F Nous contacter

0

Documents  Énergie solaire | enregistrements trouvés : 799

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

- n° 104 - p.31 à p.45

ARTICLE CONSULTABLE AU CLER
Aujourd'hui, 2% de l'électricité française est produite par l'énergie solaire. Et si on passait à 10%, voire 30% en 2050 comme le prévoit le scénario Négawatt ? L'autoconsommation rebat les cartes du jeu, d'après ce dossier.

Bâtiment ; Solaire photovoltaïque ; Énergie solaire ; Autoconsommation

... Lire [+]

V

- n° 110609

- L'inépuisable énergie solaire - Principes généraux de climatisation - Les systèmes fermés : les machines à sorption - Les systèmes ouverts : la dessication/évaporation - Installations déjà existantes - Avantages et inconvénients de la technique - Am...

Avantage ; Climatisation solaire ; Énergie solaire ; Fonds chaleur ; France ; Gisement solaire ; Guadeloupe ; Inconvénient ; Languedoc Roussillon ; Machine à absorption ; Principe de fonctionnement ; Réalisation ; Rhône Alpes ; Schéma de principe ; Système a dessiccation

... Lire [+]

V

- n° 563

En effet, 85% des personnes interrogées citent spontanément au moins une énergie renouvelable, contre seulement 68% en 2005. La flambée des prix du pétrole et la médiatisation du Grenelle de l'Environnement semblent en grande partie expliquer les évolutions de perception, de connaissance et de pratiques des Français. Lorsqu'on leur demande de citer spontanément les énergies renouvelables qu'ils connaissent, les Français citent en priorité l'énergie solaire (68%) et l'énergie éolienne (57%). Ces deux énergies sont d'ailleurs perçues avant tout comme saines et respectueuses de l'environnement. Ce sont celles que les Français veulent voir se développer en priorité, à 68% pour le solaire et 43% pour l'éolien. Les énergies géothermique et hydraulique sont associées aux énergies renouvelables de façon moins spontanée, avec seulement 31% et 22% de répondants qui les citent spontanément. Quant à la biomasse, elle n'est citée que par 18% des personnes interrogées. Focus : l'énergie solaire plébiscitée : Le solaire est incontestablement l'énergie bénéficiant de la meilleure image. Elle est perçue comme la plus respectueuse de l'environnement, la plus économique à produire, la moins polluante, la moins dangereuse, la plus moderne et celle permettant de lutter le plus efficacement contre l'effet de serre. Son niveau d'acceptabilité est par ailleurs particulièrement bon, que ce soit pour les bâtiments publics (96% de répondants favorables), sur le toit d'un voisin (88% de répondants favorables) ou sur son propre toit (97% des répondants favorables). L'énergie éolienne bénéficie elle aussi d'un bon niveau d'acceptabilité, certes en baisse de 6 points par rapport à 2008, avec 77% des Français favorables à l'installation d'éoliennes en France. L'équipement de la maison en énergies renouvelables en progression : 96% des Français perçoivent au moins une énergie renouvelable comme « productible à domicile », l'énergie solaire totalisant près de 90% des suffrages. La géothermie rassemble quant à elle 51% des personnes interrogées sur cette question. En 2009, 21% des Français déclarent posséder un équipement permettant d'utiliser des énergies renouvelables pour leur consommation d'énergie : ce résultat, en augmentation de 4 points par rapport à 2008, s'explique principalement par la multiplication des équipements de chauffage au bois, et des panneaux solaires. 9% des Français déclarent par ailleurs envisager d'acquérir un équipement permettant d'utiliser des énergies renouvelables pour leur consommation d'énergie dans les 12 prochains mois : il s'agirait d'une installation solaire pour 60% d'entre eux. Nota : L'étude sur les Français et les Energies Renouvelables a été effectuée pour le compte de l'ADEME par le Cabinet BVA. 1001 enquêtes téléphoniques d'une durée de 16 minutes représentatives de la population française des 18 ans et plus ont ainsi été menées entre le 23 juin et le 9 juillet 2009. Cette même étude avait déjà été réalisée en 2004, 2005 et 2006.
En effet, 85% des personnes interrogées citent spontanément au moins une énergie renouvelable, contre seulement 68% en 2005. La flambée des prix du pétrole et la médiatisation du Grenelle de l'Environnement semblent en grande partie expliquer les évolutions de perception, de connaissance et de pratiques des Français. Lorsqu'on leur demande de citer spontanément les énergies renouvelables qu'ils connaissent, les Français citent en priorité ...

Chiffre clé ; Énergie solaire ; Éolien ; Étude ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Sondage

... Lire [+]

V

- n° 11
ISBN 1964-9843

Le Faber s'inscrit dans le cadre du MDP et permet aux bénéficiaires d'obtenir des crédits carbones négociables sur le marché international. Le fonds identifie des projets, réalise des études de faisabilité et fournit une assistance technique et financière pour développer la formation, la sensibilisation et la coopération. Il dispose déjà d'une centaine de projets réalisables, principalement dans les secteurs de l'hydroélectricité, des biocarburants, du solaire, de la biomasse, de la reforestation et de la substitution de combustibles fossiles. http://www.afriqueavenir.org
Le Faber s'inscrit dans le cadre du MDP et permet aux bénéficiaires d'obtenir des crédits carbones négociables sur le marché international. Le fonds identifie des projets, réalise des études de faisabilité et fournit une assistance technique et financière pour développer la formation, la sensibilisation et la coopération. Il dispose déjà d'une centaine de projets réalisables, principalement dans les secteurs de l'hydroélectricité, des b...

