F Nous contacter

0

Documents  Isolant thermique | enregistrements trouvés : 543

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 39
ISBN 1634-5460

À quelques encablures du centre historique de Forcalquier (04), au milieu d'un lotissemnt des plus classiques, vous ne pourrez pas manquer de remarquer la maison de la famille Detot. Une architecture rectiligne, la conjugaison de matériaux naturels et industriels et un hommage au soleil.

Architecture bioclimatique ; Chauffage solaire ; Construction écologique ; Ossature Bois ; Isolant thermique ; Laine végétale / animale ; Maison individuelle ; Matériau sain ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Réalisation ; Véranda ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 701
ISBN 0750-1552

Après avoir exploré plusieurs sites et solutions immobilières (dont la construction d'un bâtiment neuf, finalement abandonnée car trop onéreuse), l'ADEME vient d'inaugurer son nouveau siège social situé à Angers. Ces bâtiments ont fait l'objet d'un diagnostic thermique et énergétique et d'une réhabilitation complète. Les orientations suivantes ont été retenues : - remplacement des menuiseries, - mise en place d'un système de ventilation double flux, - isolation extérieure des facades, - végétalisation des toitures et des terrasses, - installations d'un système d'eau chaude solaire, - protection solaire photovoltaïque, - remplacement de la chaufferie (par un système à gaz à condensation ou au bois). Une extension HQE est également au programme pour 2008.
Après avoir exploré plusieurs sites et solutions immobilières (dont la construction d'un bâtiment neuf, finalement abandonnée car trop onéreuse), l'ADEME vient d'inaugurer son nouveau siège social situé à Angers. Ces bâtiments ont fait l'objet d'un diagnostic thermique et énergétique et d'une réhabilitation complète. Les orientations suivantes ont été retenues : - remplacement des menuiseries, - mise en place d'un système de ventilation double ...

ADEME ; Bâtiment tertiaire ; Chaudière à condensation ; Chauffe eau solaire ; Chaufferie ; Chaufferie bois ; Vitrage ; Haute Qualité Environnementale / HQE ; Isolant thermique ; Pays de la Loire ; Projet ; Protection solaire ; Rénovation ; Solaire photovoltaïque ; Végétalisation ; Ventilation double flux

... Lire [+]

V

- n° 722
ISBN 0750-1552

Cité des Couronneries à Poitiers (86), le bailleur social Sipéa Habitat ouvre son nouveau siège basse consommation qui affiche un niveau de consommation de 41 kWhep/m2.an sans prise en compte de la production d'électricité et de 27 kWhep/m2.an en tenant compte des 84 m2 de capteurs photovoltaïques en toiture. Le bâtiment est revêtu d'un parement de mélèze thermo-huilé. Une démonstration de savoir-faire pour des maîtres d'oeuvre et des entreprises locales.
Cité des Couronneries à Poitiers (86), le bailleur social Sipéa Habitat ouvre son nouveau siège basse consommation qui affiche un niveau de consommation de 41 kWhep/m2.an sans prise en compte de la production d'électricité et de 27 kWhep/m2.an en tenant compte des 84 m2 de capteurs photovoltaïques en toiture. Le bâtiment est revêtu d'un parement de mélèze thermo-huilé. Une démonstration de savoir-faire pour des maîtres d'oeuvre et des e...

Bailleur social ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Bâtiment tertiaire ; Caractéristique technique ; Chiffre clé ; Consommation d'énergie ; Coût d'investissement ; Déperdition thermique ; Ossature Bois ; Isolant thermique ; Ouate de cellulose ; Poitou Charentes ; Réalisation ; Réseau de chaleur ; Solaire photovoltaïque ; Ventilation double flux

... Lire [+]

V

- n° 690
ISBN 0750-1552

La commune de la Tour Sallvagny (69), a mis la qualité environnementale au coeur de la rénovation et de l'extension de son école primaire : puits canadien, chaudière à gaz à condensation, récupération des eaux pluviales, capteurs photovoltaïques...

Architecture bioclimatique ; Chaudière à condensation ; Chauffage ; Commune / Ville ; Consommation d'énergie ; Éclairage naturel ; Économie d'énergie ; Ossature Bois ; Établissement scolaire ; Facture énergétique ; Isolant thermique ; Protection solaire ; Puits canadien ; Réalisation ; Récupération de l'eau ; Rhône Alpes ; Solaire photovoltaïque ; Ventilation

... Lire [+]

V

- n° 65
ISBN 1286-3351

Est-il possible, à l'échelle d'une ville comme Montreuil, de réaliser des économies d'énergie sensibles pour le budget de la ville comme pour celui des habitants?

