F Nous contacter

0

Documents  Biogaz | enregistrements trouvés : 930

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 3

Le principe est simple : récupérer le méthane dû à la fermentation des bouses de vaches et de le brûler. Les seules installations en fonctionnement sont celles de l'AMAD - Association Mauritanienne pour l'Auto-Développement.

Association ; Biogaz ; Lisier / Excrément animal ; Mauritanie ; Réalisation

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Mardi 14 février, la société iséroise Waga Energy a réussi une première mondiale : son biométhane pur à plus de 98 % a alimenté le réseau de GRDF.

Gaz ; Biogaz ; Gaz naturel ; Réseau de gaz ; Déchet ; Injection réseau ; Méthanisation ; Innovation ; Fournisseur d'énergie

... Lire [+]

H

- n° 34
ISBN 1282-5832

Voyage d'étude en Styrie (Autriche), sur le thème de l'autonomie énergétique, dont la ville de Müreck (proche des 100% énergies renouvelables). Le compte rendu est téléchargeable sur http://www.raee.org

Autriche ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Biodiesel ; Biogaz ; Biomasse ; Chaudière bois ; Collectivité locale ; Commune / Ville ; Indépendance énergétique ; Projet ; Réalisation ; Rénovation ; Réseau de chaleur ; Solaire thermique ; Système autonome ; Tarif d'achat ; Visite possible

... Lire [+]

V

- n° 1648
ISBN 1163-2720

Gas Environnement a installé une unité de valorisation électrique du biogaz sur la décharge de Vert-le-Grand (91)

Biogaz ; Cogénération biogaz ; Stockage de déchet ; Ile de France ; Production d'électricité ; Réalisation ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 5

"Le Conseil européen des 8 et 9 mars 2007 prévoit une nouvelle politique intégrée en matière de climat et d'énergie. Les collectivités locales n'ont pas été oubliées dans ce nouveau programme. - Un véritable marché intérieur européen de l'énergie : les infrastructures, les opérateurs, une libéralisation jugée trop lente. - Un passage plus rapide aux énergies vertes : l'électricité propre, les biocarburants, la climatisation. - Améliorer l'efficacité énergétique : un plan d'action, des mesures ciblées, un"" pacte des maires""."
"Le Conseil européen des 8 et 9 mars 2007 prévoit une nouvelle politique intégrée en matière de climat et d'énergie. Les collectivités locales n'ont pas été oubliées dans ce nouveau programme. - Un véritable marché intérieur européen de l'énergie : les infrastructures, les opérateurs, une libéralisation jugée trop lente. - Un passage plus rapide aux énergies vertes : l'électricité propre, les biocarburants, la climatisation. - Améliorer ...

Biocarburant ; Biogaz ; Budget ; Centrale biomasse ; Climatisation / Rafraîchissement ; Collectivité locale ; Directive européenne ; Efficacité énergétique ; Électricité renouvelable ; Éolien ; Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Géothermie ; Energie hydraulique ; Libéralisation énergétique ; Marché de l'électricité ; Marché du gaz ; Objectif européen ; Politique énergétique ; Programme d'action ; Réseau électrique ; Solaire photovoltaïque ; Texte législatif

... Lire [+]

V

- n° 4

De simples consommatrices d'énergie, les stations d'épuration sont depuis quelques années également devenues productrices. avec pour objectif d'améliorer leur bilan énergétique et, au final, de devenir autonome. Exemple avec la station d'épuration de Morgental dans le canton de Saint-Gall.

Biogaz ; Chaleur renouvelable ; Eau usée ; Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Industrie ; Milieu agricole ; Production d'électricité ; Solaire photovoltaïque ; Station d'épuration ; Suisse

... Lire [+]

