F Nous contacter

0

Documents  Concentrateur solaire | enregistrements trouvés : 136

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 4 - p.12 à p.13

Les systèmes solaires à concentration permettent d'atteindre des température élevées convenant à de nombreux processus industriels. La technologie est là et offre la possibilité d'intégrer le solaire thermique dans leur concept énergétique. En Suisse, deux entreprises de traitement du lait font oeuvre de pionnières.

Suisse ; Solaire photovoltaïque ; Industrie ; Concentrateur solaire

... Lire [+]

y

- n° 209 - p.46 à p.69

Après deux années de forte baisse, le marché européen du solaire thermique tend endfin à se stabiliser. Selon l'enquête menée par EurObserv'ER, il n'a baissé que de 1,9% par rapport à 2010, soit une surface de capteurs nouvelement installés de 3,7 millions de m2. Parallèlement aux applications pour la chaleur , la filière de centrales héliothermodynamiques poursuit son développement en franchissant pour l première fois en Espagne le cap du gigawatt installé, soit 1157,2 MWe fin 2011.
Après deux années de forte baisse, le marché européen du solaire thermique tend endfin à se stabiliser. Selon l'enquête menée par EurObserv'ER, il n'a baissé que de 1,9% par rapport à 2010, soit une surface de capteurs nouvelement installés de 3,7 millions de m2. Parallèlement aux applications pour la chaleur , la filière de centrales héliothermodynamiques poursuit son développement en franchissant pour l première fois en Espagne le cap du ...

Solaire thermique ; Heliothermodynamique ; Chiffre clé ; Module photovoltaïque ; Concentrateur solaire ; Photovoltaïque à Concentration - CPV ; Europe ; Espagne ; France ; Italie ; Surface capteur ; Surface installée ; Fonds chaleur

... Lire [+]

V

- n° 54 - p.60 à p.61

L'on peut rediriger les rayons solaires grâce à un miroir. C'est ce qui est fait à grande échelle avec les centrales solaires à concentration: les rayons sont focalisés sur un point particulier afin de chauffer un fluide. Celui-ci est ainsi transformé en vapeur et entraine des turbines qui produisent un courant électrique.

Concentrateur solaire ; Photovoltaïque à Concentration - CPV ; Production de chaleur ; Désert ; Europe ; États Unis ; Production

... Lire [+]

V

- n° 49 - p. 30 à p. 31

Depuis des millénaires, on concentre la lumières du soleil pour produire de l'énergie. Archimède, dit-on, avait mis le feu à la flotte de l'envahisseur romain en 212 av. J.-C. à l'aide de boucliers polis. au XVe siècle, Léonard de Vinci soudait le cuivre à l'aide de grands concentrateurs solaires. Mais ce n'est que dans les deux derniers siècles que les scientifiques ont commencé à caresser l'idée de construire des collecteurs solaires pour générer de la chaleur autrement qu'en faisant du feu et des progrès véritables dans le domaine de l'énergie solaire par concentration n'ont commencé à être enregistrés que vers la fin du XXè siècle.
Depuis des millénaires, on concentre la lumières du soleil pour produire de l'énergie. Archimède, dit-on, avait mis le feu à la flotte de l'envahisseur romain en 212 av. J.-C. à l'aide de boucliers polis. au XVe siècle, Léonard de Vinci soudait le cuivre à l'aide de grands concentrateurs solaires. Mais ce n'est que dans les deux derniers siècles que les scientifiques ont commencé à caresser l'idée de construire des collecteurs solaires pour ...

Concentrateur solaire ; Afrique ; Centrale solaire ; Production ; Production d'énergie ; Four solaire ; Production d'électricité

... Lire [+]

V

- n° 29 - p. 08 à p. 09

Le projet SOCRAT, acronyme de Solaire Concentré: Recherches avancées et Technologies Énergétiques, a pour but la mise en place d'une plateforme expérimentale nationale, de dimension internationale, dans le domaine du solaire à concentration réunissant l'ensemble des moyens nécessaires au développement des recherches et des technologies du secteur, en particulier à hautes concentrations. Il s'agit principalement d'amélioration et d'extension d'équipements existants mais inclut également la mise en place d'équipements nouveaux.
Le projet SOCRAT, acronyme de Solaire Concentré: Recherches avancées et Technologies Énergétiques, a pour but la mise en place d'une plateforme expérimentale nationale, de dimension internationale, dans le domaine du solaire à concentration réunissant l'ensemble des moyens nécessaires au développement des recherches et des technologies du secteur, en particulier à hautes concentrations. Il s'agit principalement d'amélioration et d'extension ...

