F Nous contacter

0

Documents  Chiffre d'Affaire | enregistrements trouvés : 84

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 040310

Même si elle n'est pas fortement boisée, la Basse-Normandie se classe sixième des régions de métropole pour sa filière forêt-bois, de la production à la commercialisation du bois en passant par les différentes étapes de sa transformation. Une filière qui concentre 2,8 % des emplois de la région (14.510 personnes en 2006). Avec un chiffre d'affaires total estimé à plus de 2,1 milliards d'euros en 2007 et une valeur ajoutée estimée à 630 millions d'euros, le poids économique de cette filière se situe entre la métallurgie (540 millions de valeur ajoutée) et le secteur électronucléaire (860 millions d'euros de valeur ajoutée), ''deux poids lourds de l'industrie régionale''. Cette filière est en pleine mutation : le secteur de la construction bois connaît une forte expansion. L'emploi y est passé de 4.500 postes de travail en 1990 à 6.690 en 2006, pour atteindre 16 % de l'emploi total du secteur de la construction. Enfin, la filière est constituée d'un grand nombre d'entreprises individuelles et de petites entreprises locales, très peu tournées vers l'exportation. Le résumé de l'étude : http://www.insee.fr/fr/insee_regions/basse-normandie/themes/centpourcent/198/198.pdf
Même si elle n'est pas fortement boisée, la Basse-Normandie se classe sixième des régions de métropole pour sa filière forêt-bois, de la production à la commercialisation du bois en passant par les différentes étapes de sa transformation. Une filière qui concentre 2,8 % des emplois de la région (14.510 personnes en 2006). Avec un chiffre d'affaires total estimé à plus de 2,1 milliards d'euros en 2007 et une valeur ajoutée estimée à 630 millions ...

Basse Normandie ; Bois ; Bois énergie ; Chiffre d'Affaire ; Donnée économique ; Emploi ; Entreprise ; Ossature Bois ; Étude ; Étude de marché ; Gisement forestier ; Réserve / Ressource energétique

... Lire [+]

V

- n° 368

L'événement, considéré comme l'un des plus importants dans ce domaine, a mis en avant les progrès considérables réalisés au cours des dernières années. Pour les spécialistes présents, le solaire photovoltaïque est arrivé à un tournant décisif qui devrait lui permettre de devenir l'énergie incontournable du XXIème siècle.
L'événement, considéré comme l'un des plus importants dans ce domaine, a mis en avant les progrès considérables réalisés au cours des dernières années. Pour les spécialistes présents, le solaire photovoltaïque est arrivé à un tournant décisif qui devrait lui permettre de devenir l'énergie incontournable du XXIème siècle.

Chiffre d'Affaire ; Conférence / Colloque ; Couche mince ; Entreprise ; Espagne ; Europe ; Marché mondial ; Module photovoltaïque ; Professionnel ; Puissance installée ; Recherche ; Rendement ; Semiconducteur ; Silicum monocristallin ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 140208

Représentant un investissement d'environ 20 millions d'euros, la nouvelle usine aura une capacité de production annuelle de 150 MWc. Elle sera construite à proximité d'un site de production déjà existant à Wismar en Allemagne. Le Groupe annonce également l'élargissement du site de Doesburg aux Pays-Bas, qui produit actuellement près de 10 MWc par an.

Allemagne ; Capacité de production ; Chiffre d'Affaire ; Coût d'investissement ; Entreprise ; Module photovoltaïque ; Pays Bas ; Solaire photovoltaïque ; Usine de fabrication/production

... Lire [+]

V

- n° 3 - p. 16 à p. 19

Avec 971MWc raccordés au réseau au 31 décembre 2010 contre 54MWc deux ans plus tôt et 22 000 emplois créés entre 2006 et 2010, la filière photovoltaïque française est en plein boom. Les 5 400 MWc en 2020, objectif du Grenelle de l'environnement, sont à portée de main, au point que le groupe de travail "Énergies renouvelables appliquées au bâtiment" du Plan Bâtiment Grenelle suggère de presque le doubler.
Avec 971MWc raccordés au réseau au 31 décembre 2010 contre 54MWc deux ans plus tôt et 22 000 emplois créés entre 2006 et 2010, la filière photovoltaïque française est en plein boom. Les 5 400 MWc en 2020, objectif du Grenelle de l'environnement, sont à portée de main, au point que le groupe de travail "Énergies renouvelables appliquées au bâtiment" du Plan Bâtiment Grenelle suggère de presque le doubler.