V

- n° 141209

La première unité de production de biométhane carburant issu du biogaz capté sur l'installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) de Claye-Souilly (77) est désormais opérationnelle. Veolia Propreté Ile-de-France, en collaboration avec la Direction de la Recherche et de l'Innovation de Veolia Environnement, concrétise ainsi son engagement en faveur des énergies renouvelables. Lancé en 2008, le projet représente un investissement de 1,6 millions d'euros, pour lequel il a reçu 300 000 euros de subvention de l'Ademe. Huit véhicules légers et une benne de collecte d'ordures ménagères, équipés de moteurs de type Gaz Naturel pour Véhicules, font dorénavant leur plein de carburant Méth'OD (Méthane 100% Origine Déchets) directement sur le site de Claye-Souilly de Veolia Propreté. Le démonstrateur permet d'extraire le dioxyde de carbone et l'azote du biogaz (composé de 45% de méthane (CH4), 35% de CO2 et 16% N2), puis de l'épurer de ses polluants (siloxanes...) et ainsi produire un gaz contenant 95% de méthane. Le gaz épuré est ensuite comprimé à 300 bars afin d'obtenir un carburant ayant la composition du gaz de ville : il est utilisable dans tout véhicule équipé d'un moteur de type GNV et devrait permettre de répondre par ailleurs aux conditions techniques et économiques d'alimentation du réseau de transport et de distribution du gaz naturel. Un carburant utilisable par plusieurs type de véhicule : Afin de valider la technologie la plus performante en matière de séparation du CO2 et de N2 du biogaz, deux technologies distinctes sont testées sur le démonstrateur de Claye-Souilly : le procédé VPSA qui adsorbe les composés indésirables sur des solides poreux ainsi qu'un procédé membranaire plus novateur. La technique retenue sera déployée à plus grande échelle sur d'autres centres de stockage de déchets non dangereux. Pour Christophe Aran, directeur adjoint des centres R&D de Veolia Environnement, "les perspectives de ce programme de recherche sont importantes compte-tenu des quantités de méthane produites sur des installations exploitées par Veolia Environnement dans le monde, et ce au delà des seuls centres de stockage, qui sont de l'ordre de 750 millions de m3 par an. Ce développement offre une valorisation directe du biogaz, soit en carburant utilisable par les véhicules venant décharger leurs déchets, soit par des flottes de bus de Veolia Transport, soit en biométhane (ré)injectable dans le réseau de transport et de distribution du gaz naturel". Un fort pouvoir énergétique : Le démonstrateur a une capacité de production de 60 Nm3/h de biométhane carburant, à partir du biogaz capté sur l'installation de stockage de déchets. Grâce au fort pouvoir énergétique du méthane (1 tonne de déchets ménagers produit environ 200 m3 de biogaz ou 100 m3 de méthane qui équivalent à 100 litres d'essence), cette production représente l'équivalent des besoins énergétiques annuels d'une flotte de 210 véhicules légers. Ce nouveau mode de valorisation énergétique du biogaz issu d'installations de stockage de déchets non dangereux vient compléter les installations de valorisation énergétique de Claye- Souilly qui produisent une quantité d'électricité équivalente à la consommation électrique hors chauffage d'une ville de 228 000 habitants. "Exploitées dans une logique de production d'énergie, les installations de stockage de déchets non dangereux sont de plus en plus performantes en matière de captation de biogaz. Ce nouveau développement permet de diversifier les modes de transformation du biogaz en énergie. Ainsi, à partir des déchets collectés chez l'habitant, nous produisons le gaz Meth'OD qui est ensuite utilisé comme biocarburant par une benne de collecte de déchets...la boucle est bouclée" déclare de son côté Pascal Peslerbe, directeur des activités de valorisation et de traitement de déchets de Veolia Propreté Ile-de-France. Une énergie renouvelable : Sur le plan environnemental, le biométhane n'étant pas un combustible fossile, il est considéré comme une énergie renouvelable. La substitution du diesel par du biométhane carburant permettra à terme d'éviter l'émission moyenne de 140 g de CO2/km parcouru, soit sur une flotte de 210 véhicules légers parcourant chacun 30 000 km/an, 882 tonnes de CO2 par an. Substituer à des combustibles fossiles de nouveaux combustibles issus de déchets contribue à la limitation des émissions de gaz à effet de serre. L'optimisation des performances et la diversification des modes de valorisation du biogaz issus des ISDND fait partie des programmes de recherche menés par Veolia Environnement, qui consacre 70% de sa R&D à la lutte contre le changement climatique.
La première unité de production de biométhane carburant issu du biogaz capté sur l'installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) de Claye-Souilly (77) est désormais opérationnelle. Veolia Propreté Ile-de-France, en collaboration avec la Direction de la Recherche et de l'Innovation de Veolia Environnement, concrétise ainsi son engagement en faveur des énergies renouvelables. Lancé en 2008, le projet représente un investissement de 1,6 ...