Afrique ; Aide financière ; Avis technique ; Biocarburant ; Biomasse ; Coopération ; Énergie solaire ; Étude de faisabilité ; Fonds d'investissement ; Formation ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Energie hydraulique ; MDP / Mécanisme Développement Propre ; Sensibilisation ; Site Internet ; Système d'échange (GES)

... Lire [+]

V

- n° 384

"Le rapport intitulé « Tendances mondiales de l'investissement en énergie durable 2009 » indique que sur les 155 milliards de dollars investis dans l'énergie ""propre"", plus des deux tiers l'ont été dans des projets d'énergie renouvelable (géothermie, énergie éolienne, solaire et biocarburants) et 13,5 milliards de dollars pour des compagnies développant de nouvelles technologies. L'étude, réalisée par la société New Energy Finance, souligne que l'investissement l'an dernier en énergie propre a été multiplié par quatre par rapport à 2004 et a dépassé le record de 2007 de 5%, même si cet investissement a baissé de 17% au second semestre de 2008 par rapport au premier, une tendance qui se poursuit en 2009. « Sans aucun doute, la crise économique a eu un impact sur les investissements en énergie propre », a commenté le directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner. Alors que l'investissement en énergie à faible émissions de carbone a baissé de 2% aux Etats-Unis et que sa croissance a ralenti en Europe, les bonnes nouvelles en 2008 sont venues principalement des pays en développement a ajouté M. Steiner. "La Chine est devenue le deuxième marché le plus important au monde pour l'énergie éolienne en termes de capacités et le plus gros fabriquant de panneaux solaires et une augmentation de la géothermie est en cours dans des pays comme l'Australie, le Japon et le Kenya », a-t-il dit. D'autres pays en développement, tels que le Brésil, le Chili, le Pérou et les Philippines, adoptent « des politiques et des lois encourageant l'énergie propre », a-t-il souligné. http://www.unep.org/Documents.Multilingual/Default.asp?DocumentID=538&ArticleID=5849&l=fr"
"Le rapport intitulé « Tendances mondiales de l'investissement en énergie durable 2009 » indique que sur les 155 milliards de dollars investis dans l'énergie ""propre"", plus des deux tiers l'ont été dans des projets d'énergie renouvelable (géothermie, énergie éolienne, solaire et biocarburants) et 13,5 milliards de dollars pour des compagnies développant de nouvelles technologies. L'étude, réalisée par la société New Energy Finance, souligne ...

Biocarburant ; Chiffre clé ; Énergie solaire ; Éolien ; Étude ; Généralité énergie renouvelable ; Géothermie ; International ; Investissement

... Lire [+]

V

- n° 201108

Située dans la résidence de La Renardière, qui regroupe 633 logements sociaux, la chaufferie bois, opérationnelle depuis fin septembre 2008, va permettre de satisfaire 85% des besoins en chauffage et eau chaude sanitaire des locataires de la résidence, précise Osica dans un communiqué. En été, hors période de chauffe, l'eau chaude sera générée uniquement grâce au gaz. Afin d'alimenter la chaufferie d'une puissance de 2,5 mégawatts, ajoute la société, le combustible bois utilisé se présente sous forme de plaquettes de bois recyclées ou de bois d'élagage. Il provient d'un site situé à 7km de Roissy en Brie. Selon Osica, cette nouvelle chaufferie doit permettre de réduire les émissions de CO2 de 1.613 tonnes par an. Cette chaufferie bois s'inscrit dans le cadre du plan patrimonial énergétique signé en 2007 avec la région Ile-de-France. Il prévoit d'ici à 2011 plus de 20 millions d'euros d'investissements en faveur des énergies renouvelables dont plus de 5 300 m2 de panneaux solaires thermiques et environ 170 m2 de panneaux solaires photovoltaïques. La région Ile-de-France participe à hauteur de 40% de ces investissements.
Située dans la résidence de La Renardière, qui regroupe 633 logements sociaux, la chaufferie bois, opérationnelle depuis fin septembre 2008, va permettre de satisfaire 85% des besoins en chauffage et eau chaude sanitaire des locataires de la résidence, précise Osica dans un communiqué. En été, hors période de chauffe, l'eau chaude sera générée uniquement grâce au gaz. Afin d'alimenter la chaufferie d'une puissance de 2,5 mégawatts, ajoute la ...

