F Nous contacter

0

Documents  Biomasse | enregistrements trouvés : 955

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 3

Les habitants du village de Jünhde en Basse-Saxe n'ont besoin que de leurs cochons, leurs récoltes et de leur installation biogaz pour prendre une bonne douche chaude. Ce village allemand est complètement autonome du point de vue énergie depuis qu'il s'est converti aux énergies renouvelables il y a quelques années. Depuis le début, les villageois ont pris le contrôle de la maîtrise d'oeuvre de leur projet bioénergies. Soutenus par la communauté scientifique, ils ont organisé l'implémentation et le financement du projet de leur propre chef.
Les habitants du village de Jünhde en Basse-Saxe n'ont besoin que de leurs cochons, leurs récoltes et de leur installation biogaz pour prendre une bonne douche chaude. Ce village allemand est complètement autonome du point de vue énergie depuis qu'il s'est converti aux énergies renouvelables il y a quelques années. Depuis le début, les villageois ont pris le contrôle de la maîtrise d'oeuvre de leur projet bioénergies. Soutenus par la communauté ...

Allemagne ; Biogaz ; Biomasse ; Chaufferie bois ; Cogénération biogaz ; Commune / Ville ; Ecoquartier ; Électricité renouvelable ; Indépendance énergétique ; Lisier / Excrément animal ; Maison économe / autonome ; Milieu agricole ; Milieu rural ; Production d'électricité ; Réalisation ; Réseau de chaleur ; Système autonome

... Lire [+]

V

- n° 11

Depuis 1996, la Chambre d'Agriculture des Vosges mène une réflexion de développement de la filière bois- énergie dans le département. Des voyages d'études ont été organisés notamment en Autriche et en Suède. En 2001, la mise en place de la chaufferie de la Colombière d'une puissance d 2 MW pour un réseau de chaleur de 2 km a été réalisée en collaboration avec la ville d'Epinal. Cette chaufferie satisfait, entre autre, les besoins en chauffage des bâtiments de la Chambre d'Agriculture et des serres municipales. Une cinquantaine de projets de chaufferies collectives ont vu le jour dans le département.
Depuis 1996, la Chambre d'Agriculture des Vosges mène une réflexion de développement de la filière bois- énergie dans le département. Des voyages d'études ont été organisés notamment en Autriche et en Suède. En 2001, la mise en place de la chaufferie de la Colombière d'une puissance d 2 MW pour un réseau de chaleur de 2 km a été réalisée en collaboration avec la ville d'Epinal. Cette chaufferie satisfait, entre autre, les besoins en chauffage ...

Biomasse ; Bretagne ; Chaufferie ; Exploitation agricole ; Saule

... Lire [+]

y

- n° 24

ARTICLE EN LIGNE
Enjeu important de la transition énergétique, la biomasse est une énergie compétitive, et la filière des appareils domestiques de chauffage au bois génère près de 20 % des emplois liés aux EnR. Cependant, dans certaines situations, le chauffage au bois, notamment domestique, peut contribuer à la pollution de l'air. Développer les appareils les plus performants, utiliser les combustibles les plus efficaces et identifier les conditions optimales d'utilisation de ces équipements sont donc des enjeux de recherche importants, ainsi que la connaissance de la formation et donc de la concentration des polluants dans l'air. L'ADEME soutient des projets de recherche sur le chauffage domestique au bois depuis 2005... Explications.
ARTICLE EN LIGNE
Enjeu important de la transition énergétique, la biomasse est une énergie compétitive, et la filière des appareils domestiques de chauffage au bois génère près de 20 % des emplois liés aux EnR. Cependant, dans certaines situations, le chauffage au bois, notamment domestique, peut contribuer à la pollution de l'air. Développer les appareils les plus performants, utiliser les combustibles les plus efficaces et identifier les ...

