F Nous contacter

0

Documents  Rapport | enregistrements trouvés : 251

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 25

Une étude de l'European Climate Foundation (ECF) évalue et trace une feuille de route. Un rapport de l'EREC (European Renewable Energy Council) confirmeet précise: l'objectif "100% énergies renouvelables" dans l'Union Européenne d'ici 2050 est et bien à portée de main

Aspect financier ; Caractéristique technique ; CO2 / Dioxyde de carbone ; CO2 evité ; Coût d'exploitation ; Emploi ; Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Investissement ; Prix de l'énergie ; Production d'énergie ; Rapport ; Aspect économique

... Lire [+]

V

- n° 325-326
ISBN 0756-2640

Les verts-suisse ont publié un rapport fin mai montrant le potentiel d'économie d'énergie et ils proposent un plan énergétique qui prévoit d'atteindre le 100% renouvelable en 2050

Économie d'énergie ; Généralité énergie renouvelable ; Objectif ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Rapport ; Suisse ; Système autonome

... Lire [+]

V

- n° 160210

Rappelons qu'il s'agit du second rapport publié dans le cadre du projet EEB (Energy Efficiency in Buildings), initié en 2006 par le WBCSD, un consortium regroupant plus de 200 entreprises, et le PNUE, auquel participent 14 groupes notamment Lafarge, Arcelor Mittal, EDF et GDF Suez. Objectif de l'EEB : réfléchir à la conception et à la construction de bâtiments ne consommant aucune énergie d'origine externe, neutres en carbone et pouvant être construits et gérés au meilleur coût. D'une durée de quatre ans, ce projet couvre l'intégralité du cycle de vie des bâtiments, de leur construction à leur démolition. Il concerne à la fois les immeubles résidentiels et commerciaux, responsables d'environ 40% de la consommation d'énergie et d'émissions de CO2 au niveau mondial. Le rapport se concentre sur six régions : Europe, Etats-Unis, Brésil, Chine, Japon et Inde. Une réduction de 60% de la consommation d'énergie d'ici 2050 : Selon le rapport ''Transformer le marché'', réduire de 60% la consommation d'énergie dans les immeubles d'ici à 2050, est possible, ''à condition d'engager dès aujourd'hui une transformation profonde du secteur du bâtiment. Sans mesures immédiates, des milliers de nouveaux bâtiments seront construits sans aucune considération pour l'efficacité énergétique et des millions de bâtiments existants consommant plus d'énergie que nécessaire seront toujours présents en 2050'', avait souligné en avril dernier Björn Stigson, président du WBCSD. Ce rapport expose les vecteurs de transformation nécessaires et propose une feuille de route pour réduire la consommation d'énergie dans les bâtiments. Pour ce faire, il formule ainsi six recommandations : renforcer la réglementation thermique et les labels énergétiques, mettre en place les subventions nécessaires au soutien des investissements et faire usage de signaux prix, encourager les innovations, développer et utiliser des technologies de pointe, développer une main d'oeuvre pour les économies d'énergie et mobiliser la société autour des économies d'énergie. Des recommandations qui vont notamment dans le sens des mesures prises en France dans le cadre du Grenelle en matière de performance énergétique et de formations professionnelles des salariés et artisans du bâtiment, annoncées dans le plan de mobilisation des métiers de la croissance verte, présenté en janvier par le gouvernement. Si l'Etat a été invité à revoir sa copie concernant la mise en place d'une taxe carbone (contribution carbone), le rapport propose d'utiliser plutôt les revenus de cette mesure fiscale pour subventionner les investissements d'économie d'énergie. Il s'agirait d'appliquer une taxe spécifique au bâtiment (un impôt modifié ou supplémentaire) ''pour éviter un impact négatif sur l'économie d'une taxe générale sur l'énergie ou le carbone''. Les coûts d'une transformation du secteur du bâtiment ? En se basant sur un prix de référence du baril de pétrole à 60 dollars (42 euros le baril), de nombreux projets d'économie d'énergie ''seraient rentables aux coûts énergétiques actuels''. Ainsi, investir 150 milliards de dollars (105 milliards euros) par an dans l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments dans les six régions étudiées permettrait de réduire de 40% la consommation d'énergie et des émissions de CO2 avec un retour sur investissement de cinq ans pour les propriétaires, selon l'étude. 150 milliards de dollars supplémentaires amortis sur une période comprise entre 5 et 10 ans, permettrait d'atteindre même une réduction de 50% des émissions de CO2 ou de dépenses en énergie à l'horizon 2050. 650 milliards de dollars (455 milliards euros) d'investissements supplémentaires permettraient d'atteindre l'objectif de 77 % de réduction énergétique préconisé par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), en appliquant les mesures préconisées. Un manifeste : Suite à la publication du rapport, cinquante entreprises membres du WBCSD ont déjà signé un manifeste élaboré en octobre dernier par le consortium, qui est destiné à mobiliser les entreprises pour améliorer l'efficacité énergétique de leurs bâtiments tertiaires. ''Il s'agit donc de faire ce qu'on préconise'', a souligné Constant van Aerschot, directeur de la prospective de Lafarge, à l'occasion d'une conférence de presse. Ce manifeste propose donc ''cinq actions'' : fixer des objectifs de réduction des consommations énergétiques et/ou des émissions de CO2 et ''des échéances ambitieuses et cohérentes avec la transformation souhaitée'' ou encore élaborer une politique d'entreprise fixant des niveaux de performance énergétique minimaux dans les bâtiments tertiaires de l'entreprise. Les groupes signataires parmi lesquels la Société générale, Adidas, Nissan, Vestas s'engagent également à définir et réaliser une politique d'audit et publier, chaque année, la consommation d'énergie et les émissions de CO2 de leurs immeubles, ainsi que les progrès réalisés pour atteindre les objectifs de réduction. Ils s'engagent en outre à promouvoir l'efficacité énergétique des immeubles auprès des employés, des fournisseurs et des autres partenaires. ''L'exemplarité en matière d'efficacité énergétique dans le bâtiment représente des opportunités de réduction des coûts d'exploitation, d'amélioration de la productivité des employés et de leur satisfaction et, de valorisation de l'image des entreprises'', a fait valoir le WBSCD. - En savoir plus sur le rapport et le Manifeste : http://www.wbcsd.org/Plugins/DocSearch/details.asp?DocTypeId=251&ObjectId=MzY4NDk&URLBack=%2Ftemplates%2FTemplateWBCSD5%2Flayout.asp%3Ftype%3Dp%26MenuId%3DMTA5Nw%26doOpen%3D1%26ClickMenu%3DLeftMenu
Rappelons qu'il s'agit du second rapport publié dans le cadre du projet EEB (Energy Efficiency in Buildings), initié en 2006 par le WBCSD, un consortium regroupant plus de 200 entreprises, et le PNUE, auquel participent 14 groupes notamment Lafarge, Arcelor Mittal, EDF et GDF Suez. Objectif de l'EEB : réfléchir à la conception et à la construction de bâtiments ne consommant aucune énergie d'origine externe, neutres en carbone et pouvant être ...