Bois déchiqueté / Plaquette ; Chauffage bois ; Chaufferie bois ; CO2 evité ; Conseil régional ; Déchet bois ; Eau chaude sanitaire - ECS ; Énergie solaire ; Fonds d'investissement ; Généralité énergie renouvelable ; Ile de France ; Investissement ; Logement social ; Objectif ; Programme de développement ; Politique énergétique ; Puissance installée ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Surface installée

... Lire [+]

V

- n° 704
ISBN 0750-1552

Le salon Intersolar 2007 à Freiburg a montré à quel point le solaire thermique et photovoltaïque est désormais installé dans le paysage européen. Il reste bien sûr des développements à accomplir : la climatisation solaire est encore balbutiante et le rendement des cellules photovoltaïques demeure faible. Mais pour le chauffage et la production d'eau chaude, l'heure est à la multiplication des acteurs : - Abaisser les coûts du solaire - Solaire photovoltaïque encore des incertitudes - Solaire thermique : des raffinements plutôt que des bouleversements - Climatisation solaire : premiers frémissements
Le salon Intersolar 2007 à Freiburg a montré à quel point le solaire thermique et photovoltaïque est désormais installé dans le paysage européen. Il reste bien sûr des développements à accomplir : la climatisation solaire est encore balbutiante et le rendement des cellules photovoltaïques demeure faible. Mais pour le chauffage et la production d'eau chaude, l'heure est à la multiplication des acteurs : - Abaisser les coûts du solaire - Solaire ...

Allemagne ; Climatisation solaire ; Énergie solaire ; Entreprise ; Événement / Manifestation ; Fabricant ; Fournisseur / Distributeur ; Industrie ; Innovation ; Marché européen ; Marché mondial ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique ; Suiveur solaire ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 20604

Le centre de recherche La Casaccia, situe pres de Rome, est le plus grand complexe de laboratoires et d'installations de recherche dont dispose l'Enea (Institut pour les nouvelles technologies, l'energie et l'environnement). Protagoniste des plus importants projets de recherche de l'institut, le centre La Casaccia est particulierement actif sur des themes de recherche concernant l'energie solaire et l'hydrogene. Ces deux filieres presentent l'avantage de mettre a disposition de l'energie electrique a cout competitif et respectueux de l'environnement. L'energie solaire est la principale energie alternative sur laquelle misent les centres de recherche italiens, et en particulier l'Enea, pour palier l'abandon du nucleaire et le besoin croissant d'electricite. Le projet Archimede, experimente au sein du site de recherche la Casaccia (avec notamment la mise en place d'une installation solaire pour la realisation d'essais), est le projet phare de ce centre concernant l'energie solaire. Le 19 mai dernier, l'inauguration de la nouvelle centrale electrique a gaz de l'Enel a Priolo, en province de Syracuse, a permis au Prix Nobel et president de l'Enea Carlo Rubbia de presenter le projet Archimede. Rendant hommage au scientifique sicilien inventeur des miroirs ardents, le projet prevoit une installation qui occupera 40 hectares (soit environ une vingtaine de terrains de football) et sera construite aux alentours de la nouvelle centrale Enel. L'installation solaire comptera 360 miroirs paraboliques de nouvelle generation, qui concentreront la chaleur solaire sur un tube contenant un fluide en circulation. Ce fluide, rechauffe, sera ensuite recueilli a l'interieur d'un reservoir capable de maintenir la temperature a environ 550 degres, et de ceder l'energie necessaire pour le fonctionnement d'une turbine a vapeur et la production d'electricite. Comme l'explique Carlo Rubbia, des prototypes semblables a cette installation ont deja ete experimentes en Californie. Certaines limites ont cependant freine le succes des installations : le fluide utilise (dans ce cas des huiles minerales) etait inadequat et polluant en cas de fuite, et le fonctionnement de l'ensemble du systeme reposait sur la seule presence du soleil. Dans le cadre d'Archimede, les deux problemes ont ete resolus : le fluide thermodynamique utilise est un sel a base de nitrates de sodium et de potassium, qui est ni inflammable a hautes temperatures (celles atteintes dans le circuit de l'installation sont de l'ordre de 550 degres), ni polluant en cas de fuite. Le reservoir d'accumulation de l'energie possede une longue autonomie et resout le probleme d'absence de soleil. Enfin les nouvelles technologies developpees dans le cadre du projet utilisent des materiaux plus efficaces et a bas cout (notamment pour les miroirs, l'echangeur de chaleur et la turbine). La construction du projet Archimede sera terminee dans un peu plus de trois ans. L'installation, d'un cout total de 50 millions d'euro, mettra a disposition 20 megawatts d'electricite, soit l'equivalent necessaire pour une ville de 20 mille habitants. Le cout du kilowatt est estime a environ 6 centimes d'euro, soit la moitie du cout moyen actuel issu de l'energie verte. Carlo Rubbia souhaite donc que le succes d'Archimede permette la realisation de nouvelles installations de taille intermediaire, adaptees a des villes ou bien meme destinees a des iles, en Italie ou dans d'autres pays de la Mediterranee. L'hydrogene, quant a lui, est aujourd'hui considere comme l'energie du futur. Respectueux de l'homme et de l'environnement, il ne produit aucune emission nocive. Ce gaz peut etre utilise pour alimenter des mini centrales electriques ou bien meme des moteurs automobiles, et est une energie propre (l'unique produit de son utilisation etant de l'eau pure). ojet sur l'hydrogene solaire etudie au sein du centre La Casaccia est en phase de finalisation. Il consiste a utiliser l'energie solaire afin de produire de l'hydrogene directement a partir de l'eau et de l'accumuler, pour ensuite pouvoir l'utiliser. Contacts : Site Internet de l'Enea La Casaccia : http://wwwcas.casaccia.enea.it/ http://www.enea.it/com/ene/index.html Sources : Il Corriere della Sera (site Internet), 19/05/2004
Le centre de recherche La Casaccia, situe pres de Rome, est le plus grand complexe de laboratoires et d'installations de recherche dont dispose l'Enea (Institut pour les nouvelles technologies, l'energie et l'environnement). Protagoniste des plus importants projets de recherche de l'institut, le centre La Casaccia est particulierement actif sur des themes de recherche concernant l'energie solaire et l'hydrogene. Ces deux filieres presentent ...