Solaire photovoltaïque ; Chiffre d'Affaire ; Chiffre clé ; France ; Étude ; Emploi ; Installation ; Puissance installée ; Raccordé réseau ; Raccordement réseau ; Industrie ; Intégration architecturale ; Projet ; CSPE - Contribution Service PubliC Électricité

... Lire [+]

V

- n° 410

" Elle et la plus grande usine du genre au monde. Dans sa conception, l'accent a été mis sur de faibles besoins énergétiques et une efficacité renforcée pour les équipements de production et de test. Une utilisation optimale de la lumière du jour, une ventilation intelligente ainsi que l'utilisation d'accumulateurs de froid et de chaleur complètent les mesures énergétiques et le concept de bâtiment à faible consommation d'énergie, précise SMA. Les besoins en électricité et en chaleur sont ainsi couverts par les énergies renouvelables : une installation photovoltaïque intégrée au bâtiment avec une puissance d'environ 1,1 MW et une centrale de cogénération alimentée en biogaz produisent de l'électricité. Pour pouvoir couvrir l'ensemble de la consommation d'électricité nécessaire à la production, l'usine se fournit en électricité ""verte"". A long terme, le bilan CO2 doit toutefois être rééquilibré par la construction d'autres installations photovoltaïques. La chaleur nécessaire est également produite via la centrale de cogénération alimentée en biogaz. En même temps, l'usine utilise la chaleur dégagée par le compresseur des machines à air comprimé et des dispositifs de levage. Les besoins en chaleur supplémentaires sont couverts par la chaleur produite par une usine de traitement des déchets, située à proximité de l'installation. Pour produire du froid, une machine frigorifique à absorption utilise la chaleur de la centrale de cogénération. SMA indique par ailleurs que l'efficacité des processus de production ont été renforcés Ainsi, les chaînes de production peuvent par exemple être adaptées à tous types d'appareil ou redimensionnées dans les délais les plus brefs. Ce système garantit une flexibilité maximale en plus d'une production sans stockage et sur mesure. « Les onduleurs sont le coeur de toutes les installations photovoltaïques et jouent déjà un rôle décisif dans le domaine de l'alimentation en énergie sans émissions », explique Günther Cramer, le porte-parole du directoire de SMA Solar Technology AG. « Nous allons encore plus loin dans la production d'onduleurs neutres en CO2 et nous démontrons qu'un outil de production très moderne et à l'échelle industrielle peut être réalisé sans impact sur le climat. En tant que leader mondial dans la production d'onduleurs solaires, nous voulons donner l'exemple dans la création d'usines neutres en CO2 ». SMA Solar Technology AG affichait en 2008 un chiffre d'affaires de 680 millions d'euros et emploie plus de 3 000 salariés (intérimaires compris). "
" Elle et la plus grande usine du genre au monde. Dans sa conception, l'accent a été mis sur de faibles besoins énergétiques et une efficacité renforcée pour les équipements de production et de test. Une utilisation optimale de la lumière du jour, une ventilation intelligente ainsi que l'utilisation d'accumulateurs de froid et de chaleur complètent les mesures énergétiques et le concept de bâtiment à faible consommation d'énergie, précise SMA. ...

Allemagne ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Bâtiment industriel ; Centrale photovoltaïque ; Chiffre d'Affaire ; Climatisation / Rafraîchissement ; Cogénération biogaz ; Éclairage naturel ; Fabricant ; Intégration architecturale ; Machine à absorption ; Onduleur ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque ; Usine de fabrication/production

... Lire [+]