Aide financière ; Bâtiment ; Bâtiment industriel ; Bâtiment tertiaire ; Brésil ; Chine ; Commerce / Magasin ; Consommation d'énergie ; Économie d'énergie ; Efficacité énergétique ; Entreprise ; États Unis ; Étude ; Europe ; France ; Inde ; International ; Japon ; Label de performance ; Logement collectif ; Perspective ; Rapport ; Réglementation thermique ; Rentabilité ; Analyse Cycle de Vie - ACV

... Lire [+]

2 y

- n° 98 - p.14 à p.14

Les ministres de l'Italie, du Portugal, de la Belgique, de l'Irlande, de la France, de l'Allemagne, du Danemark et de l'Autriche demandent de fixer « un cadre long terme robuste de soutien aux énergies renouvelables. Un objectif EnR renforcera la compétitivité de l'Europe, créera plus d'emplois et de croissance »

Europe ; Rapport ; Électricité renouvelable ; Emploi ; #clerinfos

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Une nouvelle étude montre que le consensus scientifique sur l'origine anthropique du réchauffement climatique serait de 99,9 % et non plus de 97 %. Une différence qui peut paraître négligeable mais qui a toute son importance pour convaincre les citoyens et les pousser à agir, estime le Dr Powell, auteur du rapport.

