F Nous contacter

0

Documents  Chaleur renouvelable | enregistrements trouvés : 263

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

- n° Hors série°163 - p.90 à p.92

Pour récupérer les calories gratuites de l'air, de la terre ou des nappes phréatiques, ces machines utilisent de l'électricité. Mais elles produisent de 2 à 4 fois plus d'énergie qu'elles n'en consomment.

Pompe à chaleur ; Fiscalité ; Performance énergétique ; Économie d'énergie ; Chaleur renouvelable ; Pompe à chaleur réversible ; Consommation d'énergie ; Capteur géothermique

... Lire [+]

V

- n° 7

- Le bois-énergie, où en est-on en France ? : un potentiel forestier important mais sous-exploité, la place prépondérante du chauffage domestique au bois, la progression du chauffage collectif et industriel, des initiatives pour dynamiser la production de

Bilan ; Bois énergie ; Chaleur renouvelable ; Chaudière automatique ; Chauffage bois ; Chauffage collectif ; Chauffage individuel ; Chaufferie bois ; Concours / Trophée ; France ; Gazéification ; Gisement forestier ; Innovation ; Performance énergétique ; Polluant ; Pollution de l'air ; Potentiel de développement ; Production d'électricité ; Production de chaleur ; Production de froid ; Professionnel ; Recherche ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 61108

- Un budget « neutre » fiscalement - Développement des modes de transports alternatifs à la route - Economies d'énergie et énergies renouvelables

Aide financière ; Bâtiment ; Budget ; Chaleur renouvelable ; Économie d'énergie ; Fiscalité ; Fonds d'investissement ; Généralité énergie renouvelable ; Grenelle de l'environnement ; Loi de finances ; Recherche ; Rénovation ; Taxe ; TGAP ; Train ; Transport

... Lire [+]

V

- n° 111208

Longtemps réclamé par les professionnels des énergies renouvelables, le fonds chaleur renouvelable, qui démarrera réellement en 2009, se met progressivement en place. L'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) a lancé le 5 décembre dernier un premier appel à projets pour la réalisation d'installations industrielles assurant une production énergétique annuelle supérieure à 1 000 tonnes d'équivalent pétrole (tep) à partir de biomasse. L'établissement public espère sélectionner, pour l'année 2009, entre 50 et 100 projets. Cet appel a projet sera reconduit annuellement sur une période d'au moins trois ans.
Longtemps réclamé par les professionnels des énergies renouvelables, le fonds chaleur renouvelable, qui démarrera réellement en 2009, se met progressivement en place. L'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) a lancé le 5 décembre dernier un premier appel à projets pour la réalisation d'installations industrielles assurant une production énergétique annuelle supérieure à 1 000 tonnes d'équivalent pétrole (tep) à partir ...

Appel à projet ; Biomasse ; Budget ; Centrale biomasse ; Chaleur renouvelable ; Chiffre clé ; Fonds chaleur ; Fonds d'investissement ; France ; Grande puissance ; Milieu agricole ; Production de chaleur ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 190209

Présenté en novembre 2008, le plan français de développement des énergies renouvelables prévoit de porter à 37 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) la production d'énergie d'origine renouvelable en 2020. Autrement dit, il va falloir multiplier les installations afin de produire 20 Mtep d'énergie renouvelable supplémentaire d'ici cette date. Selon la feuille de route proposée par le Grenelle de l'environnement, la moitié de cet objectif (10 Mtep) sera atteinte grâce au développement des sources de chaleur renouvelable. Pour développer les équipements chez les particuliers (pompes à chaleur, solaire thermique, bois-énergie), l'Etat mise sur les aides financières sous forme de crédits d'impôts. Dans le but de développer la cogénération (production simultanée de chaleur et d'électricité), des appels d'offres spécifiques ont été lancés par la Commission de Régulation de l'Energie. Enfin, les autres types de projets seront encouragés grâce au fonds chaleur renouvelable mis en place cette année. Il bénéficie de 960 millions d'euros sur les trois prochaines années (2009-2011) dont 150 millions d'euros pour 2009. - Un appel d'offres national pour les projets de plus de 1 000 tep par an, - Des aides conditionnées à la productivité des installations, - Des aides régionalisées pour les petits projets.
Présenté en novembre 2008, le plan français de développement des énergies renouvelables prévoit de porter à 37 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) la production d'énergie d'origine renouvelable en 2020. Autrement dit, il va falloir multiplier les installations afin de produire 20 Mtep d'énergie renouvelable supplémentaire d'ici cette date. Selon la feuille de route proposée par le Grenelle de l'environnement, la moitié de cet objectif ...

