F Nous contacter

0

Documents  Concentrateur solaire | enregistrements trouvés : 136

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 6
ISBN 1619-6228

Spanish policy to promote solar thermal electriciy production is paving the way toward a new era of power plants

Californie ; Concentrateur solaire ; Électricité renouvelable ; Espagne ; Inde ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 1027
ISBN 0036-8369

C'est la fin d'une belle aventure : perché dans les pyrénbées, ce haut lieu de l'observation de nuit célesrte entame sa derniere année de service. Pourtant ce site d'exception avait été concu a l'origine pour produire de l'énergie solaire.. Retot sur une reconversion aussi réussie qu'inattendue

Concentrateur solaire ; Midi Pyrénées

... Lire [+]

V

- n° 2
ISBN 1769-3861

Deux fours solaires aux dimensions imposantes attirent les touristes en pays catalan.

Concentrateur solaire ; France ; Route du soleil

... Lire [+]

V

- n° 70803

"La lumière du soleil concentrée peut être employée pour la chirurgie, aussi efficacement que le traitement par laser - mais à une fraction du coût, selon une nouvelle étude. Les chercheurs de l'université Ben-Gurion du Negev en Israel ont utilisés les rayons solaires concentrés pour tuer des tissus chez des rats anesthésiés. ""De la lumière solaire fortement concentrée a produit les mêmes dommages, rapides, localisés et importants que ceux qui sont réalisés par la chirurgie laser,"" écrivent-ils dans Nature cette semaine... "
"La lumière du soleil concentrée peut être employée pour la chirurgie, aussi efficacement que le traitement par laser - mais à une fraction du coût, selon une nouvelle étude. Les chercheurs de l'université Ben-Gurion du Negev en Israel ont utilisés les rayons solaires concentrés pour tuer des tissus chez des rats anesthésiés. ""De la lumière solaire fortement concentrée a produit les mêmes dommages, rapides, localisés et importants que ceux qui ...

Concentrateur solaire

... Lire [+]

LE SOLEIL | BRICOTHEMES [LES] 1/07/02

Article

XXXXX

V

- n° 38

le chauffage solaire : une demarche ecologique des capteurs pour l'eau chaude le solaire pour la piscine le chauffage solaire à air une cuisinière solaire orientation automatique un support pour panneaux photovotaiques

Autoconstruction ; Chauffage solaire ; Concentrateur solaire ; Cuiseur solaire ; Piscine solaire ; Plancher chauffant ; Solaire passif ; Solaire photovoltaïque ; Surface capteur

... Lire [+]

V

- n° 158
ISBN 0295-5873

Le four solaire d'Odeillo, propriété du CNRS, est, depuis 1969, le lieupriviligié des recherches en matière de solaire haute température. À la pointe de la technologie, les recherches actuelles témoignent d'un regain d'intérêt particlier pour la production d'hydrogène.

Concentrateur solaire ; Languedoc Roussillon ; Principe de fonctionnement ; Production d'hydrogène

... Lire [+]

V

- n° 158
ISBN 0295-5873

Meme s'il ne remplit plus sa fonction première, le four solaire de Mont-Louis, dans les Pyréenée-Orientales assure , avec 30 000 visiteurs par an, la promotion du solaire hermique haute température. Il est aussi un outil apprécié des artisans céramistes et métallurugistes qui pourrait bientot s'exporter dans les pays en développment. Une alternative écologique aux fours à bois
Meme s'il ne remplit plus sa fonction première, le four solaire de Mont-Louis, dans les Pyréenée-Orientales assure , avec 30 000 visiteurs par an, la promotion du solaire hermique haute température. Il est aussi un outil apprécié des artisans céramistes et métallurugistes qui pourrait bientot s'exporter dans les pays en développment. Une alternative écologique aux fours à bois

Concentrateur solaire ; Languedoc Roussillon ; Principe de fonctionnement ; Visite possible

... Lire [+]