ADEME ; Recherche ; Publication ; Bois ; Biomasse ; Bois énergie ; Emploi ; Qualité de l'air

... Lire [+]

H

- n° 34
ISBN 1282-5832

Voyage d'étude en Styrie (Autriche), sur le thème de l'autonomie énergétique, dont la ville de Müreck (proche des 100% énergies renouvelables). Le compte rendu est téléchargeable sur http://www.raee.org

Autriche ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Biodiesel ; Biogaz ; Biomasse ; Chaudière bois ; Collectivité locale ; Commune / Ville ; Indépendance énergétique ; Projet ; Réalisation ; Rénovation ; Réseau de chaleur ; Solaire thermique ; Système autonome ; Tarif d'achat ; Visite possible

... Lire [+]

V

- n° 100304

"Les 4 et 5 fevrier derniers a eu lieu une discussion d'experts, organisee par l'agence specialisee pour les matieres premieres renouvelables (FNR - Fachagentur Nachwachsende Rohstoffe e.V.), et concernant la fermentation seche dans les installations au biogaz. L'objectif de la reunion etait d'evaluer les perspectives et les besoins de la recherche et du developpement dans ce secteur. En considerant les avantages au niveau des procedes techniques, la fermentation seche est consideree comme une alternative plus economique a la fermentation humide. En particulier pour les entreprises agricoles qui ne peuvent pas avoir recours au lisier, elle permet de produire du biogaz et donc de prendre part au marche de l'energie. L'echange de connaissances et d'experiences des 15 experts reunis au siege du FNR a Gulzow (Schleswig-Holstein), a mis en lumiere la necessite d'agir, afin de pouvoir mettre ce procede prometteur sur le marche. Ainsi, certaines questions de procedes techniques concernant le substrat sont encore a eclaircir , et surtout le developpement d'une technique de mesure appropriee, afin de recevoir des donnees permettant d'etudier le comportement de fermentation du substrat, est indispensable. De cette facon, on pourrait optimiser le melange de substrat ainsi que la duree du processus, afin de rendre le procede economiquement et ecologiquement competitif. Malgre le vaste chemin encore a parcourir par la R&D dans ce domaine, le procede de fermentation seche a ete juge par les specialistes comme une alternative tout a fait prometteuse a la fermentation humide. C'est pour cette raison que la FNR va consacrer a l'avenir une grande partie de son programme de promotion ""matieres premieres renouvelables""  dans ce secteur. Contacts : Fachagentur Nachwachsende Rohstoffe e.V. (FNR), Hofplatz 1, D - 18276 Gulzow, tel : +49 (0)3843 6930 0, fax : +49 (0)3843 6930 102, e-mail : info@fnr.de, http://www.fnr.de Sources : depeche idw, 23/02/2004 "
"Les 4 et 5 fevrier derniers a eu lieu une discussion d'experts, organisee par l'agence specialisee pour les matieres premieres renouvelables (FNR - Fachagentur Nachwachsende Rohstoffe e.V.), et concernant la fermentation seche dans les installations au biogaz. L'objectif de la reunion etait d'evaluer les perspectives et les besoins de la recherche et du developpement dans ce secteur. En considerant les avantages au niveau des procedes ...

Biogaz ; Biomasse ; Méthanisation ; Recherche

... Lire [+]

V

- n° 11
ISBN 1964-9843

Le Faber s'inscrit dans le cadre du MDP et permet aux bénéficiaires d'obtenir des crédits carbones négociables sur le marché international. Le fonds identifie des projets, réalise des études de faisabilité et fournit une assistance technique et financière pour développer la formation, la sensibilisation et la coopération. Il dispose déjà d'une centaine de projets réalisables, principalement dans les secteurs de l'hydroélectricité, des biocarburants, du solaire, de la biomasse, de la reforestation et de la substitution de combustibles fossiles. http://www.afriqueavenir.org
Le Faber s'inscrit dans le cadre du MDP et permet aux bénéficiaires d'obtenir des crédits carbones négociables sur le marché international. Le fonds identifie des projets, réalise des études de faisabilité et fournit une assistance technique et financière pour développer la formation, la sensibilisation et la coopération. Il dispose déjà d'une centaine de projets réalisables, principalement dans les secteurs de l'hydroélectricité, des b...