Chiffre clé ; Rapport ; Changement climatique ; Réchauffement climatique

... Lire [+]

V

- n° 753
ISBN 1267-0545

Premier document en ligne à partir de juillet

Changement climatique ; Effet de serre ; Europe ; Politique énergétique ; Rapport

... Lire [+]

V

- n° 31 - p.36 à p.50

Cette d'analyse, réalisée à la demande de Mediapart, porte sur le document "projet" de la Commission énergies en date du 18 janvier 2012 comportant les cinq premiers chapitres (dans leur version à cette date). Quelques jours avant la mise sous presse de ce numéro le rapport définitif de la Commission Énergies 2050 a été rendu public. Global Chance a pu vérifier que le contenu des chapitres n'a pas sensiblement évolué par rapport au projet provisoire même si certaines phrases, dont la revue avait relevé le caractère erroné ou mensonger, ont disparu de la version finale et certaines affirmations péremptoires atténuées par des notes de bas de page. Le rapport définitif s'agrémente en revanche d'une synthèse qui, contrairement au corps du rapport, met en tête de gondole les économies d'énergie, sans cependant faire la moindre allusion aux économies d'électricité. Mais les scénarios qui envisagent cette possibilité sont bien vite qualifiés "d'analyses simplistes celles qui présentent les avantages en oubliant les inconvénients..." et plus loin "certains scénarios ne sont envisageables qu'au prix de révolutions dans les comportements individuels et sociaux qui ne nous semblent ni crédibles ni souhaitables". Ils sont enfin accusés en bloc " de prôner la mise en oeuvre d'une société autarcique qui ne ferait que gérer la pénurie dans tous les domaines de la vie courante". Bref, des affirmations de caractère essentiellement idéologiques bien éloignées d'une analyse économique rigoureuse. Enfin parmi les recommandations principales des rapporteurs, en figure une qui, au-delà des opinions, pose un véritable problème de démocratie: "s'interdire toute fermeture administrative d'une centrale nucléaire qui n'aurait pas été décidée par l'exploitant la suite des injonctions de l'Autorité de sûreté.". Au moment où un débat politique émerge enfin dans notre pays sur les questions énergétiques on est pour le moins surpris de voir une commission a priori indépendante et chargée d'éclairer ce débat soutenir une telle recommandation qui revient à confier au seul exploitant, sur injonction 'une autorité administrative indépendante, l'arrêt d'une installation nucléaire, alors que c'est une décision qui revient éminemment au pouvoir politique, comme le précise la loi de 2006 relative à la transparence et à la sûreté en matière nucléaire.
Cette d'analyse, réalisée à la demande de Mediapart, porte sur le document "projet" de la Commission énergies en date du 18 janvier 2012 comportant les cinq premiers chapitres (dans leur version à cette date). Quelques jours avant la mise sous presse de ce numéro le rapport définitif de la Commission Énergies 2050 a été rendu public. Global Chance a pu vérifier que le contenu des chapitres n'a pas sensiblement évolué par rapport au projet ...

Étude ; Généralité énergie ; Généralité énergie renouvelable ; Rapport ; France ; Europe ; Production d'électricité ; Demande en énergie ; Politique énergétique ; Scénario ; Chine ; International ; Allemagne ; Perspective ; Nucléaire ; Dépendance énergétique ; Combustible ; Objectif ; Objectif européen ; Consommation d'électricité ; Offre et demande ; Prix de l'énergie

... Lire [+]

3 y

ARTICLE + RAPPORT EN LIGNE
À quelques semaines de l'ouverture de la conférence sur le climat COP 21, un rapport montre les déviances des grandes banques mondiales qui financent encore massivement l'énergie fossile.

Investissement ; Société financière ; Rapport ; Energie fossile ; Transition énergétique ; Aspect économique ; Energie fossile

... Lire [+]

y

- n° 345 - p.26 à p.28

ARTICLE CONSULTABLE SUR PLACE
Le bailleur social 3F expérimente l'exploitation d'un bâtiment à énergie positive (Bepos) et compare ses performances énergétiques à celles d'un bâtiment basse consommation (BBC).

Bâtiment ; Bâtiment à énergie positive - BEPOS ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Logement social ; Collectivité locale ; Architecture ; Performance énergétique ; Rapport ; Réglementation thermique ; Coût des travaux

... Lire [+]

V

- n° 409
ISBN 0292-1731

L'Ineris a rendu son rapport sur les risques liés à l'exploitation des méthaniseurs agricoles. Le respect de règles de sécurité à des moments clés de l'exploitation devrait prévenir tout accident.