LE SOLAIRE EN BREF | PLEIN SOLEIL 1/02/04

Article

XXXXX

V

- n° 4
ISBN 1769-3861

Le plan soleil Le budget solaire de l'ademe 2004 dait du surplace Croissance du marché solaire en France en 2003 (detail pour region Rhone alpes et languedoc roussilon) Le solaire enfin dans la RT2000 Maison solaire à la vilette L'europe entend devenir chef de file mondial dans le domaine technologiques pv Le prix d'achat de l'elecricité pv augmenent en allemagne et vont augmenter en espagne La plus grande installation solaire d'europe en espagne Simsom : nouveau logiciel de simulation
Le plan soleil Le budget solaire de l'ademe 2004 dait du surplace Croissance du marché solaire en France en 2003 (detail pour region Rhone alpes et languedoc roussilon) Le solaire enfin dans la RT2000 Maison solaire à la vilette L'europe entend devenir chef de file mondial dans le domaine technologiques pv Le prix d'achat de l'elecricité pv augmenent en allemagne et vont augmenter en espagne La plus grande installation solaire d'europe en ...

ADEME ; Aide financière ; Allemagne ; ANAH ; Budget ; Concentrateur solaire ; Couche mince ; Croissance / Augmentation ; Dimensionnement ; Énergie solaire ; Espagne ; Europe ; France ; Ile de France ; Laboratoire ; Languedoc Roussillon ; Logiciel ; Maison solaire ; Offre et demande ; Plan soleil ; Recherche ; Record ; Réglementation thermique ; Rhône Alpes ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Tarif d'achat ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 260304

"APS today broke ground on Arizona's first commercial solar trough power plant, the first such facility constructed in the United States since 1988. Located at the company's Saguaro Power Plant in Red Rock, about 30 miles north of Tucson, the APS Saguaro Solar Trough Generating Station will have a 1-megawatt (MW) generating capacity, enough to provide for the energy needs of approximately 200 average-size homes. The plant is expected to come online in April 2005. ""This project presents a unique opportunity to further expand our renewable energy portfolio,"" said Peter Johnston, APS manager of Technology Development. ""We are committed to developing clean renewable energy sources today that will fuel tomorrow's economy. We believe solar-trough technology can be part of a renewable solution."" Solar-trough technology uses parabolic mirrors to concentrate the sun's rays to heat mineral oil between 250 and 550 degrees. The fluid is then passed through a heat exchanger to vaporize a secondary working fluid. The vapor is used to spin a turbine, making electricity, then is condensed back into a liquid before being vaporized once again. (See diagram.) Historically, the significant capital cost associated with solar-trough technology did not lend itself to smaller applications. However, APS' solar trough system will combine the relatively low cost of parabolic solar trough thermal technology with the commercially available, smaller turbines usually associated with low temperature geothermal generation plants. In addition to generating electricity for APS' customers, the solar trough plant will help APS meet the goals of the Arizona Corporation Commission's Environmental Portfolio Standard, which requires APS to generate 1.1 percent of its energy through renewable sources -- 60 percent through solar -- by 2007. APS owns and operates approximately 4.5 megawatts of photovoltaic solar generation around the state, and has partnered on a 3-megawatt biomass plant in Eagar, which came online in February, and a 15-megawatt wind farm to be constructed near St. Johns. "
"APS today broke ground on Arizona's first commercial solar trough power plant, the first such facility constructed in the United States since 1988. Located at the company's Saguaro Power Plant in Red Rock, about 30 miles north of Tucson, the APS Saguaro Solar Trough Generating Station will have a 1-megawatt (MW) generating capacity, enough to provide for the energy needs of approximately 200 average-size homes. The plant is expected to come ...

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Électricité renouvelable ; États Unis

... Lire [+]