Aide financière ; Appel d'offre ; Budget ; Chaleur renouvelable ; Financement ; Fonds chaleur ; France ; Grenelle de l'environnement ; Objectif ; Politique énergétique ; Production de chaleur

... Lire [+]

V

- n° 270809

Le 13 juillet dernier, 12 entreprises principalement concentrées en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord ont signé à Munich un protocole d'accord en vue de mettre en place le cadre technique, économique, politique, social et écologique d'un projet énergétique ambitieux : produire à grande échelle de l'électricité solaire dans les déserts de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Cette initiative industrielle baptisée DESERTEC a pour but de construire un grand nombre de centrales solaires thermiques connectées entre elles et au réseau de distribution de l'électricité voire à d'autres installations d'énergies renouvelables. Ces centrales solaires à concentration (CSP ou Concentrating Solar Power) produiront de la chaleur et de l'électricité en concentrant les rayons du solaire sur un point donné grâce à des miroirs spécifiques. Ces centrales pourraient être couplées à des installations de dessalement d'eau de mer, un atout supplémentaire pour ces régions arides. Pour connecter les centrales solaires entre elles, les développeurs du projet misent sur les lignes de transmission modernes en Courant Continu Haute Tension (CCHT). Selon eux, ce type de lignes permettrait de transporter le courant avec des pertes inférieures à 3% par 1.000 km de distance et ne produirait presque aucune pollution électromagnétique, contrairement aux lignes classiques à courant alternatif. Selon les études du Centre Aérospatial Allemand (DLR), les centrales thermiques solaires pourraient couvrir dans les 40 ans à venir plus de la moitié des besoins énergétiques nécessaires sous forme d'électricité de la région EUMENA (Europe, Moyen Orient, Afrique du Nord) pour un investissement estimé à 400 milliards d'euros dont 45 milliards pour la construction de 20 lignes CCHT de 5 GW chacune. L'objectif de DESERTEC dans un premier temps sera de produire 15% des besoins en électricité de l'Europe et une partie substantielle des besoins des pays producteurs. Un bureau d'étude sera spécialement créé au plus tard le 31 octobre 2009 pour élaborer et coordonner les premiers projets et leurs plans de financement qui devront être prêts dans trois ans. D'ici là, les partenaires espèrent qu'un cadre politique approprié verra le jour dans la plupart des pays producteurs potentiels. En attendant, les acteurs du projet envisagent le démarrage d'un programme pilote de 1 GW pour démontrer la faisabilité pratique de cette technologie dans les pays du MENA. Une centrale thermique solaire avec fabrication d'eau potable pourrait voir le jour sur le territoire égyptien afin d'alimenter la bande de Gaza. À terme le projet DESERTEC espère se développer dans tous les déserts de la planète qui s'étendent de part et d'autre de l'équateur. Selon les experts du projet, il suffirait d'équiper 0,3% des 40 millions de km2 de surfaces désertiques de la planète en centrales thermiques solaires pour couvrir les besoins mondiaux actuels en électricité de 18 000 TWh/an. (cf. Enerzine du 05/11/09)
Le 13 juillet dernier, 12 entreprises principalement concentrées en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord ont signé à Munich un protocole d'accord en vue de mettre en place le cadre technique, économique, politique, social et écologique d'un projet énergétique ambitieux : produire à grande échelle de l'électricité solaire dans les déserts de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Cette initiative industrielle baptisée DESERTEC a pour but ...

