergie ; Commune / Ville ; Patrimoine ; Politique énergétique ; Programme d'action ; Réseau de chaleur ; Rhône Alpes ; Sensibilisation

... Lire [+]

V

- n° 1683
ISBN 1163-2720

Les établissements de santé consomment 15% de l'énergie de l'ensemble du secteur tertiaire en France. 14 cliniques d'aquitaine s'engagent collectivement à réduire d'un quart leurs consommations.

Aquitaine ; Économie d'eau ; Économie d'énergie ; Économiseur d'eau ; Établissement de santé ; Programme d'action ; Ventilation

... Lire [+]

V

- n° 1683
ISBN 1163-2720

Le conseil régional d'Aquitaine a voté l'attribution de près de 97,5 millions d'euros à la relance économique, dont 46% concernent le développement durable. Ce budget traduit les objectifs prévus dans le plan climat. La mesure la plus originale concerne la formation aux nouveaux métiers de l'éolien. http://aquitaine.fr

Aquitaine ; Budget ; Collectivité locale ; Éolien ; Formation ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Objectif ; Plan Climat ; Politique énergétique ; Programme d'action

... Lire [+]

V

- n° 11

Panorama d'actions concrètes de quelques collectivités pour lutter contre le changement climatique : - Communauté d'agglomération Grenoble Alpes Métropole "Métro" (38) - Communauté d'agglomération du bassin d'Aurillac "CABA" (15) - Parc naturel régional (PNR) du Haut-Languedoc (34).

Auvergne ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Changement climatique ; Collectivité locale ; Effet de serre ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Plan Climat ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Programme d'action ; Réalisation ; Rhône Alpes

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Programme d'action [314]

Politique énergétique [130]

Réalisation [95]

Collectivité locale [85]

Économie d'énergie [84]

Programme de développement [80]

Généralité énergie renouvelable [74]

Consommation d'énergie [69]

Commune / Ville [63]

Solaire photovoltaïque [59]

Objectif [54]

Politique environnementale [52]

Diagnostic [51]

France [45]

Aide financière [44]

Logement [44]

Transport [44]

Maitrise De l'Énergie - MDE [43]

Sensibilisation [43]

Développement durable [41]

Gaz à Effet de Serre / GES [41]

Solaire thermique [41]

Bâtiment [40]

Europe [37]

Rhône Alpes [36]

Chiffre clé [34]

Plan Climat [34]

Éolien [33]

Rénovation [31]

Bois énergie [30]

Déchet [30]

Bâtiment communal [28]

Généralité énergie [28]

Efficacité énergétique [27]

Performance énergétique [27]

Agenda 21 local [26]

Entreprise [25]

Chauffe eau solaire [23]

CO2 / Dioxyde de carbone [23]

Réseau de chaleur [23]

Biogaz [22]

Biomasse [22]

Budget [22]

Effet de serre [22]

Financement [22]

Urbanisme [22]

Changement climatique [21]

Bâtiment public [20]

Ile de France [20]

Logement social [20]

Milieu agricole [20]

Allemagne [19]

Bâtiment tertiaire [19]

Bilan énergétique [19]

Éclairage public [19]

Potentiel de développement [19]

Projet [19]

Établissement scolaire [18]

Géothermie [18]

ADEME [17]

Alsace [17]

Aménagement du territoire [17]

Bâtiment Basse Consommation - BBC [17]

Biocarburant [17]

Coût d'investissement [17]

Électricité renouvelable [17]

Haute Qualité Environnementale / HQE [17]

Objectif européen [17]

Particulier / Ménage [17]

Précarité [17]

Recensement / Inventaire [17]

Chauffage [16]

Chaufferie bois [16]

Recherche [16]

Bilan carbone [15]

Énergie solaire [15]

Impact environnemental [15]

Aquitaine [14]

Bilan [14]

Formation [14]

Isolation [14]

Programme européen [14]

Belgique [13]

Emploi [13]

Energie hydraulique [13]

OPATB / OPAH [13]

Patrimoine [13]

Production d'électricité [13]

Suivi [13]

Directive européenne [12]

Scénario [12]

Secteur industriel [12]

Secteur résidentiel [12]

Concours / Trophée [11]

Consommation d'électricité [11]

Éclairage [11]

Économie d'eau [11]

Étiquette énergie [11]

Grenelle de l'environnement [11]

International [11]

Pays de la Loire [11]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z