V

- n° 250304

"LE MONDE | 25.03.04 | 14h11  *  MIS A JOUR LE 25.03.04 | 16h35 L'Union européenne a pour objectif de porter la part d'""électricité verte"" consommée sur le continent de 14 % en 2000 à 22 % en 2010. Pour ce faire, elle encourage la recherche sur des technologies alternatives. Illustration avec deux projets, en Espagne et au Danemark. Almeria (espagne) de notre envoyé spécial ""Danger, lumière solaire concentrée."" Sur les bords détrempés de la route, le panneau semble incongru. La pluie tombe sans se lasser sur le sol aride. Plantés sur leur pied de métal, des centaines d'immenses miroirs réfléchissent le ciel gris. ""Vous n'avez pas de chance. Ici il ne pleut que sept jours par an"", lâche Diego Martinez-Plaza, directeur de la plate-forme solaire d'Almeria. Ce centre de recherche sur l'énergie solaire, créé au début des années 1980, à une centaine de kilomètres au sud-est de Grenade, bénéficie en moyenne de 3 000 heures d'ensoleillement annuel. Mais, en ce jour de mars, le ciel reste obstinément plombé au-dessus des 100 hectares du centre installé dans une zone quasi désertique. ""Ici, nous étudions trois types de centrales solaires"", détaille M. Martinez Plaza. D'abord, les centrales à tour, vers lesquelles convergent les rayons captés par des centaines de miroirs. Une solution qui semble aujourd'hui être la plus prometteuse pour produire de façon massive de l'électricité. Puis les antennes paraboliques qui utilisent des moteurs Stirling pour transformer la chaleur en énergie électrique. Mais elles ne sont pas encore économiques et seront sans doute réservées à des sites dont le raccordement au réseau électrique restera problématique. Enfin, les centrales à concentrateurs paraboliques, dont les miroirs réfléchissent sur des centaines de mètres les rayons du soleil. Non sur un point, comme pour les tours ou les antennes, mais sur de longs tubes où circule de la vapeur capable d'entraîner turbines et alternateurs. ""Lorsque le centre a été créé, l'idée était de départager cette technologie de celle utilisant la tour solaire"", rappelle M. Martinez Plaza. Cette dernière a finalement creusé l'écart, car elle offre un meilleur potentiel d'économies d'échelle. Le programme Solair, que soutiennent quatre pays - Allemagne, Danemark, Espagne, Grèce -, et que finance aussi la Commission européenne, a conduit à réaliser à Almeria un prototype de tour solaire. Ses résultats sont encourageants. Les 300 miroirs (héliostats) dont elle est équipée sont programmés pour suivre individuellement, grâce à des moteurs, la course du soleil, ce qui permet de concentrer ses rayons sur la chaudière de la tour. n là que de très classique : à Odeillo (Pyrénées-Orientales), le four solaire qui s'y trouvait avait été, dans les années 1970, transformé en tour de production d'énergie électrique avant de revenir à sa vocation, première victime de la baisse des cours du pétrole. A Barstow, en Californie, une ferme solaire de 10 mégawatts a fonctionné de 1982 à 1988 sur ce principe. Elle a été suivie d'une nouvelle installation de deuxième génération dotée d'un dispositif de stockage de l'énergie et qui fonctionne depuis 1996. Ce qui distingue le projet Solair de ses ""concurrents"", c'est le fluide caloporteur utilisé pour produire de la vapeur d'eau et entraîner le turbo-alternateur. ""On a pris de... l'air"", explique Manuel Romero, responsable du projet. Pour transmettre la chaleur concentrée par les miroirs, on utilise de petits récepteurs en céramique noire qui portent l'air ambiant à 800 °C. Aspiré dans un circuit qui comprend une zone de stockage de la chaleur en céramique, cet air produit de la vapeur d'eau ""hyper chaude"" (460 °C) dans un circuit pressurisé (65 bars) qui entraîne turbine et alternateur. De quoi produire 1 mégawatt électrique (MWe) à partir des 3 mégawatts thermiques générés par le soleil, et alimenter en électricité un village d'un millier d'habitants. RECHERCHE DE PARTENAIRES Le consortium Solair a porté ses efforts sur le matériau de ces récepteurs en céramique, du carbure de silicium, dont la mise en forme n'est maîtrisée que depuis 1999. Ce sont ces petits composants qui permettront, demain, la montée en puissance des tours solaires, estiment les spécialistes. Le programme Solair entre désormais dans une phase commerciale, se réjouissent ses promoteurs, qui annoncent la construction en 2006, ""quelque part en Espagne, probablement près de Grenade"", d'une tour de 95 m de haut, entourée de 90 000 m2 de miroirs, le tout ayant une capacité de 11 MWe. Le réservoir de stockage de chaleur donnerait à l'installation une autonomie de neuf heures après le coucher du soleil. ""On pourrait donc utiliser cette réserve dans la soirée, lorsque la demande d'électricité est forte, ou la garder pour la matinée, pour accélérer la montée en puissance de l'usine à l'aube"", explique M. Romero. Pour l'heure, si la conception du futur projet est terminée, le consortium est toujours à la recherche de partenaires industriels pour entamer sa construction. L'équilibre économique sera assuré par des subventions. En Espagne, l'énergie renouvelable peut être vendue à des tarifs supérieurs à ceux du marché. ""Il n'est pas possible de produire actuellement à un prix économique raisonnable"", reconnaît Peter Heller, partenaire allemand du projet. Le kilowatt solaire est encore quatre ou cinq fois plus onéreux que celui issu des combustibles fossiles ou nucléaires. Mais, grâce aux économies d'échelle, son coût pourrait diminuer de moitié d'ici à 2015, espère-t-on à Almeria. Hervé Morin ------------------------------------------------------------------------ "
"LE MONDE | 25.03.04 | 14h11  *  MIS A JOUR LE 25.03.04 | 16h35 L'Union européenne a pour objectif de porter la part d'""électricité verte"" consommée sur le continent de 14 % en 2000 à 22 % en 2010. Pour ce faire, elle encourage la recherche sur des technologies alternatives. Illustration avec deux projets, en Espagne et au Danemark. Almeria (espagne) de notre envoyé spécial ""Danger, lumière solaire concentrée."" Sur les bords détrempés de la ...