Afrique ; Centrale solaire ; Chaleur renouvelable ; Concentrateur solaire ; Désert ; Dessalement ; Électricité renouvelable ; Production d'électricité ; Production de chaleur ; Projet

... Lire [+]

H

- n° 220110

D'après le Syndicat des énergies renouvelables, qui organisait mardi 19 janvier un colloque sur le thème : ''Energies renouvelables : nouveaux chemins de la croissance'', le développement des énergies renouvelables en France est amorcé mais '' encore insuffisant pour atteindre les objectifs du Grenelle de l'environnement ''. 20 Millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) d'énergie renouvelable ont été consommé l'année dernière en France, soit 12,5% de la consommation énergétique française totale de 2009. Cette consommation, dite finale d'énergies renouvelables, a progressé de 4 Mtep en quatre ans, passant de 16 Mtep à 20 Mtep. Mais à '' ce rythme, la France consommerait en 2020, 31 Mtep d'énergies renouvelables, quand l'objectif est à 36 '', note le SER dans un document publié à l'occasion de son colloque annuel. '' Cependant les mesures annoncées par le gouvernement n'ont pu encore, toutes, produire leurs effets '', tempère le syndicat. En terme de création d'emplois, '' en 2009, les énergies renouvelables ont bien résisté à la crise dans la quasi-totalité des technologies et ont continué à embaucher de façon significative'', a estimé le président du SER, André Antolini lors de la conférence de presse. '' On est au début du processus et il n'y a pas beaucoup d'industries qui peuvent se vanter de chiffres positifs, ou largement positifs, en termes de créations d'emplois '', a-t-il ajouté, sans toutefois étayer ses propos avec des chiffres précis. Pour la production de chaleur, 11 Mtep ont été produit (en haisse de 1,4 Mtep).15,6% de l'énergie consommée sous forme de chaleur en 2009 était donc renouvelable. Cette proportion était de 15,4%, en augmentation de 0,8 Mtep pour atteindre 6,4 Mtep, pour ce qui concerne la production d'électricité. Les biocarburants (éthanol et biodiesel) ont vu leurs consommations fortement augmenter ces quatre dernières années puisque la consommation a été multipliée par quatre en 3 ans atteignant 5% du total. ''Sur ce segment, les objectifs 2020 sont en bonne voie d'être atteints puisqu'aujourd'hui 2,5 Mtep de biocarburants sont consommés dans le secteur du transport et que l'objectif 2020 est de 4 Mtep '', constate le SER. L'électricité renouvelable : Mais avec 15,4 % de consommation de source renouvelables, la France a raté le rendez-vous de 2010 qu'avait fixé la Directive européenne de 2001 : « 21 % de notre consommation d'électricité de source renouvelable à l'horizon 2010 ». Cependant, selon le syndicat qui souhaite décidément rester positif, là encore, ''la mise en oeuvre de mesures ou leur réaffirmation devrait permettre de développer plus fortement la production des filières'' . A fin 2009, quelque 3.500 éoliennes étaient installées en France d'une capacité d'environ 4.500 mégawatts d'électricité, soit environ 1.000 MW de plus installés en 2009. Mais selon le SER, même si le parc éolien français se développe, le rythme n'est pas encore suffisant ''pour atteindre les 25.000 MW à l'horizon 2020, réaffirmés dans la dernière PPI ''. La production d'électricité à partir de biomasse comptait, elle, 700 MW installés fin 2009 contre 350 MW en 2005. L'objectif fixé est de 2.300 MW en 2020 semble donc encore loin. Mais pour le syndicat l'annonce, ces derniers jours, de nouveaux tarifs d'achat pour la biomasse électrique va permettre ''de développer ce marché et de l'ouvrir encore davantage au monde agricole'' . En effet, un nouvel arrêté fixant les conditions d'achat de l'électricité produite par les installations utilisant de la biomasse est paru au Journal officiel du 31 décembre 2009. Alors que l'électricité produite à partir de biomasse bénéficiait jusqu'à présent d'un tarif d'achat de 4,9 cts €/kWh auxquels s'ajoutait une prime à l'efficacité énergétique de l'installation plafonnée à 1,2 cts €/kWh, soit un total de 6,1 cts €/kWh, le nouvel arrêté permet au minimum de doubler ce tarif global. Trois éléments s'additionnent : ''un tarif de base à 4,5 centimes €/kWh, une prime de 8 cts/kWh liée à l'utilisation d'un certain type de biomasse (déchets agro-alimentaires, produits, déchets et résidus provenant de l'agriculture, certains produits et sous-produits de la sylviculture et des industries du bois...) et enfin une prime à l'efficacité énergétique de l'installation'' , explique le Syndicat. Au total, le tarif d'achat par EDF de l'électricité produite devrait être compris entre 12,5 cts et 15 cts le kWh, selon les projets réalisés sur le terrain. Toutefois seules les installations d'une puissance minimale de 5 MW électriques bénéficient de ce nouveau dispositif tarifaire. Notons que les professionnels avaient proposé que ce seuil soit fixé à un niveau inférieur. La production d'électricité photovoltaïque comptait, elle, 230 MW de puissance installés fin 2009. La France commencerait ainsi à rattraper un retard historique dans ce secteur. Le ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer a publié le 14 janvier l'arrêté fixant les tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque. Attendus depuis plusieurs mois par les professionnels, ces nouveaux tarifs viennent remplacer ceux fixés en 2006 et seront applicables jusqu'en 2012. Il existe désormais 5 tarifs d'achat contre 3 auparavant. ''Cet arrêté préserve l'essentiel, même si une adaptation est nécessaire'' , a estimé le président du SER André Antolini qui se veut consensuel. Mais pour Arnaud Gossement, juriste spécialisé dans l'environnement et ancien porte-parole de FNE, ce changement brutal montre qu'il y'a un vrai problème dans la procédure de décision. ''Il faut une règle du jeu stable claire et précise'', a-t-il déclaré dans le cadre d'une table ronde du colloque du SER. ''Or le droit de l'environnement aujourd'hui est trop complexe et non adapté car il est la résultante d'oppositions, de lobbyings de forces contraires de la société française'' .
D'après le Syndicat des énergies renouvelables, qui organisait mardi 19 janvier un colloque sur le thème : ''Energies renouvelables : nouveaux chemins de la croissance'', le développement des énergies renouvelables en France est amorcé mais '' encore insuffisant pour atteindre les objectifs du Grenelle de l'environnement ''. 20 Millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) d'énergie renouvelable ont été consommé l'année dernière en France, soit ...

