F Nous contacter

0

Documents  Collectif Rénovons | enregistrements trouvés : 8

O
     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

ARTICLE EN LIGNE
Le 10 septembre le gouvernement lance une campagne de communication articulée autour de la signature Faire pour encourager les particuliers à se lancer dans la rénovation énergétique de leur logement.

Campagne de communication ; Gouvernement ; Rénovation ; Bâtiment ; Changement climatique ; Politique énergétique ; Aspect économique

... Lire [+]

y

CONTRIBUTION EN LIGNE
L'Initiative Renovons propose dans la contribution suivante son analyse du plan gouvernemental et les points de renforcement necessaires, selon ses membres, a l'atteinte des objectifs que le Plan de renovation energetique des batiments.

Bâtiment ; Rénovation ; Précarité énergétique ; Politique énergétique

... Lire [+]

y

Transformer chaque année pendant dix ans au moins 500 000 logements, dont 150 000 passoires énergétiques, en logements à basse consommation comme s'y est engagé le gouvernement, et s'assurer que les dispositifs s'adaptent aux besoins des ménages les plus vulnérables, suppose une mobilisation exceptionnelle des moyens publics et privés.

MaPrimeRénov' nous met-elle sur le chemin de faire reculer durablement la précarité énergétique ?
Transformer chaque année pendant dix ans au moins 500 000 logements, dont 150 000 passoires énergétiques, en logements à basse consommation comme s'y est engagé le gouvernement, et s'assurer que les dispositifs s'adaptent aux besoins des ménages les plus vulnérables, suppose une mobilisation exceptionnelle des moyens publics et privés.

MaPrimeRénov' nous met-elle sur le chemin de faire reculer durablement la précarité énergétique ?

Logement ; Précarité ; Précarité énergétique ; Aide financière ; Crédit d'impôt

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Les contours de la nouvelle prime étaient annoncés depuis le mois de septembre. Mais les professionnels, comme les particuliers, qui envisagent des travaux de rénovation énergétique de leur logement attendaient les précisions. Le gouvernement a dévoilé la nouvelle aide MaPrimeRénov', mercredi. Présentée sous son meilleur jour, elle révèle pourtant défauts. Point noir, relevé par le collectif Rénovons qui rassemble les acteurs de la rénovation énergétique, il y aura toujours un reste à charge pour financer ces travaux malgré la sollicitation de ces aides. "Mais le montage des dossiers sera exceptionnellement fastidieux", glisse Danyel Dubreuil coordinateur du collectif.

Pire, selon ce collectif, en s'appuyant sur des arguments développés par la Capeb, les offres à un euro " vont même disparaître dans le nouveau système de MaPrimeRenov". Car même en cumulant d'autres aides comme les certificats d'économie d'énergie, les aides d'Action Logement ou les aides proposées localement, l'ensemble de ces aides financières ne pourront plus couvrir "plus de 90 % du montant des travaux pour les ménages très modestes et 75 % pour les ménages modestes". Concrètement, MaPrimRenov' augmente le reste à charge des ménages par rapport au CITE.

Le site MaPrimeRénov' "est plutôt bien fait mais encore faut-il être à l'aise avec les démarches en ligne". "Si les plus modestes ne se servaient pas des aides comme le CITE c'est parce qu'elles sont complexes et demandent des démarches administratives. C'est un public qui a besoin d'un accompagnement humain. La dématérialisation ne permet pas à tous les publics de s'en saisir", dénonce Danyel Dubreuil du collectif Rénovons.

Pour l'accompagnement humain, le gouvernement compte sur le réseau « Faire » répartis dans environ 400 espaces conseils en France. "Mais ils ne sont pas assez nombreux. Il y a 800 conseillers, il en faudrait au moins le double", ajoute Danyel Dubreuil.
ARTICLE EN LIGNE
Les contours de la nouvelle prime étaient annoncés depuis le mois de septembre. Mais les professionnels, comme les particuliers, qui envisagent des travaux de rénovation énergétique de leur logement attendaient les précisions. Le gouvernement a dévoilé la nouvelle aide MaPrimeRénov', mercredi. Présentée sous son meilleur jour, elle révèle pourtant défauts. Point noir, relevé par le collectif Rénovons qui rassemble les acteurs de ...

Rénovation énergétique ; Aide financière ; Crédit d'impôt ; Logement ; Conseiller énergie ; Politique énergétique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
La prime qui remplacera le crédit d'impôt pour la transition énergétique en 2020 fait réagir le collectif Initiative « Rénovons », très impliqué dans la lutte contre la précarité énergétique des ménages. Danyel Dubreuil déplore des aides rabotées.

