F Nous contacter

0

Documents  Batterie | enregistrements trouvés : 150

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 41109

Le groupe pétrolier Total a annoncé le 3 novembre la signature d'un contrat de recherche avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT) pour le développement d'une nouvelle technologie de ''batteries stationnaires destinées au stockage d'énergie solaire''. Cet accord, d'un montant de 4 millions de dollars sur cinq ans, s'inscrit dans le cadre de la MIT Energy Initiative dont Total est partenaire depuis novembre 2008. L'objectif principal de ce programme de recherche est de mettre au point une batterie à longue durée de vie et faible coût, adaptée au stockage de l'électricité produite par des panneaux solaires. ''La question du stockage de l'électricité revêt en effet une grande importance pour permettre le développement de l'énergie solaire et passer à une échelle supérieure dans son déploiement'', a souligné Total dans un communiqué.
Le groupe pétrolier Total a annoncé le 3 novembre la signature d'un contrat de recherche avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT) pour le développement d'une nouvelle technologie de ''batteries stationnaires destinées au stockage d'énergie solaire''. Cet accord, d'un montant de 4 millions de dollars sur cinq ans, s'inscrit dans le cadre de la MIT Energy Initiative dont Total est partenaire depuis novembre 2008. L'objectif principal de ...

Batterie ; Programme de développement ; Recherche ; Site isolé ; Solaire photovoltaïque ; Stockage électricité

... Lire [+]

V

- n° 560

Conçu avec des batteries à base de nickel, le système développé par Saft permet de stocker l'énergie produite par le réseau isolé de l'île pour la restituer ensuite en fonction des besoins afin d'assurer l'alimentation de secours et de maintenir une parfaite fiabilité et stabilité du réseau électrique, qui dessert une population locale de 14 500 habitants et d'environ 100 000 estivants chaque année. Bonaire est une petite île d'une superficie d'environ 250 km2, située à 80 km au nord des côtes du Venezuela. Depuis l'incendie de sa principale centrale électrique survenu en 2004, c'est une série de générateurs diesel conteneurisés (fuel léger) loués qui produisaient les 75 000 MWh consommés chaque année. De conception innovante, le nouveau projet d'énergie durable, développé par le consortium germano-néerlandais EcoPower Bonaire BV pour le compte de la compagnie d'électricité publique des Antilles néerlandaises, Water en Energie Bedrijf Bonaire (WEB), permettra à l'ensemble de l'île d'évoluer vers les énergies renouvelables, grâce à 12 turbines éoliennes générant 11 MW au total et à une centrale d'électricité au biodiesel de 14 MW. La fonction principale des batteries de stockage d'énergie est de maintenir la qualité de l'électricité et la continuité de l'approvisionnement dans les situations critiques telles qu'une forte hausse de la demande, la défaillance d'une turbine éolienne ou celle d'un générateur diesel, afin de prévenir les risques de panne générale du réseau. La batterie peut délivrer un peu plus de 3 MW pour une durée supérieure à deux minutes, ce qui est suffisant pour la mise en service d'un générateur diesel supplémentaire. « Le projet Bonaire est un nouvel exemple de la reconnaissance croissante du rôle décisif que joueront les technologies de stockage de l'énergie dans la réalisation de projets d'énergie renouvelable » déclare Xavier Delacroix, Directeur de la Division IBG de Saft. Le système de batteries conçu par Saft fait actuellement l'objet d'essais auprès d'Enercon dans la perspective de la livraison sur le site de Bonaire au premier trimestre 2010.
Conçu avec des batteries à base de nickel, le système développé par Saft permet de stocker l'énergie produite par le réseau isolé de l'île pour la restituer ensuite en fonction des besoins afin d'assurer l'alimentation de secours et de maintenir une parfaite fiabilité et stabilité du réseau électrique, qui dessert une population locale de 14 500 habitants et d'environ 100 000 estivants chaque année. Bonaire est une petite île d'une superficie ...

Batterie ; Éolien ; Hollande ; Ile ; Parc éolien ; Puissance installée ; Stockage électricité

... Lire [+]

V

- n° 22
ISBN 1634-5460

"Téléphone portable, appareil photo, camescope, radio, baladeur, agenda électronique, lame de poche,... Piles ou batteries, le monde""moderne"" nous confronte en permanence à des petits besoins électriques. Voici quelques pistes pour choisir la solution adaptée à vos besoins."

