F Nous contacter

0

Documents  Bâtiment Zéro Énergie | enregistrements trouvés : 22

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

H

- n° 18

Le secrétaire d'État à la fiscalité belge a annoncé plusieurs évolutions du régime fiscal appliqué aux énergies renouvelables et aux économies d'énergie. Ces scénarios officieux doivent encore être confirmés par des textes de loi. Essentiels pour stimuler les investissements en énergie durable, les incitants fiscaux sont globalement confirmés.
Le secrétaire d'État à la fiscalité belge a annoncé plusieurs évolutions du régime fiscal appliqué aux énergies renouvelables et aux économies d'énergie. Ces scénarios officieux doivent encore être confirmés par des textes de loi. Essentiels pour stimuler les investissements en énergie durable, les incitants fiscaux sont globalement confirmés.

Aide financière ; Avantage fiscal ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Bâtiment Zéro Énergie ; Belgique ; Crédit d'impôt ; Économie d'énergie ; Généralité énergie renouvelable ; Logement ; Maison passive ; Particulier / Ménage ; Politique énergétique ; TVA

... Lire [+]

V

- n° 18
ISBN 1968-2344

Du bâtiment ancien "passoire thermique" au bâtiment à énergie positvie, il n'y a pas qu'un seul pas à franchir. Pourtant, d'ici dix ans seulement, le BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive) sera le standard obligatoire pour toutes les constructions neuves. L'enjeu consite aujourd'hui à passer des actions de quelques précurseurs à un programme plus structuré, pour aller vres la généralisation.
Du bâtiment ancien "passoire thermique" au bâtiment à énergie positvie, il n'y a pas qu'un seul pas à franchir. Pourtant, d'ici dix ans seulement, le BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive) sera le standard obligatoire pour toutes les constructions neuves. L'enjeu consite aujourd'hui à passer des actions de quelques précurseurs à un programme plus structuré, pour aller vres la généralisation.

ADEME ; Architecture ; Basse énergie ; Bâtiment ; Bâtiment à énergie positive - BEPOS ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Bâtiment Zéro Énergie ; Déperdition thermique ; Effinergie ; Énergie grise ; France ; Isolant thermique ; Pont thermique ; Référentiel

... Lire [+]

V

- n° 193
ISBN 0295-5873

"Érigée au coeur du quartier dynamique des affaires de Dijon (21), la tour Elithis ambitionne de devenir le premier bâtiment tertiaire français à énergie positive. Si l'objectif n'est pas encore rempli, la démarche multipartenariale globale mise en place par son concepteur enregistre des résultats ostensiblement positifs. Le ""zéro énergie"" ne semble pas si loin, sous les efforts conjugués de ses occupants."
"Érigée au coeur du quartier dynamique des affaires de Dijon (21), la tour Elithis ambitionne de devenir le premier bâtiment tertiaire français à énergie positive. Si l'objectif n'est pas encore rempli, la démarche multipartenariale globale mise en place par son concepteur enregistre des résultats ostensiblement positifs. Le ""zéro énergie"" ne semble pas si loin, sous les efforts conjugués de ses occupants."

Bâtiment tertiaire ; Bâtiment Zéro Énergie ; Bourgogne ; Caractéristique technique ; Chaudière bois ; Consommation d'énergie ; Éclairage ; Ossature Bois ; Granulé bois ; Lampe basse consommation ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque ; Tour ; Ventilation double flux

... Lire [+]

V

- n° 5

"Le 23 avril, le Parlement français a adopté la révision de la directive sur la performance énergétique des bâtiments. Parmi les mesures phares du nouveau texte adopté, les nouveaux bâtiments publics devront être ""zéro énergie"" à compter du 31 décembre 2015."

Bâtiment ; Bâtiment public ; Bâtiment Zéro Énergie ; Construction ; Directive européenne ; Objectif européen ; Ordonnance/Obligation ; Performance énergétique

... Lire [+]

V

- n° 231109

En avril dernier, le rapport de co-décision adopté par les eurodéputés proposait une échéance plus rapprochée, au 31 décembre 2018 . Selon le nouvel accord, les bâtiments publics devront toutefois respecter des normes proches du «zéro énergie» à partir de fin 2018. Les Etats membres devront, à la mi-2011, élaborer des plans nationaux et une liste d'incitations financières en vue de la réalisation de ces objectifs, ainsi qu'établir un système d'homologation pour mesurer la performance énergétique des bâtiments. Le projet de directive prévoit des dérogations pour certains bâtiments notamment historiques et religieux, les maisons de vacances et les «petits logements» (moins de 50 m2). Le texte doit encore être formellement approuvé par le Conseil et voté par le Parlement début 2010. Le groupe des Verts européens (Greens/EFA) se félicite que l'UE ait posé les fondations des bâtiments du futur mais déplore l'absence de mesure sur les logements existants, qui représentent 40% de la consommation énergétique totale en Europe. «Les Verts et le Parlement européen s'étaient prononcés pour un programme ambitieux de rénovation des bâtiments (...). Pour cela, l'Union européenne devait disposer de fonds nouveaux pour garantir des prêts à taux réduit (...), souligne Claude Turmes, eurodéputé Vert luxembourgeois. L'opposition des nouveaux Etats membres européens a conduit le Conseil à rejeter cette initiative.»
En avril dernier, le rapport de co-décision adopté par les eurodéputés proposait une échéance plus rapprochée, au 31 décembre 2018 . Selon le nouvel accord, les bâtiments publics devront toutefois respecter des normes proches du «zéro énergie» à partir de fin 2018. Les Etats membres devront, à la mi-2011, élaborer des plans nationaux et une liste d'incitations financières en vue de la réalisation de ces objectifs, ainsi qu'établir un système ...