V

- n° 611

"D'ici à la fin de l'année, l'Etat affectera 470 M€ d'investissements publics à la filière. « Priorité au solaire ». C'est ce qu'a indiqué vendredi dans les Pyrénées Orientales Chantal Jouanno. La secrétaire d'Etat à l'environnement était en visite dans le département où elle s'est rendue sur le site du four solaire d'Odeillo, construit dans les années 60 et qui fait figure de « précurseur de pointe », comme elle l'a indiqué. Elle s'est également rendue à la centrale solaire Thémis de Targassonne, près de Font-Romeu, une centrale construite dans les années 60, dotée de 200 miroirs et qui a été remise en service 2007 après 20 années d'arrêt. La secrétaire d'Etat a annoncé que les budgets consacrés à la recherche dans les énergies renouvelables « vont atteindre 470 millions d'euros par an, au même niveau que le nucléaire ». Elle a précisé que l'affectation de ces fonds serait décidée avant la fin de l'année avec comme priorité, donc, le solaire. Chantal Jouanno a souligné qu'en 2006, les investissements de recherche dans la filière ENR s'élevaient à 70 M€. L'Etat lancera « prochainement » un appel à projets pour la recherche dans les énergies solaires, a souligné la secrétaire d'Etat, « l'ambition de la France est de jouer un rôle de premier plan au niveau mondial dans la révolution technologique qui s'annonce dans le solaire"". 13 000 emplois et 2Md€ de chiffre d'affaires : Chantal Jouanno a précisé l'ampleur de cette ambition en annonçant que l'objectif de l'Etat était d'accompagner le développement industriel de la filière. Elle a estimé que 13 000 emplois pourraient être créés dans le solaire d'ici à 2012 et que le chiffre d'affaires généré pourrait alors atteindre 2 Md€. Selon la représentante du ministère, la surface de panneaux photovoltaïques a été multipliée par deux et demi au cours de l'année 2008, atteignant une production de 69 mégawatts. La progression au cours du premier trimestre 2009 serait de l'ordre de 20%. L'Etat français a déjà lancé en mai un appel à projets pour la construction d'au moins une centrale photovoltaïque par région 'ici à 2011. Il est également engagé à travers son établissement de soutien à l'innovation Oséo dans plusieurs programmes de R&D, dont le projet Solaire Duo qui vise à structurer une filière industrielle dans le solaire thermique, et le projet Nano Solar Crystal qui doit permettre d'augmenter le rendement des panneaux solaires photovoltaïques. "
"D'ici à la fin de l'année, l'Etat affectera 470 M€ d'investissements publics à la filière. « Priorité au solaire ». C'est ce qu'a indiqué vendredi dans les Pyrénées Orientales Chantal Jouanno. La secrétaire d'Etat à l'environnement était en visite dans le département où elle s'est rendue sur le site du four solaire d'Odeillo, construit dans les années 60 et qui fait figure de « précurseur de pointe », comme elle l'a indiqué. Elle s'est ...

Appel à projet ; Budget ; Chiffre d'Affaire ; Coût de la recherche ; Emploi ; Énergie solaire ; Généralité énergie renouvelable ; Nucléaire ; Politique énergétique ; Recherche ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 726