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Électricité renouvelable ; Espagne ; Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Midi Pyrénées ; Objectif européen ; Production d'électricité

... Lire [+]

V

- n° 5
ISBN 1637-2603

Directuer du Centre national d'énergie solaire de Sede Boquer, au sein de l'université Ben-Gourion, fait le point sur la situation du solaire domestique en israel et sur ses perspectives de dévleoppement

Concentrateur solaire ; Israel ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 1628
ISBN 1163-2720

Alors que les pays européens tentent d'honorer leurs engagements en matière d'électricité d'origine renouvelable, les recherches se poursuivent sur de nouvelles techniques : electricité solaire thermique, dragon des vagues ou géothermie haute température.

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Danemark ; Électricité renouvelable ; Espagne ; Expérimentation ; Houlomotrice ; Laboratoire ; Marémotrice ; Production d'électricité ; Recherche ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 326
ISBN 0292-1731

- Plate forme solaire d'Almeria en espagne - Dragon des vagues au Danemark - Géothermie seche en alsace - Serpent de mer en Ecosse

Alsace ; Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Danemark ; Écosse ; Espagne ; Géothermie ; Géothermie sèche ; Houlomotrice ; Marémotrice ; Production d'électricité

... Lire [+]

V

- n° 161
ISBN 0295-5873

- Depuis 15 ans, aucun nouveau projet de centrale solaire thermodynamique n'a vu le jour, mais il semblerait que l'annonce de la construction d'une centrale solaire nouvelle génération au névada, et le renouveau des politiques publiques en faveur des éner

Afrique ; Algérie ; Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Égypte ; Espagne ; États Unis ; Inde ; Iran ; Israel ; Italie ; Maroc ; Mexique ; Midi Pyrénées ; Production d'électricité ; Production de chaleur ; Solaire thermodynamique

... Lire [+]

V

- n° 1

Le 15 octobre 2009 à Biasca au Tessin, la société suisse Airlight Energy SA a dévoilé au public son troisième prototype de concentrateur solaire. Le développement de ce concentrateur, pièce maîtresse d'une centrale solaire thermique à concentration, a été soutenu par l'office fédéral de l'énergie. Mais au fait, savez-vous comment fonctionne une centrale thermique à concentration ?
Le 15 octobre 2009 à Biasca au Tessin, la société suisse Airlight Energy SA a dévoilé au public son troisième prototype de concentrateur solaire. Le développement de ce concentrateur, pièce maîtresse d'une centrale solaire thermique à concentration, a été soutenu par l'office fédéral de l'énergie. Mais au fait, savez-vous comment fonctionne une centrale thermique à concentration ?

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Expérimentation ; Potentiel de développement ; Production d'électricité ; Suisse

... Lire [+]

