F Nous contacter

0

Documents  Secteur industriel | enregistrements trouvés : 329

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 147
ISBN 0295-5873

La spectaculare faillite en decembre 2000 ne concerne en rien sa filiale Enron Wind

Éolien ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 154
ISBN 0295-5873

Démarrage début 2004 pour l'usine de total énergie à toulouse Le toit solaire de munich s'agrandit Emix en production fin 2003 Naps pret pour le connecté réseau Photowatt poursuit sa progression Grandes centrales pv en Bavière Un collège brancg-hé sur le soleil Guyane : saul équipe en solaire

Allemagne ; Cellule photovoltaïque ; Ensemblier ; Établissement scolaire ; Fabricant ; Guyane ; Limousin ; Midi Pyrénées ; Rhône Alpes ; Secteur industriel ; Silicium

... Lire [+]

V

- n° 154
ISBN 0295-5873

Depuis son absorption par le groupe anglais BP Solar en 99, apex a doublé le nombre de ses salariés, augmenté son chiffre d'affaires et a pu se placer sur le marché du connecté réseau en France. Une alliance qui permet à l'entreprise de maitriser la totalité de la chaine photovoltaique

Afrique ; Dom Tom ; Ensemblier ; Languedoc Roussillon ; Secteur industriel ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 154
ISBN 0295-5873

Durant l'année 2002, la production mondiales de cellumes pv a augmenté de 33,3% et la puissance installée dans l'UE a crû de 37,7% pour atteindre près de 392 MWc. Ce dynamysme reste cependant fragile car le marché, au moins pour quelques années, est encore intimement lié aux programmes nationaux de systèmes photovoltaiques reliés au réseau. L'hésitation actuelle à relancer des programmes ambiotieux pourraiyt nuire gravement à ectte industrie qui e cesse pourtant d'améliorer sa competitivité.
Durant l'année 2002, la production mondiales de cellumes pv a augmenté de 33,3% et la puissance installée dans l'UE a crû de 37,7% pour atteindre près de 392 MWc. Ce dynamysme reste cependant fragile car le marché, au moins pour quelques années, est encore intimement lié aux programmes nationaux de systèmes photovoltaiques reliés au réseau. L'hésitation actuelle à relancer des programmes ambiotieux pourraiyt nuire gravement à ectte industrie qui ...

Bilan énergétique ; Chiffre clé ; Couche mince ; Europe ; Secteur industriel ; Silicium amorphe ; Silicium ruban ; Silicum monocristallin ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 2
ISBN 1769-3861

Présentation du seul centre de production des modules photovoltaiques sur le territoire français

Fabricant ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 660
ISBN 0750-1552

Whirpool vient de souscrire à l'option equilibre d'edf(20% de son electricité d'origine renouvelable)

Certificat vert ; EDF ; Entreprise ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 1620
ISBN 1163-2720

Depuis juin, l'usine d'amiens s'alimente en électricté dans le cadre de l'option equilibre d'EDF

Appareil économe ; Certificat vert ; Électroménager ; Picardie ; Programme européen ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 156
ISBN 0295-5873

"Les cellules Graetzel n'ont pa le rendement attendu SunPower lui arrive a des redements de 21% Photowatt beneficie de la ""garantie limitée"" pour ses cellules Recyclage des module (directive relative aux déchets d'équipements électriques et électroniques): les panneaux solaires pourraint y etre inclus"

Cellule photovoltaïque ; Déchet électronique/électrique ; Garantie / Assurance ; Recherche ; Recyclage ; Rendement ; Secteur industriel ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 156
ISBN 0295-5873

Alors que les poids lourds du secteur photovotaique ont misé sur la technoologie du silicium cristallin, Free Energy Europe cultive sa différence, le choix du silicium amorphe, avec une ténacité qui à payer

Secteur industriel ; Silicium amorphe

... Lire [+]