Jeune entreprise Auvergnate spécialisée dans la production de granulés pour chaudières à bois, EO2 vient de réaliser un tour de table de 6,6 M€ qui lui permettra d'accompagner son développement. A la tête de deux unités de production de granulés elle en possèdera bientôt une troisième et ses deux projets d'unités de cogénération par la biomasse seront aidés par l'Etat. La biomasse : la filière tient sur la papier une bonne place au coeur des énergies renouvelables et il y a quelques jours, le gouvernement a sélectionné 32 projets de construction d'unités de production d'énergie à partir de la biomasse qui recevront une aide publique via EDF qui leur rachètera pendant vingt ans l'électricité produite. Parmi les lauréats figure deux projets d'usine de cogénération portés par la société EO2, créée en 2006 et qui entend ouvrir des unités à Remomeix (88) et à Saint-Germain-près-Herment (63), chacune de ces installations possèdera une puissance de 4,1 Mégawatts électriques. La jeune entreprise participe ainsi au développement des énergies renouvelables en France, mais c'est autour de la production et de la distribution de granulés de bois qu'elle s'est constituée. Sa première unité d'une capacité de 80 000 tonnes par an a vu le jour en Auvergne, à Saint-Germain-près-Herment justement. La seconde, en cours d'aménagement, sera implantée dans les Landes et produira annuellement 150 000 tonnes. En associant à l'usine de cogénération des Vosges une nouvelle chaîne de production de granulés, EO2 entend une nouvelle fois augmenter sa capacité de production. Un des problèmes auquel est confronté le développement des chaudières à bois en France est précisément le déficit de structuration de la filière de production et de distribution de granulés de bois. Dans ce contexte, EO2 s'impose de manière rapide comme un acteur structurant de cette filière. Un tour de table de 6,6 M€ : Pour financer son développement accéléré l'entreprise auvergnate vient de réaliser un tour de table qui lui a permis de lever 6,6 M€. Le principal contributeur est la société de gestion A Plus Finance, spécialisée dans le capital investissement. Entreprise à fort potentiel mais aussi à fort besoin de fonds propre pour accompagner sa croissance, EO2 a été introduite au marché libre en 2007, et compte parmi ses actionnaires l'Office National des Forêts (ONF) depuis 2009. Cet actionnariat lui garantit « un approvisionnement sécurisé en matières premières tout en assurant une gestion durable des forêts ». En 2009, EO2 a également créé WEYA dirigée par Bernard Leblanc, ancien Pdg de Cofathec. WEYA a pour vocation de fournir des solutions bois clef en main. Elle a été introduite sur le marché libre en 2009. Guillaume Poizat, le Pdg d'EO2, estime que l'arrivée A Plus Finance « est la preuve que ce secteur gagne en maturité et en lisibilité ». L'entreprise auvergnate est dotée de 3,292 M€ de capital. De son côté, le Pdg d'A Plus Finance qui gère plus de 275 M€ d'actifs à travers divers fonds d'investissement, souligne la capacité d'innovation d'EO2 qui depuis sa création en 2006 « a validé son business model, notamment en assurant son approvisionnement en matières premières, et en industrialisant le processus de production de granulés bois".
Jeune entreprise Auvergnate spécialisée dans la production de granulés pour chaudières à bois, EO2 vient de réaliser un tour de table de 6,6 M€ qui lui permettra d'accompagner son développement. A la tête de deux unités de production de granulés elle en possèdera bientôt une troisième et ses deux projets d'unités de cogénération par la biomasse seront aidés par l'Etat. La biomasse : la filière tient sur la papier une bonne place au coeur des ...

Approvisionnement ; Aquitaine ; Auvergne ; Bois énergie ; Capacité de production ; Chiffre d'Affaire ; Cogénération biomasse ; Granulé bois ; Investissement ; Lorraine ; Production de bois ; Réalisation ; Usine de fabrication/production

... Lire [+]

V

- n° 432

"Entre janvier et juin, les pertes du groupe s'élèvent à près de 700 millions d'euros. L'année précédente, sur la même période, un bénéfice de 82,1 millions d'euros était enregistré. Alors que la production est restée à niveau constant, à 272,2 MWc pour le premier semestre, les difficultés proviennent de la hausse des coûts de production et de la réduction du volume de clients. ""Ces résultats nous montrent à quelle vitesse et avec quelle force les marchés ont changé pour nous"", explique Anton Milner, PDG de Q-Cells. Le groupe prendra donc des contre-mesures ""qui adapteront Q-Cells aux nouvelles conditions du marché qui ont structurellement changé. L'objectif est d'accroître la profitabilité pour retrouver un taux durable à moyen terme"", ajoute-t-il. Ainsi le groupe fermera ses plus anciennes lignes de production, ce qui entrainera la suppression de 500 emplois, sur un effectif total de 2600. Q-Cells attend de ces mesures une réduction de 25% des coûts de production. Du point de vue technologique, le groupe se concentrera sur le renforcement de l'efficacité de ses technologies, visant 20% de rendement pour les cellules monocristallines à la fin 2011. Les cellules à couches minces seront privilégiées, via les sociétés Solibro et Calyxo. "
"Entre janvier et juin, les pertes du groupe s'élèvent à près de 700 millions d'euros. L'année précédente, sur la même période, un bénéfice de 82,1 millions d'euros était enregistré. Alors que la production est restée à niveau constant, à 272,2 MWc pour le premier semestre, les difficultés proviennent de la hausse des coûts de production et de la réduction du volume de clients. ""Ces résultats nous montrent à quelle vitesse et avec quelle force ...

