F Nous contacter

0

Documents  Concentrateur solaire | enregistrements trouvés : 136

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 6
ISBN 1619-6228

Spanish policy to promote solar thermal electriciy production is paving the way toward a new era of power plants

Californie ; Concentrateur solaire ; Électricité renouvelable ; Espagne ; Inde ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 1027
ISBN 0036-8369

C'est la fin d'une belle aventure : perché dans les pyrénbées, ce haut lieu de l'observation de nuit célesrte entame sa derniere année de service. Pourtant ce site d'exception avait été concu a l'origine pour produire de l'énergie solaire.. Retot sur une reconversion aussi réussie qu'inattendue

Concentrateur solaire ; Midi Pyrénées

... Lire [+]

V

- n° 2
ISBN 1769-3861

Deux fours solaires aux dimensions imposantes attirent les touristes en pays catalan.

Concentrateur solaire ; France ; Route du soleil

... Lire [+]

V

- n° 70803

"La lumière du soleil concentrée peut être employée pour la chirurgie, aussi efficacement que le traitement par laser - mais à une fraction du coût, selon une nouvelle étude. Les chercheurs de l'université Ben-Gurion du Negev en Israel ont utilisés les rayons solaires concentrés pour tuer des tissus chez des rats anesthésiés. ""De la lumière solaire fortement concentrée a produit les mêmes dommages, rapides, localisés et importants que ceux qui sont réalisés par la chirurgie laser,"" écrivent-ils dans Nature cette semaine... "
"La lumière du soleil concentrée peut être employée pour la chirurgie, aussi efficacement que le traitement par laser - mais à une fraction du coût, selon une nouvelle étude. Les chercheurs de l'université Ben-Gurion du Negev en Israel ont utilisés les rayons solaires concentrés pour tuer des tissus chez des rats anesthésiés. ""De la lumière solaire fortement concentrée a produit les mêmes dommages, rapides, localisés et importants que ceux qui ...

Concentrateur solaire

... Lire [+]

LE SOLEIL | BRICOTHEMES [LES] 1/07/02

Article

XXXXX

V

- n° 38

le chauffage solaire : une demarche ecologique des capteurs pour l'eau chaude le solaire pour la piscine le chauffage solaire à air une cuisinière solaire orientation automatique un support pour panneaux photovotaiques

Autoconstruction ; Chauffage solaire ; Concentrateur solaire ; Cuiseur solaire ; Piscine solaire ; Plancher chauffant ; Solaire passif ; Solaire photovoltaïque ; Surface capteur

... Lire [+]

V

- n° 158
ISBN 0295-5873

Le four solaire d'Odeillo, propriété du CNRS, est, depuis 1969, le lieupriviligié des recherches en matière de solaire haute température. À la pointe de la technologie, les recherches actuelles témoignent d'un regain d'intérêt particlier pour la production d'hydrogène.

Concentrateur solaire ; Languedoc Roussillon ; Principe de fonctionnement ; Production d'hydrogène

... Lire [+]

V

- n° 158
ISBN 0295-5873

Meme s'il ne remplit plus sa fonction première, le four solaire de Mont-Louis, dans les Pyréenée-Orientales assure , avec 30 000 visiteurs par an, la promotion du solaire hermique haute température. Il est aussi un outil apprécié des artisans céramistes et métallurugistes qui pourrait bientot s'exporter dans les pays en développment. Une alternative écologique aux fours à bois
Meme s'il ne remplit plus sa fonction première, le four solaire de Mont-Louis, dans les Pyréenée-Orientales assure , avec 30 000 visiteurs par an, la promotion du solaire hermique haute température. Il est aussi un outil apprécié des artisans céramistes et métallurugistes qui pourrait bientot s'exporter dans les pays en développment. Une alternative écologique aux fours à bois

Concentrateur solaire ; Languedoc Roussillon ; Principe de fonctionnement ; Visite possible

... Lire [+]