Expérimentation ; Concentrateur solaire ; Projet ; Développeur de projet ; Espagne ; France ; International

... Lire [+]

V

- n° 501

Ce projet du nom de Gemasolar qui a débuté en novembre 2008, à Fuentes de Andalucía, Séville (Espagne) comprendra une technologie solaire de récepteur central et d'un champ de 2 600 héliostats disposés sur une superficie de 185 hectares. La centrale disposera par ailleurs d'un nouveau système de stockage thermique utilisant des sels fondus. Ce système de stockage permettra une autonomie de production électrique allant jusqu'à 15 heures pendant les périodes sans ensoleillement, tout en contribuant à renforcer l'efficacité énergétique et à assurer la production d'électricité durant quelque 6 600 heures par an, soit 2,5 à 3 fois plus que les autres énergies renouvelables. L'électricité produite par Gemasolar (environ 110 GWh/an) sera acheminée à la sous-station de Villanueva del Rey (Andalousie, Espagne) par une ligne à haute tension, où elle sera réinjectée au réseau pour fournir de l'électricité à 25 000 foyers. La centrale devrait réduire ses émissions de CO2 de plus de 30 000 tonnes par an et créera aux alentours de 1 000 emplois directs durant sa construction. Gemasolar est détenue à 60 % par le groupe d'ingénierie espagnol SENER et à 40 % par la société Masdar, entreprise pour le développement des énergies renouvelables appartenant à l'État des Émirats arabes d'Abu Dhabi.
Ce projet du nom de Gemasolar qui a débuté en novembre 2008, à Fuentes de Andalucía, Séville (Espagne) comprendra une technologie solaire de récepteur central et d'un champ de 2 600 héliostats disposés sur une superficie de 185 hectares. La centrale disposera par ailleurs d'un nouveau système de stockage thermique utilisant des sels fondus. Ce système de stockage permettra une autonomie de production électrique allant jusqu'à 15 heures pendant ...

Centrale au sol ; Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Espagne ; Grande puissance ; Investissement ; Production d'électricité ; Puissance installée ; Société financière ; Stockage de chaleur

... Lire [+]

V

- n° 23
ISBN 1769-3861

La centrale solaire Thémis installée à Targassonne (66) demeure le symbole de l'avance qu'avait la France en matière d'énergie solaire au début des années 1980. Elle est même au centre d'un enjeu politique entre l'État et la Région qui soutient le site devenu une véritable plate-forme d'expérimentation multi-technologies solaires.

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Énergie solaire ; Expérimentation ; Four solaire ; Languedoc Roussillon ; Plate-forme d'essai ; Recherche ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 492

"La centrale thermodynamique ""Rice Solar Energy"", sera construite dans le désert de Sonoran près de Palm Springs et ""produira de l'énergie de manière constante pendant les heures de pointe"". La centrale comprendra 17.500 grands miroirs encore appelés héliostats (7,3 x 8,5 mètres) qui seront disposés en cercle autour d'une tour en béton de 164 mètres de hauteur. Cette dernière disposera à son sommet d'un récepteur de 30 mètres, où circulera un liquide "caloporteur". Aussi, quand les héliostats concentreront les rayons du soleil sur ce point focal, le liquide sera chauffé à une température supérieure à 560 degrés celcius. La vapeur dégagée fera tourner une turbine et générera au final de l'électricité. Mais pendant la journée, le liquide réchauffera également le sel fondu, qui constituera une réserve de chaleur. Le soir venu et lorsque la demande en électricité se fera forte, l'échangeur travaillera dans le sens inverse, où le sel fondu restituera sa chaleur au liquide caloporteur. En utilisant le sel à la fois pour la vapeur et le stockage, SolarReserve espère faire fonctionner la centrale plus efficacement et plus longtemps : jusqu'à 7 heures, hors ensoleillement. SolarReserve négocie actuellement avec les fournisseurs californiens le rachat de l'électricité produite par le Projet ""Rice"" et prévoit une mise en service de la centrale solaire en octobre 2013."
"La centrale thermodynamique ""Rice Solar Energy"", sera construite dans le désert de Sonoran près de Palm Springs et ""produira de l'énergie de manière constante pendant les heures de pointe"". La centrale comprendra 17.500 grands miroirs encore appelés héliostats (7,3 x 8,5 mètres) qui seront disposés en cercle autour d'une tour en béton de 164 mètres de hauteur. Cette dernière disposera à son sommet d'un récepteur de 30 mètres, où circulera ...

Californie ; Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Innovation ; Production d'électricité ; Solaire thermodynamique ; Stockage de chaleur ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 81009