Batterie ; Chargeur solaire ; Impact environnemental

... Lire [+]

V

- n° 560

Ce projet consiste à tirer profit, dans la vallée de Linthal, de la proximité de deux bassins de rétention d'eau existants : celui de Muttsee (2 474 m d'altitude, contenance à venir de 25 millions de m3 d'eau) et celui de Limmernsee (1 857 m d'altitude, contenance de 92 millions de m3 d'eau) en construisant une centrale souterraine de pompage-turbinage entre les deux lacs. Nexans fournira six câbles souterrains de 380 kV à isolation XLPE (polyéthylène réticulé), d'une longueur approximative de 5 km chacun, correspondant à la longueur de la galerie dans laquelle ils seront installés. Posés en parallèle pour raccorder la nouvelle centrale au réseau de transport d'énergie à Très Haute Tension, ces câbles intégreront des conducteurs en cuivre d'une section de 1 600 mm2. Ainsi, pendant la journée, alors que la demande en énergie est la plus forte, l'eau est turbinée par la nouvelle centrale de Limmern et produit de l'énergie électrique pour couvrir les pics de demande. De nuit, les besoins étant moindres, une plus grande quantité d'énergie électrique est disponible sur les réseaux, ce qui permet à la nouvelle centrale de Limmern de repomper l'eau « en sens inverse », du Limmernsee vers le Muttsee. Pour assurer ces fonctions de pompage-turbinage, une puissance de l'ordre de 1 000 MW est prévue afin d'alimenter cette centrale au travers d'une galerie souterraine d'une longueur de l'ordre de 5 km. La possibilité de repomper l'eau du bassin inférieur vers le lac d'altitude fait de cette installation une gigantesque batterie électrique rechargeable, utilisant une énergie disponible la nuit en quantité suffisante afin d'assurer un approvisionnement fiable et très flexible qui permet d'absorber les pics de demande de la journée. La puissance électrique nécessaire au repompage et celle générée par la centrale lorsqu'elle turbine transitent sur les mêmes liaisons, celles-ci devant être raccordées au réseau de transport d'énergie national suisse à Très Haute Tension.
Ce projet consiste à tirer profit, dans la vallée de Linthal, de la proximité de deux bassins de rétention d'eau existants : celui de Muttsee (2 474 m d'altitude, contenance à venir de 25 millions de m3 d'eau) et celui de Limmernsee (1 857 m d'altitude, contenance de 92 millions de m3 d'eau) en construisant une centrale souterraine de pompage-turbinage entre les deux lacs. Nexans fournira six câbles souterrains de 380 kV à isolation XLPE ...

Batterie ; Energie hydraulique ; Pompage-turbinage ; Puissance installée ; Suisse

... Lire [+]

V

- n° 25
ISBN 1634-5460

Dans le précédent numéro, nous vous invitions à étudier la question de l'équipement de votre logement en très basse tension continue, en liaison avec une instalation photovoltaïque. Mais, vu qu'elle ne bénéficiera pas des subventions réservées aux sites hors réseau électrique, vous reculer devant le prix, même celui d'un kit de base. La solution, pour les bricoleurs peu fortunés : l'occasion ou encore moins cher, la récupration.
Dans le précédent numéro, nous vous invitions à étudier la question de l'équipement de votre logement en très basse tension continue, en liaison avec une instalation photovoltaïque. Mais, vu qu'elle ne bénéficiera pas des subventions réservées aux sites hors réseau électrique, vous reculer devant le prix, même celui d'un kit de base. La solution, pour les bricoleurs peu fortunés : l'occasion ou encore moins cher, la récupration.

Batterie ; Module photovoltaïque ; Recyclage ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 100309

La société TMC Innovation, PME nantaise spécialisée dans la conception et la fabrication de mats d'éclairage public, innove en proposant un candélabre sans fil à énergie solaire. Ce candélabre sera doté d'un panneau solaire de taille réduite ainsi que d'une batterie plomb-acide destinée à stocker l'énergie, et une carte électronique chargée de piloter et ajuster l'éclairage selon la saison et les plages horaires sélectionnées. Cette nouvelle technologie permet d'assurer un éclairage durant six heures.
La société TMC Innovation, PME nantaise spécialisée dans la conception et la fabrication de mats d'éclairage public, innove en proposant un candélabre sans fil à énergie solaire. Ce candélabre sera doté d'un panneau solaire de taille réduite ainsi que d'une batterie plomb-acide destinée à stocker l'énergie, et une carte électronique chargée de piloter et ajuster l'éclairage selon la saison et les plages horaires sélectionnées. Cette nouvelle ...