V

- n° 41103

"LE MONDE | 04.11.03 | 13h43 EDF et les électriciens européens sont en train d'acheter du courant pour couvrir leurs besoins à l'approche de l'hiver, alimentant l'inflation. Les grandes entreprises consommatrices d'énergie s'inquiètent des conséquences d'une libéralisation mal régulée. +50  % ! Quel produit de consommation courante, quelle matière première pourraient se permettre d'augmenter ses prix de la sorte en quelques mois  ? L'électricité  ! Au mois d'octobre, sur la Bourse électrique française Powernext - qui a battu tous ses records de volume d'échanges, avec plus de 718  000  mégawatt heures (MWh) échangés - le prix moyen s'est établi à 33,7  euros le MWh d'électricité de base. En 2002 à la même époque, ce prix était de 23,7  euros/MWh. Depuis un an, des événements climatiques ou techniques exceptionnels ont bousculé la construction en cours du marché européen de l'électricité. La sécheresse en premier lieu, qui a vidé les barrages français et scandinaves, réduisant d'autant les capacités de production de courant hydraulique. En Norvège et en Suède, les niveaux des réservoirs sont moins élevés qu'il y a un an, alors que 2002 était déjà considérée comme une année sèche. Ces bassins ne sont remplis qu'à 60  %, faute de précipitations. La Suède a dû tirer davantage sur ses barrages pour compenser l'arrêt temporaire de plusieurs réacteurs nucléaires. En France, le niveau des retenues d'eau est inférieur de 20  % à ce qu'il devrait être en cette saison, alors même qu'EDF a dû mettre à l'arrêt deux tranches de centrales nucléaires de plus que de coutume pour maintenance. l'équivalent de 2000 MW sont de fait retirés du réseau. Certaines centrales thermiques, vieilles et mises à contribution de façon intensive cet été durant la canicule, ont aussi dû être arrêtées pour entretien. Du coup, EDF, premier producteur et exportateur de courant en Europe, se retrouve en position d'acheteur pour couvrir ses besoins. ""Au cours de la deuxième quinzaine d'octobre, nous avons acheté jusqu'à 4  000 MW"", reconnaît Bruno Lescoeur, directeur de la branche énergie. Cela représente l'équivalent de la puissance installée de quatre tranches nucléaires. Comme EDF, la plupart des électriciens européens sont en train d'acheter du courant pour couvrir leurs besoins à l'approche de l'hiver, alimentant la hausse des prix. Début octobre, la Suède avait déjà importé 10,2  millions de MWh nets, soit près de 70  % de plus que ce qui avait été importé durant toute l'année record de 1996. Les Suisses ont eu plus de chance  : la canicule, cet été, a fait fondre leurs glaciers, remplissant leurs barrages. Le coût de l'électricité augmente, donc, sans pour autant que la qualité des prestations s'améliore, bien au contraire  : l'hiver qui approche s'annonce porteur de nouveaux risques de ruptures d'approvisionnements. Les prix, certes, sont loin des niveaux délirants atteints au plus fort de la vague de chaleur - jusqu'à 2  000 euros le MWh certaines heures sur les marchés spot de Londres ou d'Amsterdam -, mais cette hausse continue est probablement durable et irréversible, compte tenu du rééquilibrage des marchés européens entre eux. ""L'année 2004 est déjà à 33 euros le MWh, alors qu'en juin 2003, nous commercialisions encore notre courant à 24  euros pour l'an prochain. Et ça continue à monter"", constate, perplexe, un producteur d'électricité privé, concurrent d'EDF. Le consommateur particulier français ne verra rien de cette hausse. Du moins pas dans l'immédiat et dans cette ampleur. Il est ""protégé"" par le monopole public d'EDF jusqu'au 1er  juillet 2007, et l'on voit mal le gouvernement autoriser des hausses trop conséquentes de tarifs en cette période de ralentissement économique. DYSFONCTIONNEMENT DU MARCHÉ En revanche, pour les clients dits ""éligibles"" à la concurrence -  aujourd'hui les grandes entreprises, mais dès le 1er  juillet 2004, la totalité des professionnels  -, la facture risque d'être douloureuse. ""Une augmentation de 10 euros du MWh, comme celle observée depuis un an, pour un site industriel qui consomme 500  000 MWh par an, c'est 5  millions d'euros à sortir, c'est souvent la marge opérationnelle du site"", observe Jean-Claude Aghetti, président de la commission électricité de l'Union des industries utilisatrices d'énergie (Uniden), qui regroupe les 33 plus gros consommateurs d'électricité en France (industrie automobile, chimique, cimentiers, papetiers...) Ce responsable devait s'exprimer, mardi 4  novembre, au cours d'un colloque organisé par la revue Passages et le Réseau de transport d'électricité (RTE), et auquel devait également participer Loyola de Palacio, la commissaire européenne à l'énergie et aux transports. M.  Aghetti, qui est aussi acheteur d'énergie pour Pechiney, n'a pas l'intention de mâcher ses mots  : ""Nous avons le sentiment d'avoir affaire à un marché qui dysfonctionne complètement, expliquait-il au Monde lundi. En 1996, je négociais pendant six mois un contrat électrique, aujourd'hui, j'ai une demi-heure pour me décider  ! Les prix ne veulent plus rien dire, ils sont fixés on ne sait comment par on ne sait qui, dans des salles de marché, selon des indices sur lesquels s'alignent tous les électriciens. C'est un peu comme si on était passé sous le régime d'un monopole européen  !"" Tous ces événements alimentent le doute qui s'est levé quant aux bienfaits de la libéralisation du marché pour l'électricité. Déjà, d'aucuns soupçonnent les électriciens d'entretenir la pénurie pour faire monter les prix, comme cela s'était produit en Californie en 2001. ""Dans au moins deux pays, Grande Bretagne et Italie, des capacités de production avaient été mises ""sous cocon"", constate l'observatoire européen de la libéralisation des marchés de l'énergie de Cap Gemini. En Angleterre, la forte baisse des prix de gros en 2003 (plus de 20  %) a incité des producteurs a mettre hors ligne certaines de leur centrales. En Italie, c'est l'autorité-anti trust qui avait obligé Enel, en 2001-2002, à-vendre (ou mettre sous cocon) certaines de ses centrales pour-créer un marché concurrentiel sur l'approvisionnement."" Mais après la panne de septembre, l'électricien italien va devoir rouvrir des unités peu rentables ou trop polluantes qu'elle avait fermées. Pascal Galinier avec Antoine Jacob (à Stockholm) "
"LE MONDE | 04.11.03 | 13h43 EDF et les électriciens européens sont en train d'acheter du courant pour couvrir leurs besoins à l'approche de l'hiver, alimentant l'inflation. Les grandes entreprises consommatrices d'énergie s'inquiètent des conséquences d'une libéralisation mal régulée. +50  % ! Quel produit de consommation courante, quelle matière première pourraient se permettre d'augmenter ses prix de la sorte en quelques mois  ? L'électricité ...