Allemagne ; Capacité de production ; Cellule photovoltaïque ; Chiffre d'Affaire ; Coût de production ; Emploi ; Usine de fabrication/production

... Lire [+]

V

- n° 425

Au 30 juin 2009, Aérowatt exploite un parc de 69 MW en éolien et de 2,8 MWc en solaire contre 57 MW en éolien et 1,5 MWc en solaire un an plus tôt. L'augmentation progressive du niveau de production du site de Saint-Jean-Lachalm (12 MW), mis en service fin 2008 en Haute-Loire (43), se déroule conformément aux objectifs du Groupe et permet la poursuite du rééquilibrage de l'activité entre la France Métropolitaine (20% du chiffre d'affaires semestriel contre 5% au 1er semestre 2008) et l'Outre-Mer (80%). En éolien, le Groupe achève la construction de la centrale de Mont Dore (5 MW) en Nouvelle-Calédonie. Le raccordement et la mise en service progressive devraient intervenir à partir de la fin de l'été. Dans le solaire, Aérowatt termine l'installation de la centrale de Florensac (0,3 MWc) dans l'Hérault (34) dont le raccordement est prévu au cours du troisième trimestre 2009. Le Groupe a également étendu, au cours du 1er semestre, son accord avec le Groupe Alloin pour l'installation de panneaux photovoltaïques sur 3 bâtiments (puissance cumulée totale de 2,3 MWc). Enfin, Aérowatt va prochainement débuter les travaux à Orange (84) de la plus grande toiture photovoltaïque intégrée à un bâtiment commercial en Europe. Cette centrale, d'une puissance totale de 2,2 MWc, devrait être mise en service au cours de l'hiver 2009.
Au 30 juin 2009, Aérowatt exploite un parc de 69 MW en éolien et de 2,8 MWc en solaire contre 57 MW en éolien et 1,5 MWc en solaire un an plus tôt. L'augmentation progressive du niveau de production du site de Saint-Jean-Lachalm (12 MW), mis en service fin 2008 en Haute-Loire (43), se déroule conformément aux objectifs du Groupe et permet la poursuite du rééquilibrage de l'activité entre la France Métropolitaine (20% du chiffre d'affaires ...

Auvergne ; Centrale photovoltaïque ; Chiffre clé ; Chiffre d'Affaire ; Commerce / Magasin ; France ; Languedoc Roussillon ; Nouvelle-Calédonie ; Parc éolien ; Producteur d'électricité ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Société / Compagnie ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 230409