Biocarburant ; Biogaz ; Carburant ; GNL / GNV ; Ile de France ; Réalisation ; Usine de méthanisation

... Lire [+]

V

- n° 919
ISBN 1267-0545

Depuis septembre dernier, Veolia Propreté produit du biogaz carburant à partir de biogaz sde décharge sur son site de Claye-Souilly (77). Le procédé a été baptisé Méth'OD "méthane 100% Origine Déchet".

Avantage ; Biogaz ; Camion ; Carburant ; CET - Centre d'Enfouissement Technique ; CO2 evité ; Déchet ; Expérimentation ; GNL / GNV ; Ile de France ; Inconvénient ; Méthanisation ; Réalisation ; Vehicule municipal

... Lire [+]

y

- n° 55 - p.26 à p.27
ISBN 2100-1472

Växjo est la ville la plus durable d'Europe. Ici, dans le sud de la Suède, les habitants se chauffent grâce aux déchets de la forêt et roulent au biogaz local. Et les autorités accélèrent encore le mouvement.

Europe ; Suède ; Commune / Ville ; Développement durable ; Déchet ; Biogaz ; Généralité énergie renouvelable ; Transport ; Économie d'électricité ; Gaz à Effet de Serre / GES ; CO2 evité ; Biomasse ; Valorisation des déchets ; Chauffage bois ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Chaudière bois ; Recyclage ; Bâtiment à énergie positive - BEPOS ; Production d'énergie ; Automobile ; Alternative ; Carburant

... Lire [+]

V

- n° 160409

Une fois n'est pas coutume, une unité de méthanisation portée par un groupement d'industriels et non par une commune va voir le jour d'ici quelques mois au coeur de la zone portuaire de Boulogne-sur-Mer. La coopérative Copalis spécialisée dans la valorisation des déchets de poissons issus de l'industrie agroalimentaire de la zone s'est associée à la société Agriopale Services société spécialisée dans la valorisation de résidus organiques pour monter le projet. Les deux sociétés ont regroupé leurs compétences au sein d'un Groupement d'Intérêt Economique (GIE). Baptisé CAPÉNERGIE, le projet repose sur la valorisation énergétique des résidus organiques et de déchets verts par méthanisation. L'unité accueillera chaque année 45.000 tonnes d'effluents liquides et 10.000 tonnes de résidus issus de la transformation du poisson donc fortement chargés organiquement, 10.000 tonnes de boues des stations d'épuration du port et 10.000 tonnes de déchets verts provenant des collectivités environnantes. Les déchets seront collectés dans un rayon de 3 km. L'unité de méthanisation devrait générer 25.000 MW/h de biogaz soit plus de 2.000 tonnes équivalent pétrole (tep). Outre de proposer à l'industrie agroalimentaire un débouché aux déchets qu'elle génère, l'installation fournira de l'énergie. Le biogaz sera en effet valorisé en chaleur pour produire de la vapeur pour la coopérative Copalis et de l'eau chaude pour les industries agroalimentaires très consommatrices ou éventuellement en électricité qui pourra être réinjectée sur le réseau électrique. Le compost sera quant à lui réutilisé comme amendement en culture. L'exploitation devrait débuter en 2010. Ce projet vise à réduire l'empreinte écologique de l'industrie agroalimentaire boulonnaise et s'intègre dans la requalification de la zone portuaire de Boulogne-sur-Mer, explique Copalis. Toutes les entreprises du port bénéficieront de l'innovation et de l'image définitivement positive d'un tel programme, ajoute la coopérative. Malgré ces avantages environnementaux et énergétiques, la valorisation des biodéchets n'est pas encore fortement déployée sur le territoire français. Selon l'ADEME, seuls 3,5 millions de tonnes de déchets organiques sont compostés ou méthanisés. Le défaut de rentabilité économique constitue aujourd'hui l'un des principaux freins aux investissements. L'accès à un gisement de déchets pérenne, la valorisation de l'énergie produite ou la question des débouchés pour le compost sont d'autres obstacles que rencontrent la plupart des projets développés. Des obstacles que semble avoir dépassés CAPÉNERGIE.
Une fois n'est pas coutume, une unité de méthanisation portée par un groupement d'industriels et non par une commune va voir le jour d'ici quelques mois au coeur de la zone portuaire de Boulogne-sur-Mer. La coopérative Copalis spécialisée dans la valorisation des déchets de poissons issus de l'industrie agroalimentaire de la zone s'est associée à la société Agriopale Services société spécialisée dans la valorisation de résidus organiques pour ...