Le Plan technologique stratégique pour l'énergie (Plan SET), présenté en novembre 2007 par la Commission européenne et adopté par le Conseil de l'Union européenne en février 2008, vise à doter l'Europe d'un nouvel agenda de recherche dans le domaine de l'énergie pour atteindre l'objectif de réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020. Il s'agit de coordonner les programmes de recherche déjà mis en oeuvre dans chaque Etat membre, dans le cadre du programme cadre européen de recherche (7ème PCR) ou encore au sein des plateformes européennes de technologie. Le Plan SET doit surtout permettre de développer un portefeuille de technologies à faible teneur en carbone afin d'éviter que l'Union européenne ne soit contrainte de les importer. Six technologies ont déjà été identifiées comme stratégiques et font l'objet d'initiatives industrielles. Elles concernent l'énergie éolienne avec la démonstration de grandes turbines, l'énergie solaire pour la démonstration à grande échelle dans le domaine de l'électricité photovoltaïque et de l'énergie solaire concentrée, la bioénergie axée sur les biocarburants de seconde génération, le piégeage, le transport et le stockage du CO2 (CCS) mais aussi le développement d'un système électrique intelligent et la fission nucléaire axée sur les technologies de la quatrième génération. Mais pour favoriser ces technologies énergétiques, une augmentation des investissements publics et privés s'avère nécessaire. En juillet 2008, les députés européens avaient déjà demandé à la Commission d'assurer, dès 2009, qu'au moins 2 milliards d'euros par an du budget de l'UE soient dédiés aux technologies décarbonées, ''si l'on veut faire de l'Union européenne un fer de lance dans ce secteur''. Ils avaient également exhorté la Commission d'accorder ''une place plus importante'' à l'efficacité énergétique dans le Plan SET. 8 milliards d'euros par an d'investissements d'ici 2020 : Dans cette perspective, la Commission européenne a dévoilé le 7 octobre son projet visant à quasiment tripler le financement de la recherche énergétique peu émettrice de CO2 sur les dix prochaines années. L'objectif est de passer de 3 à 8 milliards d'euros par an d'investissements, provenant du secteur public et privé au niveau national et européen, selon la communication présentée par la Commission qui a appelé l'industrie ''à prendre de plus grands risques''. Au total, 50 milliards d'euros de financements supplémentaires pourraient ainsi être dégagés d'ici 2020, afin de rester dans la course face au Japon et aux Etats-Unis. Pour Janez Potocnik, commissaire européen chargé de la Recherche, ''avec les estimations actuelles, la Commission veut faire du plan SET le tremplin vers une économie sobre en carbone, qui ne pourra devenir une réalité que si les acteurs publics et privés coordonnent leurs ressources de manière cohérente''. La Commission européenne propose ainsi d'allouer au global 16 milliards d'euros pour la recherche dédiée à l'énergie solaire qui pourrait fournir 15% des besoins en électricité de l'UE en 2020 et 6 milliards d'euros pour développer l'énergie éolienne qui pourrait contribuer à hauteur de 20%. Les investissements dans le nucléaire devraient atteindre 7 milliards d'euros pour développer les centrales de quatrième génération. 13 milliards d'euros pourraient aller aux projets CCS, et 9 milliards seront dédiés aux agrocarburants de seconde génération. Afin d'améliorer l'efficacité énergétique, 30 ''villes intelligentes'' économes en énergie pourraient également être construites grâce à 11 milliards d'euros. Ces villes durables s'engageraient à réduire de 40 % leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020 par rapport à 1990. ''L'augmentation actuelle des investissements intelligents dans la recherche constitue une opportunité de développer de nouvelles sources de croissance, d'écologiser notre économie et d'assurer la compétitivité de l'UE lorsque nous sortirons de la crise'', a souligné Janez Potocnik. La Commission a ainsi appelé les pouvoirs publics, les entreprises et les chercheurs à se mobiliser d'ici 2020 pour le développement des technologies énergétiques à faible émission de carbone. Pour accompagner ce développement, la Commission a également annoncé aujourd'hui le lancement d'un système d'information en ligne sur le plan SET baptisé ''Setis'' (http://setis.ec.europa.eu/) qui fournit les derniers résultats scientifiques concernant l'état d'avancement, les prévisions et les niveaux d'investissement en R&D dans le domaine des technologies sobres en carbone. Selon la Commission, les financements publics et privés ''aideront un secteur industriel en pleine croissance et contribueront à créer de l'emploi''. Rappelons que l'objectif européen de 20 % d'énergies renouvelables d'ici 2020 permettrait notamment de créer 2,8 millions d'emplois (contre 1,4 million en 2005), et créer une valeur ajoutée totale d'environ 1,1 % du PIB, d'après l'étude EmployRES publiée en juin. Dans un communiqué, si le Conseil européen des énergies renouvelables (EREC) a notamment salué la proposition de la Commission en matière d'EnR (place de l'éolien, solaire, biomasse) et du projet des villes économes en énergie, il a de nouveau regretté le manque d'attention accordé au secteur du chauffage et au refroidissement et l'exclusion de la géothermie, du solaire thermique ou des énergies marines dans les initiatives industrielles proposées. - Télécharger la proposition de la Commission (anglais) : http://ec.europa.eu/energy/technology/set_plan/set_plan_en.htm - le site Setis : http://setis.ec.europa.eu/
Le Plan technologique stratégique pour l'énergie (Plan SET), présenté en novembre 2007 par la Commission européenne et adopté par le Conseil de l'Union européenne en février 2008, vise à doter l'Europe d'un nouvel agenda de recherche dans le domaine de l'énergie pour atteindre l'objectif de réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020. Il s'agit de coordonner les programmes de recherche déjà mis en oeuvre dans chaque Etat ...