Bilan ; Chaleur renouvelable ; Cogénération biomasse ; Consommation d'énergie ; Directive européenne ; Électricité renouvelable ; Emploi ; Éolien ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Grenelle de l'environnement ; Objectif ; PPI - Programmation Pluriannuelle des Investissements ; Puissance installée ; Solaire photovoltaïque ; Tarif d'achat

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
La Fédération des services énergie et environnement (Fedene) vient d'ouvrir un portail internet sur les réseaux de chaleur. Baptisé "Observatoire des réseaux de chaleur", il recense surtout les chiffres clefs du secteur (bouquet énergétique des réseaux, prix de la chaleur, etc.) et référence les cartographies existantes sur les réseaux de chaleur et de froid (localisation, potentiel de développement, gisement d'énergies valorisables—). En particulier, l'ensemble des cartes issues de l'étude SNCU/FEDENE sur le potentiel de développement.
ARTICLE EN LIGNE
La Fédération des services énergie et environnement (Fedene) vient d'ouvrir un portail internet sur les réseaux de chaleur. Baptisé "Observatoire des réseaux de chaleur", il recense surtout les chiffres clefs du secteur (bouquet énergétique des réseaux, prix de la chaleur, etc.) et référence les cartographies existantes sur les réseaux de chaleur et de froid (localisation, potentiel de développement, gisement d'énergies ...

Réseau de chaleur ; Collectivité locale ; Chaleur renouvelable ; Observatoire

... Lire [+]

V

- n° 1
ISBN 1957-1992

Énergie renouvelable, abondante et sans impact sur l'effet de serre, le bois constitue une ressource d'avenir pour la France. De plus, le bois énergie s'affirme comme une filière compétitive pour le chauffage des collectivités et des industries. Les mesures en faveur du bois énergie dans la loi de programme sur les orientations de la politique énergétique: - Crédit d'impôt - TVA à 5,5% sur les abonnements aux réseaux de chaleur - Doublement des crédits de l'ADEME pour le développement de la chaleur renouvelable (+ 20M€/an) - Éligibilité des chaufferies alimentées par les énergies renouvelables aux certificats d'économie d'énergie.
Énergie renouvelable, abondante et sans impact sur l'effet de serre, le bois constitue une ressource d'avenir pour la France. De plus, le bois énergie s'affirme comme une filière compétitive pour le chauffage des collectivités et des industries. Les mesures en faveur du bois énergie dans la loi de programme sur les orientations de la politique énergétique: - Crédit d'impôt - TVA à 5,5% sur les abonnements aux réseaux de chaleur - Doublement des ...