LE SOLAIRE EN BREF | PLEIN SOLEIL 1/02/04

Article

XXXXX

V

- n° 4
ISBN 1769-3861

Le plan soleil Le budget solaire de l'ademe 2004 dait du surplace Croissance du marché solaire en France en 2003 (detail pour region Rhone alpes et languedoc roussilon) Le solaire enfin dans la RT2000 Maison solaire à la vilette L'europe entend devenir chef de file mondial dans le domaine technologiques pv Le prix d'achat de l'elecricité pv augmenent en allemagne et vont augmenter en espagne La plus grande installation solaire d'europe en espagne Simsom : nouveau logiciel de simulation
Le plan soleil Le budget solaire de l'ademe 2004 dait du surplace Croissance du marché solaire en France en 2003 (detail pour region Rhone alpes et languedoc roussilon) Le solaire enfin dans la RT2000 Maison solaire à la vilette L'europe entend devenir chef de file mondial dans le domaine technologiques pv Le prix d'achat de l'elecricité pv augmenent en allemagne et vont augmenter en espagne La plus grande installation solaire d'europe en ...

ADEME ; Aide financière ; Allemagne ; ANAH ; Budget ; Concentrateur solaire ; Couche mince ; Croissance / Augmentation ; Dimensionnement ; Énergie solaire ; Espagne ; Europe ; France ; Ile de France ; Laboratoire ; Languedoc Roussillon ; Logiciel ; Maison solaire ; Offre et demande ; Plan soleil ; Recherche ; Record ; Réglementation thermique ; Rhône Alpes ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Tarif d'achat ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 180304