Bâtiment public ; Bâtiment Zéro Énergie ; Directive européenne ; Établissement religieux ; Monument historique ; Objectif européen ; Programme de développement

... Lire [+]

V

- n° 27
ISBN 1774-847X

L'agence Coste Architectures édifie le premier bâtiment tertiaire à basse consommation à Houdan (78). Cette construction en ossature bois est bâtie selon les normes HQE avec le niveau très performant et est équipée de panneaux photovoltaïques et d'une petite éolienne.Sa consommation sera seulement de 12 kWh/m2.an.

Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Bâtiment tertiaire ; Bâtiment Zéro Énergie ; Consommation d'énergie ; Ossature Bois ; Ile de France ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 1681
ISBN 1163-2720

Plusieurs milliers de lycéens ont effectué cette rentrée scolaire dans un nouvel établissement sobre en énergie et/ou certifié HQE. En Aquitaine, en attendant l'ouverture en 2012 de deux établissements à énergie positive à Bègles (33) et Bergerac (24), le conseil régional a inauguré le nouveau lycée des métiers de Blanquefort (33), un des trois premiers établissements d'enseignement certifié NF Bâtiment tertiaire démarche HQE, avec le lycée professionnel Jean-Moulin de Rosny-sous-Bois (93) et le lycée Carnot-Sampaix de Roanne (42). Autres établissements : - Lycée hôtelier et agricole "zéro énergie fossile" de Poitiers (86) sous le nom de "lycée Kyoto", - Lycée agricole du Subdray (18) en ossature bois, - Lycée professionnel bioclimatique Pierre-Mendès-Frace à Montpellier (34).
Plusieurs milliers de lycéens ont effectué cette rentrée scolaire dans un nouvel établissement sobre en énergie et/ou certifié HQE. En Aquitaine, en attendant l'ouverture en 2012 de deux établissements à énergie positive à Bègles (33) et Bergerac (24), le conseil régional a inauguré le nouveau lycée des métiers de Blanquefort (33), un des trois premiers établissements d'enseignement certifié NF Bâtiment tertiaire démarche HQE, avec le lycée ...

Aquitaine ; Architecture bioclimatique ; Bâtiment à énergie positive - BEPOS ; Bâtiment tertiaire ; Bâtiment Zéro Énergie ; Centre ; Certification ; Construction ; Ossature Bois ; Établissement scolaire ; Haute Qualité Environnementale / HQE ; Ile de France ; Languedoc Roussillon ; Projet ; Réalisation ; Rénovation ; Rhône Alpes

... Lire [+]

V

- n° 1703 - p.54 àp.54

Le lycée Kyoto de Poitiers, le premier du genre en France, épargne bien les ressources énergétiques, mais pas au coût escompté par la région Poitou-Charentes

Poitou Charentes ; Établissement scolaire ; Bâtiment Zéro Énergie ; Construction ; Région ; Réserve / Ressource energétique ; Économie d'énergie ; Réglementation thermique ; Chauffage ; Eau chaude sanitaire - ECS ; Réseau de chaleur ; Cogénération ; Solaire photovoltaïque ; Consommation d'énergie ; Ventilation double flux

... Lire [+]

V

- n° 932
ISBN 1267-0545

La directive n°2010/31/UE du 19 mai 2010 relative à la performance énergétique des bâtiments, définit les principaux outils de réduction des gaz à effet de serre.