Agroalimentaire ; Biogaz ; Déchet ; Industrie ; Investissement privé ; Méthanisation ; Nord Pas de Calais ; Poisson ; Réalisation ; Valorisation des déchets

... Lire [+]

V

- n° 250805

"France Sur le site de ""Actu-environnement"" (dont la Newsletter vient de sortir) http://www.actu-environnement.com/ae/articles/valorisation_dechet_biogaz/IKOS_GAS.php4 VALORISER LE BIOGAZ ISSU DE LA METHANISATION DES ORDURES MENAGERES ET DECHETS INDUSTRIELS BANALS Publié le 24/08/2005 Alors que la France est en retard dans la valorisation du biogaz par rapport à l'Allemagne, la Belgique ou bien l'Espagne, G.A.S. Environnement, le spécialiste dans la valorisation des biogaz, s'est associé à IKOS Environnement, PME Normande familiale et indépendante, pour produire de l'énergie électrique et thermique à partir de biogaz venant d'un Centre de Valorisation des Déchets. Avec son Centre de Valorisation des Déchets (CVD) de Fresnoy-Folny en Seine-Maritime (76) ouvert en 1997, la société IKOS Environnement propose des services de gestion des déchets aux collectivités locales et aux industriels : CET de classe 2 et 3, centre de tri, plateforme de regroupement et plateforme de compostage. Le CVD traite 70.000 tonnes de déchets par an. La société IKOS Environnement travaille également depuis 10 ans à la modernisation du métier du stockage. Le CVD propose désormais un processus de traitement des déchets ménagers et assimilés par méthanisation en cellule. La méthanisation des déchets est un procédé biologique de dégradation de la matière organique par des micro-organismes. Naissant de cette décomposition, le biogaz de décharge est essentiellement composé d'azote et surtout de méthane (55%), gaz explosif, dangereux. De plus, il est gaz à effet de serre 21 fois plus de que le dioxyde de carbone. Dans les centres de traitements classiques, le biogaz est simplement brûlé grâce à une torchère. Au contraire, Le procédé mis en place par IKOS Environnement et G.A.S.Environnement a donc un double intérêt : il permet de stabiliser les déchets ménagers résiduels et d'optimiser la valorisation avec la valorisation énergétique du biogaz. Encore à l'état de site pilote, le CVD permet déjà de valoriser 65% des OM et DIB et de n'obtenir que 35% de déchets, dès lors considérés ultimes. La valorisation énergétique assurée par le centre de méthanisation permet également de passer de l'appellation CET 2 (Centre d'Enfouissement Technique) à celle de CSDU 2 (Centre de Stockage des Déchets Ultimes). En effet selon l'article L 541-1 du Code de l'Environnement, le déchet ultime est défini comme un déchet, résultant ou non du traitement d'un déchet, qui n'est plus susceptible d'être traité dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par réduction de son caractère polluant ou dangereux. Ultime, le déchet est stocké dans un CSDU. L'ancienne appellation de CET, perdure pour le stockage des déchets dont la valorisation n'est pas encore viable Techniquement ou économiquement. L'industrialisation du procédé actuellement en cours de demande d'autorisation de construction, devrait présenter un rendement de 80% pour seulement 20% de déchets ultimes. Le procédé par méthanisation en cellule breveté se déroule en 3 étapes. Pré-traitement des déchets Le prétraitement permet notamment de contrôler les déchets entrants, de trier les déchets valorisables mal orientés et d'optimiser les déchets pour la méthanisation. Un soin tout particulier est apporté à la limitation des émissions de poussières. Méthanisation en cellule des déchets La technique fonctionnant sur un cycle de 3,5 ans consiste en un traitement biologique assuré par remplissage, décomposition biologique puis évacuation et contrôle de déchets en cellules (compartiments). Le biogaz est récupéré pendant la phase de décomposition biologique. L'optimisation du processus de dégradation de la matière organique conduit par ailleurs à une production de biogaz supérieure à celle d'un CET classique. Le Moteur à Gaz développé par G.A.S. Environnement Photo : Cogiterra © biogaz est récupéré par IKOS Environnement est acheminé jusqu'au moteur à gaz développé par la société G.A.S Environnement pour entraîner un alternateur et produire de l'électricité. L'électricité est réinjectée dans le réseau EDF. La valorisation énergétique permet