Chauffage ; Commune / Ville ; Déplacement urbain ; Éclairage ; Économie d'énergie ; Ile de France ; Isolant thermique ; Qualité de l'air ; Toit bleu

... Lire [+]

V

- n° 23
ISBN 1774-847X

"Conçue pour se passer de chauffage et de climatisation, la maison sera ""à énergie positive"". Elle bénéficiera d'un ensemble de prestations très majoritairement écologiques: isolation renforcée, toit partiellement végétalisé, VMC double flux, chauffe-eau solaire, solaire photovoltaïque, récupération des eaux de pluie."

Architecture bioclimatique ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Bretagne ; Isolant thermique ; Maison individuelle ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque ; Végétalisation ; Ventilation double flux

... Lire [+]

H

- n° 715

« En quelques années, la part des dépenses d'énergie dans le logement est passée de 10 % à 15 % pour les ménages les plus modestes », explique le Meeddat. Le gouvernement a annoncé mardi 26 janvier la mise en place d'une nouvelle aide pour aider les familles disposant d'un faible budget à isoler leurs logements et à réduire leur facture énergétique. Selon Valérie Létard, secrétaire d'Etat en charge de la solidarité écologique, cette subvention vise à réhabiliter sur la période 2010-2017 les logements de 300.000 propriétaires occupants en forte situation de précarité énergétique. Les opérations de rénovation devront conduire à des économies d'énergie d'au moins 25 %, avec pour objectif global une réduction des consommations énergétiques d'au moins 30 %. Le mouvement politique Europe écologie, qui estime que le problème touche plus de 3 millions de Français, regrette le manque d'ambition du projet. « Cette aide n'est pas à la hauteur des besoins. Si nous partageons la préoccupation du gouvernement sur cette question essentielle aujourd'hui, force est de constater que le rythme n'est pas le bon. Ce qu'il faut, c'est la rénovation de 300 000 par an ! », commentent dans un communiqué Stéphane Gatignon, Maire de Sevran, Conseiller général de Seine Saint Denis et Hélène Gassin, spécialiste en énergie. Des engagements du Grenelle Environnement : Le Gouvernement répond aux critiques en affirmant appréhender la situation dans toute sa dimension. Afin d'identifier les logements nécessitant une réhabilitation au titre de ce programme, 600 000 logements feront d'abord l'objet d'un repérage préalable. Le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu précise que la moitié d'entre eux seront en milieu rural. Concrètement, l'Etat s'engage à prendre en charge, en partie avec les collectivités locales, les deux tiers du coût des travaux nécessaires pour l'isolation. Le solde restera à la charge du ménage. Le Fonds national d'aide à la rénovation thermique des logements privés, géré par l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) et doté de 1,25 milliard d'euros, avancera directement les sommes aux propriétaires retenus après l'expertise. La lutte contre la précarité énergétique figure parmi les engagements du Grenelle Environnement et en particulier dans la loi dite « Grenelle 1 » du 3 août 2009, présentée par Jean-Louis Borloo et adoptée par le Parlement. ----- Création d'une subvention pour aider les ménages en situation de précarité énergétique à rénover leur logement Suite aux conclusions du groupe de travail sur la précarité énergétique remises à la secrétaire d'Etat au Développement Durable Valérie Létard au début du mois de janvier, le ministère du développement durable a annoncé aujourd'hui la création d'une aide destinée aux ménages en situation de précarité énergétique pour rénover leur logement. De 300 000 à 500 000 propriétaires occupants modestes pourraient être concernés. Cette nouvelle aide baptisée « Aide de Solidarité Ecologique » remplacera l'actuelle éco-subvention gérée par l'Anah. Elle sera financée par le nouveau ''fonds national d'aide à la rénovation thermique des logements privés ». Ce dernier sera géré par l'Anah et doté pour la période 2010-2017 de 500 millions d'euros dans le cadre du Grand Emprunt et de 150 millions d'euros par les fournisseurs d'énergie par l'intermédiaire des certificats d'économies d'énergie. À ces dotations, s'ajoutent les participations déjà prévues de l'Anah et de l'ADEME à hauteur de 600 M€. Les coûts moyens de rénovation sont estimés entre 8 000 et 12 000 €. Le montant de l'aide va de 500€ + 20% du coût des travaux à 3 000€ + 25% du montant des travaux. Elle est cumulable avec le crédit d'impôt sur les équipements et la part restant à apporter pourra bénéficier d'un eco-prêt à taux zéro. Seul critère à respecter : les opérations de rénovation devront conduire à des économies d'énergie d'au moins 25 %. Avec cette subvention, le ministère espère réhabiliter 300 000 logements sur la période 2010-2017. Afin d'identifier les logements nécessitant une réhabilitation au titre de ce programme, 600 000 logements feront l'objet d'un repérage préalable qui sera organisé localement par les Préfets des départements. Mais pour Europe Ecologie, cette aide est une goutte d'eau dans le désert : ''ce mal touche plus de 3 millions de personnes en France, autant dire que cette aide n'est pas à la hauteur des besoins des Français'', estime Stéphane Gatignon, Maire de Sevran. ''Si nous partageons la préoccupation du gouvernement sur cette question essentielle aujourd'hui, force est de constater que le rythme n'est pas le bon. Ce qu'il faut, c'est la rénovation de 300 000 par an !'', ajoute-t-il.
« En quelques années, la part des dépenses d'énergie dans le logement est passée de 10 % à 15 % pour les ménages les plus modestes », explique le Meeddat. Le gouvernement a annoncé mardi 26 janvier la mise en place d'une nouvelle aide pour aider les familles disposant d'un faible budget à isoler leurs logements et à réduire leur facture énergétique. Selon Valérie Létard, secrétaire d'Etat en charge de la solidarité écologique, cette subvention ...