Biogaz ; Digesteur / Méthaniseur ; Étude ; Milieu agricole ; Rapport ; Risque ; Sécurité ; Usine de méthanisation

... Lire [+]

V

- n° 29

Lors du vote à l'Assemblée de la loi de finances pour l'année 2003, les arbitrages n'ont guère été favorables à l'environnement. L'ADEME a ainsi perdu une partie de ses moyens et le Ministère de l'écologie s'en sort ric-rac. En ce qui concerne l'énergie, le rapport du sénateur Courteau sur la loi de finances 2003 offre un panorama clair sur l'économie de notre politique énergétique. Pour en savoir plus : ce rapport est disponible sur www.senat.fr/rap/a02-070-6/a02-070-6.html
Lors du vote à l'Assemblée de la loi de finances pour l'année 2003, les arbitrages n'ont guère été favorables à l'environnement. L'ADEME a ainsi perdu une partie de ses moyens et le Ministère de l'écologie s'en sort ric-rac. En ce qui concerne l'énergie, le rapport du sénateur Courteau sur la loi de finances 2003 offre un panorama clair sur l'économie de notre politique énergétique. Pour en savoir plus : ce rapport est disponible sur ww...

Budget ; Loi de finances ; Politique énergétique ; Publication ; Rapport

... Lire [+]

V

- n° 257
ISBN 0986-2943

"Les contributions ou rapports sur les politiques de stratégie énergétique et de lutte contre l'effet de serre se suivent et se ressemblent dans leur diagnostic : ""la situation est grave"". La mission parlementaire d'information sur l'effet de serre propose quelques mesures intéressantes, notamment fiscales. Seront-elles suivies d'effet?"

Changement climatique ; Effet de serre ; Logement ; Plan Climat ; Politique environnementale ; Rapport ; Réchauffement climatique ; Transport

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
En changeant les pratiques agronomiques, on peut augmenter le stockage de carbone dans les sols agricoles, ce qui permet de lutter contre le changement climatique. C'est ce que vient de démontrer l'Inra pour la France dans le premier rapport au monde consacré à ce sujet.

Stockage de CO2 ; CO2 / Dioxyde de carbone ; Changement climatique ; France ; Rapport ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Transition énergétique ; Puits de carbone

... Lire [+]