Bois énergie ; Budget ; Certificat d'économie d'énergie ; Chaleur renouvelable ; Chaufferie bois ; Collectivité locale ; Crédit d'impôt ; France ; Loi d'orientation énergie ; Politique énergétique ; Puissance installée ; Recensement / Inventaire ; Réseau de chaleur ; TVA

... Lire [+]

V

- n° 22
ISBN 1957-1992

Un fonds de soutien de 1 milliard d'euros géré par l'ADEME a été mis en place le 1er janvier 2009 afin d'aider la production de chaleur collective ou industrielle de source renouvelable. C'est ainsi que la France s'engage à fond dans cette nouvelle filière...

Appel d'offre ; Batiment agricole ; Bâtiment industriel ; Bâtiment tertiaire ; Budget ; Chaleur renouvelable ; Chaufferie ; Financement ; Fonds chaleur ; Logement collectif ; Programme de développement ; Production de chaleur

... Lire [+]

V

- n° 42

Bâtiments d'élevage, serres, tracteurs... Zoom sur les solutions pour économiser l'énergie dans une exploitation agricole.

Économie d'énergie ; Économie d'électricité ; Batiment agricole ; Exploitation agricole ; Milieu agricole ; Engin agricole ; Chauffage ; Biomasse ; Géothermie ; Chaleur ; Chaleur renouvelable ; Architecture ; Diagnostic ; Bâtiment ; Élevage animal

... Lire [+]

V

- n° 19

Le plan français de développement des énergies renouvelables prévoit de porter à 37 Mtep, d'ici à 2020, la production d'énergie d'origine renouvelable. Il s'agit donc de multiplier les installations afin de produire 20 Mtep d'énergie renouvelable supplémentaire, dont la moitié sous forme de chaleur. Cet objectif (10 Mtep) sera atteint grâce au développement des sources de chaleur renouvelable dans l'habitat, le tertiaire, l'agriculture et l'industrie. Autant de secteurs où le dispositif d'aides de la Direction régionale Île-de-France de l'ADEME et celui du Conseil régional, via le CPER, génèrent chaque année des projets d'envergure. La création d'un Fonds chaleur renouvelable, géré par l'ADEME devrait permettre d'en aider davantage dans ces secteurs.
Le plan français de développement des énergies renouvelables prévoit de porter à 37 Mtep, d'ici à 2020, la production d'énergie d'origine renouvelable. Il s'agit donc de multiplier les installations afin de produire 20 Mtep d'énergie renouvelable supplémentaire, dont la moitié sous forme de chaleur. Cet objectif (10 Mtep) sera atteint grâce au développement des sources de chaleur renouvelable dans l'habitat, le tertiaire, l'agriculture et ...

Aide financière ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Biomasse ; Chaleur renouvelable ; Fonds chaleur ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Ile de France ; Objectif ; Programme de développement

... Lire [+]

V

- n° 155
ISBN 1259-3125

Quel combustible, quelle taille d'installation, quel niveau d'efficacité énergétique? Le débat sur le développement des centrales biomasse continue d'aller bon train en France, particulièrement pour celles produisant à la fois de l'électricité et de la chaleur. Si la structuration de la filière reste un impératif pour les professionnels, l'attente des résultats du récent appel d'offre gouvernemental est le grand sujet d'actualité. Le colloque organisé les 18 et 19 septembre à Strasbourg par l'ATEE et le CIBE, s'en fait l'écho.
Quel combustible, quelle taille d'installation, quel niveau d'efficacité énergétique? Le débat sur le développement des centrales biomasse continue d'aller bon train en France, particulièrement pour celles produisant à la fois de l'électricité et de la chaleur. Si la structuration de la filière reste un impératif pour les professionnels, l'attente des résultats du récent appel d'offre gouvernemental est le grand sujet d'actualité. Le colloque ...