Aide financière ; Aide sociale ; Amélioration de l'habitat ; ANAH ; Budget ; Collectivité locale ; Copropriété / Propriétaire ; Coût des travaux ; Crédit d'impôt ; Dépense énergétique ; Économie d'énergie ; Fonds social ; Grenelle de l'environnement ; Logement ; Isolant thermique ; Isolation ; Milieu rural ; Particulier / Ménage ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Précarité ; Prêt à Taux Zéro - PTZ ; Recensement / Inventaire ; Rénovation ; Solidarité ; Précarité énergétique

... Lire [+]

V

- n° 553

L'enveloppe globale allouée à la rénovation thermique s'élève à 53 082 €, les consommations d'énergie sont passées de 344 kWhEP/m2.an à 101 kWhEP/m2.an et le budget annuel de 24 €/m2.an à 4 €/m2.an, soit une division proche de 4 des consommations et de la facture énergétiques et une division par 10 des émissions de gaz à effet de serre en passant de 54 kgeqCO2/m2 à 5,3 kgeqCO2/m2, grâce à une importante amélioration de l'isolation extérieure. La rénovation initialement prévue ne réduisait les consommations d'énergie que d'un tiers. Le pavillon ainsi rénové en va permettre de diviser par 6 ses consommations d'énergie finale et par 10 ses émissions de gaz à effet de serre. Sur recommandations conjointes d'experts ES énergies et d'artisans, divers travaux de rénovation thermique ont été engagés : * Murs : isolation extérieure polystyrène graphité KNAUF TH32 - 16 cm * Plancher bas : polystyrène graphité sous dalle KNAUF TH32 - 10 cm * Fenêtres : PVC triple vitrage 4-16-4-16-4 Argon peu émissif SCHUCO SI82+ UW 0,84 * VMC : Hygro B Aldès Microwatt Bahia * Chauffage : pompe à chaleur eau-eau Stiebel Eltron WPF13 17 kW avec ballon tampon 700 l * Eau chaude sanitaire : chauffe-eau solaire De Dietrich 300 l A l'horizon fin 2010, l'Alsace disposera d'un parc unique en France de 50 maisons individuelles rénovées « basse consommation » et confortera ainsi son avance en matière d'efficacité énergétique, acquise grâce au programme Alsace énergivie. Lancé en décembre 2008, l'appel à projets « 50 chantiers pionniers » a été initié par la Région Alsace, le groupe EDF (EDF et ÉS) et les organisations professionnelles du bâtiment, dans le cadre de la Convention de Coopération pour le développement durable de l'Alsace signée le 21 novembre dernier par Adrien Zeller et Pierre Gadonneix, PDG du groupe EDF. Cette convention signée pour trois ans prévoit des investissements importants du groupe EDF pour développer la production d'électricité faiblement émettrice de CO2 (hydraulique, nucléaire, solaire), pour promouvoir la société alsacienne (formation, solidarité, culture) et pour protéger l'environnement en diminuant les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments, dans le cadre du programme Alsace énergivie de la Région Alsace et de l'ADEME.
L'enveloppe globale allouée à la rénovation thermique s'élève à 53 082 €, les consommations d'énergie sont passées de 344 kWhEP/m2.an à 101 kWhEP/m2.an et le budget annuel de 24 €/m2.an à 4 €/m2.an, soit une division proche de 4 des consommations et de la facture énergétiques et une division par 10 des émissions de gaz à effet de serre en passant de 54 kgeqCO2/m2 à 5,3 kgeqCO2/m2, grâce à une importante amélioration de l'isolation extérieure. La ...