V

- n° 494

"Selon l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (Onerc), les coûts annuels liés au réchauffement pourraient atteindre plusieurs milliards d'euros si aucune mesure n'est rapidement prise par la France pour s'adapter au réchauffement climatique. Parmi ses effets, on trouve la montée des eaux, les feux de forêts ou encore les canicules à répétition. Parmi les dix groupes thématiques pilotés par les Ministères et directions concernés on trouve celui de l'énergie. Voici ce que dévoile le rapport : Le changement climatique aura des conséquences sur la demande, avec une baisse de la consommation énergétique en hiver, mais une hausse en été en raison des besoins en climatisation pour les logements et les véhicules. L'évaluation économique de ces impacts fait apparaître une tendance d'économie d'énergie de l'ordre de 3% dans le scénario d'économie constante, soit 1,8 à 5,9 Mtep/an selon les scénarios et les horizons, mais le développement spontané de la climatisation résidentielle et automobile amputerait de moitié les économies d'énergie liées au réchauffement. Le changement de saisonnalité de la consommation énergétique (de l'hiver vers l'été) et du type d'énergie concerné (en particulier plus d'électricité pour la climatisation) implique une anticipation de ces effets (gestion des pics de demande en période chaude). Ceci est d'autant plus vrai qu'en termes de production d'électricité, il faut s'attendre, en raison des contraintes liées à la ressource en eau, à une baisse de productible de l'ordre de 15% des centrales hydroélectriques, pour lesquelles l'eau constitue la « matière première », et à des pertes de rendement des infrastructures de production et de transport de l'énergie en période chaude. Les travaux réalisés mettent en avant des coûts mais également des bénéfices liés au changement climatique en France métropolitaine, en fonction du secteur considéré, des scénarios climatiques et de l'horizon temporel. Pour certains secteurs, on observera à la fois des coûts et des avantages selon l'impact étudié, si bien qu'il est parfois difficile de déterminer le signe de l'impact « net » du changement climatique. Néanmoins, au vu des analyses qualitatives et quantitatives opérées par les groupes thématiques, on peut s'attendre à un impact global négatif du changement climatique, les coûts pouvant atteindre plusieurs centaines de millions d'euros par an pour plusieurs secteurs en cas d'adaptation insuffisante. Envisagée comme une politique complémentaire à l'atténuation, l'adaptation permettra de limiter les coûts des impacts du changement climatique de manière significative, voire de les transformer en opportunités dans certains cas. Si l'adaptation spontanée peut déjà permettre de limiter les impacts négatifs du changement climatique, il est à noter qu'une adaptation non organisée peut également conduire à les amplifier ou à en limiter les bénéfices : c'est le cas par exemple de l'énergie, où le développement spontané de la climatisation participe à augmenter la consommation d'énergie en été de manière significative et donc les émissions de gaz à effet de serre ; ou encore de l'agriculture, où une hausse spontanée de l'irrigation ne peut être compatible avec la diminution de la disponibilité de l'eau. Ceci souligne l'importance de coordonner et d'organiser l'adaptation afin d'éviter ces écueils et de dégager des stratégies gagnant-gagnant. Les pistes d'adaptations identifiées pour la thématique énergie : Ces options ne constituent pas à ce stade des recommandations, mais plutôt des pistes à envisager dans le cadre des réflexions pour une planification de l'adaptation. Leur pertinence, leur efficacité et leur faisabilité doivent être étudiées. Adaptation de la demande : - Développer des technologies de refroidissement de l'air (développement de technologies de refroidissement plus efficientes énergétiquement pour les bâtiments et les véhicules) - Faciliter le développement d'un cadre bâti et d'un urbanisme réduisant la demande d'énergie, notamment celle de climatisation Adaptation de l'offre : - Améliorer les procédés de refroidissement des centrales énergétiques - Rendre les installations énergétiques plus robustes aux extrêmes climatiques - Généraliser les systèmes de gestion des tranches - Affiner le processus de gestion de crise - Identifier les structures sensibles à la remontée du niveau de la mer Transversal : - Renforcer les outils de modélisation de l'offre et de la demande en fonction du climat Télécharger - le Rapport de synthèse : http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/partie_1_rapport_de_synthese.pdf - les Rapports des groupes transversaux : http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/partie_2_rapports_des_groupes_transversaux.pdf - les Rapports des groupes sectoriels : http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/partie_3_rapports_des_groupes_sectoriels.pdf - les Annexes du Rapport de synthèse : http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/partie_4_annexes_du_rapport_de_synthese.pdf - les Annexes des rapports thématiques : http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/partie_5_annexes_des_rapports_thematiques.pdf"
"Selon l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (Onerc), les coûts annuels liés au réchauffement pourraient atteindre plusieurs milliards d'euros si aucune mesure n'est rapidement prise par la France pour s'adapter au réchauffement climatique. Parmi ses effets, on trouve la montée des eaux, les feux de forêts ou encore les canicules à répétition. Parmi les dix groupes thématiques pilotés par les Ministères et directions ...

Changement climatique ; Consommation d'énergie ; Coût d'investissement ; Effet de serre ; Étude ; France ; Généralité énergie ; Groupe de travail ; Intempérie climatique ; Observatoire ; Rapport ; Réchauffement climatique ; Scénario

... Lire [+]

V

- n° 38

Circulaire du 10 septembre 2003 relative à la promotion de l'énergie éolienne terrestre. Afin de faciliter le développement de l'énergie éolienne, la Ministre de l'Écologie et du Développement durable, le Ministre de l'Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer et la ministre déléguée à l'Industrie ont adressé aux préfets une circulaire leur donnant des instructions en ce sens. http://www.industrie.gouv.fr/energie/renou/circ_eol_10_09_03.pdf
Circulaire du 10 septembre 2003 relative à la promotion de l'énergie éolienne terrestre. Afin de faciliter le développement de l'énergie éolienne, la Ministre de l'Écologie et du Développement durable, le Ministre de l'Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer et la ministre déléguée à l'Industrie ont adressé aux préfets une circulaire leur donnant des instructions en ce sens. http://www.industrie.gouv.fr/energie...

Éolien ; Publication ; Rapport

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le Conseil supérieur de la construction et de l'efficacité énergétique (CSCEE) a pris connaissance du tant attendu rapport CSTB-Ademe concernant la performance des gestes de rénovation. Il va proposer des rééquilibrages concernant le CITE 2019 et notamment sur "la rénovation des parois vitrées".

Vitrage ; ADEME ; Rapport ; Construction ; CSTB ; Aide financière ; Rénovation ; Performance énergétique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Pour maintenir le réchauffement climatique au-dessous de 1,5 °C, il faut réduire drastiquement et rapidement les émissions de gaz à effet de serre. Tel est le message central du rapport du Giec publié lundi 8 octobre. Explication par l'un des ses auteurs, le chercheur Henri Waisman.