Appel d'offre ; Bois énergie ; Chaleur renouvelable ; Cogénération biomasse ; Électricité renouvelable ; France ; Gazéification ; Objectif ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Puissance installée ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 161
ISBN 1259-3125

Les comités opérationnels chargés d'alimenter la réflexion du gouvernement dans la perspective de la loi de programmation du Grenelle de l'environnement viennent de rendre leur copie au ministre de l'écologie. Voici les principales propositions sur l'énergie et la biomasse déposées sur le bureau du ministre : - Forêt : 500 millions d'euros et défendre le bois matériau - Mille unités de biogaz d'ici 2013 - Trois millions de chauffage au bois
Les comités opérationnels chargés d'alimenter la réflexion du gouvernement dans la perspective de la loi de programmation du Grenelle de l'environnement viennent de rendre leur copie au ministre de l'écologie. Voici les principales propositions sur l'énergie et la biomasse déposées sur le bureau du ministre : - Forêt : 500 millions d'euros et défendre le bois matériau - Mille unités de biogaz d'ici 2013 - Trois millions de chauffage au bois

Aide financière ; Bilan énergétique ; Biocarburant ; Biogaz ; Biomasse ; Bois ; Bois énergie ; Budget ; Chaleur renouvelable ; Chauffage bois ; Chiffre clé ; Cogénération ; Économie d'énergie ; Électricité renouvelable ; Énergie solaire ; Engin agricole ; Éolien ; Exploitation agricole ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Géothermie ; Gisement forestier ; Energie hydraulique ; Milieu agricole ; Ministère Écologie Développement Aménagement Durables - MÉDAD ; Objectif ; Perspective ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Pompe à chaleur ; Production d'énergie ; Recensement / Inventaire ; Séchage solaire ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

DU BOIS AU COMPTEUR | AJENA CONTACT 1/07/05

Article

XXXXX

V

- n° 64
ISBN 1265-3209

Plus d'une trentaine de réseaux de chaleur bois-énergie fonctionnant pour deux bâtiments ou pour des quartiers entiers sont en service ou en construction en Franche-Comté. Cependant, un grand nombre de sites seraient propices à la mise en place de réseaux de chaleur. Voici les premiers éléments à connaître pour faire naître un projet au sein de sa collectivité.

Bois énergie ; Chaleur renouvelable ; Chaufferie bois ; Collectivité locale ; Coût d'investissement ; Franche Comté ; Gestion ; Projet ; Réalisation ; Régie ; Réseau de chaleur ; Vente

... Lire [+]

V

- n° 54 - p.56 à p.57

Le capteur solaire vitré fonctionne comme une mini-serre. Une plaque noire sous laquelle serpente un tuyau de cuivre absorbe les rayons solaires tandis que la vitre empêche la chaleur de s'échapper. Ces capteurs vitrés représentent 88% des systèmes installés dans le monde. Dans les zones peu exposées au gel, en Chine, Turquie, Inde ou au Brésil, un ballon où l'eau monte naturellement avec la chaleur est placé au-dessus des panneaux solaires.
Le capteur solaire vitré fonctionne comme une mini-serre. Une plaque noire sous laquelle serpente un tuyau de cuivre absorbe les rayons solaires tandis que la vitre empêche la chaleur de s'échapper. Ces capteurs vitrés représentent 88% des systèmes installés dans le monde. Dans les zones peu exposées au gel, en Chine, Turquie, Inde ou au Brésil, un ballon où l'eau monte naturellement avec la chaleur est placé au-dessus des panneaux solaires.

Solaire thermique ; Capteur solaire hybride ; France ; Chaleur renouvelable ; Surface capteur ; Potentiel de développement ; Bâtiment

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
La chaleur des égouts permet de réchauffer l'eau des bassins et des douches d'une piscine du 14e arrondissement parisien. Un échangeur thermique permet de récupérer les calories des eaux usées pour les transmettre à l'équipement municipal. Explications.

Eau ; Piscine ; Chaleur renouvelable ; Chauffage ; Collectivité locale ; Commune / Ville ; Innovation ; Urbanisme ; Architecture ; Bâtiment

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Les énergies renouvelables électriques se développent rapidement mais d'autres pans entiers de la consommation, comme la chaleur, le froid ou les transports, sont encore largement couverts par des sources fossiles. Le réseau international REN21 dresse un rapport édifiant sur ces usages à faire évoluer d'urgence.