"17 March 2004 http://europa.eu.int/rapid/start/cgi/guesten.ksh?p_action.gettxt=gt&doc=IP/04/350|0|RAPID&lg=FR&display= Bruxelles, le 16 mars 2004 L'Europe à l'avant-garde de la recherche en matière d'énergies solaire, houlomotrice et géothermique Aujourd'hui, sur le site expérimental de la ""Plateforme solaire"" d'Almería (Espagne), la Commission européenne a exposé l'état d'avancement de ses programmes de recherche sur les sources d'énergie de remplacement, parmi lesquelles les énergies héliothermique, houlomotrice et géothermique. Alors que la consommation énergétique mondiale va doubler au cours des 50 prochaines années, l'Europe continue à dépendre largement de sources d'énergie extérieures. Actuellement, la consommation énergétique de l'UE repose sur le pétrole à 41%, puis sur le gaz (23%), le charbon (15%), le nucléaire (15%) et les énergies renouvelables à hauteur de 6% seulement. La menace de changement climatique au niveau planétaire et les risques pesant sur la sécurité énergétique contraindront l'Europe à changer radicalement de politique en la matière et à diversifier ses sources d'approvisionnement en faisant de plus en plus appel aux énergies renouvelables. Aussi l'UE a-t-elle défini une stratégie visant à faire passer la part des énergies renouvelables de 6% aujourd'hui à 12% d'ici à 2010. Ainsi, au titre du 6e programme-cadre de recherche (PC6 2003-2006), l'UE consacrera 810 millions € aux sources d'énergie renouvelables. Parmi les projets présentés aujourd'hui, on peut citer ""European Hot Dry Rock"" pour l'énergie géothermique, ""Wave Dragon"" pour l'énergie houlomotrice et ""Sol Air"" pour l'énergie héliothermique. ""Nous utiliserons encore longtemps les combustibles fossiles, mais nous devons développer des sources d'énergie de remplacement afin que la croissance économique de l'Europe soit réellement durable,"" a déclaré Philippe Busquin, membre de la Commission chargé de la recherche. ""Les énergies houlomotrice, géothermique et solaire sont prometteuses mais ne représentent encore qu'une part relativement faible du bilan énergétique global. Il convient donc d'intensifier la recherche pour les rendre vraiment rentables et encourager leur adoption, ainsi que celle d'autres sources d'énergie de remplacement. Les projets présentés aujourd'hui par la Commission montrent que cela est faisable. Par le développement de la recherche associé à d'autres mesures incitatives, comme diminuer les taxes et faciliter l'accès au capital, il est possible de promouvoir leur utilisation et de rendre l'Europe non seulement plus propre mais aussi plus compétitive."" L'Europe a de nombreuses solutions Actuellement, l'UE mène des activités de recherche et de développement technologique sur plusieurs types d'énergie renouvelable comme l'énergie éolienne, la biomasse, l'énergie photovoltaïque, la concentration héliothermique, l'énergie marine (vagues, marée et osmose) et la géothermie. L'exposé d'aujourd'hui apporte une preuve de l'avance de l'Europe en ce qui concerne l'élaboration et la mise en oeuvre de concepts révolutionnaires de recherche et de transfert technologique dans le domaine des énergies géothermique, héliothermique concentrée et houlomotrice. Énergie géothermique L'énergie géothermique tire parti de la chaleur naturelle de la Terre, et elle est donc disponible à tout moment du jour et de la nuit indépendamment des conditions météorologiques et climatiques. En Europe, environ 95.000 logements sont aujourd'hui chauffés à l'aide de l'énergie géothermique. Celle-ci a la capacité de produire quelque 1.000 MW de puissance électrique et elle est déjà exploitée en Europe. Le projet de l'UE intitulé ""European Hot Dry Rock"" sera présenté lors de l'exposé. Le projet (auquel participent la France, l'Allemagne, l'Italie et la Suisse) consiste à utiliser de vastes systèmes de failles naturelles et à y injecter de l'eau à haute pression, laquelle est ensuite chauffée et récupérée à la surface du sol à l'aide de plusieurs puits de production. Un échangeur de chaleur transfère l'énergie à un second circuit qui entraîne un turbogénérateur de façon à produire de l'électricité. L'Europe est actuellement le leader mondial pour cette technologie et le site expérimental européen se situe à Soultz-sous-Forêts (FR). Pour plus d'informations, veuillez consulter le site http://www.soultz.net Énergie marine L'énergie marine tire parti de l'effet des marées ou des vagues pour produire de l'électricité. Les équipes européennes mettant au point des dispositifs pour exploiter les courants de marée, c'est-à-dire récupérer l'énergie des courants marins produits par les marées, sont leaders dans le monde. Aucune autre équipe n'a pour l'instant dépassé le stade des études théoriques. Actuellement, deux systèmes sont à l'essai qui produisent 300 kWe chacun. Les équipes qui travaillent sur les dispositifs utilisant l'énergie des vagues, lesquels transforment le mouvement des vagues en énergie exploitable, sont elles aussi leaders mondiaux dans leur domaine. Le projet de recherche de l'UE Wave Dragon, qui sera présenté lors de l'exposé, est le premier convertisseur d'énergie des vagues en mer jamais réalisé au monde et produit de l'électricité pour le réseau danois. L'équipe réunit des participants originaires d'Autriche, du Danemark, d'Allemagne, d'Irlande, de Suède et du Royaume-Uni. Amarré au large et pesant 237 tonnes, Wave Dragon récupère l'énergie produite par les vagues ""déferlantes"". L'eau est initialement stockée dans un réservoir, puis circule à travers des turbines qui produisent de l'électricité. La taille de ce prototype est quatre fois inférieure à celle du système complet. Par rapport aux centrales hydroélectriques classiques, cette nouvelle technologie est tout à fait compétitive. Il existe déjà des plans concernant la construction et l'installation d'unités de production ailleurs dans l'UE. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site http://www.wavedragon.net Concentration héliothermique La concentration héliothermique consiste à utiliser directement la lumière du soleil, à l'aide de systèmes optiques, afin de produire de la chaleur. Les consortiums européens, en élaborant des composants et des concepts nouveaux, prennent de l'avance dans ce domaine: le projet Sol Air repose sur l'utilisation de miroirs afin de concentrer le rayonnement du soleil sur un récepteur en céramique qui chauffe l'air, lequel sert à son tour à chauffer de l'eau. Ensuite, la vapeur d'eau entraîne des turbines qui produisent de l'électricité. Les Européens sont désormais propriétaires de cette technologie particulière qui est unique au monde. À l'avenir, la puissance des centrales solaires utilisant la technologie des centrales à tour variera de 10 MWe à 100 MWe en fonction de la demande et du terrain disponible. Cette nouvelle technologie offre un grand potentiel et les personnes qui assisteront à l'exposé pourront découvrir à quoi ressemble concrètement une centrale solaire opérationnelle. L'équipe du projet réunit des participants originaires d'Espagne, d'Allemagne, de Grèce et du Danemark. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site: Plateforme solaire: http://www.psa.es "
"17 March 2004 http://europa.eu.int/rapid/start/cgi/guesten.ksh?p_action.gettxt=gt&doc=IP/04/350|0|RAPID&lg=FR&display= Bruxelles, le 16 mars 2004 L'Europe à l'avant-garde de la recherche en matière d'énergies solaire, houlomotrice et géothermique Aujourd'hui, sur le site expérimental de la ""Plateforme solaire"" d'Almería (Espagne), la Commission européenne a exposé l'état d'avancement de ses programmes de recherche sur les sources d'énergie de ...