Biocarburant ; Budget ; Commission européenne ; Concentrateur solaire ; Éolien ; Financement ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Nucléaire ; Programme de développement ; Recherche ; Réseau électrique intelligent ; Séquestration CO2 ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 465

"Abandonnée pour cause de pétrole pas cher dans les années quatre-vingt, qui aurait misé un centime sur Thémis il y a seulement cinq ans ? La centrale solaire de Targasonne (66) unique en son genre, va pourtant renaître. Le projet « Production d'électricité par turbine à gaz et énergie solaire » (Pégase), piloté par le laboratoire « Procédés, matériaux et énergie solaire » (Promes) du CNRS à Odeillo, démarre cet hiver et ouvre de nouvelles perspectives au solaire thermique en France. Plus de 200 miroirs plans mobiles, ou héliostats, braqués vers le sommet d'une tour en béton de 101 mètres de haut qui se détache sur le ciel d'un bleu très pur... Thémis est immanquable au détour de la route qui mène, quelques kilomètres plus loin, à Font-Romeu et au célèbre four solaire d'Odeillo. Dans les années soixante-dix, après le choc pétrolier, on tente d'utiliser le solaire pour produire de l'énergie. Le CNRS conçoit Thémis, l'EDF la construit : les miroirs concentrent les rayons du soleil vers une tour où circule un fluide caloporteur (des sels fondus). Chauffé par les rayons, celui-ci transfère son énergie à un circuit d'eau. La vapeur alors produite actionne une turbine, comme dans une centrale nucléaire. Mais après le démarrage en 1983, de nombreuses interruptions, une production faible et un pétrole à nouveau bon marché auront vite raison de la centrale. L'EDF arrête les frais en 1986. Des astrophysiciens prennent alors le relais et installent, à la place des héliostats, des détecteurs de rayons cosmiques. Leurs observations dureront jusqu'en 2004. Cette fois, le site est abandonné, mais pas pour longtemps. « Le réchauffement climatique et la hausse du prix du pétrole sont passés par là », explique Alain Ferrière, chercheur au Promes et responsable du projet. L'énergie propre redevient une priorité, le solaire retrouve la cote. Mais tout est à recommencer... même si l'installation est globalement en bon état. Sur les 201 héliostats, la moitié, selon la volonté du conseil général des Pyrénées-Orientales, propriétaire du site, recevra des cellules photovoltaïques pour la production d'électricité. L'autre moitié sera consacrée à Pégase. « Pas question de refaire Thémis. On a choisi quelque chose de tout nouveau, orienté vers la recherche : un cycle à beaucoup plus haute température, avec de très hauts rendements », souligne Alain Ferrière. Le futur récepteur solaire placé sur la tour aux environs de 2010 et qui recevra les rayons réfléchis par les miroirs devrait monter à 1 000 °C, contre 500 °C auparavant. Mais comment faire passer cette énergie dans le circuit de la turbine ? Quels matériaux utiliser ? Concevoir le récepteur solaire, connaître et maîtriser les transferts à très haute température entre la paroi du récepteur et l'air comprimé figurent parmi les nombreux problèmes à résoudre. « Pégase, ce n'est pas que de la technologie, il y a beaucoup de vrais défis de recherche, en particulier sur la mécanique des fluides et les matériaux », insiste Gilles Flamant, directeur du laboratoire Promes. Si l'objectif est une centrale qui ne fonctionne qu'avec l'énergie du soleil, le système sera dans un premier temps mixte, et brûlera du fuel afin d'augmenter la température et d'assurer la production d'électricité pendant les périodes de moindre ensoleillement. Mais avant d'en arriver là, les héliostats seront d'abord remis en état, et un projet, financé par l'Agence nationale de la recherche sur trois ans, visera à développer des prototypes de récepteurs. Ensuite, la turbine à gaz, d'une puissance de 1,6 MW (l'équivalent d'une éolienne moderne) et le récepteur final seront installés, aux alentours de 2009-2010. Au total, le budget consolidé se monte à environ 6 millions d'euros sur sept ans, une somme relativement modeste pour un projet porteur d'espoir au sein d'une filière et d'un laboratoire en plein renouveau. « Nous avions une compétence dans le domaine de la conversion de l'énergie solaire, et elle était en sommeil depuis près de vingt ans ! Désormais, elle est redevenue un thème porteur, et Pégase un projet structurant du laboratoire », conclut Gilles Flamant. Pour preuve, le laboratoire Promes s'est ouvert à l'Europe en initiant Sollab et Solface. Son directeur rêve désormais d'un « campus solaire », qui regrouperait Thémis-Pégase et Odeillo et accueillerait des étudiants de cursus internationaux ainsi que des micro-entreprises. Vu la hausse du prix du pétrole, ses espoirs ne sont pas vains. Selon Alain Ferrière, ""A la fin de l'année, les 107 héliostats du site dédiés à Pégase seront opérationnels, avec un nouveau système de contrôle-commande, et nous commencerons à travailler sur la concentration"". Le projet Pégase restera un prototype et devrait être achevé en 2013 avec l'installation du système de production électrique de 2 MW."
"Abandonnée pour cause de pétrole pas cher dans les années quatre-vingt, qui aurait misé un centime sur Thémis il y a seulement cinq ans ? La centrale solaire de Targasonne (66) unique en son genre, va pourtant renaître. Le projet « Production d'électricité par turbine à gaz et énergie solaire » (Pégase), piloté par le laboratoire « Procédés, matériaux et énergie solaire » (Promes) du CNRS à Odeillo, démarre cet hiver et ouvre de nouvelles ...

