F Nous contacter

0

Les déroutantes ambitions de la PPE en matière de lutte contre la précarité énergétique

DECRYPTAGE EN LIGNE
Si la fin attendue des des chaudières au fioul (et des vielles chaudière gaz) est une bonne nouvelle, on reste loin des objectifs de la LTE de 2015, qui dans son article 3 stipulait : "La France se fixe comme objectif de rénover énergétiquement 500 000 logements par an à compter de 2017, dont au moins la moitié est occupée par des ménages aux revenus modestes, visant ainsi une baisse de 15 % de la précarité énergétique d'ici 2020", et dans son article 5 : "Avant 2025, tous les bâtiments privés résidentiels dont la consommation en énergie primaire est supérieure à 330 kilowattheures d'énergie primaire par mètre carré et par an doivent avoir fait l'objet d'une rénovation énergétique". La faute à un manque d'ambition et de moyens annoncés (financiers, humains, réglementaires) en matière de rénovation performante des logements occupés par des ménages aux ressources modestes (propriétaires ET locataires). A noter que les prix de l'électricité sont appelés à flamber dans les années à venir (lire à ce propos un rapport du Sénat de 2012 sur le cout réel de l'électricité), et que pour les ménages équipés de chauffage électrique de type convecteurs, la note risque d'être très salée sans une isolation performante de leur logement.

Langue : Français

URL : https://www.precarite-energie.org/Les-deroutantes-ambitions-de-la-PPE-en-matiere-de-lutte-contre-la-precarite.html?var_mode=calcul

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z