V

- n° 180804

Le Prix Nobel de physique 1984 projette d'exploiter les ressources de 350 miroirs sur quarante hectares de terrain En Sicile, la centrale électrique solaire de Carlo Rubbia s'inspire d'Archimède Rome : de notre correspondant Richard Heuzé [18 août 2004] En 212 avant Jésus-Christ, Archimède avait inventé de vastes miroirs concaves pour incendier la flotte romaine qui assiégeait le port de Syracuse. C'est en hommage au savant grec que le Prix Nobel de physique 1984 et ancien patron du Centre européen pour la recherche nucléaire (Cern) basé à Genève, Carlo Rubbia, a donné son nom à un projet prometteur de production d'énergie solaire à coût réduit et forte intensité. D'un montant de 50 millions d'euros «amortissable en six ans», le projet se propose d'émettre dans le réseau en trois ans quelque 20 mégawatts d'électricité solaire capable d'éclairer une ville de 20 000 habitants à raison de six centièmes d'euro par kw/h, ce qui est inférieur de moitié au coût actuel de production. Le projet est commun à l'Enel et à l'Enea, l'établissement public pour les sources d'énergie alternative. Le chantier, situé sur un site mitoyen de la centrale Enel à cycle combiné de Priolo (Sicile) a été inauguré le 19 mai. L'energie solaire qui sera produite sera injectée dans le réseau au travers de la centrale. La technologie employée sera révolutionnaire. Sur une surface de quarante hectares équivalant à vingt terrains de football, 360 «collecteurs paraboliques» seront construits à Priolo, près de Syracuse. Conçus selon le principe des miroirs concaves d'Archimède et pouvant pivoter sur eux-mêmes de manière à suivre le soleil dans la course, ils seront capables de concentrer sa chaleur et de la convoyer dans des tubes d'acier emplis de nitrate de sodium et de potassium. La température à l'entrée atteindra 550°, contre un maximum de 350° avec la tech nologie actuelle de panneaux solaires. L'énergie ainsi recueillie est convoyée par un système de «réservoirs» vers une génératrice de vapeur où le fluide brûlant arrivant des miroirs sert à réchauffer des serpentins d'eau froide qui dégagent de la vapeur. Une turbine transforme celle-ci en énergie électrique aussitôt insérée dans un réseau de lignes à haute tension. «Des prototypes combinant solaire et gaz naturel opèrent en Californie depuis des années. Ils n'ont toutefois jamais donné lieu à une exploitation industrielle sur vaste échelle, notamment en raison des risques de contamination de l'environnement liés aux huiles minérales utilisées pour propager la chaleur. Mon projet a l'avantage de ne présenter aucune émission de gaz nocifs autres que de l'hydrogène qui peut être récupéré pour un nombre infini d'emplois», a expliqué Carlo Rubbia dans la presse italienne. Ce projet devrait permettre d'économiser 12 500 tonnes d'équivalent pétrole et d'éviter la dispersion dans l'atmosphère de 40 000 tonnes d'anhydride carbonique par an. A long terme, la production d'énergie solaire sur grande échelle devrait abaisser de manière drastique le coût du matériel, qu'il s'agisse des miroirs comme des équipements annexes comme les convertisseurs de chaleur et les turbines électriques. Carlo Rubbia juge ce projet idéal pour les agglomérations moyennes du Sud méditerranéen, pour les terres arides et les îles. Autre avantage, non négligeable : de tels miroirs solaires s'intègrent mieux dans le paysage que les panneaux classiques car ils épousent les reliefs du terrain. En outre ils ne reflètent pas la lumière vers le haut, une gêne souvent à l'origine de protestations des populations locales. - - - Un physicien inventif mais contesté Caroline de Malet [18 août 2004] Carlo Rubbia n'en est pas à sa première invention géniale dans le domaine de