Bâtiment ; Bâtiment Zéro Énergie ; Chauffage ; Climatisation / Rafraîchissement ; Directive européenne ; Eau chaude sanitaire - ECS ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Performance énergétique ; Circulaire

... Lire [+]

V

- n° 917
ISBN 1267-0545

"La directive européenne ""Efficacité énergétique des bâtiments"" prévoit qu'à partir de fin 2020, tous les bâtiments neufs devront s'approcher du ""zéro énergie"" et être largement alimentés par les énergies renouvelables. Les bâtiments publics seront concernés deux ans plus tôt. En effet d'ici fin 2018, les autorités publiques ne devront plus détenir ou louer de bâtiments qui ne respectent pas ces normes et assurer la reconversion du parc existant. Des certificats de performance énergétique obligatoire : Tous les États devront également établir un système d'homologation pour mesurer la performance énergétique des bâtiments."
"La directive européenne ""Efficacité énergétique des bâtiments"" prévoit qu'à partir de fin 2020, tous les bâtiments neufs devront s'approcher du ""zéro énergie"" et être largement alimentés par les énergies renouvelables. Les bâtiments publics seront concernés deux ans plus tôt. En effet d'ici fin 2018, les autorités publiques ne devront plus détenir ou louer de bâtiments qui ne respectent pas ces normes et assurer la reconversion du parc ...

Bâtiment ; Bâtiment public ; Bâtiment Zéro Énergie ; Collectivité locale ; Directive européenne ; Efficacité énergétique ; Étiquette énergie ; Objectif ; Performance énergétique

... Lire [+]

V

- n° 515

Cette nouvelle législation sur l'efficacité énergétique devrait selon Bruxelles aider les consommateurs à réduire leurs factures d'énergie et au final, l'UE à atteindre son objectif d'économiser 20% d'énergie d'ici 2020. En effet, l'UE s'est fixé des objectifs à atteindre d'ici 2020 : une réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre, une part de 20% d'énergies renouvelables dans le bouquet énergétique et une amélioration de 20% de l'efficacité énergétique. Le paquet changement climatique de 2008 va permettre à l'UE de remplir les deux premiers objectifs du climat, alors que ce nouveau paquet législatif doit contribuer à atteindre l'objectif d'économie d'énergie. Toujours selon la Commission Européenne, les mesures d'efficacité énergétique adoptées jusqu'ici feraient réaliser une économie d'énergie d'environ 13% d'ici 2020 si elles étaient correctement mises en oeuvre par les États membres. Économies d'énergie des bâtiments : Tous les bâtiments construits à partir de la fin de 2020 devront respecter des normes élevées d'économie d'énergie et être alimentés dans une large mesure par les énergies renouvelables, ont convenu les représentants du Conseil et les députés sous la houlette du rapporteur, Silvia-Adriana Ticau (S&D, RO). Les pouvoirs publics devront montrer la voie deux ans plus tôt et une partie du financement de ces changements proviendra du budget de l'UE, stipule l'accord sur la révision de la performance énergétique des bâtiments. Les bâtiments existants devront, si possible, améliorer leurs performances énergétiques après des rénovations majeures. Lors de la rénovation, les propriétaires seront encouragés à installer des compteurs intelligents et à remplacer le chauffage, la plomberie l'eau chaude et les systèmes de climatisation par des solutions alternatives à rendement élevé comme les pompes à chaleur. Etiquetage de l'efficacité énergétique des appareils ménagers et autres produits : Les députés européens ont négocié avec la présidence du Conseil une nouvelle présentation de l'étiquetage de l'efficacité énergétique des appareils ménagers et d'autres produits économiseurs d'énergie. La nouvelle étiquette autorisera des classes supplémentaires (avec "A+++" pour les produits les plus énergétiquement efficaces), mais limitera le nombre total de classes d'énergie à 7. Une autre nouveauté réside dans le fait que, désormais, toute publicité de prix ou promotion de l'efficacité énergétique des réfrigérateurs, machines à laver ou des fours devra indiquer la classe énergétique du produit. Etiquetage des pneus pour informer les acheteurs du rendement en carburant, du bruit et de la sécurité A partir de novembre 2012, tous les pneus neufs à la vente dans l'UE seront classés et étiquetés selon le rendement en carburant, l'adhérence sur sol mouillé et les performances de bruit, selon un nouveau règlement européen pour lequel Ivo Belet (PPE, BE) était le rapporteur du Parlement. L'étiquetage sera similaire à celui qui est requis pour les appareils ménagers. Prochaines étapes : Le Parlement a adopté le nouveau règlement sur d'étiquetage des pneumatiques le 25 novembre 2009. Il sera applicable à partir du 1er novembre 2012. Les textes de compromis sur la révision de l'efficacité énergétique des bâtiments et la directive sur l'étiquetage énergétique doivent encore être formellement approuvés par le Conseil des ministres avant que le Parlement dans son ensemble donne son approbation finale au début de 2010. Une fois adopté et publié au Journal officiel de l'UE, les États membres auront un an pour adapter leurs législations nationales à la nouvelle réglementation européenne sur l'étiquetage énergétique et deux ans pour l'appliquer les nouvelles normes d'économies d'énergie aux bâtiments.
Cette nouvelle législation sur l'efficacité énergétique devrait selon Bruxelles aider les consommateurs à réduire leurs factures d'énergie et au final, l'UE à atteindre son objectif d'économiser 20% d'énergie d'ici 2020. En effet, l'UE s'est fixé des objectifs à atteindre d'ici 2020 : une réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre, une part de 20% d'énergies renouvelables dans le bouquet énergétique et une amélioration de 20% de ...