Aide financière ; Alsace ; Appel à projet ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Chauffe eau solaire ; Consommation d'énergie ; Coût d'investissement ; Facture énergétique ; Vitrage ; Isolant thermique ; Isolation extérieure ; Maison individuelle ; Pompe à chaleur ; Réalisation ; Rénovation

... Lire [+]

V

- n° 43 - p. 05 à p.05

La communauté de communes du Centre mosellan a inauguré au mois de novembre dernier un bâtiment basse consommation destiné à sensibiliser les énergies renouvelables et la maîtrise de l'énergie. Cet espace accueille un espace d'exposition, un showroom des équipements utilisés sur le site et un Espace Info Énergie.

ADEME ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Grand public ; Exposition ; Espace Info Energie / EIE ; Eau chaude sanitaire - ECS ; Géothermie ; Formation ; Isolant thermique ; Région

... Lire [+]

V

- n° 24
ISBN 1634-5460

Plus poreuse et présentant d'avantage de cavités que ses cousines de chantier, la brique alvéolée affiche des performances thermiques très intéressantes. Simple d'utilisation, sa mise en oeuvre fait appel aux connaissances techniques classiques en matière de construction. À vos niveaux et fils à plomb.

Brique / Pierre / Terre ; Isolant thermique

... Lire [+]

V

- n° 734
ISBN 0750-1552

La Compagnie des Architecteurs va prochainement emménager dans 370 m2 au rez-de-chaussée et en rez-de-cours d'un immeuble parisien situé entre République et Bastille (Paris 11ème). Pour démontrer leur savoir-faire, ces maîtres d'oeuvre se sont montrés des maîtres d'ouvrage exigants: de plus de 400 kWh/m2.an, la consommation réelle d cet espace de bureaux et de salles de réunion sera portée à moins de 40 kWh/m2.an. Le résultat d'une très forte isolation associée à des solutions thermiques audacieuses.
La Compagnie des Architecteurs va prochainement emménager dans 370 m2 au rez-de-chaussée et en rez-de-cours d'un immeuble parisien situé entre République et Bastille (Paris 11ème). Pour démontrer leur savoir-faire, ces maîtres d'oeuvre se sont montrés des maîtres d'ouvrage exigants: de plus de 400 kWh/m2.an, la consommation réelle d cet espace de bureaux et de salles de réunion sera portée à moins de 40 kWh/m2.an. Le résultat d'une très forte ...

Air ; Architecte ; Architecture ; Bâtiment tertiaire ; Chantier ; Eau de pluie ; Géothermie ; Isolant thermique ; Isolation ; Isolation extérieure ; Plancher chauffant ; Récupération de l'énergie ; Rénovation ; Végétalisation ; Ventilation double flux

... Lire [+]