l'énergie. Le Prix Nobel de physique 1984 s'est déjà distingué dans les années 90 avec son projet de «Rubbiatron», comme on l'a surnommé. Présenté en 1993, alors qu'il était encore directeur général du Centre européen de la recherche nucléaire (Cern), il s'agit d'une nouvelle filière nucléaire reposant sur un réacteur hybride associant un accélérateur de particules et un coeur nucléaire au thorium refroidi par du plomb en fusion en lieu et place de l'uranium et de l'eau dans les réacteurs classiques. Un de ses avantages est, selon son inventeur, d'éliminer les déchets nucléaires. Ce procédé révolutionnaire doit également permettre un meilleur contrôle des réactions de fission, en utilisant un élément fissile non pas à base d'uranium mais de thorium, abondant dans la croûte terrestre. Contrairement à une centrale classique, l'idée est qu'on peut arrêter la réaction nucléaire spontanément en coupant simplement le cyclotron. Dans les centrales actuelles, il se produit ce qu'on appelle une réaction en chaîne, c'est-à-dire que la réaction est dif ficile à contrôler. La centrale de Rubbia offre, elle, une garantie de sécurité supplémentaire. Sur le papier, le projet est fort séduisant. Il a d'ailleurs reçu un accueil enthousiaste. Grâce à sa force de conviction et son charisme, Carlo Rubbia a convaincu des scientifiques de renom comme Georges Charpak, Prix Nobel de physique 1992. Mais il a aussi rencontré sur son chemin nombre d'opposants, sceptiques à l'égard de son projet. Car si le cyclotron permet effectivement de couper la réaction nucléaire, il n'empêche pas, selon certains d'entre eux, de devoir maintenir le refroidissement du réacteur. Le risque d'explosion existe donc toujours à leurs yeux. La deuxième faille mise en avant par ses contradicteurs concerne le confinement. L'accélérateur de particules devant être placé à l'extérieur, il faut une ouverture dans l'enceinte de confinement qui laisse passer le faisceau de particules produites par l'accélérateur, sans pour autant brûler la fenêtre. Or, l'expérience Lisor menée au Paul Scherrer Institut (PSI) de Zurich en 2002 a montré qu'après 36 heures d'irradiation à pleine puissance, la fenêtre a été percée. «Ce système, s'il présente certains avantages sur des points précis, n'apporte pas d'avantages décisifs par rapport aux réacteurs actuels. Surtout, il est par nature plus compliqué», conclut André Gsponer, physicien du Centre universitaire d'étude des problèmes de l'énergie (Cuepe) de Genève. Une audition des adversaires et partisans de projet a été organisée par l'Office parlementaire pour l'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) en 1995, sous la présidence du député Claude Birraux. Un représentant de la Cogema avait alors affirmé que «même si l'idée est bonne ­ ce qui reste à démontrer ­ elle ne sera pas opérationnelle avant trente ans». Il ne faut en tout état de cause pas perdre de vue que de nombreux intérêts sont en jeu. Si Carlo Rubbia est venu insuffler un vent nouveau à la communauté nucléaire, il apparaît en même temps comme une menace pour certains projets concurrents. Le projet de prototype, un temps envisagé en Espagne, à la fin des années 90, a été abandonné. Le physicien italien poursuit ses recherches pour améliorer un projet auquel il croit toujours.
Le Prix Nobel de physique 1984 projette d'exploiter les ressources de 350 miroirs sur quarante hectares de terrain En Sicile, la centrale électrique solaire de Carlo Rubbia s'inspire d'Archimède Rome : de notre correspondant Richard Heuzé [18 août 2004] En 212 avant Jésus-Christ, Archimède avait inventé de vastes miroirs concaves pour incendier la flotte romaine qui assiégeait le port de Syracuse. C'est en hommage au savant grec que le Prix ...