Concentrateur solaire ; Énergie solaire ; Hydrogène ; Italie

... Lire [+]

V

- n° 469

D'un budget total de 22 millions d'euros, ces projets s'inscrivent dans le cadre des programmes «Solaire et Bâtiment» et «Hydrogène & Pile à combustible» du pôle. Ils concernent des thématiques à forts enjeux technologiques, économiques et sociétaux tels que le recyclage des panneaux solaires, le développement de technologies pour des transports propres ou encore le développement de la filière française du photovoltaïque. 1. POLYSIL : technologie photovoltaïque couche mince - Porteur du projet : SOLSIA Focalisé sur le développement industriel d'une technologie photovoltaïque dite de couche mince, le projet POLYSIL a pour but de doter la France d'une industrie de pointe au niveau mondial sur le marché des panneaux photovoltaïque en couche mince. Porté par une PME du Nord-Isère, POLYSIL regroupe une autre PME, un grand groupe et 3 laboratoires français. 2. VOLTAREC : recyclage des modules photovoltaïques - Porteur du projet : RECUPYL Actuellement, près de 90% des cellules photovoltaïques produites sont à base de silicium cristallin. Pour la pérennité de la filière, il est indispensable de créer une filière de recyclage des modules photovoltaïques. L'objectif du projet VOLTAREC consiste en l'élaboration d'un procédé de traitement global des panneaux photovoltaïques. Porté par une PME iséroise, VOLTAREC regroupe 2 grandes entreprises, une agence régionale et 2 laboratoires, tous situés sur le territoire rhônalpin. 3. HYCAN : stockage d'hydrogène énergie - Porteur du projet : AD-VENTA Projet industriel destiné au développement d'une nouvelle offre de produits et de services afin d'alimenter en hydrogène (ou en énergie) des applications électroniques portables ou portatives. Il doit permettre aux industriels français une percée sur le marché de l' « hydrogène énergie » avec des solutions accessibles au grand public, y compris sur le marché de la petite génération stationnaire d'électricité où aucun acteur français n'est présent à l'heure actuelle. Sur les cinq entreprises participantes au projet Hy-CAN, quatre sont des PME et 80% de la R&D qui sera réalisée dans le cadre de ce projet est en Rhône-Alpes. 4. HYPLATE : pile à combustible - Porteur du projet : NIEF PLASTIC Actuellement les plaques bipolaires représentent environ 40% du prix d'une pile à combustible à hydrogène. Le projet HYPLATE a pour but de développer les moyens pour optimiser et démocratiser la fabrication en France de plaques mono- et bi-polaires. HYPLATE réuni l'ensemble de la chaine de vie du produit, à savoir : des formulateurs de matériaux composite, un transformateur, un intégrateur de plaques bipolaire et un laboratoire spécialisé sur les matériaux composites et polymères. Quatre entreprises participent au projet HYPLATE, 50% sont des PME et 90% de la R&D qui sera réalisée dans le cadre de ce projet est en Rhône-Alpes. A ce jour, le Pôle Tenerrdis indique que 326 projets ont été labellisés, dont 122 projets financés à hauteur de 116 millions d'euros sur un montant global de 275 millions d'euros.
D'un budget total de 22 millions d'euros, ces projets s'inscrivent dans le cadre des programmes «Solaire et Bâtiment» et «Hydrogène & Pile à combustible» du pôle. Ils concernent des thématiques à forts enjeux technologiques, économiques et sociétaux tels que le recyclage des panneaux solaires, le développement de technologies pour des transports propres ou encore le développement de la filière française du photovoltaïque. 1. POLYSIL : t...