Bâtiment ; Bâtiment Zéro Énergie ; Commission européenne ; Construction ; Économie d'énergie ; Efficacité énergétique ; Électroménager ; Étiquette énergie ; Europe ; Réglementation ; Objectif européen ; Politique énergétique

... Lire [+]

V

- n° 519

Le bâtiment B de la plate-forme logistique urbaine de Sogaris à Marseille, situé dans le prolongement naturel du pôle tertiaire d'Euroméditerrannée, a été construit dans une logique de maîtrise de la consommation énergétique et de respect de l'environnement. Urbasolar y a installé une centrale photovoltaïque clé en main, sur le toit de l'entrepôt. Réalisée en "Solar Roof", membranes photovoltaïques développées par Urbasolar, la centrale solaire assure aussi l'étanchéité du bâtiment. D'une puissance totale de 270 kWc, elle produit chaque année 320 MWh, l'équivalent de la consommation de 130 foyers, et permet d'éviter le rejet de 150 tonnes de CO2 dans l'atmosphère. Le bâtiment du groupe Sogaris qui consomme autant d'énergie qu'il en produit, peut ainsi se prévaloir de l'appellation « Bâtiment zéro énergie ». "Sogaris nous a fait confiance pour mener à bien son projet de bâtiment respectueux de l'environnement, et aujourd'hui, nous sommes très heureux de l'obtention de ce prix, auquel nous espérons avoir contribué." déclare Stéphanie Andrieu-Giraud, Directrice Générale d'Urbasolar. ** SIMI : Salon de l'immobilier dEntreprise
Le bâtiment B de la plate-forme logistique urbaine de Sogaris à Marseille, situé dans le prolongement naturel du pôle tertiaire d'Euroméditerrannée, a été construit dans une logique de maîtrise de la consommation énergétique et de respect de l'environnement. Urbasolar y a installé une centrale photovoltaïque clé en main, sur le toit de l'entrepôt. Réalisée en "Solar Roof", membranes photovoltaïques développées par Urbasolar, la centrale solaire ...

Bâtiment Zéro Énergie ; Centrale photovoltaïque ; Concours / Trophée ; Plate-forme logistique ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Puissance installée ; Réalisation

... Lire [+]

V

- n° 464

"L'édifice situé à Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre) a été conçu pour tirer pleinement profit des éléments naturels comme le bois (chêne vert) pour son ossature, le soleil pour sa chaleur et sa lumière et enfin l'air ambiant pour obtenir une ventilation optimisée du site. Le projet répond à la norme anglaise ""Sustainable Homes Level 5 - SHL5"", qui comprend des systèmes solaires thermiques, photovoltaïques et des poêles à bois servant à chauffer l'eau et l'air des espaces à vivre. Le revêtement extérieur est couvert de mélèze tandis que le pin est utilisé comme matériau protecteur pour le mur et le plancher. L'eau de pluie est récoltée sur le toit et stockée dans un réservoir de 9.000 litres. L'habitat Eco-Lodge applique des normes de durabilité: L'Eco-Lodge comprend des toilettes sèches, une isolation fait de chanvre et de coton, une structure thermique capable d'absorber la chaleur durant la journée et la restituer la nuit, une utilisation de matériaux locaux et durables dans tous les aspects de la construction. L'habitat Eco-Lodge applique des normes de durabilité : Lancée en décembre 2006, la norme nationale SHL1-6 a pour objectif d'établir une liste de règles aboutissant à la réalisation de nouvelles constructions de conception durable. Pour chacun des 6 niveaux, elle fixe des normes minimales pour l'efficacité énergétique et l'utilisation d'eau, fournissant d'une part des indications précieuses pour les futurs acheteurs et permettant d'autre part aux constructeurs de se différencier de la concurrence en termes de durabilité. "
"L'édifice situé à Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre) a été conçu pour tirer pleinement profit des éléments naturels comme le bois (chêne vert) pour son ossature, le soleil pour sa chaleur et sa lumière et enfin l'air ambiant pour obtenir une ventilation optimisée du site. Le projet répond à la norme anglaise ""Sustainable Homes Level 5 - SHL5"", qui comprend des systèmes solaires thermiques, photovoltaïques et des poêles à bois servant à ...