Aide financière ; Rénovation ; Précarité ; Bâtiment ; Précarité énergétique ; Crédit d'impôt

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
L'absence de mesure exemplaire ne permet pas d'envoyer un signal clair de la détermination du gouvernement à résoudre le problème de la rénovation des passoires énergétiques et de la précarité énergétique. Plusieurs pistes d'améliorations des réformes proposées sont encore possibles :
- Mettre en place une aide spécifique pour les ménages modestes souhaitant se faire accompagner par un opérateur - conseil pour obtenir la prime de transition énergétique, et conserver le cap du Reste à charge Zéro1
- Intégrer une obligation de performance énergétique pour les ménages intermédiaires désireux de bénéficier du crédit d'impôt forfaitaire
- Démarrer l'instruction des demandes d'aides dès le 1er janvier 2020
- Ouvrir le bénéfice du crédit d'impôt forfaitaire et la prime transition énergétique aux propriétaires-bailleurs
ARTICLE EN LIGNE
L'absence de mesure exemplaire ne permet pas d'envoyer un signal clair de la détermination du gouvernement à résoudre le problème de la rénovation des passoires énergétiques et de la précarité énergétique. Plusieurs pistes d'améliorations des réformes proposées sont encore possibles :
- Mettre en place une aide spécifique pour les ménages modestes souhaitant se faire accompagner par un opérateur - conseil pour obtenir la prime ...

Loi de finances ; Réglementation ; Rénovation ; Rénovation énergétique ; Copropriété / Propriétaire ; Précarité énergétique ; Politique énergétique ; Aspect financier

... Lire [+]

3 y

- 50 p.

DOSSIER DE PRESSE + INFOGRAPHIES EN LIGNE
Sur la base d'une étude exclusive qu'ils ont commandée, les divers acteurs du social, de l'énergie et du climat qui portent cette initiative, estime à 1 milliard d'euros par an le coût de la rénovation thermique de plus de 7 millions de logements F et G en France d'ici à 2025. Limité dans le temps et rentable, cet investissement doit être pris par l'Etat : il induira des effets positifs permanents pour les familles les précaires et plus largement, pour tous les habitants. Voici les premiers chiffres tirés de cette étude :

-126 000 emplois nets et non délocalisables créés par la rénovation des passoires énergétiques.
- 750 millions en dépenses de santé en moins chaque année.
- Sortie d'au minimum 2,5 millions de ménages de la précarité énergétique d'ici à 2025, soit plus de la moitié des ménages touchés.
- 512 euros par an et par ménage seront économisés permettant à ces familles de ne plus avoir à choisir entre se nourrir et se chauffer.
- 6 millions de tonnes de CO2 en moins rejetés dans l'atmosphère chaque année, limitant d'autant le réchauffement climatique et la pollution de l'air.

Pour la première fois en France un scénario projette la rénovation de tous les logements de classe énergétiques F et G d'ici à 2025 : la rénovation de ces 7,4 millions de logements générera de multiples effets bénéfiques. Une économie redynamisée, une population en meilleure santé, un confort des logements largement amélioré et une pollution diminuée sont quelques exemples effets vertueux de la mise en µuvre de ce plan ambitieux.

Cette étude a été présentée le 21 février 2017 lors d'une conférence de presse à la Fondation Abbé Pierre. Vous retrouvez ci-dessous le dossier de presse.
DOSSIER DE PRESSE + INFOGRAPHIES EN LIGNE
Sur la base d'une étude exclusive qu'ils ont commandée, les divers acteurs du social, de l'énergie et du climat qui portent cette initiative, estime à 1 milliard d'euros par an le coût de la rénovation thermique de plus de 7 millions de logements F et G en France d'ici à 2025. Limité dans le temps et rentable, cet investissement doit être pris par l'Etat : il induira des effets positifs permanents pour ...

France ; Scénario ; Rénovation ; Précarité énergétique ; Prospective / Prévision ; Politique énergétique ; Logement ; Bâtiment ; Chiffre clé

... Lire [+]

2 y

- 50 p.

ETUDE EN LIGNE
Le scénario produit pour le collectif "Rénovons !" grâce à la collaboration de SIA Partners quantifie les coûts et les bénéfices de la rénovation de toutes les passoires énergétiques en France.

Pour la première fois en France un scénario projette la rénovation de tous les logements de classe énergétiques F et G d'ici à 2025 : la rénovation de ces 7,4 millions de logements générera de multiples effets bénéfiques. Une économie redynamisée, une population en meilleure santé, un confort des logements largement amélioré et une pollution diminuée sont quelques exemples effets vertueux de la mise en µuvre de ce plan ambitieux.

Cette étude a été présentée le 21 février 2017 lors d'une conférence de presse à la Fondation Abbé Pierre.
ETUDE EN LIGNE
Le scénario produit pour le collectif "Rénovons !" grâce à la collaboration de SIA Partners quantifie les coûts et les bénéfices de la rénovation de toutes les passoires énergétiques en France.

Pour la première fois en France un scénario projette la rénovation de tous les logements de classe énergétiques F et G d'ici à 2025 : la rénovation de ces 7,4 millions de logements générera de multiples effets bénéfiques. Une économie ...

France ; Scénario ; Rénovation ; Précarité énergétique ; Prospective / Prévision ; Politique énergétique ; Logement ; Bâtiment ; Chiffre clé ; #clerpubli

... Lire [+]

0
Z