Batterie ; Capteur de luminosité ; Éclairage public ; Lampe solaire ; Pays de la Loire ; Régulation ; Site isolé ; Système autonome

... Lire [+]

V

- n° 38
ISBN 1634-5460

Depuis 20 ans, l'électricité solaire assure l'autonomie du gîte d'étape isolé en montagne.

Batterie ; Coût d'exploitation ; Coût d'investissement ; Franche Comté ; Groupe électrogène ; Hôtel / Gite rural ; Maintenance / Entretien ; Montagne ; Parc régional ; Réalisation ; Site isolé ; Solaire photovoltaïque ; Système photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 44
ISBN 1634-5460

En septembre dernier, un système photovoltaïque et une éolienne de 1 kW se sont invités à Audruicq (62). Les couacs au démarrage enseignant au passage que l'installation d'une éolienne exige un minimum d'expérience.

Batterie ; Coût d'investissement ; Nord Pas de Calais ; Réalisation ; Site isolé ; Solaire photovoltaïque ; ZDE - Zone de Développement de l'Éolien ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 261109

Dans une étude consacrée aux filières vertes, le Commissariat Général au développement durable (CGDD) a analysé les forces et les faiblesses de 17 filières et a proposé pour chacune d'entre elles des objectifs de développement à moyen et long terme. Le but final étant de proposer une stratégie industrielle ''pertinente'' qui permette de ''maximiser'' l'impact de chaque filière dans la croissance verte française. ''Toutes ces filières ont besoin d'une feuille de route stratégique claire, d'un investissement public massif dans la R&D et dans la mise en place d'infrastructures ainsi que d'un soutien fort destiné aux PME innovantes afin d'en faire les futurs leaders du marché'', note le rapport. Définition des secteurs porteurs : L'étude qui compte plus de 120 pages, distingue 6 filières prioritaires en termes de politique industrielle, compte tenu du rôle que la France pourrait y jouer et de l'intérêt qu'elle en retirerait en terme de développement économique : véhicules décarbonés, énergies marines, biocarburants de 2ème et 3ème générations, éolien off-shore (en mer), efficacité énergétique du bâtiment et captage et stockage de CO2. Elle identifie également cinq secteurs pour lesquels le potentiel français, sans être de premier plan actuellement, est suffisamment important pour qu'un plan d'action bien orienté permette à la France de jouer un rôle notable sur certains segments de marché : batteries embarquées, chimie verte, biomasse matériaux, photovoltaïque et smart grids. Enfin, le document retient 4 filières dans lesquelles la France a des atouts majeurs, mais dont le potentiel de croissance du marché est probablement un peu moindre, parce qu'il s'agit de filières relativement mâtures : applications satellitaires en métrologie, recyclage des déchets à haute valeur ajoutée, géothermie profonde (filière en décollage) et biomasse énergie. Des filières complémentaires dans le domaine de l'eau et des piles à combustible sont proposées à analyse par le CGDD. De potentiels champions bleu blanc rouge : Sur ces bases, le document distingue les filières dans lesquelles la France peut espérer voir se constituer des champions mondiaux parmi les entreprises françaises : véhicules électriques, captage et stockage de CO2, énergies marines, éolien off-shore, biocarburants de 2ème et 3ème générations, applications satellitaires en terme de métrologie, recyclage des déchets à haute valeur ajoutée. Il repère en outre les filières dans lesquelles la France a intérêt à soutenir l'implantation de grandes entreprises étrangères ou à s'associer avec elles : captage et stockage de CO2, éolien off-shore, métrologie satellitaire, biomasse matériaux et smart Grids. Il précise aussi dans chaque filière le rôle respectif du tissu de PME et des grandes entreprises. Il liste par ailleurs les filières pour lesquelles la France est aujourd'hui relativement mal positionnée alors que le marché est très prometteur à l'instar du marché du stockage de l'énergie et de l'éolien on-shore (terrestre). Identifier les graines de champions : À l'occasion de la visite de la société Leosphere, une PME française basée à Orsay (91) spécialisée dans les technologies vertes, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno, a annoncé, vendredi 20 novembre, le lancement d'une consultation publique sur ces documents avec l'ouverture d'un forum Internet sur le sujet. ''Il s'agit d'identifier toutes ces filières d'avenir et toutes ces pépites qu'on a en France'', a expliqué la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, citant l'exemple de la PME visitée et spécialisée en observations atmosphériques par LIDAR. Outre le recueil de contributions en ligne, la consultation, ouverte jusqu'au 15 janvier 2010, sera notamment à l'ordre du jour des débats début décembre entre les chefs d'entreprises et personnalités qualifiées qui composent le Comité d'orientation stratégique des éco-industries (COSEI). ''L'objectif de la consultation est d'échanger avec tous les acteurs concernés, d'améliorer encore le diagnostic établi et de définir, ensemble, les orientations à prendre en matière de technologies vertes, explique le ministère. On a des talents mais il ne faut pas qu'ils partent à l'étranger parce qu'on n'arrive pas à les accompagner, a prévenu Chantal Jouanno à l'occasion de sa visite. Ce document et cette consultation vont nous permettre très concrètement, dans le cadre du grand emprunt, de déterminer les projets prioritaires, a-t-elle souligné. Il faudra mettre de l'argent là où il faut et ne pas s'éparpiller''. Le rapport complet : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_filieres_vertes_document_de_concertation_basse_definition__cle18ad29.pdf Le site de la consultation publique : http://enqueteur.dicom.sg.developpement-durable.gouv.fr/index.php?sid=64932&lang=fr
Dans une étude consacrée aux filières vertes, le Commissariat Général au développement durable (CGDD) a analysé les forces et les faiblesses de 17 filières et a proposé pour chacune d'entre elles des objectifs de développement à moyen et long terme. Le but final étant de proposer une stratégie industrielle ''pertinente'' qui permette de ''maximiser'' l'impact de chaque filière dans la croissance verte française. ''Toutes ces filières ont besoin ...