EDF ; Europe ; Prix de l'electricité ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 3

Nouvelle usine de fabrication de cellules qui commencera a fonctionner très prochainnement près de Madrid

Cellule photovoltaïque ; Compagnie pétrolière ; Coût d'investissement ; Espagne ; Fabrication ; Secteur industriel

... Lire [+]

MSK | INES [LA LETTRE DU SOLEIL] 1/10/03

Article

XXXXX

V

- n° 3

MSK vient d'inaugurer une usine d'assemblage d'une capacité de 100 MW au Japon

Fabrication ; Japon ; Module photovoltaïque ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 10103

At present , the facade collector business is still a niche business. It will become more important if solar thermal technology is also to be applied in multistory buildings

Allemagne ; Autriche ; Capteur géothermique ; Intégration architecturale ; Secteur industriel ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 10103

With or without relector : vacuum tubes are trendy - espacially in solar heating support systems. The market offers a wide range of different systems

Capteur solaire ; Capteur tube sous vide ; Principe de fonctionnement ; Secteur industriel ; Solaire thermique ; Thermosiphon

... Lire [+]

V

- n° 10103

The battle for the market leadership in the international photovoltaics industry may be over, but there is plenty of action in the lower ranks

Cellule photovoltaïque ; Compagnie pétrolière ; Offre et demande ; Secteur industriel ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 10103

Photovoltaique modules for seamless intergration into the roof or the facade are still relatively expensive. Only few building clients treat themselves to the luxury of this attractuve power supply. The range on offert is nevertheless very diverse

Autriche ; Fournisseur / Distributeur ; Marché mondial ; Module photovoltaïque ; Secteur industriel ; Silicium amorphe ; Silicum monocristallin ; Silicum polycristallin ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 10103

The growth continues, above all in europe. In the USA, on the other hand, the market suffered another bout of weakness in 2002, and things are progressing as slowly as ever on the Asia front

Chiffre clé ; Éolien ; International ; Puissance installée ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 171103