Concentrateur solaire ; Énergie solaire ; Europe ; Géothermie ; Houlomotrice ; Marémotrice ; Recherche

... Lire [+]

V

- n° 260304

"APS today broke ground on Arizona's first commercial solar trough power plant, the first such facility constructed in the United States since 1988. Located at the company's Saguaro Power Plant in Red Rock, about 30 miles north of Tucson, the APS Saguaro Solar Trough Generating Station will have a 1-megawatt (MW) generating capacity, enough to provide for the energy needs of approximately 200 average-size homes. The plant is expected to come online in April 2005. ""This project presents a unique opportunity to further expand our renewable energy portfolio,"" said Peter Johnston, APS manager of Technology Development. ""We are committed to developing clean renewable energy sources today that will fuel tomorrow's economy. We believe solar-trough technology can be part of a renewable solution."" Solar-trough technology uses parabolic mirrors to concentrate the sun's rays to heat mineral oil between 250 and 550 degrees. The fluid is then passed through a heat exchanger to vaporize a secondary working fluid. The vapor is used to spin a turbine, making electricity, then is condensed back into a liquid before being vaporized once again. (See diagram.) Historically, the significant capital cost associated with solar-trough technology did not lend itself to smaller applications. However, APS' solar trough system will combine the relatively low cost of parabolic solar trough thermal technology with the commercially available, smaller turbines usually associated with low temperature geothermal generation plants. In addition to generating electricity for APS' customers, the solar trough plant will help APS meet the goals of the Arizona Corporation Commission's Environmental Portfolio Standard, which requires APS to generate 1.1 percent of its energy through renewable sources -- 60 percent through solar -- by 2007. APS owns and operates approximately 4.5 megawatts of photovoltaic solar generation around the state, and has partnered on a 3-megawatt biomass plant in Eagar, which came online in February, and a 15-megawatt wind farm to be constructed near St. Johns. "
"APS today broke ground on Arizona's first commercial solar trough power plant, the first such facility constructed in the United States since 1988. Located at the company's Saguaro Power Plant in Red Rock, about 30 miles north of Tucson, the APS Saguaro Solar Trough Generating Station will have a 1-megawatt (MW) generating capacity, enough to provide for the energy needs of approximately 200 average-size homes. The plant is expected to come ...

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Électricité renouvelable ; États Unis

... Lire [+]