Bâtiment ; Batterie ; Biocarburant ; Biomasse ; Efficacité énergétique ; Emploi ; Énergie marine ; Éolien ; Étude ; Géothermie ; Marché français ; Offshore ; Potentiel de développement ; Réseau électrique intelligent ; Séquestration CO2 ; Solaire photovoltaïque ; Véhicule alternatif

... Lire [+]

V

- n° 160409

Dans un contexte climatique et énergétique tendu, l'énergie solaire, abondante et gratuite, fait l'objet de nombreuses recherches. Cette ressource peut être utilisée de plusieurs façons mais c'est la transformation directe du rayonnement solaire en électricité, le photovoltaïque, qui concentre aujourd'hui le plus de recherches tant pour l'intégration au bâti que pour baisser les prix des composants. Il est question d'améliorer à la fois les performances des matériels et la compétitivité économique de la filière. Les cellules photovoltaïques qui composent les modules font à ce titre l'objet de toutes les attentions. Un développement de la filière Française impulsé en 2005... : La France a donné, en 2005 une impulsion à cette énergie selon trois axes stratégiques de développement : subvention de la filière pour la rendre plus compétitive, soutien à la filière industriel et constitution d'un Institut qui puisse aider les industriels à se développer et favoriser le transfert rapide de l'innovation vers l'industrie : l'Institut national de l'énergie solaire (INES). Notre objectif est de faire exister la France dans le secteur du photovoltaïque. Jusqu'il y a peu, on était très en retard, notamment vis-à-vis de l'Allemagne et du Japon, a estimé Jean Pierre Joly, directeur général de l'INES, lors d'une présentation à la presse des dernières avancées technologiques dans ce secteur. Créé en 2006, l'INES regroupe à proximité de Chambéry les principaux acteurs français de la recherche (quel que soit leur établissement de rattachement : CEA, CNRS, Universités, CSTB) dans le domaine de l'énergie solaire. Il y a encore quatre ans, seule une soixantaine de personnes réparties dans une vingtaine de laboratoires travaillait sur ces sujets. Or, si l'on veut être crédible, il faut être 200, comme en Allemagne à Friburg, explique Didier Marsacq, directeur du CEA (Commissariat à l'énergie atomique) - Institut Liten (laboratoire d'innovation pour les technologies des énergies nouvelles et les nanomatériaux) qui apporte la plus grande part du financement à cet établissement. L'institut, qui a permis de concentrer les efforts et les moyens sur le sujet, devrait donc prochainement regrouper 250 personnes fin 2011 (chercheurs, formateurs et industriels) sur un site de 12 000 m2. Entre 2006 et 2009, les projets collaboratifs sont passés de 3 millions d'euros à 15 millions d'euros, commente Didier Marsacq. Cette forte croissance illustre la forte demande qu'il y'avait de la part des industriels français et des PME dans le soutien de la R&D sur ces sujets. Depuis la création de l'INES, quatre entités se sont créées ou sont en cours de création : PV Alliance, Genehpi, start-up sur la modélisation des performances énergétiques des bâtiments, Prollion sur la production de batterie et enfin Photosil qui s'intéresse à la production de silicium. Aujourd'hui, selon le directeur du CEA - Institut Liten, l'INES fait partie des 4 plateformes qui sont identifiés au niveau européen aux côtés de l'IMEC, centre européen de recherche en matière de microélectronique, ECN, centre de recherche sur l'Energie des Pays-Bas et l'Institut Fraunhofer des systèmes énergétiques solaires (ISE) en Allemagne. ...renforcé par le Grenelle : L'Institut commence, en outre, à récolter les fruits du Grenelle de l'Environnement. Il est chargé (mesure 48 du Grenelle) de lancer une plateforme d'étude de la performance et du vieillissement des cellules photovoltaïques et de regarder la possibilité de lancer l'industrialisation des technologies en couche mince sur substrat flexibles. Le CEA a également été identifié (mesure 49) pour mettre en place des plateformes dédiées au stockage électrochimique. Quatre projets de plates-formes ont d'ores et déjà été présélectionnés et présentés par Olivier Appert, président de l'Institut Français du Pétrole (IFP), et Bernard Bogot, administrateur général du Commissariat à l'Energie Atomique (CEA). Ils portent sur les essais intégrés des véhicules décarbonés innovants (Mov'eo-DEDGE), les capteurs environnementaux pour les bâtiments (HELIOS), la mesure des performances des systèmes photovoltaïques (PROMOSOL) et la caractérisation des performances des batteries (STEEVE). Ces nouvelles plateformes vont se traduire par la création de nouveaux bâtiments