Appel à projet ; Bâtiment ; Budget ; Couche mince ; Énergie solaire ; Fonds d'investissement ; Hydrogène ; Innovation ; Laboratoire ; Module photovoltaïque ; Pile à combustible ; Programme de développement ; Pôle de compétences / pôle de compétitivité ; Politique énergétique ; Projet ; Recensement / Inventaire ; Recherche ; Recyclage ; Rhône Alpes ; Technologie

... Lire [+]

V

- n° 80109

Ce projet vise à accroître le développement des énergies renouvelables et à renforcer l'efficacité énergétique de la région méditerranéenne, notamment dans les pays du Sud où le gisement d'énergies renouvelables est important. Le plan prévoit en outre la construction de 20 GW de capacité de production d'énergie renouvelable et une augmentation de 20 % de l'efficacité énergétique d'ici 2020. Le plan précise que l'électricité produite sera consommée par le marché local mais aussi exportée vers l'Union européenne afin de garantir la rentabilité des projets.
Ce projet vise à accroître le développement des énergies renouvelables et à renforcer l'efficacité énergétique de la région méditerranéenne, notamment dans les pays du Sud où le gisement d'énergies renouvelables est important. Le plan prévoit en outre la construction de 20 GW de capacité de production d'énergie renouvelable et une augmentation de 20 % de l'efficacité énergétique d'ici 2020. Le plan précise que l'électricité produite sera ...

Bassin méditerranéen ; Énergie solaire ; Europe ; Objectif ; Programme de développement ; Programme d'action ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 22
ISBN 1769-3861

Les greentechs et la force publique comme outils de relance économique ! Tel est le pari de Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes qui a lancé un plan énergie solaire d'envergure. Jugez plutôt : un investissement de 400 millions d'euros, 650 000 m2 de capteurs installés à l'horizon 2012 pour une production annuelle attendue à 73 GWh.

Centrale au sol ; Centrale photovoltaïque ; Chiffre clé ; Emploi ; Énergie solaire ; Fonds d'investissement ; Objectif ; Programme de développement ; Poitou Charentes ; Politique énergétique ; Solaire photovoltaïque ; Surface au sol ; Surface capteur ; Surface installée

... Lire [+]

V

- n° 170708

La Région a également comme projet d'utiliser 300 000 tonnes de bois par an dans les chaufferies collectives ou valoriser le biogaz, issu de la méthanisation ou du stockage des déchets ménagers. 17 projets dans les énergies renouvelables devraient être subventionnés par la Région afin de permettre des économies d'énergie qui représentent, par an, 7 200 tonnes de CO2 en moins dans l'air et 437 000 euros d'économie pour les locataires.
La Région a également comme projet d'utiliser 300 000 tonnes de bois par an dans les chaufferies collectives ou valoriser le biogaz, issu de la méthanisation ou du stockage des déchets ménagers. 17 projets dans les énergies renouvelables devraient être subventionnés par la Région afin de permettre des économies d'énergie qui représentent, par an, 7 200 tonnes de CO2 en moins dans l'air et 437 000 euros d'économie pour les locataires.

Aide financière ; Bâtiment communal ; Biogaz ; Bois énergie ; Centre de ressource ; Chaufferie bois ; Conseil régional ; Énergie solaire ; Établissement scolaire ; Généralité énergie renouvelable ; Ile de France ; Objectif ; Programme de développement ; Réseau de chaleur ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 356

"L'adjoint vert à la Mairie de Paris, Denis Baupin a précisé qu'il ""s'agit de petites éoliennes qu'on mettrait sur les toits"". ""Ce n'est pas avec ça qu'on peut devenir autosuffisant"", a-t-il prévenu. Selon lui, il s'agit de ""pister toutes les innovations qui sont possibles"". ""Quelques dizaines de petites éoliennes"" seront testées, qui permettront de ""diminuer la facture d'électricité pour quelques immeubles."" Elles seront installées sur 4 sites bénéficiant de ""forts courants de vent"" : sur la Butte Montmartre, au Buttes Chaumont, à Belleville et dans le quartier de la Grande Bibliothèque. Cette nouvelle expérimentation fait suite au lancement du projet de chauffage géothermique dans la ZAC de Paris Nord-Est. Selon Denis Baupin,le projet progresse : ""le forage est fructueux : l'eau que nous avons trouvé est à 57 °C"", rapporte le Parisien. 12 000 logements doivent être chauffés par ce procédé. Par ailleurs, 200 000 m2 de panneaux solaires sont prévus pour 2014, et les premières hydroliennes devraient être testées d'ici 2011-2012."
"L'adjoint vert à la Mairie de Paris, Denis Baupin a précisé qu'il ""s'agit de petites éoliennes qu'on mettrait sur les toits"". ""Ce n'est pas avec ça qu'on peut devenir autosuffisant"", a-t-il prévenu. Selon lui, il s'agit de ""pister toutes les innovations qui sont possibles"". ""Quelques dizaines de petites éoliennes"" seront testées, qui permettront de ""diminuer la facture d'électricité pour quelques immeubles."" Elles seront installées ...

Commune / Ville ; Énergie solaire ; Expérimentation ; Géothermie ; Hydrolienne ; Ile de France ; Nappe aquifère / phréatique ; Politique énergétique ; Projet ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 853
ISBN 1267-0545

Prioriterre, organisme certificateur, vient d'attribuer le label Minergie à une maison individuelle à Minzier (74). Cette maison présente une consommation de 12 kWh/m2.an.