Concentrateur solaire ; Italie ; Solaire thermodynamique

... Lire [+]

V

- n° 100704

"[vendredi 09 juillet 2004 - 09h23 heure de Paris] Structure soutenant la parabole-miroir © AFP Raymond RoigODEILLO (AFP) - Une parabole-miroir de huit mètres de diamètre associée à un moteur transformant la chaleur en énergie mécanique: un mini-générateur électrique solaire inédit de 1O kW est soumis depuis fin juin à l'oeil critique des chercheurs du laboratoire du CNRS d'Odeillo. Dans dix ou quinze ans peut-être verrons-nous fleurir les ""assiettes"" de quartier. ""De quoi faire tomber la combustion des énergies fossiles de 10 à 15 pour cent, réduire les émissions de CO2, freiner le réchauffement de l'atmosphère et ses catastrophes annoncées"", expliquent les chercheurs. Les principes théoriques en sont connus depuis longtemps. La ""concentration"" des rayons solaires sur des miroirs, pour créer des hautes températures, est la spécialité du laboratoire du CNRS de Font-Romeu, le centre solaire des hautes températures, à 1500 mètres d'altitude, dans les Pyrénées. Le moteur Stirling, du nom de son inventeur en 1816, est basé sur le cycle compression à chaud et détente à froid d'un gaz, grâce à un apport externe de chaleur. Il produit assez d'énergie pour entraîner un alternateur. ""L'association des deux n'est toutefois pas aussi simple qu'il y paraît. Les paraboles doivent être optiquement efficaces, les coûts de production et d'entretien permettre une exploitation commerciale"", explique Jean-Michel Gineste, responsable du projet au sein du laboratoire PROMES (Procédés-Matériaux et Energie Solaire) du CNRS. La parabole-Stirling © AFP Raymond RoigDéjà expérimentée en Allemagne (principal financeur du programme) et en Espagne, la parabole-Stirling trouve à Odeillo, en altitude, des conditions d'ensoleillement ""extrêmes"" et des échanges thermiques amplifiés (soleil brillant, journées fraîches ou hivers froids), permettant d'étudier le dispositif dans des conditions sévères. ""Il faudra deux ans de mesures détaillées et permanentes pour en améliorer les rendements déjà intéressants"", expliquent les chercheurs. Les paraboles-Stirling de taille modeste, sont déjà plus efficaces que les systèmes photo-voltaïques, et juste un peu moins que les éoliennes. ""Laissée en sommeil au milieu des années 80, après l'atténuation des effets des chocs pétroliers, l'électricité solaire est de nouveau en pleine lumière: non polluante par définition, elle peut permettre de réduire de manière significative les émissions de gaz à effet de serre"", explique le scientifique. ""Pour produire de l'énergie, par définition, il faut du soleil. Et la +ceinture solaire+ de la terre correspond en général à des zones arides ou semi-arides, où l'installation de paraboles peut se décliner de multiples manières"", explique Jean-Michel Gineste. ""Fermes solaires"" de taille industrielle pour une production massive, ou installations décentralisées individuelles, les paraboles relativement petites sont d'une mise en oeuvre facile. L'électricité produite pourrait permettre l'extraction de l'hydrogène à partir de l'eau. Le soleil fournirait ainsi les carburants de l'avenir dans les zones ensoleillées et peu développées, pour une utilisation dans le Nord développé. Un enthousiasme nouveau s'est emparé des équipes d'Odeillo, de nouveau à la pointe de l'actualité. Cet automne, un laboratoire européen verra le jour, expliquent les chercheurs, mettant en commun toutes les énergies scientifiques solaires de notre continent. "
"[vendredi 09 juillet 2004 - 09h23 heure de Paris] Structure soutenant la parabole-miroir © AFP Raymond RoigODEILLO (AFP) - Une parabole-miroir de huit mètres de diamètre associée à un moteur transformant la chaleur en énergie mécanique: un mini-générateur électrique solaire inédit de 1O kW est soumis depuis fin juin à l'oeil critique des chercheurs du laboratoire du CNRS d'Odeillo. Dans dix ou quinze ans peut-être verrons-nous fleurir les ...

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; France ; Midi Pyrénées ; Production d'électricité ; Solaire thermodynamique

... Lire [+]

SOLAIRE | SILENCE 1/10/04

Article

XXXXX

V

- n° 315
ISBN 0756-2640

Italie : centrale en sicile : 40 hectares comptera 360 miroirs paraboliques Eau tiède : risque de légionnellose

Centrale solaire ; Chauffe eau solaire ; Concentrateur solaire ; Italie ; Légionellose

... Lire [+]

V

- n° 162
ISBN 0295-5873

Les régions francaises se dotent chaque année de nouveaux centres d'initiation à la nature, d'éco-musées et d'autres circuits, alliant détente et découverte scientifique ou écologique. Ces pages présentent une sélection de sites touristiques où les énergies renouvelables sont à l'honneur. Si certains se trouvent sur votre route estivale, faites donc un petit crochet!
Les régions francaises se dotent chaque année de nouveaux centres d'initiation à la nature, d'éco-musées et d'autres circuits, alliant détente et découverte scientifique ou écologique. Ces pages présentent une sélection de sites touristiques où les énergies renouvelables sont à l'honneur. Si certains se trouvent sur votre route estivale, faites donc un petit crochet!

Bateau solaire ; Bois énergie ; Centre d'accueil ; Centre d'initiation à l'énergie ; Centre de démonstration ; Climatisation solaire ; Concentrateur solaire ; Course / Rallye ; Établissement scolaire ; Établissement touristique ; Exposition ; France ; Géothermie ; Hôtel / Gite rural ; Energie hydraulique ; Marémotrice ; Parc éolien ; Poisson ; Route Energies Renouvelables ; Véhicule solaire ; Visite possible

... Lire [+]