À l'occasion de son Assemblée générale annuelle, la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) a signé le 17 avril avec le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire une convention pour le déploiement de son programme ECO Artisan. Initié il y a un an, ce programme vise à distinguer les artisans du bâtiment capables de conseiller les particuliers en matière d'efficacité énergétique. Il repose sur 3 critères de qualité : une évaluation thermique globale, un conseil en matière d'efficacité énergétique et la réalisation des travaux et contrôle qualité. Concrètement, l'artisan devra être capable de proposer à son client une évaluation des performances thermiques de son logement et des solutions adaptées et efficaces dans son corps de métier : isolation, énergies, menuiseries extérieures, système de chauffage et ECS, ventilation... À travers cette convention, la CAPEB s'engage à sensibiliser les 356.000 entreprises artisanales à la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre et à développer la culture de la performance énergétique auprès de ses adhérents, avec un objectif de 10.000 entreprises labellisée d'ici 2011. Les professionnels engageant cette démarche prouveront leur compétence en passant un examen et en acceptant des audits par un organisme tiers indépendant. De son côté, l'Etat s'engage à sensibiliser les acheteurs publics sur la démarche ECO Artisan et mise sur la CAPEB pour déployer sur le terrain l'éco-prêt à taux zéro. Avec 78 % du marché de la rénovation des particuliers, nous sommes en première ligne pour mettre en oeuvre les « bouquets de travaux » visés par l'Eco-prêt à taux zéro, affirme Jean LARDIN président de la CAPEB. La formation, clef de réussite du Grenelle : En se tournant vers les entreprises artisanales du bâtiment, le MEEDDAT entend favoriser le développement d'une économie circulaire et maintenir l'activité de proximité. Le ministère mise en effet sur les mesures du Grenelle pour « relancer l'économie ». Rappelons que l'objectif du Grenelle est de réduire les consommations d'énergie du parc des bâtiments existants d'au moins 38 % d'ici à 2020 et, à cette fin, de rénover complètement 400.000 logements chaque année à compter de 2013. Le secteur de la rénovation énergétique du logement emploie près de 100.000 personnes pour un chiffre d'affaires estimé à 9,1 milliards d'euros par an. Avec la mise en oeuvre des objectifs du Grenelle, ce chiffre d'affaires devrait être multiplié par deux d'ici 2012 pour atteindre 18 à 22 milliards d'euros par an. Pour le résidentiel et le tertiaire, le gain net d'emplois directs est estimé à 120.000. Espérons que d'ici là les filières de formation sauront répondre à la demande de qualification. Car selon l'ADEME, si l'on souhaite former d'ici 2020 l'ensemble des professionnels du bâtiment en exercice ainsi que ceux en formation initiale, l'effort supplémentaire de formations professionnelles initiales et continues serait de 212.500 personnes par an. Et ceci sans compter la formation nécessaire préalable des formateurs évalués à 10.000 personnes rien que pour l'Education Nationale. Ainsi, comme l'a démontré une récente étude d'Actu-environnement.com, la réussite du Grenelle dépendra non pas de la disponibilité des technologies ni des financements mais bien de la formation des acteurs.
À l'occasion de son Assemblée générale annuelle, la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) a signé le 17 avril avec le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire une convention pour le déploiement de son programme ECO Artisan. Initié il y a un an, ce programme vise à distinguer les artisans du bâtiment capables de conseiller les particuliers en matière ...

Bâtiment ; Charte qualité ; Chiffre clé ; Chiffre d'Affaire ; Efficacité énergétique ; Emploi ; Entreprise ; Entreprise artisanale ; Formation ; Grenelle de l'environnement ; Label de performance ; Objectif ; Rénovation

... Lire [+]

H

- n° 24
ISBN 1769-3861

La valeur ajoutée de TuileSol conçue par la société Area Industrie Ceramiche réside en l'alliance d'une tuile classique en grès cérame (argile naturelle) et d'un système photovoltaïque breveté permettant de produire de l'électricité. Son système s'intègre facilement au toit. Deux sites sont pour l'heure à l'étude, du côté de Forbach (57) ou de Châteauroux (36).
La valeur ajoutée de TuileSol conçue par la société Area Industrie Ceramiche réside en l'alliance d'une tuile classique en grès cérame (argile naturelle) et d'un système photovoltaïque breveté permettant de produire de l'électricité. Son système s'intègre facilement au toit. Deux sites sont pour l'heure à l'étude, du côté de Forbach (57) ou de Châteauroux (36).

Brique / Pierre / Terre ; Centre ; Chiffre d'Affaire ; CO2 evité ; Intégration architecturale ; Lorraine ; Monument historique ; Projet ; Solaire photovoltaïque ; Tuile solaire

... Lire [+]

H

- n° 24
ISBN 1769-3861

Facilasol a fini par concrétiser ses projets par la signature d'un programme de mise en oeuvre de 37 centrales solaires photovoltaïques de tailles moyennes, intégrées en toiture sur des bâtiments industriels. Cette commande pour une puissance totale de 5 MW est assortie d'une option portant sur 5 MW supplémentaires. Facilasol a déjà engagé la réalisation des 15 premières centrales du programme, réparties en Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. 4 sont actives et connectées au réseau EDF.
Facilasol a fini par concrétiser ses projets par la signature d'un programme de mise en oeuvre de 37 centrales solaires photovoltaïques de tailles moyennes, intégrées en toiture sur des bâtiments industriels. Cette commande pour une puissance totale de 5 MW est assortie d'une option portant sur 5 MW supplémentaires. Facilasol a déjà engagé la réalisation des 15 premières centrales du programme, réparties en Bretagne, Pays de la Loire et ...