Afrique ; Aide financière ; Avis technique ; Biocarburant ; Biomasse ; Coopération ; Énergie solaire ; Étude de faisabilité ; Fonds d'investissement ; Formation ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Energie hydraulique ; MDP / Mécanisme Développement Propre ; Sensibilisation ; Site Internet ; Système d'échange (GES)

... Lire [+]

V

- n° 1
ISBN EN COURS

En 2008 par la directive 2009/28/CE, l'Union européenne fixait à la France l'objectif d'augmenter sa part d'EnR à hauteur de 23% de la consommation d'énergie finale, à l'horizon 2020. L'année 2006, année de référence pour la directive européenne est à 70% portée par la filière biomasse. Il est donc indispensable que les autres énergies renouvelables décollent.
En 2008 par la directive 2009/28/CE, l'Union européenne fixait à la France l'objectif d'augmenter sa part d'EnR à hauteur de 23% de la consommation d'énergie finale, à l'horizon 2020. L'année 2006, année de référence pour la directive européenne est à 70% portée par la filière biomasse. Il est donc indispensable que les autres énergies renouvelables décollent.

Biomasse ; Bois énergie ; Directive européenne ; Éolien ; Généralité énergie renouvelable ; Grenelle de l'environnement ; Energie hydraulique ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 36
ISBN 1957-1992

Les composés organiques volatils (COV) constituent une famille de polluants atmosphériques qui présentent des risques pour la santé humaine et la préservation des équilibres écologiques.

Biomasse ; Colza ; Étude de faisabilité ; Huile végétale ; Industrie ; Oléagineux ; Politique environnementale ; Secteur industriel ; Tournesol

... Lire [+]

V

- n° 070110

Le SER et sa commission biomasse France Biomasse Energie (FBE) saluent la hausse tarifaire. L'électricité produite à partir de biomasse bénéficiait jusqu'à présent d'un tarif d'achat de 4,9 cts €/kWh auxquels s'ajoutait une prime à l'efficacité énergétique de l'installation plafonnée à 1,2 cts €/kWh, soit un total de 6,1 cts €/kWh. Le nouvel arrêté permet au minimum de doubler ce tarif global, se réjouit le SER. Trois éléments s'additionnent : un tarif de base à 4,5 centimes €/kWh, une prime de 8 cts/kWh liée à l'utilisation d'un certain type de biomasse (déchets agro-alimentaires, produits, déchets et résidus provenant de l'agriculture, certains produits et sous-produits de la sylviculture et des industries du bois...) et enfin une prime à l'efficacité énergétique de l'installation, explique le Syndicat. Au total, le tarif d'achat par EDF de l'électricité produite devrait être compris entre 12,5 cts et 15 cts le kWh, selon les projets réalisés sur le terrain. Toutefois seules les installations d'une puissance minimale de 5 MW électriques bénéficient de ce nouveau dispositif tarifaire. Les professionnels avaient proposé que ce seuil soit fixé à un niveau inférieur. Le texte de loi : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000021560800
Le SER et sa commission biomasse France Biomasse Energie (FBE) saluent la hausse tarifaire. L'électricité produite à partir de biomasse bénéficiait jusqu'à présent d'un tarif d'achat de 4,9 cts €/kWh auxquels s'ajoutait une prime à l'efficacité énergétique de l'installation plafonnée à 1,2 cts €/kWh, soit un total de 6,1 cts €/kWh. Le nouvel arrêté permet au minimum de doubler ce tarif global, se réjouit le SER. Trois éléments s'additionnent : ...