V

- n° 120309

Saisie le 20 juillet 2004 par ses tutelles ministérielles (la direction générale de la Santé, la direction des Etudes économiques et de l'évaluation environnementale et la direction des Relations au travail) afin d'évaluer l'exposition actuelle et passée de la population générale et professionnelle aux fibres minérales artificielles siliceuses (FMA), l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (AFSSET) a rendu public son avis fin octobre 2008. L'agence attire l'attention sur les expositions professionnelles aux laines minérales, supérieures de 10 % à la valeur française admise, et recommande des mesures de prévention. Le syndicat des fabricants d'isolant en laines minérales manufacturées (FILMM) approuve ces recommandations dans un communiqué de presse publié le 16 février dernier. Une augmentation des fibres en suspension ces dernières années : La laine minérale est le matériau d'isolation le plus utilisé aujourd'hui. Elle comprend les laines de verre, les laines de roche et les laines de laitier. Près de 95 % des habitations seraient isolées avec ce produit, qui représente près de 70 % des ventes du secteur. La raison ? La laine minérale serait parmi les isolants les moins chers et les plus efficaces en matière d'isolation thermique, acoustique et de protection incendie. Les laines minérales se composent principalement de silice (40 à 70 %), d'alumine et de divers oxydes. Afin d'accroître la solubilité des fibres dans les milieux biologiques, leur composition chimique a été modifiée au début des années 90. La tendance est depuis à une diminution continue du diamètre des fibres produites par les industriels. A l'heure actuelle, leur diamètre moyen se situerait entre 3 et 8 µm, selon l'Afsset. Le rapport de l'agence met en évidence une augmentation au cours du temps de la proportion de fibres fines en suspension dans l'air, liée probablement à cette modification des caractéristiques dimensionnelles des laines minérales dans les vingt dernières années. Selon l'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), lors du soufflage, les concentrations en fibres en suspension dans l'air seraient supérieures à 1f/cm3, contre moins de 0,5 f/cm3 lors de la pose de matériaux compactés comme les panneaux. Une étude réalisée à la demande de l'Afsset, montre également que 8 produits courants d'isolation testés (4 neufs et 4 anciens), ont des émissions en composés organiques volatils (COV) respectant les seuils fixés par le protocole Afsset 2006, à l'exception du formaldéhyde. Les émissions de formaldéhyde, principal composé dégagé, peuvent perdurer, même plusieurs années après la pose, comme le montrent des essais réalisés sur les produits anciens, note le rapport. Si peu de données existent quant au vieillissement des produits, une étude commandée par l'Afsset soupçonne que les matériaux anciens émettent davantage de fibres au moment de leur retrait que lors de la pose de produits neufs. Une exposition des professionnels supérieure à la valeur moyenne d'exposition : D'après le rapport et selon les données disponibles aujourd'hui, pour les laines minérales, les niveaux d'exposition montrent que le taux de dépassement de la valeur moyenne d'exposition fixée à 1 f/ml est de l'ordre de 10 %, notamment lors d'opérations d'usinage, de soufflage... L'étude met également en évidence une augmentation au cours du temps de la proportion de fibres fines en suspension dans l'air. Si très peu de données ont pu être collectées pour les activités associées soit à un retrait de laines minérales usagées (arrachage, grattage...), soit à une intervention dans des locaux contenant ce type de matériaux, les informations disponibles indiquent que ces activités sont plus exposantes pour le travailleur que la pose ou la production. Selon le rapport, l'exposition vie entière aux filaments continus concerne vraisemblablement moins de 1 % des travailleurs. On peut estimer que la prévalence de l'exposition professionnelle vie entière aux laines minérales5 est de l'ordre de 10 % chez les hommes, et de 1 % chez les femmes. Une matrice emplois-expositions aux laines minérales est actuellement en cours de finalisation au Département santé travail de l'InVS et devrait fournir prochainement plus de précisions. Quant à l'exposition de la population, les données disponibles sont limitées. Une étude portant sur deux chantiers de retrait des laines minérales a montré que les concentrations retrouvées à 30 m du chantier étaient 100 fois supérieures au fond de pollution. Une analyse des données de plus de 200 prélèvements dans les bâtiments non résidentiels parisiens montre quant à elle, que dans la grande majorité des cas, les concentrations en fibres sont du même ordre de grandeur que le fond de pollution urbaine de l'agglomération parisienne. Accroître la connaissance et mettre en place des mesures de prévention : Face à ces constats, l'Afsset émet dans son rapport un certain nombre de recommandations, concernant le renforcement des connaissances mais aussi les mesures de prévention à mettre en place. D'une part, l'agence préconise d'obtenir de la part des producteurs de laines minérales et de filaments de verre continus, davantage de données quant aux caractéristiques physico chimiques de leurs produits et pose la question de la gestion des déchets de laines minérales, notamment sur le volet de l'identification et du tri. D'autre part, le rapport recommande une meilleure caractérisation de l´exposition professionnelle et celle de la population générale à ces fibres. Enfin, l'agence préconise de mettre en place des mesures de prévention visant à réduire l'émission de fibres et empêcher ainsi leur dispersion dans l'environnement en priorité pour les chantiers de retrait. Le rapport recommande également la mise en place d'un label d'émissivité prenant en compte notamment les concentrations en formaldéhyde pour les produits neufs. Le FILMM approuve ces recommandations et précise que les fabricants de laines minérales recommandent depuis plus de 15 ans des bonnes pratiques élémentaires pour la pose et la dépose des laines minérales. Ceci notamment sous la forme de pictogrammes visibles sur les emballages des produits. Le syndicat déclare être prêt à travailler avec les pouvoirs publics pour la mise en place pratique des recommandations de l'AFSSET.
Saisie le 20 juillet 2004 par ses tutelles ministérielles (la direction générale de la Santé, la direction des Etudes économiques et de l'évaluation environnementale et la direction des Relations au travail) afin d'évaluer l'exposition actuelle et passée de la population générale et professionnelle aux fibres minérales artificielles siliceuses (FMA), l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (AFSSET) a rendu ...