Actionnaire / Action ; Bâtiment industriel ; Bretagne ; Centrale photovoltaïque ; Chiffre d'Affaire ; Intégration architecturale ; Pays de la Loire ; Poitou Charentes ; Programme d'action ; Projet ; Puissance installée ; Réalisation ; Société / Compagnie ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 230605

"Malgre un possible changement de gouvernement a Berlin dans les mois a venir, l'industrie solaire allemande prevoit pour cette annee une croissance a deux chiffres. La branche solaire se porte tres bien a declare Georg Slavamoser, membre du comite directeur de l'association federale de l'industrie solaire (BSi - Bundesverband Solarindustrie). L'utilisation de l'energie produite par le soleil est en hausse constante, le boom de la branche solaire, qui dure depuis plusieurs annees deja, devrait perdurer. Cette annee, l'industrie du solaire allemande devrait enregistrer un chiffre d'affaire de plus de 3 milliards d'euros, contre 2,25 milliards l'annee derniere. L'augmentation du chiffre d'affaires va egalement avoir un effet positif sur le marche du travail. ""Nous prevoyons pour 2005 une croissance de 5000 emplois par rapport a l'annee derniere, soit un total de 35.000 personnes travaillant dans le domaine"" explique encore M. Salvamoser. L'annee derniere, l'Allemagne s'etait placee pour la premiere fois au premier rang mondial en ce qui concerne l'installation de dispositifs solaires. Sources : Suddeutsche Zeitung, 20/06/2005 "
"Malgre un possible changement de gouvernement a Berlin dans les mois a venir, l'industrie solaire allemande prevoit pour cette annee une croissance a deux chiffres. La branche solaire se porte tres bien a declare Georg Slavamoser, membre du comite directeur de l'association federale de l'industrie solaire (BSi - Bundesverband Solarindustrie). L'utilisation de l'energie produite par le soleil est en hausse constante, le boom de la branche ...

Allemagne ; Chiffre d'Affaire ; Emploi ; Énergie solaire ; Industrie ; Marché européen

... Lire [+]

V

- n° 170
ISBN 0295-5873

Aujourd'hui, les évolutions de la réglementation bouleversent la petite hydroélectricité en France. Elles concernent à la fois la libéralisation du marché de l'électricité, les contrats d'obligation d'achat et de nouvelles exigences environnementales. Dans ce contexte compliqué, les producteurs d'hydroélectricité s'interrogent sur l'avenir de la profession. Splash prépare le terrain de la PHE : Malgré des technologies éprouvées et une rentabilité relativement bonne, les projets de petite hydroélectricité peinent à voir le jour depuis une décennie. Pour lever les blocages, le programme européen Splash a élaboré dans différents pays de l'Union des plans locaux de développement de la petite hydroélectricité. Ces expériences peuvent désormais profiter à d'autres.
Aujourd'hui, les évolutions de la réglementation bouleversent la petite hydroélectricité en France. Elles concernent à la fois la libéralisation du marché de l'électricité, les contrats d'obligation d'achat et de nouvelles exigences environnementales. Dans ce contexte compliqué, les producteurs d'hydroélectricité s'interrogent sur l'avenir de la profession. Splash prépare le terrain de la PHE : Malgré des technologies éprouvées et une r...

Adduction eau potable ; Chiffre clé ; Chiffre d'Affaire ; Contrat d'achat ; Eau potable ; Emploi ; France ; Energie hydraulique ; Impact environnemental ; Libéralisation énergétique ; Marché de l'électricité ; Marché français ; Microhydraulique ; Passe à poisson ; Perspective ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Puissance installée ; Recensement / Inventaire ; Réglementation ; Rhône Alpes

... Lire [+]

V

- n° 1643
ISBN 1163-2720

Que de changement en 2005 pour les énergies renouvelables ! Le gouvernement joue à fond la carte des particuliers

Aide financière ; Avantage fiscal ; Biocarburant ; Certificat d'économie d'énergie ; Chaleur renouvelable ; Chiffre d'Affaire ; Crédit d'impôt ; Entreprise ; Généralité énergie renouvelable ; Programme de développement ; Politique énergétique