Angleterre ; Architecte ; Bâtiment Zéro Énergie ; Ossature Bois ; Isolant thermique ; Maison individuelle ; Poêle à bois ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 492

"Le bâtiment de 1 320 m2 regroupe un ensemble de solutions environnementales et non polluantes, sans rejet de gaz à effet de serre (GES), avec son propre réseau énergétique. C'est un véritable démonstrateur, prouvant l'intérêt de combiner les énergies renouvelables, l'éolien et le solaire, à l'hydrogène afin d'atteindre une autonomie complète, sans raccord au réseau électrique national. Un « cluster développement durable » sera même créé et le bâtiment hébergera des entreprises du secteur des énergies et de l'environnement. Le projet a été imaginé en 2003 et la construction a débuté en 2006. Le coût initial du projet était de 4,37 millions d'euros avec des surcoûts liés aux énergies renouvelables : 6,6 %, puis à l'Hydrogène : 11 %. Jean-Luc Cousin Architectes/Urbanistes a souhaité créer une oeuvre qui défit les règles géométriques conventionnelles de la construction et qui s'accorde pleinement avec les cycles de la Terre et des saisons. Ce principe architectural, d'une enveloppe compacte qui travaille sur l'inertie, permet un fonctionnement optimal des EnR et un gain énergétique fort. L'Energie éolienne : 3 éoliennes de 10 kW chacune, à axe horizontal sur mât de 15 mètres, permettront de produire 45 000 kWh/an, soit 51,4 % de la production totale des énergies renouvelables. L'innovation majeure pour ces éoliennes est le mât « basculant hydraulique» par un système de vérins qui facilitera l'entretien et la maintenance. Le siège d'Abalone, un exemple à méditer et à visiter L'énergie produite sera réinjectée dans le bâtiment et le surplus sera lui réinjecté dans le réseau électrique national, en attendant de pouvoir mettre en place un système de stockage. A terme, ces éoliennes permettront également de produire de l'hydrogène (voir plus bas) Le siège d'Abalone, un exemple à méditer et à visiter3 éoliennes de 3,5 kW chacune, à axe horizontal sur mât de 3 mètres, permettront de produire 15 000 kWh/an, soit 17,1 % de la production totale des énergies renouvelables. La totalité de l'énergie produite sera réinjectée dans le bâtiment. Des éoliennes faciles à installer sur toits et terrasses et une robustesse renforcée pouvant résister aux rafales en captant un plus large spectre de vitesses de vent, de 9 à 162 km/h contre 90 km/h pour une éolienne classique. Un meilleur rendement que les éoliennes conventionnelles de même diamètre grâce à ses 3 pales incurvées captant le vent par l'arrière. La forme unique de ses pales permet d'exploiter pleinement l'énergie cinétique du vent pour une production inégalée. L'Energie solaire : Le mode de production d'énergie à partir du solaire thermique diffère du solaire photovoltaïque. Ainsi, les panneaux solaires thermiques permettront la transformation des rayonnements du soleil en énergie thermique afin d'utiliser directement la chaleur produite. L'énergie solaire est récupérée par des capteurs solaires vitrés, des tubes métalliques noirs reçoivent le rayonnement solaire pour chauffer un liquide caloporteur. Cette énergie thermique sera utilisée pour chauffer le bâtiment et pour l'eau chaude des sanitaires. Le siège d'Abalone, un exemple à méditer et à visiter Les panneaux solaires photovoltaïques (ci-dessus) sont eux réservés à la production d'énergie électrique. Le bâtiment ABALONE est équipé de 80 m©— de panneaux photovoltaïques qui produiront 20 000 kWh/an, soit 22,9% de l'énergie totale produite. L'édifice récupére aussi des apports solaires en façades SUD. Il diffuse au travers des planchers en dalles alvéolées ou évacue de la chaleur selon la saison et la température du bâtiment. Des protections solaires extérieures sont également adaptées aux orientations. L'Energie géothermique : Le puits canadien, aussi appelé puits provençal, est un système géothermique qui permet une climatisation naturelle. Il est basé sur le simple constat que la température du sol, à environ 1 mètre 50 de profondeur, est de 5°c en hiver et 15 °c en été, donc plus élevée que la température ambiante en hiver et plus basse en été. On utilise l'inertie thermique du sol pour traiter l'air qui circulera dans le bâtiment. Nous avons donc un préchauffage de l'air hygiénique en hiver et un rafraichissement en été pour des bureaux non climatisés artificiellement. Le puits canadien couplé à une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) double flux à haut rendement permet, en plus de renouveler l'air du bâtiment, de récupérer la chaleur, en hiver, ou la fraîcheur, en été, contenue dans l'air évacué du logement et de la fournir à l'air entrant. Elle permet donc d'éviter le gâchis d'énergie pour le chauffage ou la climatisation. D'autres économies d'énergie ont été possibles grâce : * Optimisation de l'enveloppe par simulations thermiques dynamiques, * Béton sur-isolé par l'extérieur, pas de faux plafond (très forte inertie thermique), * Réduction maximale des ponts thermiques, * Façades vitrées à multiples peaux (double + triple vitrage) ventilées naturellement en été par des ouvertures * Eclairage artificiel par tubes « fluo type T5 haut rendement » dans les bureaux et LED pour les sanitaires, * Eclairage individuel géré par des systèmes de détection de présence et par gradation, * Réduction drastique des consommations énergétiques (ordinateurs portables, surventilation nocturne « simple flux »...), * Réutilisation des eaux de pluie pour les sanitaires. La pile à combustible : Aujourd'hui, 2 solutions existent pour stocker une quantité importante d'énergie : la batterie qui pose des problèmes de coût et d'impact environnemental et la solution de l'hydrogène. L'hydrogène est le moyen de stockage de l'électricité sans rejet de CO2 et à faible impact environnemental. Sur un bâtiment tertiaire à usage de siège social, il est évident que la production à partir d'énergies renouvelables (éolien et solaire) ne sera pas totalement en phase avec la consommation. Autrement dit, la nuit, les éoliennes tournent alors qu'il n'y a pas de consommation, et en journée, la consommation s'avère supérieure à la production. L'hydrogène apparait donc comme le moyen indispensable de stockage de l'électricité pour ne plus être relié au réseau électrique national. L'hydrogène est un gaz qui s'obtient à partir de l'eau et de l'électricité par un processus qu'on appelle électrolyse. L'hydrogène n'est pas une énergie, mais un vecteur énergétique. L'idée du bâtiment c'est d'utiliser l'hydrogène comme un moyen de stockage électrique. Les énergies renouvelables (éolien et solaire) produiront de l'hydrogène par électrolyse de l'eau. Cet hydrogène stocké, combiné à l'oxygène de l'air ambiant, sera utilisé pour fabriquer de l'électricité grâce à une pile à combustible. La chaleur dégagée servira pour le chauffage, et l'électricité pour l'alimentation du bâtiment. Cette technologie permettra d'assurer la fourniture électrique du bâtiment lors des périodes dites déficitaires (lorsque la production d'électricité par les énergies renouvelables est inférieure à la consommation électrique du bâtiment). Conclusions : Le consommation énergétique du siège social a été évaluée à 48 kWh/m2.an contre une production de 66,3 kWh/m2.an, soit un bilan énergétique positif de 18,3 kWh/m2.an. Ces prévisions sont situées au dessus de la Réglementation Thermique 2012 annonçant les bâtiments ""basse consommation"" et la RT 2020 annonçant les bâtiments à énergie positive. Ce nouveau bâtiment évite ainsi de rejeter annuellement 67,77 Tonnes de CO2 par rapport à un bâtiment tertiaire classique. En comparaison, un foyer français rejette 16,4 tonnes de CO2 par an. Le bâtiment est autonome et demeure capable de produire de l'énergie à l'aide de dispositifs solaires et éoliens. La volonté de la société de ne plus être raccordés au réseau électrique national, est devenue possible uniquement par le couplage des énergies renouvelables et de l'hydrogène. Le bâtiment en produira et en stockera afin de générer de l'électricité via une pile à combustible. Le siège d'Abalone, un exemple à méditer et à visiter Le bâtiment ""ABALONE"" est devenu une véritable vitrine des énergies renouvelables, combinant l'ensemble des énergies de demain afin de donner naissance à un Bâtiment à Energie Positive, autosuffisant et sans émission de CO2. (Cf. Plein Soleil n°23 - Octobre 2009 - p.69)"
"Le bâtiment de 1 320 m2 regroupe un ensemble de solutions environnementales et non polluantes, sans rejet de gaz à effet de serre (GES), avec son propre réseau énergétique. C'est un véritable démonstrateur, prouvant l'intérêt de combiner les énergies renouvelables, l'éolien et le solaire, à l'hydrogène afin d'atteindre une autonomie complète, sans raccord au réseau électrique national. Un « cluster développement durable » sera même créé et le ...