ainsi de supprimer les GES émanant du centre d'enfouissement et de produire de l'électricité sans utiliser aucune énergie fossile. D'une puissance de 626 kW (équivalent de 1.200 foyers) le centre assure une production annuelle d'environ 4,5 à 5,0 millions de kWh. Quant à la chaleur produite, elle est également réutilisée (cogénération) pour les besoins du site et notamment pour l'alimentation du procédé de méthanisation. Dès le premier mois suivant sa mise en route, la disponibilité de l'installation a atteint 91,5%, indique Xavier Joly, Directeur général de G.A.S Environnement. G.A.S. Environnement se rémunère par la vente d'énergie électrique au réseau électrique, et rémunère IKOS Environnement, exploitant du centre de stockage pour la mise à disposition du biogaz. La valorisation des biogaz apporte une rémunération stable sur 15 ans aux budgets de fonctionnement des collectivités en contrepartie de la mise à disposition des biogaz, ajoute Xavier Joly. Notons toutefois que le procédé est viable pour un centre traitant plus de 50.000 tonnes de déchets par an. Post-valorisation des déchets Après décomposition, les déchets dégradés sont extraits de leur cellule pour subir le déferraillage et le criblage, qui permettent de séparer les déchets ultimes de la fraction fine (matrice terreuse) valorisable. Après maturation et contrôle de ses caractéristiques chimiques, la matrice terreuse est réutilisée comme matière dans différents domaines : remblai pour les Travaux Publics, matériau de couverture de CSDU, réaménagement de sites industriels et CSDU de classe 3. Ce procédé augmente les quantités de sous-produits valorisés comparativement à un centre de stockage traditionnel, indique Paul LHOTELLIER, l'un des dirigeants de la société IKOS Environnement, soulignant encore que l'application de cette technique au centre de stockage de déchets ménagers résiduels augmente la pérennité du site. Par ailleurs, plusieurs techniques respectueuses de l'Environnement sont utilisées pour gérer le site : un rapace captif éloigne rongeurs et oiseaux attirés par les déchets organiques, le traitement des eaux pour l'épuration des rejets industriels est assuré par phytorémédiation (capacité de certaines plantes à fixer ou accumuler les métaux lourds) alors que les camions roulent au colza. Le procédé novateur développé en partenariat par ces deux PME et appuyé financièrement par l'ADEME, la région Haute Normandie et FEDER (UE) ouvre de nouvelles portes pour la modernisation de la gestion des déchets résiduels en France et plus spécifiquement dans les zones à faible densité de population. Pourtant en France, comparativement aux autres pays (Allemagne notamment), le frein à la valorisation du Biogaz reste le faible prix du tarif de rachat de l'électricité par EDF (avec environ 0,3 centime/kw il est le plus bas d'Europe). Pour que la filière Biogaz se développe et devienne financièrement plus intéressante, il reste au citoyen à mieux trier et aux industriels à commercialiser des écoproduits (pot de yaourt en amidon de maïs par exemple) et bien sûr à diminuer la quantité d'emballages des produits : à l'heure actuelle, chaque citoyen européen est responsable, directement ou indirectement, volontairement ou non, de la production de près d'un demi-kilo de déchets d'emballages par jour. D.A & C.S En savoir plus : * IKOS Environnement est une structure familiale et indépendante, elle emploie 400 personnes qui génèrent un chiffre d'affaires annuel de plus de 60 millions d'euros. http://www.ikos.fr   * G.A.S. Environnement SA et sa maison mère G.A.S. Energie technologie GmbH capitalisent 20 ans d´expertise dans la valorisation des biogaz. 500 installations de valorisation de biogaz ont déjà été mises en place dans toute l´Europe (Allemagne, Belgique, Norvège, Espagne, etc....). http://www.gas-environnement.fr "
"France Sur le site de ""Actu-environnement"" (dont la Newsletter vient de sortir) http://www.actu-environnement.com/ae/articles/valorisation_dechet_biogaz/IKOS_GAS.php4 VALORISER LE BIOGAZ ISSU DE LA METHANISATION DES ORDURES MENAGERES ET DECHETS INDUSTRIELS BANALS Publié le 24/08/2005 Alors que la France est en retard dans la valorisation du biogaz par rapport à l'Allemagne, la Belgique ou bien l'Espagne, G.A.S. Environnement, le spécialiste ...