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Expérimentation ; Financement ; Fioul ; Haute température ; Languedoc Roussillon ; Production d'électricité ; Recherche ; Rénovation ; Solaire photovoltaïque ; Turbine à gaz

... Lire [+]

V

- n° 462

"La nouvelle centrale électrique, dénommée PS20, produira suffisamment d'électricité ""propre"" pour alimenter 10 000 logements tout en évitant le rejet dans l'atmosphère d'environ 12 000 tonnes de CO2 par an. La centrale PS20, construite et exploitée par Abengoa Solar, a une capacité installée de 20 MW. C'est la deuxième centrale commerciale de ce type construite en utilisant l'expérience tirée de la PS10. La PS20 a un niveau de développement technologique supérieur à celui de la PS10. A ce propos, M. Piebalgs a déclaré ""Selon moi, la centrale solaire à concentration PS20 est une réponse appropriée aux défis auxquels nous sommes confrontés en matière de changement climatique et d'énergie: les émissions de CO 2 sont considérablement réduites; l'utilisation de sources d'énergie disponibles localement contribue à la sécurité des approvisionnements; l'innovation technologique, le leadership entrepreneurial et la création d'emplois sont encouragés. La centrale PS20 est un bon exemple de l'effet multiplicateur des efforts de recherche de l'UE, car sa construction résulte largement du succès de la centrale voisine PS10, qui a été la première centrale solaire à concentration de démonstration cofinancée au titre du programme de recherche européen."" Les centrales solaires à concentration (CSP) utilisent les rayons solaires comme source d'énergie à haute température pour produire de l'électricité à partir de la chaleur. Depuis plus de dix ans, l'UE soutient le développement de cette technologie. Elle a financé à hauteur de 25 millions d'euros environ des projets de recherche visant à mettre au point plusieurs technologies CSP. Le paquet de mesures de l'Union européenne sur l'énergie et le climat officiellement adopté en avril 2009 fixe comme objectif une réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990 et une part de 20 % d'énergie produite à partir de sources renouvelables d'ici 2020. "
"La nouvelle centrale électrique, dénommée PS20, produira suffisamment d'électricité ""propre"" pour alimenter 10 000 logements tout en évitant le rejet dans l'atmosphère d'environ 12 000 tonnes de CO2 par an. La centrale PS20, construite et exploitée par Abengoa Solar, a une capacité installée de 20 MW. C'est la deuxième centrale commerciale de ce type construite en utilisant l'expérience tirée de la PS10. La PS20 a un niveau de développement ...

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Espagne ; Production d'électricité ; Puissance installée ; Réalisation ; Tour solaire

... Lire [+]

V

- n° 270809

Le 13 juillet dernier, 12 entreprises principalement concentrées en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord ont signé à Munich un protocole d'accord en vue de mettre en place le cadre technique, économique, politique, social et écologique d'un projet énergétique ambitieux : produire à grande échelle de l'électricité solaire dans les déserts de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Cette initiative industrielle baptisée DESERTEC a pour but de construire un grand nombre de centrales solaires thermiques connectées entre elles et au réseau de distribution de l'électricité voire à d'autres installations d'énergies renouvelables. Ces centrales solaires à concentration (CSP ou Concentrating Solar Power) produiront de la chaleur et de l'électricité en concentrant les rayons du solaire sur un point donné grâce à des miroirs spécifiques. Ces centrales pourraient être couplées à des installations de dessalement d'eau de mer, un atout supplémentaire pour ces régions arides. Pour connecter les centrales solaires entre elles, les développeurs du projet misent sur les lignes de transmission modernes en Courant Continu Haute Tension (CCHT). Selon eux, ce type de lignes permettrait de transporter le courant avec des pertes inférieures à 3% par 1.000 km de distance et ne produirait presque aucune pollution électromagnétique, contrairement aux lignes classiques à courant alternatif. Selon les études du Centre Aérospatial Allemand (DLR), les centrales thermiques solaires pourraient couvrir dans les 40 ans à venir plus de la moitié des besoins énergétiques nécessaires sous forme d'électricité de la région EUMENA (Europe, Moyen Orient, Afrique du Nord) pour un investissement estimé à 400 milliards d'euros dont 45 milliards pour la construction de 20 lignes CCHT de 5 GW chacune. L'objectif de DESERTEC dans un premier temps sera de produire 15% des besoins en électricité de l'Europe et une partie substantielle des besoins des pays producteurs. Un bureau d'étude sera spécialement créé au plus tard le 31 octobre 2009 pour élaborer et coordonner les premiers projets et leurs plans de financement qui devront être prêts dans trois ans. D'ici là, les partenaires espèrent qu'un cadre politique approprié verra le jour dans la plupart des pays producteurs potentiels. En attendant, les acteurs du projet envisagent le démarrage d'un programme pilote de 1 GW pour démontrer la faisabilité pratique de cette technologie dans les pays du MENA. Une centrale thermique solaire avec fabrication d'eau potable pourrait voir le jour sur le territoire égyptien afin d'alimenter la bande de Gaza. À terme le projet DESERTEC espère se développer dans tous les déserts de la planète qui s'étendent de part et d'autre de l'équateur. Selon les experts du projet, il suffirait d'équiper 0,3% des 40 millions de km2 de surfaces désertiques de la planète en centrales thermiques solaires pour couvrir les besoins mondiaux actuels en électricité de 18 000 TWh/an. (cf. Enerzine du 05/11/09)
Le 13 juillet dernier, 12 entreprises principalement concentrées en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord ont signé à Munich un protocole d'accord en vue de mettre en place le cadre technique, économique, politique, social et écologique d'un projet énergétique ambitieux : produire à grande échelle de l'électricité solaire dans les déserts de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Cette initiative industrielle baptisée DESERTEC a pour but ...