Bâtiment à énergie positive - BEPOS ; Bâtiment tertiaire ; Bâtiment Zéro Énergie ; Consommation d'énergie ; Pays de la Loire ; Pile à combustible ; Puits canadien ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Système autonome ; Ventilation double flux ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 497

En effet, les façades du complexe principal utilisé comme centre administratif comprend plus de 900 modules solaires en couche mince CIS. Chacune des surfaces des modules se compose de verre durci, sans cadre, permettant ainsi de créer une façade lisse d'une esthétique plutôt réussie. Comme les modules solaires sont installés sur une sous-structure, il devient possible de couvrir les surfaces inégales, telles que rencontrées avec les immeubles anciens. Comme le montre la photo ci-dessous, le module est ventilé et équipé de canaux de drainage des eaux de pluie garantissant une couche d'isolation thermique toujours sèche. La ventilation arrière a l'avantage supplémentaire de faire abaisser la température du module CIS, augmentant ainsi leur rendement énergétique. D'une longueur de 1,25 m, d'une largeur de 85 cm et d'une profondeur de 8,5 cm, un seul module standard pèse pas moins de 20 kg. Le système installé couvre environ un tiers des besoins énergétiques de l'immeuble de bureaux. Et comme le toit de la nouvelle usine de production a été pourvu de larges panneaux solaires, le siège administratif est devenu totalement autonome en énergie. Grâce à cette nouvelle usine de fabrication, la capacité de production annuelle de modules solaires en couche mince s'est accrue et passe de 3 à 35 mégawatts (MW). La société prévoit même d'étendre dans les années futures sa capacité à 75 MW.
En effet, les façades du complexe principal utilisé comme centre administratif comprend plus de 900 modules solaires en couche mince CIS. Chacune des surfaces des modules se compose de verre durci, sans cadre, permettant ainsi de créer une façade lisse d'une esthétique plutôt réussie. Comme les modules solaires sont installés sur une sous-structure, il devient possible de couvrir les surfaces inégales, telles que rencontrées avec les immeubles ...