au sein de l'INES, souligne Didier Marsacq. Rendre la technologie plus abordable et attractive : Mais pour que la France se positionne parmi les meilleurs, des efforts de recherches sont indispensables. Les recherches conduites au sein de l'Institut national de l'énergie solaire visent à perfectionner les cellules photovoltaïques à haut rendement et faible coût utilisant des semi-conducteurs organiques (plastique) mais aussi celles des cellules en silicium cristallin. À l'heure actuelle, les installations les plus commercialisées sont à base de Silicium, un élément intéressant grâce à sa structure atomique. Utilisé majoritairement sous sa forme cristalline (silicium polycristallin ou monocristallin), le silicium est à la base d'une technologie éprouvée et robuste dont l'espérance de vie atteint 25 ans. La matière première est abondante, la technologie fiable avec des garanties de 25 ans et les rendements de conversion importants et des possiblités non exploités de réduction du prix de WattC, explique Jean-Pierre Joly. On a fait un choix de travailler sur la technologie de silicium cristallin entre autres parce que c'est la technologie majoritaire et l'on pense qu'il y'a encore beaucoup de R&D à mener sur le sujet, a précisé Jean-Pierre Joly qui estime que le prix du photovoltaïque doit être divisé par trois. L'objectif étant de franchir la barre de l'euro par WattC (Watt crête) à l'échelle du module photovoltaïque et des deux euros par WattC installé. Pour accroître l'attractivité de l'énergie solaire photovoltaïque, il est nécessaire de réduire la contrainte liée au caractère aléatoire et intermittent de la production. Les recherches sur le stockage de l'énergie constituent, à ce titre, un axe stratégique. Les chercheurs envisagent également la mise en place de nouveaux modes de gestion de l'énergie et inscrivent leurs travaux dans une approche globale qui prend en compte l'efficacité énergétique des bâtiments et la gestion des réseaux électriques. Il est par ailleurs obligatoire d'augmenter les rendements de conversion des cellules photovoltaïques et de développer des processus de fabrication moins onéreux car le silicium coûte cher. Entre début 2007 et fin 2008, le prix du kilogramme de silicium a ainsi triplé, passant de 40 à plus de 120 euros. Développer les technologies « couche mince », plus économes en silicium, est une voie souvent citée, indique le CEA. S'attaquer à ce problème en amont par la mise au point d'un nouveau procédé bas coût d'élaboration de silicium « de qualité solaire » en est une autre. Le CEA et ses partenaires ont ainsi mis au point un procédé de purification, le procédé PHOTOSIL. Objectif : obtenir un minerai de silicium aux alentours de 25 € le kg notamment en divisant le temps de purification par deux et baisser les coûts des systèmes photovoltaïques de 25 %. Il est important de travailler sur tous les maillons de la chaîne pour faire baisser les coûts, note Jean-Pierre Joly. Afin d'accélérer le processus d'innovation dans le domaine des cellules photovoltaïques en silicium, le CEA a créé avec les industriels EDF Energies Nouvelles et Photowatt, la société PV Alliance, implantée à Bourgoin-Jallieu (Isère). La société est financée par ses créateurs, les collectivités territoriales et l'Etat via un projet soumis à Oseo-Innovation : Solar Nano Crystal. Son laboratoire pilote (Lab-Fab) devrait être opérationnel mi-2009. Il validera à une échelle industrielle les innovations issues des laboratoires de recherche. On a fait le pari de la recherche et du développement pour monter une industrie en France, explique Éric Laborde, le directeur de PV Alliance. Le potentiel français en matière d'énergie photovoltaïque est encore peu exploité. Les tarifs de rachat fixés sont extrêmement avantageux (60 centimes le kilowattheure en cas d'intégration au bâti, ce qui constitue un record mondial), avec des contrats garantis sur 20 ans, fait remarquer le CEA. Cette conjoncture tout à fait favorable devrait faire de la France un des acteurs majeurs de l'énergie solaire, ce qui n'échappe pas aux industriels étrangers qui regardent avec beaucoup d'intérêt le marché français.
Dans un contexte climatique et énergétique tendu, l'énergie solaire, abondante et gratuite, fait l'objet de nombreuses recherches. Cette ressource peut être utilisée de plusieurs façons mais c'est la transformation directe du rayonnement solaire en électricité, le photovoltaïque, qui concentre aujourd'hui le plus de recherches tant pour l'intégration au bâti que pour baisser les prix des composants. Il est question d'améliorer à la fois les ...