Afrique ; Centrale solaire ; Chaleur renouvelable ; Concentrateur solaire ; Désert ; Dessalement ; Électricité renouvelable ; Production d'électricité ; Production de chaleur ; Projet

... Lire [+]

V

- n° 110609

Selon le dernier baromètre « Renewable Energy Country Attractiveness Indices » du cabinet Ernst & Young, les Etats-Unis sont toujours en tête des pays les plus attractifs pour investir dans les énergies renouvelables. Le secteur de l'éolien terrestre se porte bien : selon l'American Wind Energy Association, 2.836 MW supplémentaires ont déjà été installés depuis le début de l'année 2009 et neufs Etats ont dépassé la barre du gigawatt de parc éolien. Malgré les engagements de la nouvelle administration Obama, le cabinet Ernst & Young estime que cela ne devrait pas durer et prévoit une baisse des constructions pour 2009 et 2010. L'énergie solaire a également les faveurs des énergéticiens américains notamment en Floride où plusieurs centrales solaires à concentration sont prévues : 75 MW près d'Indiantown et 75MW à Babcock Ranch. Le Texas et la Californie restent toutefois les deux Etats les plus attractifs pour les énergies renouvelables surtout pour l'éolien et le solaire respectivement. La Chine et l'Inde toujours dans le top 5 : Les Etats-Unis sont toujours talonnés par l'Allemagne, seul Etat membre de l'Union européenne avec l'Espagne à être présent dans le top 5 du classement d'Ernst & Young. Le cabinet estime que les pays de l'UE ont tiré bénéfice des plans de relance et des annonces de la Commission européenne affirmant qu'un tiers des fonds débloqués pour lutter contre la crise serviront à « l'économie verte ». La Chine et l'Inde occupent respectivement les troisième et quatrième places. Le 1er mai dernier, l'administration chinoise en charge de l'énergie a annoncé des objectifs en hausse pour le secteur de l'éolien : 100GW d'ici 2020 contre 30 GW prévus initialement. Selon le Conseil mondial de l'énergie éolienne (GWEC), 12 GW étaient installés fin 2008 et Ernst & Young estime que ce parc atteindra 58 GW d'ici cinq ans. Le gouvernement Indien a également annoncé de nouveaux objectifs d'énergie renouvelable : 10% de son mix énergétique d'ici 2012. Pour les atteindre, les tarifs d'achat ont été relevés aussi bien pour l'éolien que pour le solaire. En Espagne, l'intérêt pour les centrales solaires à concentration a été relancé. Le pays prévoit de posséder d'ici 2010, 500 MW de capacité thermique contre 225 MW à l'heure actuelle. Selon le cabinet Ernst&Young le pays pourrait nettement dépasser cet objectif sachant qu'il envisage de relever les tarifs d'achat pour ces installations. L'Italie, le Royaume-Uni et la France au coude à coude : L'Italie (6e), le Royaume-Uni (7e) et la France (8e) se retrouvent tous les trois à quelques pas de l'Espagne et devant le Canada et le Portugal. L'Italie se distingue du trio dans le secteur de la géothermie et du solaire. La France en revanche s'avère attractive dans l'ensemble des énergies renouvelables à l'exception de la géothermie. Le Royaume-Uni présente quant à lui de bons indices d'attractivité pour l'éolien offshore. Le pays a en effet donné l'avantage à cette source d'énergie renouvelable dans son système de Renewables Obligations (ROs). L'éolien offshore permet ainsi aux énergéticiens de répondre plus rapidement à leurs obligations d'approvisionnement en énergie renouvelable car 1 MWh provenant de l'éolien offshore rapporte 1,5 ROs alors que les autres énergies rapportent 1 ROs voire moins. Résultats, le gouvernement britannique a reçu plus de 40 projets de parc éolien.
Selon le dernier baromètre « Renewable Energy Country Attractiveness Indices » du cabinet Ernst & Young, les Etats-Unis sont toujours en tête des pays les plus attractifs pour investir dans les énergies renouvelables. Le secteur de l'éolien terrestre se porte bien : selon l'American Wind Energy Association, 2.836 MW supplémentaires ont déjà été installés depuis le début de l'année 2009 et neufs Etats ont dépassé la barre du gigawatt de parc ...