Agroalimentaire ; Biomasse ; Bois ; Centrale biomasse ; Coproduit / Sous-produit ; Déchet ; Déchet agricole ; Efficacité énergétique ; Production d'électricité ; Seuil de puissance ; Tarif d'achat ; Texte législatif

... Lire [+]

V

- n° 522

Localisé à la limite des départements de la Haute-Marne et de la Meuse, ce projet a reçu le soutien des acteurs économiques et politiques locaux, notamment les Conseils généraux et le Conseil régional. L'objectif est de démontrer la faisabilité technique et économique d'une chaîne complète de production BtL en France, depuis la collecte de la biomasse jusqu'à la synthèse de carburant. Selon le CEA "l'introduction d'hydrogène dans le procédé pour optimiser le rendement massique constituera une première mondiale". Le choix d'implanter cette unité pilote sur le site de Bure-Saudron (en photo) concrétise les engagements pris en 2006 par les acteurs de la filière nucléaire, d'accompagner le développement économique des territoires qui accueillent le laboratoire de recherche sur le stockage des déchets nucléaires en couche géologique profonde 1. Le démonstrateur pré-industriel utilisera comme matière première les ressources forestières et agricoles locales, estimées à 75.000t/an de matière sèche. L'unité pilote sera la première du genre en France, rassemblant en une même installation les différents composants, ou « briques technologiques », de fabrication de ce biocarburant. Le démonstrateur expérimentera à une échelle pré-industrielle la filière BtL, par voie « thermochimique » de production de biocarburant 2. La production attendue est de l'ordre de 23.000t/an de biocarburant (diesel / kérosène / naphta). Cette filière permet la production d'un biocarburant de très haute qualité, tant du point de vue du fonctionnement des moteurs que de leurs émissions de polluants. A l'heure actuelle, une limite importante de la filière BtL réside dans ses rendements massiques (quantité de matière à l'entrée / quantité de carburant en sortie) que l'on cherche à améliorer. De ce point de vue, le démonstrateur de Bure-Saudron expérimentera une solution originale augmentant le rendement du procédé : le ratio hydrogène / monoxyde de carbone généré lors de l'étape de synthèse du carburant sera fortement amélioré par l'apport extérieur d'hydrogène. Le pilote de Bure-Saudron permettra d'expérimenter une filière complète de production : collecte puis conditionnement de la biomasse, gazéification, traitement des gaz, conversion en carburant de synthèse via le procédé Fischer-Tropsch. Il fournira l'expérience à la mise en place d'une filière, tant pour l'intégration des procédés techniques que pour la définition d'un modèle économique régional, depuis la collecte de la ressource jusqu'à la distribution de biocarburant. Le CEA assure la maîtrise d'ouvrage de la phase d'étude ; il apportera son expertise de R&D en systèmes énergétiques, son expérience des technologies biomasse, et ses compétences d'intégration des procédés. Les actions de R&D menées en parallèle viseront à améliorer l'installation dans l'optique d'une filière industrielle. Le CEA confie la maîtrise d'oeuvre des études de conception au groupe CNIM. Une partie des opérations d'ingénierie technique sera assurée par le groupe Air Liquide, via sa filiale Lurgi, en particulier pour les étapes allant de la gazéification à la synthèse finale de biocarburant. Le procédé de gazéification est confié à la société allemande Choren. Le lancement effectif de la construction de cette installation pré-industrielle interviendra au vu des résultats de cette étude, prévus pour être disponibles en juin 2011. 1 Conformément à ce qui est prévu par la loi du 28 juin 2006 relative à la gestion des déchets radioactifs. 2 La voie thermochimique permet de produire du biodiesel ou du kérosène. L'autre voie de production de biocarburants de 2ème génération est la voie « enzymatique », dans laquelle la cellulose de la plante (glucose) est convertie en bioéthanol, incorporable à de l'essence.
Localisé à la limite des départements de la Haute-Marne et de la Meuse, ce projet a reçu le soutien des acteurs économiques et politiques locaux, notamment les Conseils généraux et le Conseil régional. L'objectif est de démontrer la faisabilité technique et économique d'une chaîne complète de production BtL en France, depuis la collecte de la biomasse jusqu'à la synthèse de carburant. Selon le CEA "l'introduction d'hydrogène dans le procédé pour ...