Biocarburant ; Biogaz ; CET - Centre d'Enfouissement Technique ; Déchet industriel ; Déchet ménager ; Eau usée ; Filtration de l'eau ; France ; Haute Normandie ; Méthanisation ; Moteur à gaz ; Production d'électricité ; Réalisation ; Tarif d'achat ; Valorisation des déchets ; Valorisation énergétique

... Lire [+]

V

- n° 718
ISBN 1267-0545

Gas environnement propose aux collectivités locales propriétaires de centres d'enfouissement techniqus des solutions pour récupérer le biogaz de décharge.

Biogaz ; Cogénération biogaz ; Collectivité locale ; Stockage de déchet ; Déchet ménager ; Entreprise ; Producteur d'électricité ; Valorisation des déchets

... Lire [+]

V

- n° 225
ISBN 0986-2943

On peut également observer un recours croissant des industriels à la méthanisation comme mode de traitement de leur effluents organiques liquides. En france, 20 sites industriels (papetrie, agroalimentaire, chimie), ont aujourd'hui déjà fait ce choix.

Biogaz ; Effluent ; Industrie ; Réglementation ; Station d'épuration

... Lire [+]

V

- n° 18
ISBN 1959-2590

Le centre de stockage des déchets ultimes de Pénol (38) a décidé de valoriser son biogaz en énergie électrique et thermique.

Biogaz ; Caractéristique technique ; Cogénération biogaz ; Déchet ménager ; Réalisation ; Rhône Alpes ; Valorisation des déchets

... Lire [+]

V

- n° 45

A l'entrée comme à la sortie, tout doit rester sous contrôle : La valorisation énergétique des résidus organiques reste une piste prometteuse pour ceux qui souhaitent répondre à leur besoins d'électricité et de chaleur en limitant le recours aux sources d'énergie traditionnelles. A condition d'être particulièrement attentif à ce qui entre et sort des installations de production.
A l'entrée comme à la sortie, tout doit rester sous contrôle : La valorisation énergétique des résidus organiques reste une piste prometteuse pour ceux qui souhaitent répondre à leur besoins d'électricité et de chaleur en limitant le recours aux sources d'énergie traditionnelles. A condition d'être particulièrement attentif à ce qui entre et sort des installations de production.

Biogaz ; Boue d'épuration ; Cogénération biogaz ; Déchet ; Digestat / Vinasse ; Effluent ; Élevage animal ; Méthanisation ; Milieu agricole ; Valorisation des déchets ; Valorisation énergétique

... Lire [+]

y

ARRETE EN LIGNE
Arrêté du 30 octobre 2015 modifiant l'arrêté du 19 mai 2011 fixant les conditions d'achat de l'électricité produite par les installations qui valorisent le biogaz

Copyright de l'image : By DALIBRI (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Installation ; Biogaz ; Électricité renouvelable ; Réglementation ; Tarif d'achat ; Biogaz ; Collectivité locale

... Lire [+]