Architecture bioclimatique ; Consommation d'énergie ; Coût d'investissement ; Économie d'énergie ; Énergie solaire ; Logement ; Isolation ; Label de performance ; Maison individuelle ; Minergie ; Performance énergétique ; Poêle à bois ; Pompe à chaleur ; Puits canadien ; Ratio énergétique ; Réalisation ; Rhône Alpes

... Lire [+]

V

- n° 3 hors serie
ISBN 0295-5873

Le cadre juridique applicable à la production d'énergie solaire s'est considérablement renforcé depuis quelques mois. C'est en réalité une véritable pluie de textes écrits ou en cours d'élaboration qui vient transformer en profondeur les conditions de création et d'exploitation de ces infrastructures énergétiques. Trois thèmes majeurs émergent: les continuités écologiques, l'urbanisme et le dispositif tarifaire.
Le cadre juridique applicable à la production d'énergie solaire s'est considérablement renforcé depuis quelques mois. C'est en réalité une véritable pluie de textes écrits ou en cours d'élaboration qui vient transformer en profondeur les conditions de création et d'exploitation de ces infrastructures énergétiques. Trois thèmes majeurs émergent: les continuités écologiques, l'urbanisme et le dispositif tarifaire.

Agriculteur ; Code de l'Urbanisme ; Député / Sénateur ; Énergie solaire ; Éolien ; Exploitation agricole ; Généralité énergie renouvelable ; Gisement forestier ; Milieu agricole ; Milieu rural ; Producteur ; Tarif d'achat

... Lire [+]