Batterie ; Coût de la recherche ; France ; Innovation ; Laboratoire ; Marché français ; Programme de développement ; Recherche ; Rendement ; Silicium ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

y

- p.28 à p.29

ARTICLE EN LIGNE
En janvier 2015, l'Agence Internationale de l'énergie renouvelable (Irena) publiait un rapport sur le stockage intitulée "Battery storage for renewables : market status and technology outlook", cf lien ci-dessous.
L'organisation pointe notamment dans cette étude l'importance du stockage d'électricité pour des zones rurales ou insulaires déconnectées du réseau. Explications et exemples avec Apolima Island, Metlakatla ou Bonaire.
ARTICLE EN LIGNE
En janvier 2015, l'Agence Internationale de l'énergie renouvelable (Irena) publiait un rapport sur le stockage intitulée "Battery storage for renewables : market status and technology outlook", cf lien ci-dessous.
L'organisation pointe notamment dans cette étude l'importance du stockage d'électricité pour des zones rurales ou insulaires déconnectées du réseau. Explications et exemples avec Apolima Island, Metlakatla ou Bonaire.

Stockage de l'énergie ; Potentiel de développement ; Généralité énergie renouvelable ; Investissement ; Politique énergétique ; Innovation ; Aspect économique ; Entreprise ; Batterie ; Collectivité locale ; Véhicule électrique ; Mobilité ; Ile ; Bricolage/Expérience/Manipulation

... Lire [+]

V

- n° 24
ISBN 1634-5460

L'alimentation électrique de l'habitat en courant continu 12 ou 24 volts possède quelques fervents défenseurs. Quelles sont les raisons d'un choix à contre courant d'une augmentation générale de la tension?