Biocarburant ; Biomasse ; Biomasse ligno-cellulosique ; Capacité de production ; Champagne Ardenne ; Gazéification ; Lorraine ; Technologie ; Usine de fabrication/production

... Lire [+]

V

- n° 369

Adrien Zeller, Président du Conseil Régional d'Alsace, et Chantal Jouanno, Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, ont signé la convention ce mercredi 13 mai à la Maison de la Région Alsace, à Strasbourg. Prévu pour la période 2009-2013, le Pacte Ecologique se fixe comme objectif de réussir la transition énergétique de l'Alsace. Il s'articule autour de trois grands axes : - Réduire fortement les consommations énergétiques des constructions neuves, - Accélérer la rénovation thermique du parc de logements, - Développer les énergies renouvelables. D'ores et déjà, la Région lance deux appels à projets : Le premier concerne le logement privé neuf construit selon les normes basse consommation. Les particuliers acquéreurs bénéficieront d'une prime de 3000 € de la Région par logement construit selon les normes du BBC, portant ainsi à 75% le taux de financement du complément d'investissement nécessaire. Cet appel à projets est ouvert pour 200 logements par an. Par ailleurs, le crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt, instauré par l'Etat, est bonifié et rallongé dans le cas des constructions BBC. Le second appel à projets concerne la rénovation du logement social et s'adresse aux bailleurs sociaux. La Région apporte un financement complémentaire au prêt bonifié à 1,9% de l'Etat, pour les logements rénovés selon les normes du BBC, de sorte que le taux d'intérêt s'établisse à 0%. Il est ouvert pour 500 logements par an. En matière d'énergies renouvelables, la Région Alsace compte accentuer ses efforts en faveur de la production d'électricité et de chaleur à partir de la biomasse, de la géothermie et du solaire photovoltaïque. Ces projets s'appuieront sur le fonds chaleur renouvelable mis en place cette année. Dans le cadre de l'appel d'offres « Biomasse 3 » lancé par le Ministère de l'Ecologie pour la construction de centrales électriques alimentées à partir de biomasse (250MW de puissance cumulée), l'Alsace sensibilisera et mobilisera les acteurs locaux afin que des projets de qualité puissent être présentés et retenus. Elle accélèrera également le programme de développement des réseaux de chaleur bois dans les communes alsaciennes En matière de géothermie, la Région et l'ADEME accompagneront cinq projets de géothermie profonde à l'horizon 2015. En matière de solaire photovoltaïque, la Région vient de lancer un programme d'équipements des lycées en capteurs photovoltaïques, ainsi que la loi l'autorise désormais. Le principe de signer un Pacte Ecologique entre l'Etat et la Région avait été arrêté par Jean-Louis Borloo et Adrien Zeller en septembre 2007, lors du Conseil des Ministres qui s'était tenu à Strasbourg. Cette décision était, selon eux, cohérente avec la politique de la Région Alsace mise en oeuvre avec l'ADEME, depuis 2002 : le programme Alsace Energivie. Initialement orientée sur les énergies renouvelables (solaire et bois-énergie), cette politique a été complétée par des objectifs dans le domaine de l'efficacité énergétique, dans le but d'atteindre une consommation de 50 kWh/m2/an dans les logements neufs. Le texte de la Convention est consultable en ligne : http://www.region-alsace.eu/medias/documents/actualites/communiques-2009/mai/convention_alsace_grenelle.pdf (Cf. Journal des maires n°6 - juin 2009 - p7)
Adrien Zeller, Président du Conseil Régional d'Alsace, et Chantal Jouanno, Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, ont signé la convention ce mercredi 13 mai à la Maison de la Région Alsace, à Strasbourg. Prévu pour la période 2009-2013, le Pacte Ecologique se fixe comme objectif de réussir la transition énergétique de l'Alsace. Il s'articule autour de trois grands axes : - Réduire fortement les consommations énergétiques des constructions ...