Allemagne ; Bâtiment tertiaire ; Bâtiment Zéro Énergie ; Capacité de production ; CIS / Cuivre Indium Selenium ; Fabricant ; Innovation ; Module photovoltaïque ; Rendement ; Solaire photovoltaïque ; Système autonome ; Technologie ; Usine de fabrication/production ; Ventilation

... Lire [+]

V

- n° 437
ISBN 0292-1731

Son insularité, sa population démultipliée en été, ses variations de consommation en fonction du climat et son autonomie législative en matière d'énergie font de l'île de Beauté un cas particulier. Y produire de l'énergie coûte cher et le stockage constitue donc le grand enjeu mais les pouvoirs publics cherchent également des solutions au niveau de la maîtrise de l'énergie. Un programme ambitieux vient notamment d'être rendu public.
Son insularité, sa population démultipliée en été, ses variations de consommation en fonction du climat et son autonomie législative en matière d'énergie font de l'île de Beauté un cas particulier. Y produire de l'énergie coûte cher et le stockage constitue donc le grand enjeu mais les pouvoirs publics cherchent également des solutions au niveau de la maîtrise de l'énergie. Un programme ambitieux vient notamment d'être rendu public.

Barrage hydraulique ; Bâtiment Zéro Énergie ; Biogaz ; Biomasse ; Bois énergie ; Centrale thermique ; Centre sportif ; Chaufferie bois ; Chiffre clé ; Collectivité locale ; Consommation d'énergie ; Corse ; CSPE - Contribution Service PubliC Électricité ; Économie d'énergie ; Éolien ; Établissement scolaire ; Ile ; Parc éolien ; Perspective ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Potentiel de développement ; Production d'énergie ; Puissance installée ; Réalisation ; Recensement / Inventaire ; Recherche ; Réserve / Ressource energétique ; Site isolé ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Stockage de l'énergie ; Turbine / Génératrice

... Lire [+]

V

- n° 426
ISBN 0292-1731

Le projet de révision de la directive de 2002 sur la performance énergétique des bâtiments ne fixait pas de date butoir pour les bâtiments zéro énergie. Mais le rapport de codécision adopté le 23 avril dernier prévoit que tous les nouveaux bâtiments construits après le 31 décembre 2018 soient zéro énergie. Le texte demande également aux états membres de fixer des pourcentages minimaux de bâtiments zéro énergie d'ici 2015 et 2020, ainsi que d'adopter d'ici le 30 juin 2011 des plans nationaux instaurant des instruments financiers.
Le projet de révision de la directive de 2002 sur la performance énergétique des bâtiments ne fixait pas de date butoir pour les bâtiments zéro énergie. Mais le rapport de codécision adopté le 23 avril dernier prévoit que tous les nouveaux bâtiments construits après le 31 décembre 2018 soient zéro énergie. Le texte demande également aux états membres de fixer des pourcentages minimaux de bâtiments zéro énergie d'ici 2015 et 2020, ainsi que ...

Bâtiment ; Bâtiment Zéro Énergie ; Directive européenne ; Efficacité énergétique ; Europe ; Financement ; Maison économe / autonome ; Objectif européen ; Performance énergétique

... Lire [+]

V

- n° 26
ISBN 1764-2817

"Depuis quelques semaines, le Futuroscope de Poitiers (86) présente, pour toute la saison 2009, une nouvelle ""attraction"" sur l'habitat économe en énergie tel qu'il sera demain et tel qu'il peut déjà être aujourd'hui avec des solutions existantes à portée de main. Elle présente un habitat économie en énergie, avec une consommation inférieure à 50 kWh/m2.an."
"Depuis quelques semaines, le Futuroscope de Poitiers (86) présente, pour toute la saison 2009, une nouvelle ""attraction"" sur l'habitat économe en énergie tel qu'il sera demain et tel qu'il peut déjà être aujourd'hui avec des solutions existantes à portée de main. Elle présente un habitat économie en énergie, avec une consommation inférieure à 50 kWh/m2.an."

Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Bâtiment Zéro Énergie ; Chauffe eau solaire ; Exposition ; Isolant thermique ; Maison économe / autonome ; Outil pédagogique ; Poitou Charentes ; Sensibilisation ; Solaire photovoltaïque ; Ventilation double flux

... Lire [+]

V

- n° 863
ISBN 1774-5071

A mois de novembre 2007, la ville de Limeil-Brévannes a inauguré la première école certifiée haute qualité environnementale 5HQE) de France. EDF R&D a assuré le suivi énergétique de ce bâtiment.

Bâtiment Zéro Énergie ; Bilan énergétique ; Eau chaude sanitaire - ECS ; Efficacité énergétique ; Établissement de restauration ; France ; Haute Qualité Environnementale / HQE ; Isolation ; Production d'énergie ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Ventilation

... Lire [+]

V

- n° 723
ISBN 0750-1552

Le niveau BBC appelle des méthodes de calcul fines et fiables qui prennent en compte la performance énergétique de l'enveloppe et des équipements. Parmi les nouveautés à venir dans la prochaine RT : un indicateur intégrant les apports gratuits et un comptage des consommations au pas horaire. À partir de 2011-2012, les logements neufs n'afficheront plus un Cref mais un Cmax. Le prochain texte introduit les apports bioclimatiques dans le calcul des besoins de chauffage.
Le niveau BBC appelle des méthodes de calcul fines et fiables qui prennent en compte la performance énergétique de l'enveloppe et des équipements. Parmi les nouveautés à venir dans la prochaine RT : un indicateur intégrant les apports gratuits et un comptage des consommations au pas horaire. À partir de 2011-2012, les logements neufs n'afficheront plus un Cref mais un Cmax. Le prochain texte introduit les apports bioclimatiques dans le calcul ...

Apport solaire ; Architecture bioclimatique ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Bâtiment Zéro Énergie ; Besoin énergétique ; Construction ; Dom Tom ; Europe ; France ; Label de performance ; Ordonnance/Obligation ; Ratio énergétique ; Réglementation ; Réglementation thermique ; Rénovation ; Solaire thermique

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Bâtiment Zéro Énergie [22]

Solaire photovoltaïque [9]

Réalisation [7]

Bâtiment [6]

Consommation d'énergie [6]

Bâtiment Basse Consommation - BBC [5]

Bâtiment tertiaire [5]

Construction [5]

Directive européenne [5]

Solaire thermique [5]

Bâtiment public [4]

Économie d'énergie [4]

Efficacité énergétique [4]

Objectif européen [4]

Ossature Bois [4]

Performance énergétique [4]

Ventilation double flux [4]

Bâtiment à énergie positive - BEPOS [3]

Eau chaude sanitaire - ECS [3]

Établissement scolaire [3]

Europe [3]

France [3]

Généralité énergie renouvelable [3]

Ile de France [3]

Isolant thermique [3]

Politique énergétique [3]

Production d'énergie [3]

Réserve / Ressource energétique [3]

Architecture bioclimatique [2]

Chauffage [2]

Collectivité locale [2]

Étiquette énergie [2]

Haute Qualité Environnementale / HQE [2]

Maison économe / autonome [2]

Ordonnance/Obligation [2]

Petit éolien [2]

Poitou Charentes [2]

Programme de développement [2]

Puissance installée [2]

Réglementation [2]

Réglementation thermique [2]

Rénovation [2]

Système autonome [2]

Technologie [2]

Ventilation [2]

Activité humaine [1]

ADEME [1]

Aide financière [1]

Allemagne [1]

Angleterre [1]

Apport solaire [1]

Aquitaine [1]

Architecte [1]

Architecture [1]

Aspect historique [1]

Avantage fiscal [1]

Barrage hydraulique [1]

Basse énergie [1]

Bâtiment socio-culturel [1]

Belgique [1]

Besoin énergétique [1]

Bilan énergétique [1]

Biodiversité [1]

Biogaz [1]

Biomasse [1]

Bois énergie [1]

Bourgogne [1]

Capacité de production [1]

Caractéristique technique [1]

Centrale photovoltaïque [1]

Centrale thermique [1]

Centre [1]

Centre sportif [1]

Certification [1]

Changement climatique [1]

Charbon [1]

Chaudière bois [1]

Chauffe eau solaire [1]

Chaufferie bois [1]

Chiffre clé [1]

Circulaire [1]

CIS / Cuivre Indium Selenium [1]

Climatisation / Rafraîchissement [1]

Cogénération [1]

Commission européenne [1]

Concours / Trophée [1]

Consommation d'eau [1]

Corse [1]

Crédit d'impôt [1]

CSPE - Contribution Service PubliC Électricité [1]

Déperdition thermique [1]

Développement durable [1]

Dom Tom [1]

Eau [1]

Éclairage [1]

Écocitoyenneté [1]

Effinergie [1]

Électroménager [1]

Énergie grise [1]

Éolien [1]

Établissement de restauration [1]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z