Basse tension ; Batterie ; Cablage électrique ; Courant continu ; Éclairage ; Module photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 2816
ISBN 0042-126

Gourmands en énergie, les appareils nomades utiliseront des micropiles à combustibles. 1er modeles attendus entre 2003 et 2005

Appareil Portable ; Batterie ; Pile à combustible

... Lire [+]

V

- n° 9
ISBN 1634-5460

"Twinpower est une eolienne originale qui est en faite un rotor à deux pales sinusoidales d'un puissance de 1,5 KW. Elle permet de charger des batteries (prix : 5 575 euros) et est distribuée par ""Chêne vert ZC Trifontaine"" à St clément de rivière (34)"

Batterie ; Éolien

... Lire [+]

V

- n° 9
ISBN 1634-5460

dossier : photovoltaique un peu d'hitoire, généralité, silicium, production de courant, applications, fonctionnement, maintenance, instalation autonome, petit photovoltaique

Aide financière ; Batterie ; Chargeur solaire ; Gadget solaire ; Maintenance / Entretien ; Particulier / Ménage ; Principe de fonctionnement ; Raccordé réseau ; Régulateur de charge ; Silicium ; Site isolé ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 5
ISBN 1462-6381

Biogas utilization : a win-win situation High power density photovolaics. A pah to cost-competive solar electric power Greenhouse gas and renewable energy markets - two sides of the same coin Catching the sun - soalr water heaters for hotels Professional power storage. THe art and science of battery selection

Batterie ; Biogaz ; Effet de serre ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Hôtel / Gite rural ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 54
ISBN 1265-3209

Un chargeur solaire mis à dipostion pour recharger les accumuateurs (portable..)

Appareil Portable ; Batterie ; Chargeur solaire

... Lire [+]

V

- n° 14
ISBN 1634-5460

Précaution a prendre pour une bonne utilisation d'une installation de production d'électricité autonome utiisant les enr. En effets, les batteries pourraient durer beauxcopu plus longems si les uriisateurs avaient quelques clefs, dont voici les principales.

Batterie ; Électricité

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Batterie [150]

Solaire photovoltaïque [59]

Stockage électricité [29]

Site isolé [25]

Généralité énergie renouvelable [24]

Coût d'investissement [22]

Réalisation [21]

Module photovoltaïque [20]

Stockage de l'énergie [20]

Éolien [18]

Innovation [18]

Onduleur [17]

Production d'électricité [17]

Régulateur de charge [17]

Véhicule électrique [17]

Maintenance / Entretien [16]

Petit éolien [16]

Recherche [16]

Électricité renouvelable [14]

Énergie solaire [14]

France [14]

Hydrogène [14]

Système photovoltaïque [14]

Technologie [14]

Cellule photovoltaïque [13]

Pile à combustible [13]

Principe de fonctionnement [12]

Réseau électrique [12]

Système autonome [12]

Bâtiment [11]

Électricité [11]

Raccordement réseau [11]

Rendement [11]

Aide financière [10]

Installation [10]

Raccordé réseau [10]

Réseau électrique intelligent [10]

Schéma de principe [10]

Silicium [10]

Aspect économique [9]

Cablage électrique [9]

Dimensionnement [9]

Efficacité énergétique [9]

Éolienne [9]

Méthode de calcul [9]

Recyclage [9]

Réglementation [9]

Automobile [8]

Chauffe eau solaire [8]

Collectivité locale [8]

Marché de l'électricité [8]

Mobilité [8]

Potentiel de développement [8]

Transport [8]

Composant [7]

Consommation d'électricité [7]

Durée de vie [7]

Économie d'énergie [7]

Entreprise [7]

Europe [7]

Financement [7]

Hôtel / Gite rural [7]

Marché français [7]

Pompage solaire [7]

Stockage de chaleur [7]

ADEME [6]

Appareil de mesure [6]

Autoconsommation [6]

Avantage [6]

Besoin énergétique [6]

Caractéristique technique [6]

Chiffre clé [6]

Commune / Ville [6]

Éclairage [6]

Fournisseur / Distributeur [6]

Groupe électrogène [6]

Pays En Développement [6]

Pompage-turbinage [6]

Silicium amorphe [6]

Solaire thermique [6]

Tarif d'achat [6]

Allemagne [5]

Appareil Portable [5]

Biocarburant [5]

Biomasse [5]

Chargeur solaire [5]

Définition [5]

Démarche administrative [5]

Distribution de l'électricité [5]

Éclairage public [5]

Électrification rurale [5]

Energie hydraulique [5]

Fabrication [5]

Géothermie [5]

Gisement solaire [5]

Intégration architecturale [5]

Investissement [5]

Maitrise De l'Énergie - MDE [5]

Particulier / Ménage [5]

Politique énergétique [5]

Programme de développement [5]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z