Transition énergétique ; Chaleur ; Géothermie ; Énergie solaire ; Chaleur renouvelable ; Transport ; Mobilité ; Généralité énergie renouvelable ; Energie fossile

... Lire [+]

V

- n° 32 - p.17 à p.19

ARTICLE DISPONIBLE AU FORMAT PAPIER AU CLER
Avec le soutien de France Bois Forêt, le Syndicat National français des Producteurs de Granulés (SNPGB) a confié à l'Institut technologique FCBA, la réalisation d'une étude sur l'analyse de cycle de vie (ACV) du granulé de bois. Les objectifs étaient multiples : disposer d'une évaluation actualisée des impacts environnementaux du granulé français, les comparer à ceux de granulé d'importation, déterminer les conséquences des choix méthodologiques possibles et repérer les pistes de progrès pour la filière.L'analyse de cycle de vie (ACV) est un outil complexe qui a pour objectif d'évaluer les impacts environnementaux d'un produit, durant toutes les phases de sa production puis de son usage, jusqu'à sa destruction finale.
ARTICLE DISPONIBLE AU FORMAT PAPIER AU CLER
Avec le soutien de France Bois Forêt, le Syndicat National français des Producteurs de Granulés (SNPGB) a confié à l'Institut technologique FCBA, la réalisation d'une étude sur l'analyse de cycle de vie (ACV) du granulé de bois. Les objectifs étaient multiples : disposer d'une évaluation actualisée des impacts environnementaux du granulé français, les comparer à ceux de granulé d'importation, ...

Granulé bois ; Changement climatique ; Chauffage bois ; Consommation d'énergie ; Impact environnemental ; Chaleur renouvelable ; France ; Bois énergie

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Chaleur renouvelable [263]

Généralité énergie renouvelable [99]

France [95]

Bois énergie [78]

Électricité renouvelable [74]

Géothermie [71]

Biomasse [69]

Solaire thermique [65]

Réseau de chaleur [58]

Chiffre clé [52]

Politique énergétique [52]

Biogaz [48]

Collectivité locale [47]

Éolien [47]

Solaire photovoltaïque [44]

Objectif [41]

Production de chaleur [41]

Consommation d'énergie [39]

Bâtiment [38]

Energie hydraulique [38]

Pompe à chaleur [38]

Biocarburant [35]

Production d'électricité [33]

Fonds chaleur [32]

Chauffage [29]

Bois [28]

Bois déchiqueté / Plaquette [28]

Europe [26]

Bilan énergétique [25]

Cogénération [25]

Aide financière [23]

Économie d'énergie [23]

Milieu agricole [23]

Production d'énergie [23]

Grenelle de l'environnement [22]

Maitrise De l'Énergie - MDE [22]

Allemagne [21]

Déchet [21]

Logement [20]

Programme de développement [20]

Transport [20]

Chaleur [19]

Chaufferie bois [19]

Puissance installée [19]

Secteur industriel [19]

Directive européenne [18]

Bilan [17]

Gaz à Effet de Serre / GES [17]

Industrie [17]

Efficacité énergétique [16]

Énergie primaire [16]

Énergie solaire [16]

Objectif européen [16]

Secteur résidentiel [16]

Certificat d'économie d'énergie [15]

Électricité [15]

Gaz naturel [15]

Ile de France [15]

Potentiel de développement [15]

Réalisation [15]

ADEME [14]

Chaudière [14]

Chauffage bois [14]

Chauffage urbain [14]

Coût d'investissement [14]

Logement collectif [14]

Méthanisation [14]

CO2 / Dioxyde de carbone [13]

Énergie marine [13]

Tarif d'achat [13]

Budget [12]

Eau chaude sanitaire - ECS [12]

Emploi [12]

Entreprise [12]

Financement [12]

Marché français [12]

Nucléaire [12]

Scénario [12]

Cheminée [11]

Crédit d'impôt [11]

Déchet ménager [11]

Généralité énergie [11]

International [11]

Loi d'orientation énergie [11]

Recherche [11]

Rénovation [11]

Belgique [10]

Donnée économique [10]

Fonds d'investissement [10]

Particulier / Ménage [10]

Performance énergétique [10]

Recensement / Inventaire [10]

Secteur tertiaire [10]

TVA [10]

Appareil de chauffage [9]

Énergie finale [9]

Fiscalité [9]

Innovation [9]

Réglementation [9]

Surface installée [9]

Aspect économique [8]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z