En décembre 2015, les représentants de 195 nations adoptaient l'Accord de Paris. Celui-ci fixait l'objectif de limiter le changement climatique en-dessous de 2 °C par rapport à l'ère pré-industrielle, et « poursuivre les (...)
ARTICLE EN LIGNE
Pour maintenir le réchauffement climatique au-dessous de 1,5 °C, il faut réduire drastiquement et rapidement les émissions de gaz à effet de serre. Tel est le message central du rapport du Giec publié lundi 8 octobre. Explication par l'un des ses auteurs, le chercheur Henri Waisman.

En décembre 2015, les représentants de 195 nations adoptaient l'Accord de Paris. Celui-ci fixait l'objectif de limiter le changement climatique ...

Rapport ; Effet de serre ; Changement climatique ; Réchauffement climatique ; International ; Politique énergétique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Sur les 241 sites naturels classés par l'Unesco, 62 sont désormais « menacés par le changement climatique » contre 35 en 2014 (sur 228), selon un récent rapport.


Image du Machu Pichu au Pérou (Pixabay)

Changement climatique ; International ; Patrimoine ; Politique énergétique ; Rapport ; Candidat

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le changement climatique a provoqué un réchauffement près de deux fois plus rapide au Canada que dans le reste du monde, selon un rapport gouvernemental cité lundi par plusieurs médias canadiens.

Canada ; Réchauffement climatique ; Changement climatique ; Rapport

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le Parlement européen doit se prononcer ce 15 février sur la ratification de l'accord commercial avec le Canada, le Ceta. Mais des craintes subsistent sur sa compatibilité avec l'Accord de Paris sur le climat.

Environnement ; Rapport ; Canada ; Parlement européen ; Politique énergétique ; Europe ; Changement climatique

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Rapport [251]

Politique énergétique [80]

France [50]

Généralité énergie renouvelable [49]

Changement climatique [42]

International [33]

Chiffre clé [31]

Europe [28]

Éolien [26]

Bâtiment [25]

Transition énergétique [25]

Collectivité locale [22]

Étude [21]

Environnement [20]

Généralité énergie [19]

Efficacité énergétique [18]

Électricité [17]

Maitrise De l'Énergie - MDE [17]

Solaire photovoltaïque [17]

Économie d'énergie [16]

Logement [16]

Objectif [16]

Consommation d'énergie [15]

Électricité renouvelable [15]

Gaz à Effet de Serre / GES [14]

Production d'électricité [14]

ADEME [13]

Aide financière [13]

Débat Énergie [13]

Energie hydraulique [13]

Impact environnemental [13]

Rénovation [13]

Scénario [13]

Bilan [12]

Nucléaire [12]

Transport [12]

Aspect financier [11]

Effet de serre [11]

Investissement [11]

Réchauffement climatique [11]

Commission européenne [10]

Energie fossile [10]

Publication [10]

Tarif d'achat [10]

Biocarburant [9]

Biogaz [9]

Biomasse [9]

Développement durable [9]

Entreprise [9]

Géothermie [9]

Prospective / Prévision [9]

Aspect économique [8]

CLER [8]

Directive européenne [8]

EDF [8]

Emploi [8]

États Unis [8]

Financement [8]

Formation [8]

Industrie [8]

Milieu agricole [8]

Objectif européen [8]

Offshore [8]

Perspective [8]

Politique [8]

Programme de développement [8]

Puissance installée [8]

Aménagement du territoire [7]

Biodiversité [7]

Bois énergie [7]

Commune / Ville [7]

Consommation d'électricité [7]

Haute Qualité Environnementale / HQE [7]

Plan Climat [7]

Projet [7]

Sécurité [7]

Allemagne [6]

Bilan énergétique [6]

Chine [6]

CO2 / Dioxyde de carbone [6]

Construction [6]

Demande en énergie [6]

Éolienne [6]

Espagne [6]

Fiscalité [6]

Inde [6]

Performance énergétique [6]

Politique environnementale [6]

Potentiel de développement [6]

Réglementation [6]

Service public [6]

Aspect juridique [5]

Budget [5]

Canada [5]

Cogénération [5]

Conférence / Colloque [5]

Coût d'investissement [5]

Déchet [5]

Diagnostic [5]

Gouvernement [5]

Impact santé [5]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z