V

- n° 180304

"17 March 2004 http://europa.eu.int/rapid/start/cgi/guesten.ksh?p_action.gettxt=gt&doc=IP/04/350|0|RAPID&lg=FR&display= Bruxelles, le 16 mars 2004 L'Europe à l'avant-garde de la recherche en matière d'énergies solaire, houlomotrice et géothermique Aujourd'hui, sur le site expérimental de la ""Plateforme solaire"" d'Almería (Espagne), la Commission européenne a exposé l'état d'avancement de ses programmes de recherche sur les sources d'énergie de remplacement, parmi lesquelles les énergies héliothermique, houlomotrice et géothermique. Alors que la consommation énergétique mondiale va doubler au cours des 50 prochaines années, l'Europe continue à dépendre largement de sources d'énergie extérieures. Actuellement, la consommation énergétique de l'UE repose sur le pétrole à 41%, puis sur le gaz (23%), le charbon (15%), le nucléaire (15%) et les énergies renouvelables à hauteur de 6% seulement. La menace de changement climatique au niveau planétaire et les risques pesant sur la sécurité énergétique contraindront l'Europe à changer radicalement de politique en la matière et à diversifier ses sources d'approvisionnement en faisant de plus en plus appel aux énergies renouvelables. Aussi l'UE a-t-elle défini une stratégie visant à faire passer la part des énergies renouvelables de 6% aujourd'hui à 12% d'ici à 2010. Ainsi, au titre du 6e programme-cadre de recherche (PC6 2003-2006), l'UE consacrera 810 millions € aux sources d'énergie renouvelables. Parmi les projets présentés aujourd'hui, on peut citer ""European Hot Dry Rock"" pour l'énergie géothermique, ""Wave Dragon"" pour l'énergie houlomotrice et ""Sol Air"" pour l'énergie héliothermique. ""Nous utiliserons encore longtemps les combustibles fossiles, mais nous devons développer des sources d'énergie de remplacement afin que la croissance économique de l'Europe soit réellement durable,"" a déclaré Philippe Busquin, membre de la Commission chargé de la recherche. ""Les énergies houlomotrice, géothermique et solaire sont prometteuses mais ne représentent encore qu'une part relativement faible du bilan énergétique global. Il convient donc d'intensifier la recherche pour les rendre vraiment rentables et encourager leur adoption, ainsi que celle d'autres sources d'énergie de remplacement. Les projets présentés aujourd'hui par la Commission montrent que cela est faisable. Par le développement de la recherche associé à d'autres mesures incitatives, comme diminuer les taxes et faciliter l'accès au capital, il est possible de promouvoir leur utilisation et de rendre l'Europe non seulement plus propre mais aussi plus compétitive."" L'Europe a de nombreuses solutions Actuellement, l'UE mène des activités de recherche et de développement technologique sur plusieurs types d'énergie renouvelable comme l'énergie éolienne, la biomasse, l'énergie photovoltaïque, la concentration héliothermique, l'énergie marine (vagues, marée et osmose) et la géothermie. L'exposé d'aujourd'hui apporte une preuve de l'avance de l'Europe en ce qui concerne l'élaboration et la mise en oeuvre de concepts révolutionnaires de recherche et de transfert technologique dans le domaine des énergies géothermique, héliothermique concentrée et houlomotrice. Énergie géothermique L'énergie géothermique tire parti de la chaleur naturelle de la Terre, et elle est donc disponible à tout moment du jour et de la nuit indépendamment des conditions météorologiques et climatiques. En Europe, environ 95.000 logements sont aujourd'hui chauffés à l'aide de l'énergie géothermique. Celle-ci a la capacité de produire quelque 1.000 MW de puissance électrique et elle est déjà exploitée en Europe. Le projet de l'UE intitulé ""European Hot Dry Rock"" sera présenté lors de l'exposé. Le projet (auquel participent la France, l'Allemagne, l'Italie et la Suisse) consiste à utiliser de vastes systèmes de failles naturelles et à y injecter de l'eau à haute pression, laquelle est ensuite chauffée et récupérée à la surface du sol à l'aide de plusieurs puits de production. Un échangeur de chaleur transfère l'énergie à un second circuit qui entraîne un turbogénérateur de façon à produire de l'électricité. L'Europe est actuellement le leader mondial pour cette technologie et le site expérimental européen se situe à Soultz-sous-Forêts (FR). Pour plus d'informations, veuillez consulter le site http://www.soultz.net Énergie marine L'énergie marine tire parti de l'effet des marées ou des vagues pour produire de l'électricité. Les équipes européennes mettant au point des dispositifs pour exploiter les courants de marée, c'est-à-dire récupérer l'énergie des courants marins produits par les marées, sont leaders dans le monde. Aucune autre équipe n'a pour l'instant dépassé le stade des études théoriques. Actuellement, deux systèmes sont à l'essai qui produisent 300 kWe chacun. Les équipes qui travaillent sur les dispositifs utilisant l'énergie des vagues, lesquels transforment le mouvement des vagues en énergie exploitable, sont elles aussi leaders mondiaux dans leur domaine. Le projet de recherche de l'UE Wave Dragon, qui sera présenté lors de l'exposé, est le premier convertisseur d'énergie des vagues en mer jamais réalisé au monde et produit de l'électricité pour le réseau danois. L'équipe réunit des participants originaires d'Autriche, du Danemark, d'Allemagne, d'Irlande, de Suède et du Royaume-Uni. Amarré au large et pesant 237 tonnes, Wave Dragon récupère l'énergie produite par les vagues ""déferlantes"". L'eau est initialement stockée dans un réservoir, puis circule à travers des turbines qui produisent de l'électricité. La taille de ce prototype est quatre fois inférieure à celle du système complet. Par rapport aux centrales hydroélectriques classiques, cette nouvelle technologie est tout à fait compétitive. Il existe déjà des plans concernant la construction et l'installation d'unités de production ailleurs dans l'UE. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site http://www.wavedragon.net Concentration héliothermique La concentration héliothermique consiste à utiliser directement la lumière du soleil, à l'aide de systèmes optiques, afin de produire de la chaleur. Les consortiums européens, en élaborant des composants et des concepts nouveaux, prennent de l'avance dans ce domaine: le projet Sol Air repose sur l'utilisation de miroirs afin de concentrer le rayonnement du soleil sur un récepteur en céramique qui chauffe l'air, lequel sert à son tour à chauffer de l'eau. Ensuite, la vapeur d'eau entraîne des turbines qui produisent de l'électricité. Les Européens sont désormais propriétaires de cette technologie particulière qui est unique au monde. À l'avenir, la puissance des centrales solaires utilisant la technologie des centrales à tour variera de 10 MWe à 100 MWe en fonction de la demande et du terrain disponible. Cette nouvelle technologie offre un grand potentiel et les personnes qui assisteront à l'exposé pourront découvrir à quoi ressemble concrètement une centrale solaire opérationnelle. L'équipe du projet réunit des participants originaires d'Espagne, d'Allemagne, de Grèce et du Danemark. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site: Plateforme solaire: http://www.psa.es "
"17 March 2004 http://europa.eu.int/rapid/start/cgi/guesten.ksh?p_action.gettxt=gt&doc=IP/04/350|0|RAPID&lg=FR&display= Bruxelles, le 16 mars 2004 L'Europe à l'avant-garde de la recherche en matière d'énergies solaire, houlomotrice et géothermique Aujourd'hui, sur le site expérimental de la ""Plateforme solaire"" d'Almería (Espagne), la Commission européenne a exposé l'état d'avancement de ses programmes de recherche sur les sources d'énergie de ...

Concentrateur solaire ; Énergie solaire ; Europe ; Géothermie ; Houlomotrice ; Marémotrice ; Recherche

... Lire [+]

V

- n° 1653
ISBN 1163-2720

Il embauchent! Les secteurs de l'éolien, du solaire et de la biomasse connaissent une croissance forte et doivet recruter pour répondre à la demande. 75 000 emplois nouveaux d'ici à 2010

Biomasse ; Bois énergie ; Emploi ; Énergie solaire ; Éolien ; Formation ; Généralité énergie renouvelable ; Métier ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 611