V

- n° 250304

"LE MONDE | 25.03.04 | 14h11  *  MIS A JOUR LE 25.03.04 | 16h35 L'Union européenne a pour objectif de porter la part d'""électricité verte"" consommée sur le continent de 14 % en 2000 à 22 % en 2010. Pour ce faire, elle encourage la recherche sur des technologies alternatives. Illustration avec deux projets, en Espagne et au Danemark. Almeria (espagne) de notre envoyé spécial ""Danger, lumière solaire concentrée."" Sur les bords détrempés de la route, le panneau semble incongru. La pluie tombe sans se lasser sur le sol aride. Plantés sur leur pied de métal, des centaines d'immenses miroirs réfléchissent le ciel gris. ""Vous n'avez pas de chance. Ici il ne pleut que sept jours par an"", lâche Diego Martinez-Plaza, directeur de la plate-forme solaire d'Almeria. Ce centre de recherche sur l'énergie solaire, créé au début des années 1980, à une centaine de kilomètres au sud-est de Grenade, bénéficie en moyenne de 3 000 heures d'ensoleillement annuel. Mais, en ce jour de mars, le ciel reste obstinément plombé au-dessus des 100 hectares du centre installé dans une zone quasi désertique. ""Ici, nous étudions trois types de centrales solaires"", détaille M. Martinez Plaza. D'abord, les centrales à tour, vers lesquelles convergent les rayons captés par des centaines de miroirs. Une solution qui semble aujourd'hui être la plus prometteuse pour produire de façon massive de l'électricité. Puis les antennes paraboliques qui utilisent des moteurs Stirling pour transformer la chaleur en énergie électrique. Mais elles ne sont pas encore économiques et seront sans doute réservées à des sites dont le raccordement au réseau électrique restera problématique. Enfin, les centrales à concentrateurs paraboliques, dont les miroirs réfléchissent sur des centaines de mètres les rayons du soleil. Non sur un point, comme pour les tours ou les antennes, mais sur de longs tubes où circule de la vapeur capable d'entraîner turbines et alternateurs. ""Lorsque le centre a été créé, l'idée était de départager cette technologie de celle utilisant la tour solaire"", rappelle M. Martinez Plaza. Cette dernière a finalement creusé l'écart, car elle offre un meilleur potentiel d'économies d'échelle. Le programme Solair, que soutiennent quatre pays - Allemagne, Danemark, Espagne, Grèce -, et que finance aussi la Commission européenne, a conduit à réaliser à Almeria un prototype de tour solaire. Ses résultats sont encourageants. Les 300 miroirs (héliostats) dont elle est équipée sont programmés pour suivre individuellement, grâce à des moteurs, la course du soleil, ce qui permet de concentrer ses rayons sur la chaudière de la tour. n là que de très classique : à Odeillo (Pyrénées-Orientales), le four solaire qui s'y trouvait avait été, dans les années 1970, transformé en tour de production d'énergie électrique avant de revenir à sa vocation, première victime de la baisse des cours du pétrole. A Barstow, en Californie, une ferme solaire de 10 mégawatts a fonctionné de 1982 à 1988 sur ce principe. Elle a été suivie d'une nouvelle installation de deuxième génération dotée d'un dispositif de stockage de l'énergie et qui fonctionne depuis 1996. Ce qui distingue le projet Solair de ses ""concurrents"", c'est le fluide caloporteur utilisé pour produire de la vapeur d'eau et entraîner le turbo-alternateur. ""On a pris de... l'air"", explique Manuel Romero, responsable du projet. Pour transmettre la chaleur concentrée par les miroirs, on utilise de petits récepteurs en céramique noire qui portent l'air ambiant à 800 °C. Aspiré dans un circuit qui comprend une zone de stockage de la chaleur en céramique, cet air produit de la vapeur d'eau ""hyper chaude"" (460 °C) dans un circuit pressurisé (65 bars) qui entraîne turbine et alternateur. De quoi produire 1 mégawatt électrique (MWe) à partir des 3 mégawatts thermiques générés par le soleil, et alimenter en électricité un village d'un millier d'habitants. RECHERCHE DE PARTENAIRES Le consortium Solair a porté ses efforts sur le matériau de ces récepteurs en céramique, du carbure de silicium, dont la mise en forme n'est maîtrisée que depuis 1999. Ce sont ces petits composants qui permettront, demain, la montée en puissance des tours solaires, estiment les spécialistes. Le programme Solair entre désormais dans une phase commerciale, se réjouissent ses promoteurs, qui annoncent la construction en 2006, ""quelque part en Espagne, probablement près de Grenade"", d'une tour de 95 m de haut, entourée de 90 000 m2 de miroirs, le tout ayant une capacité de 11 MWe. Le réservoir de stockage de chaleur donnerait à l'installation une autonomie de neuf heures après le coucher du soleil. ""On pourrait donc utiliser cette réserve dans la soirée, lorsque la demande d'électricité est forte, ou la garder pour la matinée, pour accélérer la montée en puissance de l'usine à l'aube"", explique M. Romero. Pour l'heure, si la conception du futur projet est terminée, le consortium est toujours à la recherche de partenaires industriels pour entamer sa construction. L'équilibre économique sera assuré par des subventions. En Espagne, l'énergie renouvelable peut être vendue à des tarifs supérieurs à ceux du marché. ""Il n'est pas possible de produire actuellement à un prix économique raisonnable"", reconnaît Peter Heller, partenaire allemand du projet. Le kilowatt solaire est encore quatre ou cinq fois plus onéreux que celui issu des combustibles fossiles ou nucléaires. Mais, grâce aux économies d'échelle, son coût pourrait diminuer de moitié d'ici à 2015, espère-t-on à Almeria. Hervé Morin ------------------------------------------------------------------------ "
"LE MONDE | 25.03.04 | 14h11  *  MIS A JOUR LE 25.03.04 | 16h35 L'Union européenne a pour objectif de porter la part d'""électricité verte"" consommée sur le continent de 14 % en 2000 à 22 % en 2010. Pour ce faire, elle encourage la recherche sur des technologies alternatives. Illustration avec deux projets, en Espagne et au Danemark. Almeria (espagne) de notre envoyé spécial ""Danger, lumière solaire concentrée."" Sur les bords détrempés de la ...