Trois mois après les pics de pollution dus à la canicule, les entreprises se voient imposer de nouvelles contraintes en matière de rejets polluants. Dans un plan communiqué hier, le ministre de l´Ecologie a fait part de son souhait de «reconquérir d´ici à 2010 un air de qualité» par une action de «prévention continue des pollutions» concernant l´industrie lourde et les transports. Le programme d´actions vise à «diviser quasiment par deux d´ici à 2010 les émissions de molécules à l´origine de l´ozone». Selon le ministère, de telles mesures auraient permis de diviser par cinq le nombre d´heures de dépassement du seuil d´information pour l´ozone lété dernier. Une amélioration salutaire, car l´ozone a probablement contribué à la surmortalité des personnes âgées. Les trois principaux polluants visés sont les composés organiques volatils (COV), les oxydes d´azote (NOx) et le dioxyde de soufre (SO2). Les activités industrielles, qui représentent une source majeure d´émissions de SO2 et de NOx (avec les automobiles), se voient imposer des objectifs supplémentaires, secteur par secteur. Déjà, des arrêtés concernant les grandes installations de combustion et les producteurs de verre ont été publiés ces derniers mois afin qu´ils réduisent leurs émissions nationales de SO2 de 50.000 tonnes et de NOx de 20.000 tonnes en sept ans. Le raffinage, la cimenterie et la sidérurgie feront l´objet de dispositions similaires en 2004. Malgré les importantes baisses réalisées jusqu´à présent, «les zones fortement industrialisées, comme Le Havre et Fos-Berre, continuent à être soumises à des épisodes de pollution par le SO2», affirme le ministère de l´Ecologie. Une situation préoccupante car le dioxyde de soufre est «associé à une fréquence accrue des hospitalisations pour maladies respiratoires et cardiaques». Autre volet du programme, les composés organiques volatils (COV) doivent diminuer de 30% en 2004 par rapport à 2000 pour les installations émettant plus de 30 tonnes par an. Les COV représentent une large famille de produits tels que le benzène ou l´acétone, dont certains sont cancérigènes en plus de contribuer à la formation de l´ozone. Des secteurs comme l´imprimerie et la peinture se voient fixer un objectif de baisse de leurs rejets de 50 % en 2010. Les constructeurs automobiles sont eux aussi impliqués par le biais de la réglementation européenne, qui prévoit une division par deux des normes d´émission de gaz polluants des véhicules neufs en 2005-2006. Le plan Air comprend enfin un réaménagement des seuils d´information et d´alerte en cas de pics de pollution.
Trois mois après les pics de pollution dus à la canicule, les entreprises se voient imposer de nouvelles contraintes en matière de rejets polluants. Dans un plan communiqué hier, le ministre de l´Ecologie a fait part de son souhait de «reconquérir d´ici à 2010 un air de qualité» par une action de «prévention continue des pollutions» concernant l´industrie lourde et les transports. Le programme d´actions vise à «diviser quasiment par deux d´ici à ...

France ; Politique énergétique ; Pollution de l'air ; Secteur industriel

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Secteur industriel [329]

France [89]

Solaire photovoltaïque [83]

Chiffre clé [79]

Généralité énergie renouvelable [78]

Éolien [69]

Secteur résidentiel [64]

Politique énergétique [61]

Consommation d'énergie [57]

Europe [56]

Secteur tertiaire [56]

Transport [51]

Bâtiment [45]

Biomasse [44]

Milieu agricole [42]

Emploi [40]

Solaire thermique [40]

Économie d'énergie [39]

Entreprise [39]

Production d'électricité [38]

Efficacité énergétique [35]

Industrie [35]

International [35]

Energie hydraulique [33]

Généralité énergie [33]

Biogaz [32]

Bois énergie [32]

Potentiel de développement [31]

Déchet [30]

Secteur d'activité [30]

Allemagne [29]

Biocarburant [29]

Gaz à Effet de Serre / GES [29]

Logement [29]

Objectif [29]

CO2 / Dioxyde de carbone [28]

Puissance installée [28]

Scénario [28]

Aide financière [27]

Collectivité locale [27]

Géothermie [27]

Production d'énergie [27]

Bilan énergétique [26]

Recherche [26]

Réseau de chaleur [26]

Chauffage [25]

Consommation d'électricité [25]

Perspective [25]

Tarif d'achat [25]

Coût d'investissement [24]

Grenelle de l'environnement [24]

Marché français [24]

Réalisation [24]

Technologie [24]

ADEME [23]

Pétrole [23]

Programme de développement [23]

Cellule photovoltaïque [22]

Maitrise De l'Énergie - MDE [22]

Électricité [21]

Recensement / Inventaire [21]

Cogénération [20]

Donnée économique [20]

Prix de l'énergie [20]

Réglementation [20]

Bilan [19]

Chaleur renouvelable [19]

Espagne [19]

Étude [19]

Gaz naturel [19]

Pompe à chaleur [19]

Rénovation [19]

Aspect historique [18]

CO2 evité [18]

Électricité renouvelable [18]

Fabricant [18]

Offre et demande [18]

Performance énergétique [18]

Éclairage [17]

Nucléaire [17]

Prospective / Prévision [17]

Particulier / Ménage [16]

Rendement [16]

Usine de fabrication/production [16]

Bâtiment tertiaire [15]

Certificat d'économie d'énergie [15]

Charbon [15]

Impact environnemental [15]

Intensité énergétique [15]

Logement collectif [15]

Module photovoltaïque [15]

Chauffage bois [14]

Chaufferie bois [14]

Développement durable [14]

Directive européenne [14]

Importation [14]

Production de chaleur [14]

Belgique [13]

Cartographie / Atlas [13]

Japon [13]

Prix de l'electricité [13]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z