"D'ici à la fin de l'année, l'Etat affectera 470 M€ d'investissements publics à la filière. « Priorité au solaire ». C'est ce qu'a indiqué vendredi dans les Pyrénées Orientales Chantal Jouanno. La secrétaire d'Etat à l'environnement était en visite dans le département où elle s'est rendue sur le site du four solaire d'Odeillo, construit dans les années 60 et qui fait figure de « précurseur de pointe », comme elle l'a indiqué. Elle s'est également rendue à la centrale solaire Thémis de Targassonne, près de Font-Romeu, une centrale construite dans les années 60, dotée de 200 miroirs et qui a été remise en service 2007 après 20 années d'arrêt. La secrétaire d'Etat a annoncé que les budgets consacrés à la recherche dans les énergies renouvelables « vont atteindre 470 millions d'euros par an, au même niveau que le nucléaire ». Elle a précisé que l'affectation de ces fonds serait décidée avant la fin de l'année avec comme priorité, donc, le solaire. Chantal Jouanno a souligné qu'en 2006, les investissements de recherche dans la filière ENR s'élevaient à 70 M€. L'Etat lancera « prochainement » un appel à projets pour la recherche dans les énergies solaires, a souligné la secrétaire d'Etat, « l'ambition de la France est de jouer un rôle de premier plan au niveau mondial dans la révolution technologique qui s'annonce dans le solaire"". 13 000 emplois et 2Md€ de chiffre d'affaires : Chantal Jouanno a précisé l'ampleur de cette ambition en annonçant que l'objectif de l'Etat était d'accompagner le développement industriel de la filière. Elle a estimé que 13 000 emplois pourraient être créés dans le solaire d'ici à 2012 et que le chiffre d'affaires généré pourrait alors atteindre 2 Md€. Selon la représentante du ministère, la surface de panneaux photovoltaïques a été multipliée par deux et demi au cours de l'année 2008, atteignant une production de 69 mégawatts. La progression au cours du premier trimestre 2009 serait de l'ordre de 20%. L'Etat français a déjà lancé en mai un appel à projets pour la construction d'au moins une centrale photovoltaïque par région 'ici à 2011. Il est également engagé à travers son établissement de soutien à l'innovation Oséo dans plusieurs programmes de R&D, dont le projet Solaire Duo qui vise à structurer une filière industrielle dans le solaire thermique, et le projet Nano Solar Crystal qui doit permettre d'augmenter le rendement des panneaux solaires photovoltaïques. "
"D'ici à la fin de l'année, l'Etat affectera 470 M€ d'investissements publics à la filière. « Priorité au solaire ». C'est ce qu'a indiqué vendredi dans les Pyrénées Orientales Chantal Jouanno. La secrétaire d'Etat à l'environnement était en visite dans le département où elle s'est rendue sur le site du four solaire d'Odeillo, construit dans les années 60 et qui fait figure de « précurseur de pointe », comme elle l'a indiqué. Elle s'est ...

Appel à projet ; Budget ; Chiffre d'Affaire ; Coût de la recherche ; Emploi ; Énergie solaire ; Généralité énergie renouvelable ; Nucléaire ; Politique énergétique ; Recherche ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Énergie solaire [799]

Solaire photovoltaïque [293]

Généralité énergie renouvelable [269]

Éolien [198]

Solaire thermique [145]

Politique énergétique [142]

France [139]

Collectivité locale [99]

Chiffre clé [97]

Biomasse [96]

Energie hydraulique [89]

Géothermie [80]

Bâtiment [75]

Électricité renouvelable [69]

Consommation d'énergie [60]

Réalisation [58]

Bois énergie [57]

Transition énergétique [57]

Innovation [55]

Recherche [53]

Outil pédagogique [52]

Chauffe eau solaire [50]

Économie d'énergie [49]

Centrale solaire [48]

Rhône Alpes [48]

Capteur solaire [47]

Généralité énergie [47]

Aide financière [45]

Allemagne [45]

Production d'électricité [45]

Europe [44]

Autoconsommation [43]

Emploi [42]

Nucléaire [42]

Électricité [41]

International [41]

Logement [41]

Biocarburant [39]

Architecture bioclimatique [38]

Commune / Ville [38]

Formation [37]

Gisement solaire [37]

Réglementation [37]

Technologie [36]

Biogaz [35]

Pompe à chaleur [35]

Projet [34]

Entreprise [33]

Eau chaude sanitaire - ECS [32]

Maitrise De l'Énergie - MDE [32]

Milieu agricole [32]

Projet citoyen [32]

Bilan énergétique [31]

Coût d'investissement [31]

Logement collectif [31]

Programme de développement [31]

Transport [31]

Donnée économique [30]

Isolation [30]

Chauffage [29]

Industrie [29]

Production d'énergie [29]

Efficacité énergétique [28]

Aspect historique [27]

Changement climatique [27]

Éducation à l'énergie [27]

Gaz naturel [27]

Objectif [27]

Puissance installée [27]

Tarif d'achat [27]

Energie fossile [25]

Aspect économique [24]

Ile de France [24]

Réseau de chaleur [24]

Stockage de l'énergie [24]

Cellule photovoltaïque [23]

Chauffage solaire [23]

Définition [23]

Hydrogène [23]

Module photovoltaïque [23]

Recensement / Inventaire [23]

Rendement [23]

Charbon [22]

Développement durable [22]

Installation [22]

Maison individuelle [22]

Solaire passif [22]

Surface installée [22]

Bibliographie [21]

Déchet [21]

Impact environnemental [21]

Perspective [21]

Architecture [20]

Centrale photovoltaïque [20]

Effet de serre [20]

Financement [20]

Marché de l'électricité [20]

Pétrole [20]

Stockage de chaleur [20]

Construction écologique [19]

Éolienne [19]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z