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Électricité renouvelable ; Espagne ; Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Midi Pyrénées ; Objectif européen ; Production d'électricité

... Lire [+]

V

- n° 80404

Dans le cadre d'une journee thematique organisee a la Plateforme solaire d'Almeria, le projet Solair a ete presente a des chercheurs et journalistes de l'Union Europeenne. Solair est une technologie revolutionnaire. Des pieces de ceramique sont utilisees pour recolter la chaleur issue des heliostates (miroirs solaires) et l'air chaud, qui posterieurement est achemine jusqu'a une turbine pour production d'electricite. La capacite de stockage de chaleur des panneaux ceramiques est un des grands avantages de cette technologie : la chaleur emmagasinee peut etre utilisee jusqu'a 9h apres l'exposition. Un second point fort de la technique est la tres grande reflectivite des heliostates (92%). Les miroirs sont mobiles, ils sont pilotes par un programme informatique afin de s'orienter pour emmagasiner le maximum de chaleur. Selon le directeur du projet, cette technologie apres avoir ete testee durant plusieurs mois est prete a la commercialisation. Elle serait susceptible de pourvoir les demandes mondiales en electricite si le process etait installe dans 1% des zones arides et semi arides du globe. L'ideal serait d'installer le systeme dans les zones desertiques non habitees d'Afrique ou les heures d'ensoleillement sont tres importantes. Economiquement, la technologie Solair est encore couteuse. Le prix du kWh produit se situe aux alentours de 15-18 centimes d'euros. Ce cout est cependant moins eleve que le kWh produit avec des panneaux solaires conventionnels. Miguel Romero, le chef du projet, reste confiant : il considere qu'une fois quelques installations construites, les prix devraient rapidement baisser. Trois installations devraient s'implanter en Europe, dont deux probablement en Espagne. L'objectif est que pour 2010, 200MW soient installes. D'autres pays comme l'Algerie et l'Egypte ont montre leur interet pour la technologie Solair. Contacts : Manuel Romero Alvarez, Plataforma Solar de Almeria (PSA), tel : +34 91 346 64 87, fax : +34 91 346 60 37, e-mail : manuel.romero@psa.es , http://www.psa.es Sources : El Mundo, 22/03/04 ____
Dans le cadre d'une journee thematique organisee a la Plateforme solaire d'Almeria, le projet Solair a ete presente a des chercheurs et journalistes de l'Union Europeenne. Solair est une technologie revolutionnaire. Des pieces de ceramique sont utilisees pour recolter la chaleur issue des heliostates (miroirs solaires) et l'air chaud, qui posterieurement est achemine jusqu'a une turbine pour production d'electricite. La capacite de stockage de ...

Aide financière ; Concentrateur solaire ; Espagne ; Innovation ; Production d'électricité ; Programme européen ; Stockage de chaleur ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 5
ISBN 1637-2603

Directuer du Centre national d'énergie solaire de Sede Boquer, au sein de l'université Ben-Gourion, fait le point sur la situation du solaire domestique en israel et sur ses perspectives de dévleoppement

Concentrateur solaire ; Israel ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 1628
ISBN 1163-2720

Alors que les pays européens tentent d'honorer leurs engagements en matière d'électricité d'origine renouvelable, les recherches se poursuivent sur de nouvelles techniques : electricité solaire thermique, dragon des vagues ou géothermie haute température.