Allemagne ; Chiffre clé ; Chine ; Concentrateur solaire ; Éolien ; Espagne ; États Unis ; Étude ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Géothermie ; Inde ; International ; Investissement ; Italie ; Marché mondial ; Puissance installée ; Rapport ; Royaume Uni

... Lire [+]

V

- n° 549

La Haute-Savoie a mis en place une exposition itinérante sous la forme d'un « bus du développement durable ». Une première expérience a été lancée la semaine dernière, à la rencontre des collégiens du département. Au programme : une présentation de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables à travers une éolienne, des panneaux solaires photovoltaïques et thermiques, une sono dj solaire, des concentrateurs paraboliques, ainsi que plusieurs génératrices et vélo-génératrices qui permettent de faire fonctionner musique, éclairage, chauffage et ventilation. Montée sur un camion roulant au biocarburant, l'exposition itinérante permet « une présentation de l'énergie depuis ses différentes sources jusqu'à ses impacts sur l'environnement et le climat ». À travers une visite commentée de la plate-forme multi-énergie, les collégiens ou le public peuvent découvrir « les techniques qui permettent de subvenir de manière écologique à nos besoins énergétiques ». Durant l'année scolaire 2008-2009, le Conseil Général a également soutenu deux projets pédagogiques complémentaires sur les thématiques environnementales, mis en oeuvre par des équipes éducatives : « Les sources énergétiques et leurs impacts » et « Instaurer une politique d'établissement éco-responsable ».
La Haute-Savoie a mis en place une exposition itinérante sous la forme d'un « bus du développement durable ». Une première expérience a été lancée la semaine dernière, à la rencontre des collégiens du département. Au programme : une présentation de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables à travers une éolienne, des panneaux solaires photovoltaïques et thermiques, une sono dj solaire, des concentrateurs paraboliques, ainsi que ...

Biocarburant ; Bus ; Concentrateur solaire ; Cuiseur solaire ; Développement durable ; Éducation à l'énergie ; Éducation à l'environnement ; Éolienne ; Établissement scolaire ; Exposition ; Généralité énergie renouvelable ; Outil pédagogique ; Réalisation ; Rhône Alpes ; Sensibilisation ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 354

Les miroirs concentrent les rayons du soleil sur une cellule photovoltaïque qui aura pour rôle de convertir la lumière en électricité. Par ailleurs, la chaleur intense émise par le concentrateur est capturée via un système de refroidissement liquide. Selon Zenith Solar, cette combinaison intelligente permet à la centrale de convertir 75% de la lumière du soleil qu'elle absorbe en électricité et en eau chaude, avec un coût avoisinant les 6,64 cents (euros) par kilowatt-heure. La société est actuellement en train de construire une centrale solaire de 16 modules dans le centre d'Israël. Un module dispose de 2 concentrateurs couvrant une superficie de 11 mètres carrés chacun. Un concentrateur intégre une combinaison de 1 200 petits miroirs qui concentrent la lumière du soleil sur une cellule PV spéciale de 100 cm. Ces miroirs sont ainsi en mesures de renforcer l'intensité de la lumière du soleil plus de 1000 fois. Solaire hybride : ZenithSolar annonce 75% d'efficacité Environ un tiers de la production de cette centrale (70 kW) sera convertit en électricité et le reste en chauffage. La société prévoit de lancer de petites unités dans les deux ans à venir, afin d'alimenter en électricité et en eau chaude, les maisons individuelles. Ces unités génèreront 15 kW de sortie combinée (électrique et thermique) et coûteront environ 30 000 dollars (soit 23 000 euros), garantie sur 15 ans.
Les miroirs concentrent les rayons du soleil sur une cellule photovoltaïque qui aura pour rôle de convertir la lumière en électricité. Par ailleurs, la chaleur intense émise par le concentrateur est capturée via un système de refroidissement liquide. Selon Zenith Solar, cette combinaison intelligente permet à la centrale de convertir 75% de la lumière du soleil qu'elle absorbe en électricité et en eau chaude, avec un coût avoisinant les 6,64 ...

Allemagne ; Capteur solaire hybride ; Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Expérimentation ; Innovation ; Israel ; Réalisation ; Recupération de la chaleur ; Solaire photovoltaïque ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 24
ISBN 1957-1992

"Le projet Remap ""Plan d'action pour le développement des énergies renouvelables dans les régions Sud et Est de la Méditerranée"" s'est achevé fin 2008. Réalisé en partenariat avec l'ADEME, il contribuera au plan solaire méditerranéen qui prévoit la création de 20 GW d'électricité ""verte"" à l'horizon 2020."
"Le projet Remap ""Plan d'action pour le développement des énergies renouvelables dans les régions Sud et Est de la Méditerranée"" s'est achevé fin 2008. Réalisé en partenariat avec l'ADEME, il contribuera au plan solaire méditerranéen qui prévoit la création de 20 GW d'électricité ""verte"" à l'horizon 2020."

Algérie ; Concentrateur solaire ; Électricité renouvelable ; Éolien ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Jordanie ; Programme de développement ; Potentiel de développement ; Programme d'action ; Solaire thermodynamique ; Tunisie ; Turquie

... Lire [+]

H

- n° 12

C'est la performance annoncée par des chercheurs allemands pour une cellule photovoltaïque multi-jonction munie d'un système de concentration. Celle-ci se compose de couches de Phosphure de Gallium-Indium (InGaP), d'arséniure d'Indium et de Gallium (GalnAs) sur un substrat de germanium (Ge).