Impact santé ; Installateur ; Isolant thermique ; laine minérale ; Professionnel ; Rapport

... Lire [+]

V

- n° 1
ISBN EN COURS

Projetée sur le devant de la scène politique nationale par l'initiative associative, entérinée par le Grenelle de l'environnement puis repris par les ministres cette année avec la création d'un fonds d'aide pour la rénovation therique des logements privés (FART), la précarité énergétique se situe au carrefour de deux problématiques bien actuelles: maîtriser l'énergie et lutter contre l'exclusion. Les pACT s'appuient sur leur expertise dans le domaine de la lutte contre l'exclusion pour développer des solutions adaptées aux besoins et aborder la problématique par le développement durable.
Projetée sur le devant de la scène politique nationale par l'initiative associative, entérinée par le Grenelle de l'environnement puis repris par les ministres cette année avec la création d'un fonds d'aide pour la rénovation therique des logements privés (FART), la précarité énergétique se situe au carrefour de deux problématiques bien actuelles: maîtriser l'énergie et lutter contre l'exclusion. Les pACT s'appuient sur leur expertise dans le ...

ANAH ; Besoin énergétique ; Déperdition thermique ; Développement durable ; Environnement ; Généralité énergie ; Généralité énergie renouvelable ; Logement ; Isolant thermique ; Précarité ; Rénovation

... Lire [+]

V

- n° 465 - p.16 à p.17

Face aux nombreuses critiques, le diagnostic de performance énergétique commence sa mue et devrait d'ici un an montrer un autre visage. La transparence des données, l'information des consommateurs et la compétence des professionnels sont au coeur de ces évolutions.

Performance énergétique ; Diagnostic Performance Énergétique - DPE ; Consommation d'énergie ; Bâtiment ; Prêt à Taux Zéro - PTZ ; Société immobilière ; Isolant thermique ; Isolation ; Isolation extérieure ; Certificat d'économie d'énergie ; Certification ; Logiciel ; ADEME ; Étiquette énergie

... Lire [+]

V

- n° 707
ISBN 0750-1552

Cette étude mesure la contribution thermique d'un produit mince réfléchissant multicouche à la consommation d'énergie d'une cellule placée en environnement extérieur hivernal. Le résultat est ensuite comparé à la consommation d'une cellule de référence identique par ailleurs, mais isolée avec 200 mm d'un produit traditionnel en laine de verre ayant une résistance thermique certifiée.
Cette étude mesure la contribution thermique d'un produit mince réfléchissant multicouche à la consommation d'énergie d'une cellule placée en environnement extérieur hivernal. Le résultat est ensuite comparé à la consommation d'une cellule de référence identique par ailleurs, mais isolée avec 200 mm d'un produit traditionnel en laine de verre ayant une résistance thermique certifiée.

Calcul énergétique ; Coefficient d'isolation ; Déperdition thermique ; Film mince réfléchissant ; Isolant thermique ; laine minérale ; Performance énergétique ; Suivi

... Lire [+]