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Danemark ; Électricité renouvelable ; Espagne ; Expérimentation ; Houlomotrice ; Laboratoire ; Marémotrice ; Production d'électricité ; Recherche ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 20604

Le centre de recherche La Casaccia, situe pres de Rome, est le plus grand complexe de laboratoires et d'installations de recherche dont dispose l'Enea (Institut pour les nouvelles technologies, l'energie et l'environnement). Protagoniste des plus importants projets de recherche de l'institut, le centre La Casaccia est particulierement actif sur des themes de recherche concernant l'energie solaire et l'hydrogene. Ces deux filieres presentent l'avantage de mettre a disposition de l'energie electrique a cout competitif et respectueux de l'environnement. L'energie solaire est la principale energie alternative sur laquelle misent les centres de recherche italiens, et en particulier l'Enea, pour palier l'abandon du nucleaire et le besoin croissant d'electricite. Le projet Archimede, experimente au sein du site de recherche la Casaccia (avec notamment la mise en place d'une installation solaire pour la realisation d'essais), est le projet phare de ce centre concernant l'energie solaire. Le 19 mai dernier, l'inauguration de la nouvelle centrale electrique a gaz de l'Enel a Priolo, en province de Syracuse, a permis au Prix Nobel et president de l'Enea Carlo Rubbia de presenter le projet Archimede. Rendant hommage au scientifique sicilien inventeur des miroirs ardents, le projet prevoit une installation qui occupera 40 hectares (soit environ une vingtaine de terrains de football) et sera construite aux alentours de la nouvelle centrale Enel. L'installation solaire comptera 360 miroirs paraboliques de nouvelle generation, qui concentreront la chaleur solaire sur un tube contenant un fluide en circulation. Ce fluide, rechauffe, sera ensuite recueilli a l'interieur d'un reservoir capable de maintenir la temperature a environ 550 degres, et de ceder l'energie necessaire pour le fonctionnement d'une turbine a vapeur et la production d'electricite. Comme l'explique Carlo Rubbia, des prototypes semblables a cette installation ont deja ete experimentes en Californie. Certaines limites ont cependant freine le succes des installations : le fluide utilise (dans ce cas des huiles minerales) etait inadequat et polluant en cas de fuite, et le fonctionnement de l'ensemble du systeme reposait sur la seule presence du soleil. Dans le cadre d'Archimede, les deux problemes ont ete resolus : le fluide thermodynamique utilise est un sel a base de nitrates de sodium et de potassium, qui est ni inflammable a hautes temperatures (celles atteintes dans le circuit de l'installation sont de l'ordre de 550 degres), ni polluant en cas de fuite. Le reservoir d'accumulation de l'energie possede une longue autonomie et resout le probleme d'absence de soleil. Enfin les nouvelles technologies developpees dans le cadre du projet utilisent des materiaux plus efficaces et a bas cout (notamment pour les miroirs, l'echangeur de chaleur et la turbine). La construction du projet Archimede sera terminee dans un peu plus de trois ans. L'installation, d'un cout total de 50 millions d'euro, mettra a disposition 20 megawatts d'electricite, soit l'equivalent necessaire pour une ville de 20 mille habitants. Le cout du kilowatt est estime a environ 6 centimes d'euro, soit la moitie du cout moyen actuel issu de l'energie verte. Carlo Rubbia souhaite donc que le succes d'Archimede permette la realisation de nouvelles installations de taille intermediaire, adaptees a des villes ou bien meme destinees a des iles, en Italie ou dans d'autres pays de la Mediterranee. L'hydrogene, quant a lui, est aujourd'hui considere comme l'energie du futur. Respectueux de l'homme et de l'environnement, il ne produit aucune emission nocive. Ce gaz peut etre utilise pour alimenter des mini centrales electriques ou bien meme des moteurs automobiles, et est une energie propre (l'unique produit de son utilisation etant de l'eau pure). ojet sur l'hydrogene solaire etudie au sein du centre La Casaccia est en phase de finalisation. Il consiste a utiliser l'energie solaire afin de produire de l'hydrogene directement a partir de l'eau et de l'accumuler, pour ensuite pouvoir l'utiliser. Contacts : Site Internet de l'Enea La Casaccia : http://wwwcas.casaccia.enea.it/ http://www.enea.it/com/ene/index.html Sources : Il Corriere della Sera (site Internet), 19/05/2004
Le centre de recherche La Casaccia, situe pres de Rome, est le plus grand complexe de laboratoires et d'installations de recherche dont dispose l'Enea (Institut pour les nouvelles technologies, l'energie et l'environnement). Protagoniste des plus importants projets de recherche de l'institut, le centre La Casaccia est particulierement actif sur des themes de recherche concernant l'energie solaire et l'hydrogene. Ces deux filieres presentent ...

Concentrateur solaire ; Énergie solaire ; Hydrogène ; Italie