Allemagne ; Cellule photovoltaïque ; Concentrateur solaire ; Innovation ; Recherche ; Rendement ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 720
ISBN 0750-1552

Le système à concentration lumineuse sur des cellules à triple jonctions permet d'atteindre une performance de 41,1%.

Allemagne ; Cellule photovoltaïque ; Concentrateur solaire ; Recherche ; Rendement ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 188
ISBN 0295-5873

- Dalkia s'associe avec Solar Euromed au premier projet thermodynamique français : la centrale solaire thermique à concentration baptisée Solenha sera installée sur le site du Chevalet à Aspres-sur-Buëch (05) et devrait être opérationnelle courant 2010.

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Espace maritime ; Ile ; Production d'électricité ; Projet ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Puissance installée ; Solaire thermodynamique ; Suisse

... Lire [+]

V

- n° 418
ISBN 0292-1731

De nombreuses pistes, plus ou moins avancées, ouvrent de nouvelles perspectives pour la production ou le stockage d'énergie : exploiter le potentiel des océans, gazéifier la biomasse, utiliser l'hydrogène comme vecteur, faire naître de nouvelles génération de biocarburants, etc... En 2025, ces solutions seront peut-être concrétisées....ou pas loin de l'être. - Hydrogène, la molécule de l'avenir ? - Forts enjeux pour la gazéification de la biomasse - Les énergies marines sur le pont (cf.p53) - Solaire à concentration - Deuxième génération de biocarburants, en attente.
De nombreuses pistes, plus ou moins avancées, ouvrent de nouvelles perspectives pour la production ou le stockage d'énergie : exploiter le potentiel des océans, gazéifier la biomasse, utiliser l'hydrogène comme vecteur, faire naître de nouvelles génération de biocarburants, etc... En 2025, ces solutions seront peut-être concrétisées....ou pas loin de l'être. - Hydrogène, la molécule de l'avenir ? - Forts enjeux pour la gazéification de la ...

Agrocarburant ; Biomasse ; Concentrateur solaire ; Différence de température ; Énergie marine ; Éolien ; Gazéification ; Houlomotrice ; Hydrogène ; Hydrolienne ; Marémotrice ; Offshore ; Pile à combustible ; Potentiel de développement ; Technologie

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Concentrateur solaire [136]

Centrale solaire [50]

Production d'électricité [45]

Solaire photovoltaïque [44]

Espagne [39]

Solaire thermodynamique [36]

Solaire thermique [33]

Réalisation [32]

Recherche [25]

France [24]

Europe [23]

Puissance installée [23]

Technologie [23]

Électricité renouvelable [21]

Allemagne [19]

Éolien [19]

Généralité énergie renouvelable [18]

International [18]

Géothermie [17]

Italie [16]

États Unis [15]

Projet [15]

Rendement [15]

Principe de fonctionnement [13]

Tour solaire [13]

Cellule photovoltaïque [12]

Chiffre clé [12]

Energie hydraulique [12]

Énergie solaire [12]

Languedoc Roussillon [12]

Chauffe eau solaire [11]

Couche mince [11]

Marché mondial [11]

Potentiel de développement [11]

Biomasse [10]

Climatisation solaire [10]

Énergie marine [10]

Gisement solaire [10]

Expérimentation [9]

Grande puissance [9]

Tarif d'achat [9]

Biocarburant [8]

Californie [8]

Centrale photovoltaïque [8]

Coût d'investissement [8]

Inde [8]

Bois énergie [7]

Cuiseur solaire [7]

Danemark [7]

Emploi [7]

Industrie [7]

Innovation [7]

Israel [7]

Maroc [7]

Production de chaleur [7]

Record [7]

Silicium [7]

Silicium amorphe [7]

Biogaz [6]

Coût de production [6]

Four solaire [6]

Généralité énergie [6]

Laboratoire [6]

Marémotrice [6]

Midi Pyrénées [6]

Perspective [6]

Raccordé réseau [6]

Recensement / Inventaire [6]

Scénario [6]

Schéma de principe [6]

Stockage de chaleur [6]

Suisse [6]

Aide financière [5]

Algérie [5]

Capteur solaire [5]

Chauffage solaire [5]

CIS / Cuivre Indium Selenium [5]

Dimensionnement [5]

Exposition [5]

Haute température [5]

Houlomotrice [5]

Hydrogène [5]

Marché européen [5]

Module photovoltaïque [5]

Petite Centrale Hydroélectrique [5]

Portugal [5]

Programme européen [5]

Royaume Uni [5]

Suiveur solaire [5]

Visite possible [5]

Afrique du Sud [4]

Australie [4]

Bilan énergétique [4]

Budget [4]

Cadmium Telluride / CdTe [4]

Chaleur renouvelable [4]

Chine [4]

Consommation d'énergie [4]

Durée de vie [4]

Entreprise [4]

Fabrication [4]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z