... Lire [+]

V

- n° 46

"A priori, au vu du développement de l'ensembme des filières ""énergies renouvelables"" en Europe et dans le mode, on serait tenter de penser que du point de vue indstriels, les dés sont jetés et qu'il n'y a plus de place por les filières proprement wallonnes. Ce serait sous estimer l'incroyable diversité des opportyunités qui s'offrent plus que jamais à elles."
"A priori, au vu du développement de l'ensembme des filières ""énergies renouvelables"" en Europe et dans le mode, on serait tenter de penser que du point de vue indstriels, les dés sont jetés et qu'il n'y a plus de place por les filières proprement wallonnes. Ce serait sous estimer l'incroyable diversité des opportyunités qui s'offrent plus que jamais à elles."

Belgique ; Chiffre d'Affaire ; Emploi ; Généralité énergie renouvelable ; Industrie ; Marché européen ; Société / Compagnie ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 247
ISBN 0247-3739

La flambée des prix de l'or noir a fait exploser les recettes des pays pétroliers. Cette manne revient partiellement vers les pays importateurs sous form d'impotantations et de placements. Mais ses effets restent déstabilisateurs. Les circuits de l'argent du pétrole

Budget ; Chiffre d'Affaire ; Compagnie pétrolière ; Donnée économique ; Pétrole ; Prix du pétrole

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Chiffre d'Affaire [84]

Entreprise [32]

Solaire photovoltaïque [32]

Emploi [30]

France [30]

Chiffre clé [29]

Puissance installée [22]

Industrie [21]

Usine de fabrication/production [21]

Solaire thermique [18]

Généralité énergie renouvelable [17]

Allemagne [16]

Europe [16]

Éolien [15]

Marché européen [15]

Marché français [14]

Capacité de production [13]

Biomasse [12]

Réalisation [12]

Fabricant [11]

Biocarburant [10]

Bois énergie [10]

Énergie solaire [10]

Fournisseur / Distributeur [10]

Coût d'investissement [9]

Géothermie [9]

Société / Compagnie [9]

Centrale photovoltaïque [8]

Chauffe eau solaire [8]

Pompe à chaleur [8]

Production d'électricité [8]

Recensement / Inventaire [8]

Biogaz [7]

Chaudière bois [7]

Energie hydraulique [7]

Étude [7]

Intégration architecturale [7]

Marché mondial [7]

Petite Centrale Hydroélectrique [7]

Production de chaleur [7]

Scénario [7]

Tarif d'achat [7]

Budget [6]

Chaleur renouvelable [6]

Consommation d'énergie [6]

Électricité renouvelable [6]

Installateur [6]

Installation [6]

Lorraine [6]

Perspective [6]

Production d'énergie [6]

Professionnel [6]

Raccordé réseau [6]

Recherche [6]

Surface installée [6]

Bâtiment [5]

Capteur solaire [5]

Cellule photovoltaïque [5]

Chauffage [5]

Donnée économique [5]

Électricité [5]

International [5]

Investissement [5]

Politique énergétique [5]

Potentiel de développement [5]

Producteur d'électricité [5]

Secteur résidentiel [5]

Autriche [4]

Belgique [4]

Cogénération biomasse [4]

Commune / Ville [4]

Croissance / Augmentation [4]

Déchet ménager [4]

Distribution de l'énergie [4]

Exploitation [4]

Gaz naturel [4]

Impact environnemental [4]

Livre Blanc [4]

Marché de l'électricité [4]

Métier [4]

Module photovoltaïque [4]

Objectif européen [4]

Offshore [4]

Parc éolien [4]

Projet [4]

Prospective / Prévision [4]

Provence Alpes Côte d'Azur [4]

Rénovation [4]

Rhône Alpes [4]

Silicium [4]

Solaire thermodynamique [4]

Aide financière [3]

Appareil de chauffage [3]

Approvisionnement [3]

Aspect financier [3]

Avantage fiscal [3]

Bilan [3]

Bilan énergétique [3]

Bureau d'étude [3]

Certificat d'économie d'énergie [3]

Chauffage bois [3]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z