V

- n° 201004

"Grande - Bretagne Whitfield Solar, une start-up nee dans le giron de l'Universite de Reading, est sur le point de commercialiser un equipement solaire ayant un meilleur rendement et un cout plus competitif que les panneaux solaires traditionnels. La nouveaute porte sur le systeme de concentrateur de rayonnement solaire, utilisant des miroirs et des lentilles pour faire converger le rayonnement lumineux et faire meilleur usage de la surface des panneaux, qui, equipes d'un asservissement electronique, suivent la position du soleil. Selon le Dr Clive Weatherby, a la tete de Whitfield Solar, ce produit permet un meilleur rendement energetique et est constitue de pieces detachees relativement bon marche ; cet equipement se positionnerait ainsi a un tarif significativement en dessous de celui des panneaux solaires additionnes de concentrateurs. Sans vouloir reveler plus de details techniques, Mr Weatherby ajoute que, maitrisant la theorie, la difficulte residait dans le developpement d'un produit viable, optiquement precis et assez robuste pour operer pendant au minimum 20 a 30 ans. Un processus industriel pourrait etre operationnel d'ici huit mois et la premiere sortie d'usine prevue dans un an. La clientele cible serait typiquement un pays comme l'Espagne tres ensoleille. Un projet de licence est prevu pour les pays en voies de developpement afin de fournir de l'electricite aux ecoles et hopitaux. "
"Grande - Bretagne Whitfield Solar, une start-up nee dans le giron de l'Universite de Reading, est sur le point de commercialiser un equipement solaire ayant un meilleur rendement et un cout plus competitif que les panneaux solaires traditionnels. La nouveaute porte sur le systeme de concentrateur de rayonnement solaire, utilisant des miroirs et des lentilles pour faire converger le rayonnement lumineux et faire meilleur usage de la surface des ...

Angleterre ; Concentrateur solaire ; Entreprise ; Fabrication

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Concentrateur solaire [136]

Centrale solaire [50]

Production d'électricité [45]

Solaire photovoltaïque [44]

Espagne [39]

Solaire thermodynamique [36]

Solaire thermique [33]

Réalisation [32]

Recherche [25]

France [24]

Europe [23]

Puissance installée [23]

Technologie [23]

Électricité renouvelable [21]

Allemagne [19]

Éolien [19]

Généralité énergie renouvelable [18]

International [18]

Géothermie [17]

Italie [16]

États Unis [15]

Projet [15]

Rendement [15]

Principe de fonctionnement [13]

Tour solaire [13]

Cellule photovoltaïque [12]

Chiffre clé [12]

Energie hydraulique [12]

Énergie solaire [12]

Languedoc Roussillon [12]

Chauffe eau solaire [11]

Couche mince [11]

Marché mondial [11]

Potentiel de développement [11]

Biomasse [10]

Climatisation solaire [10]

Énergie marine [10]

Gisement solaire [10]

Expérimentation [9]

Grande puissance [9]

Tarif d'achat [9]

Biocarburant [8]

Californie [8]

Centrale photovoltaïque [8]

Coût d'investissement [8]

Inde [8]

Bois énergie [7]

Cuiseur solaire [7]

Danemark [7]

Emploi [7]

Industrie [7]

Innovation [7]

Israel [7]

Maroc [7]

Production de chaleur [7]

Record [7]

Silicium [7]

Silicium amorphe [7]

Biogaz [6]

Coût de production [6]

Four solaire [6]

Généralité énergie [6]

Laboratoire [6]

Marémotrice [6]

Midi Pyrénées [6]

Perspective [6]

Raccordé réseau [6]

Recensement / Inventaire [6]

Scénario [6]

Schéma de principe [6]

Stockage de chaleur [6]

Suisse [6]

Aide financière [5]

Algérie [5]

Capteur solaire [5]

Chauffage solaire [5]

CIS / Cuivre Indium Selenium [5]

Dimensionnement [5]

Exposition [5]

Haute température [5]

Houlomotrice [5]

Hydrogène [5]

Marché européen [5]

Module photovoltaïque [5]

Petite Centrale Hydroélectrique [5]

Portugal [5]

Programme européen [5]

Royaume Uni [5]

Suiveur solaire [5]

Visite possible [5]

Afrique du Sud [4]

Australie [4]

Bilan énergétique [4]

Budget [4]

Cadmium Telluride / CdTe [4]

Chaleur renouvelable [4]

Chine [4]

Consommation d'énergie [4]

Durée de vie [4]

Entreprise [4]

Fabrication [4]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z