V

- n° 464

"L'édifice situé à Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre) a été conçu pour tirer pleinement profit des éléments naturels comme le bois (chêne vert) pour son ossature, le soleil pour sa chaleur et sa lumière et enfin l'air ambiant pour obtenir une ventilation optimisée du site. Le projet répond à la norme anglaise ""Sustainable Homes Level 5 - SHL5"", qui comprend des systèmes solaires thermiques, photovoltaïques et des poêles à bois servant à chauffer l'eau et l'air des espaces à vivre. Le revêtement extérieur est couvert de mélèze tandis que le pin est utilisé comme matériau protecteur pour le mur et le plancher. L'eau de pluie est récoltée sur le toit et stockée dans un réservoir de 9.000 litres. L'habitat Eco-Lodge applique des normes de durabilité: L'Eco-Lodge comprend des toilettes sèches, une isolation fait de chanvre et de coton, une structure thermique capable d'absorber la chaleur durant la journée et la restituer la nuit, une utilisation de matériaux locaux et durables dans tous les aspects de la construction. L'habitat Eco-Lodge applique des normes de durabilité : Lancée en décembre 2006, la norme nationale SHL1-6 a pour objectif d'établir une liste de règles aboutissant à la réalisation de nouvelles constructions de conception durable. Pour chacun des 6 niveaux, elle fixe des normes minimales pour l'efficacité énergétique et l'utilisation d'eau, fournissant d'une part des indications précieuses pour les futurs acheteurs et permettant d'autre part aux constructeurs de se différencier de la concurrence en termes de durabilité. "
"L'édifice situé à Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre) a été conçu pour tirer pleinement profit des éléments naturels comme le bois (chêne vert) pour son ossature, le soleil pour sa chaleur et sa lumière et enfin l'air ambiant pour obtenir une ventilation optimisée du site. Le projet répond à la norme anglaise ""Sustainable Homes Level 5 - SHL5"", qui comprend des systèmes solaires thermiques, photovoltaïques et des poêles à bois servant à ...

Angleterre ; Architecte ; Bâtiment Zéro Énergie ; Ossature Bois ; Isolant thermique ; Maison individuelle ; Poêle à bois ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Isolant thermique [543]

Isolation [242]

Rénovation [182]

Bâtiment [180]

Logement [172]

Isolation extérieure [106]

Matériau de construction [104]

Performance énergétique [96]

Consommation d'énergie [95]

Vitrage [94]

Chauffage [86]

Matériau sain [85]

Économie d'énergie [84]

Bâtiment Basse Consommation - BBC [78]

Solaire photovoltaïque [78]

Réglementation thermique [75]

Construction [73]

Toiture [71]

Maison individuelle [67]

Réalisation [67]

Architecture bioclimatique [61]

Déperdition thermique [57]

Pompe à chaleur [57]

Ventilation [54]

France [50]

Eau chaude sanitaire - ECS [49]

Efficacité énergétique [49]

Logement collectif [48]

Laine végétale / animale [47]

Confort thermique [46]

Étanchéité [45]

Généralité énergie renouvelable [45]

Mur [45]

Solaire thermique [45]

Aide financière [43]

Coût des travaux [43]

Ossature Bois [42]

Chauffe eau solaire [41]

Coefficient d'isolation [41]

Haute Qualité Environnementale / HQE [41]

Construction écologique [39]

Isolant acoustique [38]

Ile de France [37]

Ventilation double flux [36]

Bâtiment tertiaire [35]

laine minérale [35]

Copropriété / Propriétaire [32]

Logement social [32]

Crédit d'impôt [31]

Végétalisation [30]

Chauffage bois [29]

Coût d'investissement [29]

Chanvre [28]

Pont thermique [28]

Architecte [27]

Éclairage [27]

Récupération de l'eau [27]

Ventilation Mécanique Controlée / VMC [27]

Caractéristique technique [26]

Chaudière bois [26]

Solaire passif [26]

Particulier / Ménage [25]

Rhône Alpes [25]

Climatisation / Rafraîchissement [24]

Établissement scolaire [24]

Architecture [23]

Bois [23]

Chantier [23]

Politique énergétique [23]

Brique / Pierre / Terre [22]

Diagnostic Performance Énergétique - DPE [22]

Fibre végétale [22]

Paille / Roseau [22]

Réglementation [22]

Facture énergétique [21]

Ouate de cellulose [21]

Plancher chauffant [21]

Appareil de chauffage [20]

Certification [20]

Inertie thermique [20]

Précarité énergétique [20]

Puits canadien [20]

Aspect financier [19]

Grenelle de l'environnement [19]

Maître d'ouvrage [19]

Milieu agricole [19]

ADEME [18]

Chaudière à condensation [18]

Commune / Ville [18]

Énergie grise [18]

Label de performance [18]

Milieu rural [18]

Précarité [18]

Ratio énergétique [18]

Régulation [18]

Chiffre clé [17]

Entreprise [17]

Franche Comté [17]

Poêle à bois [17]

Amélioration de l'habitat [16]

Diagnostic [16]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z