V

- n° 346
ISBN 0292-1731

Depuis plus de 6 mois, le centre de traitement des déchets de Thieulloy l'Abbaye produit de la chaleur et de l'électricité grâce au biogaz issu de la décomposition des déchets. 8 turbines ont été installées à cet effet mais l'installation ne tourne pas à plein rendement. En effet, seules 2 turbines fonctionnent car le casier de stockage des déchets non recyclables raccordé à l'unité de valorisation produit moins de biogaz que prévu. Pour pallier ce contretemps, le deuxième casier devrait être prochainement raccordé.
Depuis plus de 6 mois, le centre de traitement des déchets de Thieulloy l'Abbaye produit de la chaleur et de l'électricité grâce au biogaz issu de la décomposition des déchets. 8 turbines ont été installées à cet effet mais l'installation ne tourne pas à plein rendement. En effet, seules 2 turbines fonctionnent car le casier de stockage des déchets non recyclables raccordé à l'unité de valorisation produit moins de biogaz que prévu. Pour pallier ...

Biogaz ; Cogénération biogaz ; Stockage de déchet ; Picardie ; Réalisation ; Turbine à gaz ; Valorisation des déchets

... Lire [+]

V

- n° 29
ISBN 1282-5832

- Valorisation électrique du biogaz à Donzère (26) - Valorisation du biogaz agricole, l'exemple de la Haute-Autriche

Autriche ; Biogaz ; CET - Centre d'Enfouissement Technique ; Culture énergétique ; Lisier / Excrément animal ; Méthanisation ; Milieu agricole ; Moteur biogaz ; Production d'électricité ; Réalisation ; Rhône Alpes ; Valorisation des déchets ; Valorisation énergétique

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Biogaz [930]

Méthanisation [278]

Généralité énergie renouvelable [224]

France [221]

Solaire photovoltaïque [212]

Éolien [211]

Biomasse [205]

Réalisation [186]

Biocarburant [167]

Milieu agricole [147]

Bois énergie [144]

Production d'électricité [142]

Energie hydraulique [139]

Géothermie [138]

Déchet [137]

Chiffre clé [136]

Solaire thermique [132]

Politique énergétique [115]

Collectivité locale [114]

Europe [112]

Tarif d'achat [107]

Déchet ménager [106]

Électricité renouvelable [103]

Allemagne [92]

Valorisation des déchets [87]

Réglementation [78]

Réseau de chaleur [76]

Usine de méthanisation [73]

Consommation d'énergie [71]

Cogénération biogaz [69]

Production d'énergie [68]

Cogénération [67]

Lisier / Excrément animal [65]

Station d'épuration [65]

Valorisation énergétique [65]

Injection réseau [63]

Pompe à chaleur [62]

Transport [62]

Digesteur / Méthaniseur [61]

Projet [61]

Production de chaleur [57]

Stockage de déchet [57]

Potentiel de développement [56]

Bilan énergétique [54]

Puissance installée [54]

Déchet organique [53]

Gaz à Effet de Serre / GES [50]

Aide financière [49]

Chaleur renouvelable [48]

Nord Pas de Calais [48]

Élevage animal [47]

Recensement / Inventaire [47]

Coût d'investissement [45]

Réseau de gaz [45]

Maitrise De l'Énergie - MDE [44]

Ile de France [43]

Moteur biogaz [43]

Effluent [42]

Exploitation agricole [42]

Installation [42]

Carburant [41]

Entreprise [41]

Économie d'énergie [40]

Efficacité énergétique [39]

Boue d'épuration [38]

Gaz naturel [38]

Programme de développement [38]

Objectif [37]

Commune / Ville [36]

Emploi [36]

Énergie solaire [36]

Rhône Alpes [35]

Généralité énergie [34]

Industrie [34]

Chauffage [33]

Énergie marine [33]

Incinération [33]

Petite Centrale Hydroélectrique [33]

Belgique [32]

Bilan [32]

Bretagne [32]

Digestat / Vinasse [32]

Secteur industriel [32]

Appel d'offre [30]

Objectif européen [30]

CET - Centre d'Enfouissement Technique [29]

Éthanol [29]

ADEME [28]

Électricité [28]

Logement [28]

Secteur résidentiel [28]

Agriculteur [27]

Huile végétale [27]

Recherche [27]

Chaufferie bois [26]

CO2 / Dioxyde de carbone [26]

International [26]

Perspective [26]

Scénario [26]

Texte législatif [26]

Chauffage bois [25]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z