Aide financière ; Alsace ; Appel à projet ; Appel d'offre ; Bailleur social ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Biomasse ; Conseil régional ; Consommation d'énergie ; Construction ; Établissement scolaire ; Fonds chaleur ; Généralité énergie renouvelable ; Géothermie profonde ; Grenelle de l'environnement ; Logement ; Logement social ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Politique environnementale ; Rénovation ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 010310

En l'absence de règles harmonisées au niveau de l'UE, les États membres sont libres de mettre en place leur propre système national en faveur de la biomasse mais la Commission recommande de suivre des méthodes similaires et, surtout, d'appliquer certains critères de viabilité environnementale. ''Ainsi, il sera possible de réduire le risque que des critères différents et potentiellement incompatibles ne se multiplient au niveau national, ce qui entraverait les échanges et briderait le développement du secteur bioénergétique'', explique la Commission. Parmi ces critères, le rapport cite une interdiction générale d'utiliser la biomasse issue de terres prises sur la forêt, de zones renfermant un important stock de carbone et de zones riches en biodiversité. La Commission recommande également d'utiliser une méthode commune pour le calcul des émissions de gaz à effet de serre évitée grâce à la biomasse et de contrôler l'origine de la biomasse. Il est en outre conseillé de ne pas appliquer ces critères de viabilité aux déchets, étant donné que ceux-ci doivent déjà respecter une législation spécifique, et d'appliquer les exigences en matière de viabilité environnementale aux grands producteurs d'énergie d'une puissance thermique ou électrique de 1 MW au moins. Selon l'étude d'impact annexée au rapport de la Commission, la fixation de critères de durabilité contraignants générerait des coûts importants pour les acteurs économiques en Europe. La Commission préfère par conséquent éviter toute nouvelle réglementation pour l'instant. Elle précise toutefois qu'elle réfléchira à l'opportunité de mettre en place des mesures supplémentaires telles que des critères de viabilité environnementale communs à toute l'UE une fois qu'elle aura étudié les plans d'action de chaque Etat membre en matière d'énergies renouvelables. Conformément à la directive sur les EnR, les Etats membres doivent lui transmettre leur plan d'actions pour juin 2010. Consulter les documents de la Commission : http://ec.europa.eu/energy/renewables/transparency_platform/transparency_platform_en.htm
En l'absence de règles harmonisées au niveau de l'UE, les États membres sont libres de mettre en place leur propre système national en faveur de la biomasse mais la Commission recommande de suivre des méthodes similaires et, surtout, d'appliquer certains critères de viabilité environnementale. ''Ainsi, il sera possible de réduire le risque que des critères différents et potentiellement incompatibles ne se multiplient au niveau national, ce qui ...

Biomasse ; Cogénération biomasse ; Commission européenne ; Déchet ; Directive européenne ; Europe ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Impact environnemental ; Méthode de calcul ; Politique énergétique ; Production d'électricité ; Programme d'action ; Rapport

... Lire [+]

V

- n° 180309

Leur capacité étant supérieure à 12 mégawatts (MW), l'électricité renouvelable issue de la bagasse ne pouvait prétendre à un tarif d'achat, à l'instar des autres énergies renouvelables. Pour autant, l'électricité issue de la combustion de biomasse fait déjà l'objet d'un tarif d'achat. Le Sénat y a remédié en adoptant, jeudi 12 mars, un amendement visant à revaloriser un tarif d'achat de l'électricité issue de ce végétal. Déposé par le sénateur Jean-Paul Virapoullé (UMP, Réunion) dans le cadre de l'examen du projet de loi pour le développement économique des Outre-mer, cet amendement soutenu par le gouvernement a été adopté à l'unanimité. Sur 1 800 000 tonnes de canne à sucre récoltées, plus de 500 000 tonnes de bagasse sont utilisées pour produire 275 gigawattheures d'électricité, soit 12% de la consommation d'électricité de la Réunion. En 2009, l'île prévoit ainsi d'économiser 158 000 tonnes d'équivalent charbon. La Guadeloupe dispose elle aussi d'une telle centrale.
Leur capacité étant supérieure à 12 mégawatts (MW), l'électricité renouvelable issue de la bagasse ne pouvait prétendre à un tarif d'achat, à l'instar des autres énergies renouvelables. Pour autant, l'électricité issue de la combustion de biomasse fait déjà l'objet d'un tarif d'achat. Le Sénat y a remédié en adoptant, jeudi 12 mars, un amendement visant à revaloriser un tarif d'achat de l'électricité issue de ce végétal. Déposé par le sénateur ...

Biomasse ; Canne à sucre ; Centrale biomasse ; Dom Tom ; Guadeloupe ; Ile de la Réunion ; Production d'électricité ; Réalisation ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 111208

Longtemps réclamé par les professionnels des énergies renouvelables, le fonds chaleur renouvelable, qui démarrera réellement en 2009, se met progressivement en place. L'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) a lancé le 5 décembre dernier un premier appel à projets pour la réalisation d'installations industrielles assurant une production énergétique annuelle supérieure à 1 000 tonnes d'équivalent pétrole (tep) à partir de biomasse. L'établissement public espère sélectionner, pour l'année 2009, entre 50 et 100 projets. Cet appel a projet sera reconduit annuellement sur une période d'au moins trois ans.
Longtemps réclamé par les professionnels des énergies renouvelables, le fonds chaleur renouvelable, qui démarrera réellement en 2009, se met progressivement en place. L'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) a lancé le 5 décembre dernier un premier appel à projets pour la réalisation d'installations industrielles assurant une production énergétique annuelle supérieure à 1 000 tonnes d'équivalent pétrole (tep) à partir ...

Appel à projet ; Biomasse ; Budget ; Centrale biomasse ; Chaleur renouvelable ; Chiffre clé ; Fonds chaleur ; Fonds d'investissement ; France ; Grande puissance ; Milieu agricole ; Production de chaleur ; Secteur industriel

... Lire [+]

y

- n° 262 - p.403 à p. 408

ARTICLE CONSULTABLE AU CLER
La protection de la biodiversité malagache, si unique et variée, est un enjeu primordial. Pourtant, à Magadascar, la société jongle entre droit positif et droit coutumier issu de pratiques ancestrales. Il n'est pas toujours aisé de savoir quel droit appliquer. Il est alors essentiel de faire participer les acteurs locaux, notamment par l'intermédiaire des DINA.

Réglementation ; Madagascar ; Biomasse ; Milieu forestier ; Biodiversité

... Lire [+]

V

- n° 181208

Comme son nom l'indique, un réseau de chaleur permet de distribuer de la chaleur produite par une ou plusieurs chaufferies reliées grâce à un réseau de tuyauterie à des logements ou à des bâtiments industriels et tertiaires. Selon la dernière enquête du Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU) présentée à l'occasion de la 4e Rencontre des réseaux de chaleur, la France compte 424 réseaux alimentés par 632 installations de production reliées à 3 000 kilomètres de réseau pour une puissance installée de 18 900 MW. Chaque année, 23 TWh d'énergie sont livrés majoritairement à des bâtiments résidentiels (57%), mais également à des bâtiments tertiaires (36%) et industriels (6%). Les sources d'énergie sont variées mais le gaz naturel reste majoritaire (50%). Toutefois, confrontés à des énergies fossiles de plus en plus chères et à des obligations en termes de réduction d'émissions de CO2 dans le cadre du Plan National d'Allocations des Quotas, les réseaux de chaleur sont de plus en plus enclins à utiliser le bois-énergie. Même si en 2007, la part des énergies renouvelables (biomasse) et de récupération (déchets, chaleur industrielle) est restée stable (26%) devant le fuel (10%) et le charbon (9%), le SNCU remarque une tendance à la hausse de l'utilisation de la biomasse. Alors qu'en 2005 seuls 27 réseaux incluaient du bois dans leurs ressources, on en compte 42 en 2007 dont 13 fonctionnant exclusivement au bois.
Comme son nom l'indique, un réseau de chaleur permet de distribuer de la chaleur produite par une ou plusieurs chaufferies reliées grâce à un réseau de tuyauterie à des logements ou à des bâtiments industriels et tertiaires. Selon la dernière enquête du Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU) présentée à l'occasion de la 4e Rencontre des réseaux de chaleur, la France compte 424 réseaux alimentés par 632 ...

Bâtiment industriel ; Bâtiment tertiaire ; Biomasse ; Bois énergie ; Chiffre clé ; Déchet ; France ; Gaz naturel ; Grenelle de l'environnement ; Logement ; Objectif ; Production d'énergie ; Puissance installée ; Recensement / Inventaire ; Réseau de chaleur ; Secteur résidentiel

... Lire [+]

V

- n° 1653
ISBN 1163-2720

Il embauchent! Les secteurs de l'éolien, du solaire et de la biomasse connaissent une croissance forte et doivet recruter pour répondre à la demande. 75 000 emplois nouveaux d'ici à 2010

Biomasse ; Bois énergie ; Emploi ; Énergie solaire ; Éolien ; Formation ; Généralité énergie renouvelable ; Métier ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 4
ISBN 1163-2720

Le secteur aérien ne prend plus le défi énergétique à la légère. Il fonde beaucoup d'espoirs sur les écoonomies d'énergie et les biocarburants.

Biomasse ; Chaufferie bois ; Consommation d'énergie ; Éolien ; Généralité énergie renouvelable ; Recherche ; Solaire photovoltaïque ; Transport aérien

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Biomasse [955]

Généralité énergie renouvelable [344]

Éolien [285]

France [279]

Bois énergie [260]

Solaire photovoltaïque [235]

Biogaz [202]

Géothermie [197]

Biocarburant [177]

Energie hydraulique [177]

Politique énergétique [174]

Solaire thermique [154]

Chiffre clé [150]

Europe [140]

Milieu agricole [123]

Collectivité locale [116]

Consommation d'énergie [113]

Déchet [106]

Production d'électricité [102]

Réseau de chaleur [102]

Énergie solaire [96]

Électricité renouvelable [82]

Méthanisation [76]

Bâtiment [75]

Emploi [74]

Bois [73]

Cogénération [73]

Généralité énergie [73]

Transport [73]

Gaz à Effet de Serre / GES [72]

Production d'énergie [71]

Chaleur renouvelable [69]

International [68]

Allemagne [67]

Réalisation [67]

Efficacité énergétique [66]

Potentiel de développement [64]

Gisement forestier [62]

Nucléaire [61]

Pompe à chaleur [60]

Électricité [58]

ADEME [57]

Chauffage [57]

Recherche [57]

Chaufferie bois [56]

Scénario [56]

Objectif [55]

Programme de développement [55]

Chauffage bois [54]

Énergie marine [54]

Bilan énergétique [52]

Gaz naturel [51]

Transition énergétique [51]

Bois déchiqueté / Plaquette [50]

CO2 / Dioxyde de carbone [50]

Energie fossile [50]

Industrie [50]

Impact environnemental [49]

Réglementation [49]

Changement climatique [48]

Charbon [47]

Production de chaleur [47]

Puissance installée [45]

Économie d'énergie [44]

Secteur industriel [44]

Donnée économique [43]

Grenelle de l'environnement [43]

Aide financière [42]

Recensement / Inventaire [42]

Fonds chaleur [41]

Maitrise De l'Énergie - MDE [41]

Perspective [41]

Projet [41]

Éthanol [40]

Pétrole [39]

Chaudière bois [38]

Granulé bois [38]

Tarif d'achat [38]

Aspect économique [36]

Étude [36]

Combustible [35]

Culture énergétique [35]

Réserve / Ressource energétique [35]

Approvisionnement [34]

Coût d'investissement [34]

Effet de serre [34]

Logement [34]

Milieu forestier [34]

Technologie [34]

Cogénération biomasse [33]

Cartographie / Atlas [32]

Environnement [32]

Objectif européen [32]

Appel à projet [31]

Belgique [31]

Développement durable [31]

Entreprise [31]

Outil pédagogique [31]

Valorisation énergétique [31]

Appel d'offre [30]

Bilan [30]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z